• "Zéro Covid" en Chine : le chaos au quotidien

    Témoignages

    L’exaspération des citoyens chinois face à la politique du « zéro Covid » décrétée par le gouvernement se comprend mieux à travers les témoignages directs et les rumeurs publiées brièvement sur les réseaux sociaux avant d’être effacées par la censure. Florilège de ce que vivent et se racontent les Pékinois.

    https://asialyst.com/fr/2022/12/01/zero-covid-chine-chaos-quotidien

    #zeroCOVID#Chine#COVID19#Beijing#Pékin

  • Chine : les manifestations se multiplient pour dénoncer les restrictions sanitaires

    Des protestations contre les confinements successifs ont éclaté dimanche à Shanghai, dans plusieurs universités de Pékin et dans d’autres villes de Chine. Sur place, la colère monte contre la draconienne politique de « zéro Covid » pratiquée par les autorités chinoises. Certaines mesures sanitaires restrictives sont en vigueur depuis près de trois ans.

    https://vodinfo.tv5monde.com/upload/2022/11/TV520Monde20_2022-11-26_18h062043.mp4

    https://information.tv5monde.com/info/chine-les-manifestations-se-multiplient-pour-denoncer-les-rest

    #Chine#COVID19

  • Worker protests at Zhengzhou Foxconn highlight labour-capital problems in global supply chain

    Newly-recruited workers protest against the same poor work conditions at Apple supplier that led thousands to flee the factory last month. Adequately responding to frontline workers’ needs is in the financial and reputational interest of all stakeholders.

    After thousands of workers last month fled the unsafe pandemic conditions at the Foxconn plant in Zhengzhou, Henan province, Apple’s largest iPhone supplier sees ongoing worker protests that again disrupt production at the expense of worker health and safety.

    https://clb.org.hk/content/worker-protests-zhengzhou-foxconn-highlight-labour-capital-problems-global-s

    #Chine#COVID19#Foxconn#Apple#Zhengzhou

  • Chine : les images des manifestations dans la plus grande usine d’iPhone au monde

    Le plus grand site de fabrication de téléphones d’Apple est confiné depuis octobre, après la découverte d’un foyer de Covid-19.

    https://www.lemonde.fr/international/video/2022/11/23/chine-les-images-des-manifestations-dans-la-plus-grande-usine-d-iphone-au-mo

    Des manifestations ont eu lieu à Zhengzhou, en Chine, sur le site de la plus importante usine de production de téléphones d’Apple, mercredi 23 novembre. Ces protestations font suite au confinement lié à un foyer de Covid-19 détecté dans l’usine, gérée par l’entreprise taïwanaise Foxconn. Au début d’octobre, des employés avaient été diagnostiqués positifs. L’entreprise a ordonné aux salariés de continuer la production, tout en confinant la zone, empêchant toute sortie. Des employés avaient alors fui, parfois en escaladant les grillages.

    Foxconn a assuré que le foyer était limité et promis des primes, mais les tensions ont débouché sur des violences. Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir des travailleurs manifester face à des agents vêtus de combinaisons blanches.

    #Covid19#migrant#migration#sante#chine#pandemie#MINGONG#confinement#Chine#Foxconn

  • Antoine FLAHAULT sur Twitter : « 1/5 - L’Europe de l’ouest connaît le démarrage très probable d’une nouvelle (neuvième) vague pandémique de #COVID19. C’est la cinquième vague de l’année 2022, après deux vagues en 2020 et deux vagues en 2021 : la #pandémie s’accélère. https://t.co/dUBO3q1dJo » / Twitter
    https://twitter.com/FLAHAULT/status/1593349403682775040

    • 5/5 -Une nouvelle dose vaccinale est recommandée chez tous ceux (enfants inclus) qui ont reçu leur précédente dose il y a plus de 6 mois, quel que soit l’historique de #COVID19, pour diminuer les transmissions, les formes graves, les hospitalisations, les #LongCovid et les décès.

      Alors ça ça risque d’être compliqué : déjà pour les adultes, il faut tomber sur une pharmacienne pas trop casse-pied qui accepte de te faire le rappel si tu dis que tu t’occupes de tes vieux parents ; mais pour les gosses, vues les obstacles qu’il y avait déjà pour la première vaccination, je vois pas trop comment faire.

      Pour les 12-17 ans, peut-être se pointer à la pharmacie avec le document du ministère :
      https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/infog_rappel.pdf

      Pour les moins de 12 ans, je crains que tintin…

  • Extraits

    Rapport MIVILUDES 2021

    216 Pages

    J’incite vivement à la lecture complète du rapport...

    Ces extraits sont une série de copiés-collés donc une décontextualisation des paragraphes. Avant toute polémique ou commentaire merci de se reporter au texte ou au chapitre concerné (la numérotation des pages est faite à cet objet...)

    Télécharger le rapport :

    https://www.miviludes.interieur.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/MIVILUDES-RAPPORT2021_0.pdf

    Le site de la Miviludes :

    https://www.miviludes.interieur.gouv.fr

    Page20 Intro

    La MIVILUDES observe un phénomène sectaire « à l’état gazeux » : le groupe est bien là, mais il est mobile, changeant et impalpable.

    Ses membres y adhèrent ou se désolidarisent facilement en créant d’autres groupes, selon la lecture qu’ils font du contenu doctrinal. Certains pourront alors sans mal l’essaimer à l’identique ou avec des variantes.

    La rhétorique utilisée par ces groupes et individus se veut en opposition à l’ordre établi : les institutions étatiques seraient corrompues, la société serait décadente, la médecine conventionnelle inefficace, etc. Ces discours, caractéristiques des théories complotistes, se nourrissent les uns des autres et se renforcent mutuellement, rendant la mission de la MIVILUDES toujours plus difficile. Les liens de plus en plus complexes tissés et entretenus par ces communautés contribuent au développement d’une véritable « toile » sectaire.

    Page 22 Thérapeutique

    Si la maladie est un point d’entrée facile pour les mouvements à caractère sectaire, toute dérive thérapeutique n’est pas forcément sectaire. Un médecin peut croire fortement à une thérapie non éprouvée, complémentaire ou alternative, mais qui ne porte pas de danger en soi. Les pratiques non conventionnelles deviennent sectaires lorsqu’elles essaient de faire adhérer le patient à une croyance, à un nouveau mode de pensée visant à l’exclure de toute forme de rationalité et à créer les conditions de son isolement. Prétextant l’inutilité des traitements conventionnels, le pseudo-praticien va demander au patient d’avoir toute confiance en lui car il affirme être le seul à détenir la « méthode miracle » apte à le guérir.

