• Could GDPR policy erase your games? It happened to an Ubisoft customer | PCWorld
    https://www.pcworld.com/article/559218/could-gdpr-policy-erase-your-games-it-happened-to-an-ubisoft-customer.html

    If you haven’t used your Ubisoft account in a while, there’s a chance the game publisher might nuke your account for being inactive— that’s the reality one gamer said he discovered after stepping away from PC gaming for more than a year.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #ubisoft #rgpd #désactivation #suppression #boutique #inactivité

  • Appeals court pauses changes to Apple’s App Store - Axios
    https://www.axios.com/epic-apple-app-store-ruling-appeals-259b1cb2-7b44-471e-8bfc-adfd39d2b5ab.html

    Apple won’t have to implement changes to its app store just yet after an appeals court granted the company a stay on the ruling from its case against Epic on Wednesday.

    […]

    Background: In September, a judge ruled that Apple was required to let Epic, and other developers, tell users about alternative payment mechanisms and to link out to their own transaction systems.

    #apple #epic_games #procès #justice #monopole #paiement #boutique #app_store #epic_store

  • Amazon Drops ‘Draconian’ Policy on Making Games After Work Hours - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-08-12/amazon-drops-company-policies-on-game-development-after-backlash

    Amazon.com Inc. withdrew a set of staff guidelines that claimed ownership rights to video games made by employees after work hours and dictated how they could distribute them, according to a company email reviewed by Bloomberg.

    Amazon abandonne ses prétentions sur les droits d’exploitation des jeux vidéo développés sur le temps libre de ses salariés, les forçant jusque là d’abreuver l’écosystème d’Amazon.

    #jeu_vidéo #jeux_vidéo #amazon #business #propriété_intellectuelle #droits_d'exploitation #boutique #ecommerce #aws #amazon_web_services

  • Comment acheter vos livres et BD en ligne auprès des #librairies_indépendantes

    Pendant le confinement, les plateformes de e-commerce ne sont pas votre seule option. Bien au contraire, c’est le moment d’aider les librairies indépendantes. Voici comment faire.

    En cette période de second confinement, nombreux sont les commerces durement touchés, dont les librairies indépendantes. Les livres ou encore les BD sont non seulement des piliers de la culture, mais aussi des ingrédients importants pour notre bonne santé mentale pendant cet isolement qui durera au minimum jusqu’au premier décembre.

    Saviez-vous que, même pendant ce temps, il existe des #alternatives à Amazon ou Fnac pour acheter en ligne et recevoir les livres chez vous ?

    Voici notre guide pour continuer à acheter vos livres, BD et comics auprès des librairies indépendantes, afin de faire vivre ces lieux et emplois essentiels de la culture — et que l’on souhaite tous et toutes retrouver en pleine forme après le confinement.
    Les réseaux de librairies

    Il existe des #boutiques_en_ligne qui sont en fait des réseaux de librairies. Sur ces sites, vous pouvez donc sélectionner le livre qui vous plaît, puis une librairie indépendante de votre choix, et procéder à l’achat. Pour la livraison, vous pouvez opter pour le « #click_and_collect » (commander et aller chercher les produits) et vous rendre à la librairie récupérer le livre en payant sur place (nous vous conseillons d’aller pour vérifier que la librairie choisie procède bien au click and collect en ce moment). Mais ce qui est moins connu : vous pouvez également vous faire tout simplement livrer à domicile par une librairie indépendante.

    Évidemment, sauf en click and collect où il n’y a pas de frais supplémentaires, les envois ont un coût de livraison, de 5 à 7 euros. Ce sont de vrais libraires qui procèdent à l’envoi, ce coût est donc parfaitement normal. Le mieux reste donc de faire des achats groupés, de plusieurs livres. Concernant le prix même du livre neuf, en raison du prix fixe du livre en France, qui limite les réductions à 5 %, même en ligne, vous ne paierez pas plus cher en passant par les librairies indépendantes.

