company:has

  • #Worksession
    http://constantvzw.org/site/Worksession,3082.html

    Alchorisma alludes to the relationships between algorithms, charisma, rhythm, alchemy and karma. #Alchorisma is a Constant worksession which looks at integrating cosmogenetic views with the charisma surrounding technology. We look at ways to infect existing algorithmic models with positions that acknowledge the importance of co-existence with non-human entities. The Alchorisma worksession takes place from 2nd - 8 December 2018 at Z33, House for Contemporary Art in Hasselt, Belgium. Working (...)

    Alchorisma

    / Worksession, #Algorithm

  • If You’re Making These 3 Mistakes, Your #company Has Bad Customer Service
    https://hackernoon.com/if-youre-making-these-3-mistakes-your-company-has-bad-customer-service-9

    I often wonder how people don’t get what great customer service looks like — in any #business.Think about it. If you go into a restaurant and the host or hostess is on his or her phone, not paying attention, as a customer you immediately get aggravated. Or if the waiter never checks back to see if you need anything after the food has arrived. These little things greatly affect the way a person perceives the business — and they’re so easy to fix.Another example I’m sure we can all relate to is going to see the doctor.How often do you actually see your doctor at the time you scheduled? Almost never. You set an appointment for 2:00 P.M. and don’t end up seeing them until 2:40 P.M., maybe 2:30 P.M. if you’re lucky.That’s awful customer service.As someone who has built multiple companies in industries (...)

    #startup #leadership #customer-service

  • #Open_Call : #Alchorisma
    http://constantvzw.org/site/Open-Call-Alchorisma.html

    Alchorisma alludes to the relationships between algorithms, charisma, rhythm, alchemy and karma. Alchorisma is a Constant #Worksession which looks at integrating cosmogenetic views with the charisma surrounding technology. We look at ways to infect existing algorithmic models with ideologies that acknowledge the importance of co-existence with non-human entities. The Alchorisma worksession takes place from 2nd - 8 December 2018 at Z33, House for Contemporary Art in Hasselt, Belgium. Working (...)

    Alchorisma

    / Open Call, Worksession, #Algorithm

  • Follow your dreams (literally): How I designed and launched the Official #scrabble #keyboard
    https://hackernoon.com/follow-your-dreams-literally-how-i-designed-and-launched-the-official-sc

    This past month, I released a project that I’ve been working on for a while that brought together a major consumer brand and a growing startup to produce a pretty amazing (if I do say so myself), officially licensed collaboration. I wanted to share my story around how I came up with this idea, worked to make it happen while still doing my day job, and what the results looked like.The project is an officially licensed Scrabble-themed mechanical keyboard, which was made via a combination of my design, Hasbro’s brand, and #massdrop as the seller and manufacturer. Also, there’s just keycaps too, if you want to use/get your own mechanical keyboard and customize it!I’m full time at Amazon working on Alexa, but in my free time I’m into a bunch of hobbies, especially mechanical keyboards. If you (...)

    #mechanical-keyboards

  • A Cute Toy Just Brought a Hacker Into Your Home - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2017/12/21/technology/connected-toys-hacking.html?emc=edit_th_20171222&nl=todaysheadlines&nlid=25

    SAN FRANCISCO — My Friend Cayla, a doll with nearly waist-length golden hair that talks and responds to children’s questions, was designed to bring delight to households. But there’s something else that Cayla might bring into homes as well: hackers and identity thieves.

    Earlier this year, Germany’s Federal Network Agency, the country’s regulatory office, labeled Cayla “an illegal espionage apparatus” and recommended that parents destroy it. Retailers there were told they could sell the doll only if they disconnected its ability to connect to the internet, the feature that also allows in hackers. And the Norwegian Consumer Council called Cayla a “failed toy.”

    The doll is not alone. As the holiday shopping season enters its frantic last days, many manufacturers are promoting “connected” toys to keep children engaged. There’s also a smart watch for kids, a droid from the recent “Star Wars” movies and a furry little Furby. These gadgets can all connect with the internet to interact — a Cayla doll can whisper to children in several languages that she’s great at keeping secrets, while a plush Furby Connect doll can smile back and laugh when tickled.

    But once anything is online, it is potentially exposed to hackers, who look for weaknesses to gain access to digitally connected devices. Then once hackers are in, they can use the toys’ cameras and microphones to potentially see and hear whatever the toy sees and hears. As a result, according to cybersecurity experts, the toys can be turned to spy on little ones or to track their location.

