city:saint-cloud

  • (16) Face aux lycéens, des policiers sans expérience de maintien de l’ordre - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2018/12/11/face-aux-lyceens-des-policiers-sans-experience-de-maintien-de-l-ordre_169

    Des scènes devenues banales. Pratiquement lors de chaque mobilisation lycéenne, l’intervention des forces de l’ordre est sujette à critique et controverse. Avec une mécanique classique : un blocage de lycée, des élèves rassemblés devant, des heurts d’intensité variable et une réponse policière parfois disproportionnée. Puis ce sont des vidéos virales qui attestent de dérives et mobilisent l’opinion publique.

    Jeudi dernier, à Mantes-la-Jolie et dans toute la France, 700 lycéens ont été interpellés. Un lycéen d’un établissement huppé de Saint-Cloud raconte la même montée en tension lors de l’intervention de la police devant son lycée : « Les policiers ont envoyé du gaz lacrymogène un peu au hasard alors que c’était un blocus sans violence. Ça a attisé la haine des lycéens et créé une guerre de positions. » Selon lui, la situation s’est aggravée dans les jours qui ont suivi. « Lundi, ils ont interpellé un élève en se jetant à plusieurs dessus et l’un des policiers hurlait qu’ils allaient le tuer », assure-t-il encore sous le choc. Un exemple parmi tant d’autres des tensions de ces derniers jours.

    Non formés

    Si ces situations ne sont évidemment pas systématiques, elles s’expliquent, notamment, par le profil des policiers envoyés au contact des élèves. Avant l’affaire de Mantes-la-Jolie, le 6 décembre, les événements survenus au lycée Henri-Bergson, à Paris en mars 2016 lors de la mobilisation contre la loi travail, l’avaient parfaitement illustré. Deux policiers du commissariat du XIXe arrondissement ont été condamnés à des peines de prison avec sursis pour des coups portés à plusieurs lycéens. L’un d’eux avait, dans le cadre de l’enquête, évoqué sa totale inexpérience de ce genre de situation. Agent de police administrative, il était chargé ce jour-là d’établir des « physionomies ». Sa fiche de poste comprenait une consigne claire : « Eviter tout contact avec les manifestants. » Lui et une quinzaine de policiers, mal équipés, avaient pourtant tenté de disperser la foule et d’interpeller des lycéens. Une vidéo où un policier porte un violent coup au visage d’un élève, aura été vue plus de 2 millions de fois en quelques jours.

    Contrairement à l’encadrement des manifestations, ce ne sont pas des unités de forces mobiles - #CRS et #gendarmes mobiles - qui interviennent devant les établissements scolaires. « Pour ce genre d’événement, c’est l’unité disponible au moment où ça se passe qui intervient, donc la sécurité publique. Ils sont les premiers à arriver sur les lieux et les premiers à gérer. Ils ont la possibilité d’appeler en renfort des unités de forces mobiles, mais il n’y en a pas toujours de disponible », analyse un colonel de gendarmerie. A Mantes-la-Jolie, jeudi dernier, ce sont plusieurs policiers d’unités différentes de proximité qui sont intervenus, peu nombreux et non formés au maintien de l’ordre, un savoir-faire bien à part dans la police et la gendarmerie.
    Mâchoire

    Une autre donnée a alourdi les conséquences des interventions de la police devant les lycées : l’arrivée depuis une dizaine d’années des armes dites « intermédiaires ». La semaine dernière, au moins quatre lycéens ont été touchés au visage par des tirs de lanceurs de balles en caoutchouc (armes de type « #FlashBall »). L’un d’eux aurait perdu un œil, les autres ont été touchés gravement à la mâchoire. En 2010, c’est aussi un lycéen qui avait été l’une des premières victimes de cette arme, alors nouvellement utilisée à l’occasion de mobilisations sociales.

    #Maintien_de_l'ordre #police #manifestations #lycées


  • Il dérobe 40 robes de candidates à Miss France AFP - 25 Octobre 2018 - L’Essentiel
    http://www.lessentiel.lu/fr/news/insolites/story/il-derobe-40-robes-de-candidates-a-miss-france-23738987

    Le siège du Comité Miss France a été cambriolé. Les voleurs sont repartis avec 40 robes utilisées par les miss pendant des élections, notamment des robes de mariées.
    Le siège du comité Miss France, toujours présidé par Geneviève de Fontenay, a été cambriolé dans la nuit de mardi à mercredi, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et 40 robes portées pendant des élections nationales ont été dérobées, a annoncé à l’AFP la dame au chapeau. « Une partie de ma vie s’est envolée. Je suis très triste. C’est incroyable de voler des robes aussi encombrantes », a confié Mme de Fontenay, 86 ans.

    « Ces robes, essentiellement des tenues de mariées, ont été portées au cours des élections Miss France. Il y en avait une quarantaine. Je les conservais précieusement au siège du comité Miss France, dans le même immeuble que mon appartement. Il y avait notamment la robe d’élection de Sonia Rolland », 70e Miss France élue en 2000, a ajouté Geneviève de Fontenay. « Ce cambriolage est un coup au cœur. C’est une partie essentielle de l’histoire du concours Miss France qui s’est envolée », a estimé Mme de Fontenay.