    Ces portails rassemblent des librairies indépendantes dans toute la France :

    – LaLibrairie.com (https://www.lalibrairie.com) : il s’agit d’un des plus vastes réseaux, et la boutique en ligne a l’avantage d’être particulièrement complète et bien pensée (livres français, livres étrangers en VO, jeunesse, BD/comics, DVD/blu-ray). Il y a même des conseils thématiques pour faire des découvertes. Vous avez juste à mettre les livres de votre choix dans votre panier, puis avant le paiement vous pouvez opter facilement pour une livraison à domicile où que vous soyez. Il existe une version rassemblant des librairies du Grand Paris, Librest.
    – Place des Libraires (https://www.placedeslibraires.fr) / Les Libraires (https://www.leslibraires.fr) : deux réseaux qui fonctionnent sur le même modèle. Vous trouvez le livre qui vous intéresse, sélectionnez une librairie, puis choisissez le mode de retrait que vous souhaitez parmi ceux disponibles. La livraison à domicile est souvent pratiquée par au moins quelques librairies sur un même ouvrage, pour un envoi partout en France. Sur ce même principe, pour aider des libraires proches de vous, on peut trouver des versions régionalisées comme Librairies du Sud (https://hop.librairesdusud.com), Libraires en Seine (https://www.librairesenseine.fr), Libr’Aire (Hauts-de-France), Libraires de l’EST (https://www.libr-aire.fr).
    - Librairies Indépendantes (https://www.librairiesindependantes.com) : ce portail fonctionne comme un moteur de recherche, cela signifie qu’il donne accès à tous les réseaux précédemment évoqués et quelques autres. Il faut que vous entriez le titre du livre souhaité puis, sur sa page, section offres, vous aurez une liste de librairies. Dans « services », si vous voyez un petit camion, c’est que la livraison à domicile est possible partout en France. Vous avez juste à cliquer sur le bouton « En stock » pour être redirigé vers la page d’achat.

    La plupart des portails cités précédemment permettent d’acheter des bande dessinées également. Concernant les comics spécifiquement, en VF comme en en VO, et les albums comme les fascicules, ainsi que les mangas Original Comics est l’un des sites de référence — rattaché à la librairie parisienne du même nom, ou encore Album Comics.

    Les sites et réseaux sociaux de vos librairies

    Vous avez peut-être l’habitude de passer chaque jour, semaine ou mois devant votre librairie préférée. Cous n’imaginez peut-être pas que celle-ci a un site internet, alors que, pourtant, elles sont nombreuses à en avoir. Vous pouvez, y compris en temps normal, réserver vos livres de cette façon.

    En cette période de confinement, c’est aussi sur ces sites que vous pouvez aisément retrouver des informations sur les modalités de click and collect mises en place par votre libraire. Mais si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas vous déplacer, les librairies indépendantes sont de plus en plus nombreuses à procéder également des envois postaux dans toute la France.

    Cette démarche peut s’avérer très importante : quand vous optez pour un achat via un réseau, vous pouvez potentiellement commander via n’importe quelle librairie faisant l’envoi à domicile. Mais faire vivre directement la librairie que vous appréciez ne coûte rien de plus et s’avère utile ! Beaucoup de librairies ont également des réseaux sociaux, sur Facebook, Twitter ou Instagram : n’hésitez pas à leur écrire, la plupart des libraires se rendront disponibles pour vous conseiller, vous orienter, comme si vous y étiez.

    https://www.numerama.com/pop-culture/662145-comment-acheter-vos-livres-en-ligne.html

