• La vérité commence à sortir...., Les gens ont été vaccinés pour RIEN (sauf peut êre un motif plus sombre....)
    https://www.crashdebug.fr/la-verite-commence-a-sortir-les-gens-ont-ete-vaccines-pour-rien-sauf-peut

    Le covid épargnait 99,965% des GENS ! et depuis le DEPART les traitements FONCTIONNAIENT, mais les études on été SABORDE Que penserons tous ces gens qui ont été vaccinés avec un produit expérimental possiblement mortel (qui en ’apparence’ ne fonctionne pas) pour RIEN, , et toutes ces personnes handicapées à vie, on l’avait dit, on a tout supporté et on a tenu bon, et voyez le résultat.

    S’il n’avait pas banni l’hydroxychloroquine, il n’y aurait pas eu de souci, mais maintenant en ayant vacciné tous ces gens il y a un phénomène ’d’échappée immunitaire’ TOUT les scientifiques savent qu’il ne faut PAS vacciner en période de pandémie, on avait été prévenu, ils n’ont écouté personne pour nous ENFERMER en ENFER avec des variants sans fin pour vendre ENCORE PLUS de (...)

    #En_vedette #Actualités_françaises

    • Un débat Truss-Sunak interrompu par la perte de connaissance de la présentatrice ce Mardi 26 Juillet Par Belga, édité par Maud Wilquin RTBF
      https://www.rtbf.be/article/crise-au-sein-du-gouvernement-britannique-un-debat-truss-sunak-interrompu-par-l

      Un débat télévisé opposant les deux candidats au 10 Downing Street a connu une fin précipitée mardi soir, la présentatrice ayant perdu connaissance en direct.

      Liz Truss et Rishi Sunak débattaient mardi soir en plateau sur TalkTV, lors d’un évènement organisé en collaboration avec le journal The Sun. La veille, les deux candidats au poste de chef du parti conservateur, et donc à la succession du démissionnaire Boris Johnson comme Premier ministre du Royaume-Uni, avaient déjà débattu à la BBC.

      Durant le débat sur TalkTV, alors que Liz Truss répondait à une question sur l’agression russe en Ukraine, l’expression de la candidate, sur laquelle la caméra était braquée à ce moment-là, change brutalement alors qu’un bruit de chute se fait entendre, hors-champ. Elle quitte ensuite son pupitre et l’émission est interrompue.

      Peu de temps après, la chaîne a indiqué sur Twitter que Kate McCann, la présentatrice, avec perdu connaissance. « Elle va bien mais la recommandation médicale est qu’elle ne continue pas le débat » , ajoute la chaîne, qui s’excuse auprès de son public.
      BBC News reporting that it was Kate McCann who fainted and collapsed. If true, I hope she’s OK. #TalkTV #TheSunShowdown pic.twitter.com/66q4H1Lxqr
      -- Elliot Gonzalez (@elliot_gonzalez) July 26, 2022

      Les #complotistes vont encore nous parler des effets pas trés secondaires du soit disant #vaccin. #Liz_Truss #Rishi_Sunak

  • Sur la catastrophe en cours et comment en sortir - Serge Quadruppani & Jérôme Floch
    https://lundi.am/Sur-la-catastrophe-en-cours-et-comment-en-sortir

    Il y a tout de même pas mal de choses intéressantes dans cet article de Quadruppani (qu’on sait déjà mais dites au public antibiopolitique).

    On a pourtant aussi toutes les raisons d’écouter le cri de rage d’un ami infirmier, à qui j’ai fait lire l’interview de Lamarck : « Je voudrais surtout pas tomber dans le pathos, mais le subjectif est là, et je vais pas le refouler : quand tu as vu des personnes âgées qui ont un nom : Marthe, Francis, Suzanne, Mario, Huguette , Gilberte et tant d’autres, magnifiques, qui ne demandaient qu’à finir leurs vies tranquilles, sereines et entourées, partir en 24 heures, emballées dans des housses mortuaires, sans préparation, sans que leurs proches ne puissent les voir, ne serait-ce qu’une dernière fois, quand tu as vu tes collègues infirmières et aides-soignantes, pourtant pleines d’expérience, et qui savent tenir la « bonne distance » professionnelle avec la mort, te tomber dans les bras et pleurer de détresse, que tu as vu toute l’équipe soignante aller au tapis, frappée de plein fouet par le virus, et les rares soignantes encore valides rester à poste 18h sur 24, que tu as vu le quart des personnes prises en charge mourir en une semaine, les poumons bouffés par le virus, et qu’il s’en fallait à peine d’un mois pour que des vaccins soient disponibles... alors le gus qui te déclare, du haut de son Olympe conceptuel : « c’est la porte ouverte à la modification moléculaire de l’humain », tu as juste envie de lui hurler : « ta gueule, connard ! Tu n’as aucune idée de ce dont tu parles... ! » C’est con, hein ? »