    “Parents need to be aware of what they are buying and bringing home to their children,” said Javvad Malik, a researcher with cybersecurity company AlienVault. “Many of these internet-connected devices have trivial ways to bypass security, so people have to be aware of what they’re buying and how secure it is.”

    Un paragraphe spécial pour celles et ceux qui ont lu « Maman a tort » de Michel Bussi :

    Consider the Furby Connect doll made by Hasbro, a furry egg-shaped gadget that comes in teal, pink and purple. Researchers from Which?, a British charity, and the German consumer group Stiftung Warentest recently found that the Bluetooth feature of the Furby Connect could enable anyone within 100 feet of the doll to hijack the connection and use it to turn on the microphone and speak to children.

    Mais foutez-donc la paix aux enfants !!!!

    Toy manufacturers have long searched for ways to bring toys alive for children. While microphones and cameras introduced some level of responsiveness, those interactions were generally limited to a canned response preset by a manufacturer. Internet connections opened up a new wealth of possibilities; now the toys can be paired with a computer or cellphone to allow children to constantly update their toys with new features.

    “That’s so scary, I had no idea that was possible,” she said. “What’s the worst hackers can do? Wait, no, don’t tell me. I’d just rather get my kids an old-fashioned doll.”

    #Jouets_connectés #Cybersécurité #Enfants

  • Elle était à la tête de la HAS.
    Agnès Buzyn devient ministre de la Santé du gouvernement Macron

    Les petits arrangements de la nouvelle présidente de la Haute autorité de santé | Par Pascale Pascariello
    https://www.mediapart.fr/journal/france/070316/les-petits-arrangements-de-la-nouvelle-presidente-de-la-haute-autorite-de-

    Agnès Buzyn, qui prend ce lundi ses fonctions à la tête de la haute-autorité de santé (HAS), acteur clé du système de santé français, considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence. Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine du scandale du Mediator, s’inquiètent auprès de Mediapart.

    Au moins, les choses sont claires. « L’industrie pharmaceutique joue son rôle, et je n’ai jamais crié avec les loups sur cette industrie.Il faut expliquer que vouloir des experts sans aucun lien avec l’industrie pharmaceutique pose la question de la compétence des experts. » Tels furent les propos tenus par le professeur Agnès Buzyn, alors présidente de l’Institut national du cancer (INCA) et qui vient d’être nommée ce lundi à la tête de la Haute Autorité de santé (HAS), lors d’une réunion organisée par le Nile, un cabinet de lobbying, en février 2013. Entendue au Sénat le 20 janvier dernier, dans le cadre de travaux de la commission des affaires sociales, elle n’a pas changé de position.

    Agnès Buzyn, la nouvelle présidente de la Haute Autorité de santé.

    © DR Intitulée « Prévention des conflits d’intérêts en matière d’expertise sanitaire », cette table ronde, loin de chercher à limiter les conflits d’intérêts en santé publique, avait au contraire pour cible la loi Bertrand. Adoptée en décembre 2011, à la suite du scandale du Mediator, cette loi vise à prévenir les conflits d’intérêts et à renforcer l’indépendance de l’expertise sanitaire publique. Elle rend obligatoire pour les professionnels de santé et décideurs publics la déclaration publique de leurs liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique. De leur côté, les laboratoires doivent déclarer les avantages consentis aux professionnels de santé, aux associations et aux fondations.

    Mais cette avancée dans la prévention des conflits d’intérêts ne fait pas l’unanimité. Une partie de ses détracteurs n’ont pas hésité à faire entendre leur voix devant les sénateurs. Parmi eux, Agnès Buzyn a longuement expliqué que l’obligation de déclarer tout lien d’intérêt est devenue trop « handicapante » pour certains chercheurs. « Ils ne le supportent plus et refusent de venir aux expertises de l’INCA. On passe notre vie à écrire des mails d’excuses aux experts pour leur expliquer pourquoi on n’a pas pu les retenir à l’analyse de leurs déclarations. » Agnès Buzyn regrette de ne pouvoir prendre des chercheurs qui ont, avec l’industrie pharmaceutique, des liens d’intérêt pourtant susceptibles d’influencer leurs expertises.