    Page 23-24. L’invisibilisation des victimes

    Si la MIVILUDES observe une hausse de ses saisines, il faut néanmoins garder à l’esprit que de nombreuses victimes demeurent totalement indécelables. Plongées dans un état de dépendance et de perte d’autonomie psychique, elles n’ont pas conscience de faire l’objet d’une manipulation et ne peuvent se prévaloir du statut de victime pour entamer les démarches nécessaires à la reconnaissance et à la protection de leurs droits.

    Ces personnes sont intimement convaincues d’avoir été triées sur le volet par un meneur quasi-messianique et d’appartenir à une communauté unique et sélective. Elles seraient des privilégiées. Pour obtenir une guérison, un bien- être, voire un simple sentiment d’acceptation, elles taisent peu à peu leur individualité pour se fondre dans une relation de soumission absolue. Puisque le groupe se construit en opposition à l’ordre établi, sur la base de vérités alternatives, il est en rupture avec le reste du monde. L’isolement, qui ne sert concrètement qu’à accentuer l’emprise sur les victimes, est légitimé par un besoin de se préserver d’une société considérée comme immorale et impure

    À cet égard, il convient de préciser que les ter-minologies fréquemment utilisées pour se référer à ces individus traduisent un certain folklore, une curiosité presque sympathique envers eux,
    tels que les « gourous » , « gourelles » , « leaders charismatiques » , « maître à penser » , etc. Pour autant, ce ne sont là que des personnalités prédatrices, qui abusent, escroquent, manipulent et violentent des victimes de la manière la plus pernicieuse qui soit, en leur donnant de faux espoirs. Une fois condamnées, ces personnes ne peuvent être qualifiées autrement que comme des délinquants et des criminels.

    En 2021, les condamnations observées vont dans le sens du constat effectué par la Mission interministérielle, à savoir que des pseudo-thérapeutes , pseudo-professeurs , pseudo-coachs et pseudo-médecins sont mis en cause pour de graves infractions pénales. Les victimes sont souvent des personnes vulnérables, parfois atteintes de graves pathologies.

    Par exemple, un ancien « professeur » de yoga a été condamné en 2021 par le tribunal correctionnel de Poitiers pour abus de faiblesse à 4 ans de prison ferme. Un appel a été interjeté par le mis en cause. Il a en outre été condamné à payer 600 000 euros de dommages et intérêts à ses victimes et a vu l’ensemble de ses biens confisqués.
    Dans un but prétendument thérapeutique, l’homme de 73 ans s’était livré à des brimades physiques, psychologiques et sexuelles sur une douzaine de personnes. Il les avait également exploitées financièrement, l’une des victimes ayant été contrainte à l’achat de plusieurs propriétés pour un préjudice estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros.

    Similairement, un « naturopathe », qui se présentait comme « médecin moléculaire » titulaire d’un doctorat et d’un post-doctorat, a été condamné 2021 par le tribunal correctionnel de Paris à deux ans d’emprisonnement avec sursis pour exercice illégal de la médecine. L’intéressé a interjeté appel de la décision. Plusieurs de ses « patients », qu’il recevait dans un simulacre de cabinet, avaient décidé de s’en remettre entièrement à lui pour qu’il les aide à guérir grâce à des remèdes naturels tels que des cocktails d’huiles essentielles, une alimentation centrée sur des jus de fruits et de légumes, des jeûnes sévères et prolongés. Même lorsque ses victimes présentaient des états de faiblesse très avancés, le mis en cause les incitait à jeûner. Au moins deux personnes souffrant d’un cancer sont ainsi décédées.

    Page 26 Emprise mentale

    Le point commun à toutes les dérives sectaires est l’emprise mentale. Toutefois, elle ne saurait suffire au motif que cette dernière est présente dans d’autres situations comme cela peut être le cas dans le cadre des violences conjugales. En revanche, pour caractériser une dérive sectaire, il est indispensable de constater la présence d’autres critères cités ci-dessus. L’appréciation se fait in concreto. Dans certains cas, un seul de ces autres critères permettra de caractériser la dérive sectaire.

    Page 27 Processus d’aliénation.

    Ce processus d’aliénation se décline en plusieurs étapes successives exercées sur la victime : la séduction, la déconstruction, la reconstruction et la consolidation.
    Lors de l’étape de la séduction, une attention particulière est portée à l’individu, tant à ses aspirations qu’à ses difficultés. Des promesses exceptionnelles et l’appartenance à un groupe lui sont offertes.

    Une fois cette étape achevée, l’auteur des faits va alors pouvoir s’atteler à une deuxième étape essentielle à sa domination : la déconstruction de la victime. Un processus « initiatique » est alors engagé et un investissement toujours plus important de l’individu est requis par le groupe. Son isolement progressif est mis en place, induit en partie par sa rupture avec ses références antérieures.
    C’est seulement à cette condition que pourra survenir une troisième phase au cours de laquelle l’individu va véritablement devenir adepte : la reconstruction. Une nouvelle éthique est proposée à la victime et son histoire personnelle est réinvestie voire réécrite. Une servitude volontaire se met en place, entraînant une perte progressive d’autonomie sur des choix importants.

    Enfin, viendront la consolidation et le renforcement. La victime est alors soumise à l’affirmation de vérités absolues soutenues par une rhétorique fallacieuse et empreinte de nombreux sophismes. Le doute et la contre-argumentation sont de moins en moins tolérés et peuvent amener à des sanctions. La vénération d’un individu ou du groupe est développée, entraînant la soumission et la disponibilité sans réserve.

    La personne sous emprise aura alors du mal à s’émanciper de sa condition de victime, puisqu’elle n’aura même pas conscience d’avoir fait l’objet d’un tel processus.

    L’ingéniosité du mis en cause est ainsi de convaincre la victime qu’elle a adhéré seule à ces croyances et à cet état d’emprise.

    Page 28. Le complotisme

    Le complotisme est un mode de pensée antisystème qui s’appuie sur des arguments non falsifiables, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent être ni prouvés ni récusés, ou sur une vérité partielle, soumise à une interprétation rationnelle mais erronée.

    Si les théories du complot ne sont pas nouvelles et ont toujours fasciné, il est possible de constater de nos jours qu’elles ne sont plus l’apanage d’une minorité marginalisée. Portées par Internet et les réseaux sociaux, elles s’imposent désormais comme un logiciel d’explication du monde sous la forme d’une immense opération de manipulation de la population, et cela ne peut qu’inquiéter les services de l’État.

    Les mécanismes conduisant à adhérer aux théories du complot reposent en grande partie sur les biais cognitifs du cerveau humain. Il réside en effet une volonté de réduire l’incertitude et de reprendre le contrôle de la situation en identifiant à qui attribuer les torts. Ce dessein est accentué par le biais de confirmation – consistant à privilégier des informations qui confortent ses idées préconçues, ses préjugés ou ses hypothèses – et par le biais de proportionnalité selon lequel une explication trop simple, même vraie, n’est pas satisfaisante lorsqu’il s’agit de justifier quelque chose de grave.