    Non, c’est pas con, et d’autant moins que c’est assorti d’une critique des affirmations lamarckienne qui peut s’avérer fort utile pour dissiper les fantasmes attachés à ce vaccin à ARNm souvent au cœur des argumentaires antivax. « Bien, alors le truc affreux [d’après Lamarck] ce serait ces vaccins à ARN messager modifié « enrobés dans un vecteur complètement artificiel ». Le mot est lâché : « artificiel », sûrement opposé à « naturel ». Ne relevons même pas que bien des produits artificiels se sont révélés forts utiles, et que nombre de produits naturels peuvent être extrêmement nocifs. Le truc ici consiste à faire peur : c’est « artificiel » ! Pas bon ça ! Le vecteur en question est une microparticule avec 4 lipides (dont du cholestérol), 4 sels (chlorures de sodium, de potassium, dihydrogénophosphates de sodium, de potassium), du sucre (saccharose) et de l’eau... (c’est presque Bio !) Non, faut que ça fasse peur ! Car nous disent-ils tout ça « est injecté massivement depuis décembre 2020 sans tests cliniques suffisants tant sur l’innocuité que sur l’efficacité ». C’est évidement faux, les essais de phase I, II, et III ont bien eu lieu, et si la phase III se poursuit c’est pour étudier les effets secondaires inattendus, la durée de protection induite par la production d’anticorps et la mémoire immunitaire induite, et d’envisager le calendrier vaccinal de rappels le cas échéant … à ce jour près de 8 milliards de doses de vaccins contre la Covid ont été administrées, et près de 55% de la population mondiale a reçu au moins une dose (dont seulement 6% dans les pays pauvres). Jamais dans l’histoire des traitements et vaccins il n’y a eu une telle surveillance de pharmacovigilance. »

    Et jamais peut-être il n’a été aussi important d’éclaircir nos rapports avec la science en général, et avec la science médicale en particulier. L’humeur antivax est ancienne, en particulier dans des milieux où les ennemis du capitalisme se recrutent en grand nombre. Au risque de déplaire à bien des amis ou des alliés, disons-le sans détour : cette humeur repose pour l’essentiel sur des fantasmes sans fondement. Deux reproches principaux ont alimenté longtemps le refus de la vaccination, et, malgré tous les démentis, ont resurgi à la faveur de celle contre le Covid : son lien avec l’autisme et les accidents consécutifs à la présence d’aluminium. La première rumeur, qui eut d’abord les honneurs du Lancet, a ensuite été démentie et il s’est avéré que celui qui l’avait lancée était un escroc. Quant à la seconde, s’il est vrai que de l’aluminium a bien été ajouté à certains vaccins pour les booster, et que ce métal a, dans quelques cas, déclenché des réactions locales à l’endroit de l’injection, il n’a jamais entraîné d’accidents graves.

    […]

    On se gardera pourtant de reprendre à notre compte le vocable de « Big Pharma ». Pas seulement parce qu’on le retrouve systématiquement dans des bouches qui ont très mauvaise haleine, — est-ce un hasard ? — mais parce qu’il charrie une vision simpliste de ce à quoi nous faisons face et ne permet donc pas d’en saisir la complexité, les dynamiques et les rouages. « Big Pharma » est à l’ère des gouvernements biopolitiques revendiqués ce qu’était le mythe des deux cents familles au XIXe siècle. Il n’y a pas plus de gouvernement mondial secret que de Big Pharma, ce à quoi nous faisons face c’est à une coalition d’intérêts qui opèrent et prospèrent au sein d’un ordre du monde et d’une organisation sociale organisés par et pour eux. Il y a donc fort à parier que, à l’instar de toutes les structures étatiques, l’INSERM ne soit pas à l’abri de du lobbying général des grandes compagnies pharmaceutiques comme de l’influence de telle ou telle d’entre elles. Mais c’est justement parce qu’il s’agit d’une coalition d’intérêts particuliers et non pas d’une entité monolithique, qu’on peut compter sur l’existence de contradictions en son sein. Peut-on imaginer que s’il existait le moindre soupçon d’effets secondaires néfastes avec l’ARN, Johnson&Johnson et Astrazeneca, les concurrents sans ARN, épargneraient leurs rivaux d’une intense campagne de lobbying pour effrayer la population et récupérer tout le marché ? Et comment s’expliquer, sous le règne omnipotent de « Big Pharma » et du déjà un peu ancien « nouvel ordre mondial » que les stratégies sanitaires, idéologiques et politiques aient été aussi radicalement différentes des Etats-Unis à la France, d’Israël au Brésil, de la Suède à la Chine ?

