company:total

  • South Africa’s Landmark Oil Find Opens Prospect of Drilling Rush - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-02-07/total-discovery-opens-new-petroleum-province-off-south-africa


    source: Africa Oil Corp

    South Africa’s first deep-water discovery, reported Thursday by French oil major Total SA, may prompt a rush of activity offshore by competitors as the country works to cut its reliance on imported fuels.

    The Brulpadda find, estimated at about 1 billion barrels by Total Chief Executive Officer Patrick Pouyanne, could be enough to supply South Africa’s refineries for almost four years. That’s a boon for a country that has always been short of oil and is running out of its scant domestic supply of gas.
    […]
    The field of primarily gas-condensate — a light liquid hydrocarbon — was discovered about 175 kilometers (109 miles) off the country’s southern coast in the Outeniqua Basin. The area, where Exxon Mobil Corp. and Eni SpA also hold stakes, may now draw further interest, especially since South Africa is due to introduce new legislation later this year aimed at spurring exploration.


    source: Total

    Les deux cartes proviennent de cet article du 29/01/2019
    South Africa could be days away from a massive new deepsea energy find
    https://www.businessinsider.co.za/totals-brulpadda-find-in-south-africa-2019-1


  • Lebanese military warns #Israel against oil exploration on borders - Xinhua | English.news.cn
    http://www.xinhuanet.com/english/2018-09/07/c_137450302.htm

    The statement was released following a meeting between the United Nations Interim Force in Lebanon (UNIFIL) Head of Mission and Force Commander Stefano Del Col and a senior delegation from the LAF.
    It also came after Lebanese Parliament Speaker Nabih Berri expressed his worry on Wednesday about Israel’s intention to start oil exploration in July 2019 in the Karish field, which is very close to the Lebanese waters.

    Berri also voiced concern over the intention of the French oil and gas giant Total S.A. to postpone its oil exploration in Lebanon’s Block 9, which borders Israel’s maritime zone and contains waters claimed by both sides.
    Total was supposed to start operation in 2019 but has postponed it till the spring of 2020, said Lebanon 24, a local news agency.

    “This is a very dangerous step,” Berri was quoted as saying.

    On December 14, 2017, the Lebanese Council of Ministers approved two exclusive licenses for oil exploration and production in blocks 4 and 9 for a consortium composed of Total S.A, Eni International BV and JSC Novatek.

    #Liban #France #Total #


  • Hundreds of Norway oil workers go on strike, Shell shuts Knarr field | Reuters
    https://www.reuters.com/article/us-norway-oil-wages/wage-talks-with-norway-oil-drilling-workers-go-into-overtime-strike-threat-

    Hundreds of workers on Norwegian offshore oil and gas rigs went on strike on Tuesday after rejecting a proposed wage deal, leading to the shutdown of one Shell-operated field and helping send Brent crude prices higher.

    One union said hundreds more workers would join the strike on Sunday if an agreement over union demands for a wage increase and pension rights was not reached.

    Royal Dutch Shell said that due to the strike it was temporarily closing production at its Knarr field, which has a daily output of 23,900 barrels of mostly oil, but also natural gas liquids and natural gas.

    Shutting the field, whose owners are Idemitsu, Wintershall and DEA, could take up to 36 hours, it said.

    Norway is Western Europe’s biggest oil producer. The disruption added to a rise in global oil supply outages and helped push Brent crude up 1.2 percent to $79.03 per barrel.


  • What’s at Stake for Oil as Trump Appoints Another Iran Hawk? - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-03-23/what-s-at-stake-for-oil-as-trump-appoints-another-iran-hawk

    Iran is trying to attract more than $100 billion from international oil companies to boost crude and condensate output by about 25 percent to more than 5 million barrels a day. Without new investment from international companies production will stagnate.

    Trump’s disdain for the nuclear deal has already deterred investors from the country, the third-biggest producer in OPEC. Of the Western energy majors, only France’s Total SA has returned, and its gas venture is proceeding slowly. Iranian officials are already complaining that western oil companies are too cautious to return to the country and there are signs that Russian companies are stepping in to fill the vacuum.

    Total has the biggest financial stake of any international energy major, having pledged to invest $1 billion in the first phase of an offshore natural gas project. Overall investment in the project could reach $5 billion, and while the company is determined to press ahead, Chief Executive Officer Patrick Pouyanne has promised to review the legal consequences of any new U.S. restrictions.
    […]
    Three years ago, in a New York Times op-ed titled “To Stop Iran’s Bomb, Bomb Iran,” Bolton argued that the only way to prevent Tehran obtaining nuclear weapons was a military strike. He cited Israel’s preemptive strike in 1981 on Saddam Hussein’s Osirak reactor as an example of effective action.

    Bolton downplayed the significance of his past public statements in an interview with Fox News shortly after the appointment was announced, saying he would defer to the president’s judgment.

    I’ve never been shy about what my views are,” Bolton said. But, he added, that “now is behind me, at least effective April 9, and the important thing is what the president says and what advice I give him.

    Bolton’s appointment has lots of implications beyond just Iran, Ian Bremmer, president of consultant Eurasia Group, said on Twitter. It also makes Trump’s scheduled talks with North Korea’s leader Kim Jong-Un riskier, he said.

    Thursday was “probably the worst/biggest single day for geopolitical risk since I started Eurasia Group in 1998,” Bremmer said on Twitter.