    À ces biais cognitifs, une explication sociologique peut également être avancée. En effet, d’un point de vue sociopolitique, les théories complotistes constituent un discours de revanche contre les élites et contre le système socio-économique dans lequel l’individu vit. Plus celui-ci est indigné de sa situation, plus il trouvera un écho à sa colère dans le complotisme. Si le système est perçu comme injuste, la théorie venant le discréditer sera accueillie positivement. Plus généralement, le manque de confiance dans les élites dirigeantes et le sentiment d’une prétendue opacité de la vie publique ébranlent fortement la confiance de l’individu envers les institutions. Celles-ci sont alors considérées comme immorales et illégitimes.

    En tant que telles, ces doctrines conspirationnistes ne sont donc pas illégales ou répréhensibles pour elles-mêmes, sauf si elles incitent à la haine raciale, à la violence contre les personnes ou si elles poussent à la commission d’infractions, crimes ou délits. Il en est de même pour celles qui pousseraient à la réalisation de violation des lois, des règlements et des principes constitutionnels reconnus par la République française.

    Page 29. Crise sanitaire etc...

    L’adhésion aux thèses complotistes relève donc d’abord de la croyance. La MIVILUDES ne les juge aucunement et n’a pas compétence pour les valider ou les certifier. Ce sont donc uniquement les conséquences préjudiciables sur les individus que ces croyances peuvent engendrer qui sont seules répréhensibles et sanctionnables en droit, et sur lesquelles la MIVILUDES a autorité pour révéler leur dangerosité.

    etc...

    La crise sanitaire, en déstabilisant de nombreux individus, a accentué les doutes et les peurs créant en réaction une intolérance à l’incertitude. Chacun veut détenir, non plus la vérité, mais sa vérité. C’est une manière de se réaffirmer comme individu dans un système globalisé.

    Pour autant, il est à préciser que la MIVILUDES ne reconnaît pas, à ce jour, les éléments consti- tutifs de la dérive sectaire, à savoir une emprise mentale volontairement induite par un individu ou un groupement, entraînant des préjudices pour les personnes ainsi assujetties. En effet, bien souvent, c’est l’individu lui-même qui se « cultive » à ces théories, au travers d’articles, de blogs, de vidéos, etc. Il développe son propre corpus de contre-vérités et ne rejoint pas nécessairement une organisation structurée.

    En revanche, il existe de nombreux groupes sectaires qui s’appuient sur des théories du complot pour exercer leur emprise. La frontière entre dérive sectaire et complotisme est donc ténue et il apparait parfois difficile de distinguer ces deux mouvances pour des personnes non aguerries
    etc...

    Page 30. COVID 19

    Christian TAL SCHALLER accuse les gouvernements sans distinction et le « lobby pharmaceutique » d’entretenir la crédulité des masses au nom du profit. Durant la crise sanitaire, il déclarait sur sa chaine YouTube, récemment censurée, où il comptait 90 000 abonnés, qu’« ils ont fabriqué un virus dans le but de tuer des millions de gens » et que « le but du vaccin n’a jamais été de les protéger, mais c’est de les empoisonner. Les vaccins sont des poisons calculés ». Son discours anti-vaccin n’est pas nouveau puisque qu’il publiait en 2014 Les vaccins sont des poisons et dès 2009, Vaccin, un génocide planétaire. Christian TAL SHALLER est en contact avec de nombreux autres individus et collectifs tenant le même discours, tels que Jean-Jacques CRÈVECŒUR ou encore Silvano TROTTA et son association BonSens .

    S’appuyant sur ces théories complotistes, Christian TAL SCHALLER a développé certaines pratiques s’inscrivant dans des dérives thérapeutiques afin de faire adhérer le patient à une croyance, à un nouveau mode de pensée.

    Page 30 Survivalisme et collapsologie.

    Le nombre de saisines traitées par la MIVILUDES concernant le survivalisme reste marginal.

    Le mode de vie des survivalistes est le suivant : ils se préparent en modifiant leurs habitations, en apprenant des techniques de survie et des rudiments de notions médicales, en stockant de la nourriture et des armes, en construisant des abris antiatomiques ou en apprenant certaines techniques pour se réchauffer, avoir de l’eau potable et se nourrir en milieu sauvage ou hostile.
    Les thèses des survivalistes trouvent très généralement leur origine soit dans le complotisme, en considérant que les élites dirigeantes cacheraient une fin du monde imminente, soit dans la collapsologie.

    La collapsologie est un courant de pensée trans-disciplinaire théorisé dans les années 2010 qui envisage les risques d’un effondrement de la civilisation industrielle et ses conséquences. Elle s’inscrit dans l’idée que l’homme altère son environnement durablement. L’urgence écologique, liée notamment au réchauffement climatique et à l’extinction de la biodiversité, entraînerait un effondrement de notre société.

    Comme pour le complotisme, adhérer aux thèses survivalistes relève de la liberté de pensée. La plupart des survivalistes ne présente pas un caractère de dangerosité et s’inscrit dans une réaction assez instinctive face aux incertitudes du monde de demain et à un climat anxiogène.

    Page 31. Survivalistes extremistes

    Toutefois, à côté de ces groupes inoffensifs, il existe d’autres nébuleuses potentiellement violentes liées à des groupuscules politiques extrémistes qui présentent un risque de passage à l’acte. Dans ce contexte, l’acquisition d’armes, l’organisation de stages et la consti- tution de petites communautés dans des lieux isolés doivent faire l’objet d’une vigilance accrue de la part des institutions de l’État.

    Page 32 Séparatisme et radicalisation

    Page 33 Recommandations

    Face à une personne tenant de manière récurrente des discours à caractère complotiste, survivaliste, il est conseillé de :

    → Maintenir les liens d’affection et de confiance, même si le dialogue est très difficile à conserver.

    → Adapter son langage et sa communication en adoptant la même approche empathique et bienveillante que l’individu à l’influence néfaste.

    → Ne pas tenir de discours trop rationnel au risque de la braquer en entrant en confrontation avec ses positions et ses propos.

    → Inciter la personne à multiplier ses sources d’informations afin de l’encourager à développer son esprit critique.

    Page 35. Saisines

    Par rapport aux années précédentes, la MIVILUDES continue de traiter des saisines sur des mouvements identifiés : 99 saisines sur les Témoins de Jéhovah, 33 sur l’ Église de Scientologie , 31 saisines sur l’ anthroposophie . La Mission interministérielle a également traité 293 saisines concernant la mouvance chrétienne au sens large, dont 106 sur le catholicisme et 168 sur le protestantisme dont 153 sur la mouvance évangélique.

