• « Le nucléaire, c’est fini ! »
    https://lundi.am/Le-nucleaire-c-est-fini

    En France, nous n’aimons rien tant que discuter de politique, de changements de régime, de nouvelles constitutions. Qu’un huluberlu surgisse et propose à l’attention publique sa petite réforme institutionnelle qui changera tout - le tirage au sort, le RIC ou on ne sait quelle nouvelle procédure décoiffante -, et l’on ne parle plus que de cela : du grotesque petit théâtre humain. C’est que gouvernants et gouvernés préfèrent en règle générale oublier ou faire oublier que leur liberté est contrainte, et qu’elle est notamment contrainte par une certaine configuration technique, et même technologique, du monde.
    Parler de révolution, d’abolition de l’État ou même seulement de démocratie sans partir de l’évidence qu’il y a un énorme verrou sur la situation, et que ce verrou a la forme de 58 cheminées nucléaires, c’est se payer de mots.

    #nucléaire #lobby (de l’électricité)

    • La vidéo est faite en partenariat @lundimatin & Les Parasites, du coup il doit y avoir une réflexion collective, mais je pense qu’on s’est tou-te-s fait la même réflexion et que le bullshit qu’a fait #Thinkerview sur twitter y est speut-être pour quelque chose dans l’envie de d’interviewer sur les mêmes bases. Mais après le premier réflexe d’association d’idées, on peut aussi rapprocher ce format d’interviews de celles de #Datagueule (bien plus proches, d’ailleurs, pour les plans larges) ou de celles de Tancrede Ramonet, etc. : je ne pense pas que Thinkerview soient les seuls sur cette modalité !

    • Le début poussif de l’émission où ça tente de faire croire qu’on ne parle jamais de nucléaire en France alors que j’ai juste l’impression inverse... Et puis terminer son interview en affirmant qu’on peut être anti-nucléaire sans rien y connaître, c’est un peu fort quand même (et tordu). Sans oublier le point complotiste pour nous faire croire que c’est les USA qui ont installé des centrales nucléaires en France. Bref, trop manichéen et imprécis, c’est décevant (et point technique : on n’entend pas très bien l’intervieweur mais bon pour une première c’est excusable).

    • Je vois pas ce qu’il y a de tordu, c’est exactement comme pour les OGM : il s’agit de se battre sur la politique, pas sur la science. Pour le coup les arguments de PMO ont toujours était clairs sur ce genre de sujet : ça fait 20 ans qu’ils disent que ça n’aboutira jamais à rien de se battre sur des calculs de nuisance, pareil pour le téléphone portable, les compteurs connectés, les OGM, etc. Il s’agit de choix politiques, technocratiques, de dépossession de l’autonomie et c’est sur ces points là qu’il faut argumenter.

      Peut-être que les OGM sont pourris pour la santé (100% ? sûr ?)… et peut-être pas du tout pour certains… et on s’en fout, c’est pas le problème. Si on se met à se battre sur l’aspect scientifique, quantitatif, ça va forcément finir en une bataille d’experts, « et moi je vous dis que des études ont montré que c’est 0,00005 » => « mais non ! voyez cette étude qui montre que c’est 0,0015, et ça change tout ! » => et dans 3 ans l’autre camp va encore sortir une autre étude démontrant l’inverse à l’infini.

      C’était le choix de Marie-Monique Robin pour les OGM, ça l’a été aussi pour les Robins de toits pour les ondes mobiles, ou d’autres pour les compteurs, et ça n’aboutit qu’à des contre-feux d’autres experts dans l’autre sens (qui parfois sont parfaitement ok par rapport aux connaissances actuelles) et qui du coup décrédibilisent la critique de ces technologies de dépossession et de contrôle. Et donc bref : tout pareil pour le nucléaire.