  • Le film dans la pratique de la géographie – Colloque de géographie –

    https://colloquefilmgeo.wordpress.com

    L’objet de ce colloque est de réunir les géographes qui utilisent le film dans la pratique de leur discipline. Qu’ils analysent, qu’ils accompagnent ou qu’ils enseignent la réalisation de films, les géographes sont de plus en plus nombreux à exploiter ce média comme un outil à part entière.

    Les sons et les images qui donnent à entendre et à voir les territoires, une fois assemblés et ordonnés, peuvent produire un discours géographique, différent et complémentaire des discours habituellement véhiculés par les autres outils de la géographie (texte, cartographie, statistiques, photographie). Ce colloque invite à interroger les savoirs géographiques qui sont produits par les films (réalisés ou non par des géographes), à questionner les pratiques induites par leur utilisation dans la recherche et l’enseignement, mais aussi à confronter les méthodes de chacun et à réfléchir aux apports et aux limites de cet outil.

    Le premier lien connu entre géographie et cinéma remonte à 1912, lorsqu’Albert Kahn confie à Jean Brunhes la constitution d’un fonds cinématographique, les Archives de la Planète. D’autres géographes vont ensuite s’emparer de caméras, dont Emmanuel de Martonne dans les années 1930 et Claude Collin-Delavaud dans les années 1950. Mais c’est au cours des années 1970, au sein du Centre audiovisuel de l’ENS Saint-Cloud, que les géographes vont pleinement investir ce média et produire à la fois des films pédagogiques et des films de recherche (citons parmi eux Jean-Louis Tissier, Philippe Pinchemel ou Jean-Pierre Deffontaines).

    #géographie #film_documentaire #documentaire #cinéma


  • Hier matin je n’avais pas rêvé
    Ce matin, si. Je suis toujours
    Soulagé quand cette machine est réparée

    Rêve d’un héritage immérité
    Court-circuitant des héritières disparues
    Mortes noyées. Je suis soupçonné. À tort

    Ma cheffe : « depuis ton retour de vacances
    Tu arrives avec un peu de retard. ? Cela me prend du temps
    de noter mes rêves le matin ». Tête de ma cheffe

    http://www.desordre.net/musique/lloyd.mp3

    John Abercrombie est mort
    Je l’écoute avec Charles Lloyd
    En fait il est n’est pas mort, il est vivant

    En fait
    Il est toujours
    Vivant

    John Abercrombie
    Charles Lloyd, Brad Mehldau
    Billy Higgins et Larry Grenadier

    Qu’as-tu fait de tes talents ?
    Je préférerais qu’on ne me pose pas
    Cette question quand je suis au bureau

    Et si tu te déchaussais
    Dans l’ open space
    Comme dans les Cévennes ?

    Parfois dans la journée
    Tu penses à elle et cela ne te fait pas mal
    D’autres fois…

    Au BDP où tu t’absentes subrepticement
    Tu croises Hélène Gaudy
    On discute un peu boutique, une vraie réunion

    En plus
    Chaleureux
    Plus amical

    N’empêche ces rencontres conviviales
    Dans le quartier de ton open space
    Sont des récréations rassurantes

    Il est admirable que les tomettes patinées
    Du BDP soient, à ce point, un remède
    Contre la moquette rase de l’open space

    Et c’est dingue, vraiment dingue
    Ce que cela déclenche en toi
    De petits poèmes

    Petits poèmes
    Que tu rédiges ensuite
    Depuis l’ open space

    Mona
    C’est à toi
    Que je pense !

    L’odeur des cornichons
    À la table voisine
    Te distrait de tes poèmes

    Mona
    Ce n’est plus à toi
    Que je pense !

    Travailleurs détachés
    Les avancées
    De Macron

    François Bayrou estime que « l’opinion »
    ne perçoit pas « la direction » prise par le gouvernement

    Bayrou dyslexique mal latéralisé ?

    Écrire
    Te distrait
    D’elle, alors écris !

    Penser à elle
    T’empêche
    D’écrire, ce n’est pas gagné

    Je rêve d’un poème écrit
    À trente-six mains
    J’en ai un dans mes mails

    Vite-invite
    Le truc
    Le temps d’un café

    Sans se faire de mal
    Adèle et Achille
    Des pommes

    Cosidor tu dors ?
    Prick up your ears
    Des nouvelles du Ryôan-Ji

    De l’art et la manière de déménager un piano
    L’hérésie pèle, la caravane passe
    Notules dominicales de culture domestique

    La psychanalyse comme dans un rêve
    Supplique contre un supplice
    CRP dans les clous

    CS6 de crisse
    John Abercrombie
    Gary Cooper

    Après
    Les objets
    Les auteurs

    Isa Bordat
    L.L. de Mars
    Hélène Gaudy

    Sarah Cillaire
    Marie Richeux
    Julien Pauthe

    Archiloque
    Tiffanie Gabu
    L.L. de Mars

    Sophie Agnel
    Catherine Mazodier
    Philippe Didion

    J.
    Elle
    Dr L.

    Martin Bruneau
    Dominique Pifarély
    Sarah Cillaire

    Et il y a bien quelques
    Re :
    Pas tous joués par Dominique ou Sophie

    Merci
    Les
    Amis

    Tu vois
    Quand
    Tu veux !

    Dans le métropolitain
    Tu relis une dernière fois, à l’envers
    Élever des chèvres en open space

    Tu passes par Saint-Lazare
    Pour la première fois depuis des lustres
    Ton frère était avec toi la dernière fois, sûr

    Tu peines à retrouver ton train
    Dans un hall de gare tellement familier
    Mais défiguré.

