company:oracle

  • Bootstrapping A Career Via Developer Camp
    https://hackernoon.com/bootstrapping-a-career-via-developer-camp-ebb73ef49b7a?source=rss----3a8

    Developer CampWhile there’s hundreds of #hackathons held world-wide, there’s only one Developer Camp.Square, Getaround, Temple Run, OAuth, TestFlight, push.io, and Zūm — each of these have foundations at Developer Camp over the past twelve years. In fact, major compaines including Apple, Oracle, Google, Amazon, Disney, and Facebook have purchased companies from the winning teams at Developer Camp.What makes Developer Camp so unique and special? Three words.Inclusion, Diversity and Empowerment.Developer Camp is a concept that fused from several distinct, previously-existing event models. The first was BarCamp, a participant-driven “unconference” in which the content of presentations is decided by the attendees, presented by them, and organized entirely on the spot. Our camp incorporates this (...)

    #developer-camp #women-in-tech #developer-bootcamp #careers


  • Microsoft achète Citus Data, spécialiste de PostgreSQL
    https://linuxfr.org/news/microsoft-achete-citus-data-specialiste-de-postgresql

    Microsoft vient de faire l’acquisition de Citus Data, une startup qui s’est fait un nom et une réputation avec le support de PostgreSQL. Cette entreprise forte d’une quarantaine de personnes constitue un noyau d’experts apportant à Microsoft une compétence nouvelle.

    Développer en interne cette compétence aurait été long. Aussi cette croissance externe permet de proposer sur Azure une alternative à SQL Server. Actuellement, PostgreSQL est le SGBD qui taille des croupières à Oracle, car il convient de la plus petite base de données à la plus grande.

    Cette acquisition vient après celle de GitHub et renforce la compétence de Microsoft sur les logiciels libres. Est-ce que Microsoft jouera honnêtement dans la cour des logiciels libres ou succombera à ses vieux démons  ? Vos avis seront les bienvenus. lien (...)


  • Comment des villes « hyper connectées » contrôlent l’espace public
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/12/19/au-nom-de-la-smart-city-des-villes-sous-surveillance_5399527_3234.html

    Ni fantasme ni science-fiction : ces dispositifs sont très exactement ceux que des villes françaises commencent à expérimenter sous le nom générique de « safe city » (la ville sûre), avatar en uniforme de la « smart city », la « ville hyper connectée ». « La sécurité est, avec la mobilité, le pilier le plus réaliste de la smart city, estime Marc Darmon, directeur général adjoint du groupe Thales. Il y a un marché porteur pour ces technologies, par la conjonction de l’urbanisation, de la numérisation et de risques qui s’aggravent. »
    Un mouvement de fond

    De Nice à Valenciennes (Nord), de Marseille à la Défense ou à Nîmes, de plus en plus de collectivités se laissent tenter par des plates-formes numériques organisées autour des outils de surveillance et de contrôle de l’espace public.

    Un mouvement de fond, en phase avec de puissants intérêts industriels et porté par des subventions publiques, qui prospère dans un certain flou juridique et inquiète les associations de défense des libertés publiques. Construits autour d’une vidéoprotection dernier cri, dopée à l’intelligence artificielle, aux algorithmes et au « big data », ces dispositifs ont l’avantage de rendre bien concret l’un des rêves fondateurs de la smart city : la gestion centralisée de la ville depuis un poste unique de commandement.

    Mais dans ce schéma, les outils de surveillance occupent une place à part. Au point de faire de la sécurité la première priorité. « La vidéoprotection n’est qu’une partie de la smart city, mais c’est peut-être la plus importante, car elle donne une vision instantanée du territoire : c’est le cœur et le poumon de la ville, c’est un outil qui sert à la gestion ordinaire de l’espace urbain », assume Bernard Serafino, responsable de la sécurité au cabinet du maire de Nîmes.
    « Big data de la tranquillité publique »

    La préfecture du Gard a déployé, avec Engie Ineo, un système de vidéosurveillance intelligente à l’échelle des quinze communes de l’agglomération : 600 caméras, reliées à un centre de supervision high-tech, qui permettent de gérer l’espace urbain et de rechercher et de suivre un individu ou un véhicule d’un bout à l’autre de l’agglomération.

    La ville de Marseille, de son côté, se fait fort depuis le printemps de mettre en place un « big data de la tranquillité publique » grâce aux technologies de Engie Ineo et à une plate-forme de données Oracle, un dispositif censé être opérationnel début 2019. « La safe city est la première brique de la smart city, c’est un outil d’aide à la décision pour la collectivité », décrit Caroline Pozmentier, l’adjointe au maire chargée de la sécurité publique.

    « Une logique de surveillance massive »

    Dans ce contexte, les plates-formes safe city « made in France » sont cofinancées par la Banque publique d’investissement (Bpifrance), subventionnées par les collectivités et encouragées par le Comité de la filière industrielle de sécurité (Cofis), placé sous la tutelle du premier ministre Edouard Philippe.

    « C’est important pour les villes de se dire qu’il y a des acteurs français sur ces sujets clés : notre droit est plus contraignant que celui de la Chine ou des Etats-Unis sur la gestion des données », estime Nathalie Allegret, chez Engie Ineo.

    Françaises ou non, ces technologies soulèvent quelques inquiétudes. « La safe city, c’est la prolifération d’outils issus du milieu du renseignement, dans une logique de surveillance massive, d’identification des signaux faibles, des comportements suspects », dénonce Félix Tréguer, un responsable marseillais de l’association La Quadrature du Net. « Ces outils permettront un contrôle social très sophistiqué quand leur potentiel sera optimisé, estime-t-il. Nous ne trouvons pas rassurant que la police municipale devienne le service de renseignement de l’espace public urbain et de son double numérique. »

    « Améliorer les secours, la circulation, c’est légitime, mais la généralisation de la vidéosurveillance nous inquiète, et scruter les réseaux sociaux, ce n’est pas le rôle d’un maire ! Sans aucun garde-fou, un outil pareil ne peut pas faire preuve de la neutralité indispensable, redoute Henri Busquet, de la Ligue des droits de l’homme à Nice. C’est potentiellement un outil de destruction politique, qui fait courir un risque particulier aux opposants, aux journalistes… »

    La tentation du contrôle social

    L’inquiétude est d’autant plus vive que certains élus ne cachent pas vouloir repousser les limites du cadre légal. « On pourrait faire beaucoup mieux, estime M. Estrosi, qui s’est plusieurs fois heurté à la CNIL. Ce qui nous limite, c’est la loi, notamment la loi Informatique et libertés de 1978. Je demande à ce que le législateur fasse évoluer les textes, au rythme où évolue la société. Je dispose du logiciel qui permettrait dès demain matin d’appliquer la reconnaissance faciale et d’identifier des individus fichés où qu’ils se trouvent dans la ville… Pourquoi se l’interdire ? Est-ce qu’on veut prendre le risque de voir des gens mourir au nom des libertés individuelles, alors qu’on a les technologies qui permettraient de l’éviter ? »

    #Capitalisme_surveillance #Videosurveillance #Smart_city #Safe_city

    • Imaginez : depuis la salle de commande d’un centre municipal de #supervision, vous contrôlez toute votre #ville. Sur un mur d’écrans, vous suivez les individus au comportement « anormal », vous vérifiez les objets abandonnés, vous repérez une altercation dans la rue, sans oublier de surveiller les tramways bondés, de garder un œil sur la crue de la rivière… Pas besoin de chercher au hasard : l’#intelligence_artificielle vous montre, parmi les images filmées par des centaines de caméras haute définition à vision nocturne, uniquement ce que vous devez voir.
      Mieux : vous recevez en direct les #vidéos d’attroupements suspects ou de véhicules gênants envoyées depuis leur smartphone par vos administrés, et un algorithme scanne les réseaux sociaux pour anticiper d’éventuels rassemblements à risques.