    • J’appelle ça un appel à l’ignorance. Comme si on présupposait que personne n’allait comprendre le sens du combat, on fait appel à des émotions (la peur principalement) en espérant convaincre tout le monde. S’il s’agit de combattre la façon dont ces technologies sont mises en œuvre et non les technologies en elle même alors il faut le dire clairement (mais je ne crois pas que ce soit le fond du discours).
      En début de vidéo ça se gausse du « retour à la bougie ». Pourtant le retour à la bougie est une réalité dans certains pays où l’approvisionnement électrique est mal en point. Pourquoi ça les fait ricaner ? Je trouverais ça plus honnête de dire : « oui il va falloir apprendre à se passer de temps à autre d’électricité ». Ce serait beaucoup plus cohérent. Le nucléaire est une obsession franco-française (c’est pour ça que l’intro est risible), un vrai débat écologique devrait être un entretien de 2 heures pour dire qu’à peu près toutes les façons de produire de l’électricité sont sales.

    • @alexcorp Par rapport à la « bougie », je n’ai pas l’impression que l’on se moque de qui ou de quoi que ce soit. Ce sont juste des exemples pour montrer que celles ou ceux qui critiquent le nucléaire ne sont pas légitimes ou sont « délégitimisés » par le fait qu’ils "consomment de l’électricité.
      Tiens, un vieux souvenir des 70’s : société nucléaire = société policière.

    • Ce que je voulais dire c’est que l’argument de la bougie, qui semble ridicule au premier abord, devrait être pris au sérieux. Il n’y a pas 36 solutions pour alimenter correctement des millions de personnes en électricité. Je ne pense pas que la Parisienne Libérée soit pour un retour des centrales à charbon, gaz ou pétrole ou qu’on mette des barrages partout (qui soit dit en passant font plus de morts et déplacements de populations que les centrales nucléaires). Si elle s’est bien documentée, elle doit savoir que les ENR n’ont absolument pas la même efficacité (sans compter que leur bilan carbone est souvent moins bon que celui du nucléaire). On peut dresser tous les arguments en faveur ou défaveur de chaque technologie, je ne vois pas pourquoi le nucléaire aurait seul le droit à des portraits uniquement à charge, sa gestion par l’Etat étant la même que celles des autres sources d’énergie (c’est à dire une gestion opaque loin des processus démocratiques, qui doit légitimement être remise en cause).

    • On peut dresser tous les arguments en faveur ou défaveur de chaque technologie, je ne vois pas pourquoi le nucléaire aurait seul le droit à des portraits uniquement à charge, sa gestion par l’Etat étant la même que celles des autres sources d’énergie (c’est à dire une gestion opaque loin des processus démocratiques, qui doit légitimement être remise en cause).

      Oui, cela me semble évident. Par contre, que l’état français ait privilégié le nucléaire, c’est le corollaire d’une volonté de contrôle sur toute la société. Le nucléaire dit « civil » n’est qu’un avatar de la main-mise de la sphère militaire sur l’état.

    • Pour rappel, un Tchernobyl à l’échelle française, c’est un quart du territoire qui se retrouve stérilisé. On n’est pas sur un argument scientifique, on est dans le concret compréhensible par tous les citoyens moins pragmatique et scientifique qu’un alexcorp. Et la décision de courir ce risque en plus de 50 exemplaires n’a pas été prise d’une façon démocratique. C’est le moins qu’on puisse dire. Tellement pas démocratique qu’il n’est même pas possible de dire que cette décision a été prise pour protéger l’environnement, puisqu’à priori, elle a été prise pour de sordides arguments économiques. A moins que ce soit pour des arguments géopolitiques. Qui sait. Arguments sans doute recevables. Le Niger est plus facile à envahir que l’Arabie Saoudite. Bref, l’effet de serre n’a pas grand chose à voir avec cette décision.

