• https://www.raialyoum.com/wp-content/uploads/2019/04/58374892_2471260122897911_7442557387661115392_n.jpg


  • Action en cours : La Défense bloquée par des activistes écologistes
    https://reporterre.net/Action-en-cours-La-Defense-bloquee-par-des-activistes-ecologistes

    La tour EDF disposant de plusieurs entrées, les militants tentent de bloquer d’autres portes. Ils sont régulièrement dégagés par les CRS. Des policiers qui transpirent à grosses gouttes, d’après notre reporter, et qui paraissent être en train de s’épuiser. En effet, il n’est pas aisé de transporter des centaines de militants qui font les poids morts. Les CRS semblent attentifs à ne pas faire de blessés, mais la situation s’est tendue.

    #climat #France #manifestations


  • Réchauffement climatique : ces cépages anciens qui pourraient sauver les vignobles français de la disparition - Basta !
    https://www.bastamag.net/Rechauffement-climatique-ces-cepages-anciens-qui-pourraient-sauver-les

    Le travail sur les cépages anciens, autrefois cultivés mais aujourd’hui abandonnés, est l’une pistes creusée par Anne et Pierre-André Déplaude. « Ces cépages sont plus tardifs, et donc moins soumis aux conséquences des canicules estivales » expliquent-ils. Ils ont également un potentiel acide plus élevé, et plus faible en alcool. Ce sont probablement ces caractéristiques qui ont conduit à l’abandon de ces cépages après-guerre. « Ces années étant en majorité plutôt fraîches et tardives, ces cépages avaient probablement des difficultés à obtenir une maturité aboutie », expliquent les vignerons. A l’époque, le faible taux d’alcool pouvait aussi être un inconvénient, car celui-ci avait un impact sur la rémunération du viticulteur [3]

    « Ce sont des cépages très bien adaptés à chez nous », notent les deux vignerons qui commencent à avoir du recul sur le mornen noir, entré en production en 2014. « Il résiste bien au gel car les bourgeons s’ouvrent plus tard. C’est aussi un cépage qui résiste bien au sec, au chaud et au vent. Il fait peu d’alcool, entre 11 et 12° en tenant compte du réchauffement. » Anne et Pierre-André jouent sur cette diversité de cépages pour les assemblages de leur millésime.

    Anne et Pierre-André ont ainsi porté leur dévolu sur deux cépages anciens, emblématiques de la vallée du Gier : le mornen noir et le chouchillon blanc. Pour les cultiver, il ont dû les inscrire sur le catalogue officiel des cépages cultivables [4]. Ils participent en 2006 à la création de l’association des coteaux du Gier, qui porte le dossier. Un parcours du combattant commence, en particulier pour le chouchillon. Ils finissent par obtenir l’inscription au catalogue... huit ans après avoir entamé les démarches.


    #viticulture #vignoble #vin #climat


  • « Une perte de #sens totale » : le malaise grandissant des jeunes ingénieurs face au #climat
    https://www.lemonde.fr/campus/article/2019/04/16/une-perte-de-sens-totale-le-blues-des-jeunes-ingenieurs-face-au-climat_54509

    C’est un discours de remise de diplôme plutôt inhabituel que Clément Choisne, jeune ingénieur de Centrale Nantes, a livré devant ses camarades, le 30 novembre 2018. A contre-courant des discours louangeurs de ce type d’événement, il a choisi de parler de son dilemme : « Comme bon nombre de mes camarades, alors que la situation climatique et les inégalités ne cessent de s’aggraver, que le #GIEC [Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat] pleure et que les êtres se meurent : je suis perdu, incapable de me reconnaître dans la promesse d’une vie de cadre supérieur, en rouage essentiel d’un système #capitaliste de #surconsommation. »

    Devant une assemblée de futurs diplômés, parents, familles, anciens élèves, professeurs, direction et industriels, l’ingénieur de 24 ans a profité de la tribune qui lui était offerte pour se faire le porte-parole d’un malaise que vivent de plus en plus de jeunes diplômés face au réchauffement climatique : « Quand sobriété et #décroissance sont des termes qui peinent à s’immiscer dans les programmes centraliens, mais que de grands groupes industriels à fort impact #carbone sont #partenaires de mon école, je m’interroge sur le #système que nous soutenons. Je doute, et je m’écarte. » La vidéo, qui a fait plus de 270 000 vues sur YouTube, est l’un des nombreux échos de ce désarroi éprouvé par les jeunes diplômés face à un monde économique qu’ils jugent en #décalage avec l’urgence climatique.

    Deux mois plus tôt, en septembre 2018, un groupe d’étudiants issus de grandes écoles prestigieuses, Polytechnique, Ensta, HEC, ENS – lançaient un manifeste en ligne pour appeler les futurs diplômés à soutenir un changement radical de trajectoire. « Au fur et à mesure que nous nous approchons de notre premier emploi, nous nous apercevons que le système dont nous faisons partie nous oriente vers des postes souvent incompatibles avec le fruit de nos réflexions et nous enferme dans des #contradictions quotidiennes », écrivaient les auteurs du manifeste.

    Le texte, signé par plus de 30 000 étudiants, incite les jeunes diplômés à travailler pour des « employeurs en accord » avec les recommandations du manifeste. Depuis, les auteurs de ce texte tentent de capitaliser sur le succès de leur démarche. Ils ont rencontré les cabinets des ministères chargés de la transition écologique, et ont lancé depuis le début de l’année des groupes de travail sur la refonte des programmes de l’enseignement supérieur où l’enjeu climatique est encore trop confiné aux cursus spécialisés.


  • • Du nouveau sur madame Laurence Tubiana (et sur le mouvement Climat)
    http://fabrice-nicolino.com/?p=4785

    Du nouveau sur madame Laurence Tubiana (et sur le mouvement Climat)
    13 avril 2019Climat
    Allez, je vous raconte tout. Mais attention, je compte sur vous pour faire circuler les informations importantes que contient ce papier. Je veux vous parler de madame Laurence Tubiana, que j’ai sévèrement étrillée ici (le ridicule…) le 3 mars 2008. Comme le temps passe, hein ?