      D’un simple geste sur un terminal numérique mobile – audacieusement baptisé « tablette d’hypervision » –, vous ouvrez ou fermez les bornes d’accès au centre-ville piéton, vous maîtrisez l’entrée des bâtiments publics, vous modifiez les feux de circulation, vous intensifiez l’éclairage d’une rue. Un bruit suspect retentit ? Les caméras de la zone se tournent d’elles-mêmes vers son origine. Sur la carte numérique de la ville, toutes les équipes – #police, secours, services techniques – sont géolocalisées, vous pouvez les envoyer sur place au plus vite en cas de besoin…

      #sécuritaire #sécurité


  • Top #ios & iPhone #mobile App Development Companies
    https://hackernoon.com/top-ios-iphone-mobile-app-development-companies-7b14a5e62de?source=rss--

    Looking for iOS/iPhone development company? It must be not that easy as you expected. I searched for the information from a couple of well-known websites. Have a look at the list of Top iPhone and iOS App Development Companies given below.1. ScienceSoft (USA, Finland, Belarus)Company size: 500–1000 employees | Year founded: 1989ScienceSoft develops web, mobile, and desktop applications. The company has been delivering software solutions for enterprise and middle-market customers across multiple target industries. Also, ScienceSoft partnered with Microsoft, IBM, Oracle, Magento, ServiceNow, Episerver and more tech leaders to ensure that our clients will benefit from steady reliability and originality across solutions. ScienceSoft featured on The Silicon Review listing among 10 Fastest (...)

    #mobile-app-development #ios-app-development #ios-development-company


  • RGPD : 45 000 Européens ont rejoint un recours collectif contre les géants du web
    https://www.numerama.com/politique/442653-rgpd-45-000-europeens-ont-rejoint-un-recours-collectif-contre-les-g

    Le bilan des six mois du RGPD a été fait par la CNIL. L’autorité de protection des données est notamment revenue sur les trois recours collectifs visant les géants du net. Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), un texte européen entré en application le 25 mai 2018, a donné de nouveaux moyens d’action aux particuliers pour faire valoir leurs droits. De toute évidence, nombre d’entre eux ne se privent pas pour exiger des entreprises qu’elles se montrent plus vertueuses dans la collecte (...)

    #Acxiom #Apple #Criteo #Equifax #Experian #Google #Oracle #Quantcast #Microsoft #Amazon #Facebook #LinkedIn #données #[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données_(RGPD)[en]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR)[nl]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR) (...)

    ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_ ##procès ##publicité ##CNIL ##LaQuadratureduNet ##PrivacyInternational ##Tapad ##NOYB
    //c0.lestechnophiles.com/www.numerama.com/content/uploads/2018/06/rgpd.jpg



  • Java Future Release Notices
    https://www.java.com/de/download/release_notice.jsp

    Oracle Java SE 8-Releaseupdates

    Öffentliche Updates für Oracle Java SE 8 sind mindestens bis Ende 2020 für den individuellen Privatgebrauch verfügbar.

    Öffentliche Updates für Oracle Java SE 8, die nach Januar 2019 veröffentlicht werden, sind ohne kommerzielle Lizenz nicht für Unternehmens-, kommerzielle oder Production-Nutzung verfügbar.

    Wenn Sie VERBRAUCHER sind und Java für den individuellen Privatgebrauch verwenden, haben Sie bis mindestens Ende 2020 weiterhin denselben Zugriff auf Oracle Java SE 8-Updates wie momentan. In den meisten Instanzen werden die von Ihnen ausgeführten Java-basierten Anwendungen separat von einem anderen Unternehmen als Oracle lizenziert (Spiele auf Ihrem PC werden beispielsweise wahrscheinlich von einem Spieleunternehmen entwickelt). Diese Anwendungen können auf der Java-Plattform ausgeführt werden und von Oracle Java SE 8-Updates nach 2020 abhängig sein. Dementsprechend empfiehlt Oracle, dass Sie Ihren Anwendungsprovider fragen, wie die Anwendung in Zukunft unterstützt wird.

    Wenn Sie ENTWICKLER sind, empfiehlt Oracle, dass Sie die Roadmapinformationen für Java SE 8 und höher prüfen und geeignete Maßnahmen je nach Typ der Anwendung und Verteilungsmodell ergreifen.

    Wenn Sie im Auftrag eines UNTERNEHMENS handeln, empfiehlt Oracle, dass Sie die Roadmapinformationen für Java SE 8 und höher prüfen und Ihre zukünftigen Java-Supportanforderungen beurteilen, um zeitgerecht zu einem späteren Release zu migrieren oder gegebenenfalls eine kommerzielle Lizenz einzuholen. Oracle-Kunden, die Java SE als Teil eines anderen Oracle-Produkts nutzen, haben eventuell auch nach 2019 Zugriff auf Oracle Java SE 8-Updates für diese Oracle-Produkte.


  • How do data companies get our data ?
    https://privacyinternational.org/feature/2048/how-do-data-companies-get-our-data

    Open a Russian Matryoshka doll and you will find a smaller doll inside. Ask a large data company such as Acxiom and Oracle where they get their data from, and the answer will be from smaller data companies. Data companies – a catch all term for data brokers, advertisers, marketers, web trackers, and more – facilitate a hidden data ecosystem that collects, generates and supplies data to wide variety of beneficiaries. The beneficiaries of the ecosystem can include other advertisers, social (...)

    #Acxiom #Experian #Oracle #algorithme #données #BigData #data-mining #marketing #profiling #PrivacyInternational #Quantcast #cookies #Facebook #Twitter #tracker #publicité #AddThis #ZiffDavis #ReadGroup #smartphone #Android (...)

    ##publicité ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_ ##WiFi ##carte ##MasterCard ##Epsilon ##Shopper'sVoice
    /sites/default/files/fav/apple-icon-180x180.png


  • Le congrès américain vote le Cloud Act à deux mois de l’entrée en application du RGPD
    https://www.journaldunet.com/solutions/expert/69017/le-congres-americain-vote-le-cloud-act-a-deux-mois-de-l-entree-en-appl

    Le Cloud Act a été joint au projet de loi sur le budget fédéral (le Consolidated Appropriations Act, 2018) et adopté sans examen spécifique (c’est-à-dire directement intégré dans le texte de la loi de finances), avant d’être promulgué le 23 mars 2018.

    Le Département de la Justice, dans l’affaire qui l’oppose à Microsoft concernant l’exploitation du contenu d’une boîte email d’un utilisateur en Irlande, a invoqué l’adoption du Cloud Act pour réquisitionner de fait ces données. Cette décision inédite, qui oblige désormais les entreprises américaines à fournir les données de leurs utilisateurs stockées à l’étranger a reçu un accueil favorable chez Microsoft, comme chez d’autres géants du web, qui se sont tous réjouis de l’avènement d’un tel paradigme législatif.

    Le Cloud Act entre ainsi en contradiction avec les dispositions du RGPD (Règlement UE 2016/679), notamment les articles 44 et suivants et spécialement l’article 48 sur les « Transferts ou divulgations non autorisés par le droit de l’Union » qui dispose que « Toute décision d’une juridiction ou d’une autorité administrative d’un pays tiers exigeant d’un responsable du traitement ou d’un sous-traitant qu’il transfère ou divulgue des données à caractère personnel ne peut être reconnue ou rendue exécutoire de quelque manière que ce soit qu’à la condition qu’elle soit fondée sur un accord international […] ».

    Faut-il comprendre que les US ont une nouvelle fois fait un bras d’honneur à une loi européenne ? :-)


  • “The project was meant to save costs by firing 1,200 employees handling payroll at various departments around the country and replacing them with about 500 people in a centralized location using Phoenix to handle most of the government’s payroll needs.”

    You probably can guess how this big software project went...

