company:palantir

  • The Dangerous Junk Science of Vocal Risk Assessment | The Intercept
    https://theintercept.com/2018/11/25/voice-risk-analysis-ac-global

    Is it possible to tell whether someone is a #criminal just from looking at their face or listening to the sound of their #voice? The idea may seem ludicrous, like something out of science fiction — Big Brother in “1984” detects any unconscious look “that carried with it the suggestion of abnormality” — and yet, some companies have recently begun to answer this question in the affirmative. AC Global Risk, a startup founded in 2016, claims to be able to determine your level of “#risk” as an employee or an asylum-seeker based not on what you say, but how you say it.

    AC Global Risk, which boasts the consulting firm of Robert Gates, Condoleezza Rice, and Stephen Hadley on its advisory board, has advertised contracts with the U.S. Special Operations Command in Afghanistan, the Ugandan Wildlife Authority, and the security teams at Palantir, Apple, Facebook, and Google, among others. The extensive use of risk screening in these and other markets, Martin has said, has proven that it is “highly accurate, scalable, cost-effective, and capable of high throughput.” AC Global Risk claims that its RRA system can simultaneously process hundreds of individuals anywhere in the world. Now, in response to President Donald Trump’s calls for the “extreme vetting” of immigrants, the company has pitched itself as the ultimate solution for “the monumental refugee crisis the U.S. and other countries are currently experiencing.”

    (...)

    Some skeptical experts who study AI and human behavior have framed these tools as part of a growing resurgence of interest in #physiognomy, the practice of looking to the body for signs of moral character and criminal intent.


  • Smart Cities sécuritaires : la CNIL forfait ?
    https://www.laquadrature.net/fr/technopolice_cnil

    Depuis plusieurs mois, La Quadrature a commencé à se pencher sur les enjeux liés aux Smart City, alors que plusieurs villes françaises invoquent ce terme pour « déguiser » leurs projets de #Surveillance policière dopée aux Big Data. Il y a quelques semaines, nous rencontrions la CNIL pour discuter de ces enjeux. Résumés des épisodes précédents, et de cette rencontre pas franchement enthousiasmante. En France, lorsqu’on évoque la police prédictive et les usages policier du Big Data, il est souvent question de l’entreprise américaine Palantir. Celle-ci agit comme une sorte de chiffon rouge : les usages policiers de ses plateformes logicielles aux États-Unis ont en effet de quoi faire froid dans le dos, et le contrat passé fin 2016 entre la firme et les services de renseignement intérieur français, la DGSI, (...)


  • Tech firms make millions from Trump’s anti-immigrant agenda, report finds
    https://www.theguardian.com/us-news/2018/oct/23/silicon-valley-tech-firms-making-money-trump-anti-immigrant-agenda-repo

    Amazon, Palantir and Microsoft provide tools that aid surveillance, detention and deportation, according to report Silicon Valley technology corporations including Amazon, Palantir and Microsoft make millions from US immigration enforcement, according to a new report. They provide tools that aid surveillance, detention and deportation of individuals targeted by Donald Trump’s anti-immigrant agenda, according to a paper published Tuesday by a coalition of immigrant rights groups. The report (...)

    #CIA #algorithme #migration #surveillance #Microsoft #Palantir #Amazon #AWS

    https://i.guim.co.uk/img/media/ead35d26a56c303b89ae79d582804baaa7846cc3/0_61_5472_3283/master/5472.jpg


  • Et l’américain Palantir a désormais un rival « Made in France »
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/si-si-l-americain-palantir-a-desormais-un-rival-made-in-france-793900.html