    La santé reste un sujet de préoccupation majeure avec 744 saisines traitées au total dont près de 70 % concernent les pratiques de soins non conventionnelles telles que la naturopathie , le reiki , la nouvelle médecine germanique , etc.

    Parmi les saisines traitées par le pôle Économique et Financier en 2021, 173 saisines concernent le développement personnel dont 54 % sur le coaching spécifiquement. 86 saisines concernent la vente multi-niveaux, un sujet d’attention de la MIVILUDES depuis quelques années et qui touche principalement les jeunes de 16-25 ans.

    La Mission interministérielle continue de traiter des saisines sur des individus et mouvements diffus qui relèvent de croyances diverses : 59 saisines sur le chamanisme, 22 sur la médiumnité et le channelling ont été traitées en 2021.

    La MIVILUDES a traité 148 saisines en rapport avec le complotisme et le mouvement anti-vax dont la majorité est constituée de signalements, bien que ces sujets en tant que tels ne relèvent pas de sa compétence.

    Page 38 Tableau des Principaux thèmes des saisines traitées en 2021

    Page 40 Désertification médicale

    La place des pratiques de soins non conventionnelles devient un enjeu de santé publique. La désertification médicale des campagnes françaises n’est pas étrangère à ce phénomène qui prend des proportions inquiétantes et contribue à créer une insécurité sanitaire.

    Page 43. Communautés néos.

    Parmi les thématiques traitées par le pôle Sécurité, figurent entre autres le néo-chamanisme, le masculinisme et le féminin sacré, le bouddhisme, etc.

    Ainsi, s’agissant des églises dites « évangéliques », les témoignages reçus par la MIVILUDES font état, dans certains cas, d’éléments particulièrement préoccupants tels que l’exigence de dons parfois très importants, la tenue en interne de « discours très sexualisés sur la femme et la condition féminine » et d’« une nécessaire soumission à leur mari ». De plus, les fidèles seraient soumis à l’obligation de rester au sein de la communauté car s’ils décident de quitter le groupe, « ils sont dans l’illusion et l’aveuglement, avec impossibilité ensuite de revenir dans la repentance car ils auraient fait le choix clair entre la vie (dans la communauté) et la mort (en dehors) ».

    Page 47-48. Personnes agêes.

    La maltraitance financière et l’emprise à l’égard du sujet âgé fait notamment partie des sujets d’inquiétude de la MIVILUDES. La maltraitance financière peut être définie comme « tout acte commis sciemment en vue de l’utilisation ou de l’appropriation de ressources financières d’une personne à son détriment, sans son consentement ou en abusant de sa confiance ou de son état de faiblesse physique ou psychologique ».

    Selon le rapport du Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies, le nombre de personnes de 60 ans et plus devrait plus que doubler d’ici 2050 et plus que tripler d’ici 2100, passant de 901 millions en 2015 à 2,1 milliards en 2050 et 3,2 milliards en 2100. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, une personne âgée sur six serait victime de maltraitance dans son environnement au cours de l’année passée.

    Page 50. Information

    En effet, les dérives sectaires sont un sujet com- plexe et en constante évolution : sa compré- hension par les citoyens est indispensable et ce d’autant plus qu’il n’existe pas de définition juridique de la « secte ».

    Page 58-59. L’Église de Scientologie : une stratégie de reconquête à grande échelle

    En 2021, dans un contexte de perte de repères sociaux engendré par la crise sanitaire, le groupe a intensifié ses actions de prosélytisme. Des « ministres volontaires » se sont multipliés dans plusieurs villes pour distribuer des « carnets du bonheur », parfois en installant des stands sur la voie publique sous le slogan « On peut y faire quelque chose ». Similairement, le groupe a assuré la diffusion de tracts dans les boîtes aux lettres de particuliers mais également au sein de certaines résidences étudiantes comme au campus de Bordeaux-Talence où les prospectus scientologues proposaient des « cours en ligne gratuits » permettant de faire face à la « déprime », aux « angoisses », à la « précarité », et au « sentiment d’échec ».

    S’il se présente sous des termes bienveillants en adoptante une posture avenante et empathique, la MIVILUDES s’inquiète du manque de transparence du groupe qui semble cibler des personnes fragiles, en souffrance, confrontées à des drames personnels ou à des questions existentielles. La Scientologie se fonde sur des causes en apparence tout à fait nobles et des structures au nom attractif pour recruter de nouveaux adeptes.

    Ce phénomène a été particulièrement visible en 2021 au regard de ce qui pourrait être considéré comme des opérations de déstabilisation menées par la Scientologie contre les hôpitaux psychiatriques français. Pour ce faire, le groupe a recours à un organisme distinct de l’Église de Scientologie mais entièrement contrôlé par cette dernière : la Commission des citoyens pour les droits de l’homme (CCDH).

    Page 60. Drogue et Internet.

    Ce n’est pas un cas isolé puisque l’Église de Scientologie dispose également d’autres antennes, d’apparence à vocation humanitaire, comme son association « Non à la drogue, oui à la vie » qui a également assuré des opérations de communication et de tractage ou encore son programme Narconon de réhabilitation des personnes souffrant d’addiction.

    Par ailleurs, l’Église de Scientologie se fait connaître sur Internet. Elle a ainsi été active sur les réseaux sociaux, notamment par son compte Facebook Celebrity Centre Paris pour proposer un atelier gratuit visant à repérer une personne toxique et à s’en libérer. Le groupe a aussi misé sur des sites spécialisés pouvant atti-rer des personnes en souffrance, comme le site atypikoo.com , se définissant comme « le réseau social pour atypiques : Hypersensibles, surdoués, HPI, HPE, Zèbres, Aspies, Empathes ... ».

    Page 67 Les Témoins de Jéhovah

    « Le monde extérieur à leur organisation serait peuplé de méchants, dangereux, vicieux dont l’unique but est de détourner les gentils Témoins de Jéhovah du droit chemin ».
    Pour diffuser ces idées auprès des enfants, les Témoins de Jéhovah ont recours à une littérature abondante. Ils ont conçu et édité leurs propres livres regorgeant de « descriptions et d’illustrations des armées sataniques : dragons à plusieurs tête cornues, grenouilles griffues aux yeux rouges... ». Il s’agit d’images très violentes comme en témoigne le Recueil d’histoires bibliques. Nous y trouvons la Mort et la Maladie de Job, Abraham qui attache Isaac sur l’autel et lève le couteau pour le tuer, des nourrissons qui sont attaqués avec un couteau, un homme mort qui baigne dans son sang et un autre qui est étranglé. Lapidation, étranglement, bains de sang, noyade de personnes, toutes ces vio- lences peuvent être trouvées dans la littérature destinée aux enfants de cette communauté. Les récits de morts atroces couplés à la peur d’une apocalypse imminente sont de nature à soumettre les mineurs à une anxiété et un stress particulièrement difficiles.