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-03-01/canada-to-scrap-ibm-payroll-plan-gone-awry-costing-c-1-billion

    #Phoenix #Canada #IBM #Oracle #big_computing_projects #software_is_hard #cost_savings And for the French people: #Louvois #Andromède


  • Which #programming language should I learn?
    https://hackernoon.com/which-programming-language-should-i-learn-8694cf757407?source=rss----3a8

    Photo by bruce mars on UnsplashThis million dollar question is very frequently asked to/by programmers. Most of the programmers asked or think of this question at least once in their lifetime. If you are a newbie and ask this question to someone who is already regarded as a programmer, you’d definitely get an answer. Then you ask this to some other programmer, s/he might give you a different answer. If you ask this in a programmers group or forum, you’d be blown away by the suggestions. Now you have another question on top of the previous one, “who is right?”There are so many options: C, C++, Java, Go, JavaScript(would Oracle sue me for using it in this article?), PHP and so on. Hardcore fans of the languages always argue why their one is better and others one sucks. If you search google (...)

    #learn-to-code #which-coding-language #programming-languages #coding-language


  • Revue de presse de l’April pour la semaine 13 de l’année 2018
    https://linuxfr.org/news/revue-de-presse-de-l-april-pour-la-semaine-13-de-l-annee-2018

    La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Sommaire

    [FIGARO] PeerTube, une tentative d’alternative française et décentralisée à YouTube [France Culture] "J’ai voulu reprendre le contrôle de mes données" [Usbek & Rica] Cédric Villani : « Je n’ai pas peur de la singularité technologique » [La Tribune] Menace sur le logiciel libre [Developpez.com] API Java dans Android : Oracle parvient à faire annuler la décision rendue en faveur de Google [Chroniques d’Architecture] Qui dit libéral dit (logiciel) libre ? lien n°1 : Aprillien n°2 : Revue de presse de (...)


  • Who really contributes to open source | InfoWorld
    https://www.infoworld.com/article/3253948/open-source-tools/who-really-contributes-to-open-source.html

    Microsoft has been nipping at the top open source contributor position for years, but a new analysis by Adobe developer Fil Maj puts Microsoft into a whole other universe of contributions. Or, at least, of contributors.

    Using the GitHub REST API to pull public profile information from all 2,060,011 GitHub users who were active in 2017 (“active” meaning ten or more commits to public projects), Maj was able to pull the total number of corporate contributors to GitHub, with results that might surprise you.

    Which leaves us with Microsoft having twice the number of contributors of its next nearest competitor, Google. For those of us that were around when Microsoft castigated open source as a “cancer” and “anti-American,” this is a remarkable change of heart (or, as I’ve argued, a change of business model). Microsoft has long appreciated the value of developers, but Azure has given Microsoft license to embrace open source as a way to attract them to its platform.

    Meanwhile, Amazon, so often snubbed as an open source ne’er-do-well, comes in at No. 6 in the rankings, with close to 900 contributors. Amazon has perhaps not worn open source on its sleeve in quite the same was as Google and Microsoft have, but it remains a strong contributor to the projects that feed its developer community.

    Other takeaways? Chinese companies like Baidu, Tencent, and Alibaba, which have long been perceived to be net consumers of open source, actually contribute quite a bit. Ditto Oracle, a company to which I’m generally happy to hand out criticism, ranks very high amongst its legacy peers, largely due to its contributions to MySQL and Linux, though not exclusively so.

    #Logiciel_libre #Open_source #Developpeurs #Microsoft


  • J’aime pas la dépendance des administrations françaises à Google.

    EDIT Liste des sites qui utilisent des scripts externes des #gafa.

    Quand je remplis un formulaire de la CAF et que je dois valider un #captcha fourni par la société Google LLC (ci-après « Google »), sise au 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, États-Unis et que mes informations leur sont de fait transmises.

    #boycott_google
    #indépendance_des_administrations_françaises
    #internet_pour_le_capitalisme

    (Apparté apprendre en sus que le captcha à images est pour l’apprentissage IA des drônes / maven)

    • Utilisation de nos Services par une entreprise

      Si vous utilisez nos Services pour le compte d’une entreprise, cette dernière doit accepter les présentes Conditions d’Utilisation. Elle doit en outre dégager de toute responsabilité Google, ses sociétés affiliées, ses agents et ses salariés et les garantir contre toute réclamation, poursuite ou action en justice résultant de ou liée à son utilisation des Services ou faisant suite à une violation des présentes Conditions d’Utilisation, y compris toute responsabilité et charge financière résultant de réclamations, de pertes ou de dommages constatés, de poursuites engagées et de jugements prononcés, et des frais de justice et d’avocat afférents.

      À propos de ces Conditions d’Utilisation

      Nous sommes susceptibles de modifier ces Conditions d’Utilisation ou toute autre condition d’utilisation complémentaire s’appliquant à un Service, par exemple, pour refléter des modifications de la loi ou de nos Services. Nous vous recommandons de consulter régulièrement les Conditions d’Utilisation.

    • Je liste
      service des cartes grises et immatriculation en ligne
      https://ants.gouv.fr/monespace/s-inscrire
      gorgé de google analytics et accompagné d’un tissu de mensonge

      Politique de confidentialité - Utilisation de cookies

      Lors de la consultation de nos sites :

      ants.gouv.fr,
      passeport.ants.gouv.fr,
      immatriculation.ants.gouv.fr
      permisdeconduire.ants.gouv.fr,

      des cookies sont déposés sur votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette.
      Outil de mesure d’audience

      L’outil de mesure d’audience Google Analytics est déployé sur ces sites afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs.
      Dans le cadre de l’utilisation de cet outil, nos sites sont amenés à utiliser des témoins de connexion appelés « cookies » et à stocker des informations relatives au profil de ses visiteurs (équipement, navigateur utilisé,...), à leur navigation sur le site et la fréquence des visites.

      Ces informations collectées ne contiennent aucune donnée personnelle.

      Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements ;
      Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes ;
      Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

      rien que pour rigoler, livraison d’infos à Google America, mais défense de la langue française

      Un mél d’activation de votre compte vient de vous être envoyé.

      raa le #mél quelle bonne blague

    • Je liste, celui-là il est dodu : https://www.service-public.fr
      – 247realmedia.com
      – gstatic.com
      – google.com + google analytics

      et pompon, on cède aux obligations DU moteur de recherche

      <meta name="google-site-verification" content="EjfbmjAxVpCGzkyjF4wTemZfr0-HRfRr0Cltkv4VpUs"/>

      et pour ceux que 247realmedia intéresse …
      https://en.wikipedia.org/wiki/24/7_Media

      24/7 Media, formerly 24/7 Real Media is a technology company headquartered in New York City and 20 offices in 12 countries, specializing in Digital Marketing. It provides new type of digital technology marketing solutions for publishers, advertisers and agencies globally. It was formerly listed as “TFSM” on the NASDAQ stock exchange. The company was purchased by WPP plc in 2007 for $649 million.[1][2] David J. Moore is the Chairman, Founder & CEO. He also served as chairman of the Interactive Advertising Bureau. In December, 2013, 24/7 Media announced it would merge with GroupM subsidiary, Xaxis.[3]

      Il faudrait arrêter de taper sur les prisonniers de facebook pour s’en prendre à ceux qui se vantent d’être nos représentants politiques.

      https://www.service-public.fr/P10001

      La plateforme technique de service-public.fr a fait l’objet d’un travail préparatoire approfondi avec la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) en vue d’offrir aux usagers toutes les garanties en matière de sécurité et de confidentialité de leurs données.