    Cette offre répond aux besoins de l’administration française, notamment des services de renseignement et des entreprises françaises, qui souhaitent s’exonérer des risques que peut induire un choix en faveur de Palantir. Pourquoi ? Guillaume Poupard est très clair quand il explique à l’Assemblée nationale en mars dernier, qu’il « va de soi qu’il faut par exemple déconnecter les logiciels Palantir, qui permettent d’effectuer des recherches dans les données, car il est hors de question que l’éditeur de Palantir ait accès aux données opérationnelles traitées par le logiciel. Or, c’est de plus en plus compliqué : de nombreux éditeurs logiciels, en effet, dégagent leur plus-value en fournissant non plus un simple CD-ROM comme autrefois mais un système à distance, en cloud, qui, pour fonctionner, ne doit plus se trouver chez le client mais chez l’éditeur, ce qui soulève de nombreuses questions ». D’ailleurs, le directeur du renseignement militaire, le général Jean-François Ferlet, a indiqué que son service a étudié le logiciel de Palantir, mais qu’il ne l’a pas retenu pour des questions de maîtrise du logiciel.
    La DGA travaille également sur une alternative

    « Il existe une volonté globale de créer une alternative française de confiance, et la DGA y travaille », avait rappelé en mars dernier Guillaume Poupard. C’est le programme Artemis (Architecture de traitement et d’exploitation massive de l’information multi-source), qui a été lancé en novembre 2017 par la direction générale de l’armement (DGA). Ce programme, qui servira à exploiter les bases de données de toute nature, est une composante importante de la feuille de route Intelligence Artificielle (IA) du ministère des Armées, annoncée en mars dernier par Florence Parly.

    #Palantir #Renseignement #Souveraineté_nationale


  • Funding Matters – a statement about the corporate funding of academic conferences
    https://fundingmatters.tech

    As privacy scholars and advocates concerned with human rights, we write to express our dismay with the decision to have Palantir as a platinum sponsor for the Amsterdam Privacy Conference (APC).

    Privacy is one of the central challenges of our time and a pressing topic in today’s discussions on platforms, algorithms and policy making. The APC is a powerful forum for academics and advocates from around the world to move the field of privacy research forward. The conference is an important venue for privacy scholars from many different disciplines. The presence of Palantir as a sponsor of this conference legitimizes the company’s practices and gives it the opportunity to position itself as part of the agenda. This is deeply problematic and extremely regrettable.

    Palantir’s business model is based on a particular form of surveillance capitalism that targets marginalized communities and accelerates the use of discriminatory technologies such as predictive policing, for which the company has already been heavily criticized [1, 2]. Among Palantir’s public clients are police agencies and defense departments from all over the world. In the last year, Palantir has helped the Trump administration to find and deport asylum seekers, undocumented immigrants and refugees, raising serious concerns about wide-scale human rights violations [3]. While the company is largely secretive about its operations, it reportedly collaborated with Cambridge Analytica [4, 5], hedge funds, banks and financial service firms [6].

    Despite criticism over Palantir’s sponsorship since the conference’s 2015 edition, APC’s sponsorship strategy has not changed. This stance has consequences: it contributes to the marginalization and exclusion of scholars that otherwise would have participated and enriched the conversation at these events. Hence, it also impacts APC’s ability to nurture public debate on privacy.

    Palantir has also surfaced as a sponsor at a range of other prominent privacy and technology policy events. Due to similar concerns, some of these conferences have discontinued Palantir sponsorship, an example that we hope to see replicated. Given the political, economic and societal implications of privacy today, the funding strategies of our conferences matter more than ever. However complicated the process may be, it is time to develop sponsorship criteria and guidelines that ensure academic independence and proper consideration of human rights.

    We therefore call for:

    The discontinuation of Palantir’s sponsorship of the Amsterdam Privacy Conference,
    Organizers and participants alike to engage in an action-oriented discussion on corporate funding of academic events,
    The development of rigorous criteria and guidelines for corporate sponsorship, for example, based on Human Rights Impact Assessments.