    Page 75 L’Anthroposophie.

    De même, la MIVILUDES a pu constater la prolifération de propos de la part de médecins anthroposophes particulièrement virulents durant la crise sanitaire. Opposés à toute cam- pagne de vaccination, des médecins anthroposophes se sont effectivement illustrés pendant cette crise en expliquant que la COVID-19 était le résultat, non pas d’un virus, mais d’une « électrification de la Terre » causée par le déploiement de la 5G. Dans certaines cliniques allemandes, des médecins anthroposophes ont prescrit de la poussière de météorite pour guérir de la COVID-19.

    Page 86-87 Les Eco-villages et éco-spiritualité.

    Ces éco-villages semblent se multiplier aussi bien en France qu’à l’étranger, la MIVILUDES ayant par exemple été interrogée au sujet de structures créées au Brésil et au Mexique. Des Français, parfois expatriés, tentent ainsi d’attirer de nouveaux adhérents pour les accueillir sur place, avec leurs proches et leur patrimoine. Leur stratégie de recrutement s’opère via les réseaux sociaux et des sites internet dédiés. Les fondateurs de ces structures s’appuient sur un contexte sanitaire et économique difficile pour proposer un nouveau mode de vie prétendument détaché des difficultés du monde extérieur : une « utopie ».

    La MIVILUDES observe également, au sein de ces structures, le développement d’une doctrine qualifiée d’« éco-spiritualité ».

    De manière très schématique, selon la chercheuse Aurélie CHONÉ, « il y aurait une parenté entre écologie et spiritualité. Il y aurait ainsi du spirituel dans l’écologie et de l’écologie dans la spiritualité ». Depuis les années 1980, certaines mouvances font ainsi état d’une « Nature » élevée au rang de quasi-divinité, formant un tout harmonieux et dans lequel l’humanité ne formerait qu’une infime partie. Il s’agirait alors de lui reconnaitre une valeur intrinsèque et de la rendre sujet de droit. Ces théories mettent en avant des notions comme « Gaïa », « Terre Mère » ou « Terre Nourricière » et traduisent une spiritualisation de l’écologie. Elles pourraient être en lien, selon certains chercheurs, avec des formes de « néo- paganisme » dont l’une des caractéristiques serait le « panthéisme », à savoir l’idée d’une communion totale avec la nature. La Terre constituerait alors une entité spirituelle.
    L’autarcie prônée par ces mouvements, mêlée à un mysticisme accessible uniquement à une élite, constituent des éléments favorisant un possible endoctrinement. La MIVILUDES demeure donc vigilante quant au développement de ces structures.

    Page 88. Médecines douces.

    Page 93. Le jeûne.

    La MIVILUDES observe une diversification des pratiques et des offres de jeûne, une pratique consistant en une privation totale ou partielle de l’alimentation. Les groupes ou individus à l’origine de dérives sectaires sont nombreux à y recourir. Ils organisent des stages de jeûne particulièrement onéreux, généralement d’une semaine et se déroulant en milieu rural.
    Les jeûnes à vocation thérapeutique sont d’abord conduits dans une recherche de bien- être. Ils prennent généralement place durant des séjours d’une semaine, en milieu rural autour de la pratique du jeûne et de la marche, associées à des prestations diverses, notamment du yoga , du shiatsu , de la kinésiologie , de la programmation neurolinguistique ( PNL ), de l’ hypnose , de la sophrologie , des élixirs floraux , du rebirth , du chamanisme , de la bio-respiration , du bio-magnétisme , etc. Les organisateurs font état de formation à la naturopathie .
    Le respirianisme , promu en France par une Australienne surnommée Jasmuheen , de son véritable nom Ellen GREVE , repose ainsi sur la pratique du « jeûne total ». Ce type de jeûne constitue un « processus sacré » de 21 jours au-delà duquel il est envisageable de se nourrir uniquement d’air et de lumière.
    Cette pratique serait responsable de 7 décès à l’étranger à ce jour. En France, l’activité de Jasmuheen et de ses affidés fait l’objet d’une surveillance étroite lorsque des colloques et stages sont programmés sur le territoire national.

    En 2021, la Mission interministérielle a traité 54 saisines relatives à Thierry CASASNOVAS . La majorité des internautes qui se sont manifestés auprès de la Mission interministérielle l’ont fait en raison des propos qu’il a tenus, notamment dans ses vidéos portant sur la prise en charge des personnes atteintes de cancer ou bien encore atteintes de maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle, etc.) et sur la politique vaccinale. Il incite les personnes à remettre en cause les pratiques thérapeutiques médicales, expliquant par exemple que la chimiothérapie est toxique et inefficace.

    Thierry CASASNOVAS se présente comme un naturopathe, adepte du jeûne et du régime ali- mentaire cru. Il possède une chaîne YouTube rassemblant 558 000 abonnés et comptant plus de 80 millions de vues. À travers ses vidéos, il propose des « conseils génériques en alimentation, et plus largement en hygiène de vie, des- tinés aux personnes souhaitant adopter une approche plus naturelle ». Il est également présent sur Facebook et Instagram .

    Page 100-101. Le développement personnel et coaching

    Atteindre la « meilleure version de soi-même », exploiter son « plein potentiel », devenir son « propre leader », autant de promesses que vantent des entrepreneurs aux titres et diplômes variés, souvent sans reconnaissance d’un organisme officiel, et qui rencontrent un succès grandissant. Il ne s’agit plus de vénérer une divinité, un chaman ou un guérisseur, mais un idéal de soi. Cet idéal ne serait accessible qu’au travers de l’enseignement d’un « guide », détenteur d’une méthode miracle pour s’affranchir de ses défauts, de ses regrets, de ses contraintes, etc.

    Selon Santé Publique France, 3 millions de Français souffrent actuellement de troubles psychiques sévères. La crise sanitaire a sensiblement impacté la santé mentale des individus, tant dans leur vie professionnelle que personnelle.

    Les techniques de manipulation utilisées peuvent conduire les individus à dépenser leur épargne, leurs économies, à vendre leurs biens, à quitter le domicile familial, leur conjoint(e) en contre-partie de la promesse d’une vie de rêve. Le leit-motiv semble immuable et urgent : chacun a en lui/soi les ressources illimitées pour devenir un « être idéal ».

    La phase de séduction s’accompagne d’une attention particulière portée par le meneur et les membres du groupe au nouveau participant. Bienveillance, écoute et empathie de façade lui sont offertes à un moment de doute et de questionnement existentiels.

