• Recensement de personnes tuées par la police ou à cause de son action : 2005-2015

    VICTIMES DE LA POLICE ( connus ) DEPUIS 2005 ( en France ) :

    2005 : 6 morts, 3 blessés grave ( connus ) :

    Janvier : Abou Bakari Tandia meurt des suites de sa garde-à-vue au commissariat de Courbevoie (92).

    7 Mars : Balé Traoré grièvement blessé à bout pourtant par un policier dans le quartier de la Goutte d’Or ( paris 18) alors qu’il n’avait lui même pas d’arme.

    Avril : Un jeune de 17 ans, tué lors d’une poursuite par des policiers à Aubervilliers (93)

    Octobre : Samir Abbache 26 ans, tué à la prison de Mulhouse (68)

    Octobre : Zied 17 ans et Bouna 15 ans, poursuivis par la police et morts électrocutés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois (93).

    Novembre : Eric Blaise retrouvé mort dans des circonstances suspectes au mitard à Fleury-Mérogis (91)

    Juillet 2005 : Aux Mureaux ( 78) un adolescent de 14 ans touché par un tir de flash ball perd un œil.

    2006 : 10 morts, 7 blessés :

    Janvier : Eric Mourier 28 ans, mort au mitard de la prison Saint-Joseph (69).

    Mars 2006 : 2 frères insultés et battus par des policiers chez eux devant leur mère à Cergy (95).

    Mai : Fethi Traoré 31 ans, poursuivit par la police il se noie dans la Marne (94).

    29 Mai : Komotine mère de famille, insultée gazée menottée et traînée par 4 policiers devant ses enfants et ses voisins à Montfermeil ( 93).

    Juin : Vilhelm Covaci 20 ans, noyé dans le canal de Saint Denis (93) lors d’une poursuite

    Daniel Moldovan a également sauté dans l’eau avant d’être interpellé et tabassé jusqu’à en perdre connaissance.

    Deux réfugiés poursuivis, écrasés sur une autoroute à Calais (32). [juin 06]

    Octobre : Clichy-sous-Bois un jeune de 16 ans touché au flash ball perd un œil.

    Novembre : Taoufik El-Amri noyé par hydrocution dans un canal de Nantes (44) après un contrôle de police.

    Décembre :Guillaume Perrot retrouvé noyé à Corbeil-Essonnes après avoir été laissé seul sur la berge de la Seine par des policiers.

    Août : Albertine Sow enceinte au moment des faits a été frappée au ventre et gazée par des policiers alors qu’elle était témoin de violences policières à paris.

    2007 : 19 morts, 2 blessés :

    Janvier : Jonathan 24 ans mort en tombant d’un toit en voulant échapper à la police à Montpellier (34).

    Fevrier : Raouf et Tina 15 et 17 ans, morts lors d’une poursuite par des policiers à Saint-Fons, près de Lyon (69). [fév 07] 1 rescapé de 16 ans, Myriam Bahmed 17 ans tombe dans le coma.

    Louis Mendy 34 ans père de famille, tué d’une balle dans la tête par un policier à Toulon (83).

    Pierre visé à la tête et frappé par un flash-ball dans une manifestation lycéenne. Pierre a perdu l’œil droit le 27 novembre 2007 à Nantes.

    Mai : 1 jeune de 17 ans blessé par balle par un policier à Grigny (91)

    Juin : Un homme de 58 ans, mort dans la cellule de dégrisement du commissariat à Bordeaux (33).

    Lamine Dieng 25 ans, meurt dans un fourgon de police à Paris (75).

    Nelson 14 ans mort après avoir été fauché par une voiture de police sur un passage clouté à Marseille (13). [juin 07]

    Elmi Mohammed 23 ans, mort noyé dans la Saône après avoir été poursuivi par la police (69). [juin 07]

    Juillet : 1 homme de 40 ans, tué par balle par des policiers du Service régional des transports de la gare du Nord à Paris. [27 juillet 2007]

    Ait Brahim Moulay Mohamed 27 ans, mort par pendaison dans les douches du centre de rétention administrative de Bordeaux (33).

    Un homme de 37 ans, mort lors de sa garde-à-vue à Rouen (76).

    Septembre : Un homme de 48 ans, mort dans une cellule de dégrisement au commissariat de Dieppe (76).

    Une femme de 51 ans Chulan Liu « sans papiers » morte après un saut par la fenêtre à l’arrivée de la police, Paris (75) ( 25 septembre 07)

    Joseph RANDOLPH 42 ans, mort suite à son interpellation.

    (Paris, 8 septembre )

    Novembre : Larami et Mushin morts suite à une collision avec une voiture de police à Villiers-le-Bel (95).

    2008 : 11 morts et au moins 7 bléssés ( connus)

    Janvier : Lu Semedo Da Veiga 28 ans, mort à la prison de Fresnes (94) suite à un refus de soins.

    Reda Semmoudi defenestré par la police lors d’une perquisition à Noisy-le-Sec (93).

    Avril : Baba Traoré 29 ans mort noyé dans la Marne (94) suite à une poursuite par la police.

    Mai : Abdelakim Ajimi mort étouffé par plusieurs policiers à Grasse (06).

    Joseph Guerdner 27 ans tué de 7 balles dans le dos en fuyant menotté dans le Var (83).

    Lamba Soukouna 28 ans frappé à coup de crosse et de flash ball à la tête par un brigadier en présence de 3 autres « collègues » à Villepinte. [8 mai 2008] Lamba souffre de la drépanocytose, il a porté plainte.

    Juin : Mohamed 39 ans père de famille tué par balles à Corbeil-Essonnes (91). [19 juin08]

    Salem Essouli, mort par manque de soins au centre de rétention administrative de Vincennes (75).

    Août : Fakraddine Zarai Zarai 30 ans, mort par pendaison au radiateur de sa cellule dans la prison de Saint Quentin Fallavier à Lyon (69). [8 août 2008] A 2 semaines de sa libération.

    Septembre :Ilies 16 ans mort lors d’une poursuite par des policiers de la BAC de Romans sur Isére (Drôme). [29 septembre 2008]

    Octobre : Elvis Akpa mort suite à une chute du septième étage en tentant d’échapper à la police à Paris. [1er Octobre 2008]

    1 homme de 22 ans et 1 adolescent de 14 ans matraqué et blessé par un projectile de Taser par deux policiers pendant un contrôle d’identité à Montfermeil (93).[8 octobre 2008] Les deux frères bénéficieront de six jours d’ITT.

    Abdoulaye Fofana 20 ans tabassé dans le hall de son immeuble par 2 policiers à coups de matraque, tonfa et crosse de flash-ball, à Montfermeil(93). [14 octobre 2008]

    Novembre : Naguib Toubache 20 ans tué par la balle d’un gendarme à Montataire dans l’Oise (60). [28 nov 08]

    2009 : 6 morts, et au moins 5 bléssés graves (connus) :

    Septembre 2009 : Hakim Djellassi, âgé de 31 ans, est mort deux jours après son interpellation par la police à Lille à son hôtel.

    Mars : 1 homme de 29 ans tué par un policier au péage de Courtevroult lors d’une course poursuite à Bussy Saint-Georges (Seine-et-Marne).

    [7 mars 2009]

    Mai :Oussama Mouhtarim 21 ans plongé dans le coma après une interpellation en gare de Massy (92). [28 mai 09]

    Juin :ALI ZIRI 69 ans mort à la suite d’un contrôle policier à Argenteuil (92).[9 juin 2009]

    Arezki K. 61 ans battu par des policiers à Argenteuil (92). [9 juin 2009]

    Un étudiant de 25 ans à été touché par un tir de flash ball et a perdu son œil. (Toulouse, en mars )

    Un jeune à Neuilly-sur-Marne, en mai perd également son œil à la suite d’un tir de flash ball.

    Juillet : Joachim Gatti touché au visage par un tir de flash ball, il perd un œil.( Juillet 2009 à Montreuil )

    Mohammed Bemouna selon la justice mort par pendaison en garde à vue malgré qu’il n’y ai aucune traces de pendaisons sur le corps du jeune homme à Firminy dans la Loire (08/07/2009).

    Août : Yakou SANOGO 18 ans mort lors d’une course poursuite par la police à Bagnolet (93). [9 août 09]

    Mohamed Boukourou 41 ans mort dans un fourgon de police où il avait été conduit de force, à Valentigney (25). [12 nov. 2009]

    2010 : 9 morts et au moins 4 blessés ( connus) :

    Septembre : Lassana DIARRA mort en garde à vue dans un commissariat de la région parisienne. [2010]

    Avril : Philippe C. 35 ans dans le coma suite à une altercation avec un policier dans le commissariat du 18e arrondissement de Paris. [13 avril 2010]

    Mickaël Verrelle 29 ans Battu à Chambéry par un policier.

    Dans le coma.[23/24 avril 2010]

    Juillet : Karim BOUDOUDA 27 ans tué d’une balle dans la tête par la police à Grenoble. [16/07/2010]

    Luigi Duquenet 22 ans, tué par un gendarme dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’une course-poursuite après avoir forcé un contrôle. En loir et cher. [16-17/07/2010]

    Le 8 Août 2010, a Mantes la jolie ( 78) un jeune de 17 ans se noie en tentant d’échapper à la police.

    Septembre : Anis Feninekh 28 ans tabassé par un policier à Juvisy.

    Octobre : un lycéen de Montreuil est touché par un tir de flash ball au visage, il perd un œil.

    Louis Klinger meurt lors de son interpellation par la police à Dijon.

    Novembre : Mamadou Marega meurt après s’être fait tapé et tazé par la police dans un immeuble à Colombes (92).

    Décembre : Mostefa Ziani résident d’un foyer de Marseille, est décédé lundi matin après avoir été victime d’un arrêt cardiaque dû a un tir de flash-ball d’un policier. (14 Décembre )

    2011 : Au moins 10 morts ( connus ) :

    Le 1er Janvier Steve 25 ans est tué par balle par la police en seine et marne.

    Le 23 Février à Lyon un jeune homme de 20 ans est abattu de 2 balles tirées par la police.

    13 avril 2011 : un homme de 43 ans, connu comme schizophrène, meurt à Angers après son interpellation Le parquet saisit l’IGPN.

    Le 5 juin Une fillette de neuf ans se trouve toujours dans le coma après avoir été grièvement blessée à la tête, lors d’affrontements dans le quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, dans l’Essonne.

