• L’Académie française est-elle encore utile ?
    https://www.franceculture.fr/litterature/lacademie-francaise-sert-elle-encore-a-quelque-chose

    "Si demain l’Académie disparaît, on ne s’en rendra pas compte"

    Force est de constater que l’Académie française n’a plus aujourd’hui le même statut. “Ca n’est plus la question ! poursuivait d’ailleurs le poète et philosophe Michel Deguy, toujours dans Du Grain à Moudre. La question est que cette fonction n’a plus lieu, il n’y a plus de rôle normatif de l’Académie. Ça n’intéresse pas grand nombre de bons écrivains, parce que cette espèce de gloire, de réputation, de rôle social fondamental qu’il y a eu pendant des siècles, tout simplement n’a plus lieu.“

    Aujourd’hui, la mission de l’institution est en effet de “contribuer à titre non lucratif au perfectionnement et au rayonnement des lettres” : l’Académie a donc un rôle d’autorité morale, mais elle n’a plus d’autorité normative. Seule lui reste pour fonction d’approuver ou non la publication au Journal officiel d’équivalents francophones de termes techniques étrangers.
    Le rôle tranche profondément avec l’influence qu’a pu avoir par le passé l’Académie française. Si depuis sa création, l’institution a toujours été mise en doute, elle n’en a pas moins fait figure d’autorité pendant des siècles, quand seuls quelques lettrés étaient en mesure de s’y opposer. C’est entre autres l’accès massif de la population à l’éducation, couplé à la professionnalisation des sciences du langage, qui ont achevé de déposséder l’institution du monopole de la normalisation du langage. Signe des temps, il n’y a d’ailleurs eu aucun linguiste à l’académie depuis le décès du philologue Gaston Paris, en 1903.

    Pourtant, curieusement, l’Académie semble toujours être considérée comme responsable du bon fonctionnement de l’orthographe et de la grammaire française, alors même que leur dernier dictionnaire en date, débuté en 1986 et publié en plusieurs volumes, n’est pas terminé, couvrant jusqu’ici les mots de “A” à “Quotité”. “Il faut reconnaître que l’Académie réussit bien ses coups de comm’, poursuit Maria Candea. Comme il y a des gens connus et que le titre d’académicien donne des entrées dans les médias, on les entend et ça donne l’impression qu’il y a des choses à communiquer."

    Quand les académiciens donnent un avis, c’est bien, et quand il n’en donnent pas et bien… il n’y a pas d’avis, c’est tout. C’est anecdotique. Si demain l’Académie disparaît, on ne s’en rendra pas compte, ce n’est pas là que se fait le travail. Maria Candea

    L’entre-soi cultivé à l’Académie, la "célébrité" de ses membres, lui sont depuis longtemps reprochés. En 1985, dans l’émission Grand Angle, François Fossier, auteur de l’ouvrage Au pays des immortels, et pourtant plutôt bienveillant à l’égard de l’Académie française, pointait du doigt cet état de fait : "Les académiciens sont recrutés tous dans le même milieu, dans la mesure où l’Académie se veut l’illustration de ce qu’il y a de mieux dans la France. [...] Il est certain qu’il faut appartenir à un milieu social qui se définit à la fois par une assez grande aisance financière, une parenté d’éducation avec un certain nombre d’études qui ont été menées dans les mêmes conditions, des alliances familiales qui vous font entrer de plain-pied très vite avec d’autres académiciens qui seront vos confrères, des types de carrière aussi qui se font d’une manière similaire. [...] C’est cette espèce de convivialité sélective et un peu élitiste qui est à l’origine de bien des élections."

    Ces gens font partie du même milieu et s’auto-recrutent. Je ne peux pas dire que le talent ne rentre pas en ligne de compte sur ce chapitre, il est évident qu’on considère les qualités littéraires des candidats. Il n’y a plus de cas aussi scandaleux qu’il y a pu y en avoir sous l’Ancien régime et jusqu’au début de ce siècle, d’élus qui n’avaient rien écrit. Mais c’est essentiellement une parenté et une cohésion sociale qui est à l’origine des élections. François Fossier

    Qui décide de la langue ?

