• Grace Murray Hopper, l’informaticienne certainement la plus récompensée, et pas par n’importe qui !
    _ Pour faire suite au billet de @aris :https://seenthis.net/messages/767643

    Sa biographie wikipédia

    Grace Murray Hopper, née le 9 décembre 1906 à New York et morte le 1er janvier 1992 dans le comté d’Arlington, est une informaticienne américaine et Rear admiral (lower half) de la marine américaine.
    Elle est la conceptrice du premier compilateur en 1951 (A-0 System) et du langage COBOL en 1959.

    Grace Brewster Murray est née le 9 décembre 1906 à New York. Elle étudie les mathématiques, la physique et l’économie au Vassar College, et en sort diplômée en 1928. En 1934, elle obtient un doctorat en mathématiques de l’université Yale.

    La jeune femme enseigne les mathématiques au Vassar College entre 1931 et 1944. Elle épouse en 1930 Vincent Hopper, un professeur de littérature. Le couple, qui n’a pas d’enfants, divorce en 19451.

    Carrière
    En 1943, Grace Hopper s’engage dans la marine américaine. Promue au grade de lieutenant, elle est affectée l’année suivante au Bureau of Ordnance Computation Project de l’université Harvard. Elle travaille dans l’équipe de Howard Aiken sur l’ordinateur Harvard Mark . Elle fait partie du premier groupe, comptant trois personnes, apprenant à le programmer.

    À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle quitte le service actif de la marine, mais continue à travailler au développement des ordinateurs Harvard Mark II puis Harvard Mark III pour le compte du Computation Laboratory d’Harvard.

    En 1949, Grace Hopper est employée par Eckert–Mauchly Computer Corporation (en) (EMCC) et rejoint l’équipe développant UNIVAC à Philadelphie. En 1950, la compagnie est rachetée par Remington Rand. Hopper conçoit l’année suivante le premier compilateur pour UNIVAC I, nommé A-0 System.

    À partir de 1957, elle travaille pour IBM, où elle défend l’idée qu’un programme devrait pouvoir être écrit dans un langage proche de l’anglais plutôt que d’être calqué sur le langage machine, comme l’assembleur.
    De cette idée naît le langage #COBOL en 1959.

    En 1966, conformément au règlement en vigueur, elle doit quitter la Navy après avoir atteint l’âge de 60 ans, mais est rappelée l’année suivante.
    Au cours des années 1970, elle mène les travaux d’établissement de normes pour les ordinateurs, en particulier les premiers langages de programmation évolués : le #Fortran et le COBOL.


    Grace Hopper au clavier de l’UNIVAC, vers 1960.

    Grace Hopper reste dans la Marine jusqu’en 1986, date à laquelle elle prend sa retraite avec le grade de Rear admiral (lower half). Elle est alors l’officier le plus âgé de la marine américaine.

    Jusqu’à son décès en 1992, elle est employée comme consultante externe par Digital Equipment, pour des conférences sur les débuts de l’informatique3. Elle est enterrée avec les honneurs militaires au cimetière national d’Arlington.

    Distinctions
    En 1986, Grace Hopper est décorée de la Defense Distinguished Service Medal, plus haute distinction existante pour les non-combattants3. En 1991, elle reçoit la National Medal of Technology pour « ses contributions novatrices dans le développement de langages de programmation »6.

    Le 22 novembre 2016, Barack Obama lui décerne à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté7.

    Hommages
    En 1973, Grace Hopper est nommée « membre émérite » (distinguished fellow) de la British Computer Society3. Elle est inscrite au National Women’s Hall of Fame en 19945. Près d’une cinquantaine de doctorats honoraires lui ont été décernés3. En 1997, un destroyer de la classe Arleigh Burke, est baptisé USS Hopper (DDG-70).

    #femmes #genre #sexisme #culture_geek #informatique #us_navy #amiral

    • Le Cobol, un langage de programmation a peu prêt naturel, donc simple à apprendre.
      Une petite partie des comptables, dans les entreprises ont donc été transformés en information.e.s, ce qui a permis l’éradication des comptables, et des employé.e.s de bureaux.

      Pour information, une version française avait été développée, elle devait se nomer le « français ».
      Il semble que ce langage de programmation soit toujours utilsé, dans 1 % des cas.


  • #c From a #cobol Perspective
    https://hackernoon.com/c-from-a-cobol-perspective-444dc30554d6?source=rss----3a8144eabfe3---4

    I originally wrote this article for a print magazine in 1986. I was 23 and had been doing COBOL for four years, originally on punched cards. I’d started hearing about C and taught it to myself and rewrote a bit of COBOL into C (note, C is a terrible replacement for COBOL) and I wrote this as a primer to other COBOL programmers to get a taste of C. I updated the intro about 10 years ago for a blog post, but in the past 2 weeks I’ve ended up sharing it with a half dozen people who had no understanding of COBOL, simply so I could describe COBOL record structures to them, which I feel are quite powerful and not represented as well in most modern languages. This plays into a new language that I’m currently designing, so enjoy this blast from the past and learn about what your Grandparents (...)

    #cobol-perspective #c-from-cobol #programming


  • How Fast Can Google #go Really Go?
    https://hackernoon.com/how-fast-can-google-go-really-go-790be9fd515a?source=rss----3a8144eabfe3

    I started #programming in the 70’s as a teenager on both the good old TRS 80 with a cassette drive and the BASIC language and on an IBM mainframe with RPGII and #cobol. The TRS 80 was making an attempt at games, text based ones, but they were fun. For the real world we were using computers to batch process data and the languages were optimized for it. RPG (not to be confused with Role Playing Game) was super powerful but super odd, as it was totally optimized towards the 80 column punch card with as little effort as possible, while COBOL and BASIC were free format. Fortunately the number of installations of RPG and BASIC is relatively small these days, but what about COBOL and can it be replaced?According to reports, COBOL is still 70% of the installed software in the world and processes (...)

    #google-go #golang


  • Jean Sammet, Co-Designer of a Pioneering Computer Language, Dies at 89 - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2017/06/04/technology/obituary-jean-sammet-software-designer-cobol.html

    Jean E. Sammet, an early software engineer and a designer of COBOL, a programming language that brought computing into the business mainstream, died on May 20 in Maryland. She was 89.

    The United States Department of Defense, the largest purchaser of computers at the time, set general guidelines for COBOL, including asking for “the maximum use of simple English” to “broaden the base of those who can state problems to computers.” Later, the Pentagon declared it would not buy or lease computers unless they ran COBOL.

    Grace Hopper, a computer pioneer at Sperry Rand in the late 1950s, led the effort to bring computer makers together to collaborate on the new programming language. Ms. Hopper is often called the “mother of COBOL,” but she was not one of the six people, including Ms. Sammet, who designed the language — a fact Ms. Sammet rarely failed to point out. (Ms. Sammet worked for Sylvania Electric at the time.)

    “I yield to no one in my admiration for Grace,” she said. “But she was not the mother, creator or developer of COBOL.”

    Ms. Sammet and the other five programmers did much of the new language’s design during two weeks of nearly round-the-clock work, holed up in the Sherry-Netherland Hotel in Manhattan. Their proposal was presented in November 1959 and accepted with few changes by the computer makers they worked for and the Pentagon.

    #histoire_informatique


  • This Badass Computer Pioneer Is Finally Getting Her Due
    Grace Hopper was a computing genius, a scientist, a glass-ceiling breaker, a feminist, and an all-around badass — and you’ve likely never heard of her.


    http://www.refinery29.com/2015/01/81515/grace-hopper-coder-bug-inventor
    #Grace_Hopper #informatique #femmes #histoire #cobol