      #publicité_mensongère

      @intempestive

    • https://www.franceculture.fr

      ads-twitter.com
      ajax.googleapis.com
      doubleclick.net
      facebook.net
      google-analytics.com
      googleadservices.com
      outbrain.com

      En poursuivant votre navigation, vous acceptez nos CGU et le dépôt de cookies qui permettront : la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d’audience et le ciblage des publicités.

      et ta sœur

      Conditions générales d’utilisation des sites de Radio France - Radio France
      http://www.radiofrance.fr/mentions-legales-radio-france/conditions-generales-d-utilisation-des-sites-de-radio-france

      Les données personnelles collectées sont destinées à Radio France et en particulier aux directions suivantes :

      – La direction du marketing relationnel ;
      – La direction du numérique ;
      – La direction de la musique et de la création culturelle.

      Les informations personnelles collectées par Radio France pour les finalités décrites à l’article 7.3 ne sont ni vendues, ni échangées.

      Bien s’assurer que les données collectées sont gratuites pour les #Gafas et après ça pleure pour que Total paye ses impôts, oups Google

    • Y aurait pas des contre exemples, des bons élèves je veux dire parmi les sites administratifs… en plus ça m’a totalement déprimée votre histoire de drones là.
      Franchement je vois pas comment on peut éviter ça individuellement vu qu’il y a des démarches administratives difficilement contournables. Je bloque énormément de choses sur le web par le javascript mais là c’est difficile de passer outre le captcha.
      Il y a des alternatives pour les sites au captcha de Google ?

    • Oui il y a des outils, mais qui servent peu au final si ils ne sont que pour certain·es expert·es averti·es .
      TOR modifie l’adresse IP et les bloqueurs de publicité sont déjà un petit pas franchi par plus de monde.

      Là je souligne un système délibéré et globalisé de revente des données (en échange d’outils si « pratiques », terme lu dans un livre d’une intellectuelle française très prisée qui avoue être accroc à instagram… (misère)) par des abruti·es de webmaster qui ne sont encadrés par aucune formation politique ou éthique, ou même en dernier recours par le législateur. (rappelle toi que la cnil n’a aucun moyen c’est juste un leurre à montrer à ceux qui critiquent)

      En l’état actuel listé ici, on a définitivement la preuve que les représentants politiques sont incapables de défendre nos libertés et que l’hégémonie de Google et de FB ne les dérange absolument pas. Et encore moins dans l’exercice du pouvoir. Tous les petis cheffaillon·es des administrations qui décident des outils du web à utiliser sont persuadés devoir faire une course aux nouvelles tehcnologies avec en saint graal la récolte des données. Et pire, depuis que la france a vendu le traitement des données de renseignements aux américains, voir #palantir

      Il faudrait interdire tous dépôts de scripts externes sur les sites de services publics (d’autres préconisent de tuer les services publics pour aller plus vite) et les mensonges qui accompagnent « la protection de vos données » sur ces sites.

    • Sans vouloir dédouaner les administrations publiques ou para-publiques citées dans ce fil, si les GAFAM sont enkystés dans leurs sites Web, c’est aussi dû aux pratiques de leurs prestataires. Des cas de collusion manifeste existent, mais la plupart du temps, c’est la « culture » des équipes de développement de trouver bien pratique d’inclure des outils tiers gratuits par chers et de ne pas contester les demandes délirantes des MOA. Et aussi valorisant, dans tous les sens du terme. Quand on fait un projet pour l’agence de certification de la saucisse de Morteau, c’est quand même cool (et bankable) de pouvoir dire qu’on participe à la mise au point d’une intelligence artificielle... Au delà des têtes à claque qui s’affichent dans les média, c’est bien dans le caractère faussement anodin de cette force de travail qui a toujours les meilleures raisons du monde de ne pas exercer de droit de retrait, que se trouve le point d’appui de la « start-up nation »

      L’argument moral selon lequel une administration publique ne devrait pas alimenter la machine à ficher est certes à mobiliser, mais il y a aussi des facteurs socio-techniques à contester dont les ressorts sont bien plus puissants.

    • @ktche
      Quand on a la tête dans le cul du web, et un minimum de clairvoyance, on ne dit rien parce qu’on pense que tout le monde le sait.
      Les gafam qui s’incrustent dans les sites publics ou territoriaux soulèvent le manque de prise en compte du problème de l’espionnage industriel, et ce n’est donc pas que moral ou pour la défense des libertés et des données personnelles. Il serait peut-être temps de faire du bruit autour de ce scandale non ?

      Quant à l’argument des facteurs socio-techniques il est sous tendu par une culture capitaliste qui pose certaines priorités et que le législateur est censé encadrer. Et puis, je suis d’accord avec toi mais cela m’intéresse moins à questionner que les ressorts humains.

      Très énervée depuis longtemps d’avoir compris que l’important en informatique web (celle que je pratique et dont je peux parler en tout cas) n’est pas l’intelligence : douter et simplifier y sont 2 mots honnis. Il faut compliquer les choses et utiliser un langage de médecins de Molière pour garder son technorang.
      #presse-bouton

    • https://franceconnect.gouv.fr
      (impots, ameli CPAM, laposte)

      …franceconnect.gouv.fr
      …bootstrapcdn.com
      …cloudflare.com
      …google-analytics.com
      …jquery.com
      …livechatinc.com
      …prismic.io

      Ah wééé quand même france | connect | gouv | fr, et avec ça, ils ont pas honte ? je sais pas pourquoi les impots sont pas directement connectés avec la NSA, ce serait plus rapide quand même.
      Bon déjà ils nous forcent la main en accédant directement à nos comptes en banque pour prélever les impôts, alors installer des scripts de serveurs externes privés qui nous sifflent nos données, rien à foutre

    • Tiens, encore un qui se fout bien de refiler tes données Les Agessa, la sécurité sociale des auteurs, ah ben wéé bien sur s7.addthis.com

      Un petit récapitulatif ?
      addthis.com/privacy/terms-of-service/

      Thanks for choosing to use the AddThis Services. The AddThis Services are provided by Oracle America, Inc. (“Oracle”) located at 500 Oracle Parkway, Redwood Shores, CA 94065. By using the AddThis Services, you are agreeing to the following Terms of Service (these “Terms”). These Terms confirm and clarify respective rights and obligations between Oracle and you in connection with your access to and use of the AddThis Services.

      You and Oracle agree as follows:

      ORACLE IS WILLING TO AUTHORIZE YOUR ACCESS TO THE ADDTHIS SERVICES ONLY UPON THE CONDITION THAT YOU ACCEPT THAT THESE TERMS GOVERN YOUR USE OF THE ADDTHIS SERVICES. BY SELECTING THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT” BUTTON OR BOX (OR THE EQUIVALENT) OR INSTALLING OR USING THE ADDTHIS SERVICES, YOU INDICATE YOUR ACCEPTANCE OF THESE TERMS AS AN AUTHORIZED REPRESENTATIVE OF YOUR COMPANY OR ORGANIZATION (IF BEING ACQUIRED FOR USE BY AN ENTITY) OR AS AN INDIVIDUAL, AND AGREE TO COMPLY WITH THE TERMS THAT APPLY TO YOUR ACCESS AND USE. IF YOU ARE NOT WILLING TO BE BOUND BY THESE TERMS, DO NOT SELECT THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT”

      Qu’on arrête de nous faire croire qu’il n’y a eu personne pour accepter ces licences de surveillance par un tiers. Et personne n’assume ces irresponsables ? même pas les députés avec la loi rideau de fumée de protection des données qui permet de nous spammer un peu plus.

      #finger_print #vie_privée #foutage_de_gueule

      https://fr.wikipedia.org/wiki/AddThis

      Atteinte à la vie privée

      Des chercheurs universitaires ont découvert que ce service utilisait la technique de ciblage appelée « canvas fingerprinting » afin de pouvoir dresser le profil des visiteurs de sites utilisant AddThis, en identifiant leur navigateur web et en agrégeant les données des différents sites visités. Ce service est le plus répandu parmi ceux qu’ils ont détecté1.