    Vous lirez peut-être ce lointain écho, qui vaut la peine selon moi. Si je reprends la plume, c’est que madame Tubiana, politicienne invétérée, est en train de réussir un rétablissement surprenant pour moi dans le mouvement Climat en cours, qui contient diverses promesses, dont celle d’une intervention enfin réelle de la jeunesse.

    Madame Tubiana a un long passé que personnellement, je juge détestable. Elle a travaillé pour l’Inra, institut au service de l’agriculture industrielle et pesticidaire. Elle a travaillé pour la Banque mondiale, l’un des moteurs essentiels de la destruction du monde. Elle a travaillé pour les services de Bruxelles, centrée sur les mêmes objectifs.

    Comme elle est de gauche – on ne rit pas -, elle a fait partie du cabinet de Lionel Jospin quand celui-ci était Premier ministre entre 1997 et 2002. Je rappelle aux oublieux que cette époque était cruciale. La France eût pu mener une politique cohérente de lutte contre le dérèglement climatique. Mais Jospin, en bon progressiste, était en vérité un climatosceptique, et en nommant ministre son compère Claude Allègre, ami de quarante ans, il savait bien ce qui se se passerait. Rien. Laurence Tubiana, dont le rôle était d’éclairer ce gouvernement négationniste de la crise climatique, n’aura pas moufté une seule fois.

    En 2001, elle a créé l’Institut du développement durable et des relations internationales (Idri) au conseil d’administration duquel se trouvaient le cimentier Lafarge, Véolia Environnement, et même Coca-Cola, Arcelor-Mittal, EDF, Rhodia, Dupont de Nemours, Solvay, Renault, Sanofi-Aventis, etc, etc.

    Elle a soutenu Hollande en 2012 – peut-on imaginer plus indifférent à la crise climatique ? – et en échange sans doute, a obtenu la présidence du conseil d’administration de l’Agence française du développement (AFD) en 2013. L’AFD ! Je n’ai pas le temps de détailler, mais cette structure, qui a été au centre de l’histoire de la Françafrique, mène des actions de « développement » dans le monde, mot qui est un synonyme de destruction des écosystèmes.

    Elle a été la personnalité socialo centrale de la funeste Cop21 qui, en décembre 2015, a fait croire au monde qu’on s’attaquait au dérèglement climatique quand on s’y congratulait entre nantis venus en avion du monde entier.

    Et comme il n’y a pas de petit profit politicien, madame Tubiana siège aujourd’hui, sur décision de monsieur Macron, dans le haut conseil Climat, machin aussi inutile et néfaste que tous les autres.

    Bref, amis et lecteurs, madame Tubiana n’est pas une alliée, mais une adversaire décidée, qui vit fort bien dans ce monde – c’est d’ailleurs son droit – et n’entend pas y changer quoi que ce soit. Mais voilà que j’apprends que certains tentent de lui faire une belle place dans le mouvement Climat lancé notamment par la jeunesse d’une partie du monde, et arrivé là, je le dis et le clame : halte-là ! Laurence Tubiana appartient à l’univers politique qui a empêché toute mesure efficace pour lutter contre le drame climatique dans lequel nous sommes plongés. Quiconque veut avancer vraiment doit savoir sur qui s’appuyer et qui repousser. Madame Tubiana ne doit pas monter à bord.

    #greenwasching #vieuxmonde #climat #ordure


  • Les impacts des changements climatiques sur l’industrie du sirop d’érable

    Depuis le début des années 2000, plusieurs acériculteurs expriment leur inquiétude relativement aux conséquences des changements climatiques sur leur industrie. « Ils se demandent si ce secteur restera viable tant du point de vue économique que de celui du processus de la coulée de sève, relate Benoît Côté, professeur agrégé et directeur des études graduées au Département des sciences des ressources naturelles de l’Université McGill. Ça m’a incité à me pencher sur cette question au début des années 2010. De tous les impacts anticipés, j’en ai relevé cinq qui pourraient se produire ou non d’ici 2050. »

    https://www.laterre.ca/actualites/foret/les-impacts-des-changements-climatiques-sur-lindustrie-du-sirop-derable

    #climat #changement_climatique #canada #sirop_d'érable


  • A Reliable #blockchain Platform for Renewable #energy Sector
    https://hackernoon.com/a-reliable-blockchain-platform-for-renewable-energy-sector-b25a7eecdf5d?

    TerraGreen PurposeThe general thought behind #terragreen is to use blockchain technology and cryptocurrency to make the earth (Terra) a greener place. The focus of TerraGreen is to produce renewable energy that is generated from renewable materials and waste productions instead of using fossil fuels like oil, coal and natural gas. In the end, TerraGreen’s purpose is to create a truly sustainable and clean community which will allow consumers to directly participate in the renewable energy industry positively.TerraGreen intends to break down the walls between energy producers, investors, consumers, and utilities so that people get involved and influence their energy is produced.TerraGreen Motivation.Environmental stress to earth has induced an urgent quest for innovation in energy (...)

    #ico #climate-change



  • All What Your #Jeans Can (and Do) Hide !

    Paris, Milan, New York, Tokyo… These are just some of the world’s most prestigious fashion catwalks. There, and elsewhere, perfectly – and often unrealistically – silhouetted young women and men graciously parade to impress elite guests and TV watchers with surprising, fabulous creativity of the most renowned fashion designers and dressmakers.

    Yet…

    … Yet, regardless of the amazing costs of such shows – and of what you may wonder how eccentric can be some of the displayed clothing – there is a hidden cost that Mother Nature pays (and which is not included in the price tag).

