company:hatari

  • Hatari, le groupe représentant l’Islande lors du dernier concours de l’Eurovision avait prévenu qu’il utiliserait cette plateforme pour exprimer ses opinions pro-Palestiniens. Le BNC lui avait demandé de se désister, mais il a préféré choisir sa façon de faire.

    En premier lieu, ils ont agité des drapeaux palestiniens lors de la proclamation des résultats. Ils ont également profité de leur séjour en Palestine occupée pour visiter Hebron et s’offusquer de la situation d’apartheid observée sur place. Ils ont enfin rencontré un collègue musicien palestinien de Jérusalem Est, Bashar Murad. Avec lui, ils ont produit un nouveau titre :

    Klefi/Samed, un hymne à la libération de la Palestine !
    https://www.youtube.com/watch?v=Xy84LnL_ghA

    Voir aussi :
    https://seenthis.net/messages/781904

    #Palestine #Musique #Musique_et_politique #Hatari #Bashar_Murad #Islande #Eurovision #BDS #Boycott_culturel

  • Un drapeau palestinien brandi par le groupe islandais, la prestation de Madonna : les polémiques de l’Eurovision en vidéos
    AFP - Publié à 08h35
    https://www.rtbf.be/info/medias/detail_un-drapeau-palestinien-brandi-par-le-groupe-islandais-la-prestation-de-m

    La finale de l’Eurovision, résolument apolitique mais précédée par les appels au boycott de la part des défenseurs des Palestiniens, n’a pas échappé entièrement à la controverse. Selon les médias israéliens, deux des danseurs de Madonna, annoncée comme la grande invitée vedette de la soirée, arboraient dans le dos des drapeaux israélien et palestinien. Ce qui pouvait être interprété comme un message de fraternité.


    Plus polémique, au moment de l’annonce des résultats, les membres du groupe islandais Hatari, connu pour leur opposition déclarée à l’occupation israélienne des Territoires palestiniens, ont déployé des banderoles aux couleurs palestiniennes, suscitant des sifflets dans le public.

    L’Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice, a souligné dans un communiqué que la référence politique faite par les danseurs de Madonna ne figurait pas dans les répétitions telles que l’UER les avait approuvées. L’Eurovision « est un évènement apolitique et Madonna en avait été informée », a-t-elle dit.

    Quant à Hatari, leurs agissements « contreviennent directement » aux règles du concours, et « les conséquences (en) seront discutées » par la direction de la compétition, a-t-elle dit. (...)

    “““““““““““““““““““““““““““““““““"
    PACBI :
    https://twitter.com/PACBI/status/1129884683855179779

    Palestinian civil society overwhelmingly rejects fig-leaf gestures of solidarity from international artists crossing our peaceful picket line #Hatari

    https://twitter.com/PACBI/status/1130045587070619648

    Even @Madonna had to raise a Palestinian flag in her complicit #Eurovision performance- testament to growing support for Palestinian rights globally. Still, entertaining apartheid Tel Aviv for $1M serves an immoral political agenda. #BoycottEurovision2019 #ESF19 #DareToDream

  • Eurovision 2019 : le groupe islandais Hatari menacé d’interdiction d’entrée en Israël
    Par Damien Mercereau Mis à jour le 12/03/2019 à 15:04
    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/eurovision-2019-le-groupe-islandais-hatari-menace-d-interdiction-d-en

    (...) « Vous signez un contrat qui stipule que nous n’êtes pas autorisé à faire de la politique durant la compétition », a confié Matthías Haraldson à Independent . « Mais si quelqu’un pense pouvoir se rendre à Tel Aviv sans exprimer un message politique, il a totalement tort. C’est un paradoxe. Toutes les chansons qui seront interpretées durant le concours heurteront la sensibilité de beaucoup de gens à cause du contexte dans lequel il va se dérouler et des critiques légitimes que beaucoup expriment. »

    Le chanteur du groupe Hatari estime qu’aucun artiste ne pourra se produire sur la scène du Convention Center de Tel Aviv « sans enfreindre les règles de l’Eurovision ». « Vous ne pouvez pas complètement vous taire sur la situation (en Israël, ndlr) parce que le silence est également un positionnement politique », a-t-il déclaré. Outre leur soutien à la Palestine, le trio s’est livré à quelques provocations à l’encontre du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, l’invitant à un combat de Glima, de la lutte traditionnelle islandaise.