  • Putin Blesses Multibillion-Dollar Bet on Russia Competing in LNG - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-08/putin-blesses-multibillion-dollar-bet-on-russia-competing-in-lng


    The кристоф де маржери/Christophe de Margerie Arctic LNG tanker
    Photographer: Olga Maltseva/AFP via Getty Images

    As Russia’s President Vladimir Putin oversees the official start of a $27 billion liquefied natural gas plant in the snow-covered tundra of northern Siberia, his mind may wander to its biggest competitor more than 3,000 miles away in Qatar.

    While the two regions may have vastly different climates, Putin is determined to make Russia’s Arctic competitive in the fuel that turned Qatar into the richest nation per capita. On Friday, he witnessed the loading of the first icebreaking tanker from the Yamal LNG plant, built on time despite the harsh climate and in defiance of U.S. sanctions targeting its biggest shareholder.

    Operator Novatek PJSC earlier this week announced the start of production at Yamal LNG, in which Total SA, China National Petroleum Corp. and China’s Silk Road Fund also hold stakes. The operator of the world’s coldest LNG plant has been under U.S. sanctions imposed three years ago as Russia’s relations with the U.S. soured.

    This is for sure a complicated project,” Putin said at a ceremony attended by the project partners and the energy minister of Saudi Arabia. “But those who started this project took a risk, and the risk was justified, and they succeeded.


    Yamal LNG plant’s site
    Source: Novatek


  • Trump Passes Iran Nuclear Deal Back to Congress | OilPrice.com
    http://oilprice.com/Latest-Energy-News/World-News/Trump-Passes-Iran-Nuclear-Deal-Back-to-Congress.html

    Throughout, Total SA has taken the challenge head on. Earlier this month, the French oil giant shrugged off the US sanctions threat, with Total CEO Patrick Pouyanne telling media, “We knew when we signed that it will not be an easy road. But I prefer to have a problem to solve and to have the opportunity rather than having not signed [and] no opportunities.”

    Now that the dust is settling on the Iran nuclear deal, and it is becoming clearer that this move was a compromise and the deal is not being abandoned outright, European companies may be feeling less pressure to come up with a contingency plan.


  • Statoil, Shell and Total enter CO2 storage partnership - Statoil, Shell and Total enter CO2 storage partnership - statoil.com
    http://www.statoil.com/en/news/statoil-shell-total-co2-storage-partnership.html

    The partners are today signing a partnership agreement to mature the development of carbon storage on the Norwegian continental shelf (NCS). The project is part of the Norwegian authorities’ efforts to develop full-scale carbon capture and storage in Norway.

    In June, Gassnova awarded Statoil the contract for the first phase of the project. Norske Shell and Total E&P Norge are now entering as equal partners while Statoil will lead the project. All the partners will contribute people, experience, and financial support.

    The first phase of this CO2 project could reach a capacity of approximately 1.5 million ton per year. The project will be designed to accommodate additional CO2 volumes aiming to stimulate new commercial carbon capture projects in Norway, Europe and more globally across the world. In this way, the project has the potential to be the first storage project site in the world receiving CO2 from industrial sources in several countries.
    […]
    The storage project will store CO2 captured from onshore industrial facilities in Eastern Norway. This CO2 will be transported by ship from the capture facilities to a receiving terminal located onshore on the west-coast of Norway. At the receiving terminal CO2 will be transferred from the ship to intermediate storage tanks, prior to being sent through a pipeline on the seabed to injection wells east of the Troll field on the NCS. There are three possible locations for the receiving terminal; a final selection will be made later this year.


  • OPEC’s LNG Giant Keeps Exporting Gas and Oil as Saudis Cut Ties - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-06-05/saudi-led-isolation-of-lng-giant-doesn-t-stop-gas-or-oil-exports

    Qatar, the world’s biggest seller of liquefied natural gas, can still access shipping routes to deliver oil and gas to buyers after Saudi Arabia and other neighboring states barred the emirate from exporting through their territorial waters.

    State producer Qatargas told Japan’s Jera Co. that it would keep supplying LNG as normal in spite of the Saudi-led severing of diplomatic ties with Qatar, Jera spokesman Atsuo Sawaki said by phone. Jera is Japan’s biggest buyer of Qatari LNG under long-term contracts, according to data compiled by Bloomberg.

    The escalation of tensions in the energy-rich Persian Gulf probably won’t disrupt LNG supplies to Qatar’s main customers in Asia, according to Robin Mills, head of Dubai-based consultant Qamar Energy. “In principle Qatar should still be able to export via its own waters, Iran and Oman,” Mills said.
    […]
    Aside from sending LNG and oil by ship, Qatar exports natural gas through a pipeline operated by Dolphin Energy, which is owned by Abu Dhabi’s Mubadala Development Co., Total SA and Occidental Petroleum Corp. The link supplies gas to the U.A.E. and Oman and can send 3.2 billion cubic feet per day, though it only uses about two-thirds of that capacity.

    Gas continues to flow normally through the Dolphin pipeline to the U.A.E. and Oman, according to two people with knowledge of the matter. There is no sign that supplies will be cut, they said, asking not to be identified because the information isn’t public.

    A potential shutdown of the pipeline would cause a “severe problem” in the U.A.E. as demand for electricity peaks in the summer, Mills said. But he played down the likelihood that either country would halt supplies due to the hardship this would cause the U.A.E. and the damage it would inflict on Qatar’s reputation as a reliable energy provider.