    The environmental price

    2,000 gallons (some 7.570 litres) of water needed to make one pair of jeans;
    93 billion cubic metres of water, enough for 5 million people to survive, is used by the fashion industry every year;
    fashion industry produces 20% of global wastewater;
    clothing and footwear production is responsible for 8% of global greenhouse gas emissions;
    every second, the equivalent of one garbage truck of textiles is landfilled or burned;
    clothing production doubled between 2000 and 2014.


    http://www.ipsnews.net/2019/04/jeans-can-hide
    #industrie_textile #environnement #eau #effet_de_serre #climat #changement_climatique #déchets



  • Racisme folklorique dans la lignée de Zwarte Piet ?

    What I Learned About Racism as the Only Chinese Person at a ’Chinese’ Festival - VICE
    https://www.vice.com/en_ca/article/eveqjk/what-i-learned-about-racism-as-the-only-chinese-person-at-a-chinese-festival

    Every year, 20,000 people come together to wear eyeliner and shout “Ni hao” at each other at a Chinese festival in the Bavarian town of Dietfurt.

    Legend has it that long ago, the Bishop of the nearby town of Eichstätt sent his treasurer to Dietfurt to collect taxes. The people of Dietfurt got wind of it, so they barricaded the city gates and left the treasurer outside. He stomped back in a rage and complained that the Dietfurtians were hiding behind their walls “like the Chinese”. If and when this might actually have happened isn’t exactly clear.

    Either way, Dietfurt has chosen to identify itself with Chinese culture ever since. In 1928, the Dietfurt City Orchestra were the first to play dress up – 16 men and women wearing rice hats, Chinese plaits and robes. In 1954, Dietfurt chose its first emperor.
    The Emperor

    Sixty-five years later, Manfred Koller looks into his bathroom mirror and carefully applies some eyeliner. The 51-year-old bricklayer is leaning over the sink holding a small bottle of golden glitter with a pot of kohl and an eyeliner pencil nearby. In a few hours he will become “Emperor Fu-Gao-Di”.

    #black_face #yellow_face #clichés #racisme


  • Arctic warming interrupts the Transpolar Drift and affects long-range transport of sea ice and ice-rafted matter | Scientific Reports
    https://www.nature.com/articles/s41598-019-41456-y

    Sea ice is an important transport vehicle for gaseous, dissolved and particulate matter in the Arctic Ocean. Due to the recently observed acceleration in sea ice drift, it has been assumed that more matter is advected by the Transpolar Drift from shallow shelf waters to the central Arctic Ocean and beyond. However, this study provides first evidence that intensified melt in the marginal zones of the Arctic Ocean interrupts the transarctic conveyor belt and has led to a reduction of the survival rates of sea ice exported from the shallow Siberian shelves (−15% per decade). As a consequence, less and less ice formed in shallow water areas (<30 m) has reached Fram Strait (−17% per decade), and more ice and ice-rafted material is released in the northern Laptev Sea and central Arctic Ocean. Decreasing survival rates of first-year ice are visible all along the Russian shelves, but significant only in the Kara Sea, East Siberian Sea and western Laptev Sea. Identified changes affect biogeochemical fluxes and ecological processes in the central Arctic: A reduced long-range transport of sea ice alters transport and redistribution of climate relevant gases, and increases accumulation of sediments and contaminates in the central Arctic Ocean, with consequences for primary production, and the biodiversity of the Arctic Ocean.

    #arctique #climat


  • Dégraissez le PIB pour sauver le #climat ! (4/4)
    http://carfree.fr/index.php/2019/04/05/degraissez-le-pib-pour-sauver-le-climat-4-4

    Puisqu’aujourd’hui, arrivé au bord du précipice climatique, tout le monde, même les milliardaires (sauf Trump) et leurs premiers de cordée, se déclare volontaire pour sauver la planète, qu’il nous soit Lire la suite...

    #Réchauffement_climatique #capitalisme #changement_climatique #décroissance #économie #GES #libéralisme #société


  • « #Female Pleasure » : des clitoris dessinés dans les rues de #Montpellier
    http://www.lagazettedemontpellier.fr/54791/female-pleasure-des-clitoris-dessines-dans-les-rues-de-montpe

    À l’occasion de cette projection, des militantes ont dessiné des clitoris dans les rues de Montpellier pour interpeller les Montpelliérains.

    L’Utopia diffusera également « #Female Pleasure » le lundi 8 avril. S’ensuivra une soirée combinant rencontres et débats, en présence de la réalisatrice Nina Faure, ou encore de Marie-Noëlle Lanuit, présidente de Women’s March Montpellier France. Attention : les billets seront vendus uniquement sur place.


  • Toronto #blockchain Consortium for Global Energy Transformation
    https://hackernoon.com/blockchain-for-global-energy-transformation-64763e82885c?source=rss----3

    Let’s unravel how blockchain #technology has the potential to disrupt the $1.3 trillion global energy market!Solar panels. Source: https://www.pexels.com/photo/alternative-alternative-energy-blue-eco-411592/The modern lifestyle we live today would not be possible without energy and, as a matter of fact, the demand for more energy is escalating at a rapid pace. The burden of this rising demand lies on the shoulders of centralized and monolithic power producers. The current value chain of the energy industry has not undergone many changes since about a century or more. On the other hand, the way the world works has entirely transformed since then.Clearly, there is a need to think from the first principles.Putting on the blockchain hatThe fundamental features of blockchain are described (...)

    #global-energy #bitcoin #climate-change


  • Powering The Revolution
    https://hackernoon.com/powering-the-revolution-cf9be710f986?source=rss----3a8144eabfe3---4

    “Eden GeoPower” is looking to shake up the renewable energy sector.Powering cryptocurrency mining operations with Eden GeoPower’s facilities.Eden GeoPower is a clean energy company developing innovative solutions to power #blockchain technology with geothermal resources. Renewal energy is and will continue to be crucial to our ever-evolving society especially as carbon emissions continue to affect climate change. At Eden GeoPower, we aim to not only offset these problems but also to power the technology of the future. Our method allows us to consume electricity on-site by targeting off-grid power consumers such as cryptocurrency miners and large data centers. Geothermal energy is one of the only renewable energy resources capable of providing a 24/7 (baseload) energy supply. Eden’s (...)