    Les circonstances du drame restent pour l’heure contradictoires. Le père de la victime accusait dès lundi la police d’avoir blessé sa fille avec un flash ball.

    Le 25 juin un jeune homme de 25 ans souffrant apparemment de graves troubles psychiatriques, a été tué dans un échange de tirs avec des policiers près de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

    Juillet 2011 : un jeune de Nanterre Mohamed est décédé après une chute de son deux roues alors que les policiers lui auraient tirés dessus au flash-bal. Cette chute a entraîné sa mort.

    Le 29 Août, Un jeune homme est décédé à Neuilly-sur-Seine (92) après une course poursuite en scooter avec la police.

    20 sept 2011 : une personne autiste de 48 ans interpellé en pleine crise à Marseille meurt d’un arrêt cardio-vasculaire. Le parquet saisit l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et ouvre une enquête pour homicide involontaire.

    5 novembre : Paris st Lazare : Un homme meurt d’un infarctus suite à son interpellation violente.

    Le 27 Décembre à Clermont-Ferrand un jeune se tue en voiture parce qu’il est poursuivis par la police.

    2012 : Déjà 14 morts ( connus) et ( au moins ) 4 blessés grave (connus) :

    11 janvier 2012 : Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) :

    Abdel 25 ans meurt « d’une crise cardiaque » lors d’un contrôle.

    10 janvier 2012 : Clermont Ferrand : Wissam El-Yamni 30 ans, battu par la police, il tombe dans le coma et succombera de ses blessures 10 jours plus tard. La famille attend toujours une contre-expertise d’autopsie. Le corps n’a donc toujours pas pu être inhumé.

    11 Mars 2012 : Ivry : Ahamadou Maréga, 17 ans mort à la suite d’une poursuite par la police.

    27 Mars 2012 : Lyon : un homme, âgé de 39 ans, est mort des suites de ses blessures, il serait « tombé » d’une voiture de police.

    21 Avril 2012 : Noisy-le-sec ( 93) : Amine Bentounsi est tué par un policier de plusieurs balles dans le dos.

    14 Mai Nantes : un garçon de 13 ans se noit afin d’échapper à la police.

    22 Mai : Massy Palaiseau : 2 jeunes en scooter sont

    percutés par la police, l’un est grièvement blessé, l’autre meurt.

    17 Mai : Cayenne : Un jeune de 17 ans meurt au commissariat.

    Dans la nuit du 5 au 6 Juin : Melun : Youssef Mahdi 24 ans

    est mort des suites de sa noyade dans la seine, alors qu’il

    voulait échapper à un contrôle de police.

    9 Juin : Villiers-le-Bel : 2 jeunes sont blessés dont l’un

    grièvement : Rodrigue 20 ans actuellement dans le coma. Ils ont été percutés par une voiture de la BAC, 5 ans après la mort de Lakhamy et Moushin percuté dans le même quartier par la police.

    12 Juin : Une femme de 62 ans meurt lors d’une perquisition de police à Bondy ( cité martin luther king) Elle aurait fait un malaise cardiaque.

    23 Juin : Un fillette de 18 mois et son père blessé par des policiers à La Verrière (Yvelines)

    26 Juin : Nabil, un jeune villefranchois de 26 ans a été tué, à Millau, par la balle d’un fonctionnaire de police appartenant à la BAC.

    18 Juillet : Un homme s’est noyé dans la Marne au Perreux-sur-Marne dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’il tentait d’échapper à la police avec deux autres personnes soupçonnées d’avoir commis un vol.Le noyé est un homme de 35 ans « aux nombreux antécédents judiciaires », domicilié à Gentilly, également dans le Val-de-Marne, a précisé la même source. Auditionnée, sa mère « ne dépose pas plainte », a-t-elle ajouté.

    9 Juillet : Norredine 28 ans, originaire du Soudan, est mort dans le centre ville

    de Calais. Son corps a été sorti du canal à proximité de la

    sous-préfecture. Comme souvent, la police a refusé catégoriquement à la

    famille et aux proches l’accès au corps, et de rechercher les causes de la

    mort.

    2013 :

    13 Février : Marseille : Yassin Aïbeche Souilah 19 ans a été touché de plusieurs balles d’un policier ( qui n’était pas en service et qui aurait été « ivre ».)

    Yacine est mort à l’hôpital des suites de ses blessures, le jeudi 14 février à 7h du matin. Le policier serait en détention provisoire sous le chef d’inculpation d’homicide volontaire.

    28 Mars : Montigny-en-Gohelle ( 62) : Lahoucine Ait Omghar 26 ans tué par un policier de plusieurs balles dans la poitrine.

    Une instruction a été ouverte. La famille a porté plainte.

    Novembre : Orléans : Loic Louise 21 ans est mort après avoir reçu une décharge de taser.

    Ouverte par le parquet d’Orléans, l’enquête est désormais terminée. Selon l’avocat de la famille Louise la mort du jeune homme résulte d’une utilisation prolongée du Taser. Le procureur souhaite rencontrer la famille pour donner les conclusions.

    2014 :

    20 decembre : Bertrand Nzohabonayo-tué par des policiers à Joué les tours

    1er Avril : Marseille : Morad , 16 ans defenestré par la police à Marseille

    29 juillet : Montgeron( 91 ) : Dorel Iosif Floare a été tué par un policier d’une balle dans le thorax.

    21 août : Abdelhak Gorafia, 51 ans est mort dans des conditions troubles lors de son transfert par la police française vers l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, en exécution d’un arrêté ministériel d’expulsion.

    « Il n’est pas mort naturellement mais s’est étouffé devant les policiers ou sous l’effet de leurs contraintes. Ce qui suppose des convulsions et une mort atroce. Comment peut-on ne pas porter secours à quelqu’un qui s’asphyxie ? »

    26 Août : Colmar : Houcine Bouras 23 ans, a été tué par un gendarme alors qu’il était menotté et dans un véhicule de police.

    « Violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». C’est sous ce chef d’inculpation que le procureur de la République de Colmar Bernard Lebeau a qualifié la responsabilité du gendarme. Une instruction a été ouverte. La famille réclame vérité et justice.

    5 Septembre : Paris : un homme de 34 ans est mort après que les policiers ait utilisé leur pistolet à impulsion électrique. ( pas de nom connu )

    17 Octobre : Toulouse : Timothée Lake 20 ans est abattu d’une balle dans le cœur par un policier de la BAC.

    La police plaide la légitime défense (…) mais l’enquête est loin d’être terminée.

    2 novembre : Tarn ( ZAD du testet ) : Rémy Fraisse, 21 ans mort après avoir reçu une grenade de la gendarmerie.

    16 janvier 2014, Abdoulaye Camara, 30 ans, mourrait dans le quartier de la Mare Rouge touché par plusieurs balles de deux policiers havrais.

    2015 :

    15 Février : Un jeune garçon de 14 ans, qui se trouvait au volant d’une voiture, s’est tué dimanche matin à Romans-sur-Isère (Drôme) en tentant d’échapper à un contrôle de police.

    CETTE « LISTE » n’est PAS « EXHAUSTIVE »

    Ce recensement est fait à partir de ce qui est diffusé dans la presse. Certaines histoires ont été confirmées par des familles de victimes,

    mais si aucuns témoins et proches/familles ne se manifestent ; les mémoires des victimes sont bafouées.

    Presque a chaque meurtre commis par la police, la victime est accablée, la plupart des enquêtes sont bâclées et amènent trop souvent à des conclusions de « légitime défense » pour les fonctionnaires …

    Nous nous devons de rétablir la vérité.

    La peine de mort a été abolie mais certaines vies reste à la merci de mercenaires de l’état.

    PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX !

    N’hésitez pas à nous contacter pour nous signaler un oubli, une erreur (toutes nos excuses si c’est le cas) et/ou pour faire un témoignage.

    Contact mail : lalibrelucha@gmail.com

    VICTIMES DE LA POLICE ( connus ) DEPUIS 2005 ( en France ) :

    2005 : 6 morts, 3 blessés grave ( connus ) :

    Janvier : Abou Bakari Tandia meurt des suites de sa garde-à-vue au commissariat de Courbevoie (92).

    7 Mars : Balé Traoré grièvement blessé à bout pourtant par un policier dans le quartier de la Goutte d’Or ( paris 18) alors qu’il n’avait lui même pas d’arme.

    Avril : Un jeune de 17 ans, tué lors d’une poursuite par des policiers à Aubervilliers (93)

    Octobre : Samir Abbache 26 ans, tué à la prison de Mulhouse (68)

    Octobre : Zied 17 ans et Bouna 15 ans, poursuivis par la police et morts électrocutés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois (93).

    Novembre : Eric Blaise retrouvé mort dans des circonstances suspectes au mitard à Fleury-Mérogis (91)

    Juillet 2005 : Aux Mureaux ( 78) un adolescent de 14 ans touché par un tir de flash ball perd un œil.

    2006 : 10 morts, 7 blessés :

    Janvier : Eric Mourier 28 ans, mort au mitard de la prison Saint-Joseph (69).

    Mars 2006 : 2 frères insultés et battus par des policiers chez eux devant leur mère à Cergy (95).

    Mai : Fethi Traoré 31 ans, poursuivit par la police il se noie dans la Marne (94).

    29 Mai : Komotine mère de famille, insultée gazée menottée et traînée par 4 policiers devant ses enfants et ses voisins à Montfermeil ( 93).

    Juin : Vilhelm Covaci 20 ans, noyé dans le canal de Saint Denis (93) lors d’une poursuite

    Daniel Moldovan a également sauté dans l’eau avant d’être interpellé et tabassé jusqu’à en perdre connaissance.

    Deux réfugiés poursuivis, écrasés sur une autoroute à Calais (32). [juin 06]

    Octobre : Clichy-sous-Bois un jeune de 16 ans touché au flash ball perd un œil.

    Novembre : Taoufik El-Amri noyé par hydrocution dans un canal de Nantes (44) après un contrôle de police.

    Décembre :Guillaume Perrot retrouvé noyé à Corbeil-Essonnes après avoir été laissé seul sur la berge de la Seine par des policiers.

    Août : Albertine Sow enceinte au moment des faits a été frappée au ventre et gazée par des policiers alors qu’elle était témoin de violences policières à paris.