    #Conflits_intérêts #Résistance #Sponsoring


  • Palantir : livre-t-on nos secrets à nos alliés américains ?
    https://www.franceculture.fr/numerique/palantir-livre-t-nos-secrets-a-nos-allies-americains

    Une société américaine d’analyse de données, Palantir, travaille pour le compte des services antiterroristes français, et des entreprises stratégiques, comme Airbus. Existe-t-il des risques de fuites de données vers les États-Unis ? Enquête sur l’une des start-up les plus puissantes du monde. 23 mai 2018. Une cinquantaine de patrons de géants du numérique sont invités par le chef de l’État, Emmanuel Macron, lors d’une réunion baptisée Tech for good. Parmi eux, un homme aux cheveux en bataille : Alexander (...)

    #Airbus #CambridgeAnalytica #Boeing #Palantir #Facebook #Paypal #algorithme #Predpol #criminalité #écoutes #données #métadonnées #web #surveillance #BigData #NSA #CIA (...)

    ##criminalité ##FBI


  • Clashes Over Ethics At Major Tech Companies Are Causing Problems For Recruiters
    https://www.buzzfeednews.com/article/carolineodonovan/silicon-valley-tech-companies-recruiting-protests-ethical

    Already dealing with backlash from employees who object to working with government agencies, major tech companies are now facing criticism from a new source — prospective hires. When Matt Meshulam, a Chicago-based software engineer, received a cold recruiting email from Amazon, he already knew he wouldn’t be taking the interview. “I had been reading a lot in the last month or so about their providing tech to Palantir, and their warehouse labor practices, and their potential large contract (...)

    #Google #ICE #Microsoft #Palantir #Amazon #Facebook #algorithme #biométrie #facial #migration (...)

    ##surveillance


  • Facebook, emblème du « capitalisme de surveillance » - Page 1 | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/international/070418/facebook-embleme-du-capitalisme-de-surveillance?onglet=full

    Ce modèle économique auquel sont irrémédiablement liés #Facebook mais également Google ou Twitter a été théorisé sous l’expression de « capitalisme de surveillance ».

    Le concept a fait l’objet d’une première définition dans un article des universitaires John Bellamy Foster et Robert W. McChesney, publié en juillet 2014 sur le site Monthly Review. Dans celui-ci, les auteurs font du capitalisme de surveillance l’évolution naturelle du complexe militaro-industriel dénoncé par les président Dwight Eisenhower dans son célèbre discours de janvier 1961. Ils rappellent les origines militaires du Net et les efforts constants déployés par l’armée pour contrôler la recherche et les industries de pointe.

    Les révélations d’Edward Snowden ont largement confirmé ces liens étroits et la collaboration active des géants du Net dans la surveillance des citoyens. Il n’est également pas si surprenant que, comme le révélait le New York Times le 27 mars, des salariés de la sulfureuse entreprise de surveillance Palantir aient collaboré avec Cambridge Analytica pour mettre au point leur opération de collecte de données illégale. Ni que le cofondateur de Palantir, Peter Thiel, soit par ailleurs membre du conseil d’administration de Facebook, ainsi qu’un soutien de Donald Trump.

    #capitalisme #surveillance #GAFA


  • Palantir a secrètement mis en place un programme de prédiction des crimes à La Nouvelle-Orléans
    https://www.stuffi.fr/palantir-programme-prediction-crimes-nouvelle-orleans

    Depuis 2012, la société privée Palantir travaille aux côtés de la police de La Nouvelle-Orléans afin de mettre en place un programme de prédiction du crime. Les élus de la ville n’étaient pas au courant. Bienvenue dans Minority Report. Palantir à la rescousse après Katrina Pour rappel, Palantir Technologies est une société américaine spécialisée dans l’analyse et la science des données. Co-fondé en 2004 par l’entrepreneur Peter Thiel, l’entreprise travaille aux côtés de bon nombre d’agences du renseignement (...)

    #DGSI #Palantir #algorithme #réseaux #criminalité #sécuritaire #surveillance #MinorityReport #NSA #CIA (...)

