company:oracle

  • Cory Doctorow: Fake News Is an Oracle – Locus Online
    https://locusmag.com/2019/07/cory-doctorow-fake-news-is-an-oracle

    In the same way, science fiction responds to our societal ideomotor responses. First, the authors write the stories about the futures they fear and rel­ish. These futures are not drawn from a wide-open field; rather, they make use of the writer’s (and audience’s) existing vocabulary of futuristic ideas: robots, internets and AIs, spaceships and surveil­lance devices. Writers can only get away with so much exposition in their fiction (though I’ve been known to push the limits) and so the imaginative leaps of a work of fiction are constrained by the base knowledge the writer feels safe in assuming their readers share.

    So the writers write the stories. Then the editors choose some of those stories to publish (or the writers publish them themselves). Then readers choose some of those stories to elevate to the discourse, making them popular and integrating them into our vocabulary about possible futures, good and bad. The process of elevation is complicated and has a lot of randomness in it (lucky breaks, skilled agents, PR wins, a prominent reviewer’s favor), but the single incontrovertible fact about a SF work’s popularity is that it has captured the public’s imagination. The warning in the tale is a warning that resonates with our current anxieties; the tale’s inspiration thrums with our own aspirations for the future.

    Reading a writer’s fiction tells you a lot about that writer’s fears and aspira­tions. Looking at the awards ballots and bestseller lists tells you even more about our societal fears and aspirations for the future. The system of writers and readers and editors and critics and booksellers and reviewers act as a kind of oracle, a societal planchette that our hands rest lightly upon, whose movements reveal secrets we didn’t even know we were keeping.

    Which brings me to “fake news.”

    “Fake news” is a nearly useless term, encompassing hoaxes, conspiracy theories, unfalsifiable statements, true facts spoken by people who are seek­ing to deceive audiences about the identity of the speaker, and as a catch-all meaning, “I read a thing on the internet that I disagree with.”

    But for all that, “fake news” is useful in one regard: the spread of a given hoax, or unfalsifiable statement, or truth delivered under color of falsehood, or conspiracy, or objectionable idea undeniably tells you that the idea has caught the public imagination. The fake news that doesn’t catch on may have simply been mishandled, but the fake news that does catch on has some plausibility that tells you an awful lot about the world we live in and how our fellow humans perceive that world.

    The anti-vaxers have a point. Not about the safety of vaccines. I believe they are 100% wrong about vaccines and that everyone who can should get a full schedule of vaccines for themselves and their children.

    But anti-vaxers have a point about the process.

    About 20 years ago, Purdue Pharma introduced a new blockbuster pain­killer to replace its existing flagship product, MS Contin, whose patent had expired. The new drug, Oxycontin, was said to be safe and long-lasting, with effects that would last an incredible 12 hours, without provoking the fast adaptation response characteristic of other opioids, which drives users to take higher and higher doses. What’s more, the company claimed that the addictive potential of opioids was vastly overstated, citing a one-paragraph letter to the New England Journal of Medicine penned by Boston University Medical Center’s Dr. Hershel Jick, who claimed that an internal, un-reviewed study showed that opioids could be safely given at higher doses, for longer times, than had been previously thought.

    Purdue Pharma weaponized the “Jick Letter,” making it one of the most-cited references in medical research history, the five most consequential sentences in the history of NEJM. Through a cluster of deceptive tactics – only coming to light now through a string of state lawsuits – Purdue cre­ated the opioid epidemic, which has killed more than 200,000 Americans and counting, more than died in the Vietnam War. Purdue made $31 billion. The Sackler family, owners of Purdue, are now richer than the Rockefellers.

    The regulators had every reason to know something terrible was going on, from the small town pharmacies ordering millions of pills to the dead piling up on the streets of American cities and towns. The only way they could miss the opioid crisis and its roots in junk science was if they were actively seeking not to learn about it – and no surprise, given how many top regulators come from industry, and have worked at an opioid giant (and more: they are often married to pharma execs, they’re godparents to other pharma execs’ kids, they’re executors of pharma execs’ estates – all the normal, tight social bonds from the top players in concentrated industries).

    Ten years ago, if you came home from the doctor’s with a prescription for oxy, and advice that they were not to be feared for their addictive potential, and an admonition that pain was “the fourth vital sign,” and its under-treatment was a great societal cruelty, you might have met someone who said that this was all bullshit, that you were being set up to be murdered by a family of ruthless billionaires whose watchdog had switched sides.

    You might have called that person an “opioid denier.”

    #Fake_news #Cory_Doctorow #Science_fiction #Vaccins #Opioides

  • Data analytics : pourquoi #Salesforce dépense 15,7 milliards de dollars pour s’offrir #Tableau
    https://www.latribune.fr/technos-medias/internet/data-analytics-pourquoi-salesforce-depense-15-7-milliards-de-dollars-pour-

    Le géant américain des logiciels pour la relation client des entreprises réalise la plus grande acquisition de son histoire en rachetant, pour 15,7 milliards de dollars, la plateforme de visualisation des données Tableau Software. L’objectif : étendre son écosystème de services de data analytics pour damer le pion aux indéboulonnables Microsoft, SAP, Oracle ou encore IBM.

    Après Google qui lâche, début juin, 2,6 milliards de dollars pour mettre la main sur Looker, c’est au tour de Salesforce de casser sa tirelire pour s’offrir une autre pépite de l’informatique en nuage (cloud). Lundi 10 juin, le géant américain spécialiste des logiciels pour la relation client des entreprises, a annoncé l’acquisition, pour la somme record de 15,7 milliards de dollars (environ 13,9 milliards d’euros), de Tableau Software, autre champion américain de la data analytics (analyse des données). Le prix représente un record pour Salesforce, pourtant familier des acquisitions, mais rarement pour un montant supérieur au milliard de dollars.
    […]
    L’acquisition de Tableau marque indéniablement la volonté du patron de Salesforce, l’infatigable Marc Benioff, de franchir un nouveau palier. Créée en 2003, Tableau a véritablement explosé ces dernières années grâce à l’essor du SaaS (les services dématérialisés pour les entreprises) et du big data. Sa spécificité se situe dans sa capacité à analyser et à visualiser les données via une interface pratique. L’entreprise compte parmi ses plus de 86.000 clients des géants comme Netflix, PSA ou encore Criteo, autrement dit des sociétés pour lesquelles l’exploitation de la donnée est cruciale. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 1,16 milliard de dollars en 2018, pour une perte nette de 77 millions de dollars, alors que celui de Salesforce s’est établi à 13,28 milliards de dollars, en hausse de 26%, pour un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars.