    2007 : 19 morts, 2 blessés :

    Janvier : Jonathan 24 ans mort en tombant d’un toit en voulant échapper à la police à Montpellier (34).

    Fevrier : Raouf et Tina 15 et 17 ans, morts lors d’une poursuite par des policiers à Saint-Fons, près de Lyon (69). [fév 07] 1 rescapé de 16 ans, Myriam Bahmed 17 ans tombe dans le coma.

    Louis Mendy 34 ans père de famille, tué d’une balle dans la tête par un policier à Toulon (83).

    Pierre visé à la tête et frappé par un flash-ball dans une manifestation lycéenne. Pierre a perdu l’œil droit le 27 novembre 2007 à Nantes.

    Mai : 1 jeune de 17 ans blessé par balle par un policier à Grigny (91)

    Juin : Un homme de 58 ans, mort dans la cellule de dégrisement du commissariat à Bordeaux (33).

    Lamine Dieng 25 ans, meurt dans un fourgon de police à Paris (75).

    Nelson 14 ans mort après avoir été fauché par une voiture de police sur un passage clouté à Marseille (13). [juin 07]

    Elmi Mohammed 23 ans, mort noyé dans la Saône après avoir été poursuivi par la police (69). [juin 07]

    Juillet : 1 homme de 40 ans, tué par balle par des policiers du Service régional des transports de la gare du Nord à Paris. [27 juillet 2007]

    Ait Brahim Moulay Mohamed 27 ans, mort par pendaison dans les douches du centre de rétention administrative de Bordeaux (33).

    Un homme de 37 ans, mort lors de sa garde-à-vue à Rouen (76).

    Septembre : Un homme de 48 ans, mort dans une cellule de dégrisement au commissariat de Dieppe (76).

    Une femme de 51 ans Chulan Liu « sans papiers » morte après un saut par la fenêtre à l’arrivée de la police, Paris (75) ( 25 septembre 07)

    Joseph RANDOLPH 42 ans, mort suite à son interpellation.

    (Paris, 8 septembre )

    Novembre : Larami et Mushin morts suite à une collision avec une voiture de police à Villiers-le-Bel (95).

    2008 : 11 morts et au moins 7 bléssés ( connus)

    Janvier : Lu Semedo Da Veiga 28 ans, mort à la prison de Fresnes (94) suite à un refus de soins.

    Reda Semmoudi defenestré par la police lors d’une perquisition à Noisy-le-Sec (93).

    Avril : Baba Traoré 29 ans mort noyé dans la Marne (94) suite à une poursuite par la police.

    Mai : Abdelakim Ajimi mort étouffé par plusieurs policiers à Grasse (06).

    Joseph Guerdner 27 ans tué de 7 balles dans le dos en fuyant menotté dans le Var (83).

    Lamba Soukouna 28 ans frappé à coup de crosse et de flash ball à la tête par un brigadier en présence de 3 autres « collègues » à Villepinte. [8 mai 2008] Lamba souffre de la drépanocytose, il a porté plainte.

    Juin : Mohamed 39 ans père de famille tué par balles à Corbeil-Essonnes (91). [19 juin08]

    Salem Essouli, mort par manque de soins au centre de rétention administrative de Vincennes (75).

    Août : Fakraddine Zarai Zarai 30 ans, mort par pendaison au radiateur de sa cellule dans la prison de Saint Quentin Fallavier à Lyon (69). [8 août 2008] A 2 semaines de sa libération.

    Septembre :Ilies 16 ans mort lors d’une poursuite par des policiers de la BAC de Romans sur Isére (Drôme). [29 septembre 2008]

    Octobre : Elvis Akpa mort suite à une chute du septième étage en tentant d’échapper à la police à Paris. [1er Octobre 2008]

    1 homme de 22 ans et 1 adolescent de 14 ans matraqué et blessé par un projectile de Taser par deux policiers pendant un contrôle d’identité à Montfermeil (93).[8 octobre 2008] Les deux frères bénéficieront de six jours d’ITT.

    Abdoulaye Fofana 20 ans tabassé dans le hall de son immeuble par 2 policiers à coups de matraque, tonfa et crosse de flash-ball, à Montfermeil(93). [14 octobre 2008]

    Novembre : Naguib Toubache 20 ans tué par la balle d’un gendarme à Montataire dans l’Oise (60). [28 nov 08]

    2009 : 6 morts, et au moins 5 bléssés graves (connus) :

    Septembre 2009 : Hakim Djellassi, âgé de 31 ans, est mort deux jours après son interpellation par la police à Lille à son hôtel.

    Mars : 1 homme de 29 ans tué par un policier au péage de Courtevroult lors d’une course poursuite à Bussy Saint-Georges (Seine-et-Marne).

    [7 mars 2009]

    Mai :Oussama Mouhtarim 21 ans plongé dans le coma après une interpellation en gare de Massy (92). [28 mai 09]

    Juin :ALI ZIRI 69 ans mort à la suite d’un contrôle policier à Argenteuil (92).[9 juin 2009]

    Arezki K. 61 ans battu par des policiers à Argenteuil (92). [9 juin 2009]

    Un étudiant de 25 ans à été touché par un tir de flash ball et a perdu son œil. (Toulouse, en mars )

    Un jeune à Neuilly-sur-Marne, en mai perd également son œil à la suite d’un tir de flash ball.

    Juillet : Joachim Gatti touché au visage par un tir de flash ball, il perd un œil.( Juillet 2009 à Montreuil )

    Mohammed Bemouna selon la justice mort par pendaison en garde à vue malgré qu’il n’y ai aucune traces de pendaisons sur le corps du jeune homme à Firminy dans la Loire (08/07/2009).

    Août : Yakou SANOGO 18 ans mort lors d’une course poursuite par la police à Bagnolet (93). [9 août 09]

    Mohamed Boukourou 41 ans mort dans un fourgon de police où il avait été conduit de force, à Valentigney (25). [12 nov. 2009]

    2010 : 9 morts et au moins 4 blessés ( connus) :

    Septembre : Lassana DIARRA mort en garde à vue dans un commissariat de la région parisienne. [2010]

    Avril : Philippe C. 35 ans dans le coma suite à une altercation avec un policier dans le commissariat du 18e arrondissement de Paris. [13 avril 2010]

    Mickaël Verrelle 29 ans Battu à Chambéry par un policier.

    Dans le coma.[23/24 avril 2010]

    Juillet : Karim BOUDOUDA 27 ans tué d’une balle dans la tête par la police à Grenoble. [16/07/2010]

    Luigi Duquenet 22 ans, tué par un gendarme dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’une course-poursuite après avoir forcé un contrôle. En loir et cher. [16-17/07/2010]

    Le 8 Août 2010, a Mantes la jolie ( 78) un jeune de 17 ans se noie en tentant d’échapper à la police.

    Septembre : Anis Feninekh 28 ans tabassé par un policier à Juvisy.

    Octobre : un lycéen de Montreuil est touché par un tir de flash ball au visage, il perd un œil.

    Louis Klinger meurt lors de son interpellation par la police à Dijon.

    Novembre : Mamadou Marega meurt après s’être fait tapé et tazé par la police dans un immeuble à Colombes (92).

    Décembre : Mostefa Ziani résident d’un foyer de Marseille, est décédé lundi matin après avoir été victime d’un arrêt cardiaque dû a un tir de flash-ball d’un policier. (14 Décembre )

    2011 : Au moins 10 morts ( connus ) :

    Le 1er Janvier Steve 25 ans est tué par balle par la police en seine et marne.

    Le 23 Février à Lyon un jeune homme de 20 ans est abattu de 2 balles tirées par la police.

    13 avril 2011 : un homme de 43 ans, connu comme schizophrène, meurt à Angers après son interpellation Le parquet saisit l’IGPN.

    Le 5 juin Une fillette de neuf ans se trouve toujours dans le coma après avoir été grièvement blessée à la tête, lors d’affrontements dans le quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, dans l’Essonne.

    Les circonstances du drame restent pour l’heure contradictoires. Le père de la victime accusait dès lundi la police d’avoir blessé sa fille avec un flash ball.

    Le 25 juin un jeune homme de 25 ans souffrant apparemment de graves troubles psychiatriques, a été tué dans un échange de tirs avec des policiers près de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

    Juillet 2011 : un jeune de Nanterre Mohamed est décédé après une chute de son deux roues alors que les policiers lui auraient tirés dessus au flash-bal. Cette chute a entraîné sa mort.

    Le 29 Août, Un jeune homme est décédé à Neuilly-sur-Seine (92) après une course poursuite en scooter avec la police.

    20 sept 2011 : une personne autiste de 48 ans interpellé en pleine crise à Marseille meurt d’un arrêt cardio-vasculaire. Le parquet saisit l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et ouvre une enquête pour homicide involontaire.

    5 novembre : Paris st Lazare : Un homme meurt d’un infarctus suite à son interpellation violente.

    Le 27 Décembre à Clermont-Ferrand un jeune se tue en voiture parce qu’il est poursuivis par la police.

    2012 : Déjà 14 morts ( connus) et ( au moins ) 4 blessés grave (connus) :

    11 janvier 2012 : Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) :

    Abdel 25 ans meurt « d’une crise cardiaque » lors d’un contrôle.

    10 janvier 2012 : Clermont Ferrand : Wissam El-Yamni 30 ans, battu par la police, il tombe dans le coma et succombera de ses blessures 10 jours plus tard. La famille attend toujours une contre-expertise d’autopsie. Le corps n’a donc toujours pas pu être inhumé.

    11 Mars 2012 : Ivry : Ahamadou Maréga, 17 ans mort à la suite d’une poursuite par la police.

    27 Mars 2012 : Lyon : un homme, âgé de 39 ans, est mort des suites de ses blessures, il serait « tombé » d’une voiture de police.

    21 Avril 2012 : Noisy-le-sec ( 93) : Amine Bentounsi est tué par un policier de plusieurs balles dans le dos.

    14 Mai Nantes : un garçon de 13 ans se noit afin d’échapper à la police.

    22 Mai : Massy Palaiseau : 2 jeunes en scooter sont

    percutés par la police, l’un est grièvement blessé, l’autre meurt.

    17 Mai : Cayenne : Un jeune de 17 ans meurt au commissariat.

    Dans la nuit du 5 au 6 Juin : Melun : Youssef Mahdi 24 ans

    est mort des suites de sa noyade dans la seine, alors qu’il

    voulait échapper à un contrôle de police.