    • Les centrales françaises (et la plupart des centrales dans le monde) n’utilisent pas la même technologie que celle de Tchernobyl et d’après ce que j’ai pu comprendre leur structure empêcherait un tel échappement de matières radioactives, et quand bien même l’une d’entre elles nous péterait à la figure exactement comme la centrale Ukrainienne (ou si par exemple on privatisait nos centrales comme au Japon avant 2011 et qu’on les laissait être gérées vraiment n’importe comment...), ce ne serait sûrement pas un quart du territoire qui serait contaminé : la zone d’exclusion de Tchernobyl fait la taille du Luxembourg, celle de Fukushima est encore plus petite.
      Le nucléaire civil a été mis en place pour être moins dépendant des énergies fossiles donc oui, pour des raisons économiques et géopolitiques (effectivement l’aspect environnemental ne devait pas être la préoccupation majeure des têtes d’œuf qui ont mis en place ce projet). Je veux bien qu’on fasse le procès du nucléaire mais citez moi d’autres grands projets qui auraient été mis en place démocratiquement ? C’est bien une critique de l’Etat qui est utile. Que je sache, on ne sait pas grand chose non plus de nos approvisionnements en pétrole et en gaz (quelles sont les tractations avec des pays aussi sympas que l’Arabie Saoudite, Russie ou même Etats-Unis, etc.), 2 sources d’énergies primaires qui font et feront toujours plus de morts que l’énergie nucléaire (puisque la Parisienne Libérée raisonne en terme de « danger » et non de « risques », voilà qui devrait l’orienter sur de nouvelles thématiques). Je réclame de tout cœur que la gestion de nos centrales nucléaires soit publique et ouverte et que s’il faut les fermer, on les ferme. Le problème c’est qu’on serait plus sur la pente de leur privatisation qu’autre chose (coucou Tepco !).

    • La vidéo a été ajoutée au site #CaptainFact, outil que je trouve vraiment intéressant, j’en avais parlé au détour d’un coup de gueule sur #Thinkerview en leur reprochant justement (entre autres) de ne pas mettre cet outil en avant puisqu’ils en semblent partenaires.
      Bref, y’a moyen de poser des questions ou de confirmer / infirmer des passages de la vidéo par là : https://captainfact.io/videos/G7rv
      #factchecking #vérification

  • Je connais pas le gars, Pablo Servigne, mai je suis assez ravi que, tout en douceur, se soustrayant au bête jeu de fight de Sky, il lui fasse abdiquer cette espèce d’arrogante hauteur sarcastique (gagnée sur quoi ? Mystère... Mais qui lui dégage une place bien au-dessus « des gens », catégorie fumeuse qui n’a pas d’autre propriété que d’offrir de s’en extraire) dont il teinte tous les entretiens : https://www.youtube.com/watch?v=5xziAeW7l6w


    j’ai peu de goût en général pour la collapsologie, mais le type tient bien et souplement sa position (on partage au minimum quelques certitudes, notamment sur la question de l’échelle des assemblages sociaux)

    @val_k @arno (je suppose que cette fois-ci le lien est bien placé, mais j’imagine que l’entête est trop long)

    • Non, pour moi c’est parfait ! De toute façon depuis quelques jours, le pont #Seenthis > #IFTTT > #Twitter est complètement cassé et ne donne plus de lien vers seenthis, je suis obligée de tout refaire à chaque fois !

      Je ne sais pas si tu sais que la petite flèche sombre à côté de ton lien youtube signifie que cette vidéo a déjà été seenthissée. Quand tu cliques dessus, tu tombes sur les occurences précédentes (uniquement des commentaires : dans l’une des #metalistes de @sinehebdo et initialement pour compléter la publication native du site de #ThinkerView par @ant1 (et si tu cliques sur le tag thinkerview, tu verras que je me suis bien pris la tête avec eux depuis, ils m’ont carrément bloquée sur twitter !)