    #crypto-mining #bitcoin #climate-change #geothermal-power


  • Ryanair : 10e plus grand pollueur européen derrière les centrales à charbon _ Lucas Fu -
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_ryanair-10eme-plus-grand-pollueur-europeen-derriere-les-centrales-a-char

    L’entreprise low-cost irlandaise rejoint un palmarès précédemment occupé exclusivement par des centrales à charbon.

    Selon les données publiées par la commission européenne et compilées par l’ONG Transport & Environment https://www.transportenvironment.org/press/ryanair-joins-club-europe%E2%80%99s-top-10-carbon-polluters , les émissions de CO2 pour 2018 de la compagnie ont augmenté de 6,9% par rapport à 2017 et de 49% sur les 5 dernières années. C’est plus que le secteur de l’aviation en général qui a augmenté respectivement de 4,9% et de 26,3%.

    Des chiffres alarmants en opposition totale avec l’effort européen de réduction d’émission de gaz à effet de serre. En effet, alors que les rejets de carbone de l’aviation sont en augmentation, les autres secteurs du système d’échange de quotas d’émission de l’UE ont enregistré une baisse de 3,9% en 2017.

    Andrew Murphy, directeur de l’aviation chez Transport & Environment, a déclaré : " Quand il s’agit de climat, Ryanair est le nouveau charbon. Cette tendance ne se poursuivra que jusqu’à ce que l’Europe se rende compte que ce secteur sous-taxé et sous-réglementé doit s’aligner avec les autres « .
     » L’aviation est le plus grand échec climatique de l’Europe. (...) Le temps d’un grand changement dans la politique aérienne européenne est arrivée ", conclut-il.

    #ryanair #pollution #carbone #ue #union_européenne #transport_aérien #compagnies_aériennes #kérosène #charbon #impact_sur_l'environnement #climat #énergies_fossiles #pollution #changement_climatique #environnement #le_défi_du_réchauffement_climatique


  • #Climate_Change Claims a Lake, and an Identity - The New York Times
    https://www.nytimes.com/interactive/2016/07/07/world/americas/bolivia-climate-change-lake-poopo.html

    After surviving decades of water diversion and cyclical El Niño droughts in the #Andes, #Lake_Poopó basically disappeared in December. The ripple effects go beyond the loss of livelihood for the #Quispes and hundreds of other fishing families, beyond the migration of people forced to leave homes that are no longer viable.

    #Bolivia #Triste_et_beau


  • La jeunesse contre le vieux monde Yann FIEVET - 30 Mars 2019 - Le Grand Soir
    https://www.legrandsoir.info/la-jeunesse-contre-le-vieux-monde.html

    . . . . . . . .
    Et, le vieux monde partout résiste. L’université PSL-Paris-Dauphine va ouvrir en septembre prochain une licence consacrée au développement durable qui sera intégralement soutenue par un « mécène » unique, BNP-Paribas. Le montant de la convention qui courra sur cinq ans n’est pas mince : près de 8 millions d’euros.

    Cette formation a été mise sur pied en un temps record, dit-on à Paris-Dauphine, afin de « répondre à l’urgence du défi climatique ». Elle accueillera trente étudiants. Cette entreprise ne se déroule pas sans remous : un collectif d’étudiants, baptisé « PSL contre-attaque », s’est créé illico. Il entend dénoncer les termes du partenariat pour le moins opaques. La forte intervention d’entreprises privées dans des formations qui vont dans leur intérêt, puisqu’elles vont pouvoir recruter ceux qui auront été formés grâce à elles, est pour le moins dérangeante. BNP Paribas tente, ici comme ailleurs, d’afficher un visage éco-friendly. Le collectif n’entend pas aider la banque à reverdir son image, elle qui continue de financé massivement les énergies polluantes. cette histoire montre aussi à quel point PSL fait fi de la démocratie. « Nous n’avons aucune information sur le contenu précis des cours qui seront dispensés ». Les inscriptions ont démarré comme prévu le 6 mars mais Pour le moment, en raison du climat de tensions, le nom des professeurs qui enseigneront dans cette licence est tenu secret, tout comme le contenu précis du cursus. ce qui choque particulièrement les opposants à ce projet est qu’il cristallise toutes les évolutions et les dangers qui guettent l’université française. Une enseignante à Dauphine, membre du comité de lutte, résume le sentiment général : « Cette licence financée par BNP est le cheval de Troie d’une série à venir.

    L’État ne paye plus, donc le privé vient à la rescousse. On est obligés de se conformer à leurs conditions. C’est effrayant. » Sur le plan philosophique, les opposants dénoncent la « marchandisation du savoir ». Certes, ces mécénats ne sont pas nouveaux, diverses universités agissent ainsi, mais « c’est la première fois qu’un cursus de licence est financé par un mécène unique. »

    On le comprend, les plus grands profiteurs des règles régissant le vieux monde ne vont pas se laisser déposséder facilement de leur pactole. En cela la question n’est pas que climatique. Elle est tout autant sociale et politique. Aux jeunes générations il incombe ainsi de joindre au combat pour la justice climatique le combat pour la justice sociale. C’est bien dans cette jonction impérative que vont résider les combats politiques à venir.