    • Reçu un mail de la part de la personne qui me suit à pôle emploi. Je la cite :

      Afin de faire le point sur votre accompagnement et la mise à jour de votre dossier, je vous invite à répondre aux deux questionnaires ci-dessous…

      S’ensuit deux liens vers un questionnaire à chaque fois. Le 1er chez webquest que j’ai rempli en traînant les pieds et le 2ème est évidemment un formulaire… GOOGLE ! Alors là ça m’a trop saoulé. En plus, rien d’anonyme évidemment avec le n° d’identifiant associé à mon nom, n° de téléphone, mail, adresse et j’en passe… remplissage OBLIGATOIRE sinon c’est pas drôle ! Mmmh ça va être la pêche aux données !
      Le problème c’est qu’il y a une menace derrière :

      Sans réponse de votre part avant le 30 juillet 2018, vous serez convoqué à un atelier de présentation de votre accompagnement et de l’offre de service.

      Noooooooon ! Pas l’atelier pitiéééééé !!!!!!!! J’ai essayé de contourner le problème en envoyant un mail où je disais que je refusais de laisser mes données sur des serveurs externes à pôle emploi juste pour lui simplifier la vie ou pour valider sa paresse (enfin ça j’ai pas écrit quand même !) Et j’ai répondu aux questions de façon plus ou moins sérieuse via ce mail.
      Bon, je pense que je vais quand même être condamnée à l’atelier, sniffff ! Et je risque d’être classée parmi les récalcitrant·e·s, ce qui est beaucoup plus problématique pour la suite.

    • @ninachani je suis sincérement désolée pour toi, courage. Il ne faut surtout pas rester seule, as-tu contact avec une asso de chomeuses et chomeurs qui pourrait agir et rédiger en son nom un courrier contre l’usage de Google ? cf http://www.actuchomage.org/Notre-selection-de-liens/Associations-de-Defense-des-Chomeurs-et-autres/index.php

      La surveillance et le contrôle ont pris pour territoire de conquête et d’expérimentation les plus faibles car ils n’ont pas les moyens de se défendre. Le pouvoir politique se sert ensuite de ces données récoltées comme autant d’accusations pour asseoir ses politiques répressives.


  • Revue de presse de l’April pour la semaine 49 de l’année 2017
    https://linuxfr.org/news/revue-de-presse-de-l-april-pour-la-semaine-49-de-l-annee-2017

    La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Sommaire

    [Numerama] Le gouvernement sera-t-il forcé de publier le code source des réforme fiscales à venir ? [LeMagIT] Rétropédalage de Munich sur LiMux : le début d’une explication [Global Security Mag] Restitution de l’Etude 2017-2022 sur l’évolution du marché du logiciel libre : La France, championne d’Europe ! [ZDNet France] Le RGPD exige (enfin) un consentement éclairé [Journal du Net] De grands projets open source lancés pour réduire la dépendance à Oracle [Investigate Europe] Investigate Europe (...)


  • MySQL Workbench 6.3.10 GA has been released
    https://mysqlworkbench.org/2017/11/mysql-workbench-6-3-10-ga-has-been-released

    Dear MySQL users, The MySQL developer tools team announces 6.3.10 as our GA release for MySQL Workbench 6.3. For the full list of changes in this revision, visit http://dev.mysql.com/doc/relnotes/workbench/en/changes-6-3.html For discussion, join the MySQL Workbench Forums: http://forums.mysql.com/index.php?152 Download MySQL Workbench 6.3.10 GA now, for Windows, macOS 10.11+, Oracle Linux 7, Fedora 26 and 27, Ubuntu 16.04 and 17.10 or sources, from: http://dev.mysql.com/downloads/tools/workbench Enjoy! Changes in MySQL Workbench 6.3.10 (2017-11-15) Bugs Fixed Performance information within the Administration – Dashboard tab demonstrated a slow rate of refresh on hosts running macOS High Sierra. (Bug #26921498) Tooltips within the Administration – Dashboard tab did not display when (...)


  • Comment les entreprises surveillent notre quotidien – Framablog
    https://framablog.org/2017/10/25/comment-les-entreprises-surveillent-notre-quotidien

    Une enquête long, minutieuse, terrible.

    Bien sûr, vous connaissez les #GAFAM omniprésents aux avant-postes pour nous engluer au point que s’en déprendre complètement est difficile… Mais connaissez-vous Acxiom et LiveRamp, Equifax, Oracle, Experian et TransUnion ? Non ? Pourtant il y a des chances qu’ils nous connaissent bien…

    Il existe une industrie très rentable et très performante des données « client ».

    Dans ce long article documenté et qui déploie une vaste gamme d’exemples dans tous les domaines, vous ferez connaissance avec les coulisses de cette industrie intrusive pour laquelle il semble presque impossible de « passer inaperçu », où notre personnalité devient un profil anonyme mais tellement riche de renseignements que nos nom et prénom n’ont aucun intérêt particulier.

    #GAFA #Surveillance #Marketing


  • Accusé de financer des études universitaires qui servent ses intérêts, Google riposte
    http://www.numerama.com/tech/276114-accuse-de-financer-des-etudes-universitaires-qui-servent-ses-intere

    L’organisme à but non lucratif Campaign for Accountability accuse Google de financer des études universitaires sur des sujets politiques - vie privée, concurrence... - qui servent ses intérêts, souvent en manquant de transparence. Le géant de Mountain View contre-attaque en accusant l’organisme de servir la cause de son rival Oracle. Pour protéger ses intérêts, Google n’hésite pas à financer des recherches universitaires qui vont dans son sens, à coup de de millions de dollars, selon le rapport publié (...)

    #Google #domination #lobbying #Campaign_for_Accountability_(USA)

    ##Campaign_for_Accountability__USA_


  • BOYCOTT the June 19 Tech Summit
    https://techsolidarity.org/boycott_the_june_19_summit.html

    Boycott the Trump Summit

    On Monday, June 19, the CEOs of at least six major tech companies plan to fly to the White House to attend a meeting with Donald Trump. The known attendees are:

    Jeff Bezos, Amazon
    Satya Nadella, Microsoft
    Tim Cook, Apple
    Safra Catz, Oracle
    Ginny Rometty, IBM
    Eric Schmidt, Alphabet (aka Google)

    The remit of the group will be to “transform and modernize” government information technology and digital services, under the leadership of Jared Kushner, the president’s son-in-law.

    This meeting doesn’t have to happen. Tech employees have the power to stop it.

    We’ve learned in the last six months that there is no clean way to do business with the Trump Administration. The President does not respect boundaries or institutions. You are either for him, or against him. That decision doesn’t belong to our CEOs; it belongs to us as an industry.

    Tech executives met with Trump once before, in a famously awkward December meeting in Trump Tower. They know perfectly well who they’re dealing with, and yet they’re choosing to offer their tacit support to:

    - A president who has attempted to bar people, including our own neighbors and colleagues, from entering the United States based on their religious beliefs or national origin.
    - A president who has boasted on tape of his history of sexual assault.
    - A president who has made shameless use of his office to profit his many business interests.
    - A president who has unilaterally withdrawn the United States from the Paris agreement, and makes public statements doubting the existence of climate change.
    - A president whose Administration is even now passing a bill in secret to deprive millions of Americans of health care.
    - A president who fired his own FBI director for investigating his Administration, and who now accuses him of perjury.
    - A president whose agenda for tech includes dismantling the few remaining protections on online privacy, and eliminating net neutrality.

    Appel au boycott de la réunion des Gafam avec Trump le 19 juin 2017.