    #nuit_torride



  • L’Arabie saoudite volerait-elle le pétrole du Yémen avec la complicité des Etats-Unis et de Total ? - Wikistrike
    http://www.wikistrike.com/2017/03/l-arabie-saoudite-volerait-elle-le-petrole-du-yemen-avec-la-complicite-d

    Un expert économique yéménite a révélé que Riyad dérobait les réserves de pétrole yéménites, avec le soutien du géant français de l’énergie. Le royaume aurait également passé un accord avec Washington pour empêcher le Yémen d’exploiter son pétrole.

    « L’Arabie saoudite a ouvert un site pétrolier en collaboration avec la société française Total dans la partie sud de la région de Kharkhir, près de la frontière saoudienne de Najran et exploite du pétrole dans les puits de la région », a déclaré l’expert économique yéménite Mohammad Abdolrahman Sharafeddin à l’agence iranienne Fars News. 

    « 63% de la production de brut du Yémen est volée par l’Arabie saoudite en coopération avec Mansour Hadi, le président yéménite en fuite et ses mercenaires », a-t-il ajouté.

    En 2014, feu Christophe de Margerie, PDG de Total à l’époque, avait en effet visité la capitale yéménite Sanaa pour rencontrer le président Abdrabuh Mansour Hadi et discuter de l’expansion de l’empreinte du géant énergétique français dans le pays.

    Selon le site internet de la présidence du Yémen, Christophe de Margerie avait alors indiqué que la relation avec le Yémen était « stratégique » et que Total développait ses sites pétroliers dans le pays.

    Selon l’expert Mohammad Abdolrahman Sharafeddin, Riyad achèterait des armes avec l’argent du pétrole volé au peuple yéménite et les fournirait à ses mercenaires pour pourchasser les opposants chiites du Yémen.

    En janvier, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, qui soutient la présidence de Mansour Hadi, a affronté un groupe de rebelles houthis dans la région de Bab el-Mandab, passage essentiel pour les 3,8 millions de barils de pétrole du Moyen-Orient destinés au marché occidental. 

    Un accord entre Riyad et Washington pour avoir la mainmise sur le pétrole yéménite ? 
    À la fin de l’année 2016, un autre expert économique, Hassan Ali al-Sanaeri, avait déclaré que Washington et Riyad avaient soudoyé l’ancien gouvernement yéménite pour qu’il s’abstienne des activités de forage et d’exploration pétroliers, alors même que la recherche scientifique et les évaluations effectuées par les sociétés de forage internationales montrent, selon lui, que les réserves de pétrole yéménites sont les plus importantes de toute la région du golfe Persique.

    « L’Arabie saoudite a signé un accord secret avec les Etats-Unis pour empêcher le Yémen d’exploiter ses réserves de pétrole au cours des 30 dernières années », a déclaré Hassan Ali al-Sanaeri à Fars News.

    Al-Sanaeri a ajouté que les réserves les plus abondantes de pétrole yéménite se trouvaient dans les régions de Ma’rib (ouest), al-Jawf (nord), Shabwah (sud) et Hadhramaut (centre-est).

    Il a noté qu’une série de documents secrets publiés par Wikileaks ont révélé que le gouvernement de Riyad avait mis en place un comité spécial présidé par l’ancien ministre saoudien de la Défense, le prince héritier Sultan bin Abdel Aziz, ainsi que l’ancien ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal al-Saud et le chef du renseignement du royaume.

    Les autorités saoudiennes aurait chargé ce comité de mettre en œuvre un projet de canal allant de l’Arabie saoudite à la mer d’Arabie en passant par Hadramaut au Yémen afin de ne plus avoir à utiliser les détroits d’Ormuz et de Bab al-Mandab.

    Il a réitéré que de nouvelles réserves de pétrole avaient été découvertes dans la province yéménite de al-Jawf, ce qui pourrait potentiellement faire du Yémen l’un des plus grands exportateurs de pétrole de la région et du monde.

    Pendnt ce temps, la guerre au Yémen continue. Depuis le début de l’intervention de la coalition arabe en mars 2015, plus de 7 400 personnes ont trouvé la mort et plus de 40 000 autres ont été blessées dans le conflit, alors que toutes les médiations de l’ONU et sept cessez-le-feu ont échoué.


  • La fracture #mobilité s’accroît entre les #territoires - Localtis.info - Caisse des Dépôts
    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250278330519&cid=1250278319729
    Mais quelle #fumisterie : des Assisses de la mobilité organisées par Total, alors que c’est le tout bagnoles qui a tué les alternatives de transports plus économiques, réduisant les campagnards à maintenir une voiture coute que coute pour se déplacer !
    Leur solution, c’est bien sûr plus de bagnoles pour que les pauvres puissent aussi engraisser les pétroliers !

    Les difficultés d’accès à la mobilité sont un frein à l’emploi. C’est, pour faire court, tout le propos du Laboratoire de la mobilité inclusive. Les 4es rencontres organisées le 18 janvier à Paris par cette instance hybride - créée par Total avec l’association Wimoov (anciennement Voiture & co, pionnier du covoiturage), et qui fédère aujourd’hui seize acteurs, privés, publics et issus de la société civile - ont réuni près de 300 personnes. Dont des élus locaux, maires et parlementaires, ainsi que des experts et représentants d’opérateurs de transports. « Notre but est d’éveiller les consciences sur l’importance de développer une mobilité inclusive et de sensibiliser davantage les élus et autorités organisatrices. La mobilité est une compétence. Tout le monde ne maîtrise pas ses codes », souligne Manoelle Lepoutre, directrice Engagement et société civile du groupe Total. A ses côtés, Florence Gilbert, qui représente Wimoov et préside ce laboratoire devenu une fondation, ajoute que la mobilité inclusive doit donc apporter des solutions contre l’exclusion sociale et professionnelle. Et que la loi NOTRe, en validant le transfert des compétences transport des départements vers les régions, offre désormais un bon cadre pour « hisser l’enjeu au cœur des politiques régionales ».