    Selon Haaretz, l’organisation Shurat Hadin qui représente les victimes du terrorisme et des causes juives et israélienne a demandé au ministre de l’Intérieur, Arye Dery, d’interdire Hatari d’accès au territoire. Une requête qui serait, selon plusieurs médias locaux, actuellement étudiée par plusieurs ministères. L’Union Européenne de radio-télévision (UER), organisatrice de l’Eurovision, a quant à elle rappelé que le concours doit rester inclusif et que le diffuseur israélien devra respecter la liberté de toutes les délégations et artistes participants. (...)

    #Eurovision2019 #Hatari

  • Hatari, groupe SM et pro-palestinien, représentera l’Islande à l’Eurovision
    04/03/2019
    https://people.bfmtv.com/musique/hatari-groupe-sm-et-pro-palestinien-representera-l-islande-a-l-eurovis

    Les trois membres du groupe islandais sélectionné pour l’Eurovision prévoient une prestation très politique en faveur de la cause palestinienne. Ils ont même invité le Premier ministre israélien à les affronter lors d’un combat de lutte.

    « La haine va prévaloir ». C’est ce que signifie Hatrið Mun Sigra, le titre de la chanson que défendra le groupe islandais Hatari à l’Eurovision 2019 à Tel Aviv. L’affirmation correspond bien à l’état d’esprit des trois musiciens, très remontés contre la politique israélienne, ils ont d’ores et déjà annoncé une prestation très engagée contre le Premier ministre Benyamin Netanyahu. (…)

    #Eurovision2019

    • Eurovision : le groupe représentant l’Islande veut dénoncer Israël sur scène
      Le groupe Hatari affirme vouloir promouvoir la cause palestinienne sur scène malgré l’interdiction de toute action politique pendant le concours
      Par Stuart Winer et Times of Israel Staff 3 mars 2019
      https://fr.timesofisrael.com/eurovision-le-groupe-representant-lislande-veut-denoncer-israel-su

      (…) Selon le règlement du concours, les participants ne sont pas autorisés à faire des déclarations politiques lors de l’événement.

      Hatari a critiqué son pays pour son non-boycott de l’édition 2019 de l’Eurovision qui se déroule cette année à Tel Aviv – dans un pays qui, selon lui, viole les droits humains.

      Le groupe a toutefois noté qu’il y prendrait part pour transmettre son message au plus grand nombre de personnes en Europe.

      Interrogé sur les activités politiques et la possibilité que le groupe soit disqualifié s’il devait manifester sur scène, les membres ont rétorqué qu’ils considéraient l’Eurovision comme un concours politique, d’autant plus qu’il se déroulerait cette année en Israël.

      « Peut-être seront-nous exclus du concours mais ce serait peut-être plus révélateur que tout ce qui pourrait arriver sur scène par ailleurs », ont-ils confié au Stundin.

      Au moment de l’interview accordée au journal, un anonyme s’exprimant au nom du groupe avait lancé un défi à Netanyahu, celui de se mesurer à l’un de ses membres dans une épreuve de lutte traditionnelle islandaise.

      Dans une annonce faite en anglais sur la station de radio Rás 2, le représentant avait indiqué qu’une personnalité parrainée par l’ONU arbitrerait le combat qui devrait avoir lieu à Tel Aviv le 19 mai, au lendemain de la finale de l’Eurovision.

      Selon cet intermédiaire anonyme, si Netanyahu devait être victorieux lors de cet affrontement, alors Israël prendrait le contrôle de Vestmannaeyjar – un archipel situé au large de la côte sud de l’Islande. Si le membre du groupe devait l’emporter, alors Hatari établirait une colonie libérale BDSM en Israël, sur la côte méditerranéenne.

      Dans ce sport de combat, deux adversaires se tiennent à la ceinture et doivent projeter leur rival au sol.