    Si l’Académie n’est plus décisionnaire et si son dictionnaire avance si lentement, alors où se décide le sort de la langue française ? C’est essentiellement à la Direction générale de la langue française et des langues de France (DGLFLG), qui dépend du ministère de la Culture.
    Plus de 200 experts appartenant à 19 collèges, sélectionnés en fonction de leurs compétences linguistiques, y sont chargés de normaliser la langue. “Les besoins sont dans l’industrie, dans la technique, où on a besoin de glossaires, assure Maria Candea. Il y a aussi un gros travail qui est mené par l’Afnor. L’enrichissement de la langue se fait surtout par la technique, plus que par les mots dont on parle beaucoup comme le ‘mot-dièze’.” Au rang des institutions qui participent à la Direction générale de la langue française, on retrouve évidemment l’Académie française, chargée de donner son avis sur les néologismes. Mais quand c’est le cas, il s’agit bien plus souvent d’employés de l’Académie membre du service du Dictionnaire, que d’académiciens eux-mêmes.

    L’influence de l’Académie, finalement, est essentiellement de l’ordre du médiatique, preuve en est de sa capacité à régulièrement s’inscrire dans des polémiques à propos de la langue française. Ce que regrette Maria Candea :

    L’Académie a encore une espèce d’aura qui fait que les gens pensent qu’elle a un rôle à jouer. A cause de cela, il y a un déficit de légitimité pour réformer l’orthographe, ce qui est gravissime pour une langue.

    Je me demande pourquoi on conserve ce club de vieux misogynes alors qu’on a le forum 18-25ans de jeux-video.com. Ca fait doublon et il faut faire des économies qu’ils disent. On pourrais les vendre aux quataris, ca pourrai garnir quelques sarcophages dans leur nouveau louvre. En plus finky deviendrais salarié des émirs et ça la république devrait l’offrir comme cadeau aux françaises.



  • https://lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/mondiale

    BEB-DEUM a ses têtes. Il en dessine par centaines, mélange d’invention complète et d’observation du réel. Il imagine les visages de gens pas encore nés, tels qu’ils les conçoit dans sa fiction cérébrale. Autant de gifles, page après page. Le coeur de son inspiration, c’est le métissage, entre des êtres d’origines géographiques différentes, ou entre humains et robots, en gros plan ou en action, avec une tempête de couleurs sauvages, brutales, qui vont du tulle au néon, de la brume au clinquant orgiaque, enluminant un hyperréalisme que le monde de l’art a oublié.

    Voici ces visages alignés dans un album a couper le souffle, après les avoir confiés à l’écrivain de science-fiction #Alain_Damasio ,qui les a unis dans un cocon fictionnel génial, façon roman graphique, comme si tout avait été conçu pour constituer une histoire qui dormait dans les méandres obscurs du cerveau de #Beb-deum, dans notre monde en ruine, une couleur de peau, un symptôme albinos, une malformation physique, un simple doute sur une identité sexuelle peuvent vous mener au bûcher. C’est dire de l’actualité brûlante et le sens anticipatoire de cet album. Beb-deum dessine ces visages sous un jour non pas séduisant, mais inquiétant, déshumanisé. Malaise : nous voilà embarqués aux côtés de ceux pour qui « différence » signifie « ennemis », ceux qui nous choquent mais dont les réflexes reptiliens nous imprègnent, et que notre culture n’a pas totalement écartés de nos cervelles. Beb-deum nous a bien piégés.
    #Yves_Frémion - Le Monde 25.26 mai 2017

    #beau_livre

    http://www.ailleurs.ch/expositions
    #transhumanisme


  • Obama, le Bush Bis hugambrules - 10 janvier 2017
    http://les-tribulations-de-l-ecocolo-ecoconome.over-blog.com/2017/01/obama-le-bush-bis.html