    Ton frère, Alain
    Ton petit frère Alain
    Aurait cinquante ans

    Et c’est à Saint-Lazare
    Que tu fêtes, seul
    Cet anniversaire

    Tu as joué de la guitare, mal
    Avec ton frère dans ce hall de gare
    Pour des clopes pas nettes

    Tu as fracturé, sans succès
    Un distributeur de billets de train
    Avec ton frère à Saint-Lazare

    Tu as fumé
    Tu as bu avec ton frère
    À Saint-Lazare

    Mais ton frère est mort
    Et Saint-Lazare est devenu
    Une galerie marchande

    Pour fêter cela, tu décides de resquiller
    T’es comme un con à Saint-Cloud
    Où il y a, désormais, des tourniquets

    C’est un anniversaire
    Triste bien sûr
    Même lui n’a pas pu venir

    Longue conversation au téléphone
    Avec Lola, j’aimerais tellement
    Qu’elle me parle d’elle, de sa vie, à elle

    Ma naïveté m’épate, je vais voir Dunkerque
    Pour le croisement entre les grande et petite histoires
    En fait, une grosse production patriotique

    Ma naïveté m’épate, je vais voir Dunkerque
    Au Keaton , je ne trouve pas de place pour me garer
    Si, une, au bas de chez elle, j’en suis tout retourné

    Mais, à vrai dire
    Après une telle journée
    De quoi souffres-tu le plus ?

    Te revient souvent
    L’expression de ton ami Julien P.
    L’inconscient à ciel ouvert

    Pronostic pour le rêve de cette nuit
    Ta mère te fait manger des patates
    Pourries, et tu as un accident de voiture

    #mon_oiseau_bleu


  • #ordonnances : aux sources du coup d’Etat permanent
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280617/ordonnances-aux-sources-du-coup-d-etat-permanent

    Pierre Bérégovoy au journal de 20h (janvier 1982). De l’Ancien Régime jusqu’à aujourd’hui, Mediapart vous propose de plonger dans la longue et très antidémocratique histoire des ordonnances, dont celles de Saint-Cloud, à l’origine des « Trois Glorieuses », immortalisées par La Liberté guidant le peuple, de Delacroix.

    #France #coup_d'état_permanent #Emmanuel_Macron #Présidentialisme


  • Les #ordonnances, aux sources du coup d’Etat permanent
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280617/les-ordonnances-aux-sources-du-coup-d-etat-permanent

    "La Liberté guidant le peuple", Eugène Delacroix De l’Ancien Régime jusqu’à aujourd’hui, plongée dans la longue et très antidémocratique histoire des ordonnances, dont celles de Saint-Cloud, à l’origine des « Trois Glorieuses », immortalisées par La Liberté guidant le peuple, d’Eugène Delacroix.

    #France #coup_d'état_permanent #Emmanuel_Macron #Présidentialisme


  • Tourisme végétal à Mediadix (photos)
    http://www.precisement.org/blog/Tourisme-vegetal-a-Mediadix-photos.html

    Début juin 2017, j’étais en formation Catalogage Unimarc dans le Sudoc [1] pendant 6 jours à l’établissement Mediadix de Saint-Cloud. C’est le pôle Métiers du livre de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, là où sont données les formations pour les bibliothécaires de la région Ile-de-France. Un très joli coin surplombant Paris (vue imprenable !). Le bâtiment lui-même, est d’une architecture moderne très réussie. Mais le clou c’est le jardin. (...)


  • Champagne et vins fins : Le Pen père fait payer le Parlement européen - Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/050517/champagne-et-vins-fins-le-pen-pere-fait-payer-le-parlement-europeen?onglet

    Datée du 28 décembre 2016, la facture ressemble à un inventaire des plus grands Bordeaux : « Pomerol », « Saint-Émilion », « Saint-Estèphe », « Saint-Julien »… Amateur de champagne, Jean-Marie Le Pen a également sélectionné des cuvées de chez « Krug », « Dom Pérignon » ou « Bollinger ». En tout, plus de cent bouteilles lui ont été livrées dans son manoir de Montretout, à Saint-Cloud, pour un montant dépassant les 8 500 euros. Mais la facture, elle, est partie à Bruxelles. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’eurodéputé a fait supporter le coût de ces achats dispendieux par le Parlement européen.

    D’après nos informations, Jean-Marie Le Pen a pioché, pour ce faire, dans une enveloppe de fonds publics théoriquement mise à disposition des parlementaires pour couvrir des frais de secrétariat ou de représentation. Passée inaperçue dans un premier temps, cette facture aurait fini, tout récemment, par faire tiquer les services du Parlement, qui ont visiblement enclenché une batterie de vérifications auprès du caviste installé dans le très chic Ier arrondissement de Paris.

    S’il s’avère que Jean-Marie Le Pen a enfreint les règles « maison » sur l’usage de ces fonds, il pourrait lui être demandé de rembourser. Car l’argent des contribuables européens n’a pas vocation à garnir les caves de leurs représentants. Sollicité par Mediapart à Bruxelles, ainsi qu’à Montretout où il a ses bureaux, le fondateur du FN n’a pas retourné nos appels.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Champagne et vins fins : Le Pen père fait payer le #Parlement_européen
    https://www.mediapart.fr/journal/france/050517/champagne-et-vins-fins-le-pen-pere-fait-payer-le-parlement-europeen

    Mediapart révèle que l’eurodéputé #Jean-Marie_Le_Pen a utilisé une partie des fonds alloués à sa communication pour se faire livrer une centaine de bouteilles de grands crus dans son manoir de Saint-Cloud. Coût de l’opération : plus de 8.500 euros.