    • Deuxième phase : la déconstruction par un processus initiatique

    • Un engagement exclusif

    Le meneur se pose comme un modèle à suivre, une référence unique et exclusive car il aurait lui-même expérimenté diverses entraves à son développement. Il aurait surmonté les obstacles et il serait aujourd’hui habilité à montrer aux autres la voie. La condition essentielle à la réussite du processus est de suivre à la lettre ses consignes, principes et stages pour approfondir sa connaissance de soi.

    Très souvent, il est fait un usage abondant d’une terminologie pseudo-scientifique avec l’usage de termes empruntés : à la médecine tels que « neurotransmetteur », « neuromusculaire », « symptômes », « connexions synaptiques », « cerveau »,
    « neurones », « réencodage de l’ADN » (...) ;
    à la psychologie tels que « neuro-émotionnel », « intelligence émotionnelle », « hypnose conversationnelle », (...) ;
    à la spiritualité tels que « circulation d’énergies », « chakras », « mandala » ;
    néologismes tels que « harmonisation bioénergétique », « reprogrammation du subconscient », « collapsus neuro-émotionnel », « communication quantique », etc.

    Page 105.Vente multi-niveaux et cryptomonnaies, des formations en ligne très tendance à destination des jeunes hommes

    Les systèmes de vente multi-niveaux (VMN) ne sont pas nouveaux. Ce qui change aujourd’hui, c’est la cible constituée de jeunes gens de 16 à 25 ans. Ils sont séduits par l’idée de devenir « trader » pour leur propre compte et de s’enrichir en toute autonomie, notamment par les crypto monnaies . Ces réseaux proposent des « formations en ligne » présentées comme « éducation financière ». Ils encouragent ces jeunes adultes à rompre avec leur cadre fami- lial et à quitter leurs études au profit d’une entreprise présentant un haut risque de perte financière. Ces systèmes de VMN utilisent les ressorts de la manipulation mentale et de l’addiction au jeu.
    L’isolement social et le temps disponible ont incité les sociétés de vente multi-niveaux à être particulièrement présentes sur les réseaux sociaux pendant la crise sanitaire. Leur communication est extrêmement soignée avec une maîtrise du marketing digital.
    Guidés dans leur navigation par des mots-clés liés à la performance, à la richesse et au bonheur, les internautes qui ont l’illusion d’être libres dans leurs choix de navigation ont été en réalité « ciblés » à leur insu.

    Ces systèmes ciblent des publics différents : l’éducation financière et le trading pour les jeunes hommes, les compléments alimentaires pour les personnes souhaitant perdre du poids ou les sportifs, les produits de beauté pour les femmes, etc.

    Cependant, dans certains systèmes de vente multi-niveaux, la vente de produits ou prestations n’est qu’un prétexte pour déguiser un système pyramidal . L’essentiel des revenus des membres, leur permettant de vivre convenablement, ne provient pas tant de la vente de produits ou de prestations en ligne mais plutôt du développement de leur réseau. Leur source principale de collecte d’argent semble ainsi se faire par le biais de la récolte des droit d’entrée, des abonnements mensuels etc.

    Page 107. « Domination By Love » (DBL)

    Jean-Marie CORDA se présente sur les réseaux sociaux sous plusieurs identités : vidéaste, acteur pornographique, coach sexuel et artiste de rue. Aujourd’hui, il critique le système occidental : selon lui, la France va « brûler » et il faut quitter ce pays avant qu’il ne devienne « Franquistan », c’est-à-dire un pays sous la coupe des talibans. En réponse, Jean-Marie CORDA prône un mode de vie nomade capitaliste dans des paradis fiscaux. Il fait l’apologie du proxénétisme et de la prostitution. Pour diffuser ses thèses, il poste des vidéos sur YouTube de quelques minutes pour attirer les internautes et les développe ensuite sur d’autres serveurs pour éviter « la censure de YouTube ».

    Les jeunes recrues sont invitées à rejoindre sa communauté sur les réseaux sociaux en vue d’une expatriation vers les pays de l’Est – en particulier vers la Russie, la Biélorussie, l’Estonie, l’Ukraine ou bien encore la Bulgarie – avec à la clé la promesse de devenir riche et d’être réellement libre.

    Il recruterait principalement sur le site jeuxvideo.com , média de référence des joueurs en ligne. Ce site s’adresse officiellement aux 18-25 ans mais attire également un public à la fois plus jeune et plus âgé. Il embrigaderait aussi par le biais de conférences sur YouTube articulées autour des thèmes de l’argent, de la puissance financière, du sexe, de la compétence et du savoir ( skills ), de la manipulation et l’influence, de la force physique (combat, musculature), de la force émotionnelle (contrôler ses émotions) et de l’identité.

    Jean-Marie CORDA a conçu un programme de développement personnel nommé « Domination By Love » (DBL) dans lequel il enseigne aux internautes des techniques de manipulation en vue d’une réussite sociale. DBL est en réalité pensé comme une communauté dont le but est d’être « à son service car il est le gourou » et d’inciter les gens à s’expatrier (« le but, c’est l’expatriation »).

    Il développe également une activité de vente multi-niveaux. Etc...

    Page 108. Tisseuses de rêves.

    En 2021, la MIVILUDES a traité 11 signalements relatifs aux « tisseuses de rêve », « mandalas de femmes », « cercle d’abondance », ou bien encore « alquimia », « telar » pour les réseaux espagnols et « dreamweaver » pour les réseaux anglo-saxons. Même si les mandalas de femmes sont les plus fréquents, il existe également des groupes mixtes comme le « mandala de la magie de l’amour ». Ces réseaux peuvent opérer de l’étranger.
    Ils renvoient à un système pyramidal c’est- à-dire une technique de vente fondée sur le recrutement de vendeurs dont la rémunération est liée aux commandes réalisées par les nouveaux vendeurs.

    Afin de séduire un public, majoritairement de femmes, en quête de spiritualité et de bien-être, les échanges au sein du groupe sont présentés comme des « expériences magiques et merveilleuses » au travers d’activités de méditation, de yoga et de discussions sur les énergies. Le but annoncé est d’être « connectée à son cœur », « d’être moins seule car reliée aux autres », « de brûler ses peurs pour s’empuissancer ».

    Page 118. Le féminin sacré : une appropriation du féminisme par les dérives sectaires

    La MIVILUDES observe que la théorie du féminin sacré est en pleine expansion et trouve un véritable succès sous couvert de l’émancipation des femmes, alors même que l’objectif premier semble être purement financier. Il est alors apparu essentiel pour la Mission interministérielle d’évoquer le sujet afin de sensibiliser le plus grand nombre aux potentiels dangers de cette doctrine.
    Le féminin sacré est présenté comme un travail « de reconnexion du corps et de l’esprit ». Il est souvent « enseigné » lors de stages à destination des femmes durant lesquels une grande place est accordée au rituel et à l’ésotérisme. Par exemple, les femmes sont incitées « à faire appel au karma et autre énergie quantique ». Des figures mystiques sont également utilisées comme celle de la sorcière, notamment au travers du mouvement WICCA.