    ##criminalité ##FBI


  • Pendant qu’Airbus décroche la plus grosse commande de son histoire, les suppressions d’emplois continuent !
    http://www.revolutionpermanente.fr/Pendant-qu-Airbus-decroche-la-plus-grosse-commande-de-son-histo


    Mais alors, qui va fabriquer les avions ?

    Jamais les nouvelles n’ont été aussi bonnes pour Airbus. Indigo Partners, une société d’investissement spécialisée dans la location d’avions, a acheté un total de 49,5 milliards de dollars de commandes. Pendant que les dirigeants se remplissent les poches, les travailleurs eux ont fait face à un plan de suppression d’emplois de 1164 postes en Europe, dont 639 en France.

    • Mais alors, qui va fabriquer les avions ?

      Des machines. Y compris (et surtout de plus en plus), la grande machinerie des systèmes d’information et de communication numérique. La bonne vieille « organisation scientifique du travail ». Rien de nouveau sous le soleil du capitalisme, juste que le même élan qui l’a propulsé est en train de nous expulser après avoir longtemps créer l’illusion d’une intégration sans limite.

    • Question écrite à l’assemblée nationale

      M. Jean-Luc Mélenchon attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la sauvegarde des intérêts stratégiques dans l’entreprise Airbus. Récemment nous apprenions dans le communiqué de résultat semestriel d’Airbus que la justice américaine avait ouvert une enquête pour corruption sur le groupe européen. Cela fait suite aux enquêtes ouvertes par le Serious fraud office britannique et le parquet national financier français. Toutes ces enquêtes ont été ouvertes depuis le démarrage d’un audit interne dont les États français et allemand, qui sont pourtant les premiers actionnaires d’Airbus, n’ont pas été prévenus.

      Le choix des prestataires choisis par les dirigeants d’Airbus pour conduire cet audit est problématique. En effet, il s’agit du cabinet d’avocat américain Hubbard et Reed et de l’entreprise américaine d’intelligence économique Forensic Risk Alliance. Ces deux entreprises ont accès à tous les dossiers du groupe sur ses clients, ses contrats etc. Elles sont dans l’obligation légale de transmettre au département de la justice américaine toutes les informations qui pourraient concerner sa juridiction. Cette vulnérabilité d’informations sensibles d’Airbus aux intérêts des États-Unis s’est encore renforcée en juin 2017 puisque l’entreprise a choisi de s’adjoindre les services de l’entreprise de traitement de données Palantir, dont le financement provient du fond d’investissement de la CIA, In-Q-Tel.

      Airbus est une entreprise dont le contrôle est d’importance stratégique pour l’intérêt national. Son poids positif dans la balance commerciale est très important. Il produit non seulement des avions civils mais aussi des transporteurs militaires. Le retard pris récemment dans la livraison de l’A400M contraint d’ailleurs les armées à recourir à la location de matériel américain pour l’envoi de troupes. C’est au titre de la sauvegarde de la souveraineté que nous pouvons nous inquiéter de l’infiltration progressive des intérêts américains dans Airbus. Les menaces de la justice des États-Unis ont joué un rôle clef dans la cession des fleurons industriels français Alcatel, Technip ou Alstom à des entreprises américaines. L’État français est le premier actionnaire d’Airbus groupe puisqu’il détient 11,11 % du capital. À ce titre, il voudrait lui demander quelles mesures sont prises par l’État français pour s’assurer de la sauvegarde des intérêts stratégique dans Airbus.


  • Palantir, l’entreprise privée qui aide les services de renseignement
    https://www.nextinpact.com/news/103432-palantir-entreprise-privee-qui-aide-services-renseignement.htm

    De nouveaux documents révélés par The Intercept montrent comment la société Palantir, liée au monde du renseignement, a permis à certaines agences de faire proliférer leurs programmes de surveillance. Elle leur a notamment fourni un outil capable de s’accommoder des montagnes de données récupérées. Palantir Technologies est une société née en 2004, sous l’impulsion de Peter Thiel, Alex Karp et Joe Lonsdale, et dont le nom fait référence aux Pierres de Vision de Tolkien. Elle a en partie été financée par la (...)