  • Amazon Offered Job to Pentagon Official Involved With $10 Billion Contract It Sought
    https://theintercept.com/2019/06/03/amazon-defense-department-jedi-contract

    In a federal lawsuit, the tech giant Oracle has provided new details to support its accusation that Amazon secretly negotiated a job offer with a then-Department of Defense official who helped shape the procurement process for a massive federal contract for which Amazon was a key bidder. Amazon Web Services and Microsoft are now the two finalists to win the highly contested $10 billion contract for what is known as the Joint Enterprise Defense Infrastructure, or JEDI. The deal, one of the (...)

    #USDepartmentOfDefense #Microsoft #Oracle #Amazon #AWS #corruption

  • « Facebook fonctionne comme une dictature » : le grand pouvoir de Mark Zuckerberg contesté à l’AG du réseau social
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/30/le-grand-pouvoir-de-mark-zuckerberg-conteste-a-l-assemblee-generale-de-faceb

    Quatre résolutions vont être défendues, jeudi, par des actionnaires, qui proposent de réduire la mainmise du fondateur du réseau social sur le groupe ou d’instaurer des contre-pouvoirs dans sa gouvernance. « Fire Mark Zuckerberg ». Le slogan appelant à « virer » le patron de Facebook s’est affiché en grand sur la façade de l’hôtel Nia, choisi cette année pour accueillir l’assemblée générale des actionnaires du géant du numérique, jeudi 30 mai. Cette protestation visuelle, réalisée de nuit, la veille, grâce à (...)

    #Apple #Google #Microsoft #Oracle #Facebook #Twitter #domination

  • The Life-Changing Magic of Compounding Knowledge
    https://hackernoon.com/the-life-changing-magic-of-compounding-knowledge-c271ea39ac40?source=rss

    Buffett: Net Worth $82 Billion, Image Credit: investbound.comThe strongest force in the universe is Compound Interest. — Albert EinsteinThe High Probability Route to Becoming a MillionaireWarren Buffett, the so-called Oracle of Omaha is a man who needs no introduction.He is considered one of the most successful investors in the world and has a net worth of $82.5 billion, making him the third-wealthiest person in the world.He amassed this fortune by perfecting the value investment philosophy pioneered by his former teacher Benjamin Graham. At its core this involves studying very deeply the annual reports of companies and picking stocks that appear undervalued but, crucially have real potential and pay dividends.Buffett would take these yearly dividends — even though they may often be small —  (...)

    #compounding-knowledge #hackernoon-top-story #education #accelerated-learning #education-technology

  • JDK10, 11 et 12, quelques nouveautés
    http://namok.be/blog/?post/2019/04/06/JDK10-11-12

    Depuis JDK9, Oracle change le cycle de sorties des différentes versions de #java. Alors qu’avant, une nouvelle version de Java sortait tous les 2, 3 ans, c’est maintenant tous les 6 mois qu’une nouvelle version sera disponible.

    Parmi ces version, certaines sont étiquetées long term support (LTS) et sont supportées par Oracle plusieurs années tandis que, pour les autres, le support ne durera que 6 mois. Les «  prochaines  » versions LTS de Java sont la 8 et la 11.

    Ce billet recense quelques nouveautés des versions 10, 11 et 12 de Java et ne sera pas exhaustif. Je ne m’intéresse qu’à quelques fonctionnalités visibles pour les développeurs et les développeuses. Mes sources principales sont les pages Oracle recensant les JDK Enhanced Proposal (JEP).

    JDK10

    Cette version du JDK voit passer plusieurs (...)

    #Cartable_au_dos #enseignement #esi #geek

  • Top 6 Best #books for learning #java #programming
    https://hackernoon.com/top-6-best-books-for-learning-java-programming-30b0af41c549?source=rss--

    Twenty-five years after its creation, Java is still the most popular programming language according to the latest TIOBE index. Who would have thought that the language invented by Sun would have such a destiny when it was created in 1995?Today, knowing how to program in Java language has become almost indispensable. Why? Simply because the language that now belongs to Oracle allows you to do everything. It is thus possible to create desktop applications, Web applications or mobile applications via Android, which is crushing the smartphone market. The question of the need to learn Java does not therefore arise in 2019.Books to learn Java are numerous and it is therefore very difficult to find your way around such an important choice. In addition, the Java language has evolved a lot since (...)

    #java8 #programming-languages

  • KEI letter to US DOJ, opposing IBM acquisition of Red Hat | Knowledge Ecology International
    https://www.keionline.org/30093

    Très intéressant sur les relations Logiciels libres et grandes entreprises. Utiliser le LL comme cheval de Troie pour renforcer des services spécifiques... brisant la confiance et la neutralité du libre. L’inverse de ce que décrit « Des routes et des ponts » sur les partenariats communs-privés.

    The following was sent to US DOJ today, to express KEI’s opposition to the IBM acquisition of Red Hat.

    13 March 2019

    Bindi R. Bhagat
    U.S. Department of Justice
    Antitrust Division
    Technology and Financial Services Section

    Dear Ms. Bhagat,

    Thank you for taking our call today, regarding the International Business Machines Corporation (IBM) effort to buy Red Hat, Inc. As discussed, Knowledge Ecology International (KEI) is opposed to IBM acquiring Red Hat.

    At present, Red Hat controls the most important Linux distribution for Internet and cloud servers.

    The important metrics in this area include, but are not limited to, the share of Internet traffic supported by Red Hat server installations, as well as the revenue that Red Hat realizes for maintaining and customizing Linux server software, compared to other Linux server distribution companies or organizations.

    Red Hat is an important contributor to the Linux kernel and to the code that is used in many elements in the broader GNU/Linux platform of free software programs that are used by server platforms, including the many non-Red Hat Linux distributions.

    IBM is proposing to pay a large premium for Red Hat. Prior to the acquisition offer, Red Hat was valued at approximately $20.5 billion. IBM is proposing to buy Red Hat for $34 billion, a premium of about 67 percent of the previous value.

    IBM could have invested in Red Hat stock at a much lower price, if the objective was simply to share in the expected profits of Red Hat, continuing its current business offerings. What IBM gains from its acquisition of Red Hat is control, and the ability to shape the direction of its software development efforts, to favor IBM’s own cloud services.