    #alternative #amazon #livres #librairie

  • Stratégie d’Orange pour racketter ses utilisateurices

    Contrat pour faire installer la fibre du 2 octobre

    Les pauvres types sous traitants d’Orange qui sont venus installés la fibre ont repoussé leur venue durant 15 jours, retard, pas possible de garer l’engin, réserver la place devant, on a pas d’échelles, bref, jusqu’à ce que je ne puisse plus me rétracter. Puis ils ont commencé à poser la fibre optique en faisant le tour de chaque porte car poser le cable droit eut été trop simple, avec deux relais car c’était trop court, au dehors ça touchait presque les camions dans la rue, la voisine a commencé à gueuler qu’elle ne voulait pas de fil à linge devant sa fenêtre ni au-dessus de la porte d’entrée. Les gars ont reconnus que c’était foireux et sont revenus une semaine après (le lendemain c’était trop simple) ils proposaient cette fois la pose en tyrolienne. La voisine a hurlé que ce n’était pas ce qu’on avait prévu, ils ont tout démonté. Sauf que le 16 octobre ils avaient signé à ma place (c’est plus drôle puisque j’avais refusé de signer l’installation pourrie) donc Free m’a coupé internet et le téléphone automatiquement.
    Je passe le fait qu’ils sont repartis en abimant le portail de l’immeuble parce que leur engin était trop court pour agir de la rue. A cette date, on est déjà le 23 octobre. J’ai plus d’internet et plus de fixe, le portable me sert donc pour communiquer.
    J’ai fait des photos, et des pieds et des mains, compter 40h, soit une heure par jour pendant deux mois, des écrits, des passages en #boutique_orange, des tchats vains avec le service commercial, USANT.
    Et puis, ayant épuisé presque toutes mes ressources le 23 novembre une nouvelle équipe vient infine me « réparer » la fibre internet que je n’ai pas. Les gars mettent à peine 2h pour tout installer et en plus ça marche.
    Sauf qu’évidemment mon forfait portable a explosé et qu’Orange fait encore tout pour ne pas me rembourser les 152€ qu’ils m’ont ponctionné en plus. Me faisant des promesses puis se rétractant, une véritable organisation de la malhonnêteté. J’avoue que la stratégie de réduire les services internet pour faire exploser la facture du téléphone portable est bien rodée.
    En attendant que cela se règle voici tout de même ma menace mise à exécution, je publie mon expérience passionnante sur internet :p
    #Orange_voleur #arnaque_orange et aussi #libéralisme_ras_le_bol

    Donc méfiez vous les ami·es !

  • Lycée Arago : « On a voulu faire de nous un exemple » - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2018/05/24/lycee-arago-on-a-voulu-faire-de-nous-un-exemple_1654001

    Parents, camarades et enseignants se sont rassemblés, jeudi, devant le tribunal pour accueillir les lycéens sortant de garde à vue, après 36 heures éprouvantes.

    « Libérez nos camarades ! » Devant le #tribunal de grande instance (#TGI) de Paris, c’est sous les applaudissements et en chantant que, jeudi après-midi, élèves, étudiants, parents, enseignants et syndicats ont accueilli les jeunes placés en garde à vue mardi, à l’issue de la manifestation à l’appel des syndicats de la fonction publique et rejointe par les étudiants mobilisés contre la loi ORE et des cheminots contre la réforme du rail. Un important comité d’accueil qui n’a pas hésité à narguer les forces de l’ordre en jouant sous leur nez à « 1,2,3 soleil ».

    Enlacée par plusieurs de ses amis, Anna, 20 ans, étudiante à Nanterre, a été l’une des premières à ressortir du tribunal : « On m’a convoquée à un procès en octobre. » Motif : « intrusion non autorisée dans un établissement scolaire commise en réunion dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement. » Epuisée, elle raconte : « A la fin de la manifestation [de mardi], on a entendu un appel à soutenir les lycéens en bloquant le lycée Arago de manière pacifique. On a sonné et le gardien nous a ouvert la porte. Très vite, on a été encerclés par les CRS. On a alors commencé à bloquer les escaliers et à monter dans les étages. Les CRS ont forcé une porte, et là ça a commencé à être la panique. On s’est barricadés dans une salle, ils ont déboulé dans la pièce et ont attrapé une personne par la gorge. »Les jeunes ont alors l’idée de s’asseoir et de dégainer leurs smartphones pour filmer la scène. L’initiative calme immédiatement les forces de l’ordre.