    #université #climat #Paris-Dauphine #BNP-Paribas #green_washing #privatisation #marchandisation #PSL-Paris-Dauphine #mécénat #banque #finances

    • Le vieux monde n’en finit pas de s’accrocher à ses vieilles lunes, celles qui ont fait un temps sa fortune mais le poussent désormais vers un abîme insondable. Le vieux monde ici désigné est celui qui croit mordicus que son avenir réside toujours dans les feux ardents d’une Croissance infinie quand la plupart des ressources disponibles sont finies. Il s’agit du monde des « pays avancés », celui des économistes orthodoxes qui ne jurent que par l’extension des marchés pour l’avènement prochain du Marché total quel qu’en soit le coût social et environnemental. C’est aussi celui de tous ceux qui suivent aveuglément cette dévorante folie. Malgré les nombreuses et pertinentes dénonciations de ce monde sans cesse maladroitement ripoliné les inégalités sociales criantes y persistent ou y prospèrent. De COP en COP le péril climatique grandit. Cependant, 2019 pourrait marquer un tournant : voilà que la jeunesse semble vouloir se dresser contre l’incurie générale. Une poussée inattendue mais probablement pas sporadique.

      La jeunesse, dit-on, est le temps de toutes les impatiences. Pourtant, devant la vitrine rutilante dressée par la société consommationiste et habilement promue par la propagande publicitaire il pouvait sembler que les impatiences juvéniles étaient opportunément contenues ou détournées vers des fins ludiques ou bassement mercantiles.
      . . . . . .
      Le début de l’article.


    • C’est pervers. Les vieux schnocks réacs se félicitent d’avoir réussi á enrichir leur cérémonie d’Oscars de pacotille par la présence de l’incarnation de l’innocence naïve qui en plus leur a fait le plaisir de venir habillée tout en blanc - á vomir.

      C’est de la récup et connaissant la tendance politique des organisateurs de l’événement il est évident que la présence de la figure de proue du mouvement contre la catastrophe climatique nuit à sa propre cause.

      Allez, continuez á acheter des domaines en Nouvelle-Zélande, ce sera le dernier endroit á couler avent l’arrivé inexorable de l’apocalypse finale. Greta, c’est un élément de décor romatique pour ceux qui n’ont pas encore compris qu’on les a trahi et abandonné en route vers l’île á hélice.

      Goldene Kamera – Wikipedia
      https://de.wikipedia.org/wiki/Goldene_Kamera

      Die Goldene Kamera ist ein deutscher Film- und Fernsehpreis der Funke Mediengruppe. Zuvor war es von 1966 bis 2015 der Preis der Fernsehzeitschrift Hörzu des Axel-Springer-Verlags. Deutsche Schauspieler und internationale Hollywood-Stars werden einmal im Jahr auf einer Gala mit der goldenen Trophäe für herausragende Leistungen ausgezeichnet. Die Preisvergabe ist nicht nur auf Fernseh- und Filmschaffende begrenzt, auch wenn diese den Schwerpunkt der Ausgezeichneten bilden. Auch Musik-Acts zählen regelmäßig zu den Preisträgern.

      #climat #politique #médias #Allemagne

    • @klaus merci pour ton sentiment sur cette apparition de Greta à cet événement.

      J’aurais bien aimé écouter sa réaction après la récompense, j’ai trouvé une vidéo mais c’est doublé et difficile à comprendre

      https://www.youtube.com/watch?v=29k-f9K0NmQ

      Par contre on peut écouter ici une autre interview, cette fois-ci c’est en VO anglais non doublé :

      https://www.goldenekamera.de/preisverleihung/nominierte-preistraeger-2019/article216784787/Greta-Thunberg-Ich-bin-nicht-wie-alle.html

      On peut lire aussi les réactions de la twittosphère, mais c’est incompréhensible des francophones :

      https://twitter.com/goldenekamera/status/1112088906240012290
      https://twitter.com/goldenekamera/status/1112090758947983360

      « Mon billet », comme dit #Franck_Lepage, qu’il y aura une réaction, probablement dès @lundimatin ;-)

    • Elle parle trés bien, mais ses mots sont aussi acceptables pour les auteurs crypto-fascistes des georgia milestones comme pour un socialiste écologique parce qu’elle tient le discours de la reponsabilité individuelle (qui est toujours en jeu) sans mentionner la décroissance planifiée nécessaire pour une solution pacifique du problème de fond.

      Elle évite surtout de nommer les forces et les personnes qui s’opposent á ce chemin qu’il faudrait écarter du pouvoir si on voulait sérieusement changer quoi que ce soit.

      J’aime son humour quand elle s’adresse aux vedettes présentes en leur expliquant qu’il faudrait arrêter de prendre l’avion pour se rendre á sa plage tropicale préférée. Tout le monde applaudit en sachant pertinemment que son prochain séjour sur les îles des Seychelles est déjá programmé.

      C’est un événement organisé par des faux culs pour une bande d’hypocrites et tout le monde les regarde à la télé en s’imaginant comment ce serait si on pouvait aussi partir au soleil loin des soucis quotidiens.

      Tu veux une alternative ? Voilà : Il faut se battre courageusement sans avoir peur de mourir. C’est l’unique attitude qui corespond à la taille du problème.

      Белое солнце пустыни
      (White Sun of the Desert - v.o. russe avec sous-titres en anglais)
      C’est l’autre maniére de prendre du soleil.
      https://www.youtube.com/watch?v=GqnqFhc9aho

    • Merci @fr06 pour cette source :

      Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg
      https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg

      Je résume. Nous avons d’un côté une plateforme numérique en construction, We Don’t Have Time, qui a pris un réel essor il y a quelques mois grâce à Greta Thunberg, « jeune conseillère » de la fondation dirigeant cette plateforme. J’ai oublié de préciser au passage que les centaines de milliers d’adresses mail collectées par Rentzhog valent de l’or. Et de l’autre, nous avons une famille de milliardaires comptant une ex-ministre qui investit dans cette start-up, puis qui embauche Ingmar Rentzhog dans un think tank développant les thèmes de la croissance verte, de l’économie circulaire, bref, de greenwashing.

      Ce greenwashing qui permet au capitalisme de perdurer. Greta Thunberg se retrouve à conseiller ceux qu’elle fustige. Comme disait l’auteur du Guépard, « si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change » (Guiseppe Tomasi Di Lampedusa).