    Il y a huit ans, Obama a été élu, et la population avait placé son espoir en lui surtout que son intronisation s’était effectué en pleine crise financière des subprimes, qui avait décimé de vastes quartiers de grandes villes et fait tituber les banques. Pendant huit ans, Obama n’a agi pour atténuer la crise, qu’en défendant les intérêts des banques, des entreprises, des grandes sociétés d’assurance et de la classe des riches qui les contrôle. Les banques ont été renflouées de sommes énormes aux dépens des contribuables, ce qui a conduit à une expansion de la dette publique à un niveau inimaginable (de 11 à 20 téra de dollars), qui a servi de justification à des coupes budgétaires et des restrictions dans les services sociaux, les services publics et l’éducation. Des écoles de quartier prenant en charge des enfants d’origine ouvrière ont été fermées. Les compagnies du secteur automobile ont été renflouées aux dépens des salaires et des emplois des ouvriers. Les conditions du renflouement exigeaient que les travailleurs de l’automobile lâchent d’importantes concessions sur les salaires et les avantages acquis. Les changements drastiques opérés dans le secteur automobile ont ensuite été répercutés dans la plupart des autres secteurs industriels. En moins d’une décennie, les salaires dans l’industrie, jusqu’alors relativement élevés, sont devenus faibles.

    En transformant des petits délits, voire des suspicions de délit, en crimes majeurs de jeunes hommes, à qui la société était incapable de fournir un emploi, étaient arrêtés. Ce programme qui a conduit à un extraordinaire niveau d’incarcération a conduit la population carcérale à hauteur de 2,5 millions (la plus importante du monde). Bien sûr, l’origine de ce vaste projet d’incarcération remonte à Reagan. Mais Obama l’a poursuivi, et a jugé bon durant la plus grande partie de sa présidence de sermonner les hommes noirs, leur reprochant ne pas s’occuper de leurs enfants, ces mêmes hommes noirs condamnés à la prison par un système judiciaire qui échappe inique ou aux violences policières envers les noirs non enrayés sous Obama.

    Le grand projet d’Obama a bien-sur été la fameuse loi pour l’accès à des soins abordables. En fait, c’était un programme obligeant les gens à souscrire une assurance médicale auprès de compagnies privées, qui pour la plupart sont à but lucratif. Rien de surprenant dans tout cela, puisque le programme a été littéralement rédigé par des représentants des sociétés d’assurance et de l’industrie pharmaceutique, comme l’a reconnu par la suite l’administration démocrate. Certes, les gens dont les revenus étaient faible pouvaient demander une subvention. Mais cette subvention, en réalité, est constituée de versements aux sociétés d’assurance. Et elle ne couvre pas la large franchise associée aux contrats les moins coûteux, qui s’élevait à plus de 6 500 dollars par famille en 2015. Cela veut dire qu’une famille devait payer 6 500 dollars de sa poche avant que l’assurance ne commence à payer  : c’est la raison pour laquelle beaucoup de gens ne vont toujours pas chez le médecin d’autant que les franchises ont augmenté en moyenne de 63 % depuis que cette loi et les médecins ou les hôpitaux conventionnés sont très restreint.

    Les guerres américaines au Moyen-Orient et en Afrique ont été poursuivies et étendues, fournissant d’énormes profits aux industries de matériel militaire et de construction, sans même parler de la défense des intérêts des grandes compagnies pétrolières dans la région. Ces guerres ont aussi eu pour conséquences la mort ou la destruction mentale et physique de beaucoup de jeunes gens qui se sont engagés dans l’armée pour échapper au chômage omniprésent. Même la décision du retrait d’Irak est un fiasco. En fait c’est le résultat d’un échec des négociations visant à maintenir les troupes. En contrepartie, le gouvernement irakien réclamait la fin de l’immunité totale des GI’s, et c’est Obama qui a refusé. Pour ce qui est de la Libye, Obama n’a même pas tenu compte des erreurs de son prédécesseur quand il a décidé d’intervenir aux cotés de Sarkozy et Cameron ce qui a entraîné la dissolution du pays. En se passant du vote du congrès, Obama offre l’opportunité à ses successeurs de lancer des opérations sans l’avis de la chambre.