    9 Juin : Villiers-le-Bel : 2 jeunes sont blessés dont l’un

    grièvement : Rodrigue 20 ans actuellement dans le coma. Ils ont été percutés par une voiture de la BAC, 5 ans après la mort de Lakhamy et Moushin percuté dans le même quartier par la police.

    12 Juin : Une femme de 62 ans meurt lors d’une perquisition de police à Bondy ( cité martin luther king) Elle aurait fait un malaise cardiaque.

    23 Juin : Un fillette de 18 mois et son père blessé par des policiers à La Verrière (Yvelines)

    26 Juin : Nabil, un jeune villefranchois de 26 ans a été tué, à Millau, par la balle d’un fonctionnaire de police appartenant à la BAC.

    18 Juillet : Un homme s’est noyé dans la Marne au Perreux-sur-Marne dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’il tentait d’échapper à la police avec deux autres personnes soupçonnées d’avoir commis un vol.Le noyé est un homme de 35 ans « aux nombreux antécédents judiciaires », domicilié à Gentilly, également dans le Val-de-Marne, a précisé la même source. Auditionnée, sa mère « ne dépose pas plainte », a-t-elle ajouté.

    9 Juillet : Norredine 28 ans, originaire du Soudan, est mort dans le centre ville

    de Calais. Son corps a été sorti du canal à proximité de la

    sous-préfecture. Comme souvent, la police a refusé catégoriquement à la

    famille et aux proches l’accès au corps, et de rechercher les causes de la

    mort.

    2013 :

    13 Février : Marseille : Yassin Aïbeche Souilah 19 ans a été touché de plusieurs balles d’un policier ( qui n’était pas en service et qui aurait été « ivre ».)

    Yacine est mort à l’hôpital des suites de ses blessures, le jeudi 14 février à 7h du matin. Le policier serait en détention provisoire sous le chef d’inculpation d’homicide volontaire.

    28 Mars : Montigny-en-Gohelle ( 62) : Lahoucine Ait Omghar 26 ans tué par un policier de plusieurs balles dans la poitrine.

    Une instruction a été ouverte. La famille a porté plainte.

    Novembre : Orléans : Loic Louise 21 ans est mort après avoir reçu une décharge de taser.

    Ouverte par le parquet d’Orléans, l’enquête est désormais terminée. Selon l’avocat de la famille Louise la mort du jeune homme résulte d’une utilisation prolongée du Taser. Le procureur souhaite rencontrer la famille pour donner les conclusions.

    2014 :

    1er Avril : Marseille : Morad , 16 ans defenestré par la police à Marseille

    29 juillet : Montgeron( 91 ) : Dorel Iosif Floare a été tué par un policier d’une balle dans le thorax.

    21 août : Abdelhak Gorafia, 51 ans est mort dans des conditions troubles lors de son transfert par la police française vers l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, en exécution d’un arrêté ministériel d’expulsion.

    « Il n’est pas mort naturellement mais s’est étouffé devant les policiers ou sous l’effet de leurs contraintes. Ce qui suppose des convulsions et une mort atroce. Comment peut-on ne pas porter secours à quelqu’un qui s’asphyxie ? »

    26 Août : Colmar : Houcine Bouras 23 ans, a été tué par un gendarme alors qu’il était menotté et dans un véhicule de police.

    « Violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». C’est sous ce chef d’inculpation que le procureur de la République de Colmar Bernard Lebeau a qualifié la responsabilité du gendarme. Une instruction a été ouverte. La famille réclame vérité et justice.

    5 Septembre : Paris : un homme de 34 ans est mort après que les policiers ait utilisé leur pistolet à impulsion électrique. ( pas de nom connu )

    17 Octobre : Toulouse : Timothée Lake 20 ans est abattu d’une balle dans le cœur par un policier de la BAC.

    La police plaide la légitime défense (…) mais l’enquête est loin d’être terminée.

    2 novembre : Tarn ( ZAD du testet ) : Rémy Fraisse, 21 ans mort après avoir reçu une grenade de la gendarmerie.

    16 Décembre 2014 : ( le havre ) Abdoulaye Camara, 30 ans, meurt après avoir été touché par plusieurs balles de deux policiers havrais.

    20 decembre : Bertrand Nzohabonayo tué par plusieurs policiers à Joué les tours. Les circonstances de sa mort ne sont pas claire. Différentes versions s’oppose. La famille a porté plainte et lance un appel à témoins parce que « L’enquête menée par le parquet de Tours s’est cantonnée à prendre la version et les dépositions des policiers impliqués dans les évènements », a dénoncé l’avocat en appelant à la désignation rapide d’un juge d’instruction indépendant.

    ( *source : http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/01/07/joue-les-tours-la-famille-de-bertrand-nzohabonayo-lance-un-appel-a-temoi )

    A lire : http://larotative.info/mort-de-bilal-nzohabonayo-a-joue-749.html

    2015 :

    15 Février : Un jeune garçon de 14 ans, qui se trouvait au volant d’une voiture, s’est tué dimanche matin à Romans-sur-Isère (Drôme) en tentant d’échapper à un contrôle de police.

    6 Mars : Un homme d’une trentaine d’année, Amadou Koumé meurt dans des circonstances suspectes au commissariat du 10eme arr. de Paris : “ Amadou Koumé était un père de famille de 33 ans, Saint-Quentinois (Aisne), d’origine sénégalaise. Il est décédé dans la nuit du 5 au 6 mars, dans le commissariat du 10e arrondissement de Paris. Sa soeur explique qu’il s’était installé à Paris en janvier, pour trouver du travail en tant qu’intérimaire.

    Les circonstances du drame sont encore floues. Une source policière indique qu’Amadou Koumé était « assez agité » et « sous l’emprise de l’alcool » au moment de l’arrestation. Il se serait rebellé et, pour le menotter, la police aurait appliquer une technique de strangulation.”

    « On ne sait pas comment il est mort », s’indigne la grande sœur d’Amadou Koumé, jointe par Francetv info. Nos confrères ajoutent : « Lorsqu’ils se sont rendus à l’Institut médico-légal, plusieurs membres de la famille du jeune homme se sont aperçus qu’il présentait une plaie au visage. Les parents d’Amadou ont été reçus trois jours après le drame dans les locaux de l’IGPN. Ils ont chargé leur avocat de déposer une plainte contre X pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et abstention de porter assistance à une personne en péril. »

    Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/2015/04/21/police-mort-du-saint-quentinois-amadou-koume-dans-un-co

    22 Avril : » Karim, 26 ans, a été fauché par un train, au Havre (Seine-Maritime), en début de soirée, mercredi 22 avril 2015, alors qu’il fuyait un contrôle d’identité. Karim ne voulait pas retourner en prison. Il a pris la fuite, suivi par les policiers. »

    ( source : http://www.normandie-actu.fr/mort-en-fuyant-la-police-au-havre-une-marche-blanche-pour-karim-26-an )

    28 Avril 2015 : Pierre Cayet, 54 ans meurt après avoir été violenté au commissariat de seine st denis ( 93).

    ( à lire : http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-enquete-apres-la-chute-mortelle-au-commissariat-28-04-2015-47 )

    - Medhi Bouhouta tué de 4 Balles dans la tête par un agent de la la bac à lyon le 3 septembre 2015 http://rebellyon.info/Mehdi-Bouhouta-28-ans-assassine-par-la

    Qui sera le prochain ?

    http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/123663553

    #liste #datasource #assassinats #violences_policières #décès #morts #statistiques #France #police #recensement

    –-> Ces listes ont déjà été signalées à plusieurs reprises sur seenthis, mais je voulais la remettre avec « mes tags » pour partage avec des étudiant·es.

  • Pas de justice pour Wissam El Yamni.
    Pas de paix.

    Conférence de presse des avocats de la famille de Wissam El-Yamni
    pisté : https://www.youtube.com/watch?v=46XLiB82ow4


    libre : https://invidio.us/watch?v=46XLiB82ow4

    Huit ans après, à la triste date de l’anniversaire de sa mort, l’émotion de Marwa El-Yamni, sa sœur, montre à quel point le deuil est impossible.
    Aucune mise en examen n’a été prononcée par la juge en charge de l’instruction. La police a-t-elle réussi à totalement enterrer sa responsabilité ? N’y aura-t-il donc aucune justice ? Ni pour sa famille, ni pour celleux qui se battent pour l’irruption de la vérité dans la vie politique, pour la reconnaissance et la condamnation des violences systémiques du maintient de l’ordre, pour l’interdiction des techniques d’immobilisation létales...
    La conférence de presse est tombée le même jour que l’annonce du rejet de l’appel des parents de #Remi_Fraisse quand au non-lieu concernant la responsabilité des forces de l’ordre dans sa mort. Sa médiatisation a été limitée par l’annulation forcée, au dernier moment, de la venue de @davduf, gréve oblige. Mais surtout, elle a été parasitée par le bouillonnement quasi quotidien des violences policières de plus en plus documentées à dénoncer encore et encore car niées : cette conférence-information est passée quasiment inaperçue. Double peine de l’invisibilisation...

    Derniers articles sur #Wissam_El-Yamni :

    Affaire Wissam El-Yamni : l’instruction est bouclée, la famille craint un non-lieu - https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/affaire-wissam-el-yamni-l-instruction-est-bouclee-la-famille-craint-un-no & https://seenthis.net/messages/819964

    [#paywall] Violences policières. Vers un non-lieu dans l’affaire Wissam El-Yamni : https://www.humanite.fr/violences-policieres-vers-un-non-lieu-dans-laffaire-wissam-el-yamni-682882

    Affaire Wissam El Yamni : à Clermont-Ferrand, ses proches redoutent un non-lieu : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/affaire-wissam-el-yamni-clermont-ferrand-ses-proches-re

    Article de l’ACAT sur Des gestes d’immobilisation qui étouffent : https://www.acatfrance.fr/app/items/print/actualite/des-gestes-d-immobilisation-qui-etouffent & https://seenthis.net/messages/819923

    Blog : http://www.justicepourwissam.com
    Différents articles du suivi par Désarmons-les : https://desarmons.net/?s=wissam avec en particulier celui qui retrace la soirée et ses suites : https://desarmons.net/index.php/2015/05/06/wissam-el-yamni-assassine-le-1er-janvier-2012
    Pétition (hélas sur change.org) Laissez nous respirer ! Interdiction des techniques policières d’immobilisation mortelles : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-laissez-nous-respirer-interdiction-des-techniques-polici%C3%

    Communiqué au sujet de l’IGPN et du système de protection des policiers datant de juillet 2019 :

    Dans notre affaire, la police des polices a dissimulé des témoignages à la justice.