    […]

    La vérité est à la fois beaucoup plus simple et complexe. Face à la pandémie, à la profondeur de ce qu’elle venait remettre en cause et au risque qu’elle faisait peser soudainement sur l’économie mondiale, les gouvernants ont paniqué. Et c’est cela que leurs litanies de mensonges devaient recouvrir, alors que tout leur pouvoir repose sur leur prétention à gérer et anticiper, ils ont dû bricoler, dans un premier temps du moins. Non pas pour sauver des vies mais pour préserver leur monde de l’économie. Au moment même où les appareils gouvernementaux de toutes les plus grandes puissances mondiales connaissaient leur plus grande crise de légitimité, certains ont voulu y voir le complot de leur toute puissance. Le complotiste aime les complots, il en a besoin, car sans cela il devrait prendre ses responsabilités, rompre avec l’impuissance, regarder le monde pour ce qu’il est et s’organiser.

    […]

    Dans la vidéo « La Résistance », dont le titre est illustré sans honte par des images de la seconde guerre mondiale, le Chant des Partisans en ouverture et Bella Ciao à la fin, on voit défiler les gourous anti-vax sus-cités. Renard Buté y nomme l’ennemi suivant le vocabulaire typique de QAnon : c’est l’ « Etat profond » et les « sociétés secrètes », il nous dit que le vaccin tue, que c’est un génocide qui est en cours, et qu’il faut s’y opposer par toutes sortes de moyens. La vidéo semble vouloir rallier les différentes chapelles antivax, de Réinfocovid au CNTf (organisation délirante, mêlant islamophobie, revendication du revenu garanti et permaculture, et partisane de rapatrier les troupes françaises pour… surveiller les frontières contre la « crise migratoire » et les banlieues), et après un appel à la fraternisation avec l’armée et la police (thème de prédilection du CNTf) débouche sur un autre appel… à la constitution d’une nouvelle banque qui serait entre les mains du peuple. Tout cela se mêle à des thèmes qui peuvent paraître pertinents aux yeux d’opposants radicaux au capitalisme : l’autonomie comme projet de vie, la manière de s’organiser et de faire des manifestations moins contrôlables, la démocratie directe… autant de thèmes et revendications qui pourraient sortir de bouches amies, voire des nôtres. Que ce genre de salmigondis touche pas mal de gens qui pourraient être des alliés, et que des amis proches puissent éventuellement avoir de l’indulgence pour ce genre de Renard fêlé, nous paraît un signe de l’ampleur de la secousse que la crise du Covid a provoquée dans les cerveaux.

    […]