  • Le Nigeria à la chasse au milliards du pétrole
    https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/le-nigeria-la-chasse-au-milliards-du-petrole

    Opération main propre dans le secteur pétrolier. Après avoir fait arrêter l’ancienne ministre du pétrole à Londres, le gouvernement nigérian poursuit les grands groupes pétroliers, notamment Total, Eni, Chevron et Shell pour avoir vendu illégalement du pétrole, et ainsi évité des taxes.

    ...

    Ces compagnies sont accusées d’avoir exporté illégalement pour plus de 17 milliards de dollars de pétrole nigérian, ce qui leur a permis de réduire les taxes qu’elles doivent à l’Etat. Le contentieux s’élève à 12.7 milliards de dollars, qui seraient bienvenus dans un budget dont le déficit est estimé à 17% du PIB selon Standard and Poors.

    #Nigeria #pétrole #pillage


  • Mothballing the World’s Fanciest Oil Rigs Is a Massive Gamble - Bloomberg
    http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-09-19/at-500-million-a-pop-it-s-an-oil-gamble-that-has-no-precedent


    Drillships off the coast of Trinidad & Tobago.
    Photographer: Mark Anthony Jerome

    In a far corner of the Caribbean Sea, one of those idyllic spots touched most days by little more than a fisherman chasing blue marlin, billions of dollars worth of the world’s finest oil equipment bobs quietly in the water.

    They are high-tech, deepwater drillships — big, hulking things with giant rigs that tower high above the deck. They’re packed tight in a cluster, nine of them in all. The engines are off. The 20-ton anchors are down. The crews are gone. For months now, they’ve been parked here, 12 miles off the coast of Trinidad & Tobago, waiting for the global oil market to recover.

    The ships are owned by a company called Transocean Ltd., the biggest offshore-rig operator in the world. And while the decision to idle a chunk of its fleet would seem logical enough given the collapse in oil drilling activity, Transocean is in truth taking an enormous, and unprecedented, risk. No one, it turns out, had ever shut off these ships before. In the two decades since the newest models hit the market, there never had really been a need to. And no one can tell you, with any certainty or precision, what will happen when they flip the switch back on.
    […]
    Nearly half of the world’s available floating rigs are out of work today, and most observers expect that number will climb further. Not only are the drillship operators’ customers — the likes of ConocoPhillips and Total SA — slashing spending in high-cost offshore areas and canceling work contracts early, but new rigs that were ordered in recent years keep rolling out of shipyards. Bloomberg Intelligence estimates as much as $56 billion worth of offshore rigs, capable of drilling in everything from shallow water to oceans more than two miles deep, are still under construction.

    #sous_cocon


  • Les dix plus grosses #Multinationales pèsent davantage, financièrement, que 180 États
    http://www.bastamag.net/Les-dix-plus-grosses-multinationales-pesent-davantage-financierement-que-1

    Notre monde est-il dominé par une poignée de multinationales ? Selon une étude réalisée par l’ONG britannique Global Justice Now, sur les 100 premières entités économiques mondiales – États et entreprises... –, 69 sont des multinationales et 31 des États. Parmi ces entités économiques les plus importantes financièrement, figurent les groupes français Total, Axa, BNP Paribas et Société générale. L’État français est lui en 5ème position derrière les États-Unis, la Chine, l’Allemagne et le Japon. La première (...)

    En bref

    / Multinationales, #Capitalisme


  • Electronics recycler fined $444,000 for illegally disposing of dangerous waste overseas | September News | Washington State Department of Ecology
    http://www.ecy.wa.gov/news/2016/114.html

    Electronics recycler fined $444,000 for illegally disposing of dangerous waste overseas
    Total Reclaim sent TVs and monitors to China, exposing workers and environment to toxic mercury

    SEATTLE – The Washington Department of Ecology has fined Seattle-based electronics recycler Total Reclaim Inc. $444,000 for illegally disposing of flat-screen televisions and monitors with fluorescent tubes containing toxic mercury. The company shipped the flat screens to Hong Kong, where they were broken apart in the open by unprotected workers.

    “Total Reclaim has been a leading electronics recycler in Washington, so they knew what they were doing was wrong,” said Laurie Davies, manager of Ecology’s Waste 2 Resources program. “This penalty is a reminder that recyclers can’t take shortcuts when it comes to properly managing toxic chemicals.”

    Total Reclaim’s actions were revealed in an investigation by the Basel Action Network, a nonprofit group that certifies electronics recyclers for E-Cycle Washington and similar programs. The Basel Action Network attached GPS tracking beacons to electronics, then dropped off the units at recycling facilities. The group followed some of the trackers to Hong Kong, and filmed how the flat screens were dismantled and disposed of.

    Total Reclaim later admitted that it sent the flat screens to undocumented recycling facilities and that it withheld information from customers and auditors. The company provided records to Ecology that showed it shipped flat screens overseas beginning seven years ago.