      J’en profite pour mettre un autre lien relatif à la même vidéo : celui du site dédié aux vérifications d’infos, #CaptainFact : https://captainfact.io/videos/GO1J : pas mal d’assertions de Pablo Servigne y sont décortiquées... qui est une des rares personnes que j’apprécie dans cette nouvelle discipline devenue mode puis dogme, hélas, oubliant trop rapidement ce pourquoi elle est née : faire face à l’angoisse de la Fin (y’a toujours un monde qui s’effondre, un jour ou l’autre) et trouver le moyen de s’y mouvoir, encore, sans espoir, mais avec savoir.

    • @val_k amerde, j’avais pas fait gaffe à la flêche (c’est pas la première fois que j’oublie de regarder ce détail) ; bon, un doublon, donc. Tanpiche. Voilà qui m’aura au moins fait découvrir par tes soins captainfact , c’est plutôt chouette ce truc.
      Pour Thinkerview, clairement, les poses condescendantes de Sky (à base de « les gens », et de « moutons », fin analyste comme un chansonnier) sont ridicules et sa façon de couper la parole à ses interlocuteurs par des stupides petites blagues, des recours à une espèce d’entresoi embarrassant (on se connait, hein, on sait des trucs, hein, je dis pas tout, mais j’en pense pas moins, hein), sa volonté maladroite de conduire opiniatrement l’interviewé à ses petites marottes, ses positions arrêtées, tout ça me gonfle ; et il faut vraiment prendre une bonne respiration à chaque entretien pour ne pas envoyer bouler Thinkerview une bonne fois pour toutes et écouter quand même les invités.

  • Je suis furax. #Thinkerview a invité #Laurent_Obertone... et lui permet de dérouler sa pensée (il se présente comme #libertarien) avec très, trop peu de contradiction. Le nombre d’assertions fausses et des approximations est énorme, les glissements et sous entendus aussi. Le #factchecking de #CaptainFact n’y suffira pas et bien peu iront voir la vidéo sur ce support : https://captainfact.io/videos/gKE3


    La plupart du public ira seulement sur youtube et passera à côté de toutes les #fakenews. Pire, le côté gentil débat montre un mec sympa qui papote peinard et se marre avec un autre mec qui lui pose autant de questions promotionnelles (parler de son boulot, de ses précédents bouquins) que de questions tranquilles, et bien peu de contradictions.
    Selon sa présentation, Thinkerview a pour objectifs :
    – Mettre à l’épreuve les idées/discours en décelant leurs failles, leurs limites.
    (bah là c’est loupé)
    – Écouter les points de vue peu médiatisés afin d’élargir nos prismes de lecture.
    (peu médiatisé, c’est vite dit vu l’activité de la faschospère sur le web)
    – Appréhender toute la complexité des enjeux actuels et futurs de notre monde.
    (à force d’amalgames douteux ?)
    C’était la deuxième interview fleuve de l’après-midi pour thinkerview, le journaliste est fatigué, il fait même une pause pipi en pleine interview et porte ensuite, enfin, un peu plus de la contradiction, mais essentiellement à coup de « quelles sont vos sources ? ». Tout sourire, Obertone déroule tranquillement son rejet de la migration et de l’intégration sous couvert des « faits historiques », de « chiffres scientifiques » et surtout, très fier, de « sources bien placées » (il insistera dessus plusieurs fois).
    Obertone peinait à promouvoir son livre. L’interviewer n’explique même pas leur choix... C’est une cata....
    J’explique ça ici parce que sur twitter c’est essentiellement la fachosphere qui fait la promo de l’émission. Et ça marche quand même : déjà 81k de vues contre 37k pour « Terrorisme ou Légitime défense ? » avec Thibault de Montbrial, enregistrée elle aussi en direct quelques heures plus tôt.
    C’est la honte de laisser ça en ligne comme ça, de ne pas prendre ses responsabilités au vu de ce qui est affirmé, la théorie du #grand_remplacement et de la disparition de la « race blanche »...
    Ouaip, je suis furax !