    Today Red Hat is considered a neutral partner for many companies offering or developing cloud services. If IBM acquires Red Hat, the trust in Red Hat will be eroded, and IBM will have powerful incentives to influence Red Hat’s software development efforts towards providing special functionality and benefits to IBM and the IBM cloud services, and even to degrade the functionality of services to companies that compete directly with IBM, or fail to buy services from IBM.

    The Department of Justice (DOJ) should consider the impact of the merger on the incentives that Red Hat will have, post merger, to undermine competition and degrade the benefits of a more level playing field, for this critical Internet resource and platform.

    Our concerns are shaped to some degree by the detrimental decision made by the DOJ in approving the Oracle acquisition of Sun Computer’s open source assets, including the MySQL database program. At the time, DOJ viewed the MySQL software as unimportant, because the revenues were small, relative to other database programs. Most users of MySQL did not pay any fees to use the software. Our organization, KEI, used MySQL to support our Joomla, Drupal and WordPress content management systems, and did not pay fees to Sun Computer, along with countless other businesses, non-profit organizations and individuals who also used the free version. We were concerned, at the time, that Oracle would degrade and slow the development of the capacities of MySQL, in order to protect Oracle’s very expensive proprietary database services. We believe that our concerns about Oracle have unfortunately been borne out, by the blunting of the rate of innovation and ambition for MySQL, the fact that Open Office (another program gained in the acquisition of Sun Computers) is no longer an important free software client for office productivity, and Oracle’s aggressive litigation over copyright and patent claims related to Java.

    The DOJ might consider conditions on the merger that would provide greater assurances that Red Hat will not be used to create an unlevel playing field that favors IBM’s own cloud services. We are willing to suggest such conditions, relating to governance, licensing and other issues. For example, the DOJ could require IBM to show how it will ensure the continued policy of ensuring that Red Hat’s patents are only used for defensive purposes. Conditions on this issue should be durable, and avoid predictable loopholes.

    IBM’s competitors and existing customers of Red Hat will have more informed suggestions as to specific conditions that would protect IBM’s competitors. But overall, the best decision would be to reject the merger, on the grounds that is is fundamentally designed to create an unlevel playing field.

    Red Hat is not just another technology company. It is one of the main reasons the Internet functions as well as it does.

    Sincerely,

    James Love
    Knowledge Ecology International (KEI)
    1621 Connecticut Avenue, Suite 500
    Washington, DC 20009
    https://keionline.org

    #Communs #Logiciels_libres #Red_Hat #IBM

  • Bootstrapping A Career Via Developer Camp
    https://hackernoon.com/bootstrapping-a-career-via-developer-camp-ebb73ef49b7a?source=rss----3a8

    Developer CampWhile there’s hundreds of #hackathons held world-wide, there’s only one Developer Camp.Square, Getaround, Temple Run, OAuth, TestFlight, push.io, and Zūm — each of these have foundations at Developer Camp over the past twelve years. In fact, major compaines including Apple, Oracle, Google, Amazon, Disney, and Facebook have purchased companies from the winning teams at Developer Camp.What makes Developer Camp so unique and special? Three words.Inclusion, Diversity and Empowerment.Developer Camp is a concept that fused from several distinct, previously-existing event models. The first was BarCamp, a participant-driven “unconference” in which the content of presentations is decided by the attendees, presented by them, and organized entirely on the spot. Our camp incorporates this (...)

    #developer-camp #women-in-tech #developer-bootcamp #careers

  • Microsoft achète Citus Data, spécialiste de PostgreSQL
    https://linuxfr.org/news/microsoft-achete-citus-data-specialiste-de-postgresql

    Microsoft vient de faire l’acquisition de Citus Data, une startup qui s’est fait un nom et une réputation avec le support de PostgreSQL. Cette entreprise forte d’une quarantaine de personnes constitue un noyau d’experts apportant à Microsoft une compétence nouvelle.

    Développer en interne cette compétence aurait été long. Aussi cette croissance externe permet de proposer sur Azure une alternative à SQL Server. Actuellement, PostgreSQL est le SGBD qui taille des croupières à Oracle, car il convient de la plus petite base de données à la plus grande.

    Cette acquisition vient après celle de GitHub et renforce la compétence de Microsoft sur les logiciels libres. Est-ce que Microsoft jouera honnêtement dans la cour des logiciels libres ou succombera à ses vieux démons  ? Vos avis seront les bienvenus. lien (...)

  • Comment des villes « hyper connectées » contrôlent l’espace public
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/12/19/au-nom-de-la-smart-city-des-villes-sous-surveillance_5399527_3234.html

    Ni fantasme ni science-fiction : ces dispositifs sont très exactement ceux que des villes françaises commencent à expérimenter sous le nom générique de « safe city » (la ville sûre), avatar en uniforme de la « smart city », la « ville hyper connectée ». « La sécurité est, avec la mobilité, le pilier le plus réaliste de la smart city, estime Marc Darmon, directeur général adjoint du groupe Thales. Il y a un marché porteur pour ces technologies, par la conjonction de l’urbanisation, de la numérisation et de risques qui s’aggravent. »
    Un mouvement de fond

    De Nice à Valenciennes (Nord), de Marseille à la Défense ou à Nîmes, de plus en plus de collectivités se laissent tenter par des plates-formes numériques organisées autour des outils de surveillance et de contrôle de l’espace public.

    Un mouvement de fond, en phase avec de puissants intérêts industriels et porté par des subventions publiques, qui prospère dans un certain flou juridique et inquiète les associations de défense des libertés publiques. Construits autour d’une vidéoprotection dernier cri, dopée à l’intelligence artificielle, aux algorithmes et au « big data », ces dispositifs ont l’avantage de rendre bien concret l’un des rêves fondateurs de la smart city : la gestion centralisée de la ville depuis un poste unique de commandement.

    Mais dans ce schéma, les outils de surveillance occupent une place à part. Au point de faire de la sécurité la première priorité. « La vidéoprotection n’est qu’une partie de la smart city, mais c’est peut-être la plus importante, car elle donne une vision instantanée du territoire : c’est le cœur et le poumon de la ville, c’est un outil qui sert à la gestion ordinaire de l’espace urbain », assume Bernard Serafino, responsable de la sécurité au cabinet du maire de Nîmes.
    « Big data de la tranquillité publique »

    La préfecture du Gard a déployé, avec Engie Ineo, un système de vidéosurveillance intelligente à l’échelle des quinze communes de l’agglomération : 600 caméras, reliées à un centre de supervision high-tech, qui permettent de gérer l’espace urbain et de rechercher et de suivre un individu ou un véhicule d’un bout à l’autre de l’agglomération.