    Washington law requires electronics recyclers to either properly recycle e-waste themselves, or ensure that it is legitimately recycled elsewhere. E-Cycle Washington was set up to prevent the toxic materials in old electronics from ending up in the environment, whether here in Washington or elsewhere in the world.

    The flat screens illegally disposed of by Total Reclaim represent a small portion of all of the electronics collected for recycling in Washington. So despite the actions of Total Reclaim, Ecology believes it is important to continue recycling electronics to keep lead, mercury and other toxics out of the environment.

    Washington residents can recycle TVs, monitors, computers and other electronics for free at participating E-Cycle Washington locations. For questions about where other items can be recycled, call or visit 1-800-RECYCLE.

    Total Reclaim has 30 days to pay the penalty or may file an appeal with the Washington State Pollution Control Hearings Board.

    #déchets #environnement #Pollution #trafic_de_déchets


  • Combien de viols dans la filmographie de Verhoeven ?
    http://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2016/05/25/combien-de-viols-dans-la-filmographie-de-verhoeven.html

    Un « thriller subversif » et « jubilatoire », « cinglant et sarcastique », « dérangeant », « palpitant, érotique, pervers », « brutal, cynique, enlevé, drôle », « réjouissant et très malsain uppercut » "au sommet de l’ambiguïté vénéneuse" et qui « tord violemment le cou au politiquement correct » est sorti en salles aujourd’hui. Comm’ Cannes aidant, vous n’échapperez pas à « Elle », le dernier film de Paul Verhoeven, sinon en allant le voir, en vous faisant marteler par la critique massivement enthousiaste qu’en font les médias. Source : Ladies & gentlemen

    • C’est consternant à quel point ce travers du « la femme forte, elle va en baver et même en redemander » se retrouve souvent (j’ose pas dire systématiquement, mais je ne contredirais personne qui le proposerait...). Je lisais la critique sur Zootopie sortie cette semaine, et j’ai adoré ce film, mais oui, la critique est pointue et juste, il y a tous les mêmes travers consternants que pour ce film de Verhoeven... en moins horrible, certes, mais tout de même, c’est la même logique.

      (mais pourquoi cette actrice est-elle allée se perdre dans ce truc dégradant et consternant ?)

      http://seenthis.net/messages/492565

    • Et, Total Recall ?
      Et Starship Troopers ?
      Très bien, on peut accorder le droit à un réalisateur de faire quelques bons films, ça n’enlèvera rien à une critique acerbe du reste de sa filmographie. C’est entendu.
      Mais si on essaie de partir de l’intérêt premier de ses bons films, il me semble que c’est un certain esprit de subversion, même pas, de provocation c’est plus juste. Et encore c’est pas tout à fait exact. Mais si on part de là, serait-il trop demandé que d’avoir une analyse en partant de cet angle là précisément. C’est-à-dire : quels films de Verhoeven on trouve personnellement bons, lesquels ont été forgeurs de notre propre histoire, et sur quels points et pourquoi ? Et ensuite, à l’aune de cette grille, analyser son dernier film. Et alors ? C’est bien ? C’est pas bien ?
      En tous cas je vais courir aller le voir. On en reparle ?

      PS : il semblerait pour vos commentaires qu’il s’agisse plutôt de critiquer les critiques de ce torche-cul qu’est Le Point.

      #critique_de_critique_de_critique

    • @unvalide je croi pas que l’article dise que tous les films de Verhoeven soient mauvais mais il a fait des films vraiment pourris et ce qui est dit sur la culture du viol dans sa filmo me semble juste. En plus de ceux que tu cite, j’aime bien aussi Robocop dont j’avais la K7 quant j’étais gamine et qui a beaucoup tourné. J’ai cette analyse de la construction symétrique dans ce film qui devrais t’amusé si tu la connais pas déjà : https://dejareviewer.com/2014/04/29/cinematic-chiasmus-robocop-is-almost-perfectly-symmetrical-film

      Par rapport à la question du viol, de la représentation des femmes et de la sexualité dans les films de Verhoeven, je l’ai vu souvent cité pour son féminisme. En particulier pour le traitement neutre des personnage féminin dans Starship troopers et l’exemple de la scène de douche mixte qui serais non-sexualisé. Je pense que Verhoeven est du style liberal-cynique-opportuniste. Dans Starship Troopers la mixité est l’occasion de montrer des seins pour faire plaisir au publique hétéros-masculin ciblé et que si au passage ca peut lui ramener le publique des femmes geek il est pas contre. A mon avis Verhoeven est moins progressiste que les fans de Starship Troopers le pensent, il se défend lui même d’avoir voulu faire une critique politique. A un moment j’ai voulu voire toute sa filmo et y a vraiment de très très mauvais films et en particulier ; Le Choix du destin (Soldaat van Oranje) avec une scène de sexe hyper longue, inutile, complaisante et sale, qui m’a permis de tranché sur le regard de Verhoeven et me décidé à trouvé que c’est un abruti machiste qui a fait quant même trois films sympas à regarder (Robocop, Total Recall et Starship Troopers).

    • Accessoirement, Turkish Delight est connu pour sa proximité avec 37°2 le Matin de Beineix. Je l’ai pas vu depuis au moins 25 ans, mais dans mon souvenir ce n’était pas du tout une « dispensable comédie romantique ».