    Selon la nouvelle présidente de la HAS, agence sanitaire en charge de l’évaluation et du remboursement des médicaments, le fait de ne pas travailler avec des laboratoires met en doute la qualité de l’expertise. « Quand on voit les débats que nous avons avec nos tutelles (…), l’indépendance des experts est mise en avant et personne ne semble se soucier de la qualité de l’expertise. (…) On commence à avoir des experts institutionnels qui n’ont plus aucun lien avec l’industrie pharmaceutique et dont on peut se demander, à terme, quelle va être leur expertise, puisqu’ils ne sont plus à aucun “board” [conseil de direction – ndlr] », a déploré Agnès Buzyn.

    En quoi consiste exactement la mission de l’expert dans un “board” ?

    Cette question, aucun sénateur n’a eu la curiosité de la poser… Participer au “board” d’un laboratoire pharmaceutique ne relève pas de la recherche scientifique, mais consiste à conseiller l’industrie sur sa stratégie de marketing de développement d’un médicament.

    C’est, aussi, intervenir dans des colloques. Est-ce vraiment là un gage de compétence ?

    Si l’intérêt scientifique semble minime, en revanche, le gain financier n’est pas négligeable. Certains professeurs peuvent être rémunérés 2 000 euros la journée, pour une réunion. L’industrie pharmaceutique propose, en général, ces contrats à des médecins hospitalo-universitaires qui ont déjà le statut de leader d’opinion et qui peuvent ainsi asseoir leur renommée, voire l’étendre au niveau international.

    Un bon plan de carrière en somme.

    En février 2009, l’Inspection générale des affaires sociales avait déjà pointé ce problème : seule une part marginale des contrats liant les laboratoires pharmaceutiques aux professionnels de santé concerne des travaux de recherche. Plus de 90 % des liens d’intérêt publiés relèvent de contrats de marketing (contrats d’orateurs ou de consultants). Les propos d’Agnès Buzyn ne sont d’ailleurs pas sans rappeler ceux de Philippe Lamoureux, directeur général du Leem, syndicat des industries pharmaceutiques : « Un expert sans conflit d’intérêts est un expert sans intérêt. »

    Sans intérêt pour les laboratoires, mais non pour la santé publique.

    Le scandale du Mediator a pu être révélé grâce au travail de médecins ou pharmaciens indépendants rédacteurs de la revue Prescrire, ou à celui de la pneumologue Irène Frachon. Cette dernière, interrogée par Mediapart, regrette vivement les positions d’Agnès Buzyn : « La solution n’est pas, comme l’affirme Agnès Buzyn, de passer outre ces liens d’intérêt.

    L’affaire du Mediator le démontre de façon tragique : des experts indiscutablement “compétents” sont restés solidaires d’un industriel lourdement criminel, en minimisant notamment les dégâts de ce poison. Il faut donc se doter d’une expertise vraiment indépendante. Une des solutions, comme le proposent les membres de l’association Formindep, [Association pour une formation et une information médicales indépendantes – ndlr] est de créer des filières d’études de haut niveau d’expertise qui puissent assurer de belles carrières et des rémunérations suffisantes afin de prévenir la captation par l’industrie. » Mais on ne pourra pas reprocher à Agnès Buzyn de ne pas mettre en pratique ses propos. De 2009 à 2011, alors même qu’elle venait d’être nommée membre du conseil d’administration puis vice-présidente de l’Institut national du cancer, elle n’a pas pour autant renoncé à participer aux boards de deux laboratoires, Novartis et Bristol-Meyers Squibb.

    Doit-on parler de conflit d’intérêts ou de souci de parfaire ses compétences en tant que chercheuse ?

    Interrogée par Mediapart, Agnès Buzyn a minimisé le rôle de vice-présidente de l’INCA : « C’est au cas où le président tombe malade. C’est purement honorifique. » À l’entendre, on pourrait finalement se passer d’un vice-président à l’INCA. Pour Novartis et Bristol-Meyers Squibb, Agnès Buzyn a dispensé des formations à des médecins, participé à des réunions de marketing pour des traitements contre le cancer et est également intervenue dans des colloques. Concernant le montant de ces contrats passés avec les laboratoires, elle n’en a pas gardé un souvenir précis. Pourtant, ce travail a duré de 2007 à 2011. Une seule estimation nous a été donnée pour l’année 2009 : 10 000 euros. Si elle affirme aujourd’hui qu’il ne s’agit pas d’une situation de conflit d’intérêts, elle a néanmoins jugé nécessaire, en mars 2011, de cesser tout travail pour les laboratoires pharmaceutiques. À cette date, sa future nomination à la présidence de l’INCA devenait officielle et, en plein scandale du Mediator, une série de rapports sur les conflits d’intérêts était rendue publique.