    #NSA #Palantir #XKeyscore #surveillance #surveillance #web #surveillance #GCHQ

    • les analystes du GCHQ ont été « très impressionnés » par les capacités de Palantir. Ce dernier peut être comparé à un gigantesque moteur d’indexation et d’analyse, capable d’avaler de titanesques lots de données de sources diverses pour les réunir en une base unique. Palantir peut alors créer des relations entre les éléments.

      [...]

      Deux outils en particulier ressortent dans les documents. Le premier se nomme Kite et est utilisé par le GCHQ pour importer des données très variées, comme des dates, des images, des positions géographiques et autres. Kite est notamment utilisé comme point d’entrée pour différentes bases de données, y compris celles provenant de l’extérieur et auxquelles le GCHQ réussit à accéder.

      L’autre se nomme XKEYSCORE Helper et fait directement référence à l’un des outils les plus connus de la NSA. Révélé durant l’été 2013 et confirmé par l’agence, XKEYSCORE (XKS) se présente comme l’ultime moteur de recherche du renseignement américain, capable de trouver rapidement des informations sur un individu. Le Helper est là pour huiler cette mécanique, facilitant l’importation des données et leur visualisation.

      https://www.palantir.com

      #Kite #XKEYSCORE_Helper
      #big_data
      #search_engine


  • Peter Thiel aurait aidé la NSA dans son programme de surveillance massive
    http://www.numerama.com/politique/235095-peter-thiel-aurait-aide-la-nsa-dans-son-programme-de-surveillance-m

    Peter Thiel, conseiller de Donald Trump, aurait aidé la NSA dans son programme de surveillance massive par l’intermédiaire de sa startup Palantir, spécialisée dans l’analyse de données. Il s’en était pourtant défendu après les révélations d’Edward Snowden en 2013. Alors qu’un ex-agent de la NSA risque la perpétuité pour avoir dérobé les secrets des États-Unis, Peter Thiel, conseiller de Donald Trump et co-fondateur de PayPal, aurait aidé la NSA dans son programme de surveillance électronique massive nommé (...)

    #Palantir #NSA #surveillance


  • Palantir, l’encombrant ami américain du renseignement français
    http://www.telerama.fr/medias/palantir-big-data-renseignement,153229.php

    La start-up numéro un du big data poursuit son irrésistible ascension. Son co-fondateur, Peter Thiel, est aujourd’hui conseiller numérique de Donald Trump. Quant à sa filiale française, elle vient de signer un contrat de 10 millions d’euros avec la DGSI.

    Dans Le Seigneur des anneaux de Tolkien, le palantir est une pierre magique qui permet de voir partout, tout le temps. Une boule de cristal elfique qui offre un pouvoir considérable. Dans le monde des hommes, Palantir est une entreprise qui ambitionne de voir partout, tout le temps. C’est l’une des « licornes » de l’économie numérique, valorisée à 20 milliards de dollars. Juste derrière Uber et Airbnb. Devant Snapchat. Pourtant, son nom n’évoquera rien chez les profanes. Comme ses petits camarades de l’économie californienne, Palantir veut changer le monde. A quelque détails près. Palantir ne conçoit pas de produits vernis de cool destinés au plus grand nombre. Palantir ne vous inonde pas de notifications push. Palantir ne se répand pas dans la presse. Palantir rechigne à être introduit en bourse. Pour faire simple, Palantir veut voir sans être vu...

    @rezo

    https://seenthis.net/messages/564381 via tbn


  • They Have, Right Now, Another You
    http://www.nybooks.com/articles/2016/12/22/they-have-right-now-another-you

    Stephen Crowley/The New York Times/Redux Peter Thiel speaking at the Republican National Convention, Cleveland, July 2016. Thiel, the first outside investor in Facebook and a cofounder of #PayPal, is a founder of #Palantir, a #Silicon\Valley firm funded by the #CIA, whose algorithms allow for rapid analysis of voluminous data that it makes available to intelligence agencies and numerous police forces as well as to corporations and financial institutions.