    • J’ai vu #Spetters hier soir...
      Avant d’écrire ça :
      « En 1980, on retrouve dans “Spetters” une vendeuse de frites au look de Marilyn brushée par le coiffeur de Bonnie Tyler, qui jette son dévolu sur un prometteur coureur de moto-cross : ils vont devenir riches et célèbres, c’est sûr. Sauf que, non, parce que la moto, c’est dangereux et que l’étoile montante du sport finit en fauteuil. La vendeuse de frites et le pote gay ont des idées (devinez lesquelles) pour gagner de la thune, mais sous leurs airs dévoués, sont plus opportunistes et maniganceurs qu’il n’y parait. Entre temps, une petite scène de viol collectif, ça coûte pas grand chose et ça vous labellise “subversif” à tous les coups. »
      Il me parait judicieux que Marie Donzel regarde les films dont elle parle et, en parle un peu plus (ne serait-ce que par respect pour les multiples problématiques abordées, dont notamment les gens de ma race...)

      J’ai vu le film, et c’est pas ça. C’est tout. Après... Si vous voulez parler cinéma, je suis disponible...
      #ignorance #on_aime_ou_on_aime_pas_mais_on_fait_pas_beurk

    • Marie Donzel ne parle pas des films elle parle de la représentation des femmes et du viol dans ces films et particulièrement dans Elle. Vous ne parlez pas de la même chose et Marie Donzel a donner ses raisons. Dans ce que vous dites pour défendre les représentations du viol dans les films de Verhoven je ne voie rien qui contredise ce qu’elle dit. J’ai pas vu Spetters mais à te lire @unvalide il n’y a pas de scène de viol dans ce film ? Ou tu trouve que cette scène de viol est trop bien faite et qu’il n’y a rien à redire sur le regard de Verhoven sur le viol dans Spetters ? Qu’il ne propage aucun élément de la culture du viol et que son approche de la sexualité, de la prostitution est sans male gaze ? Tu semble reproché à Marie Donzel de ne pas parlé de 100% des sujets abordés dans Spetters et en particulier de faire l’impasse sur celui des « gens de ta race », ca me semble des reproche infondés et malhonnetes. Elle a bien le droit de s’intéresser à un unique aspect sans avoir à faire faire la preuve qu’elle connais l’intégralité des informations disponibles dans l’univers ni de passer du temps a parler des « gens de vos races ». Et plutot que de lui demander des explications ou réclamer qu’elle pondre une thèse sur la filmo de Verhoven dites moi ce que vous trouvez si féministe dans la vision des viols chez ce réal.

    • Il n’y a vraiment plus rien de subversif dans ce genre de démarche. Lui ou Haneke ou je ne sais quel autre Houellbecq n’en finissent plus d’empuantir l’atmosphère, célébrés à chaque nouvelle vesse...

      Une petite citation de David Foster Wallace qui a le mérite d’ouvrir un peu la fenêtre :

      Dans ce pays, les prochains rebelles littéraires dignes de ce nom seront peut-être une clique d’antirebelles, mateurs nés qui oseront, d’une manière ou d’une autre, déposer le regard ironique, qui auront le culot et la candeur de porter haut les couleurs de l’univocité. Qui traiteront des tracas et émotions de la vie américaine, aussi ploucs et communs soient-ils, avec déférence et conviction. Qui se garderont bien de la spécularité et de la lassitude branchée. Ces antirebelles seraient bien sûr dépassés avant même de se mettre au travail. Morts avant d’avoir pris corps. Trop sincères. Refoulés, aucun doute. Attardés, vieillots, naïfs, anachroniques. Peut-être sera-ce tout l’intérêt. Peut-être est-ce ce qui fera d’eux les prochains vrais rebelles. Car le vrai rebelle, que je sache, prend le risque de la désapprobation. En leur temps, les révoltés du postmodernisme ont encouru les huées et les hauts cris : le choc, le dégoût, le scandale, la censure, les accusations de socialisme, d’anarchisme, de nihilisme. De nos jours les peines encourues sont différentes. Les nouveaux rebelles, qui sait, seront peut-être les artistes prêts à s’exposer aux bâillements, aux yeux levés au ciel, aux sourires en coin, aux coups de coude dans les côtes, aux parodies des ironistes excellents, aux « Que c’est trivial ». Prêts à s’exposer aux accusations de sentimentalisme, de pathos. De crédulité excessive. De mollesse. Tout disposés à se faire blouser par un monde de rôdeurs et de reluqueurs qui craignent le regard d’autrui et le ridicule plus que l’emprisonnement sommaire. Qui sait. La jeune fiction la plus résolue d’aujourd’hui semble décidément arriver en fin de fin de parcours. Que chacun en tire ses propres conclusions. Pas le choix. Si on ne vit pas une époque formidable. »

    • Chouette texte @tintin Merci
      @unvalide J’ai vu Spetters hier et je veux bien que le sujet du handicap soit traité de manière interessante dans ce film, mais il y a effectivement des problèmes sérieux avec la culture du viol. La victime de viol qui finalement aime être violé et qui n’en garde aucune séquelle bien au contraire puisqu’il devient amant avec un de ses agresseurs et est sorti du placard. Le viol comme remède quelle idée de merde ! Ca c’est un point de vue et un discours de violeur. Et ce scenario est manifestement récurent puisque « Elle » semble être la même histoire.