    Les politiques menées sous la présidence d’Obama ont été essentiellement la continuation des politiques mises en place sous Bush. Si le PIB a augmenté, 95% de l’accroissement des revenus durant les années Obama ont été accumulés par les 1 % les plus riches, notamment car Obama a maintenu la plupart des politiques fiscales de Bush qui ont contribué à ce processus. Pendant ces 8 ans d’Obama, 15 millions de personnes supplémentaires qui ont été exclues d’un marché du travail qui ne leur offre aucune issue. Au total, il y a maintenant 95 millions de gens qui sont en âge de travailler, mais qui ne travaillent pas.

    Obama est l’exemple type qu’un beau sourire, du charisme, un talent de tribun ou une couleur de peau ne sera jamais profitable au peuple. La seule façon pour se dernier de s’affranchir des représentations est d’appliquer le pouvoir lui même dans son propre intérêt. Et tant que l’on croira, qu’il existe une autre solution que la dictature du prolétariat, on contribuera à la perpétuation des souffrances de l’humanité.

    #Obama #Bush #guerre #crise #prison #beau_sourire #franchise #Obamacare #USA


  • ON FAIT LE POINT - Crowdfunding trilogie Noob - Bilan final - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=nxutdsHYZ8I

    C’est vraiment une très bonne synthèse du projet de film (et trilogie finalement) Noob suite au crowdfunding (qui avait eu le record d’Europe, avec ~ 680000€). Les 2 films sont sortis, le 3è est sur le point.

    Ici, le bilan est fait sur les différents coûts / investissement du projet, les différents bénévolats, les problèmes survenus, le côté humain, et les différentes accusations dont ils ont été victimes sur Internet sur ce projet (notamment par des professionnels dans ce milieu, et autres).

    La vie sur Internet n’est pas facile…

    #noob #fabien_fournier #olydri #bénévolat #crowdfunding #beau_bilan


  • Le #Kamtchatka, la Russie du Pacifique | Actualités russes
    http://fr.rbth.com/tourisme/2016/09/06/le-kamtchatka-la-russie-du-pacifique_627513

    À neuf fuseaux horaires de Moscou, la péninsule du Kamtchatka a été fermée pendant cinquante ans. Terre sauvage aux paysages exceptionnels, ses volcans sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

    #russie


  • Modifications du stockage Microsoft OneDrive - OneDrive
    https://support.office.com/fr-fr/article/Modifications-du-stockage-Microsoft-OneDrive-bf91132d-d0cb-4cbb-96ba

    En novembre, nous avons annoncé le changement de la quantité d’espace de stockage allouée gratuitement aux utilisateurs de OneDrive et des avantages inclus dans les abonnements Office 365 Famille, Personnel et Université. Ces modifications sont en cours de déploiement et nous souhaitons nous assurer que vous disposez de toutes les informations utiles sur les changements en cours et les actions requises de votre part.
    Quels sons les changements ?

    La limite de stockage pour tous les comptes OneDrive gratuits passera à 5 Go. Si vous disposez actuellement d’un compte gratuit associé à une limite de stockage de 15 Go, cette limite sera réduite à 5 Go. Tous les nouveaux comptes gratuits bénéficieront d’un espace de stockage de 5 Go. Le bonus de stockage de 15 Go pour la Pellicule sera également supprimé pour les comptes gratuits.

    Une nouvelle formule de 50 Go a remplacé nos précédentes formules payantes de 100 Go et 200 Go.

    Par ailleurs, nous ne comptons plus offrir d’espace de stockage illimité aux abonnés d’Office 365 Famille, Personnel ou Université. Ces abonnements incluront désormais un espace de stockage OneDrive d’1 To.

