#cochrane

  • Evidence-based medicine group in turmoil after expulsion of co-founder | #Science | AAAS
    http://www.sciencemag.org/news/2018/09/evidence-based-medicine-group-turmoil-after-expulsion-co-founder

    In a phone interview with Science, Gøtzsche speculated that some foundations funding the collaboration had pressured it to get rid of him because of his highly critical views about #pharma. He says he had become increasingly unhappy with what he describes as a “more #commercial and more industry-friendly direction” in the organization. Gøtzsche had also launched a broadside against a favorable #Cochrane analysis of vaccines against human papillomavirus (HPV), charging it may have overlooked side effects—a position embraced by antivaccine groups.

    #santé

  • Cholestérol : le grand bluff ? | Sciences, environnement, technologies | ARTE Future
    http://future.arte.tv/fr/cholesterol?language=fr
    Diffusion le 18.10.2016 à 20h50

    Le #cholestérol, que tout un chacun se représente comme un excès de mauvaise graisse dans l’organisme, est désigné à la vindicte médicale et populaire depuis les années 1950 comme responsable des #maladies_cardio-vasculaires qui terrassent jeunes et vieux avant l’heure. Or, un nombre croissant de chercheurs en médecine dénoncent ce qu’ils considèrent comme un vaste #mensonge, façonné à la fois par une série d’#approximations_scientifiques et par de puissants #intérêts_économiques, de l’#industrie_agroalimentaire d’abord, des #laboratoires_pharmaceutiques ensuite. Les facteurs avérés de risque, affirment ces recherches convergentes, sont en réalité le #tabac, l’#hypertension, l’#obésité et le #manque_d'exercice. Mais depuis la mise sur le marché, en 1993, de nouveaux traitements #anticholestérol, les #statines, une écrasante majorité de médecins mise sur leur prescription avant toute autre mesure préventive. Consommées par 220 millions de patients à travers le monde, les statines sont devenues en quelques années le #médicament le plus vendu dans l’histoire de la #médecine. Or, les fabricants eux-mêmes commencent à reconnaître qu’elles peuvent entraîner des #effets_secondaires graves, tels que des douleurs musculaires, des problèmes hormonaux, des pertes de #mémoire, des #dépressions et aussi, selon des études récentes, le déclenchement d’un #diabète. Une reconnaissance tardive qui, étrangement, intervient alors que les derniers #brevets en la matière tombent dans le domaine public et qu’une nouvelle molécule anticholestérol s’annonce.

    #big_pharma #santé

    • Cholestérol, les statines sont-elles dangereuses ?
      http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Cholesterol-les-statines-sont-elles-dangereuses-752851

      À partir des années 2000, plusieurs essais cliniques démontrent une efficacité. Censée orienter les prescriptions médicales, la Haute Autorité de santé estimait ainsi en 2010 que « le traitement par statines diminue le risque de mortalité de 10 % [celui] d’événements cardio-vasculaires de 15 à 23% ». Mais ce travail a été contesté à cause des liens d’intérêt des experts avec l’industrie. Plus indépendantes, les conclusions de la collaboration #Cochrane et celles de la revue #Prescrire reconnaissent l’efficacité des statines. « Elle est modeste », nuance le Dr Bruno Toussaint. Et le patron de ­Prescrire de ­rappeler que « toutes les statines ne se valent pas ».

      « Les statines préviennent les récidives d’infarctus. Le scandale, c’est de les prescrire à des gens bien portants », martèle le Dr Dupagne. En France, les médecins ont longtemps eu la main lourde sur les médicaments anti-cholestérol. « Nous avons prescrit trop de nouvelles drogues, en particulier le Crestor, le plus cher, qui n’a pas d’effet sur la mortalité. Il vaut mieux utiliser des génériques moins chers et efficaces », reconnaît un ponte de la cardiologie. « La structure de consommation des statines demeure en décalage avec les recommandations sanitaires et très éloignée de celle des autres pays européens », reconnaissait l’Assurance maladie en 2013. « Aujourd’hui, dans ma spécialité, on donne des statines après un infarctus et plus avant », témoigne le cardiologue marseillais et blogueur ­Jean-Marie Vailloud. Faut-il également traiter les personnes à très haut risque, sans antécédents, comme le conseillent les recommandations américaines et la Haute Autorité de santé ? « Il faut regarder au cas par cas », estime Bruno Toussaint, qui rappelle que le meilleur moyen de diminuer son risque cardio-vasculaire est de se mettre au régime méditerranéen. Double avantage du changement de mode de vie : son absence d’effets secondaires quand les statines peuvent causer des atteintes musculaires, voire déclencher un diabète.

  • #Tamiflu : Millions wasted on flu drug, claims major report
    http://www.bbc.com/news/health-26954482

    The UK has spent £473m on Tamiflu, which is stockpiled by governments globally to prepare for flu pandemics.

    The #Cochrane Collaboration claimed the drug did not prevent the spread of flu or reduce dangerous complications, and only slightly helped symptoms.

    (...)

    Drug companies do not publish all their research data. This report is the result of a colossal fight for the previously hidden data into the effectiveness and side-effects of Tamiflu.

    Le Tamiflu à peine plus efficace qu’un placebo contre la grippe
    http://www.rts.ch/info/revue-de-presse/5763097-le-tamiflu-a-peine-plus-efficace-qu-un-placebo-contre-la-grippe.html

    Le Tages Anzeiger et le Bund nous apprennent ce matin que le Tamiflu - ce médicament contre la grippe - serait à peine plus efficace qu’un placebo. Le Tamiflu ne raccourcirait les symptômes de la grippe que d’une demi-journée : 6,3 jours contre 7 jours sans médicament. Ce sont les conclusions de chercheurs indépendants qui ont dû se battre pendant quatre ans pour obtenir les documents et les données nécessaires à leur évaluation.

    Depuis 1999, les ventes de Tamiflu, produit par le groupe bâlois #Roche, se sont élevées à près de 14 milliards de francs. La moitié de ces médicaments a été acquise par des pays et des entreprises pour se prémunir contre une éventuelle pandémie et n’a finalement pas été utilisée. Pour la NZZ, cette affaire pourrait être un cas d’école pour obtenir davantage de transparence dans les essais cliniques. Cela serait aussi une manière de renforcer la crédibilité ébranlée des entreprises pharmaceutiques.

    The BMJ Today : The Tamiflu trials
    http://blogs.bmj.com/bmj/2014/04/10/the-bmj-today-the-tamiflu-trials

    Access to data relating to drugs in current use will still be largely at the discretion of the drug manufacturer or through individual requests to regulators. The Cochrane reviewers’ exceptional efforts have achieved what should have been a matter of routine—the independent scrutiny of deindentified clinical trial data. They have shown with greater clarity than ever that the current system is broken . There are substantial battles still to fight before we have a system of drug evaluation and regulation that truly serves patients and the public interest.”

    #Santé #irresponsables_politiques #big_pharma