      En plus d’être plein de détails misogynes (les règles sont sales, les filles qui portent des faux seins c’est trop rigolo de les humilié publiquement...) je trouve qu’il y a de l’homophobie dans ce film (les gays violeurs, l’agression homophobe banalisé et imputé à un personnage gay). Tout ca confirme ce que je disait plus haut, tu ne parle pas de la même chose que Marie Donzel et tu me donne l’impression de ne pas comprendre ce qu’est la culture du viol. Sur le sujet il y a un tag très complet sur seenthis et sinon il y a ce lien : http://www.cultureduviol.fr

      Cette tolérance au viol, elle existe pourtant. Elle est nourrie par des clichés qu’on applique aux victimes comme aux violeurs, et on la nomme culture du viol. Traduction peu convaincante d’une expression anglo-saxonne, si on considère la connotation très positive du mot « culture » dans la langue française, la culture du viol regroupe l’ensemble des idées reçues que nous avons intégrées autour du viol mais également les différentes façons, expresses ou tacites, dont nos structures sociales (famille, travail…), commerciales (marketing, communication, commerce, publicité…), médiatiques (journalisme de presse écrite, papier ou en ligne, télévision) et publiques (institutions officielles, organes politiques) cautionnent et abritent le viol.


  • La mort du Quantified Self ? - Technology Review
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/143103595053

    C’est un tweet de Chris Anderson, l’ex rédacteur en chef de Wired et l’un des promoteurs du Quantified Self, ce mouvement de la “mesure de soi”, qui a mis le sujet en débat, estime la Technology Review. “Après plusieurs années de mesure de tout (activité, travail, sommeil), j’en ai conclu que c’était inutile. Cela n’apporte aucune incitation ou leçon qui ne soit non-évidente”. ComputerWorld annonçait justement que Gordon Bell, l’un des pionniers de l’enregistrement de soi (voir son livre, Total Recall), 81 ans, avait également arrêté d’enregistrer des images de sa vie. Stephen Wolfram reconnaît continuer à pratiquer “l’analyse personnelle” via les données, mais essentiellement parce que la plupart des enregistrements qu’il réalise sont automatiques. Pour Anderson, l’imprécision des mesures empêche des les corréler (...)

    #quantifiedself #lifelogging


  • À l’approche d’un référendum sur le pétrole offshore en #Italie, les liens entre une ministre et #Total font scandale
    http://multinationales.org/A-l-approche-d-un-referendum-sur-le-petrole-offshore-en-Italie-un-a

    Le 17 avril doit se tenir en Italie un référendum sur l’avenir des plateformes pétrolières et gazières dans les eaux côtières du pays (dont une partie appartient à... #EDF). Alors que le gouvernement de Matteo Renzi cherche à faire échouer ce scrutin en prônant l’abstention, il se trouve aujourd’hui plongé dans une crise politique en raison du traitement de faveur réservé par l’une de ses ministres au groupe français Total. Les Italiens sont appelés à se prononcer par référendum le 17 avril prochain sur (...)

    Actualités

    / Italie, Total, EDF, #Eni, #Industries_extractives, #Énergies_fossiles

    « http://www.greenpeace.org/italy/it/Cosa-puoi-fare-tu/partecipa/referendum-trivelle »


  • Iranian Crude - European To Import 300,000+ Barrels A Day - gCaptain
    https://gcaptain.com/iranian-crude-european-to-import-300000-barrels-a-day

    Iran will start sending 300,000 barrels a day of crude to Europe, 54 percent of the total it shipped before authorities on the continent put an embargo in place.

    Paris-based Total SA has agreed to buy about 160,000 barrels a day starting on Feb. 16, the ministry of oil’s Shana website reported, citing Oil Minister Bijan Namdar Zanganeh. The company also expressed interest in developing the South Azadegan oil field in western Iran near the border with Iraq and in a liquid natural gas project, Shana reported. Total asked for the necessary information to submit a proposal for the LNG plant.

    Bon, ce n’est pas au meilleur moment, mais on peut se dire que les cours actuels fort bas avaient déjà anticipé la reprise des exportations iraniennes.


  • #Nigeria : cadeau fiscal à 3,3 milliards de dollars pour #Total, #Shell et #Eni
    http://multinationales.org/Nigeria-cadeau-fiscal-a-3-3-milliards-de-dollars-pour-Total-Shell-e

    Nouvelle controverse sur les activités des multinationales pétrolières en Afrique et la faiblesse de leur contribution fiscale : selon un rapport de l’ONG Peuples Solidaires - ActionAid France, le Nigeria a accordé un cadeau fiscal équivalent à 3,3 milliards d’euros à trois géants européens, Total, Shell et Eni, sur la période 1999-2012. Soit trois fois le budget annuel de la santé au Nigeria, un pays dont la population souffre de la pollution occasionnée par les activités pétrolières et gazières. (...)

    Actualités

    / #Libération, Peuples Solidaires / ActionAid, #Industries_extractives, Nigeria, Shell, Total, Eni, #Énergies_fossiles, #Paradis_fiscaux, fiscalité, #industries_extractives, Industries (...)

    #Peuples_Solidaires_/_ActionAid #fiscalité #Industries_extractives
    « http://www.liberation.fr/futurs/2016/01/22/nigeria-un-cadeau-fiscal-de-pres-d-un-milliard-de-dollars-a-total_1428026 »


  • Comment les multinationales privent les Mexicains d’un accès à l’eau potable - Basta !

    http://www.bastamag.net/Comment-les-multinationales-privent-les-Mexicains-d-un-acces-a-l-eau-potab

    Neuf millions de Mexicains vivent sans accès à l’eau potable. Le gouvernement s’apprête pourtant à renforcer la politique de libéralisation du secteur, en partie responsable de la situation actuelle. Les multinationales détiennent déjà d’immenses concessions d’eau, et leurs activités entraînent pollutions, raréfaction des ressources et conflits sociaux. Les entreprises françaises ne sont pas en reste : Suez et Veolia gèrent de manière controversée des systèmes de distribution d’eau, et l’entreprise Total veut y lancer l’exploitation très polluante du gaz de schiste. Une coalition citoyenne lutte pour mettre fin à la privatisation, l’accaparement et la surexploitation de l’eau. Mais la bataille s’annonce rude. Enquête.