    #France #FN


  • Comment Emmanuel Macron et Marine Le Pen préparent le débat d’entre-deux-tours - FranceTV Info
    http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/comment-emmanuel-macron-et-marine-le-pen-preparent-le-debat-d-entre-deu

    Marine Le Pen qui peaufine sa préparation chez elle mercredi, à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines), précise Le Parisien. Selon le quotidien francilien, ses équipes ont revisionné les images des débats et des meetings d’Emmanuel Macron. La candidate du FN s’est appuyée sur un système « en étoile, en prenant les uns les autres au téléphone, pas dans de grandes réunions », raconte un de ses proches. Avec les politiques, elle parle stratégie. Avec les experts, les questions programmatiques, pour « travailler les angles d’attaque et affiner les arguments ».

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • Débat d’entre-deux-tours : Marine Le Pen veut faire craquer Emmanuel Macron - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/debat-d-entre-deux-tours-marine-le-pen-veut-faire-craquer-emmanuel-macron

    Comment elle se prépare : elle planche sur des notes

    Un jeu de rôle pour préparer le débat ? Très peu pour elle ! Marine Le Pen préfère se nourrir de notes rédigées par ses collaborateurs pour affûter ses arguments. Son agenda a été allégé, et c’est à domicile, dans sa maison de La Celle-Saint-Cloud (Yvelines), qu’elle va se préparer à l’affrontement. Ses plus proches collaborateurs, notamment Philippe Olivier, en charge de la cellule idées-image, passeront dans la journée. Ses équipes ont visionné tous les débats d’Emmanuel Macron, mais aussi ses meetings pour mieux le cerner. Le programme du candidat d’En Marche ! a évidemment été épluché. « Marine Le Pen demande des notes aux uns et aux autres mais elle tranche toute seule, elle fonctionne comme cela », souligne l’un de ses lieutenants.

    #Linfiltré #PhoneStories #FN #Fachosphere


  • [Local & Global] Fidelia Assistance, un centre d’appel qui joue la montre
    https://nantes.indymedia.org/articles/37010

    Fidelia, société d’assistance du groupe COVEA (MAAF, MMA, GMF), vient de menacer de révocation tous les salariés élus de l’entreprise suite à une décision de justice en sa défaveur. Retour sur les pratiques douteuses d’une entreprise qui, entre #Nantes, #Tours et Saint-Cloud, fait figure de mastodonte sur le marché du travail local.

    #luttes #salariales #st-cloud #luttes,salariales


  • The First Female Doctor in Britain Spent 56 Years Disguised as a Man | Atlas Obscura
    http://www.atlasobscura.com/articles/the-first-female-doctor-in-britain-spent-56-years-disguised-as-a-man

    Barry became the first doctor in the British Empire to perform a successful cesarean operation. It was one of many major medical contributions the Irish surgeon accomplished for the British military, from enforcing stricter standards for hygiene, improving the diet of sick patients, to popularizing a plant-based treatment for syphilis and gonorrhea. Barry served around the globe, eventually earning the title of Inspector General, the second most senior medical position in the British Army.

    But despite these achievements, Barry’s reputation was kept a secret for nearly a hundred years. The military locked away the doctor’s records after finding out Britain’s Inspector General was born a woman.


  • #Hollande renonce, #Valls candidat pour la même politique propatronale | Editorial de Lutte Ouvrière
    http://www.lutte-ouvriere.org/editoriaux/hollande-renonce-valls-candidat-pour-la-meme-politique-propatronale-

    Hollande a donc renoncé à se présenter à l’élection présidentielle. Il a commencé par vanter son action. Les travailleurs dressent un tout autre bilan ! Il s’était engagé à réduire le chômage ; il y a un million de chômeurs en plus. Il avait promis de gouverner pour les jeunes ; un quart d’entre eux sont sans emploi, et bien d’autres vont d’emploi précaire en petit boulot. Il s’était fait élire contre la finance ; il l’a servie, en multipliant les cadeaux indécents au patronat. Les seuls regrets qu’il a exprimés portent sur la déchéance de nationalité, non parce que c’est une mesure réactionnaire, mais parce que même son propre camp n’en a pas voulu. Il assume toute sa politique antiouvrière, à commencer par la loi travail. Alors, les travailleurs ne le regretteront pas.

    Valls, qui l’a poussé vers la sortie, se lance maintenant en espérant que, comme dans un scénario usé, le fait de changer de comédien relance l’intérêt du spectacle. Mais la politique de Hollande a été mise en œuvre par Valls lui-même. L’un et l’autre ont toujours été unis par une même loyauté envers la classe capitaliste. On peut en dire autant de l’ex-banquier Macron, qui était leur ministre jusqu’à ce que, il y a trois mois, il quitte le navire pour tenter sa chance. Et de Montebourg, qui a lui aussi gouverné avec eux et a mis en œuvre la même politique propatronale, jusqu’à ce qu’il juge que l’impopularité de Hollande desservait sa carrière.

    Valls, #Montebourg, #Hamon : la #primaire du #PS s’annonce comme un concours de beauté d’anciens ministres du même gouvernement, pour la même politique.