  • ID unique : Adobe, Oracle et Salesforce attaquent Google et Facebook
    http://www.journaldunet.com/ebusiness/crm-marketing/1194998-id-unique-comment-adobe-oracle-et-salesforce-s-attaquent-a-goo

    Dans la guerre que livrent Adobe, Oracle et Salesforce à Google sur le terrain du martech, il est une bataille majeure que le trio entend gagner : celle de l’identifiant unique. Car depuis le lancement d’Audience Center d’Adobe, le rachat de Bluekai par Oracle et celui de Krux par Salesforce, le trio s’est positionné sur le créneau de la data management platform (DMP). Tous ont en effet besoin de permettre à leurs clients de recibler en emailing ou en achat média un internaute passé par leur site, ou de savoir que tel client physique correspond à tel cookie. Problème : sur ce terrain, Google (lui aussi fournisseur de DMP) a une énorme longueur d’avance avec ses millions d’Android ID et ses adresses Gmail.

    « Faute d’avoir de la donnée loguée, Adobe, Oracle et Salesforce s’appuient sur des algorithmes pour réconcilier pools de cookies et ID uniques », explique Julien Ribourt. Dans cette perspective, deux approches existent. D’abord, celle déterministe qui s’appuie sur des éléments de login. La techno sera capable d’associer une ID aux cookies des utilisateurs logués. L’autre, baptisée approche probabiliste, s’appuie sur l’analyse de comportements de navigation pour réconcilier des cookies navigateurs autour d’un identifiant unique….

    C’est à cette dernière approche qu’Oracle a décidé de s’attaquer en mettant la main sur Crosswise, un outil de réconciliation probabiliste cross-device. Son principe : faire tourner l’algorithme sur la donnée de ses clients pour détecter des « patterns » et savoir qu’un cookie Safari X correspond au même utilisateur qu’un cookie Chrome Y.

    #big_data #surveillance #publicité


  • Pour des états généraux de l’Internet indépendant - Libération
    http://www.liberation.fr/debats/2016/12/15/pour-des-etats-generaux-de-l-internet-independant_1535520

    L’espace social se réduit, l’espace discursif se réduit, l’espace de consultation (nos écrans de smartphones) se réduit, le temps d’attention se réduit et se fractionne à l’avenant.

    L’histoire des sciences et des techniques algorithmiques est devenue celle des ruses de la persuasion technologique permettant aux plateformes de s’assurer que rien ne pourra leur être caché ou dissimulé alors même qu’elles auront tout loisir de nous imposer tel ou tel déterminisme algorithmique. Ce que l’on nous vendait hier comme de l’« empowerment », de la « capacitation » est devenu, en quelques années, une impuissance, une aliénation.

    La seule solution consiste à donner corps à l’idée du chercheur en sciences de l’information Dirk Lewandowski, en créant un index indépendant du Web. Car tout part de là, à commencer par la fin des monopoles et des effets de rente actuels. C’est techniquement possible, à court terme, et à un coût raisonnable. Ce n’est pas une utopie mais une nécessité pour s’éviter, collectivement, un gouvernement mondial des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) à la solde de quelques lobbys.

    Toutes les conditions sont réunies pour que se réunissent des états généraux du Web pour construire cet index indépendant qui seul pourra nous rendre nos libertés et nos illusions perdues.

    Sinon ? Sinon, l’essentiel de l’avenir du monde connecté se jouera à New York, où les patrons de Google, de Facebook, d’Amazon, d’IBM, d’Oracle, de Microsoft, de Cisco et d’Apple ont rencontré mercredi Donald Trump.

    #Olivier_Ertzscheid #web
    Il y a urgence.

    • Il y a une difficulté logique dans cet article :
      “Ce que l’on nous vendait hier comme de l’« empowerment », de la « capacitation » est devenu, en quelques années, une impuissance, une aliénation.”

      "On nous vendait", ça signifie quoi ? Que celleux qui défendaient "hier" le #web_indépendant préparaient en fait le terrain pour Facebook ? Et ça justifierait de défendre aujourd’hui le web indépendant ?

      Je m’interroge sur la manière de présenter le sujet, et sur l’impensé qui est derrière.



  • Ingénieur Systèmes orienté DevOps - ODISO
    https://www.odiso.com/recrutement/ingenieur-systemes-oriente-devops

    Rejoindre Odiso (B.U. M6Web) c’est rejoindre une équipe de passionnés qui ont soif d’apprendre et de partager dans un processus d’amélioration continue permanent. Nous recherchons un Ingénieur Systèmes orienté DevOps ayant l’envie de travailler sur des projets critiques en pleine expansion et une activité en forte croissance. Si vous avez une vrai culture de l’hébergement web, de scalabilité, d’automatisation, de monitoring, de webperf, mais surtout si vous avez soif d’apprendre tout en partageant votre savoir, vous devriez pouvoir prendre du plaisir à travailler chez nous.

    Les Missions
     
    – Vous faire plaisir !!! Bien sûr, tout ne sera pas rose, mais c’est quand même plus sympa de travailler en aimant ce qu’on fait.
    – Participer à la conception de nos infrastructures avec des notions fortes de continuité de services, de performances, d’automatisations en mesurant le tout et surtout en amélioration continue.
    – Concevoir et accompagner à la mise en place de projets haute-disponibilité et haute-performance pour nos clients mais aussi pour les projets M6 Web
    – Maintien en Condition Opérationnelle de nos différentes plate-formes.
    – Nourrir votre curiosité sur des technologies innovantes, libres et opensource.
    – Créer et maintenir des procédures opérationnelles.
    – Automatiser, Tester et Mesurer aux maximum toutes tâches.
    – Positionner la sécurité au cœur des projets

    Les Technologies 

    – Systèmes : GNU/Linux Debian & CentOS, Windows server
    – Services Web : Apache, Nginx, PHP-FPM, Varnish, IIS…
    – Service Load Balancing : Haproxy, keepalived, Corosync, pacemaker…
    – Réseaux : Mellanox, Cisco, Topologie Leaf-Spine, IPv4/IPv6, BGP, gestion des transits et optimisation de peerings, troubleshooting, DDoS Mitigation, IPS, Gestion du RIPE (LIR)
    – Firewall : PaloAlto, Pfsense
    – Stockage : Ceph, NetApp
    – Bases de données : MySQL, SQL Server, Postgresql, Oracle, MongoDB, Cassandra…
    – Virtualisation : KVM, Proxmox
    – Supervision : Shinken, InfluxDB, Grafana, Telegraph
    – Gestion des configurations : Puppet, Mcollective
    – Scripting : Perl, bash, python
    – Contenaire : Docker, Rocket, Kubernetes, OpenShift…

    Les Savoir-être
     
    – Travail en équipe
    – Bienveillance
    – Curiosité
    – Rigueur
    – Initiative
    – Partage de la connaissance
    – Réactivité

    Profil Recherché 

    – Bac +4/5 minimum ou avoir un très gros bagage technique.
    – Connaissance du monde de l’hébergement de projets web et du cloud.
    – Maîtriser une partie des technos pré-citées
    – Des connaissances du monde des contenaires et leur orchestration sont appréciées.
    – Des notions ITIL v3 sont appréciées.
    – Esprit ouvert et soif d’apprendre.
    – Passionné(e) par votre métier, vous serez accompagné(e) et formé(e) à nos technologies et process.

    Infos Utiles
     
    – CDI
    – Astreintes potentielles
    – Bureau (tout neuf) situé à La Madeleine
    – Nombreux avantages sociaux (R.T.T., Participation, Intéressement, Tickets Resto…)


  • MySQL Workbench 6.3.9 GA has been released
    http://mysqlworkbench.org/2017/02/mysql-workbench-6-3-9-ga-has-been-released

    Dear MySQL users, The MySQL developer tools team announces 6.3.9 as our GA release for MySQL Workbench 6.3. For the full list of changes in this revision, visit http://dev.mysql.com/doc/relnotes/workbench/en/changes-6-3.html For discussion, join the MySQL Workbench Forums: http://forums.mysql.com/index.php?152 Download MySQL Workbench 6.3.9 GA now, for Windows, Mac OS X 10.10+, Oracle Linux 7, Fedora 24 and 25, Ubuntu 16.04 and 16.10 or sources, from: http://dev.mysql.com/downloads/tools/workbench


    • Les 8 personnes les plus riches au monde possèdent 426 milliards de dollars, soit autant que les 3.6 milliards de personnes les plus pauvres, soit la moitié de la planète.