    La ville de Marseille, de son côté, se fait fort depuis le printemps de mettre en place un « big data de la tranquillité publique » grâce aux technologies de Engie Ineo et à une plate-forme de données Oracle, un dispositif censé être opérationnel début 2019. « La safe city est la première brique de la smart city, c’est un outil d’aide à la décision pour la collectivité », décrit Caroline Pozmentier, l’adjointe au maire chargée de la sécurité publique.

    « Une logique de surveillance massive »

    Dans ce contexte, les plates-formes safe city « made in France » sont cofinancées par la Banque publique d’investissement (Bpifrance), subventionnées par les collectivités et encouragées par le Comité de la filière industrielle de sécurité (Cofis), placé sous la tutelle du premier ministre Edouard Philippe.

    « C’est important pour les villes de se dire qu’il y a des acteurs français sur ces sujets clés : notre droit est plus contraignant que celui de la Chine ou des Etats-Unis sur la gestion des données », estime Nathalie Allegret, chez Engie Ineo.

    Françaises ou non, ces technologies soulèvent quelques inquiétudes. « La safe city, c’est la prolifération d’outils issus du milieu du renseignement, dans une logique de surveillance massive, d’identification des signaux faibles, des comportements suspects », dénonce Félix Tréguer, un responsable marseillais de l’association La Quadrature du Net. « Ces outils permettront un contrôle social très sophistiqué quand leur potentiel sera optimisé, estime-t-il. Nous ne trouvons pas rassurant que la police municipale devienne le service de renseignement de l’espace public urbain et de son double numérique. »

    « Améliorer les secours, la circulation, c’est légitime, mais la généralisation de la vidéosurveillance nous inquiète, et scruter les réseaux sociaux, ce n’est pas le rôle d’un maire ! Sans aucun garde-fou, un outil pareil ne peut pas faire preuve de la neutralité indispensable, redoute Henri Busquet, de la Ligue des droits de l’homme à Nice. C’est potentiellement un outil de destruction politique, qui fait courir un risque particulier aux opposants, aux journalistes… »

    La tentation du contrôle social

    L’inquiétude est d’autant plus vive que certains élus ne cachent pas vouloir repousser les limites du cadre légal. « On pourrait faire beaucoup mieux, estime M. Estrosi, qui s’est plusieurs fois heurté à la CNIL. Ce qui nous limite, c’est la loi, notamment la loi Informatique et libertés de 1978. Je demande à ce que le législateur fasse évoluer les textes, au rythme où évolue la société. Je dispose du logiciel qui permettrait dès demain matin d’appliquer la reconnaissance faciale et d’identifier des individus fichés où qu’ils se trouvent dans la ville… Pourquoi se l’interdire ? Est-ce qu’on veut prendre le risque de voir des gens mourir au nom des libertés individuelles, alors qu’on a les technologies qui permettraient de l’éviter ? »

    #Capitalisme_surveillance #Videosurveillance #Smart_city #Safe_city

  • Top #ios & iPhone #mobile App Development Companies
    https://hackernoon.com/top-ios-iphone-mobile-app-development-companies-7b14a5e62de?source=rss--

    Looking for iOS/iPhone development company? It must be not that easy as you expected. I searched for the information from a couple of well-known websites. Have a look at the list of Top iPhone and iOS App Development Companies given below.1. ScienceSoft (USA, Finland, Belarus)Company size: 500–1000 employees | Year founded: 1989ScienceSoft develops web, mobile, and desktop applications. The company has been delivering software solutions for enterprise and middle-market customers across multiple target industries. Also, ScienceSoft partnered with Microsoft, IBM, Oracle, Magento, ServiceNow, Episerver and more tech leaders to ensure that our clients will benefit from steady reliability and originality across solutions. ScienceSoft featured on The Silicon Review listing among 10 Fastest (...)

    #mobile-app-development #ios-app-development #ios-development-company

  • RGPD : 45 000 Européens ont rejoint un recours collectif contre les géants du web
    https://www.numerama.com/politique/442653-rgpd-45-000-europeens-ont-rejoint-un-recours-collectif-contre-les-g

    Le bilan des six mois du RGPD a été fait par la CNIL. L’autorité de protection des données est notamment revenue sur les trois recours collectifs visant les géants du net. Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), un texte européen entré en application le 25 mai 2018, a donné de nouveaux moyens d’action aux particuliers pour faire valoir leurs droits. De toute évidence, nombre d’entre eux ne se privent pas pour exiger des entreprises qu’elles se montrent plus vertueuses dans la collecte (...)

    #Acxiom #Apple #Criteo #Equifax #Experian #Google #Oracle #Quantcast #Microsoft #Amazon #Facebook #LinkedIn #données #[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données_(RGPD)[en]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR)[nl]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR) (...)

    ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_ ##procès ##publicité ##CNIL ##LaQuadratureduNet ##PrivacyInternational ##Tapad ##NOYB
    //c0.lestechnophiles.com/www.numerama.com/content/uploads/2018/06/rgpd.jpg

  • Java Future Release Notices
    https://www.java.com/de/download/release_notice.jsp

    Oracle Java SE 8-Releaseupdates

    Öffentliche Updates für Oracle Java SE 8 sind mindestens bis Ende 2020 für den individuellen Privatgebrauch verfügbar.

    Öffentliche Updates für Oracle Java SE 8, die nach Januar 2019 veröffentlicht werden, sind ohne kommerzielle Lizenz nicht für Unternehmens-, kommerzielle oder Production-Nutzung verfügbar.

    Wenn Sie VERBRAUCHER sind und Java für den individuellen Privatgebrauch verwenden, haben Sie bis mindestens Ende 2020 weiterhin denselben Zugriff auf Oracle Java SE 8-Updates wie momentan. In den meisten Instanzen werden die von Ihnen ausgeführten Java-basierten Anwendungen separat von einem anderen Unternehmen als Oracle lizenziert (Spiele auf Ihrem PC werden beispielsweise wahrscheinlich von einem Spieleunternehmen entwickelt). Diese Anwendungen können auf der Java-Plattform ausgeführt werden und von Oracle Java SE 8-Updates nach 2020 abhängig sein. Dementsprechend empfiehlt Oracle, dass Sie Ihren Anwendungsprovider fragen, wie die Anwendung in Zukunft unterstützt wird.

    Wenn Sie ENTWICKLER sind, empfiehlt Oracle, dass Sie die Roadmapinformationen für Java SE 8 und höher prüfen und geeignete Maßnahmen je nach Typ der Anwendung und Verteilungsmodell ergreifen.