    Hollande s’était fait élire sur la base du discrédit de Sarkozy et Fillon. Aujourd’hui, la droite est remise en selle, pour un programme d’autant plus antiouvrier qu’il s’appuie sur les reculs des années Hollande-Valls. Ces deux-là ont autorisé des accords de compétitivité qui remettent en cause les 35 heures ; Fillon veut carrément les supprimer. La loi El Khomri a attaqué le Code du travail ; Fillon veut le démanteler. Avec le CICE et le pacte de responsabilité, Hollande et Valls ont fait 41 milliards de cadeaux aux entreprises ; Fillon veut en faire autant. Hollande a augmenté la TVA ; Fillon veut l’accroître encore plus. Il veut reculer l’âge de la retraite à 65 ans, privatiser en partie l’assurance maladie et supprimer l’impôt sur la fortune.

    Le Pen, la bourgeoise de Saint-Cloud, espère que le programme de la droite la fera apparaitre comme plus « sociale ». Quelle hypocrisie ! Sa nièce Marion Maréchal-Le Pen expliquait sur BFM que, comme Fillon, le FN voulait « la remise en cause des 35 heures », la « baisse du coût du travail », « supprimer des postes de fonctionnaires » et faire 60 milliards d’économies sur les dépenses publiques. Fillon et Le Pen sont en concurrence sur le même terrain réactionnaire. L’un et l’autre s’attaquent aux étrangers et aux musulmans.

    Tous deux nous rebattent les oreilles avec la France éternelle, Jeanne d’Arc et le drapeau tricolore, pour mêler des classes sociales que tout oppose.

    Le Pen mènerait une politique aussi antiouvrière que #Fillon. Il n’est qu’à voir comment elle s’enthousiasme pour Trump, ce milliardaire élu en prétendant défendre les intérêts du peuple et qui s’entoure maintenant de grands banquiers pour gouverner à leur profit.

    Lors de l’élection présidentielle, la seule certitude est qu’un serviteur zélé du patronat sera élu pour mettre en œuvre une politique encore plus à droite que celle menée par Hollande. C’est une exigence du grand capital, dans la guerre qu’il mène au monde du travail pour maintenir ses profits.

    Face à celui qui mènera la politique patronale, quel qu’il soit, les travailleurs n’auront pas le choix. Pour préserver leurs conditions d’existence, ils devront mener la lutte de classe, avec leurs propres armes, les grèves et les manifestations de masse.

    Dans ce scrutin, il faut que les travailleurs expriment cette volonté et mettent en avant une politique qui représente leurs intérêts vitaux. Cela ne changera pas le rapport des forces, car les élections n’ont pas ce pouvoir. Mais cela montrera qu’une partie des travailleurs ont leur propre politique et affirment que celui qui remplacera Hollande les trouvera sur son chemin.

    Il faudra profiter de ces élections pour exprimer le rejet du PS, de la droite et du FN, en votant pour la candidate de #Lutte_ouvrière, #Nathalie_Arthaud. Ce sera la seule possibilité pour les travailleurs de faire un vote conscient, lucide, pour défendre les intérêts de leur classe et faire entendre leur camp.


  • La #piétonnisation des berges de #Seine à #Paris a augmenté le temps de #transport, selon un premier bilan - Localtis.info - Caisse des Dépôts
    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250271534048&cid=1250271527515&nl=1

    Le comité d’experts indépendants installé le 12 septembre par Valérie Pécresse, la présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, pour évaluer les impacts de la piétonnisation des voies sur berge rive droite à Paris, vient de remettre son premier « rapport d’étape » de trente pages.

    [...] Le rapport, mis en ligne jeudi 13 octobre sur le site de l’IAU (Institut d’Aménagement et d’Urbanisme) d’Ile-de-France expose d’abord les premiers résultats entre la situation initiale avant fermeture et celle après fermeture. Il affirme qu’en septembre 2016, en un an, « les temps de parcours des automobilistes sur les quais hauts rive droite ont augmenté de +135% » (neuf minutes de plus) et de 60% le matin (3 minutes et demie de plus). Ils sont stables ou d’un maximum de 2 minutes et demie sur les Grands Boulevards, le boulevard Saint-Germain et porte de Saint-Cloud. Les temps de parcours en #bus ont, eux, augmenté de 0 à 15% sur cinq lignes étudiées (de 0 à plus 8 minutes selon les lignes, certaines étant perturbées par des travaux, reconnaît l’étude).

    [...] Concernant la pollution de l’air, le rapport indique qu’"une #pollution_de_l'air importante" a touché Paris en septembre mais « à ce stade, il n’a pas été établi de lien de causalité » avec la fermeture des voies.Il note en outre des données « incohérentes » sur le #bruit fournies par la ville de Paris dans son étude d’impact publiée le 25 septembre, et lui reproche de n’avoir pas « partagé avec le comité sa méthodologie d’analyse ou de calcul ».