      Alors que près d’un milliard de personnes survivent avec moins de 2 dollars par jour, ces 8 personnes les plus riches peuvent vivre plus d’un siècle en dépensant 1 million de dollars par jour sans être ruinées :

      1. Bill Gates : américain, fondateur de Microsoft (patrimoine de 75 milliards de dollars)
      2. Amancio Ortega : espagnol, fondateur d’Inditex qui détient la chaîne de prêt-à-porter Zara (patrimoine de 67 milliards de dollars)
      3. Warren Buffet : américain, PDG et premier actionnaire de Berkshire Hathaway (patrimoine de 60,8 milliards de dollars)
      4. Carlos Slim Helu : mexicain, propriétaire de Grupo Carso (patrimoine de 50 milliards de dollars)
      5. Jeff Bezos : américain, fondateur, président et directeur général d’Amazon (patrimoine de 45,2 milliards de dollars)
      6. Mark Zuckerberg : américain, président, directeur général et cofondateur de Facebook (patrimoine de 44,6 milliards de dollars)
      7. Larry Ellison : américain, cofondateur et PDG d’Oracle (patrimoine de 43,6 milliards)
      8. Michael Bloomberg : américain, fondateur, propriétaire et PDG de Bloomberg LP (patrimoine de 40 milliards de dollars)

      #oxfam #riches #pauvres #richesse #pauvreté

      en anglais :
      https://seenthis.net/messages/560881

    • Les 21 #milliardaires_français les plus riches sont, en ordre décroissant de leur patrimoine net :

      #Liliane_Bettencourt : héritière de la marque de cosmétiques l’Oréal ; #Bernard_Arnault : propriétaire du groupe de luxe LVMH ; #Serge_Dassault : président du groupe aéronautique Dassault ; #Francois_Pinault : fondateur de Kering un des leaders mondiaux de l’habillement et des accessoires ; #Alain_Wertheimer et #Gerard_Wertheimer : propriétaires de Chanel et des cosmétiques Bourjois ; #Xavier_Niel : fondateur du fournisseur d’accès internet et opérateur mobile Free ; #Emmanuel_Besnier : PDG de Lactalis ;
      #Jean-Claude_Decaux : fondateur de la société JCDecaux ; #Patrick_Drahi : président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, principal actionnaire du groupe SFR, de Virgin Mobile ; #Vincent_Bolloré : PDG du groupe Bolloré et à la tête des conseils de surveillance de Vivendi et du groupe Canal+ ; #Pierre_Bellon : fondateur et président d’honneur de Sodexo ; #Carrie_Perrodo, propriétaire et co-fondatrice du groupe pétrolier Perenco,
      #Martin&Olivier_Bouygues : respectivement PDG et Directeur général délégué du groupe Bouygues ; #Michel_Leclercq : fondateur de Decathlon ; #Alain_Merieux : fondateur de bioMérieux, leader mondial de la microbiologie ;
      #Bernard_Fraisse, fondateur de Fareva, important sous-traitant pharmaceutique ; #Marie_Besnier_Beauvalot, une des héritières du groupe Lactalis ; #Jean-Michel_Besnier : un des héritiers du groupe Lactalis ; #Jean_Pierre_Cayard : directeur de la Martiniquaise, spécialisée dans la fabrication et la distribution de vins et spiritueux ; #Louis_Le_Duff : fondateur du Groupe Le Duff, qui regroupe des enseignes de restauration et d’alimentation telles que Brioche Dorée, Del Arte, Bridor, etc.

    • Il n’y a pas les Mulliez dans la liste ?
      Curieux, un euro sur 10 dans le commerce, c’est pour leurs magasins.
      C’est une fortune professionnelle, au statut étrange.

      Pas mal de bonnes informations sur http://richessem.eklablog.com/challenges-classement-des-grandes-fortunes-2016-a126333158
      Exemples :
      – Article 241 - Les faux calculs de Challenges sur les grandes fortunes - le cas Klaba
      http://richessem.eklablog.com/article-241-les-faux-calculs-de-challenges-sur-les-grandes-fortu
      ❝a126662760
      Article 239 - Les faux calculs de Challenges sur les grandes fortunes - le cas Dassault
      Par Benoit Boussemart le 20 Juillet 2016 à 10:31

      Bonjour
      Après 4 pages (entre les pages 68 et 73) consacrées à l’épopée Dassault, Challenges nous livre son évaluation de la fortune familiale à 20 milliards d’euros. Bel arrondi. Nous sommes restés dans Capital à 14,06 milliards ; soit une « petite » différence de plus de 40%. Avec une explication limpide de Challenges sur la hausse de la fortune : de 2,5 Mds (évaluation de Challenges l’année dernière à 17,5 Mds), suite à « sa montée au capital de Dassault Aviation ».

      On croit rêver ! La fortune de Dassault est évaluée à partir de son holding familial : GIMD (Groupe Industriel Marcel Dassault). Et entre l’année dernière et cette année, le nombre de titres des sociétés détenues a évolué comme suit :
      – Dassault Systèmes : de 105 386 646 titres (41,11% du capital) à 105 716 646 (41,18% du capital) ;
      – Dassault Aviation : de 5 118 240 titres (50,55% du capital) à 5 118 240 titres (56,11% du capital). Le nombre de titres est inchangé ; c’est le % de détention qui grimpe, suite à une annulation de titres rachetés par Dassault Aviation, et non par GIMD ; et le récent rachat de titres Dassault Aviation (suite au désengagement d’Airbus) a également été effectué par Dassault Aviation. Les titres ont été vendus à 950 € l’action.
      – Immobilière Dassault : de 3 596 259 titres (59,47% du capital) ) à 3 666 132 titres (59,57% du capital) ;
      – Veolia Environnement : de 32 088 732 titres (5,71% du capital) à 26 788 732 titres (4,76% du capital) ;
      – Bio Mérieux : de 2 013 470 titres (5,1% du capital) à 2 013 470 (5,1% du capital).

      Toutes ces sociétés sont cotées : « Challenges » est donc dans l’obligation de valoriser ces titres à la valeur boursière. Ou alors, c’est du grand n’importe quoi. La moyenne des cours de bourse que nous avons retenue pour ces sociétés était respectivement de 70,13 €uros, 1 045,83 €, 36,4 €, 21,43 € et 112 € ; ce qui valorise ces sociétés cotées à 13 700 M€ (chacun pourra vérifier le calcul en multipliant de nombre de titres par la valeur des titres) ; il faut ajouter à ces sociétés les valorisations de Dassault Média (313 M€), d’Artcurial (12 M€) et de Château Dassault (35 M€). Le groupe est donc valorisé pour cette année à 14 060 M€.

      Si nous prenons la valeur actuelle des titres (vendredi dernier, clôture de bourse), nous avons respectivement 70,41 €, 962 €, 40,75 €, 19,35 € et 120 € ; ce qui valorise les sociétés cotées à 13 277 M€. En ajoutant les mêmes valeurs pour Dassault Media, Artcurial, et Château Dassault, ainsi que la dernière valorisation de trésorerie nette de GIMD (qui vient d’être publiée) à 165 M€, nous obtenons une valeur totale pour la famille Dassault de 13 802 M€.