    #migration #immigration #confusionnisme #nationalisme #protectionnisme #souverainisme #racisme

    • Pour qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas : ça ne me gêne pas que Obertone, Chouard et autres soient invités, ça ne me gêne pas d’entendre des opinions différentes des miennes. Je suis pour la liberté de s’exprimer quand bien même je tente de déconstruire la #kyriarchie (je viens de découvrir ce mot/concept et le trouve très pratique !) Ce qui me gène c’est que la chaine se présente comme capable de « Mettre à l’épreuve les idées/discours en décelant leurs failles, leurs limites » et qu’elle ne le fasse pas. Et ici c’est très grave. Sans cette #déconstruction et l’indication claire de toutes les #manipulations (je crois qu’il détient le record chez @Captainfact), j’estime que laisser s’exprimer de telles idées, c’est collaborer à leurs progressions.

    • La solution pour rendre ça acceptable (même si personnellement, je pense qu’un mec de cet acabit qu’on voit partout à la télé et qui distille le même discours que Zemmour n’a pas besoin qu’on lui serve de nouveau la soupe sur une émission un peu underground du net) c’est que thinkerview devrait faire une video debrief en présentant les principales failles relevées sur captain fact. Et puis l’interviewer devrait faire un peu moins le malin et mieux préparer les interviews plutôt que de tout laisser reposer sur du « fact checking » a posteriori, qu’effectivement peu de monde va regarder.

    • devrait faire un peu moins le malin et mieux préparer les interviews plutôt que de tout laisser reposer sur du « fact checking » a posteriori, qu’effectivement peu de monde va regarder

      Oui c’est ça le problème principal, genre « je le fais parler longtemps et ensuite on va tout décortiquer », sauf que la majorité des gens ne vont regarder que l’interview.

    • Tsss tsss @alexcorp ! C’est pas bien de me donner envie de retourner voir une de leurs vidéos !
      Ceci dit, ce billet coup de gueule me permet de prendre acte d’une vraie modification de l’impact des réseaux virtuels : publié initialement ici, il aurait eut, je crois, peu d’impact si Thinkerview ne m’avait pas bloquée sur twitter et ainsi mise en colère au point de le diffuser sur les #réseaux_sociaux, ce que je n’avais pas initialement prévu de faire. Je l’ai donc fait à la fois sur #facebook, #twitter et #mastodon. Et bien c’est sur mastodon qu’il a eut le plus d’impact, le plus de commentaires... Vient en second twitter puis, très loin derrière, facebook (où j’ai dû le publier en mode privé, mais ça n’aurait pas changé grand chose je crois).
      C’est aussi sur Mastodon qu’il a été évoqué une piste de réponse hyper intéressante, faisant justement référence à #Arrêt_sur_image et la technique de « la ligne jaune » de #Guy_Birendaum : https://mamot.fr/@sossalemaire/101040373765679230
      Et comme toujours c’est sur Seenthis que se prolonge le plus la réflexion <3
      Ceci dit ça continue de m’intriguer de savoir que c’est suite à ma publication ici que j’ai été bloquée par Thinkerview sur twitter... seraient-ils dans les parages ?

    • @whilelm : Non !!! J’ai été bloquée avant de le faire, j’ai même dû le faire à l’aveugle, ensuite. Mais en recherchant l’historique de mes interactions avec eux, je me dis que je les ai peut-être vexés le 24 septembre dernier : https://twitter.com/search?f=tweets&q=valkphotos%20(thinkerview%20OR%20thinker_view)&src=typd ;)

      @ninachani : je n’ai aucune envie de partir sur un autre débat ici et maintenant. Mettre les deux noms ensemble ne signifie pas forcément que j’estime qu’ils ont les mêmes pensées, mais surement que ce sont des noms qui entrainent souvent des polémiques autour du fait de leur donner la parole. Si tu veux en savoir plus, n’hésite pas à aller voir les nombreux articles sur #Chouard ou #Etienne_Chouard.