    Selon Anne Chailleu, présidente du Formindep, association présente à la table ronde organisée au Sénat, « la conception de l’expertise d’Agnès Buzyn va à l’encontre du sens de l’Histoire mais également de la rigueur scientifique. Alors que la loi de santé vient de renforcer la transparence des liens entre industrie et professionnels de santé, et que le Conseil constitutionnel a rappelé récemment qu’elle était un principe fondateur de la sécurité sanitaire, de tels propos sont anachroniques et démontrent que toutes les leçons du Mediator n’ont pas été tirées ». Effectivement, lors de la présentation de sa candidature à la présidence de la Haute Autorité de santé (HAS), le 27 janvier dernier devant l’Assemblée nationale, Agnès Buzyn a totalement passé sous silence l’importance de garantir l’indépendance des experts de la Haute Autorité de santé. Il avait fallu l’intervention de la députée Catherine Lemorton, présidente de la commission affaires sociales, pour rappeler que la HAS doit être une agence « indépendante » des laboratoires pharmaceutique

    #gouvernement_macron

    http://zinc.mondediplo.net/messages/65904 via NRobin

  • #CopyrightMadness : Bilbo Le Hobbit, droit d’auteur, Hasbro, Amazon…
    http://www.numerama.com/pop-culture/251531-copyrightmadness-bilbo-le-hobbit-droit-dauteur-hasbro-amazon.html

    Chaque week-end, c’est la compilation de l’actualité de la propriété intellectuelle et de ses dérives, concoctée par Lionel Maurel et Thomas Fourmeux. [Lire la suite]

  • Sortie de Terraform 0.9
    https://linuxfr.org/news/sortie-de-terraform-0-9

    Le 15 mars 2017 a été annoncée la sortie de la version 0.9 de Terraform par HashiCorp (vagrant, consul, nomad, etc).

    Terraform est un outil d’Infrastructure as Code qui permet de décrire et créer son infrastructure sous forme d’un code source déclaratif. Il est en partie équivalent à des outils tels puppet, ansible ou chef (pour la partie infrastructure).

    Pour ce faire il s’appuie sur un ensemble de providers permettant de manipuler des ressources Amazon Web Services, Google Cloud, OpenStack, mais aussi Docker, Nomad, etc. La liste est longue et continue régulièrement à s’agrandir.lien n°1 : Annonce de Terraform 0.9lien n°2 : Terraformlien n°3 : ChangelogSommaire

    Exemple

    Nouveautés de la 0.9 Provisionneurs à la destruction Verrouillage de l’état Provisionneurs interruptibles Gestion des (...)

  • Mattel jette un froid sur le secteur du jouet après un Noël décevant RTBF - AFP - 26 Janvier 2016
    http://www.rtbf.be/info/economie/detail_mattel-jette-un-froid-sur-le-secteur-du-jouet-apres-un-noel-decevant?id=

    Le fabricant de jouets américain Mattel, qui produit la célèbre poupée Barbie, a annoncé mercredi des résultats très décevants pour l’importante période des fêtes de fin d’année, disant avoir souffert d’un ralentissement général du marché aux Etats-Unis et d’effets de change défavorables.

    L’annonce a jeté un froid sur l’ensemble du secteur des jouets à Wall Street : Mattel a perdu plus de 10% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, entraînant dans sa chute le concurrent Hasbro (-3% environ vers 23H30 GMT).


    Recul de 8% du chiffre d’affaires
    Mattel a vu son chiffre d’affaires reculer de 8% au quatrième trimestre pour ressortir à seulement 1,83 milliard de dollars quand les analystes espéraient en moyenne 1,96 milliard.

    Son bénéfice net s’est effondré pour sa part de 19% à 174 millions de dollars, et le résultat ajusté par action, qui sert de référence à Wall Street, a atteint seulement 52 cents quand le marché en escomptait 71.
    Des promos pour écouler les stocks

    Le PDG du groupe, Christopher Sinclair, a invoqué « une série de difficultés concernant tout le secteur », notamment des évolutions défavorables des cours des devises et « un important ralentissement du marché des jouets aux Etats-Unis ».