    Mise en examen.
    L’étudiante poursuit : « On a été encerclés comme du bétail dans la cour. Les CRS nous ont dit que si on les suivait, il n’y aurait pas de suite. Ils nous ont fouillés et palpés avant de nous faire monter dans des bus. » Débutent alors plusieurs heures difficiles : « On était parqués dans ce bus, sans pouvoir aller aux toilettes, boire ou manger. Certains n’en pouvaient plus et ont uriné à l’intérieur. » Jade (1), 16 ans, en seconde dans un lycéen parisien, a été mise en examen pour les mêmes motifs. Elle ajoute : « On y est restés près de cinq heures. On était plus de 60, tous les uns sur les autres. On avait à peine assez d’air pour respirer. Je ne savais même pas que j’étais en garde à vue, on nous avait dit qu’on nous laisserait sortir si on obéissait. A ce moment-là, je pouvais encore entrer en contact avec mes proches, ce qui me rassurait. Mais dès 3 heures du matin, je n’ai fait qu’être déplacée de cellule en cellule jusqu’à passer devant le tribunal. Je n’avais qu’une hâte, sortir. J’étais seule, sans rien pour m’occuper, à part dormir… C’est vraiment aberrant, ce qui s’est passé. On n’a fait que me répéter de ne plus faire de manifestations, ce n’est pas pour autant que je vais arrêter. » Son père, Thomas (1) : « On va saisir le Défenseur des droits et j’appelle personnellement à la démission de Jean-Michel Blanquer et de Gérard Collomb. Cette mise en examen, c’est une mesure politique. Le juge, gêné, nous a affirmé qu’elle était requise par le procureur. » Anna ne compte pas en rester là : « On a voulu faire de nous un exemple pour stopper la mobilisation des jeunes, mais je vais continuer à me mobiliser, même davantage. J’ai été choquée par le dispositif déployé, l’agressivité des forces de l’ordre et les conditions de détention. »

    Inquiétude.

    Devant le TGI, Sophie, mère d’un ado de 17 ans du lycée Voltaire, peine à contenir son émotion : « On a eu des nouvelles lorsqu’il était dans le lycée, puis dans le bus. On est allés rue de l’Evangile [XVIIIe arrondissement] où les cars étaient, en espérant qu’ils les laisseraient partir. Sans succès. On a appris à 5 heures du matin qu’il était déplacé dans un commissariat, sans nous dire le lieu. L’attente a été terriblement longue et angoissante. On n’a su qu’à 19 h 30 où il était et je n’ai pas pu lui parler depuis l’interpellation. Certains parents n’ont même pas été prévenus. On n’avait jamais vu ça en France. » La prof d’histoire-géo à Voltaire Marianne Cabaret-Rossi se mobilise : « Dans mon établissement, deux tiers des élèves sont en attente sur #Parcoursup. Le blocus est un moyen qu’ils ont trouvé pour montrer leur inquiétude. On veut les empêcher de s’exprimer, on pense que la répression va marcher, mais il y aura un retour de bâton. » A noter que selon ses confrères d’#Arago, contrairement à ce qui a été notifié par la proviseure dans un mail aux parents, aucun dégât important n’a été constaté. Seule une fenêtre aurait été brisée.
    L’étudiante poursuit : « On a été encerclés comme du bétail dans la cour. Les CRS nous ont dit que si on les suivait, il n’y aurait pas de suite. Ils nous ont fouillés et palpés avant de nous faire monter dans des bus. » Débutent alors plusieurs heures difficiles : « On était parqués dans ce bus, sans pouvoir aller aux toilettes, boire ou manger. Certains n’en pouvaient plus et ont uriné à l’intérieur. » Jade (1), 16 ans, en seconde dans un lycéen parisien, a été mise en examen pour les mêmes motifs. Elle ajoute : « On y est restés près de cinq heures. On était plus de 60, tous les uns sur les autres. On avait à peine assez d’air pour respirer. Je ne savais même pas que j’étais en garde à vue, on nous avait dit qu’on nous laisserait sortir si on obéissait. A ce moment-là, je pouvais encore entrer en contact avec mes proches, ce qui me rassurait. Mais dès 3 heures du matin, je n’ai fait qu’être déplacée de cellule en cellule jusqu’à passer devant le tribunal. Je n’avais qu’une hâte, sortir. J’étais seule, sans rien pour m’occuper, à part dormir… C’est vraiment aberrant, ce qui s’est passé. On n’a fait que me répéter de ne plus faire de manifestations, ce n’est pas pour autant que je vais arrêter. » Son père, Thomas (1) : « On va saisir le Défenseur des droits et j’appelle personnellement à la démission de Jean-Michel #Blanquer et de Gérard #Collomb. Cette mise en examen, c’est une mesure politique. Le juge, gêné, nous a affirmé qu’elle était requise par le procureur. » Anna ne compte pas en rester là : « On a voulu faire de nous un exemple pour stopper la mobilisation des jeunes, mais je vais continuer à me mobiliser, même davantage. J’ai été choquée par le dispositif déployé, l’agressivité des forces de l’ordre et les conditions de détention. »
    (1) Les noms ont été modifiés.
    Marlène Thomas