    • Sur sa page Facebook, elle a partagé le transcript du discours.

      My speech tonight at Goldene Kamera in Berlin. There is no recording available without me dubbed into German yet...
      so here it is:

      I dedicate this award to the people fighting to protect the Hambach Forest. And to activists everywhere who are fighting to keep the fossil fuels in the ground.

      We live in a strange world. Where all the united science tells us that we are about 11 years away from setting off an irreversible chain reaction way beyond human control that will probably be the end of our civilization as we know it.
      We live in a strange world where children must sacrifice their own education in order to protest against the destruction of their future.
      Where the people who have contributed the least to this crisis are the ones who are going to be affected the most.
      Where politicians say it’s too expensive to save the world, while spending trillions of euros subsidizing fossil fuels.
      We live in a strange world where no one dares to look beyond our current political systems even though its clear that the answers we seek will not be found within the politics of today.
      Where some people seem to be more concerned about the presence in school of some children than the future of humankind.
      Where everyone can choose their own reality and buy their own truth.
      Where our survival is depending on a small, rapidly disappearing carbon budget. And hardly anyone even knows it exists.
      We live in a strange world. Where we think we can buy or build our way out of a crisis that has been created by buying and building things.
      Where a football game or a film gala gets more media attention than the biggest crisis humanity has ever faced.
      Where celebrities, film and pop-stars who have stood up against all injustices will not stand up for our environment and for climate justice because that would inflict on their right to fly around the world visiting their favorite restaurants, beaches and yoga retreats.

      Avoiding catastrophic climate breakdown is to do the seemingly impossible. And that is what we have to do.
      But here is the truth: we can’t do it without you in the audience here tonight.
      People see you celebrities as Gods. You influence billions of people. We need you.
      You can use your voice to raise awareness about this global crisis. You can help turn individuals into movements. You can help us wake up our leaders - and let them know that our house is on fire.

      We live in a strange world.
      But it’s the world that my generation has been handed. It’s the only world we’ve got.
      We are now standing at a crossroads in history.
      We are failing but we have not yet failed.
      We can still fix this.
      It’s up to us.

      source : https://m.facebook.com/gretathunbergsweden/posts/801083100259512

    • Les systèmes de traduction automatique étant manifestement incompétants en ce qui concerne l’article recommandé par @fr06 j’ai pris le temps de fabriquer une traduction en allemand qui n’a pas de vocation littéraire mais cherche à reproduire exactement le contenu de l’article d’Isabelle Attard

      Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg
      https://reporterre.net/Le-capitalisme-vert-utilise-Greta-Thunberg

      Der Grüne Kapitalismus benutzt Greta Thunberg
      9. Februar 2019 von Isabelle Attard

      Unsere Kolumnistin verbrachte mehrere Jahre in Schwedisch-Lappland und leitete die französisch-schwedische Freundschaftsgruppe in der Nationalversammlung. So betrachtete sie mit einem gefühlvollen Blick die Geschichte der jungen Umweltaktivistin Greta Thunberg.......

      Isabelle Attard war ökologische Volksvertreterin aus Calvados. Sie bezeichnet sich als „Ökoanarchistin“.

      Seit rund fünf Monaten steht eine 16 Jahre junge Schwedinn mit Asperger-Autismus im Rampenlicht der Medien auf der ganzen Welt. Sie befindet sich in einem „Schulstreik“, um ihrer Stimme Gehör zu verschaffen, und ihr Kampf ist fair. Es geht darum, den Milliardären, den politischen Entscheidungsträgern, sei es auf der COP24 in Polen oder kürzlich in Davos, eine Botschaft zu übermitteln, um sicherzustellen, dass sie ihre Klimaverpflichtungen einhalten.

      Ihre letzte Rede hat fast jeden Umweltaktivisten auf der Welt bewegt:

      „Ich will nicht, dass du verzweifelt bist, ich will, dass du in Panik gerätst. Ich möchte, dass du jeden Tag die Angst in mir spürst und so tust, als gäbe es ein Feuer, denn es brennt wirklich. (...) Es besteht noch eine geringe Chance, die Treibhausgasemissionen zu stoppen, um für einen großen Teil der Weltbevölkerung Leiden zu verhindern.“

      Hinter diesen Highlights verbirgt sich ein kleines schwedisches PR-Genie, Ingmar Rentzhog. Die andere Seite des Märchens ist weniger schön, aber interessanter.

      Der schwedische investigative Journalist Andreas Henriksson ist nach meinen Recherchen der erste, der dieses Thema untersucht, und sein Artikel wurde am 11. Dezember 2018 im Blog von Rebecca Weidmo Uvell veröffentlicht.

      PR-spinnet bakom Greta Thunberg
      https://uvell.se/2018/12/11/pr-spinnet-bakom-greta-thunberg

      Zwichenüberschrift:
      Alles wurde sorgfältig geplant, um die junge Schwedin in eine internationale Heldin zu verwandeln.

      Die schöne Geschichte von Greta Thunberg beginnt am 20. August 2018. Ingmar Rentzhog, Mitbegründer des Start-ups We Don’t Have Time, trifft Greta Thunberg vor dem schwedischen Parlament und veröffentlicht einen bewegenden Beitrag auf ihrer Facebook-Seite. Es ist der erste Tag des von Greta begonnenen Streiks. Am 24. August erschien in einer Autobiographie, die Familienkrise und Klimakrise vermischt, Scener ur hjärtat, co-geschrieben von Malena Ernman, Greta’s Mutter, Svante Thunberg, ihrem Vater, Beata, ihrer Schwester und Greta, in den Buchhandlungen. Die Elternkünstler - Lyriksänger und Schauspieler - sind in Schweden bekannt; Greta, noch nicht.