    L’étude : https://www.iau-idf.fr/fileadmin/DataStorage/SavoirFaire/NosTravaux/Amenagement/voiesberges/Rapport_IAU_Comite_Berges_-_10_octobre_2016.pdf

    • Deuxième rapport du Comité régional de suivi et d’évaluation des impacts de la piétonisation des voies sur berge rive droite à Paris : http://www.iau-idf.fr/fileadmin/DataStorage/SavoirFaire/NosTravaux/Amenagement/voiesberges/2e_rapport_Voies_sur_Berges_nov_2016.pdf

      http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250271802354&cid=1250271799495&nl=1

      Valérie Pécresse a indiqué jeudi sur Europe 1 que les données récupérées montrent que « les hausses de temps de transport liées aux voies sur berge sont beaucoup plus importantes que ce que la mairie de Paris nous donne et surtout, et ça c’est très important, que cette fermeture des voies sur berges a impacté la banlieue ». Elle « impacte des populations auxquelles personne n’a pensé », a-t-elle insisté, en demandant au préfet de Paris, qui a également mis en place un comité de suivi, d’être « impartial. Il doit dire les vraies conséquences de ces voies sur berges, aujourd’hui c’est une mesure qui a été prise avec une brutalité inouïe », selon l’élue francilienne.
      La mairie de Paris a dénoncé une « désinformation » : « Nous demandons à Valérie Pécresse de cesser sa campagne personnelle de désinformation sur les berges de la Seine rive droite. Ce n’est pas parce que les faits lui donnent tort qu’elle est autorisée à les travestir. » Ce « rapport, dont la méthodologie n’est pas précisée, se fonde pour partie sur des données déjà publiées par la ville de Paris et par la préfecture de Police début octobre - mais qui s’avèrent ici reprises de façon partielle - et pour l’autre partie sur des données dont l’origine n’est pas précisée et dont la véracité n’est donc pas prouvée », ajoute un communiqué.
      La piétonnisation de ces voies, en vigueur de fait depuis mi-juillet, suscite les passions depuis des mois. La droite et la banlieue surtout crient à la « thrombose » annoncée, Paris avance des effets « concentrés et temporaires ». Pas moins de quatre comités et autres observatoires ont placé la mesure sous haute surveillance, la ville, la préfecture de police, la région et la métropole du Grand Paris.


  • Pourquoi certains artistes squattent tous les festivals de musique en France ?
    http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/programmation-festivals-france-2016-groupes

    Comme chaque année, le site Sourdoreille a épluché la programmation des festivals hexagonaux. Résultat : une uniformisation inquiétante.

    On n’y coupera pas. Partout où on ira traîner nos guêtres de festivaliers, du domaine national de Saint-Cloud à Belfort, de La Rochelle à l’hippodrome de Longchamp, on se retrouvera fatalement, indépendamment de notre volonté, face à la même petite dizaine de têtes d’affiches françaises.

    Chaque année, le club très sélect des piliers de festoches accueille de nouveaux membres et en éjecte d’autres en fonction de leur actualité musicale. Depuis 2011, le site Sourdoreille s’occupe du recensement avec son “classement de squatteurs”. En 2016, après étude exhaustive de 550 festivals, le titre de squatteur numéro un a été décerné à Louise Attaque.


  • Serge Dassault renvoyé en procès devant les juges pour blanchiment de fraude fiscale
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/11471-serge-dassault-renvoye-en-proces-devant-les-juges-pour-blanchiment-

    Les choses bougent, si même Dassault se fait toper, c’est que ça évolue. Je vous rappelle mes conclusions sur le sujet de l’évasion fiscale, c’est qu’à mon avis, si le gouvernement ne fait rien, c’est que les mêmes canaux opaques leurs servent pour toucher des dessous de table… Ah coco ! Tu veux la construction du stade dans ma ville, pour ton entreprise ? Hé bien, tu n’oublies pas mon compte aux Îles Caïmans… CQFD, ce qui expliquerait, par exemple, pourquoi Manuel Valls a 1,3 million d’euros de patrimoine au nom de sa femme (contrairement au 93.000 € qu’il déclare en son nom).

    Serge Dassault participe à la présentation des résultats de son groupe, le 10 mars 2016 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). (ERIC PIERMONT / AFP)

    La justice le soupçonne d’avoir dissimulé plusieurs millions d’euros au Luxembourg et au (...)


  • Le vélo et la marche : les transports d’avenir de l’Île-de-France ! - Métropolitiques
    http://www.metropolitiques.eu/Le-velo-et-la-marche-les.html
    A la suite de cette tribune pro-vélo, un point de vue anti-vélo bien argumenté, en tout cas troublant.

    Cette capacité inébranlable à ne pas voir ce qui, dans les grandes agglomérations et pas seulement à Paris, s’impose pourtant au premier regard a quelque chose d’incompréhensible. Chez les décideurs, chez les urbanistes, chez les géographes ou les sociologues, elle pose clairement la question d’un mode de pensée qui substitue l’affiliation idéologique à la simple observation des faits. Mais en évitant soigneusement de s’écarter d’un chemin désormais bien balisé, on manque une évolution économique et sociale pourtant fondamentale. Les quelques données disponibles ici et là, dans l’EGT 2010 ou grâce aux comptages de la DRIEA, à peu près la seule administration à prendre la question en compte, permettent malgré tout de concevoir à quel point les motocycles sont devenus des outils indispensables pour au moins deux catégories de citadins.

    A une heure de pointe matinale située autour de 9 heures, en ces points de passage obligés du trafic de la province vers Paris que sont le pont de Sèvres ou le pont de Saint-Cloud, la DRIEA relève ainsi une part des motocycles dans le trafic routier qui dépasse 35 %. Indispensables aux commuters qui, grâce à eux, peuvent maintenir inchangé le temps de parcours entre leur domicile et leur lieu de travail, les motocycles le sont aussi, dans un contexte plus strictement urbain, pour ces professions libérales, cadres dirigeants, hauts fonctionnaires qui ont un besoin incessant de se déplacer, et qui, avec les obstacles désormais dressés sur leur passage, ne peuvent plus employer d’autre mode de transport.