    Dans notre affaire, la police des polices a couvert un crime.

    Dans notre affaire, la police des polices a filtré des preuves.

    Dans notre affaire, la police des polices a inventé des conclusions d’expertises.

    La police des polices couvre les violences policières et seulement les violences policières.

    Si elle était sévère sur les violences policières, elle avouerait qu’elle n’a pas vu les choses arriver, ça écornerait l’image de la police et ça risquerait de démotiver les troupes qui se mettraient à réfléchir aux conséquences de leurs actes avant d’agir.

    Et ça c’est problématique des policiers qui se posent des questions vous comprenez ?

    La police des polices jauge la limite de l’acceptable pour l’opinion publique et lâche du lest de temps en temps pour faire illusion si la limite est atteinte.

    Par contre, il faut le souligner, lorsqu’il s’agit d’enquêter sur des erreurs d’origine interne à l’institution, c’est à dire des affaires comme des utilisations frauduleuses des outils informatiques, de la carte de police à titre personnel, il est dans son intérêt d’être sévère, ça fixe les limites en interne, ça montre à l’opinion publique qu’elle sait aussi être sévère, ça montre qu’elle sait anticiper.

    Pour en revenir aux violences policières, l’action de couvrir ne revient pas à mentir.

    Vous l’avez compris, la hiérarchie policière dont la police des polices fait partie et dont on elle en a adopté la pensée, elle réfléchit en termes de cout, et le cout du mensonge s’il est révélé est élevé. Non c’est plus subtil.

    L’action de couvrir, avec la police des polices, consiste généralement plutôt à ne pas relever des preuves qui leur tendent les mains et à agir avec une tranquille non nonchalance, à embourber l’enquête le temps que l’opinion publique soit moins réceptive.

    Et au final, à laisser dire que c’est la parole des uns contre celles de policiers assermentés et qu’il n’y a pas assez d’éléments ou que l’utilisation de la force a été rendu légitime :
    – soit par l’extreme agitation quand les faits sont cachés « extreme agitation »qui ne repose sur rien d’autre que sur la parole policière et sur aucune réalité matériel
    – soit à légitimer l’utilisation de la force qu’ils disent légitime (alors qu’elle n’est rien d’autre que légal) par la situation insurrectionnel lorsque les faits sont filmés, têtus. C’est l’exemple du pavé lancé par un policier.

    Et au moment le moins couteux, au moment où on est le plus faible, au moment le plus opportun, il s’agit pour la police des polices de se dépêcher d’enterrer une affaire ni vu ni connu en apportant le coup de grâce pour que l’on ne puisse jamais se relever.

    La police des polices ne cherche pas la vérité, elle a des moyens d’informations indépendantes, les plus efficaces qui soient, elle connait instantanément la vérité en réalité.

    La police des polices étant l’obligée du ministre de l’intérieur, on lui fait comprendre là où elle elle a intérêt de diriger l’enquête et elle s’exécute.

    Quand vous entendez les syndicats policiers majoritaires dire qu’ils n’ont jamais été autant protégé depuis les années 80, vous pouvez sentir la direction que donne le ministre de l’intérieur actuellement aux enquêtes de l’IGPN.

    https://twitter.com/cjvpourwissam/status/1146515763806777344

    #metaliste de @sinehebdo Statistiques sur les assassinats policiers : https://seenthis.net/messages/601177

    #Assassinats_policiers #brutalité_policière #Police #Violence_policière #maintien_de_l'ordre #doctrine

  • Décès de Cédric Chouviat : des vidéos témoignent de la violence de l’interpellation policière - Page 1 | Mediapart

    https://www.mediapart.fr/journal/france/070120/deces-de-cedric-chouviat-des-videos-temoignent-de-la-violence-de-l-interpe

    En 2011, l’ONG Amnesty International alertait ainsi sur cette pratique : « Toute pression exercée dans le dos de la personne qui se trouve dans cette position (comme celle que peut exercer un agent de la force publique, notamment lorsqu’il essaie d’empêcher quelqu’un de bouger) accroît encore la difficulté à respirer. » La personne manquant alors d’oxygène, elle se débat, et « face à cette agitation, un agent de la force publique aura tendance à exercer une pression ou une compression supplémentaire afin de maîtriser la personne, compromettant davantage encore ses possibilités de respirer ».

    Alors que les polices belge, suisse, et certaines villes comme New York, ont fait le choix de bannir cette pratique d’immobilisation de leur arsenal, la France l’a maintenue. L’avocat de la famille Arié Alimi rappelle que la pratique du plaquage ventral est très dangereuse et controversée.

    Comme les LBD en somme.

    #violence_policière #brutalité_policière #état_macroniste #police_castanérienne

  • Légitime défense ou homicides injustifiés : 676 personnes tuées à la suite d’une intervention policière en 43 ans
    https://www.bastamag.net/intervention-policiere-letale-morts-police-recensement-legitime-defense-ho

    En 2019, selon notre recensement, 26 personnes ont été tuées lors d’une intervention des forces de l’ordre, dont deux du fait d’agents en dehors de leur service. Nous venons d’actualiser notre recensement des interventions létales de la police et de la gendarmerie ou du fait d’un représentant des forces de l’ordre (au 13 décembre 2019). Ce décompte est le seul, à ce jour, réalisé en France de manière indépendante et se voulant le plus exhaustif possible. Il a été réalisé à partir d’’archives de presse, de (...) #Décrypter

    / A la une, #Enquêtes, #Justice

  • #Giuseppe_Pinelli - une épine dans le flanc du pouvoir

    Un #podcast de Yaëlle Lucas et Lorenzo Valera, pour raconter une des pages les plus sombres de l’histoire italienne : la mort du cheminot anarchiste Giuseppe #Pinelli, tombé par la fenêtre du commissariat lors d’un interrogatoire, le 14 décembre 1969.

    https://www.terracanto.org/fr/giuseppe-pinelli-une-%C3%A9pine-dans-le-flanc-du-pouvoir
    #audio #histoire #massacre #Piazza_Fontana #anarchisme #violences_policières #Italie #assassinat

    ping @wizo @albertocampiphoto

  • Michel, un Belge arrêté samedi à Paris : « C’est une situation ahurissante » C. Hick, L. Henrard - 21 Octobre 2019 - RTBF
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_michel-un-belge-arrete-samedi-a-paris-c-est-une-situation-ahurissante?id

    Michel* était à Paris, ce samedi 16 novembre, dans le cadre "d’une exposition artistique et d’une visite touristique", explique-t-il. C’est en voulant retourner à la gare du Nord pour rentrer en Belgique, qu’il est tombé, sans le vouloir, dit-il, sur un rassemblement marquant le premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes, dans le centre-ville.

    En un instant, tout bascule. Il est arrêté puis placé en détention pendant 4 jours. On lui reproche d’avoir voulu monter une barricade contre les CRS. Ce n’est que ce mercredi soir que Michel a retrouvé la liberté. Aujourd’hui, il nous donne sa version des faits depuis Paris, où nous l’avons rencontré.

     » On n’allait pas là pour manifester", se justifie-t-il. "On a pris une sortie de métro et tout à coup on a vu de la fumée, un feu de poubelles puis des gaz lacrymogènes. Et il y a eu un mouvement de foule. On n’y voyait plus rien. Finalement on s’est retrouvés devant des barrières de chantier. On a juste touché une barrière pour essayer de la faire pivoter et s’en aller. Et c’est là qu’un policier m’a donné un gros coup au visage. J’étais parterre. Ils m’ont mis des colsons et m’ont emmené vers leur camionnette où j’ai été tabassé. J’ai des coups dans le dos, à la hanche, au biceps, sur la tête, sur le genou. J’ai vraiment été maltraité."

    Jessica, une autre Belge que Michel présente comme une collègue, connaît une mésaventure similaire. Elle est ce soir toujours en détention.

    Relâchés… puis arrêtés à nouveau *
    Pourtant, dimanche, Michel et Jessica sont passés en comparution immédiate devant un juge qui les a relaxés. Aucune charge n’a été retenue contre eux.

    Mais à la sortie du tribunal, Michel et Jessica ont à nouveau été arrêtés. Ils font l’objet d’un ordre de quitter le territoire. En principe, pour les ressortissants européens, cette mesure doit être appliquée dans les trente jours et sans privation de liberté. Sauf si la personne concernée représente une menace grave pour la sécurité des citoyens.

    Mais Michel et Jessica ont été envoyés dans un centre de rétention. Ils ont été présentés ce mercredi soir, chacun de leur côté cette fois, à un juge administratif. Le premier a libéré Michel. Mais le second a maintenu Jessica en centre de rétention où elle se trouve donc toujours.

    Et on apprend ce soir que le préfet de police de Paris a fait appel de la remise en liberté de Michel. Le préfet veut donc qu’il retourne au centre de rétention.

    L’avocat des deux Belges dénonce un abus de pouvoir de la préfecture de police et une situation totalement ubuesque. Quant à Michel, il se dit "très stressé et très choqué" , car dit-il, il n’a pas encore récupéré sa carte d’identité. "C’est ahurissant de se retrouver dans une situation pareille."

    (*prénom d’emprunt, ndlr)

    #répression #police #france #violences_policières #gilets_jaunes #manifestations #brutalité_policière #violence #homme #femme #paris #comparution_immédiate

  • #San_Salvador - #La_Liseta

    LA LISETA (#Occitan)

    Al’pica del journ
    La luna l’a troumpada
    Sus soun chami
    Far mauvaises* rescountra
    A rescountrat
    Tres jounes capitanis

    Dizon « -Bounjourn a la Liseta
    La tant bela Liseta »
    " -Tanben a vos
    Mes trois beaux* capitanis «  » -Ount allez-vous*,
    la tan bela Liseta ? «  » -M’en vau cherchar de l’aigua
    De l’aigua per beurre.