    Advertisements show up on our #Internet browser or #Facebook page or #Gmail and we tend to think they are there because some company is trying to sell us something it believes we want based on our browsing history or what weʼve said in an #e-mail or what we were searching for on #Google. We probably donʼt think they are there because we live in a particular neighborhood, or hang out with certain kinds of people, or that we have been scored a particular and obscure way by a pointillist rendering of our lives. And most likely, we donʼt imagine we are seeing those ads because an algorithm has determined that we are losers or easy marks or members of a particular ethnic or racial group.

    As OʼNeil points out, preferences and habits and zip codes and status updates are also used to create predatory ads, “ads that pinpoint people in great need and sell them false or overpriced promises.” People with poor credit may be offered payday loans; people with dead-end jobs may be offered expensive courses at for-profit colleges. The idea, OʼNeil writes, “is to locate the most #vulnerable people and then use their private #information against them. This involves finding where they suffer the most, which is known as the ‘#pain_point.

    #algorithme #délétère #données #data



  • #Palantir : le retour
    https://reflets.info/palantir-le-retour

    Il y a un an, Reflets mettait en garde contre les tentatives appuyées d’une pénétration sur le marché Français de la société Palantir. Cette société spécialisée dans le traitement du Big Data qui aime se raccrocher à des feeds d’information publics bénéficiait, comme nous l’expliquions, de nombreux soutiens de personnalités françaises bien placées. Notre article […]

    #France #DGSI #Lettre_A


  • Muckrock and Motherboard launch $2,000 Thiel Fellowship to FOIA the crap out of Peter Thiel / Boing Boing
    http://boingboing.net/2016/09/16/muckrock-and-motherboard-launc.html

    Muckrock today announced a $1,000 grant for projects to increase public understanding of noted Donald Trump supporter and anti-Gawker-lawsuit-funder Peter Thiel. Motherboard matched the Muckrock reporting grant funds, and now the grant is $2,000.

    Apply to MuckRock’s Thiel Fellowship
    https://www.muckrock.com/news/archives/2016/sep/16/apply-thiel-fellowship

    Apply to MuckRock’s Thiel Fellowship
    One Year. $2,000*. Some requests just can’t wait.
    Written by Michael Morisy
    Edited by JPat Brown

    Peter Thiel - co-founder of both PayPal and Palantir and an early Facebook investor - has profoundly reshaped industry after industry and, ultimately, remade the world to fit his radical vision of the future. Unfortunately, despite his impact in industries ranging from digital payments and mass government surveillance to radical life extension and seasteading, the media has done relatively little reporting on the details of his companies, often leaving the public in the dark on his contributions to society.

    But maybe you can change that.

    With MuckRock’s Thiel Fellowship, we want to help journalists and researchers better understand this pivotal figure’s work and share what they learn with the world.

    #USA #disruption #activisme


  • A #decoupled #Drupal with #Silex | DrupalCon Amsterdam 2014
    https://amsterdam2014.drupal.org/session/decoupled-drupal-silex.html

    This session will look at how Palantir.net paired up Drupal 7 with Elastic Search and Silex, a Symfony-based microframework that is well suited to lightweight web service APIs, to build a robust and scalable media metadata system. Tags: #CMS #headless decoupled #API Drupal Silex #ElasticSearch #clevermarks


  • Palantir, la discrète start-up financée par la CIA | Silicon 2.0
    http://siliconvalley.blog.lemonde.fr/2015/06/25/palantir-la-discrete-start-up-financee-par-la-cia