    Remarque : Si vous avez un abonnement payant non associé à un espace de stockage illimité, ces changements annoncés n’affecteront pas votre volume de stockage de base ou d’éventuels bonus d’espace de stockage dont vous pourriez bénéficier, dans la mesure où votre abonnement est actif.
    Pourquoi mettez-vous en place ces changements ?

    Nous avons pris cette décision difficile après mûre réflexion. Bien évidemment, ce type de décision n’est jamais facile à prendre. Nos limites de stockage gratuites représentaient un sur-engagement. Nous souhaitons à présent proposer des expériences de productivité et de collaboration supérieures qui bénéficient à la majorité de nos utilisateurs. Si nous avions continué à proposer les formules actuelles, nous ne pourrions pas soutenir notre croissance et offrir un service fiable sur lequel vous pouvez compter. Ces changements étaient nécessaires pour que nous continuions à proposer un service collaboratif, connecté et intelligent.

    #beau_baratin_pour_dire_t_auras_moins_tu_payeras_plus



  • La #richesse des milliardaires du monde a doublé depuis 2009
    http://www.wsws.org//fr/articles/2013/nov2013/rich-n14.shtml

    Ce rapport sur la richesse reflète la croissance parasitaire du secteur financier dans l’économie mondiale. Ainsi, 17 pour cent des milliardaires ont amassé leur richesse dans les secteurs financier, bancaire et de l’investissement plus que tout autre, alors que seulement 8 pour cent se sont enrichis dans le secteur manufacturier.

    La grande expansion dans les revenus des super-riches survient alors même que les services sociaux subissent des compressions sauvages aux États-Unis, en Europe et dans le monde entier. Plus tôt ce mois-ci, les prestations de coupons alimentaires ont été réduites pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, et les prestations de #chômage prolongées doivent expirer complètement à la fin de l’année.

    Le budget du programme de coupons d’alimentation SNAP est actuellement de 74,6 milliards de dollars par année, et le financement pour un an de la prolongation des allocations de chômage prolongées qui prendront fin en janvier coûterait 25,2 milliards de dollars. La valeur nette combinée des avoirs des 515 milliardaires américains permettrait de financer ces deux programmes pendant 100 ans.

    En plus d’analyser la richesse des milliardaires du monde entier, le rapport documente les énormes sommes dépensées par ceux-ci en articles de luxe. Les milliardaires du monde entier possèdent pour environ 126 milliards de dollars en yachts, jets privés, oeuvres d’art, antiquités, articles de mode, bijoux et voitures de collection. Ce chiffre est supérieur au produit intérieur brut du Bangladesh, un pays de 150 millions de personnes.

    #inégalités


  • Un petit #shameless_autopromo juste avant de partir en vacances : le site de la Chapelle d’Ecouen est en ligne
    http://www.musee-renaissance.fr/chapelle

    Pour ceux qui n’ont pas suivi :
    – avec Mosquito, on a réalisé une grande table interactive installée à l’entrée de la Chapelle, histoire que les gens comprennent de quoi il s’agit et puissent comparer les chapelles et les époques ;
    – cette table est réalisée directement sous la forme d’un site Web ; site réalisé sous SPIP ; une fois une version stabilisée, j’ai simplement « aspiré » ce site pour obtenir la version statique sous forme d’une grosse collection de fichiers installés en local sur le disque dur de la table interactive ;
    – bon, d’accord, j’ai un peu bidouillé manuellement la version de la table pour forcer certains comportements ;
    – et voici donc la version Web (#HTML5, #responsive, tout ça…). Bon, pour des impératifs techniques indépendants de notre volonté, ce n’est pas non plus une version #SPIP, mais une version statique aspirée depuis le site SPIP.
    – Il y a aussi une application installée sur un iPad dans la chapelle (parce qu’il n’était pas question d’installer l’immense table à l’intérieur de la chapelle). Même topo : l’appli est une aspiration du site SPIP.