    Wenn Sie im Auftrag eines UNTERNEHMENS handeln, empfiehlt Oracle, dass Sie die Roadmapinformationen für Java SE 8 und höher prüfen und Ihre zukünftigen Java-Supportanforderungen beurteilen, um zeitgerecht zu einem späteren Release zu migrieren oder gegebenenfalls eine kommerzielle Lizenz einzuholen. Oracle-Kunden, die Java SE als Teil eines anderen Oracle-Produkts nutzen, haben eventuell auch nach 2019 Zugriff auf Oracle Java SE 8-Updates für diese Oracle-Produkte.

  • How do data companies get our data ?
    https://privacyinternational.org/feature/2048/how-do-data-companies-get-our-data

    Open a Russian Matryoshka doll and you will find a smaller doll inside. Ask a large data company such as Acxiom and Oracle where they get their data from, and the answer will be from smaller data companies. Data companies – a catch all term for data brokers, advertisers, marketers, web trackers, and more – facilitate a hidden data ecosystem that collects, generates and supplies data to wide variety of beneficiaries. The beneficiaries of the ecosystem can include other advertisers, social (...)

    #Acxiom #Experian #Oracle #algorithme #données #BigData #data-mining #marketing #profiling #PrivacyInternational #Quantcast #cookies #Facebook #Twitter #tracker #publicité #AddThis #ZiffDavis #ReadGroup #smartphone #Android (...)

    ##publicité ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_ ##WiFi ##carte ##MasterCard ##Epsilon ##Shopper'sVoice
    /sites/default/files/fav/apple-icon-180x180.png

  • Le congrès américain vote le Cloud Act à deux mois de l’entrée en application du RGPD
    https://www.journaldunet.com/solutions/expert/69017/le-congres-americain-vote-le-cloud-act-a-deux-mois-de-l-entree-en-appl

    Le Cloud Act a été joint au projet de loi sur le budget fédéral (le Consolidated Appropriations Act, 2018) et adopté sans examen spécifique (c’est-à-dire directement intégré dans le texte de la loi de finances), avant d’être promulgué le 23 mars 2018.

    Le Département de la Justice, dans l’affaire qui l’oppose à Microsoft concernant l’exploitation du contenu d’une boîte email d’un utilisateur en Irlande, a invoqué l’adoption du Cloud Act pour réquisitionner de fait ces données. Cette décision inédite, qui oblige désormais les entreprises américaines à fournir les données de leurs utilisateurs stockées à l’étranger a reçu un accueil favorable chez Microsoft, comme chez d’autres géants du web, qui se sont tous réjouis de l’avènement d’un tel paradigme législatif.

    Le Cloud Act entre ainsi en contradiction avec les dispositions du RGPD (Règlement UE 2016/679), notamment les articles 44 et suivants et spécialement l’article 48 sur les « Transferts ou divulgations non autorisés par le droit de l’Union » qui dispose que « Toute décision d’une juridiction ou d’une autorité administrative d’un pays tiers exigeant d’un responsable du traitement ou d’un sous-traitant qu’il transfère ou divulgue des données à caractère personnel ne peut être reconnue ou rendue exécutoire de quelque manière que ce soit qu’à la condition qu’elle soit fondée sur un accord international […] ».

    Faut-il comprendre que les US ont une nouvelle fois fait un bras d’honneur à une loi européenne ? :-)

  • “The project was meant to save costs by firing 1,200 employees handling payroll at various departments around the country and replacing them with about 500 people in a centralized location using Phoenix to handle most of the government’s payroll needs.”

    You probably can guess how this big software project went...

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-03-01/canada-to-scrap-ibm-payroll-plan-gone-awry-costing-c-1-billion

    #Phoenix #Canada #IBM #Oracle #big_computing_projects #software_is_hard #cost_savings And for the French people: #Louvois #Andromède

  • Which #programming language should I learn?
    https://hackernoon.com/which-programming-language-should-i-learn-8694cf757407?source=rss----3a8

    Photo by bruce mars on UnsplashThis million dollar question is very frequently asked to/by programmers. Most of the programmers asked or think of this question at least once in their lifetime. If you are a newbie and ask this question to someone who is already regarded as a programmer, you’d definitely get an answer. Then you ask this to some other programmer, s/he might give you a different answer. If you ask this in a programmers group or forum, you’d be blown away by the suggestions. Now you have another question on top of the previous one, “who is right?”There are so many options: C, C++, Java, Go, JavaScript(would Oracle sue me for using it in this article?), PHP and so on. Hardcore fans of the languages always argue why their one is better and others one sucks. If you search google (...)

    #learn-to-code #which-coding-language #programming-languages #coding-language

  • Revue de presse de l’April pour la semaine 13 de l’année 2018
    https://linuxfr.org/news/revue-de-presse-de-l-april-pour-la-semaine-13-de-l-annee-2018

    La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Sommaire

    [FIGARO] PeerTube, une tentative d’alternative française et décentralisée à YouTube [France Culture] "J’ai voulu reprendre le contrôle de mes données" [Usbek & Rica] Cédric Villani : « Je n’ai pas peur de la singularité technologique » [La Tribune] Menace sur le logiciel libre [Developpez.com] API Java dans Android : Oracle parvient à faire annuler la décision rendue en faveur de Google [Chroniques d’Architecture] Qui dit libéral dit (logiciel) libre ? lien n°1 : Aprillien n°2 : Revue de presse de (...)

  • Who really contributes to open source | InfoWorld
    https://www.infoworld.com/article/3253948/open-source-tools/who-really-contributes-to-open-source.html

    Microsoft has been nipping at the top open source contributor position for years, but a new analysis by Adobe developer Fil Maj puts Microsoft into a whole other universe of contributions. Or, at least, of contributors.

    Using the GitHub REST API to pull public profile information from all 2,060,011 GitHub users who were active in 2017 (“active” meaning ten or more commits to public projects), Maj was able to pull the total number of corporate contributors to GitHub, with results that might surprise you.

    Which leaves us with Microsoft having twice the number of contributors of its next nearest competitor, Google. For those of us that were around when Microsoft castigated open source as a “cancer” and “anti-American,” this is a remarkable change of heart (or, as I’ve argued, a change of business model). Microsoft has long appreciated the value of developers, but Azure has given Microsoft license to embrace open source as a way to attract them to its platform.