    Onze ans après sa création, Palantir Technologies entretient toujours la même culture du secret. Car ses outils, qui permettent d’analyser d’immenses quantités de données, sont utilisés au sommet du système de défense et de renseignements de l’Etat américain. Selon un document interne publié en début d’année, la CIA, la NSA et le département de la sécurité intérieure font ainsi partie des clients de la société. Tout comme les Marines, l’armée de l’air, les opérations spéciales et le FBI.
    […]
    Palantir, dont le nom est tiré du Seigneur des Anneaux, a été lancée en 2004 à l’initiative de Peter Thiel, co-fondateur et ancien directeur général de PayPal, le système de paiement en ligne. Trois ans après les attentats du 11-Septembre, il souhaite alors mettre à profit la puissance des algorithmes informatiques pour déjouer de futures attaques terroristes. Le projet séduit la CIA. L’agence américaine de renseignements injecte deux millions de dollars dans la start-up par le biais d’In-Q-Tel, sa branche d’investissements à but non lucratif.

    Les années qui suivent sont consacrées au développement de la plate-forme technologique qui collecte d’innombrables données, les analyse puis établit des liens pertinents entre elles.
    […]
    En 2011, d’abord, une des ses présentations détaillant des mesures pour faire taire Wikileaks est publiée en ligne par le réseau Anonymous, forçant M. Karp à s’excuser. Deux ans plus tard, la société est associée aux révélations sur les pratiques d’espionnage massif de la NSA. Elle nie alors toute implication.

    Mais Palantir reste toujours muet sur la portée réelle de ses capacités d’analyse. Quand l’entreprise communique, c’est essentiellement pour rassurer le public sur le respect de la vie privée. Elle assure avoir mis en place des garde-fous pour limiter la diffusion des nombreuses données personnelles qu’elle collecte. Mais ces derniers ne sont pas obligatoires : c’est aux clients de décider s’ils souhaitent les utiliser. Ses dirigeants assurent également ne pas mettre leurs outils dans n’importe quelles mains. Ils affirment, par exemple, avoir refusé de travailler avec le gouvernement chinois et avec l’industrie du tabac.


  • How A ’Deviant’ Philosopher Built #Palantir, A CIA-Funded #Data-Mining Juggernaut - Forbes
    http://www.forbes.com/sites/andygreenberg/2013/08/14/agent-of-intelligence-how-a-deviant-philosopher-built-palantir-a-cia-funded-

    The biggest problem for Palantir’s business may be just how well its software works: It helps its customers see too much. In the wake of NSA leaker Edward Snowden’s revelations of the agency’s mass surveillance, Palantir’s tools have come to represent privacy advocates’ greatest fears of data-mining technology — Google-level engineering applied directly to government spying. That combination of Big Brother and Big Data has come into focus just as Palantir is emerging as one of the fastest-growing startups in the Valley, threatening to contaminate its first public impressions and render the firm toxic in the eyes of customers and investors just when it needs them most.

    “They’re in a scary business,” says Electronic Frontier Foundation attorney Lee Tien. ACLU analyst Jay Stanley has written that Palantir’s software could enable a “true totalitarian nightmare, monitoring the activities of innocent Americans on a mass scale.”

    Karp, a social theory Ph.D., doesn’t dodge those concerns. He sees Palantir as the company that can rewrite the rules of the zero-sum game of privacy and security. “I didn’t sign up for the government to know when I smoke a joint or have an affair,” he acknowledges. In a company address he stated, “We have to find places that we protect away from government so that we can all be the unique and interesting and, in my case, somewhat deviant people we’d like to be.”

    Palantir has explored work in Saudi Arabia despite the staff’s misgivings about human rights abuses in the kingdom. And for all Karp’s emphasis on values, his apology for the WikiLeaks affair also doesn’t seem to have left much of an impression in his memory. In his address to Palantir engineers in July he sounded defiant: “We’ve never had a scandal that was really our fault.”