    Bien sûr que cette garde à vue collective est faire pour l’exemple et pour empêcher la moindre contestation de prendre de l’ampleur. Mais le "On n’avait jamais vu ça en France" de la part d’une parent d’élève est complètement à côté de la plaque. Si on estime que tous les quartiers populaires et autres cités peuplées de noirs et d’arabes ne font pas partie de la France, c’est peut-être vrai mais dans les cités c’est un traitement fréquent réservé aux jeunes parfois dès le collège et depuis longtemps. Alors c’est comme les violences policières, quand on s’aperçoit que ce qui était jusqu’à présent réservé au lumpen prolétariat arrive même aux enfants de cadre (lycée parisien quand même) ben on commence à faire la gueule.
    Et on s’aperçoit que c’est une loi de 2009 proposée par Estrosi (http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion1641.asp) qui voyait des hordes de barbares déferler partout (prenez le temps de juste lire les motifs, c’est très connoté) qui sert à justifier ces mises en examen.
    La morale c’est que toute loi destinée au départ à criminaliser une minorité aura vocation à être utilisée contre n’importe qui au moment où le pouvoir en a besoin (c’est comme le fichage ADN). Dans les cités on est déjà passé à autre chose avec les lois contre les terroristes, euh les islamistes, non les barbus, enfin je veux dire les musulmans, bref… les noirs et les arabes. Et ça craint carrément.

    https://www.politis.fr/articles/2018/05/reprimes-pour-lexemple-38864
    #garde_à_vue #répression #sélection

  • Chez Marie-Jeanne, une #boutique dédiée au chanvre - RTC Télé #liège
    https://www.rtc.be/video/info/economie/chez-marie-jeanne-une-boutique-dediee-au-chanvre-_1498179_325.html

    Chez Marie-Jeanne est une nouvelle boutique à Liège qui met en évidence tous les produits dérivés du chanvre. Toutes les propriétés de la plante sont exploitées, sauf son côté récréatif, et le concept est unique en Belgique. On y redécouvre cette plante ancestrale aux qualités multiples et quelque peu oubliées. Bio, anti-allergène, riche en fibres et protéines, autant de vertus à exploiter en cuisine. C’est ce qui sera prochainement proposé à l’arrière-boutique avec une carte de petite-dégustation. Chez Marie-Jeanne travaille essentiellement avec un producteur de Chanvre situé à Charleville-Maisière. Tous les produits restent artisanaux et bio. https://www.facebook.com/chezmariejeanne.conceptstore http://www.chezmariejeanne.com — (...)

  • 21 degrés de liberté – 12
    https://framablog.org/2018/04/02/21-degres-de-liberte-12

    Filmés et géolocalisés, nos déplacements n’échappent pas à la #Surveillance. Même quand nous flânons dans une #boutique physique, notre parcours est enregistré. Voici déjà le 12e article de la série écrite par Rick Falkvinge. Le fondateur du Parti Pirate suédois … Lire la suite­­

    #21_degrés_de_liberté #Internet_et_société #Libertés_Numériques #aéroport #commerce #géolocalisation #pista #pistage

  • New status by deylord
    https://mastodon.partipirate.org/users/deylord/statuses/99745251360964834

    « Laurenzaccio » le Livre du spectacle de Mario Gonzalez et Philippe Pillavoine est disponible en pré-achat. -30% jusqu’au 02 mai 2018 la journée de Dédicace prévue en la Maison des Auteurs de la SACD à Paris dès 16h30... https://www.silencecommunity.com/shop/fr/livres-fr/74-laurenzaccio-le-livre-fr.html « Laurenzaccio » raconte en 1536, à Florence, en Italie l’assassinat du Duc Alexandre de Médicis par son cousin Lorenzino de Médicis. #livre #théâtre #spectacle #texte #gonzalez #pillavoine #sand #musset #publication #boutique