    Page 120. Masculinisme, virilisme et anti-féminisme : un endoctrinement violent et sexiste

    Les thématiques associées au masculinisme, au virilisme ou à l’anti-féminisme relèvent a priori davantage d’un radicalisme idéologique, voire politique, que de thématiques d’ordre sectaire. Toutefois, l’attention de la MIVILUDES a été attirée sur certains groupes et individus suscep- tibles, par leurs discours et méthodes, d’induire un lourd endoctrinement.

    Le « masculinisme » désigne dans la sphère francophone un « mouvement social ultra-conser- vateur qui prétend que les hommes souffrent d’une crise identitaire parce que les femmes en général, et les féministes en particulier, dominent la société et ses institutions ».

    Les masculinistes considèrent que les femmes seraient désormais dominantes et favorisées. Les adeptes de ces théories militeraient ainsi activement pour la défense des hommes dont les droits seraient bafoués de toutes parts. Ils pointent du doigt ce qu’ils considèrent comme des inégalités systémiques subies par les hommes, étouffées selon eux par la « sur-attention » accordée aux inégalités subies par les femmes.

    Le Mankind Project (ou MKP ) est un groupe réalisant chaque mois des « stages d’initiation à la masculinité ». La MIVILUDES a déjà été saisie 3 fois en 2020 et 10 fois en 2021. Le MKP organise notamment des week-end en forêt devant permettre « de changer le monde, un homme à la fois » comme l’indique leur slogan. Il a été fait mention à 5 reprises de changements de comportement radicaux et de violences commises par un mari, un conjoint ou un beau-fils suite à leur participation à ces stages.

    Témoignage (extraits) :

    Cette déstabilisation s’opère en plusieurs étapes. Tout d’abord, les participants au nombre d’une cinquantaine, réunis dans un lieu identifié, sont coupés du monde du vendredi au dimanche soir, sans pouvoir appeler leurs proches ni interrompre le séjour, leurs papiers, argent et clés de voiture leur ayant été d’emblée confisqués. Leur nom leur est également retiré et remplacé par un numéro. Les plages accordées au sommeil sont très largement insuffisantes (environ quatre à cinq heures par nuit même si difficile à évaluer car montres et portables retirés). Pour ma part, je n’ai pas réussi à dormir, vu l’état de tension dans lequel j’étais plongé. Quant à la nourriture, elle se réduit à quelques bols de raisins secs et d’amandes pendant plus de 40 heures. Enfin, il est fréquemment demandé aux participants d’évoluer nu durant plusieurs heures, y compris dehors, par des températures proches de 5°C. ‘L’initié’ se trouve donc plongé dans une sorte d’état second qui le rend ainsi perméable à toutes les demandes et suggestions. Un des points d’orgue de ces week-ends est l’évènement qui a lieu le samedi après-midi, étape que je qualifierais de confessions publiques forcées devant tout le monde.

    L’objectif affiché par l’équipe du MKP est de ‘réactiver les anciennes blessures’ de ‘l’initié’ pour l’aider à les dépasser et, ainsi, devenir un ‘homme nouveau’. A cette fin, l’équipe encadrante a étudié des question- naires de personnalité distribués aux participants quelques semaines en amont du week-end et interroge sans ménagement les participants sur leur enfance, leurs relations avec leurs parents, les femmes etc. en ayant parfois recours à la culpabilisation et l’intimidation. Or, ces séances, d’une vingtaine de minutes par participant, sont particulièrement éprouvantes sur le plan émotionnel, y compris pour les témoins, puisque certaines blessures psychiques sont brutalement réactivées, sans égard pour l’éventuelle fragilité des participants. La plupart se sont retrouvés en pleurs en quelques minutes. Je n’ai pas été surpris d’apprendre que des cas de décompensation psychotiques vous avaient été signalés.

    Page 123. Le néo-chamanisme : l’altération de la conscience et ses dangers

    Emprunté aux Tongouses de Sibérie , le mot chamanisme s’est répandu en Occident au XVIIe siècle pour désigner diverses sociétés religieuses traditionnelles qui s’inscrivent dans une conception holistique et animiste du monde. Pour le chamanisme, l’être humain fait partie intégrante de la nature et du cosmos et il n’existe pas de frontière étanche entre le monde visible et le monde invisible peuplé de dieux et d’esprits.
    Si ce courant a été un temps affaibli par l’expansion des grandes religions monothéistes, le « néo-chamanisme » traduit, quant à lui, un regain d’intérêt pour ces pratiques généré par le développement du New Age dans les années 1960. Un nombre important des saisines reçues par la MIVILUDES fait état d’inquiétude pour des proches suivant rigoureusement les pratiques de « maîtres et guides chamans ».
    Ces témoignages abordent une difficulté commune : une impossibilité à échanger avec celui ou celle qui a adhéré à cette mouvance en raison d’une « adhésion inconditionnelle » aux propos du chaman et ainsi d’une réduction, voire d’une perte de l’esprit critique. Progressivement, ces personnes rompent avec leur environnement familial, amical ou professionnel et changent radicalement leur comportement.

    La technique des faux souvenirs induits consiste à créer de faux souvenirs traumatiques, notamment d’agressions sexuelles, mettant en cause des proches et ce afin d’isoler la personne de son entourage susceptible de pouvoir la sortir de ce piège.
    S’agissant de l’utilisation de produits classés stupéfiants – tels que l’ ayahuasca ou l’ iboga , voire même de produits vénéneux toxiques comme le venin de crapaud appelé kambo ou bufotérine – ils ont pour point commun d’être des substances hallucinogènes très puissantes qui peuvent être combinées avec du tabac ou du cannabis pour en augmenter les effets.

    L’individu, sous l’emprise de ces produits, n’aura alors plus pleinement conscience de ce qui l’en- toure et pourra avoir des visions particulièrement violentes, voire traumatisantes

    Il est à noter que l’utilisation de ces substances lors de rituels chamaniques a pu entraîner des lésions neurologiques et psychiques voire provoquer la mort par overdose ou par arrêt cardiaque. Par ailleurs, la consommation de certains de ces produits peut conduire à développer une dépendance physique et psychologique qui augmentera la vulnérabilité des adeptes.

    Quant à la pratique des « huttes de sudation » , il est à préciser qu’elle plonge également l’individu dans un état second et peut même causer sa mort.