    Ce dernier s’est traduit par davantage de promotions dans les magasins pour écouler les stocks, et moins de livraisons, ce qui a eu « un impact important sur nos marges brutes », a ajouté M. Sinclair, qui laissera le mois prochain la direction générale à une ancienne dirigeante de Google, Margaret Georgiadis.
    Barbie et Fisher-Price à la peine

    Les ventes mondiales de la marque Barbie ont notamment reculé de 2% sur les trois derniers mois de l’année, celles de Fisher-Price de 3%, et celles des jeux de construction comme Mega Block de 4%. Le groupe a également souffert de la perte de la licence pour les produits liés aux princesses de Disney.

    . . . . . . . . .

    Comme quoi cette #multinationale du #sexisme n’est plus du tout en phase avec son temps

  • Produits en Palestine : : le nouveau slogan pour vendre les produits israéliens | Agence Media Palestine
    http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2014/09/25/produits-en-palestine-le-nouveau-slogan-pour-vendre-les-produit

    …Des sociétés israéliennes coopèrent avec des commerçants palestiniens pour pouvoir exporter les dates produites dans les colonies illégalement installées en Cisjordanie vers l’Union européenne, tout en bénéficiant de telles exemptions.

    Le long de l’une des rues de la ville d’Ariha, dans le nord de la Cisjordanie occupée, les commerçants Khaldoun et Hassan réceptionnent régulièrement 30 tonnes de dattes produites dans les colonies agricoles israéliennes voisines, en vue de leur transfert vers l’une des usines de conditionnement construites à la périphérie de la ville, a rapporté l’agence d’informations Anadolu.

    Dans l’usine, environ 13 mineurs travaillent au tri des dattes et à leur reconditionnement en sacs sur lesquels est imprimé « Dattes de Terre sainte », en arabe et en anglais, et « Produites en Palestine », pour les commercialiser localement, dans les États arabes et en Europe.

    C’est ainsi qu’opère l’une des exploitations appartenant à des colons israéliens afin de vendre ses dattes à la clientèle des pays de l’Union européenne, après l’application d’une décision prise plus tôt dans l’année de boycotter tout produit des colonies de Cisjordanie.

    Anadou cite un communiqué publié par le ministre palestinien de l’Économie, disant que des membres du ministère avaient découvert des dizaines de tonnes de produits de cette sorte, venant des colonies, en attente d’être dirigés soit sur le marché local soit vers les usines de conditionnement d’Ariha et des villages voisins.

    Le commerçant Khaldoun, 45 ans, a déclaré au journaliste d’Anadolu, « Nous faisons le commerce des dattes des colonies, que nous achetons 40 % moins cher que le prix du marché. Et pour pouvoir vendre les dattes, nous les nettoyons et les remballons, nous sélectionnons les meilleures en vue de leur vente sur le marché local, ainsi que sur les marchés arabes et européens. »
    Et d’ajouter que le volume annuel de ses ventes saisonnières de dattes approche les 350 tonnes, soulignant que d’autres commerçants qui travaillent dans les dattes comme dans d’autres variétés de fruits et légumes, comme les agrumes, les noix et les herbes médicales, pratiquent de la même manière.(...)

  • German journalist receives death threats over anti-Erdogan quote
    http://english.al-akhbar.com/content/german-journalist-receives-death-threats-over-anti-erdogan-quote

    A correspondent for Germany’s #Der_Spiegel magazine has been forced to temporarily leave #turkey after he received thousands of death threats over his article on the country’s worst mining #Disaster. “I was not withdrawn” by the magazine, Hasnain Kazim, the Istanbul-based correspondent, told AFP in an emailed statement on Wednesday. “I am just spending a few days somewhere else to be on the safe side. In a few days I will be back in Istanbul and continue to do my work,” he said. read more

    #erdogan #mine #Soma

  • Qui veut provoquer un embrasement général à Tripoli ?, l’éditorial du jour de Mediarama
    http://mediaramalb.files.wordpress.com/2013/08/mediarama-396.pdf

    Des renforts ont été acheminés ces dernières heures par les miliciens sur les fronts traditionnels entre Bab el-Tebbané et Jabal Mohsen, à Tripoli, ce qui laisse présager un embrasement général. Il y a quelques jours, les travaux d’édification de barricades avaient repris et les bétonneuses travaillent d’arrache-pied pour construire des fortifications en béton armé.

    Depuis le début de la semaine, la tension est sensiblement montée après la multiplication des incidents sécuritaires. Alors que des commerçants du souk des bijoutiers des familles Hassoun et Namel étaient réunis pour régler un différend, lundi soir, quatre hommes armés ont surgi, lancé une grenade et dirigé un feu nourri, blessant plusieurs personnes. En quelques minutes, les dédales des souks se sont vidés.