    A la différence du vélo, les motocycles peuvent, pour ces usages, remplacer presque totalement l’automobile, ce pourquoi ils connaissent un tel développent, au point d’être aujourd’hui, d’un point de vue économique, devenus indispensables. Si, demain, l’utilisation du deux-roues motorisé en Île-de-France est interdit, plus rien ne bouge, ni sur les routes, ni sur les voies ferrées. Si le vélo est interdit, personne ne verra la différence.


  • Journée spéciale « D’Alep à Calais : face à l’urgence »
    Balade radiophonique par Séverine Liatard dans l’exposition en cours au Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration « Frontières » avec Yvan Gastaut.
    http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/journee-speciale-dalep-calais-face-lurgence#

    Présentation par Olivier Belin du colloque international organisé par l’Université de Cergy-Pontoise, « Les éphémères et l’événement (16e-21e siècles) » qui se tiendra le 12 et 13 février 2016 aux Archives nationales (Site de Pierrefitte et de Paris) et Julien Hage pour sa contribution au colloque. Les "éphémères" sont ces petits documents du quotidien (tracts, étiquettes, affiches, prospectus…) qui fleurissent à l’occasion des événements importants et qui, comme l’an dernier lors des commémorations liées aux attentats, sont parfois conservés et patrimonialisés. Quel rôle jouent-ils dans la construction de notre histoire culturelle ?

    A l’occasion de la journée spéciale « D’Alep à Calais : face à l’urgence », balade radiophonique par Séverine Liatard dans l’exposition en cours au #Musée national de l’histoire et des cultures de l’#immigration, « #Frontières » du 10 novembre 2015 au 29 mai 2016, avec #Yvan_Gastaut, l’un des commissaires de l’#exposition.

    Chronique « Un classique, l’histoire continue » de Séverine Liatard : Saint-Louis – première parution en 1996 (éd. Folio histoire – Gallimard)

    Chronique « Un saut dans la loi » d’Amélie Meffre : un décret de 1903 sur l’usage des armes à feu pour les gendarmes
    Intervenants :

    Olivier Belin : maître de conférences en littérature française à l’Université de Cergy-Pontoise et membre du comité de rédaction de la revue en ligne Acta Fabula, en collaboration avec des historiens du livre, des historiens de l’art et des conservateurs,
    Yvan Gastaut : historien de l’époque contemporaine (XIXème-XXIème siècles), spécialiste de l’immigration, maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis.
    Julien Hage : maître de conférences au Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense), membre du laboratoire Dispositifs d’information et de communication à l’ère numérique, spécialiste d’histoire de l’édition, livre et imprimerie

    #migration #mur #forteresse_Europe #


  • Albert Thierry, « L’homme en proie aux enfants »
    http://www.questionsdeclasses.org/?Albert-Thierry-L-homme-en-proie

    Le «  choc pédagogique  » date de ses premiers pas maladroits d’enseignant à travers une expérience probablement commune à tous les pédagogues. Sorti premier de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, le voilà confronté à une classe de petits paysans étrangers à toute culture scolaire. Lui, le fils de maçon arraché à sa condition, le «  boursier  » égaré au milieu des hussards noirs, est habité d’un immense et naïf espoir dans sa mission émancipatrice. Sa prise de conscience du désintérêt et de la douloureuse indifférence de ses élèves n’en sera que plus amère. Une scène, rapportée dans L’Homme en proie aux enfants, cristallise cette violente désillusion. Alors qu’il lit avec, on l’imagine, toute la conviction du militant passionné, un passage soigneusement choisi des Misérables, il se heurte incrédule à l’ennui de son jeune public. Quelques minutes après, dans la cour de récréation, le texte devient le prétexte de parodies grossières et de jeux cruels. Albert Thierry est anéanti par ce pitoyable échec.

    Homme de caractère, il cherche à questionner ce dialogue impossible, cet insupportable conflit entre les aspirations de l’enseignant et la résistance de l’élève. Comment sortir de cette impasse où – c’est la découverte de Thierry – élèves et maître vivent une égale souffrance ? Comment rendre possible l’échange pédagogique sans rien céder de ses ambitions émancipatrices ?

    Le jeune instituteur vient de faire la rencontre avec l’autre, celui que tous les manuels scolaires et toutes les instructions officielles ignorent superbement et qui pourtant s’impose par son mutisme ou par la violence de ses débordements : «  Ainsi je ne consulte pas les programmes : cette cause est entendue. Je n’interroge pas les autorités. Je n’aurais pas une répugnance absolue à le faire, car je n’ai pas de principes. […] Je n’agis pas même d’après mon savoir. Allemand, grammaire, philosophie, histoire, j’ai appris à tout désapprendre. À quoi bon fatiguer sous l’abstraction ces petits esprits débiles  ? D’ailleurs, ils auraient dormi. C’est de mes élèves que je voudrais tirer toute ma pédagogie. Leur désir, je l’épie ; leur volonté m’indique leurs besoins, leur expérience me fournit mes exemples, leur curiosité dirige ma méthode, leur fatigue commande mes inventions… Voulez-vous, proportions gardées, que nous appelions cela de l’action directe ?  » Surprenante conclusion que ce recours aux principes du syndicalisme pour surmonter cette épreuve professionnelle et personnelle. Comment, sans renier ses aspirations révolutionnaires, concilier la «  besogne  » éducative quotidienne et l’action collective émancipatrice  ? Comment surtout, à partir de cet échec, élaborer une pédagogie de rupture capable d’intégrer cette épaisseur de la relation pédagogique et de surmonter cette résistance  ? Instruit par sa propre expérience, Thierry relève le pari de construire une pédagogie révolutionnaire, exempte de toute tentation utopique, s’attachant à éduquer les hommes tels qu’ils sont et conciliant réalisme et ambition émancipatrice.