    On a tendance, dans notre tradition très hégélienne de l’ultragauche à considérer que tout ce qui est négatif est intrinsèquement bon. Comme si par la magie de l’Histoire, la contestation de l’ordre des choses produisait automatiquement et mécaniquement la communauté humaine disposée à un régime de liberté supérieur. Pourtant, lorsque l’on se penche sur la nébuleuse anti-vaccin, c’est-à-dire sur les influenceurs et porte-paroles qui captent l’attention sur les réseaux sociaux, organisent et agrègent les énoncés et les rassemblements, on s’aperçoit qu’une écrasante majorité baigne depuis de longues années dans l’extrême droite la plus bête et la plus rance. Militaires à la retraite, invités hebdomadaires de radio courtoisie, lobbyistes contre les violences féminines (oui, oui...), il suffit de passer une heure à « googliser » ces porte-paroles autoproclamés pour avoir une idée assez précise des milieux dans lesquels ils grenouillent. Certes, on pourrait être magnanimes et essayer d’imaginer que l’épidémie de Covid ait pu transformer de telles raclures en généreux camarades révolutionnaires mais comment s’expliquer que les seules caisses de résonances que trouvent leurs théories alternatives sur le virus et l’épidémie soient Egalité et Réconciliation, Sud Radio, France Soir, Florian Phillipot, on en passe et des pires ? En fait, si on se peut se retrouver d’accord sur des énoncés formels, on bute bien vite sur un point fondamental, c’est-à-dire éthique : la manière dont on est affecté par une situation et à la façon que l’on a de se mouvoir en son sein. En l’occurrence, ce qui rend tous ces « rebelles » anti-macron aussi compatibles avec la fange fasciste c’est l’affect de peur paranoïaque qu’ils charrient et diffusent et qui sans surprise résonne absolument avec une longue tradition antisémite, xénophobe, etc. Et c’est là que l’on peut constater une différence qualitative énorme avec le mouvement gilets jaunes. Eux, partaient d’une vérité éprouvée et partagée : leur réalité matérielle vécue comme une humiliation. C’est en se retrouvant, sur les réseaux sociaux puis dans la rue, qu’ils ont pu retourner ce sentiment de honte en force et en courage. Au cœur du mouvement antivax se loge une toute autre origine affective, en l’occurrence la peur, celle qui s’est distillée des mois durant. La peur d’être contaminé, la peur d’être malade, la peur de ne plus rien comprendre à rien ; que cette peur du virus se transforme en peur du monde puis du vaccin, n’a finalement rien de surprenant. Mais il nous faut prendre au sérieux cette affect particulier et la manière dont il oriente les corps et les esprits. On ne s’oriente pas par la peur, on fuit un péril opposé et supposé, quitte à tomber dans les bras du premier charlatan ou sauveur auto-proclamé. Il n’y a qu’à voir les trois principales propositions alternatives qui agrègent la galaxie antivax : Didier Raoult et l’hydroxychloroquine, Louis Fouché et le renforcement du système immunitaires, l’Ivermectine et le présumé scandale de son efficacité préventive. Le point commun de ces trois variantes et qui explique l’engouement qu’elles suscitent, c’est qu’elles promettent d’échapper au virus ou d’en guérir. Toutes disent exactement la même chose : « Si vous croyez en moi, vous ne tomberez pas malade, je vous soignerai, vous survivrez. » Mot pour mot la parole biopolitique du gouvernement, dans sa mineure.

    […]
    Dans la soirée évoquée, ce n’est pas « quelqu’un du public » mais bien Matthieu Burnel lui-même qui avait ironisé sur les suceurs de cailloux !

    Parce que le pouvoir n’a jamais été aussi technocratique, livide et inhumain, certains tendent une oreille bienveillante aux premiers charlatans venus leur chanter « le vivant ». Mais l’engrenage est vicieux et une fois qu’on a adhéré à une supercherie du simple fait qu’elle prétende s’opposer au gouvernement, on a plus d’autre choix que de s’y enferrer et d’y croire. Lors d’une discussion un lundisoir, une personne du public avait commis quelques blagues peu finaudes à propos d’antivax qui lécheraient des pierres pour se soigner du cancer, et cela a apparemment provoqué quelques susceptibilités. Le problème en l’occurrence, c’est que cette plaisanterie n’était caricaturale que dans sa généralisation certainement abusive. Il n’en est pas moins vrai qu’Olivier Soulier, cofondateur de Réinfocovid assure soigner l’autisme et la sclérose en plaque par des stages de méditation et de l’homéopathie, que ce même réseau promulguait des remèdes à base de charbon aux malheureux vaccinés repentis pour se « dévacciner ». Autre nom, autre star, Jean-Dominique Michel, présenté comme l’un des plus grands experts mondiaux de la santé, il se propulse dès avril 2020 sur les devants de la scène grâce à deux vidéos sur youtube dans lesquelles il relativise l’importance et la gravité de l’épidémie, soutient Raoult et son élixir, et dénonce la dictature sanitaire à venir. Neurocoach vendant des séances de neurowisdom 101, il est membre d’honneur de la revue Inexploré qui assure soigner le cancer en buvant l’eau pure de l’une des 2000 sources miraculeuses où l’esprit des morts se pointe régulièrement pour repousser la maladie. Depuis, on a appris qu’il ne détenait aucun des diplômes allégués et qu’il s’était jusque-là fait remarquer à la télévision suisse pour son expertise en football et en cartes à collectionner Panini. Ses « expertises » ont été partagées par des millions de personnes, y compris des amis et il officie désormais dans le Conseil Scientifique Indépendant, épine dorsale de Réinfocovid, première source d’information du mouvement antivax. Ces exemples pourraient paraître amusants et kitchs s’ils étaient isolés mais ils ne le sont pas.