    AT 4:07 P.M. ON NOV. 14, 2009 Michael Katz-Lacabe was parking his red Toyota Prius in the driveway of his home in the quiet Oakland suburb of San Leandro when a police car drove past. A license plate camera mounted on the squad car silently and routinely snapped a photo of the scene: his off-white, single-floor house, his wilted lawn and rosebushes, and his 5- and 8-year-old daughters jumping out of the car.

    Katz-Lacabe, a gray-bearded and shaggy-haired member of the local school board, community activist and blogger, saw the photo only a year later: In 2010 he learned about the San Leandro Police Department’s automatic license plate readers, designed to constantly photograph and track the movements of every car in the city. He filed a public records request for any images that included either of his two cars. The police sent back 112 photos. He found the one of his children most disturbing.

    “Who knows how many other people’s kids are captured in these images?” he asks. His concerns go beyond a mere sense of parental protection. “With this technology you can wind back the clock and see where everyone is, if they were parked at the house of someone other than their wife, a medical marijuana clinic, a Planned Parenthood center, a protest.”

    ... it’s clear that #Alex_Karp does indeed value privacy–his own.

    His office, decorated with cardboard effigies of himself built by Palantir staff and a Lego fortress on a coffee table, overlooks Palo Alto’s Alma Street through two-way mirrors. Each pane is fitted with a wired device resembling a white hockey puck. The gadgets, known as acoustic transducers, imperceptibly vibrate the glass with white noise to prevent eavesdropping techniques, such as bouncing lasers off windows to listen to conversations inside.

    He’s reminiscing about a more carefree time in his life–years before Palantir–and has put down his Rubik’s cube to better gesticulate. “I had $40,000 in the bank, and no one knew who I was. I loved it. I loved it. I just loved it. I just loved it!” he says, his voice rising and his hands waving above his head. “I would walk around, go into skanky places in Berlin all night. I’d talk to whoever would talk to me, occasionally go home with people, as often as I could. I went to places where people were doing things, smoking things. I just loved it.”

    “One of the things I find really hard and view as a massive drag … is that I’m losing my ability to be completely anonymous.”

    It’s not easy for a man in Karp’s position to be a deviant in the modern world. And with tools like Palantir in the hands of the government, deviance may not be easy for the rest of us, either. With or without safeguards, the “complete anonymity” Karp savors may be a 20th-century luxury.

    Karp lowers his arms, and the enthusiasm drains from his voice: “I have to get over this.”

    #surveillance, la préservation de la #vie_privée consideree comme un #luxe


  • Themis : Looking at the aftermath of the HBGary Federal scandal - Security
    http://www.thetechherald.com/article.php/201112/6951/Themis-Looking-at-the-aftermath-of-the-HBGary-Federal-scandal

    L’affaire #HBGary pourrait donner lieu à une enquête du Congrès pour savoir si, à travers les projets de manipulation des réseaux sociaux, d’infiltration d’#Anonymous et de « destruction » de #WikiLeaks, le gouvernement #US ne serait pas en train de faire des choses illégales, comme d’espionner des Américains…

    Team Themis consists of HBGary Federal, Palantir Technologies, and Berico Technologies. Both Berico and Palantir have distanced themselves from the plots, and denounced their implications. Aaron Barr resigned his post as CEO of HBGary Federal to focus on family and rebuilding his reputation.

    However, those actions did little to placate critics, and House Democrats called for hearings on Team Themis. Earlier this month, Rep. Hank Johnson (D-Georgia 4th District), as well as 19 others, called for a Congressional investigation into the actions of Team Themis to determine if the contractors violated any federal laws.


  • Palantir confirme son plan anti-Wikileaks mais le condamne
    http://www.numerama.com/magazine/18046-palantir-confirme-son-plan-anti-wikileaks-mais-le-condamne.html

    Le président de la société Palantir Technologies a confirmé l’exactitude du document qui détaillait les actions possibles contre Wikileaks, mais il rejette toute la faute sur la société HBGary dont les e-mails piratés sont à l’origine de la fuite.

    #WikiLeaks #anonymous #Palantir #HBGary #netactivisme