  • Dans les magasins Primark, des salariés pressurés, surveillés, terrorisés
    http://www.bastamag.net/Dans-les-magasins-Primark-des-salaries-pressures-surveilles-terrorises

    La chaîne de vêtements et de textile Primark ouvre de plus en plus de boutiques en France. La marque est réputée pour le bas coût de ses produits. Elle a aussi été sous le feux des projecteurs lors de l’effondrement de l’usine textile du Rana Plazza, au Bangladesh, qui a fait plus d’un millier de morts. Moins connues sont les #Conditions_de_travail de ces vendeurs, ici, en France. Le magazine professionnel du secteur Boutique2Mode a récolté les témoignages d’employés à travers le pays. Constat : entre (...)

    #Résister

    / #Enquêtes, Conditions de travail, #Société_de_consommation, A la une, #Transformer_le_travail, (...)

    #Multinationales

  • Mozello - la façon la plus rapide de créer un site Web

    L’innovation internet responsive multilingue vient de Lettonie. Mozello, comme un Opéra Lorrain chanté à Calvi dans un Fort Corse ♫
    Quel rapport entre le siège de 1794 en Corse, mon navigateur internet responsive préféré, la Lorraine et un service nouveau en Lettonie ?

    _"Mazette", me direz-vous, « encore un gazouillis ! »
    Cela sonne comme un opéra, s’écoule majestueusement et comme son ainé, promet de résister plusieurs siècles avec l’aide des nuages.
    La response est à venir ... http://www.lettonie-francija.fr/mozello-innovation-internet-letton-925

    MOZELLO,
    Le système de création de sites Web le plus rapide et simple

    Fonctionne sur appareils mobiles
    Créez des sites qui fonctionnent aussi sur appareils mobiles
    Créez des boutiques en ligne élégantes
    Créez des sites Web multilingues
    Des fonctionnalités marketing et SEO
    De beaux designs professionnels
    Aucune compétence technique requise
    Un service client vraiment à votre écoute
    Sans publicité

    Mozello, la façon la plus simple de créer de beaux sites Web !
    http://www.mozello.fr

    #site_web #innovation #internet #responsive #multilingue #Lettonie #Mozello #boutique #e-commerce

  • #Coup_de_gueule contre #Orange et son #arnaque #Sosh.
    Ou comment Orange piège sa clientèle avec la technologie comme prétexte d’évitement.
    Tout d’abord, il existe des lois pour défendre les consommateurs.

    #Article_L121-27 du Code de la consommation
    A la suite d’un démarchage par téléphone ou par tout moyen technique assimilable, le professionnel doit adresser au consommateur une confirmation de l’offre qu’il a faite. Le consommateur n’est engagé que par sa signature.

    Hier, je passe à une #boutique_orange pour comprendre pourquoi auparavant je disposais d’un abonnement Orange avec forfait bloqué qui s’est trouvé poursuivi par Sosh sans aucune signature de ma part d’un quelconque contrat.
    Ce forfait se trouve ne plus rien bloqué du tout et a donc entrainé des factures surtaxées. Sauf que je n’ai rien signé.
    Quand je me suis rendu compte de l’arnaque, j’ai envoyé un recommandé avec AR, reçu il y a un mois et toujours sans réponse autre qu’une nouvelle facture surtaxée

    La réponse du responsable des ventes du #magasin _Orange qui a pianoté sur son ordi pour retrouver ma trace est que « vous avez donné votre accord par téléphone » et qu’il ne peut plus rien faire, puisque, me dit-il « vous n’êtes plus en contrat chez Orange », « Orange n’est pas Sosh » et que « tout chez Sosh est géré à distance par internet », ma demande de suppression est donc irrecevable dans une boutique Orange !!! facile, hein !

    Voila comment les #voleurs_d'Orange agissent en toute impunité.
    Si vous connaissez un moyen d’attaquer Orange et Sosh, j’essaie d’éviter les faux forums de critiques mis en place pour protéger leurs agissements #malhonnêtes. Je pensais passer par la #DGCCRF avec éventuellement d’autres mécontents. Welcome.

