city:psa

  • BEI, BERD, Beurk...

    http://fsimpere.over-blog.com/article-la-france-finance-les-delocalisations-d-entreprises-1181

    L’an dernier, la BERD a consenti un prêt de 110 millions d’euros à PSA- qui ferme son site d’Aulnay et prévoit environ 8000 suppressions d’emplois- pour l’aider à construire une usine en Russie. Ce mois-ci, c’est l’équipementier automobile Faurecia, filiale à 57,4 % de PSA, qui va bénéficier d’un prêt de 100 millions d’euros pour s’établir au Maroc, en Russie, en Roumanie, etc... et licencier 3000 salariés français.
    (...)

    La BEI, dont le rôle officiel est d’aider à mettre en œuvre la politique européenne- qu’on espérerait a minima favorable aux pays européens- a financé l’an dernier à hauteur de 200 millions des investissements en Turquie du constructeur américain Ford Europe, qui en a profité pour supprimer 4500 emplois en Belgique et en Angleterre.
    Comme le souligne l’article du Canard, la France est un des plus importants contributeurs des deux banques. Et pourrait s’opposer au financement des délocalisations puisque nombre des décisions de la BEI, notamment, doivent être prises à l’unanimité. Mais elle ne le fait pas.

    (..)

    Et c’est ainsi que « la terrible crise de l’emploi contre laquelle le gouvernement tout entier est mobilisé »résulte en partie de ce circuit pervers : les contribuables paient des impôts, qui alimentent les caisses de l’Etat. Caisses supposées « vides » quand il s’agit d’augmenter le SMIC, mais qui se révèlent fort joufflues et généreuses s’il s’agit d’alimenter les Banques européennes qui prêtent aux entreprises pour qu’elles délocalisent ! Ces délocalisations entraînant forcément une augmentation du nombre de chômeurs, l’Etat les prendra en charge... grâce à nos cotisations sociales. En gros, le couillon de contribuable est appelé à financer ceux qui l’exploitent ET la prise en charge des exploités laissés sur le carreau.

  • On achève bien les dinosaures
    http://owni.fr/2012/10/25/on-acheve-bien-les-dinosaures

    On finance des baudruches en ignorant nos réussites, on protège des modèles économiques dépassés au prix des libertés publiques, on cherche à dresser des lignes Maginot numériques tout en nous expliquant que dans le “vrai monde” on ne peut pratiquement rien faire pour Gandrange, PSA, Florange et Sanofi, et on se tire des balles fiscales dans le pied de la croissance des nouvelles technologies.

    @rezo

  • Camarades poursuivis en Grèce - preuves fabriquées
    https://www.lereveil.ch/camarades-poursuivis-en-grece
    "Le 17 septembre 2010, quatre personnes ont braqué une succursale de la Banque nationale de #Grèce avec une arme dans la ville de Psachnia sur l’île Evia (dans le Nord d’Athènes). Une demi-heure plus tard, un homme âgé de 27 ans, un homme âgé de 28 ans et une femme âgée de 35 ans ont été arrêtées sur une autoroute dans la région de Panorama près de la capitale de l’île Chalkida. Après qu’ils ont été amenés au poste de police de Chalkida, les hommes – Alexandros Kossyvas et Michalis Traikapis – ont été chargés du braquage armé et Maria Economou a été accusé de « complicité et aide à la fuite ». Les accusations sont largement basées sur les liens des camarades avec le milieu anarchiste (M. Traikapis était un des « 7 de Théssalonique », arrêtés à la manif contre le sommet de l’UE en 2003 et finalement relâchés après une longue grève de la faim)."
    #répression