    […]

    Historiquement, ce qui a fait la rigueur, la justesse et la sincérité politique de notre parti, - et ce qui fait qu’il perdure-, c’est d’avoir toujours refusé de se compromettre avec les menteurs et les manipulateurs de quelque bord qu’ils soient, de s’être accrochés à une certaine idée de la vérité, envers et contre tous les mensonges déconcertants. Que le chaos de l’époque nous désoriente est une chose, que cela justifie que nous perdions tout repère et foncions tête baissée dans des alliances de circonstances en est une autre. Il n’y a aucune raison d’être plus intransigeant vis-à-vis du pouvoir que de ses fausses critiques.

    […]

    Au moment où l’idée même que l’on se faisait de la vie se trouvait acculée à être repensée et réinventé, on a critiqué les politiciens. Quand le gouvernement masquait si difficilement sa panique et son incapacité à exercer sa fonction fondamentale et spirituelle, prévoir, on a entendu certains gauchistes même anarchistes caqueter : si tout cela arrive, c’est qu’ils l’ont bien voulu ou décidé. Ironie cruelle, même lorsque l’État se retrouve dans les choux avec le plus grand mal à gouverner, il peut compter sur ses fidèles contempteurs pour y déceler sa toute puissance et s’en sentir finauds.

    Faire passer des coups de force, de l’opportunisme et du bricolage pour une planification méthodique, maîtrisée et rationnelle, voilà le premier objectif de tout gouvernement en temps de crise. En cela, il ne trouve pas meilleur allié que sa critique complotiste, toujours là pour deviner ses manœuvres omnipotentes et anticiper son plein pouvoir. C’est en cela que le gouvernant a besoin du complotiste, il le flatte.

    #Serge_Quadruppani #covid #antivax #gauche #émancipation #réflexion #science

  • QAnon, anti-vaccin : ils traduisent les théories du complot américaines en français
    https://www.numerama.com/politique/691165-qanon-anti-vaccin-ils-traduisent-les-theories-du-complot-americaine

    Cela fait presque deux ans que nous avons signalé ce phénomène, mais il se produit encore aujourd’hui. Les membres de la famille royale européenne organisent encore des parties de chasse à l‘homme où des adolescents sont violés et tués, et où les organes sexuels sont accrochés aux murs comme trophées. » La phrase d’accroche de la vidéo « Les Familles Royales Chassent Les Enfants Littéralement » résume crûment les 17 minutes de théories du complot qui vont suivre.

    Rumble, MeWe, Minds : bienvenue dans l’alt-tech, les réseaux sociaux de l’extrême droite et la complosphère
    https://www.numerama.com/politique/697839-rumble-mewe-minds-bienvenue-dans-lalt-tech-les-reseaux-sociaux-de-l

    La montée en puissance des discours d’extrême droite et des complotistes français est aidée par des #réseaux_sociaux d’un genre particulier : l’alt-tech. Sur ceux-ci, il n’y a pas de censure, ni de modération. Ils sont de plus en plus nombreux à les rejoindre, créant un #internet parallèle.

    C’est facile de se moquer par #Berth
    http://berth.canalblog.com/archives/2021/03/11/38849279.html


    #néonazis #Qanon #complotistes #suprémacistes

    • Sans vraiment avoir de stratégie au préalable, un petit groupe d’une dizaine de personnes a réussi à avoir une audience de plusieurs dizaines de milliers de francophones, des relais médiatiques très puissants, et une influence incroyable.

      Mais pourquoi les militants/journalistes/vidéastes du côté de l’émancipation n’arrivent pas à avoir ce niveau de résultat, à ce point là ?

      Parce que l’époque ? Parce qu’après 15 ans de soralo-dieudonisme, 11 septembre, etc, la société est gangrenée par le complotisme et donc c’est ça qui se diffuse le plus facilement ?

  • Des foules de partisans de Trump convergent vers Washington | La Presse
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-01-06/des-foules-de-partisans-de-trump-convergent-vers-washington.php

    Bravant les consignes sanitaires, des hommes et femmes venus de tous les #États-Unis se massaient sans masque dans les métros, convergeant vers une capitale dont les vitrines étaient une fois de plus barricadées par crainte d’éventuels débordements.