    « -Ensenhatz-nos un cabaret
    Un cabaret per beure ! »

    « -N’en sabès un,
    Qu’ei aquel de moun paire. »

    « -Conduisez-nous* la tant bela Liseta ! »
    " -Seguetz-me dounc, mous jounes capitanis «  » -Druebetz moun paire, druebetz a la Liseta «  »-Noun, druebetz pas sens saber que tu menas ! « 
    Lei sount rentratz
    An tuat sous paire e maire
    Mes trois beaux* capitanis
    An tuat soun paire e maire
    Mes trois beaux* capitanis
    ...

    * en Français dans le texte tiré de :
    De Boun Matin - BAS LIMOUSIN (Tulle-Brive)
    Anthologie des Chants populaires Français - Tome III
    Joseph Canteloube

    –--------------------------

    // LA LISETTE (Français )

    Au point du jour
    La lune l’a troublée
    Sur son chemin
    Fait mauvaises rencontres
    Elle a rencontré

    Ils disent : » -Bonjour à la Lisetta
    La si jolie Lisetta «  » -A vous aussi
    Mes trois beaux capitaines «  » -Ou allez-vous
    La si jolie Lisetta ? «  » -Je vais chercher de l’eau
    De l’eau pour boire «  » -Indiquez-nous un cabaret
    Un cabaret pour boire ! «  » -J’en connais un,
    Qui est celui de mon père «  » -Conduisez-nous la si jolie Lisetta «  » -Suivez-moi donc mes jeunes capitaines «  » -Ouvrez, mon père, ouvrez à la Lisetta «  » -Je n’ouvre pas sans savoir qui tu emmènes ! "

    Ils sont rentrés
    Ils ont tués son père et sa mère
    Mes trois beaux capitaines
    Ils ont tués son père et sa mère
    Mes trois beaux capitaines

    https://www.youtube.com/watch?v=eCsHJLeEoGU&feature=youtu.be


    #musique #chanson #musique_populaire #chants_populaires

  • Le témoignage de Carole, passante blessée à l’œil par la police le 14 Juillet | Coordination 1ers Secours

    https://coordination-1ers-secours.fr/2019/08/09/le-temoignage-de-carole-passante-blessee-a-loeil-le-14-jui

    Et pour tenir ma promesse, je ne fais aucun commentaire (pour l’instant).

    Le témoignage de Carole, passante blessée à l’œil par la police le 14 Juillet
    Communiqués / 9 août 2019 / 12 commentaires

    Le 14 juillet à 15h, deux street médics qui suivaient des manifestants sur les Champs Élysées prennent en charge une femme visiblement blessée à l’œil. Immédiatement, des photos et vidéo de l’évènement circulent sur les réseaux sociaux et suscitent l’indignation. L’information est confirmée le soir par les différentes équipes de street médics présentes sur place, et les faits se précisent.

    La victime s’appelle Carole, elle a reçue sous l’œil une cartouche de grenade lacrymogène alors qu’elle tentait de fuir les affrontements sur les Champs Élysée. Nous avons pu recueillir son témoignage.

    #violence_policière #brutalité_policière

  • Mort de #Steve Maia Caniço : le préfet de Loire-Atlantique va porter plainte contre l’ex-journaliste #Claude_Sérillon - LCI

    https://www.lci.fr/police/mort-de-steve-maia-canico-le-prefet-de-loire-atlantique-va-porter-plainte-contre

    On dirait que les journalistes redeviennent fréquentables que quand ils sont à la retraite et rangés des voitures.

    DIFFAMATION - L’ancien présentateur du JT de France 2 avait accusé le représentant de l’Etat d’avoir « décidé » "d’effacer" la vie du jeune homme, le 21 juin. Une accusation qui n’est pas passée du côté de #Claude_d'Harcourt.

    07 août 19:26 - La rédaction de LCI

    Mis en cause à pour sa gestion de la dramatique fête de la musique à Nantes, à la suite de laquelle le jeune Steve Maia Caniço a trouvé la mort, le préfet de Loire Atlantique n’entend pas laisser passer les accusations diffamatoires. L’ancien présentateur du JT de France 2 et conseiller en communication de François Hollande, Claude Sérillon, pourrait bientôt s’en rendre compte.

    Dimanche 4 août, ce dernier s’est en effet illustré en écrivant sur Twitter la phrase suivante, mettant directement en cause le représentant de l’Etat dans le département : « Une nuit à Nantes parce que la musique était trop forte un préfet de la République a décidé que la vie d’un homme pouvait être effacée ».

    #violences_policière #brutalité_policière #sadisme_policier

  • Du « Falasha » juif éthiopien à l’israélien noir, indésirable : une des trajectoires de l’apartheid israélien
    dimanche 4 août 2019 par Coordination nationale de l’UJFP
    http://www.ujfp.org/spip.php?article7320

    L’un d’ eux vient d’ être tué.

    Ils n’acceptent pas d’être la cible de violences policières érigées en système.
    et nous les comprenons.

    Quoique juif israélien le jeune Solomon Tekah, 19 ans, n’avait pas la bonne couleur de peau.

    Quand l’enquête sur le meurtre est menée, aucun policier n’est jamais inculpé. L’affaire est classée et l’officier toujours acquitté.

    Aucune des promesses du gouvernement à leurs parents et frères aînés pour mettre fin aux discriminations dont ils font l’objet, à la violence policière, au contrôle au faciès, aux meurtres à répétition n’a été tenue.

    Aussi
    De tout le pays les jeunes soldats et lycéens sont descendus dans la rue. Ils sont résolus et ils continueront. Ils sont prêts à ce que cette protestation dure.
    Ils ont peur pour leur avenir, se révoltent contre l’injustice, ils sont dans l’insécurité. Ils espèrent être écoutés et que des « Blancs » se joindront à eux.
    Nous les soutenons. (...)

    https://seenthis.net/messages/790716

  • Je n’aime pas la police de mon pays | Aude Vidal
    http://blog.ecologie-politique.eu/post/Je-n-aime-pas-la-police

    Je n’aime pas la police de mon pays. La raison la plus évidente, c’est que j’ai la chance d’en connaître d’autres. À Bruxelles, un jour, j’ai vu un clochard traiter une policière de « connasse ». Celle-ci, qui s’éloignait d’un pas tranquille, lui a fait un petit signe de la main, façon « Oui, oui, j’ai entendu » mais elle n’a pas dévié de son chemin. Source : écologie politique

  • Sly Johnson - Skin (2018)
    https://www.youtube.com/watch?v=U9OslkUYggo

    Pour son expérience du racisme dans l’enfance, mais aussi pour certaines victimes historiques du #racisme qu’il cite : Saartjie (Baartman, « la Vénus Hottentote »), Kunta (Kinte, le héros de « Racines »), Théo, Bouna (deux victimes de la brutalité policière en France), King (Martin Luther ou Rodney ?), Benga (Ota ?)...

    Encore une chanson pour ma compil consacrée à la #brutalité_policière et à la #violence_policière :
    https://seenthis.net/messages/576637

    #Musique #Musique_et_politique #France #Sly_Johnson #soul #rap

  • Wilson, défiguré par la police en rentrant du travail - Bondy Blog
    https://www.bondyblog.fr/reportages/au-poste/wilson-defigure-par-la-police-en-rentrant-du-travail

    Par Ilyes Ramdani
    Le 26/07/2019

    Le 9 mai dernier, Wilson a été violemment interpellé par un équipage de police dans son quartier, à la limite d’Aubervilliers et de Saint-Denis. Bilan : un nez cassé, un œil gonflé et ensanglanté et le souvenir d’une violence inouïe. Ce responsable associatif reconnu à la Plaine a décidé de porter plainte à l’IGPN et de raconter ce qui lui est arrivé. Pour que cela serve à d’autres. Témoignage.

    Comme tous les jours, Wilson sort du travail, un peu après 18 heures. En bon banquier qui se respecte, il est en costard. Mais, avant d’aller retrouver sa femme et ses deux enfants, Wilson ne peut pas s’empêcher de faire un petit détour au quartier. C’est qu’il a un sacré match à débriefer avec ses potes : la veille, Tottenham a éliminé l’Ajax Amsterdam en demi-finale de la Ligue des champions grâce à un but inscrit dans les toutes dernières secondes. Sur les coups de 18h30, lorsqu’il prend la direction de la Plaine Saint-Denis, là où il a grandi, Wilson ne se doute pas qu’une heure ou deux plus tard, il serait placé en garde à vue, en train de pisser le sang, dans une cellule de dégrisement du commissariat voisin.

    #violence-Policière #brutalité_policière #brutalité_macronienne et #racisme

  • Philippe Ferrières, Patrick Yem, Brahim Moussa, Zineb Redouane, Henri Lenfant, Romain Chenevat, Aboubacar Fofana ... et même si on ne sait toujours pas #OùEstSteve
    En un an, les forces de l’ordre ont tué au moins sept personnes

    Par Timothée de Rauglaudre , Marty

    Depuis son premier bilan publié en mai 2017, StreetPress a continué à surveiller les décès survenus lors d’interventions des forces de l’ordre. Cette année, nous en avons recensé 7. On vous raconte.

    https://www.streetpress.com/sujet/1563182139-forces-de-l-ordre-tue-sept-personnes

    #violences_policieres #maintien_de_l'ordre #morts_de_la_police

  • À la suite de la fusillade d’un Noir de 18 ans, Michael Brown, par un policier blanc, Darren Wilson, en août 2014, les yeux du monde entier se sont fixés sur la banlieue de Ferguson, dans le Missouri, à St. Louis. Au cours de l’année suivante, les habitants de Ferguson et la communauté militante de la région ont joué un rôle essentiel dans la tenue de conversations vitales sur le racisme institutionnalisé, le classisme et la brutalité policière dont souffre aujourd’hui l’Amérique à l’approche des élections présidentielles de 2016.

    https://daily.bandcamp.com/2019/07/08/redbait-cages-interview

    https://redbait.bandcamp.com/track/bred-for-the-knife

    Bred for the knife on the factory farm
    Taste tradition convenience
    don’t justify such harm
    Torture rape and murder
    Someone’s life, she was someone’s mother

    The blood in your mouth flesh in your face
    Brains, bodies, tissue
    Severed familial bonds
    All gone to waste
    Animals don’t want to die

    Bred for the knife
    Blood on your hands

    Commodified and voiceless with no way out

    Bred for the knife
    Blood on your hands

    An individual is not a product

    An entire sea of pig shit
    Devastates the land
    Hidden so you don’t see it
    Blood on your hands
    Do you know how animals die

    Killed by complacency
    stolen for consumption

    Bred for the knife
    Blood on your hands

    Commodified and voiceless with no way out

    Bred for the knife
    Blood on your hands

    An individual not a product

    Hundreds of thousands are unnecessarily slaughtered every day for what amounts to preference in taste. Choose to abstain from this injustice. An individual is not a product.