    Selon des informations sécuritaires, les assaillants n’ont rien à voir avec le conflit qui opposait les deux familles. Ils avaient déjà essayé, dimanche dernier, de provoquer un incident pour saboter un iftar organisé par des associations de la société civile, sur la place Abdel Hamid Karamé. Le quotidien Al Akhbar rapporte que les agresseurs, qualifiés de »cinquième colonne » par les familles Hassoun et Namel, seraient proches de l’ancien directeur général des Forces de sécurité intérieure, Achraf Rifi.

    Hier à l’aube, des inconnus ont ouvert le feu en direction des restaurants Amro et Daï, à Abi Samra, sous prétexte que les assaillants du souk des bijoutiers étaient des habitués des lieux. Lors de cet incident, le cheikh Khaled Barakat a été blessé d’une balle à l’épaule lorsque des hommes armés ont ouvert le feu en direction de sa voiture alors qu’il rentrait de la prière de l’aube en compagnie de son épouse. En réaction, des inconnus ont incendié, dans le souk du savon, une échoppe appartenant à un homme de la famille Hassoun, ce qui a provoqué une forte tension dans la ville. Encore une fois, les souk se sont vidés.

    En réaction à ces incidents, le Premier ministre démissionnaire, Najib Mikati, originaire de Tripoli, a déclaré que la ville était prise en otage par des groupes armés qui sèment le désordre et terrorisent les habitants. Dar el-Fatwa à Tripoli a également dénoncé « l’anarchie sécuritaire dont les quartiers de la ville et ses souks sont le théâtre ». Dans un communiqué conjoint, des dignitaires religieux et des représentants de la société civile ont stigmatisé l’agression contre cheikh Barakat, relevant que cette attaque est « la conséquence de l’anarchie qui sévit dans les rues et les quartiers de Tripoli ».

    Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, a affirmé que l’armée et les forces de sécurité allaient empêcher toute atteinte à la sécurité à Tripoli. « Les habitants de Tripoli craignent une reprise des violences, mais l’armée et les forces de sécurité travaillent à empêcher tout incident », a déclaré M. Charbel, avant une réunion du Conseil central de sécurité. « La situation à Tripoli est stable mais non rassurante pour plusieurs raisons. La situation économique y est mauvaise, la ville est déserte après 16h00 à cause de la présence d’hommes armés », a-t-il ajouté. Le ministre Charbel a appelé les responsables politiques à soutenir l’armée dans sa mission et appelé les forces de sécurité à "frapper d’une main de fer" ceux qui tentent de porter atteinte à la sécurité.

  • L’embuscade d’Hasbro | Korben
    http://korben.info/lembuscade-dhasbro.html

    Après avoir publié un test produit sur le N-STRIKE ELITE “RAMPAGE” BLASTER (ça ne s’invente pas), qui n’est pas encore sorti, Hasbro a contacté le blogueur pour lui proposer un deal simple : Faire gagner des cadeaux à ses lecteurs.

    Sympa non ? Il a donc donné son adresse postale pour recevoir les cadeaux et ô surprise, ce n’est pas un colis qu’il a reçu, mais carrément la visite d’un avocat d’#Hasbro qui lui a demandé l’identité, l’adresse IP et les informations personnelles de sa source, sans quoi il se ferait attaquer en justice.

  • Barbie, Legos, other toys linked to destruction of Indonesia’s rainforests
    http://news.mongabay.com/2011/0607-greenpeace_vs_barbie.html

    Some of the world’s largest and most prominent toy-makers are sourcing their packaging materials from companies linked to large-scale destruction of Indonesia’s rainforests, alleges a new report from Greenpeace.

    The report, How APP is Toying with Extinction [PDF], is based on forensic analysis of toy packaging from Mattel, which manufacturers Barbie and Hot Wheels toys; Disney, which makes a variety of toys linked to its movies; Hasbro, which produces GI Joe, Star Wars, and Sesame Street toys and various games like Monopoly and Scrabble; and Lego, which makes the iconic plastic building blocks. The analysis found traces of mixed-tropical hardwood (MTH) and acacia fiber which are principally sourced from Asia Pulp & Paper (APP), an umbrella paper products brand that sources from several companies that have been linked to rainforest destruction in Sumatra

    #jeux #plastiques #bois #environnement