      Challenges, à nouveau, est dans les « choux ». Il faut se demander pourquoi :
      – tout d’abord, il confond une hausse relative de la participation de GIMD dans Dassault Aviation (de 50,55% à 56,11%) avec le nombre de titres réellement détenu, qui lui ne bouge pas : Messieurs de Challenges, le nombre de titres de Dassault Aviation est passé de 10 125 897 titres l’année dernière, à 9 122 538 titres (suite à une annulation de titres rachetés par Dassault Aviation, et non par GIMD) ;
      – ensuite, il confond la valeur des actifs et passifs de Dassault Aviation, qui reprend ces achats de titres auto-détenus et leur impact sur le passif, avec la valorisation boursière. GIMD possède des titres Dassault Aviation, à la valeur boursière. Cette valeur tient compte de toutes les opérations faites par Dassault Aviation (bonnes comme mauvaises nouvelles - ventes de Rafales, ou rachat de titres ...) ; et seule cette valeur boursière compte ;
      – enfin, et comme à l’habitude, Challenges ne prend pas en considération les aspects financiers internes à GIMD. Ce qui valorise en plus le groupe cette année pour 165 M€.
      Lorsque tout cela est pris en compte, le Groupe Industriel Marcel Dassault vaut environ 14 Mds, et absolument pas 20 Mds. Nous maintenons notre évaluation, qui est incontestable. Messieurs les bouliers de Challenges, mettez comme nous vos chiffres sur la table ! Et nous verrons enfin qui se moque de qui ...
      B. Boussemart

      http://richessem.eklablog.com/article-239-les-faux-calculs-de-challenges-sur-les-grandes-fortu

    • En effet @tout_va_tres les #Mulliez sont absent de cette liste, peut être sont ils les 22ème j’ai posté cette liste qui provient du site d’oxfam france pour compléter celle de @sinehebdo . Beaucoup d’info sur la nébuleuse Mulliez sur tes liens précédent : « La richesse des Mulliez et les grandes fortunes » http://richessem.eklablog.com/bon-de-commande-les-grandes-fortunes-les-banquiers-et-les-politi

      A toutes (tous) les « ignares » à qui l’on dit qu’ils ne peuvent pas comprendre l’économie et les #magouilles_financières de toutes sortes. A celles et ceux qui sont victimes du jargon des économistes, de la langue de bois des hommes politiques et des discours des chefs d’entreprises assimilant leurs profits et le bien-être des populations, victimes qui sont priées de croire religieusement au salut par le libéralisme mondial. Vous avez dans cet ouvrage des idées, des notions qui peuvent paraître difficiles à comprendre ; ce n’est qu’une apparence. Le « dire d’expert », notamment en économie, est l’arbre fictif qui cache la forêt de l’exploitation des salariés.
      Les mécanismes de l’économie sont en fait très simples.
      Ce que le patron ne paie pas en salaires, il le met dans sa poche.
      Ce que la grande distribution prélève dans le commerce international en exploitant le travailleur chinois, elle le met dans sa poche. Ce n’est pas plus difficile que cela.
      Quand un « trader » spécule dans une banque, y compris en prenant des « assurances », personne n’ignore – supérieurs hiérarchiques compris – que les valeurs des titres ou des options sur lesquelles il spécule sont les mêmes valeurs acquises par les compagnies d’assurances, afin d’assurer les banques ! Il oublie surtout que ces valeurs n’existent que par référence aux richesses produites par le dur travail des hommes.
      Comme par le passé, le système financier international se mord la queue … et occulte les mécanismes démentiels qu’il crée, en faisant croire qu’il est possible de gagner de l’argent sans lever le pouce.
      Alors que les progrès de l’humanité permettraient de diminuer le temps de travail de ceux qui se lèvent tôt, et qui travaillent dans le réel, au prix de leur sueur et de leurs larmes ; quand il ne s’agit pas de leur sang et de leur vie.
      D’où l’intérêt de mettre en évidence le contenu financier et les discours de la première fortune professionnelle de France, notamment lorsqu’elle nous donne des leçons sur le partage du « savoir, de l’avoir, et du pouvoir ». Cet ouvrage est destiné à la démystification du « capitalisme familial » en général, et du groupe Mulliez en particulier. Ce « bon » capitalisme exploite comme l’ensemble du patronat ; il est familial par idéologie et intérêt. Et il mène l’ensemble de la planète droit dans le mur « économique ».

      Benoît BOUSSEMART, docteur d’Etat ès sciences économiques, est Maître de conférences à l’Université de Paris X-Nanterre.
      http://larichessedesmulliez.com

    • Je me suis fait une réflexion : ces chiffres sont frappant et, par la même, intéressant, mais ils peuvent nous faire faire fausse route.

      En effet, si on ne regarde que les plus gros patrimoines, ils ne permettent pas de résoudre le problème. Prenons #Bill_Gates, 75 milliards de dollars : il pourrait dépenser 1 million de dollars par jour pendant plus de 200 ans, et pourtant, s’il donnait 2 dollars par jours au milliard d’individus les plus pauvres, il ne tiendrait pas deux mois.

      Ce ne sont donc pas les plus gros #patrimoines qu’il faut regarder, mais les plus gros #revenus (tout en sachant bien entendu que ces gros patrimoines continuent de gagner de l’#argent), et ce sont ces revenus qu’il faut #redistribuer...

    • @Vanderling
      Comme l’explique Benoit Bousemart dans ses articles, et BCE_106 sur ce site et dans ses émissions de radio, les Mulliez sont difficilement classables, car en réalité, c’est une structure de 650 personnes, l’AFM L’Association Familiale Mulliez, non cotée en bourse et dont les membres ne peuvent leurs parts de société qu’à d’autres membres.
      Parmi eux, Gérard Mulliez, Patrick Mulliez . . . . .
      Oxfam a du mal à les classer, normal.
      (Oxfam fait un travail formidable en ce moment).
      Pour justifier le rang de la première fortune professionnelle de France, quelques unes de leurs sociétés connues par le public :

      AG Quick
      Alcampo,
      Alinéa
      Allied Carpets
      Amarine
      Aptonia
      Assiette_au_bœuf
      Atac
      Auchan
      Auchan_Drive
      Auto5
      B’Dom
      b’Twin
      Banque_Accord
      Boulanger
      Brice
      Carré_des_halles
      Chronodrive
      Cityper
      Colmark
      Cosily
      Cultura
      Decathlon
      Domyos
      Elea
      Electro_Dépôt
      Éric_Derville
      Essers
      Festein_d’Alsace
      Flunch
      Geologic
      Geonaut
      Grain_de_Malice
      Happychic
      Home_Market
      HTM8
      Il_ristorante
      Iménager
      Immochan
      Inesis
      Jules
      Kalico
      Kiabi
      Kiloutou
      Kipsta
      Koodza
      La_Rinascente
      La_Vignery
      Le_Bistrot_du_Boucher
      Le_Petit_Cuisinier
      Les_3_Brasseurs
      Les_halles_d’Auchan
      lokeo
      Maxauto
      Maximarché
      Midas
      Milonga
      Mobivia
      Nabaiji
      Norauto
      O’Sush
      Orao
      Oxylane
      Phildar
      Picwic
      Pilkie
      Pizza_Paï
      Prixbas
      Quechua
      Rik_et_Rok
      RougeGorge_lingerie
      RT_Mart
      Sabeco
      Saint_Maclou
      Salad_&_Co
      Saturn
      Simply_Market
      Supermercados
      Surcouf
      Teppichfreund
      Top Office
      Tribord
      Pimkie
      WebDistrib
      Youg’s
      Oney

    • @Dror@sinehebdo, c’est vrais, mais ne leur demandons pas de dépenser ou de faire des dons.
      Qu’ils payent, et que leurs sociétés payent leurs impôts comme tout le monde, cela résoudrait le problème.

      Bill Gates, ne se ficherait il pas de nous en ayant transféré son immense fortune à une fondation qu’il dirige ?
      Qu’il dirige en payant un minimum d’impôts, bien sur et en nous faisant la faveur de payer à sa place.