    Bred for the knife
    Just eat something else
    Not a conscious life
    Bred for the knife

    Commodified and voiceless with no way out
    Bred for the knife there’s no way out
    On the factory farm there is no way out

    In 2017, a group of St. Louis activists came together to further that reckoning, by way of a crusty, punk/metal hybrid six-piece called Redbait, so named for a well-known anti-Communist slur. “We’re all trained organizers—half the band is union—and a lot of us were there for Ferguson,” says Madeline B., one of the band’s two frontwomen. “Some of us were demonstrators, some of us arrested, some of us were fuckin’ pepper sprayed by cops. We were really in the thick of it for the long haul. All of our politics kind of cumulated into Redbait.”

    Punk bands rising up from activist scenes is nothing new, but Redbait may be one of a handful who can trace their foundation to a specific protest gathering. “We were doing a fundraiser show, and we had to change venues of the last minute because of political reasons. We didn’t have an opener so we were just like, ‘Well, you know some Misfits songs and you know some Black Flag,’ and we just threw together a covers set,” says co-frontwoman Rebecca Redbait. The chemistry between the performers proved to be natural, and the response from the audience inspired them to start galvanize their anti-facist, anti-racist, anti-patriarchal, and pro-worker’s rights ideologies into sonic diatribes of their own.

    Redbait’s values don’t just inform their music: they dictate how the six-piece function as a unit, both amongst themselves and in the public eye. “We really try to make sure everyone is represented and their viewpoint, whether it’s music or lyrics,” Rebecca says. “I think there is also an intentionality around not censoring the women in the band, just because in the scene at large there’s just the white male perspective is pretty well represented already—so for example, a lot of the guys will take a backseat in interviews.”

    On their self-titled debut EP, Red Tape, Redbait explore themes of domestic violence, sexual harassment, and police brutality toward people of color. The strength of the EP’s four tracks drew the attention of New Age Records, who released the group’s blistering second EP, Cages, last month. “I don’t want to say we’ve matured [since Red Tape], but we’ve definitely honed our sound,” Madeline says. “The first EP was a less cohesive smushing of each other’s influences, and with Cages we had more of a conceptual plan of what we wanted to put into a record… I think it was a more serious process.”

    https://redbait.bandcamp.com/track/we-refuse

    You try to put us in our place but
    we refuse
    You try to shame us for our looks but
    we refuse
    You try to take away our rights but
    We refuse
    You try to make us feel ashamed but
    We refuse

    We refuse to live a lie
    Sublimate to sate your ego
    Subjugate to stay alive
    We refuse to stay quiet
    We refuse to cover up
    Fuck you and your fragile ego
    We refuse your rule

    We will not be silent
    We will compete
    We are stronger than you think
    We refuse
    Side with the patriarchy and you will lose
    Submission can be refused and we refuse

    To that end, Cages find Redbait giving a wider cross-section of takes than ever before; the anti-sexist, anti-racist fury of their last LP is tempered with songs about animal rights, economics, and drug addiction. As always, they never shy from calling out institutions and authority figures that perpetuate suffering and injustice. The raging, crusty “Bred for the Knife” addresses the horrors of factory farming, while the title track—a chugging, metallic protest against the Trump administration border policies that have torn families apart—Madeline screams, “Scapegoated by the public / Uprooted by the state by politicians and corporations who make America great.”

    Elsewhere, Redbait draw from personal experiences and observations from life in St. Louis, in order to highlight the social and political constructs plaguing urban life in America. The ripping “Our Town” details the segregation and prejudice play out in the band’s own backyard from the perspective of a stereotypical racist (“Don’t go north of Delmar if you want to stay alive / Lies sit outside on the south side / And you’ll be burglarized”). Take out the various references to St. Louis landmarks, and the searing satire could easily describe any city in the country. And that’s exactly why the band made it.

    “With Ferguson, the entire country got this idea of St. Louis as violent people are looting,” Rebecca says. “And I think ‘Our Town’ really illustrates how structural racism is really at play here, and just to kind of give people a real perspective from people that live here, and presents more of the actual truth, as opposed to the one that’s blown out of proportion by the media.”

    The logistics of handling a six-person band (mostly work, family, and activism obligations) have largely kept Redbait close to home since they started, but they’ve already made a big impact among the local youth. According to Madeline and Rebecca, some of the band’s biggest fans are eight to 12-year-old girls, a contingent they count as perhaps their biggest source of pide, and a driving factor in their mission to open up people’s hearts.

    “There’s a little bit of power in what we do because so many people are afraid to push the envelope in terms of being a political band,” says Madeline. “Everyone in hardcore, more or less, has left-leaning ideas, but really talking about systemic oppression has not been a huge conversation. So if we can open the conversation to these issues, that’s all I could hope for.”
    –Jamie Ludwig

    @sinehebdo j’ai aussi rajouté la chanteuse de Pischarge à la playlist de #chanteuses_féministes de @mad_meg
    #Redbait #punk_metal #bandcamp

    • Ce n’est pas mon style de musique, mais les paroles sont super. Sur le sujet de Ferguson et des violences policières, c’est plutôt :

      Smoke in Your Eyes
      https://redbait.bandcamp.com/track/smoke-in-your-eyes


      https://www.youtube.com/watch?v=hTMhfMD_elM

      Who do you protect
      Who do you serve
      x2

      A hammer to the face of every cop
      A violent end to the police state
      Hard to see with smoke in your eyes
      Licking his boot
      Kissing his hand
      Who do they protect?
      Who do they serve
      Fuck your thin blue line
      Fuck your racist flag

      Who do they protect
      Who do they serve

      They’re paid by the rich to kill the poor
      Property over people, a corrupt state
      The only thing worse than being raped
      Is reporting it to the fucking police
      Cops don’t protect you
      Cops suspect you
      Less cops on our streets
      More pigs in the ground

      Who do they protect
      Who do they serve

      It’s hard to see with smoke in your eyes

      Danny Thomas
      Stephon Clark
      Ronnell Foster
      Ulises Valladares
      Jonathan Duane Atchley
      Arther McAfee Jr.
      Bailey Turner
      Tyler Miller
      Andrew Finch
      Kameron Prescott
      Michael Wilson
      Lawrence Hawkins
      Martin Jim
      Calvin Toney
      Ashley Jenkins
      Patrick Dorsman
      amadou diallo
      Eric Martin
      Oscar Grant
      kajieme powell
      Philando Castile
      Sandra Bland
      Michael Brown
      Tamir Rice

      #Musique #Musique_et_politique #USA #Redbait

      A rajouter sur ma compil consacrée à la #brutalité_policière #violence_policière : https://seenthis.net/messages/576637

    • Chouettes paroles féministes ici:

      Dick Punch
      https://redbait.bandcamp.com/track/dick-punch-live

      Never listen to no
      never learned the word
      think you’re a good one
      think no one sees you grab us

      Get your fucking hands off me

      Never listen to no
      never listened to her
      think you’re a good one
      think no one sees you grab her

      Get your fucking hands off me

      You think that’s what I wanted?
      Try the fuck again
      Not your fucking coatrack
      Don’t think I won’t fight back

      FUCK YOU

      Punch your dick and run

    • Et une chanson anti-Trump sur le traitement des enfants migrants à la frontière mexicaine :

      Cages
      https://redbait.bandcamp.com/track/cages

      Children in cages
      Assaulted by the state
      Suffocating bureaucracy
      Propped up by hate
      X2

      Taken for a shower
      You’ll never see your mother
      Sleeping on the concrete floor
      Alone

      Scapegoated by the public uprooted by the state by politicians and corporations who make America great

      Colonized the world
      Sowing atrocities
      couldn’t stand the fallout
      Making prison a home

      Crime against humanity
      Torn from a mother’s arms
      Deported fathers gone
      Upholding white supremacy

      Children in cages
      Locked up by hate

      Suffer little children
      As these institutions allow it
      We don’t want to see it.
      Suffer little children

      IN CAGES

      We don’t see these prisons when we’re staring at the screens
      While people are taken by gestapo secret police

      They use power to divide
      Power to imprison
      in a country so free it incarcerates children

      A rajouter à la compilation de chansons anti-Trump :
      https://seenthis.net/messages/727919

      #Donald_Trump

  • Les Ethiopiens d’Israël manifestent après le « meurtre » d’un des leurs par la police
    Par Le Figaro avec AFP Publié le 02/07/2019 à 21:57
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-ethiopiens-d-israel-manifestent-apres-le-meurtre-d-un-des-leurs-par-la-

    Des Israéliens d’origine éthiopienne manifestaient mardi leur colère après la mort d’un membre de leur communauté, tué par un policier qui n’était pas en service et dans des circonstances encore troubles.

    La mort dimanche soir de Solomon Teka, âgé de 18 ou 19 ans, a ravivé parmi les Ethiopiens d’Israël les accusations de racisme policier à son encontre. Depuis lundi soir, ces Israéliens manifestent à Kiryat Haim, près de Haïfa (nord), lieu où a été abattu Solomon Teka. Mardi, jour de son enterrement, la contestation a repris. La mort de Solomon Teka n’est rien d’autre qu’un « meurtre », a accusé sur les ondes de la radio israélienne Amir Teka, cousin de la victime. Les manifestants ont bloqué plusieurs routes et une quinzaine de carrefours, brûlant des pneus et attaquant parfois les véhicules qui tentaient de passer leurs barrages improvisés. Au moins 19 contestataires ont été interpellés, selon la police.