      Tatsächlich kennen sich Ingmar Rentzhog und Greta’s Familie bereits und nahmen am 4. Mai 2018 gemeinsam an einer Klimakonferenz teil. So gab es wenig Raum für Zufälle, beim Treffen in Stockholm, auf dem Bürgersteig vor dem Parlament zwischen Ingmar und Greta.

      Alles wurde sorgfältig geplant, um die junge Schwedin in eine internationale Heldin zu verwandeln, und zwar ab dem ersten Artikel in der meistgelesenen Tageszeitung des Landes, Aftonbladet, der nur wenige Stunden nach Rentzhog’s Facebook-Post erschien.

      We Don’t Have Time, das von ihm 2016 mitbegründete Startup-Unternehmen, hat den Ehrgeiz, ein soziales Netzwerk mit mehr als 100 Millionen Mitgliedern zu schaffen, das Politiker und Wirtschaftsführer beeinflussen wird, mehr gegen die globale Erwärmung zu tun. So steht es zumindest in der Webbroschüre des Startups.

      Ab hier wird es kompliziert. Zu den Gesellschaftern des Startups gehören die Mitglieder zweier miteinander verbundener Familien: die Familie Persson, die Kinder des Milliardärs Sven Olof Persson, der unter anderem im Autohandel (Bilbolaget Nord AB) reich geworden ist, und der Familie Rentzhog. Die beiden Investorenfamilien, die sich im Jämtland getroffen haben, haben keinen Bezug zur Ökologie, sie sind Finanzspezialisten.

      Zwichenüberschrift:
      Den Planeten retten, gleichzeitig das Wirtschaftswachstum beibehalten und mehr Globalisierung fordern.

      Im Mai 2018 wurde Ingmar Rentzhog als Präsident und CEO des Think Tanks Global Utmaning eingestellt, der nachhaltige Entwicklung fördern will und sich als politisch unabhängig erklärt. Seine Gründerin ist keine andere als Kristina Persson, Tochter des Milliardärs und ehemaligen sozialdemokratische Ministers für strategische Entwicklung und nordische Zusammenarbeit zwischen 2014 und 2016. Bei einer Analyse der Tweets des Think Tanks entdeckt man ein starkes politisches Engagement für ein Bündnis am Vorabend der Europawahlen, das von den Sozialdemokraten bis zur schwedischen Rechten reichen sollte. Der Feind sind „Nationalismen“, die in ganz Europa und der Welt entstehen. Solche würden Ideen unserem verehrten Präsident Macron nicht missfallen.

      Am 16. Januar 2019 gab Global Utmaning in sozialen Netzwerken stolz seine neue Zusammenarbeit mit Global Shapers bekannt, einer Gemeinschaft junger Führungskräfte im Alter von 20 bis 30 Jahren, „die ein großes Potenzial haben, eine Rolle in der Zukunft der Gesellschaft zu spielen und die sich für die Verbesserung der Situation der Menschen um sie herum einsetzen“. Dieses Netzwerk ist ein Produkt des Weltwirtschaftsforum 2011. Ihre Führer wollen den Planeten retten, gleichzeitig das Wirtschaftswachstum aufrechterhalten und eine noch stärkere Globalisierung fördern. Sie verfolgen ein ausgearbeitetes Programm.

      Forum économique mondial; Global Shapers — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_%E9conomique_mondial#Global_Shapers

      Lassen Sie mich zusammenfassen. Auf der einen Seite haben wir eine digitale Plattform im Aufbau, „We Don’t Have Time“, die vor einigen Monaten ernsthaft Fahrt aufnahm, und zwar dank Greta Thunberg, einer „jungen Beraterin“ der Stiftung, die diese Plattform betreibt. Ich habe vergessen zu erwähnen, dass die Hunderttausende von E-Mail-Adressen, die Rentzhog gesammelt hat, Gold wert sind. Und auf der anderen Seite haben wir eine Milliardärsfamilie mit einem ehemaligen Minister, der in dieses Start-up investiert und dann Ingmar Rentzhog bei einem Think Tank anstellt, der die Themen Green Growth und Kreislaufwirtschaft fördert, d.h. Greenwashing betreibt.

      Diese Greenwashing, ermöglicht dem Kapitalismus weiter zu überleben. Greta Thunberg berät diejenigen, die sie anprangert. Es ist wie der Autor des Leopard (Il Gattopardo) sagte: „Wenn wir wollen, dass alles so bleibt, wie es ist, muss sich alles ändern“ (Giuseppe Tomasi di Lampedusa).

      Post-scriptum: Ausdrücklich gesagt sei: Der Kampf dieses Teenagers und all der jungen Menschen, die überall auf der Welt in ihre Fußstapfen treten, ist gesund und eine gewaltige Quelle der Hoffnung auf ein ökologisches Bewusstsein.

      Auf der anderen Seite denke ich, dass wir uns nicht über die Rolle bestimmter Erwachsener um sie herum täuschen lassen sollten, den Spin-Doktoren, Mentoren, Spezialisten für Greenwashing, Green Growth und Kapitalismus. Um effektiv zu kämpfen, ist es notwendig, sich nicht täuschen zu lassen.

      Diese Chronik von Isabelle Attard wurde von Osservatorio inernazional Per i Diritti ins Italienische übersetzt.
      https://www.ossin.org/uno-sguardo-al-mondo/analisi/2477-greta-thunberg-cosa-c-e-dietro-la-favola

      In einem Beitrag, der am 2. Februar 2019 auf ihrer Facebook-Seite veröffentlicht und mit Reporterre übersetzt wurde, antwortete Greta Thunberg ihren Kritikern.
      https://reporterre.net/La-jeune-militante-du-climat-Greta-Thunberg-repond-a-ses-detracteurs

      Originaltext:
      https://m.facebook.com/732846497083173/posts/767646880269801


  • Radical plan to artificially cool Earth’s climate could be safe, study finds | Environment | The Guardian
    https://www.theguardian.com/environment/2019/mar/11/solar-geoengineering-climate-change-new-study

    Another scientist [Robock], however, said he [le co-auteur de l’article] was overstating the new study’s findings.