    Meanwhile, Amazon, so often snubbed as an open source ne’er-do-well, comes in at No. 6 in the rankings, with close to 900 contributors. Amazon has perhaps not worn open source on its sleeve in quite the same was as Google and Microsoft have, but it remains a strong contributor to the projects that feed its developer community.

    Other takeaways? Chinese companies like Baidu, Tencent, and Alibaba, which have long been perceived to be net consumers of open source, actually contribute quite a bit. Ditto Oracle, a company to which I’m generally happy to hand out criticism, ranks very high amongst its legacy peers, largely due to its contributions to MySQL and Linux, though not exclusively so.

    #Logiciel_libre #Open_source #Developpeurs #Microsoft

  • J’aime pas la dépendance des administrations françaises à Google.

    EDIT Liste des sites qui utilisent des scripts externes des #gafa.

    Quand je remplis un formulaire de la CAF et que je dois valider un #captcha fourni par la société Google LLC (ci-après « Google »), sise au 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, États-Unis et que mes informations leur sont de fait transmises.

    #boycott_google
    #indépendance_des_administrations_françaises
    #internet_pour_le_capitalisme

    (Apparté apprendre en sus que le captcha à images est pour l’apprentissage IA des drônes / #maven)

    • Utilisation de nos Services par une entreprise

      Si vous utilisez nos Services pour le compte d’une entreprise, cette dernière doit accepter les présentes Conditions d’Utilisation. Elle doit en outre dégager de toute responsabilité Google, ses sociétés affiliées, ses agents et ses salariés et les garantir contre toute réclamation, poursuite ou action en justice résultant de ou liée à son utilisation des Services ou faisant suite à une violation des présentes Conditions d’Utilisation, y compris toute responsabilité et charge financière résultant de réclamations, de pertes ou de dommages constatés, de poursuites engagées et de jugements prononcés, et des frais de justice et d’avocat afférents.

      À propos de ces Conditions d’Utilisation

      Nous sommes susceptibles de modifier ces Conditions d’Utilisation ou toute autre condition d’utilisation complémentaire s’appliquant à un Service, par exemple, pour refléter des modifications de la loi ou de nos Services. Nous vous recommandons de consulter régulièrement les Conditions d’Utilisation.

    • Je liste
      service des cartes grises et immatriculation en ligne
      https://ants.gouv.fr/monespace/s-inscrire
      gorgé de google analytics et accompagné d’un tissu de mensonge

      Politique de confidentialité - Utilisation de cookies

      Lors de la consultation de nos sites :

      ants.gouv.fr,
      passeport.ants.gouv.fr,
      immatriculation.ants.gouv.fr
      permisdeconduire.ants.gouv.fr,

      des cookies sont déposés sur votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette.
      Outil de mesure d’audience

      L’outil de mesure d’audience Google Analytics est déployé sur ces sites afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs.
      Dans le cadre de l’utilisation de cet outil, nos sites sont amenés à utiliser des témoins de connexion appelés « cookies » et à stocker des informations relatives au profil de ses visiteurs (équipement, navigateur utilisé,...), à leur navigation sur le site et la fréquence des visites.

      Ces informations collectées ne contiennent aucune donnée personnelle.

      Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements ;
      Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes ;
      Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

      rien que pour rigoler, livraison d’infos à Google America, mais défense de la langue française

      Un mél d’activation de votre compte vient de vous être envoyé.

      raa le #mél quelle bonne blague

    • Je liste, celui-là il est dodu : https://www.service-public.fr
      – 247realmedia.com
      – gstatic.com
      – google.com + google analytics

      et pompon, on cède aux obligations DU moteur de recherche

      <meta name="google-site-verification" content="EjfbmjAxVpCGzkyjF4wTemZfr0-HRfRr0Cltkv4VpUs"/>

      et pour ceux que 247realmedia intéresse …
      https://en.wikipedia.org/wiki/24/7_Media

      24/7 Media, formerly 24/7 Real Media is a technology company headquartered in New York City and 20 offices in 12 countries, specializing in Digital Marketing. It provides new type of digital technology marketing solutions for publishers, advertisers and agencies globally. It was formerly listed as “TFSM” on the NASDAQ stock exchange. The company was purchased by WPP plc in 2007 for $649 million.[1][2] David J. Moore is the Chairman, Founder & CEO. He also served as chairman of the Interactive Advertising Bureau. In December, 2013, 24/7 Media announced it would merge with GroupM subsidiary, Xaxis.[3]

      Il faudrait arrêter de taper sur les prisonniers de facebook pour s’en prendre à ceux qui se vantent d’être nos représentants politiques.

      https://www.service-public.fr/P10001

      La plateforme technique de service-public.fr a fait l’objet d’un travail préparatoire approfondi avec la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) en vue d’offrir aux usagers toutes les garanties en matière de sécurité et de confidentialité de leurs données.

      #publicité_mensongère

      @intempestive

    • https://www.franceculture.fr

      ads-twitter.com
      ajax.googleapis.com
      doubleclick.net
      facebook.net
      google-analytics.com
      googleadservices.com
      outbrain.com

      En poursuivant votre navigation, vous acceptez nos CGU et le dépôt de cookies qui permettront : la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d’audience et le ciblage des publicités.

      et ta sœur

      Conditions générales d’utilisation des sites de Radio France - Radio France
      http://www.radiofrance.fr/mentions-legales-radio-france/conditions-generales-d-utilisation-des-sites-de-radio-france

      Les données personnelles collectées sont destinées à Radio France et en particulier aux directions suivantes :

      – La direction du marketing relationnel ;
      – La direction du numérique ;
      – La direction de la musique et de la création culturelle.

      Les informations personnelles collectées par Radio France pour les finalités décrites à l’article 7.3 ne sont ni vendues, ni échangées.

      Bien s’assurer que les données collectées sont gratuites pour les #Gafas et après ça pleure pour que Total paye ses impôts, oups Google

    • Y aurait pas des contre exemples, des bons élèves je veux dire parmi les sites administratifs… en plus ça m’a totalement déprimée votre histoire de drones là.
      Franchement je vois pas comment on peut éviter ça individuellement vu qu’il y a des démarches administratives difficilement contournables. Je bloque énormément de choses sur le web par le javascript mais là c’est difficile de passer outre le captcha.
      Il y a des alternatives pour les sites au captcha de Google ?

    • Oui il y a des outils, mais qui servent peu au final si ils ne sont que pour certain·es expert·es averti·es .
      TOR modifie l’adresse IP et les bloqueurs de publicité sont déjà un petit pas franchi par plus de monde.