    Le président sortant, qui continue de nier la victoire de son rival démocrate Joe Biden, encourage depuis des jours ses supporteurs à défiler dans la capitale pour cette journée qui sera « folle », a-t-il prévenu.

    Il doit prendre la parole devant ses troupes à 11 h depuis l’Ellipse, esplanade située au sud de la Maison-Blanche, et devrait répéter les accusations de fraudes qu’il martèle depuis deux mois sans en apporter la preuve.

  • Mes parents, ces complotistes
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/mes-parents-ces-complotistes


    Leurs parents sont #complotistes. Camille et Emma ne le sont pas ou, libérés de leur emprise, ne le sont plus. Ils témoignent des mécanismes qui les ont éloigné de leurs parents et de dialogues presque impossibles avec, au centre, le coronavirus qui a mis en lumière un certain nombre de théories.

    #extrême_droite #famille

  • Facebook reconnaît avoir écouté et transcrit des conversations privées d’usagers
    https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/facebook-reconnait-avoir-ecoute-et-retranscrit-des-conversations-privee

    Le mec né avant la honte qui traitait de #complotistes ceux qui dénonçaient ses pratiques l’année dernière (et on devrait le croire sur parole qd il dit qu’ils ont arrêté !)

    Quand #Facebook évoquait « une théorie du complot »

    Facebook, qui vient tout juste de payer une amende record de 5 milliards de dollars aux autorités fédérales américaines pour un mauvais usage des données privées de ses usagers, a longtemps nié utiliser des enregistrements audio pour pouvoir mieux cibler ses publicités ou rendre ses pages plus attractives. Mark Zuckerberg avait d’ailleurs rejeté l’idée même lors d’une audition devant le Congrès en avril 2018 sur ce sujet.

    « Vous parlez d’une théorie du complot qui circule affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l’utilisons pour de la pub, avait répondu le jeune milliardaire à une question du sénateur Gary Peters. Nous ne faisons pas ça. »

  • Sept idées fausses sur les #médias – Le feu à la plaine
    https://audelancelin.com/2017/10/11/sept-idees-fausses-sur-les-medias

    L’actuel directeur de la rédaction de ce même quotidien, « Le Monde », a aussi pu, dans un éditorial publié à l’occasion de la mort d’un de ses #actionnaires, Pierre Bergé, assimiler les gens qui prêtaient la moindre influence sur la ligne aux actionnaires à des « #complotistes ». Face à ce verrou-là, les gardiens des médias ne prennent même pas la peine de répondre par des arguments. Ils se bornent à discréditer les personnes, voire à les psychiatriser. Car qu’est-ce qu’un complotiste sinon un paranoïaque et un malade mental à la fin des fins ? On voit en tout cas à quel point il est important pour le système de neutraliser tout individu cherchant à révéler au public le poids que pèsent les actionnaires de médias sur la vie d’un journal, et le genre de catastrophe démocratique qu’ils peuvent organiser à l’échelle d’un pays quand leurs vues convergent, c’est-à-dire très souvent, notamment quand le coût du travail est en jeu. Il est pourtant assez évident que dans une société démocratique, où le suffrage universel existe encore, et cela même s’il est en passe de devenir une farce organisant l’impuissance collective, le contrôle capitalistique des médias est une question politique cruciale. Il est évident que ce constat-là n’a rien à voir avec un propos conspirationniste, et que prêter des arrière-pensées aux géants des télécoms quand ils investissent dans les médias n’a rien à avoir avec le fait d’être agité par les Illuminati ou une quelconque autre société secrète horrifique du type Skulls and Bones. Celui qui ne comprend pas cela, le responsable du Decodex par exemple, est-il équipé dans ces conditions pour décoder quoi que ce soit au champ de pouvoir capitalistique extraordinairement violent dans lequel il se meut semble-t-il en toute inconscience ? On peut au moins se poser la question.