    • J’ai vu avec Schneidermann, et effectivement, c’est flagrant comment tu sens le journaliste chevronné, peu importe si on est d’accord avec lui ou pas, mais qui a la tradition de bosser ses sujets avant, etc. Et l’autre qui a 3/4 de questions très générales, enfin ça fait pas très travaillé, que ce soit amateur/bénévole n’étant pas vraiment une raison à partir du moment où le but affiché est plus haut que ça.

    • @val_k ben non j’ai pas envie d’aller voir des articles SUR chouard. Je cherche des trucs problématiques (vu ce que tu dis) qu’il aurait dit ou écrit pas ce que des gens disent de lui : du 1ère main en quelque sorte. Comme j’ai écouté beaucoup d’audios/vidéos de lui sans que rien ne me pose problème, au contraire, j’aimerais savoir sur quoi se fonde le fait que par exemple tu le cites comme quelqu’un à qui il ne faudrait pas donner la parole. Et je dis ça sans aucune intention de polémiquer mais peut-être de changer d’avis sur quelqu’un dont je trouve la pensée pertinente, mais quelque chose aurait pu m’échapper.
      Je viens de regarder vite fait ton lien hashtag sur seenthis et je vois qu’il y a eu des discussions à n’en plus finir avec une réprobation générale. Et pourtant impossible de savoir ce qui fait qu’il est classé dans l’extrême-droite. Ça serait pas un phénomène un peu « moutonnesque » cette histoire s’il n’y a personne qui peut dire ce qui le gêne concrètement dans ses propos ? Je suis perplexe ! Les vidéos en lien soit ne répondent pas à mon interrogation, soit ne sont plus visibles.

      Quant à Thinkerview, moi j’ai toujours trouvé le gars qui interview totalement insupportable. Et le fait qu’ils te bloquent à la première critique, qui est quand même argumentée et plutôt constructive, ça me laisse sur le cul ! En fait c’est le moment où on comprend qu’ils sont juste dans la posture et rien de plus profond. Leurs vidéos sont intéressantes quand l’invité a de la matière sinon ils sont vides !

    • Ah c’est exactement ça

      Leurs vidéos sont intéressantes quand l’invité a de la matière sinon ils sont vides !

      et

      le gars qui interview totalement insupportable

      à couper l’interviewé au milieu d’une réponse construite avec une question débile ou une private joke quand il connaît personnellement l’invité...

    • C’est assez amusant au final parce que ce qui est reproché à Thinkerview est de la même famille que ce qui est reproché à Chouard : donner une tribune sans suffisamment souligner les problèmes que posent certaines assertions ou certains choix.
      Je vais donc faire un énorme effort, @ninachani , (si, si, je t’assure, mon niveau d’épuisement à ce sujet est total, et ton insistance me rappelle à quel point les « Gentils Virus » ont failli tuer plein demodérateur-ices quand iels ont débarqué).
      Voici donc une vidéo qui exprime pas mal ma pensée, elle est nuancée, étayée et provient en plus d’une personne qui apprécie beaucoup Chouard dans un premier temps, elle est donc d’autant plus audible : Usul / mes chers concitoyens : https://youtu.be/QVFTC7MngDI


      Mais je vais être très claire : si ensuite tu reviens ici pour parler de Chouard plutôt que de Thinkerview, ma fatigue extrême m’obligera à te bloquer, non pour t’empêcher de parler, tu le pourras toujours, mais pour ne pas relancer la charge mentale de la modératrice / administratrice de réseaux que je suis dans l’ombre (plusieurs comptes twitter et facebook) : je ne verrai ainsi plus tes publications.
      En tout cas ton analyse finale en une phrase assassine de Thinkerview m’a bien fait rire : merci !

    • @ninachani je sais que c’est un lien vers un article (qui date un peu) mais cette discussion Ruffin/Chouard donne un aperçu des limites du bonhomme (faut descendre de 50/60 lignes pour trouver le passage utile) : http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon.html
      Mon opinion : Chouard n’est pas « facho » mais il est assez peu critique de l’extrême droite et leur donne parfois de la visibilité (en étant méchant, on pourrait appeler ça un idiot utile à l’extrême droite).