    • ""vous n’êtes plus en contrat chez Orange"
      Qu’il le prouve en produisant la dénonciation du contrat signée. A défaut le contrat se poursuit aux conditions initiales.

      Donc depuis son écran il demande la radiation à Sosh (selon la méthode de Free qui « s’occupe de tout ») et te réintègre chez Orange.

      Tout ça en LRAR au service client

    • Sauf que ma lettre LRAR envoyée à

      Orange Service Clients Mobile 41965 BLOIS CEDEX 9

      qui est quand même l’adresse du #service_client_orange notée comme référence sur les #factures_Sosh (j’aide Google a faire son taf de référencement en tagguant Orange et Sosh autant qu’il faut pour dénoncer leur arnaque).

      Bref, cette lettre RAR qui reprend l’#Article_L121-27 envoyée il y a un mois est restée sans aucune réponse ! Ils espèrent surement que les arnaqués fatigués de n’avoir aucune voie de recours vont finir par les lâcher ?

    • On trouve des lettres types pour ce cas précis d’ailleurs … dont https://fr.scribd.com/doc/78449288/Courrier-Orange-Re-Engagement qui est fort claire sur la loi qui s’applique et se termine par

      Sauf exécution de votre part sous 10 jours, je transmettrai une copie de mon dossier à la DGCCRF et je saisirai la justice de proximité, par une déclaration au greffe de mon tribunal d’instance.

      Wééé, super, pour le principe, je vais le faire, le préjudice est de moins de 60 euros … c’est 10% du RSA mais évidemment que les gens abandonnent la procédure pour défendre leurs droits, y’ plus important.

    • Suite…

      Reçue une lettre à entête de Orange datée du 20 octobre, aucune référence à mon courrier de réclamation en AR, l’intitulé est seulement « Courrier informatif »

      Bonjour
      Nous vous informons que vous ne disposiez pas d’une offre bloquée, afin d’avoir plus d’informations, nous vous invitons à contacter le 3976 depuis un poste fixe, ou bien de vérifier cla avec un conseiller depuis le site sosh.fr

      Laurence Thouveny
      Directrice de la relation clients

      Gratuit jusqu’à la msie en relation avec un conseiller puis coût d’une communication locale depuis une ligne fixe orange. Depuis un mobile orange, la communication est décomptée du forfait selon l’offre. Cout variable depuis un autre opérateur.

      Orange SA au capital de 10 595 541 532 €, 78 rue Olivier de Serres - 75015 Paris - 380 129 866 RCS Paris

      Voila, c’est tout ! il y a plus de mots pour m’expliquer leur mode d’augmentation de leur capital par le racket que pour s’excuser de l’arnaque et me rembourser…

  • #alcoolisme : la #France a encore la gueule de bois
    http://fr.myeurop.info/2014/04/29/alcoolisme-france-gueule-bois-13735

    Ludovic Clerima

    Au #Royaume-Uni le nombre d’actes violents engendrés par l’alcoolisme est en recul. En #Europe, l’Etat suèdois a le monopole de la vente des alcools. En #Allemagne la #prévention commence à l’école, #boisson en bouche. La #France, elle, se dégrise lentement.

    Stop à l’alcoolisme ! La Grande-Bretagne s’est saisie de la question et voit, depuis cinq ans, le nombre d’actes violents diminuer. lire la (...)

    #Société #INFO #Suède #alcool #Allemagne #Augmentation #boutique #école #jeune #Royaume-Uni #suède #violence

  • Google exploite votre Géolocalisation pour faire monter les enchères
    http://neosting.net/google-exploite-geolocalisation-encheres-adwords-boutiques

    Vous saviez que depuis la version 4.3 d’Android, il existe une fonction qui permet de scanner continuellement les réseaux wifi des alentours, même si vous avez volontairement désactivé votre wifi sur votre smartphone ou tablette ? Généralement, en mobilité, on a très peu besoin de chercher à se connecter à un wifi, d’abord parce que […] #adwords #boutique #geolocalisation #google