    Fort de sa cruelle découverte, deux solutions s’offrent au jeune instituteur confronté à l’idéalisme de ses aspirations  : considérer toute pratique pédagogique illusoire dans l’état actuel de l’école et de la société, et donc établir le plan d’une éducation pour demain, une éducation pour « après la révolution », ou bien «  révolutionner  » sa pédagogie et tenter, en dépit des obstacles, de surmonter cette résistance. Car finalement, c’est bien avec les hommes tels qu’ils sont aujourd’hui qu’il faudra changer le monde. Comment alors les armer, comment définir le rôle que peut jouer l’école dans la préparation de la révolution ? C’est à ces questions que Thierry tente de répondre dans ses Réflexions sur l’Éducation.


  • Marion Le Pen : la mariée était en Bleu Marine
    http://lahorde.samizdat.net/2014/07/31/marion-le-pen-la-mariee-etait-en-bleu-marine

    La famille le Pen fait encore parler d’elle, mais cette fois dans la rubrique people puisque, comme nous l’apprend Closer, la benjamine de la famille Marion s’est mariée hier à Saint-Cloud. Si son mari n’a fait qu’un passage éclair en politique, un ami commun, qui a peut-être joué les entremetteur, a lui un lourd passé à [&hellip

    #Extrême_droite_institutionnelle #Arnaud_Hautbois #Front_National #Jean-François_Touzé #Marion_Maréchal-Le_Pen #Mathieu_Decosse


  • #Perturbations trafic #ratp et #sncf #transilien le 27 mai 2014
    http://www.transports-en-commun.info/perturbations-trafic-ratp-sncf-transilien-27-mai-2014

    Ligne L incident affectant la voie à Saint-Cloud sur la ligne L. Des retards de 5 à 15 minutes et des modifications de desserte sont possibles sur les axes Paris Saint-Lazare...Cet article Perturbations trafic RATP et SNCF Transilien le 27 mai 2014 est apparu en premier sur Point Info Transports.

    #Infos_Trafic #Infos_Trafic_IDF #banlieue #bus #lignes #metro #RER #trains #Tramway


  • Marine et Nadine : Tentations Géméllaires
    de Sophie Broyet

    Décembre 2011, je commettais un billet « Marine et Nadine : tentations gémellaires ». Permettez-moi de le reproduire ici, réactualisé des dernières affres des deux soeurs jumelles.

    L’une a grandi à Saint-Cloud, l’autre à Nancy.
    L’une est issue de la #bourgeoisie, l’autre d’un milieu modeste et #ouvrier. Toutes deux sont divorcées, mères de 3 enfants.
    Toutes deux, enfin, vouent un amour immodéré à leur père. L’un borgne, l’autre paralysé.
    Deux hommes qui décidèrent à contre cœur d’envoyer leur progéniture au pensionnat. L’un pour se préparer à la #présidentielle de 1981, l’autre pour permettre à sa fille d’échapper à sa #condition #sociale....

    http://mes-bastilles.over-blog.com/article-marine-et-nadine-tentations-gemellaires-la-suite-10


  • « Faisons campagne sous l’étiquette du parti européen directement » pour Philippe Juvin
    http://www.taurillon.org/Faisons-campagne-sous-l-etiquette-du-parti-europeen-directement-pour,0606

    Dans le cadre de la préparation d’un débat sur les prochaines élections européennes de 2014, l’antenne de Saint-Cloud du Mouvement Européen - France a interrogé l’eurodéputé UMPE/PPE Philippe Juvin. Le Taurillon : Peut-on améliorer l’établissement des listes électorales en demandant aux partis européens d’y participer ? Philippe Juvin : Ce serait évidemment une bonne idée qui demande à être précisée. Les partis européens y participent déjà puisqu’il y a déjà des plateformes politiques montées en commun, ce (...)

    #Actualité
    http://www.mouvement-europeen.eu/?p=21342


  • #Perturbations trafic #ratp et #sncf #transilien les 03-04 août #2013
    http://www.transports-en-commun.info/perturbations-trafic-ratp-et-sncf-transilien-les-03-04-aout-2

    Transilien L : Mouvement social sur la ligne Transilien L le samedi 03 août 2013. Certains #trains sont supprimés sur l’- Axe Paris Saint-Lazare - Saint-Cloud - Versailles Rive Droite. #metro 4 : Porte d’Orléans fermée ...Cet article Perturbations trafic RATP et SNCF Transilien les 03-04 août 2013 est apparu en premier sur Point Info Transports.

    #Infos_Trafic #Infos_Trafic_IDF #03_aout #banlieue #bus #lignes #RER #Tramway