    « Nous devons faire tout notre possible pour nous assurer que la police cesse de tuer des gens à cause de leur couleur de peau », a déclaré à l’AFP l’un des manifestants, Mengisto, 26 ans. « Nous avons besoin d’obtenir des garanties de la part de l’Etat ou de la police que cela ne se reproduira plus », a-t-il exigé.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Israël : des manifestations dégénèrent après la mort d’un Israélien d’origine éthiopienne (VIDEOS)
    3 juil. 2019, 16:02
    https://francais.rt.com/international/63600-israel-manifestations-degenerent-apres-mort-israelien-origine-eth

    A la suite de la disparition de Solomon Tekah, probablement tué par un policier, la communauté éthiopienne d’Israël a manifesté sa colère. Différentes villes ont connu des affrontements au cours desquels manifestants et policiers ont été blessés. (...)
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=61&v=hjTyEsGgB6g

    #émeutesisraéliennes

    • Family of Ethiopian Israeli Shot Dead by Police Urges Halt to Protests

      Major Tel Aviv junction blocked in third day of unrest ■ Dozens of demonstrators arrested
      Yaniv Kubovich, Almog Ben Zikri, Josh Breiner , Bar Peleg, Noa Shpigel and Aaron Rabinowitz Jul 03, 2019 7:45 PM
      https://www.haaretz.com/police-brace-for-third-day-of-protests-over-shooting-of-ethiopian-israeli-t

      The family of an Ethiopian Israeli teen whose shooting death by an off-duty police officer sparked a wave of prortests across the country called Wednesday for demonstrations to be put on hold, as they enter their third day.

      A friend of the 18-year-old Solomon Teka’s family said his father asked for protests to halt until the seven days of Jewish mourning, known as shiva, are over.

      Although police warned earlier on Wednesday they would not allow roads blockages, demonstrators were attempting to disrupt traffic in a number of locations across Israel.

      https://www.youtube.com/watch?v=BVtTSNHLoz0

      Seven people who were trying to block a road south of Tel Aviv, were forcibly removed by police and detained. One protester has been arrested in the northern city of Kiryat Ata, where about 100 people have gathered and begun marching toward the Zevulun police station. Five more people were detained for attempting to block access to a police station in Yavne.

      Speaking at a meeting of ministers tasked with advancing the integration of the Ethiopian Israeli community Wednesday evening, Prime Minister Netanyahu called on lawmakers to “exert their influence” and stop the violence immediately. “The death of Solomon Teka is a big tragedy, but we cannot tolerate this violence,” he said.

      Public Security Minister Gilad Erdan said that police forces were bracing for heightened tensions after Tuesday night’s protest against police brutality and racism toward Jews of Ethiopian descent turned violent, with 136 arrests and 111 injured policemen. The arrests were for allegedly attacking policemen, vandalism, and gross disturbance of public order.

      One protester’s remand was extended until Friday, for allegedly setting a car on fire in Tel Aviv. Another protester’s remand has been extended until 8:00 P.M. Wednesday for attempting to run over a police officer. A 24-year-old was arrested in Ashdod after he was caught on video lighting a border policeman’s uniform on fire. Police identified him and arrested him Wednesday.

      Erdan also noted that police had information that some protesters were planning to arm themselves and try to shoot policemen during the upcoming protests.

      The police announced that it will not allow protesters to block main roads on Wednesday, after roads were blocked throughout Israel on Tuesday evening, causing mass traffic jams. Magen David Adom stated that in the protests the night before, beyond the 111 officers who were hurt, 26 protesters were also injured, nine passers-by, and one firefighter. MDA also said that seven of its ambulances and four emergency first-aid motorbikes were damaged by rock-throwers.

      Police employed means of riot control Tuesday, including tear gas and stun grenades, as protesters closed down main city arteries, burning tires and vandalizing cars. Public Security Minister Gilad Erdan told Army Radio that while he understands the frustration and suffering of tens of thousands, the police did what they had to do. Erdan also vowed that the violence would not recur, and that if necessary, police would defend themselves.

      People were incited through social media, he said, boosting the violence to levels previously unknown, such as the throwing of a firebomb at a police station. He reiterated intense regret and sorrow over Teka’s death but added that the incident is not representative of change in the Israeli police in recent years.

      Prime Minister Benjamin Netanyahu said Wednesday that the “Ethiopian community is dear to us,” however the state is not prepared to tolerate blocking of roads or violence “including firebombs thrown toward our forces, the burning of cars or any other civilian property. We are a law-abiding nation. We demand that everyone respect the law.”

      Netanyahu convened a committee of ministers Wednesday night to advance the integration of the Ethiopian community and discuss “excessive policing and the patterns of behavior toward of those of Ethiopian descent.” Netanyahu added, “we’ve already seen improvement in this area and it seems that we need to make many more improvements.”

      In the northern city of Kiryat Ata, over a thousand marched on the Zevulun police station and smoke grenades were thrown into the station. Around 200 demonstrators in Afula blocked traffic on one of the northern city’s main streets. Meanwhile, major roads in several cities, including Tel Aviv and Haifa, were blocked by demonstrators burning tires.

      President Reuven Rivlin called for restraint and dialogue: “The rage must not be expressed in violence,” he tweeted. “The handful who chose violence are not the face of the protest and must not become the face of the protest, which we very much understand.” Rivlin called for a meeting together with representatives of all the parties involved in public safety: “Only through open conversation, difficult as it is, can change be achieved.”

      On Monday the police said that Teka may have been hit by a bullet ricocheting off the ground.

    • Rage Against the Police: 13 Photos From Ethiopian Israelis’ Protest

      Escalating demonstrations over the death of 18-year-old Ethiopian Israeli teen Solomon Teka are entering the third day
      By Haaretz Jul 03, 2019
      https://www.haaretz.com/israel-news/MAGAZINE-in-photos-thousands-of-ethiopian-israelis-protest-police-brutality

      Israelis of Ethiopian origin are demonstrating throughout Israel following the death Sunday of 18-year old Solomon Teka, who was shot by police.

      Some of the protests quickly became violent when demonstrators blocked main roads and set on fire a car of a passerby who tried to drive through the blockade.

      A protester is throwing a scooter at a burning car during the Ethiopian Israeli protest in Tel Aviv. Credit : Tomer Appelbaum


      Protesters show photos of 18-year old Solomon Teka of Ethiopian descent, who died after he was shot by police, in Tel Aviv. Credit : Tomer Appelbaum

      A protester stands opposite to a policeman during the protest of Ethiopian Israelis, in Tel Aviv. Credit \ CORINNA KERN/ REUTERS

    • Nouvelle journée de manifestations après la mort d’un Israélien d’origine éthiopienne
      3 juillet 2019
      https://www.lavenir.net/cnt/dmf20190703_01354547/nouvelle-journee-de-manifestations-apres-la-mort-d-un-israelien-d-origine-e

      (Belga) Des manifestations ont eu lieu mercredi à Tel-Aviv et dans le nord d’Israël pour la troisième journée consécutive, après le décès d’un jeune Israélien d’origine éthiopienne, tué par un policier, la communauté éthiopienne dénonçant un crime raciste.
      Solomon Teka, âgé de 19 ans, a été tué dimanche soir par un policier qui n’était pas en service au moment des faits, à Kiryat Haim, une ville proche du port de Haïfa, dans le nord d’Israël. Des dizaines de policiers ont été déployés mercredi dans la ville de Kiryat Ata, non loin de Kiryat Haim. Des manifestants tentant de bloquer une route ont été dispersés par la police. Malgré des appels au calme lancés par les autorités, des jeunes se sont aussi à nouveau rassemblés à Tel-Aviv. Une centaine de personnes ont défié la police en bloquant une route avant d’être dispersées. En trois jours, 140 personnes ont été arrêtées et 111 policiers blessés par des jets de pierres, bouteilles et bombes incendiaires lors des manifestations dans le pays, selon un nouveau bilan de la police. Les embouteillages et les images de voitures en feu ont fait la une des médias. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président israélien Reuven Rivlin ont appelé au calme, tout en reconnaissant que les problèmes auxquels était confrontée la communauté israélo-éthiopienne devaient être traités. « La mort de Solomon Teka est une immense tragédie », a dit le Premier ministre. « Des leçons seront tirées. Mais une chose est claire : nous ne pouvons tolérer les violences que nous avons connues hier », a-t-il déclaré mercredi lors d’une réunion du comité ministériel sur l’intégration de la communauté éthiopienne. « Nous ne pouvons pas voir de routes bloquées, ni de cocktails Molotov, ni d’attaques contre des policiers, des citoyens et des propriétés privées », a-t-il ajouté. (...)

    • Les Israéliens éthiopiens s’interrogent : « Nos vies ont-elles moins de prix ? »
      Selon les manifestants, c’est un racisme systématique qui s’exprime derrière les violences policières répétées contre les jeunes noirs en Israël - et qui ont pu entraîner la mort
      Par Simona Weinglass 3 juillet 2019, 14:41
      https://fr.timesofisrael.com/les-israeliens-ethiopiens-sinterrogent-nos-vies-ont-elles-moins-de

      Pour ces jeunes Israéliens d’origine éthiopienne qui manifestent, mardi, pour dénoncer le meurtre d’un membre de leur communauté par un policier, ce n’est pas seulement l’expression d’une colère contre ce qu’ils considèrent comme un racisme systématique profondément ancré du côté des forces de l’ordre.

      C’est aussi un cri exprimant une frustration entraînée par des promesses de changement, maintes fois répétées et qui n’ont rien changé.

      Dans tout le pays, ce sont des milliers de manifestants issus de la communauté et leurs soutiens qui ont bloqué les routes pour faire part de leur fureur après la mort de Solomon Tekah, qui a été abattu cette semaine par un agent de police qui n’était pas en service à ce moment-là.
      (...)
      Une jeune femme d’une vingtaine d’années, vêtue d’une robe d’été et originaire de Ness Ziona, dans le centre d’Israël, confie : « Je suis complètement bouleversée. D’abord, on se dit : OK, c’est arrivé une fois mais ça n’arrivera plus. La fois suivante, on se dit : d’accord, peut-être qu’ils vont enfin régler ça ».

      « Mais quand ça devient systématique, alors là vous vous demandez si effectivement votre vie a moins de prix qu’une autre ? », lance-t-elle.

      « Ce jeune », ajoute-t-elle en évoquant Tekah, « ses parents lui ont donné tout ce qu’ils avaient. Ils l’ont élevé pendant toutes ces années. Et un jour, quelqu’un a décidé qu’il était autorisé à l’abattre ».

      Tekah est mort au cours d’une altercation survenue dimanche à Haïfa, dans le quartier Kiryat Haim.

      Un témoin de la fusillade aurait indiqué au département des enquêtes internes de la police, qui dépend du ministère de la Défense, que contrairement à ce qu’a pu affirmer le policier incriminé, ce dernier ne semblait pas être en danger quand il a ouvert le feu.

      L’agent a été brièvement placé en détention avant d’être assigné à domicile, attisant la colère au sein de la communauté.(...)