    • @val_k

      si ensuite tu reviens ici pour parler de Chouard plutôt que de Thinkerview, ma fatigue extrême m’obligera à te bloquer

      étant donné que c’est toi qui a cité Chouard dans ce fil de conversation, je trouve ça assez gonflé de me dire ça. Pourquoi tu lui donnes de la visibilité en le citant alors ?
      Je préfère m’arrêter maintenant, je déteste les menaces et ce n’est certainement pas avec ce genre d’échange que je reverrai mon jugement. Bye bye et bonne continuation.
      @alexcorp merci pour le lien. Le problème c’est que le racisme de Ruffin s’est clairement exprimé dans sa prise de parole en public quand on lui a demandé de s’engager pour défendre Adama Traoré. Par conséquent si c’est Ruffin qui est censé donner la leçon ou servir d’exemple de bonnes pratiques contre l’extrême droite, ça va pas le faire !

    • Qui se cache derrière Thinkerview, la chaîne YouTube qui surfe sur le mouvement des « gilets jaunes » ?
      https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/qui-se-cache-derriere-thinkerview-la-chaine-youtube-qui-surfe-sur-le-mo

      Un fond noir, un simple fauteuil et un invité qui répond aux questions d’un mystérieux intervieweur pendant une à deux heures, voire plus. La recette de Thinkerview paraît minimaliste, mais le succès est au rendez-vous. Lancé avec peu de moyens il y a plus de six ans, le concept de ces longs entretiens, diffusés en direct et relayés sur les réseaux sociaux, a trouvé son public.

      .

      Les invités viennent d’horizons divers avec une petite préférence pour les intellectuels iconoclastes et les contestataires de tous bords, de l’ancien ministre grec Yanis Varoufakis à l’historien et essayiste Emmanuel Todd, en passant par les journalistes Natacha Polony et Laurent Obertone ou encore la coqueluche des « gilets jaunes » Etienne Chouard. « On est au milieu de toutes les communautés qui s’écharpent sur internet, de l’extrême droite à l’extrême gauche, explique Sky. On cherche à créer un terrain neutre pour que tout le monde puisse échanger. »

  • CaptainFact | Let’s check the Internet
    https://captainfact.io

    Internet est rempli de données riches et diverses. L’information voyage vite et nous n’avons pas le temps de vérifier si tout ce que nous entendons et voyons est correct.

    #CaptainFact nous permet de débattre et de nous entraider pour vérifier ces données en les sourçant, en votant et en discutant autour de faits.

    Pour mieux décider, reprenons en main l’information | Benjamin Piouffle | TEDxNouméa - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=Qq3cars_Dxs&list=PLEYPdIZ3hjAFZGLpsaZBWT4f8zWsBSeR1

    Les réseaux sociaux ne permettent que difficilement le débat d’idées. Les commentaires laissés sous les posts Facebook, Youtube ou Twitter virent rapidement à la foire d’empoigne car ils sont rarement sourcés et souvent très mal organisés. Comment faire pour améliorer la situation ? Benjamin Piouffle a une solution. Benjamin Piouffle est développeur informatique.

    • Je viens de découvrir (et m’inscrire) sur #Captainfact en y regardant une vidéo de #Thinkerview (¤) dont je déplorait le fait, justement, qu’ils donnent parfois la parole à des « facheux » sans suffisamment mettre les biais de pensée ou les erreurs en défaut. Je suis en train de passer en revue son fonctionnement, dont l’aspect valorisation par récompenses et titres m’inquiète un peu. Est-ce que d’autres par icite ont des opinions ou infos sur ce site ?

      (¤ vidéo de Isabelle Attard, https://captainfact.io/videos/JXqD avec une question mal renseignée quim’a justement donné envie de rectifier la source foireuse citée)

      #fakenews #factcheking