    #eau #privatisation #mexique


  • Comment les #Multinationales privent les Mexicains d’un #Accès_à_l'eau potable
    http://www.bastamag.net/Comment-les-multinationales-privent-les-Mexicains-d-un-acces-a-l-eau-potab

    Neuf millions de Mexicains vivent sans accès à l’eau potable. Le gouvernement s’apprête pourtant à renforcer la politique de libéralisation du secteur, en partie responsable de la situation actuelle. Les multinationales détiennent déjà d’immenses concessions d’eau, et leurs activités entraînent pollutions, raréfaction des ressources et conflits sociaux. Les entreprises françaises ne sont pas en reste : Suez et Veolia gèrent de manière controversée des systèmes de distribution d’eau, et l’entreprise Total (...)

    #Décrypter

    / #Amériques, #Epuisement_des_ressources, #Capitalisme, Multinationales, Accès à l’eau, #Souveraineté_populaire, A la (...)

    • Pendant ce temps-là, aux Nations Unies, Ban Ki-moon fume la moquette de ses salons feutrés :

      Éliminer la pauvreté et parvenir à une croissance durable tout en gérant les intérêts divergents 
de tous  ? Complété par d’autres objectifs, c’est à grands traits le nouveau credo des Nations unies. 
Et l’Organisation voit grand.

      Pour leurs 70 ans, les Nations unies relancent le chantier d’un monde meilleur. Fin septembre, à l’issue de trois années de consultations et de travail, l’Assemblée générale a adopté, à l’unanimité des 193 pays membres et sous les applaudissements, un nouveau bréviaire en 17 points intitulé « Objectifs de développement durable 2030 » (ODD). Ce programme de quinze ans, «  universel, intégré et porteur de transformations, qui nous conduira à un monde meilleur, est une promesse faite par les dirigeants à tous les habitants de la planète  », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour qui les ODD «  incarnent les aspirations des hommes et des femmes du monde entier qui veulent vivre en paix, en sécurité et dans la dignité sur une planète en bonne santé  »

      Lu sur http://www.humanite.fr/lonu-transforme-le-developpement-durable-en-programme-588303?IdTis=XTC-FT08


  • Manipulations sur le marché du gaz : Total dans le collimateur des Américains
    http://www.brujitafr.fr/2015/09/manipulations-sur-le-marche-du-gaz-total-dans-le-collimateur-des-americain

    Après Volkswagen, au tour de Total. Le prochain sera Sanofi ? Après VW dans le domaine automobile, Volkswagen décroche de 20 % à la Bourse de Francfort USA versus Allemagne ! Round one... Volkswagen ! Fight c’est à un autre groupe européen, Total, dans...


  • In Alberta and Downstream, the Heavy Toll of the Oil Sands Industry on #water and the Environment
    http://multinationales.org/In-Alberta-and-downstream-the-heavy-toll-of-the-oil-sands-industry-

    In Alberta, Canadian and international oil companies, including #Shell and #Total, develop oil sands deposits at a frantic pace. Despite the current oil price slump, they still hope to triple production by 2030. While there is much talk of its greenhouse gas emissions, the oil sands industry also has heavy, lesser-known impacts on water resources and #biodiversity. The consequences of excessive water extraction and pollution are beginning to be felt downstream, perhaps all the way to the (...)

    #Investigations

    / A la une, #Extractive_Industries, #Canada, Shell, Total, #Extractive_Industries, #Fossil_fuels, biodiversity, #climate_change, #local_communities, water, #environmental_impact, #social_impact, #extractive_industries, #regulations_and_norms, #Environmental_Health, (...)

    #energy


  • Total évacue ses ingénieurs du Yémen
    / Sputnik France - Actualités - Prises de Position - http://fr.sputniknews.com/france

    Le géant pétrolier Total a évacué 45 de ses ingénieurs travaillant du Yémen où les forces de la coalition internationale dirigée par l’Arabie saoudite mènent l’opération militaire Tempête de fermeté.

    Tous les dirigeants de Total au Yémen, excepté quelques ingénieurs français et indonésiens, ont quitté le pays fin mars à bord d’un jet privé pour se rendre à Djibouti, a annoncé samedi à l’agence Sputnik une source au sein des forces armées du Yémen.
    « Quarante-cinq ingénieurs sont également partis aujourd’hui de Balhaf à Djibouti à bord d’un navire français », a déclaré la source.
    Total a pris la décision de réduire au minimum le personnel employé par son usine de gaz naturel liquéfié (GNL) au Yémen. L’interlocuteur de l’agence a également fait savoir que les spécialistes français restés sur place avaient reçu l’ordre de quitter leurs postes de travail en cas de danger et de confier la gestion de l’entreprise à leurs collègues yéménites.
    Total détient 39,62% du capital d’une usine de gaz naturel liquéfié au Yémen. L’entreprise produit 6 millions de tonnes de GNL par an.❞