      Là je souligne un système délibéré et globalisé de revente des données (en échange d’outils si « pratiques », terme lu dans un livre d’une intellectuelle française très prisée qui avoue être accroc à instagram… (misère)) par des abruti·es de webmaster qui ne sont encadrés par aucune formation politique ou éthique, ou même en dernier recours par le législateur. (rappelle toi que la cnil n’a aucun moyen c’est juste un leurre à montrer à ceux qui critiquent)

      En l’état actuel listé ici, on a définitivement la preuve que les représentants politiques sont incapables de défendre nos libertés et que l’hégémonie de Google et de FB ne les dérange absolument pas. Et encore moins dans l’exercice du pouvoir. Tous les petis cheffaillon·es des administrations qui décident des outils du web à utiliser sont persuadés devoir faire une course aux nouvelles tehcnologies avec en saint graal la récolte des données. Et pire, depuis que la france a vendu le traitement des données de renseignements aux américains, voir #palantir

      Il faudrait interdire tous dépôts de scripts externes sur les sites de services publics (d’autres préconisent de tuer les services publics pour aller plus vite) et les mensonges qui accompagnent « la protection de vos données » sur ces sites.

    • Sans vouloir dédouaner les administrations publiques ou para-publiques citées dans ce fil, si les GAFAM sont enkystés dans leurs sites Web, c’est aussi dû aux pratiques de leurs prestataires. Des cas de collusion manifeste existent, mais la plupart du temps, c’est la « culture » des équipes de développement de trouver bien pratique d’inclure des outils tiers gratuits par chers et de ne pas contester les demandes délirantes des MOA. Et aussi valorisant, dans tous les sens du terme. Quand on fait un projet pour l’agence de certification de la saucisse de Morteau, c’est quand même cool (et bankable) de pouvoir dire qu’on participe à la mise au point d’une intelligence artificielle... Au delà des têtes à claque qui s’affichent dans les média, c’est bien dans le caractère faussement anodin de cette force de travail qui a toujours les meilleures raisons du monde de ne pas exercer de droit de retrait, que se trouve le point d’appui de la « start-up nation »

      L’argument moral selon lequel une administration publique ne devrait pas alimenter la machine à ficher est certes à mobiliser, mais il y a aussi des facteurs socio-techniques à contester dont les ressorts sont bien plus puissants.

    • @ktche
      Quand on a la tête dans le cul du web, et un minimum de clairvoyance, on ne dit rien parce qu’on pense que tout le monde le sait.
      Les gafam qui s’incrustent dans les sites publics ou territoriaux soulèvent le manque de prise en compte du problème de l’espionnage industriel, et ce n’est donc pas que moral ou pour la défense des libertés et des données personnelles. Il serait peut-être temps de faire du bruit autour de ce scandale non ?

      Quant à l’argument des facteurs socio-techniques il est sous tendu par une culture capitaliste qui pose certaines priorités et que le législateur est censé encadrer. Et puis, je suis d’accord avec toi mais cela m’intéresse moins à questionner que les ressorts humains.

      Très énervée depuis longtemps d’avoir compris que l’important en informatique web (celle que je pratique et dont je peux parler en tout cas) n’est pas l’intelligence : douter et simplifier y sont 2 mots honnis. Il faut compliquer les choses et utiliser un langage de médecins de Molière pour garder son technorang.
      #presse-bouton

    • https://franceconnect.gouv.fr
      (impots, ameli CPAM, laposte)

      …franceconnect.gouv.fr
      …bootstrapcdn.com
      …cloudflare.com
      …google-analytics.com
      …jquery.com
      …livechatinc.com
      …prismic.io

      Ah wééé quand même france | connect | gouv | fr, et avec ça, ils ont pas honte ? je sais pas pourquoi les impots sont pas directement connectés avec la NSA, ce serait plus rapide quand même.
      Bon déjà ils nous forcent la main en accédant directement à nos comptes en banque pour prélever les impôts, alors installer des scripts de serveurs externes privés qui nous sifflent nos données, rien à foutre

    • Tiens, encore un qui se fout bien de refiler tes données Les Agessa, la sécurité sociale des auteurs, ah ben wéé bien sur s7.addthis.com

      Un petit récapitulatif ?
      addthis.com/privacy/terms-of-service/

      Thanks for choosing to use the AddThis Services. The AddThis Services are provided by Oracle America, Inc. ("Oracle") located at 500 Oracle Parkway, Redwood Shores, CA 94065. By using the AddThis Services, you are agreeing to the following Terms of Service (these “Terms”). These Terms confirm and clarify respective rights and obligations between Oracle and you in connection with your access to and use of the AddThis Services.

      You and Oracle agree as follows:

      ORACLE IS WILLING TO AUTHORIZE YOUR ACCESS TO THE ADDTHIS SERVICES ONLY UPON THE CONDITION THAT YOU ACCEPT THAT THESE TERMS GOVERN YOUR USE OF THE ADDTHIS SERVICES. BY SELECTING THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT” BUTTON OR BOX (OR THE EQUIVALENT) OR INSTALLING OR USING THE ADDTHIS SERVICES, YOU INDICATE YOUR ACCEPTANCE OF THESE TERMS AS AN AUTHORIZED REPRESENTATIVE OF YOUR COMPANY OR ORGANIZATION (IF BEING ACQUIRED FOR USE BY AN ENTITY) OR AS AN INDIVIDUAL, AND AGREE TO COMPLY WITH THE TERMS THAT APPLY TO YOUR ACCESS AND USE. IF YOU ARE NOT WILLING TO BE BOUND BY THESE TERMS, DO NOT SELECT THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT”

      Qu’on arrête de nous faire croire qu’il n’y a eu personne pour accepter ces licences de surveillance par un tiers. Et personne n’assume ces irresponsables ? même pas les députés avec la loi rideau de fumée de protection des données qui permet de nous spammer un peu plus.

      #finger_print #vie_privée #foutage_de_gueule

      https://fr.wikipedia.org/wiki/AddThis

      Atteinte à la vie privée

      Des chercheurs universitaires ont découvert que ce service utilisait la technique de ciblage appelée « canvas fingerprinting » afin de pouvoir dresser le profil des visiteurs de sites utilisant AddThis, en identifiant leur navigateur web et en agrégeant les données des différents sites visités. Ce service est le plus répandu parmi ceux qu’ils ont détecté1.