    [...]

    Robock said one of his studies contains a list of 27 reasons why Earth-cooling aerosols might be a bad idea. And he added that the technology could cost hundreds of billions of dollars a year [...]

    #climat #géoingéniérie


  • https://www.monde-diplomatique.fr/1998/12/LAZULY/4198

    Rien, de nos jours, n’est plus important que le client. La télévision le distrait jour et nuit. Les journaux chantent ses louanges ; les plus grands éditorialistes s’intéressent à sa vie. Les politiciens l’encensent : il est la croissance ; de sa consommation dépend le sort de la nation. Les journaux d’entreprise chantent à l’unisson : « La satisfaction du client doit être notre obsession. » Pourquoi ? Sans doute pour des raisons d’argent.


  • Dégraissez le PIB pour sauver le #climat ! (3/4)
    http://carfree.fr/index.php/2019/03/29/degraissez-le-pib-pour-sauver-le-climat-3-4

    Puisqu’aujourd’hui, arrivé au bord du précipice climatique, tout le monde, même les milliardaires (sauf Trump) et leurs premiers de cordée, se déclare volontaire pour sauver la planète, qu’il nous soit Lire la suite...

    #Réchauffement_climatique #capitalisme #changement_climatique #décroissance #économie #libéralisme #société #usa


  • Discour a Angoulême le 16 Mars - A propos de l’effondrement et l’écologie insurectionelle

    Published on Mar 20, 2019

    Je ne prends pas la parole aujourd’hui pour dire des choses plaisantes, en matière d’écologie malheureusement, malgrés les mobilisations qui montent partout il est difficile de parler de chosesplaisantes.

    Le constat est simple et partagé par de nombreuses mobilisations étudiantes et insurrectionnelles ainsi que par un consensus scientifique.

    Notre avenir à court terme verra advenir l’effondrement de la civilisation humaine thermo-industrielle et mondialisée, nous sommes face à l’échec de presque 30 ans de mobilisation écologique et social. Les rares victoires sont certes symboliques mais dérisoires face à l’ampleur de la catastrophe à venir et son impact sur nous-mêmes, nos proches ainsi que sur l’entièreté du vivant.
    Si rien est fait, il n’y aura plus d’humains, nous nous éteindrons.

    Nous devrions paniquer, il nous reste 10 ans avant d’avoir planté le dernier clou du cercueil, Notre agenda, nos méthodes ainsi que nos projets à long termes doivent être revu drastiquement.

    Les institution sont sourde et aveugle, occupée par une orgie de profit comme jamais dans notre histoire. Elles dictent le rythme et la portée de nos réformes, décide de l’écho de nos voix et de l’application de nos revendication. Deux millions de personnes signe des pétitions et rien n’est fait, des milliers de scientifiques signent des études et des tribunes et rien n’est fait. Et pire encore quand les actions de ceux qui prennent au sérieux la situation dérange l’état leur envoi la police ou l’état les empêche de manifester. Ce que cet état nous propose est un changement léthargique, contrôlé, qui ne perturbera pas le déroulement des affaires.

    De Youna Morette a Greta Thunberg, la jeunesse se rend compte de la déconnexion totale des Élites. Parmis les individus, beaucoup comprennent la nécessité de faire passer l’écologie a un stade insurrectionnelle. Et cela se fera avec vous ou échouera.

    Il ne suffit pas de faire notre part de tri sélectif, de potager, de lopin de terre, de guide de survie ou de communauté autogérée. L’état de la situation actuelle voit apparaître des scénarios à plus de 8°c sur la surface du globe. Nous ne pouvons nous permettre d’être la soupape écologique de ce système. Nous ne devons pas être cette caution qui donne l’illusion que les choses changent.

    Notre objectif, ce pourquoi j’espère beaucoup sont là aujourd’hui, partout en France, en Europe et dans le monde c’est la survie du vivant ; ni plus ni moins . Prenez la juste mesure de cet enjeu et comprenez ce qu’il implique dans notre contexte politique actuel où, le haut conseil pour le climat n’est qu’un tranquillisant pour l’opinion publique, où plus des deux tiers du budget de l’état est capté par les 1% les plus riches et où barbouzerie et violences policières deviennent des normes.

    A la vue du contexte politique et de l’état des écosystèmes la seule forme critique et d’action possible est radicale.

    Notre mobilisation doit se réapproprier et réinventer des modèles de luttes qui sont aujourd’hui complètement absorbés et contenus par le système et ses lobbies. Ces modes de luttes seront inévitablement réprimés. Il faut s’attendre à ce que les écologistes de demain soient traités comme les gilets jaunes d’aujourd’hui voire pire encore. N’oublions pas ce que disait Mandela : “C’est toujours l’oppresseur et non l’opprimé qui détermine la forme de la lutte.” Nous l’avons constaté à Notre-dame-des-Landes. La plus grande victoire écologique de ces dernières années en France a été obtenue grâce à la désobéissance civile.

    N’attendons pas forcément la masse, elle nous rejoindra toujours après. Formons des équipes, trouvons des amis et repoussons les limites de la puissance et de l’intelligence de nos actions. Visons l’efficacité plutôt que le débat perpétuel. Que partout fleurissent une organisation insurrectionnelle radicale sous pleins de formes. Car nous devons sauver le vivant et nous ne pourrons y arriver sans confrontations avec les instances dirigeantes.

    Si aujourd’hui nous sommes ici c’est pour garantir un futur vivable à nos enfants.Je finirais par citer un aviateur qui disait : “L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre il ne faut pas chercher à le prévoir mais il faut se le permettre”.

    Résistons à l’extinction ! Luttons !

    https://www.youtube.com/watch?v=zO1EFO9_FY4

    #gilets_jaunes #climat #effondrement #radicalité