    Tout cela est d’autant plus inquiétant à observer que ce qui se passe chez nous aujourd’hui s’est produit il y a exactement vingt ans aux Etats-Unis avec des conséquences dramatiques quant à l’#indépendance de la #presse et à la persistance même de l’existence d’un espace public. L’ex-rédacteur en chef du « Chicago Tribune », James Squires, un ancien Prix Pulitzer qui rompit avec le système et en fit un livre (1), soutenait ainsi en 1993, que la prise de contrôle intégrale des médias par les grandes compagnies états-uniennes avait entraîné la « mort du #journalisme », je cite ses mots. En deux décennies, ainsi qu’il l’établissait, la mainmise de la « culture Wall Street » sur les médias, soit l’équivalent de notre presse CAC 40, avait réussi à détruire entièrement les pratiques et l’éthique de ce métier, réduisant les responsables de journaux à être des cost killers plutôt que des intellectuels, des managers plutôt que des artisans de l’intelligence collective. James Squires, un autre indécrottable paranoïaque sans doute.

    #démocratie

  • Face aux craintes d’experts en cryptographie, la #NSA recule sur 2 méthodes de chiffrement
    http://www.numerama.com/tech/291669-la-nsa-alarme-des-experts-en-cryptographie-avec-ses-nouvelles-metho

    Des experts qui auraient très probablement été traités de #complotistes avant Les révélations de #Snowden

    Et cette crainte n’est pas partagée que par quelques paranoïaques biberonnés aux mauvais films d’espionnage : dans des pays qui font partie des plus proches alliés des #États-Unis — sont cités l’Allemagne, Israël et le Japon –, des experts en #cryptographie voient d’un mauvais œil l’implication de la NSA dans tout ce qui a trait au #chiffrement, surtout si l’Organisation internationale de normalisation est dans la boucle.

  • Ceux qui prennent russia to day comme paroles d’évangile, et ils sont nombreux, devraient lire cet article sur Les Inrocks
    Les Inrocks - Comment une vidéo conspirationniste sur la Syrie est devenue la deuxième la plus vue sur YouTube
    http://mobile.lesinrocks.com/2016/12/15/actualite/video-conspirationniste-syrie-devenue-deuxieme-plus-vue-youtube-1

    La propagande russo-syrienne à propos de la bataille d’Alep bat son plein. Sur YouTube, le seconde vidéo la plus vue en ce moment émane ainsi de Russia Today France, preuve de sa puissance sur internet.

    Le titre de cette vidéo est un programme en soi : “ONU : une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie”. Tous les critères pour lui assurer un buzz sur internet sont remplis : la figure tutélaire de l’ONU (argument d’autorité), le verbe “démonter” qui promet une vérité révélée, la brièveté (“deux minutes”) et la cible, assez classique (les “médias traditionnels”).

    #complotistes #désinformation #les_inrocks

    • #Ceux_qui_pipi_et_ceux_qui_caca_proutent #propagande #contre_propagande

      Vus les efforts pour décrédibiliser cette journaliste, il va finir par y avoir un effet Streisand décidément.

      Partout, on nous intime de tous nous mortifier parce que Assad en personne serait en train de donner l’ordre de massacrer des dizaines d’innocents. Et que si tu le fais pas, c’est que t’es partisan du Diable en personne... ou que t’es juste un débile léger, comme j’ai cru le lire dans un texte de Marlière, qui décidement est un méchant trolleur, à ses heures...

      Mais toujours rien de sérieux sur la façon de sortir de cette guerre atroce, qui tue de la Turquie au Yémen, de la Syrie en Libye... Les mêmes, qui nous gouvernent continuent de poser des conditions ineptes à une éventuelle discussion sur la façon de décider de la fin de l’ensemble de ces guerres.

    • Entierrement d’accord avec toi, BigGrizzly
      RT : Les infos y sont publiées avant de l’être sur les sites français.
      (Il faut le temps que le rédac en chef valide, dans no’t beau pays).

      On sait que c’est de la propagande, mais ceux qui s’y connectent ont envie de changer de propagande.

      Chez nous, dans la rue, on voit la réalité.
      Elle est pas dans les médias mainstream.

      Dans ma commune, aux élections municipales, second tour, j’avais le droit de voter pour une seule liste.

      Mais non, nous sommes en Démocratie qu’ils disent.

      Préfets, police surveillent les maires afin qu’ils n’accordent pas leur signatures aux candidats à la présidentielle non adoubés par ceux qui décident pour nous.

      M’enfin !
      Nous sommes en Démocratie, nous on est informés.