    • Reçu un mail de la part de la personne qui me suit à pôle emploi. Je la cite :

      Afin de faire le point sur votre accompagnement et la mise à jour de votre dossier, je vous invite à répondre aux deux questionnaires ci-dessous…

      S’ensuit deux liens vers un questionnaire à chaque fois. Le 1er chez webquest que j’ai rempli en traînant les pieds et le 2ème est évidemment un formulaire… GOOGLE ! Alors là ça m’a trop saoulé. En plus, rien d’anonyme évidemment avec le n° d’identifiant associé à mon nom, n° de téléphone, mail, adresse et j’en passe… remplissage OBLIGATOIRE sinon c’est pas drôle ! Mmmh ça va être la pêche aux données !
      Le problème c’est qu’il y a une menace derrière :

      Sans réponse de votre part avant le 30 juillet 2018, vous serez convoqué à un atelier de présentation de votre accompagnement et de l’offre de service.

      Noooooooon ! Pas l’atelier pitiéééééé !!!!!!!! J’ai essayé de contourner le problème en envoyant un mail où je disais que je refusais de laisser mes données sur des serveurs externes à pôle emploi juste pour lui simplifier la vie ou pour valider sa paresse (enfin ça j’ai pas écrit quand même !) Et j’ai répondu aux questions de façon plus ou moins sérieuse via ce mail.
      Bon, je pense que je vais quand même être condamnée à l’atelier, sniffff ! Et je risque d’être classée parmi les récalcitrant·e·s, ce qui est beaucoup plus problématique pour la suite.

    • @ninachani je suis sincérement désolée pour toi, courage. Il ne faut surtout pas rester seule, as-tu contact avec une asso de chomeuses et chomeurs qui pourrait agir et rédiger en son nom un courrier contre l’usage de Google ? cf http://www.actuchomage.org/Notre-selection-de-liens/Associations-de-Defense-des-Chomeurs-et-autres/index.php

      La surveillance et le contrôle ont pris pour territoire de conquête et d’expérimentation les plus faibles car ils n’ont pas les moyens de se défendre. Le pouvoir politique se sert ensuite de ces données récoltées comme autant d’accusations pour asseoir ses politiques répressives.

    • Soyez directement relié à facebook grâce à la télévision française.
      https://www.france.tv

      Pour France Télévisions, le respect de votre #vie_privée est notre priorité.
      En poursuivant votre navigation sur ce site de France Télévisions, vous acceptez l’utilisation de cookies servant à mesurer l’audience, à personnaliser votre expérience, à comprendre votre comportement et vous consentez à recevoir de la publicité et des offres adaptées à votre profil. Pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité ou paramétrez vos cookies et consentements.

      Texte incompréhensible :/ Mais qui a besoin de cookies pour comprendre son comportement ?!

      …akamaihd.net
      …aticdn.net
      …bluekai.com
      …bugsnag.com
      …cloudflare.com
      …estat.com
      …facebook.com
      …facebook.net
      …francetelevisions.fr
      …fwmrm.net
      …gigya.com
      …google-analytics.com
      …kameleoon.eu
      …newrelic.com
      …nice264.com
      …nr-data.net
      …polyfill.io
      …tiqcdn.com
      …youboranqs01.com

      + Demande de géolocalisation par canvas html5

      NoScript detected a potential Cross-Site Scripting attack
      from https://www.france.tv to https://stags.bluekai.com.

      Pour des raisons de droits concédés à France Télévisions, cette vidéo n’est pas disponible depuis votre position géographique.

      Vidéo bloquée dans les pays suivants : CH, US, NL, DK, LU, DE, MD, et … le must la #grande_bretagne elle-même GB … pas seulement l’angleterre hein, #censure pour ce documentaire
      https://www.france.tv/documentaires/societe/951473-les-enfants-voles-d-angleterre.html

  • Revue de presse de l’April pour la semaine 49 de l’année 2017
    https://linuxfr.org/news/revue-de-presse-de-l-april-pour-la-semaine-49-de-l-annee-2017

    La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Sommaire

    [Numerama] Le gouvernement sera-t-il forcé de publier le code source des réforme fiscales à venir ? [LeMagIT] Rétropédalage de Munich sur LiMux : le début d’une explication [Global Security Mag] Restitution de l’Etude 2017-2022 sur l’évolution du marché du logiciel libre : La France, championne d’Europe ! [ZDNet France] Le RGPD exige (enfin) un consentement éclairé [Journal du Net] De grands projets open source lancés pour réduire la dépendance à Oracle [Investigate Europe] Investigate Europe (...)

  • MySQL Workbench 6.3.10 GA has been released
    https://mysqlworkbench.org/2017/11/mysql-workbench-6-3-10-ga-has-been-released

    Dear MySQL users, The MySQL developer tools team announces 6.3.10 as our GA release for MySQL Workbench 6.3. For the full list of changes in this revision, visit http://dev.mysql.com/doc/relnotes/workbench/en/changes-6-3.html For discussion, join the MySQL Workbench Forums: http://forums.mysql.com/index.php?152 Download MySQL Workbench 6.3.10 GA now, for Windows, macOS 10.11+, Oracle Linux 7, Fedora 26 and 27, Ubuntu 16.04 and 17.10 or sources, from: http://dev.mysql.com/downloads/tools/workbench Enjoy! Changes in MySQL Workbench 6.3.10 (2017-11-15) Bugs Fixed Performance information within the Administration – Dashboard tab demonstrated a slow rate of refresh on hosts running macOS High Sierra. (Bug #26921498) Tooltips within the Administration – Dashboard tab did not display when (...)

  • Comment les entreprises surveillent notre quotidien – Framablog
    https://framablog.org/2017/10/25/comment-les-entreprises-surveillent-notre-quotidien

    Une enquête long, minutieuse, terrible.

    Bien sûr, vous connaissez les #GAFAM omniprésents aux avant-postes pour nous engluer au point que s’en déprendre complètement est difficile… Mais connaissez-vous Acxiom et LiveRamp, Equifax, Oracle, Experian et TransUnion ? Non ? Pourtant il y a des chances qu’ils nous connaissent bien…

    Il existe une industrie très rentable et très performante des données « client ».

    Dans ce long article documenté et qui déploie une vaste gamme d’exemples dans tous les domaines, vous ferez connaissance avec les coulisses de cette industrie intrusive pour laquelle il semble presque impossible de « passer inaperçu », où notre personnalité devient un profil anonyme mais tellement riche de renseignements que nos nom et prénom n’ont aucun intérêt particulier.

    #GAFA #Surveillance #Marketing