  • Pétrole et gaz : les véritables enjeux de l’accord surprise - Scarlett HADDAD - L’Orient-Le Jour
    http://www.lorientlejour.com/article/995375/petrole-et-gaz-les-veritables-enjeux-de-laccord-surprise.html

    Brusquement, l’accord sur le dossier du pétrole a été conclu entre le président de la Chambre Nabih Berry et le ministre des Affaires étrangères et chef du CPL Gebran Bassil. Pour certains, il s’agit de l’une des concrétisations du fameux « miracle libanais ». Mais, pour d’autres, ce soudain accord après des années de divergences profondes serait dû aux pressions occidentales, et plus précisément américaines. Les partisans de cette thèse rapportent que depuis quelque temps déjà, l’administration US est intéressée par le dossier des ressources pétrolières et gazières dans la région. L’émissaire spécial américain chargé de ce dossier, Amos Hochstein, a effectué plusieurs visites au Liban dans ce but, sans réussir à convaincre les parties libanaises de s’entendre sur ce dossier.

    (...)

    Cette divergence de fond semblait impossible à surmonter... jusqu’à ce que les Américains s’en mêlent sérieusement. Selon des sources occidentales, la raison qui aurait poussé Washington à presser les Libanais à s’entendre serait la suivante : les Israéliens auraient des problèmes techniques à exporter leur gaz vers l’Europe via Chypre. Ils auraient donc besoin d’utiliser la ligne maritime passant par la Turquie. Pour cela, ils seraient obligés de passer devant les côtes libanaises. Mais pour que cela soit possible, il faut un minimum de stabilité qui ne peut être assuré que si le Liban est dans le coup et exploite lui aussi ses ressources gazières et pétrolières. C’est d’autant plus important que le Hezbollah, par la voix de son secrétaire général, a annoncé à plusieurs reprises son intention de protéger les ressources énergétiques du Liban, en menaçant de bombarder les installations israéliennes si elles s’approchaient des eaux territoriales libanaises. Le fait que des voix libanaises se soient insurgées contre ces menaces, critiquant le fait que le Hezbollah se soit arrogé la fonction de protecteur des ressources libanaises, ne suffit pas à calmer les inquiétudes des grandes sociétés de prospection et d’exploitation des ressources énergétiques, qui ont besoin de stabilité réelle pour accomplir leur travail et investir dans ce secteur.

    De quoi donner raison aux #complotistes qui pensent que la guerre de Syrie avait moins à voir avec la nature d’une dictature fossile qu’avec la gestion des énergies fossile.

  • #Complotistes, j’vais tout poukave à rudy, il le mettra sur son site.
    Ils ne doutent de rien :

    La décision américaine d’organiser une campagne contre Bachar al-Assad n’a pas commencé avec les manifestations pacifiques du printemps arabe en 2011, mais en 2009, lorsque le Qatar a offert de construire un pipeline pour 10 000 millions de dollars qui traverserait l’Arabie Saoudite, la Jordanie, la Syrie et la Turquie

    Au fait, c’est à mon gvt que je dois les poukave maintenant c’est vrai
    http://oumma.com/222624/vraies-raisons-de-guerre-syrie-devoilees-un-membre-cl
    Quelle #farce mais quelle farce, comment peut-on encore regarder le site de rudy ou la campagne des indigents sans éclater de rire...
    #bonneteau

  • #Complotistes !! Vite, prévenez rudy, y’a le feu !!

    Vous connaissez l’expression « poussez le vice à fond » ? Non ? Alors cette citation va vous aider :

    Dans le cas de Shurat HaDin, dont le directeur se nomme Nitsana Darshan-Leitner, les faussaires sont allés jusqu’à porter plainte contre Facebook « pour avoir laissé publier une page pro-palestinienne incitant à l’antisémitisme » !!

    Y’a d’l’abus, fô p’têtre que j’informe la horde parce que là fô intervenir
    http://www.europalestine.com/spip.php?article11439

  • On va arrêter d’utiliser #Spip si ça continue, on peut faire des sites tellement classes avec que des #complotistes croient que #Rebellyon est financé par la #CIA :
    « = II = LES LIENS ÉTRANGES DES SITES INDYMEDIA ET REBELLYON AVEC LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE

    La qualité technique des sites Internet Indymedia Paris et Rebellyon a par ailleurs retenu notre attention car nous savons par expérience que disposer d’un site Internet très ergonomique a un coût que nous n’avons pas eu les moyens de nous offrir. »
    http://rebellyon.info/Rebellyon-est-manipule-par-la-CIA.html