    Pages 184 à 189 Contribution de Michel WIEVIORKA sur les sectes, les dérives sectaires

    #MIVILUDES#Derives_sectaires#Sectes#wieviorka#COVID19

  • Ce que 99,9% des personnes vaccinées ignorent toujours ! (FranceSoir)
    https://www.crashdebug.fr/ce-que-99-9-des-personnes-vaccinees-ignorent-toujours-francesoir

    Vidéo extraite de l’interview du professeur Perronne réalisée par France Soir. Le professeur revient sur les risques des vaccins à ARN messager et sur les conditions de la campagne de vaccination massive qui a eu lieu en France. #covid19 #antipasssanitaire #vaccination source : https://www.francesoir.fr/videos-l-en...

    Source : Youtube.com via Twitter

    Informations complémentaires :

    Crashdebug.fr : Le Professeur Perronne blanchi par la Chambre disciplinaire d’Ile-de-France de l’ordre des médecins (france3-regions)

    Crashdebug.fr : BILL GATES EXPLIQUE QUE LE VACCIN COVID UTILISERA UNE TECHNOLOGIE EXPÉRIMENTALE ET MODIFIERA DE FAÇON PERMANENTE VOTRE ADN (Dcdirtylaundry.com)

    Crashdebug.fr : Pr Christian Perrone – Covid 19 "C’est du terrorisme que l’on impose aux Français (...)

  • Prochain kink comploplo de gôche (qui aime se faire du mal) : la preuve que le covid long c’est rien que du mensonge pour vendre des trucs c’est qu’y a que la presse financière anglo-saxonne, les assurances et Décathlon qui en parlent.

    The growing evidence that Covid-19 is leaving people sicker
    (The potential impact on heart and brain disease poses challenges to healthcare systems globally)
    https://www.ft.com/content/26e0731f-15c4-4f5a-b2dc-fd8591a02aec

    Older Workers Are Struggling With A New Disability : Long Covid
    https://www.forbes.com/sites/nextavenue/2022/09/30/older-workers-are-struggling-with-a-new-disability-long-covid

    Covid long : reconnaître et soigner les symptômes persistants
    https://www.matmut.fr/mutuelle-sante-ociane/conseils/covid-long

    et

    Decathlon épaule ses salariés malades de Covid long
    https://www.info-socialrh.fr/bibliotheque-numerique/entreprise-et-carrieres/1559/sur-le-terrain/sante-decathlon-epaule-ses-salaries-malades-de-covid-long-687157.php

  • #coronavirus #COVID19 #complotisme #antisémitisme
    > #antiracisme #antifascisme

    ★ Coronavirus et complotisme : Les habits rapiécés de l’antisémite...

    " Sur les réseaux de « réinformation » ou pendant certaines mobilisations contre le pass sanitaire, ces trente derniers mois ont été marqués par de nombreuses expressions explicites d’antisémitisme. Car loin d’avoir disparu après 1945, l’antisémitisme français est malheureusement toujours présent (...) "

    https://unioncommunistelibertaire.org/?Coronavirus-et-complotisme-Les-habits-rapieces-de-l-anti

  • Pourquoi les masques sont PLUS efficaces que ce que vous pensez - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=XMWidBXCxPY

    On serait passé ici à côté de cette vidéo de vulgarisation ? sortie traduite le 10 avr. 2021, d’après une vidéo anglaise du 8 sept. 2020 ? Étonnant.

    Cette vidéo traite du fonctionnement contre-intuitif des masques (qu’ils soient chirurgicaux, type FFP2/KN95/N95, ou en tissu), qui sont en réalité bien plus efficaces contre une épidémie qu’on pourrait le penser. Les masques font double emploi, et la proportion d’interactions avec masques est bien plus grande que la proportion de la population portant un masque. Donc même si les masques ne sont portés que par une partie des gens, et ne sont que partiellement efficaces, ils sont capables de réduire étonnamment bien la transmission du virus.

    La vidéo d’origine « Why Masks Work BETTER Than You’d Think » : https://www.youtube.com/watch?v=Y47t9qLc9I4


    Elle a été produite en collaboration avec Aatish Bhatia et le soutien de la fondation Heising-Simons.
    Allez sur https://aatishb.com/maskmath pour en savoir plus et pour obtenir plus de références.

    #masques #covid19 #transmission

  • Nicolas Berrod sur Twitter
    https://twitter.com/nicolasberrod/status/1550157649601351693

    Le #PJLSanitaire adopté en commission mixte paritaire prévoit donc la réintégration des soignants non vaccinés « dès que les conditions médicales seront réunies » (dixit @BasPhilippe
    ).

    Voilà plusieurs semaines que cette marotte de faire revenir les soignants non-vaccinés tourne, et que des gens que je croyais rationnels se mettent à argumenter qu’il n’y a aucun argument scientifique pour les empêcher de revenir.

    Ils t’expliquent, en 180 caractères, que
    1) le vaccin ne protège pas contre les contaminations ni contre la contagion, surtout depuis Omikron
    2) les vaccinés viennent travailler, même positifs

    Donc, aucune raison de ne pas faire revenir des gens non-vaccinés qui s’ils portent leur masque seront aussi contaminés et aussi contagieux que des vaccinés, et que donc pas de raison de faire de discriminations.

    Ces raisonnements sont complètement tordus.

    – Pourquoi autorise-t-on les vaccinés à venir travailler alors qu’ils sont positifs ? Mais quelle idée saugrenue ?! Quand on est vacciné contre la grippe, on la chope quand même, et on peut avoir son arrêt de travail pour se reposer. Pourquoi est-ce que ça serait différent, alors même que les séquelles du Covid peuvent être autrement plus invalidantes que la Grippe ? Parce que c’est la guerre peut-être ? Et que tant pis, on va se comporter d’une manière irrationnelle, y-a pas le choix ?

    – Pourquoi en arrive-t-on à dire que depuis BA1, pour ainsi dire, que le vaccin ne sert plus à rien ? Comment peut-on tenir de tels propos et de tels raisonnements, alors même que la situation est presque soutenable malgré une 7ème vague ? D’un côté on se félicite que finalement, le pire est presque évité avec la 7ème vague, et de l’autre, on te soutient que la vaccination ne sert à rien. Et à aucun moment on ne fait le lien entre l’un et l’autre, entre le fait qu’on est massivement vaccinés, et que ça baisse les effets négatifs, malgré les nouveaux variants.

    Bref, ce débat sur la réintégration des soignants antivaxxx ouvre une nouvelle fenêtre d’Overton bien crade.

    • Je vois beaucoup de médecins sur les réseaux qui sont totalement opposés au retour des antivax. Et l’Académie de médecine a communiqué là-dessus de manière très claire : « Réintégrer les soignants non vaccinés contre la Covid-19 serait une faute »
      https://www.academie-medecine.fr/reintegrer-les-soignants-non-vaccines-contre-la-covid-19-serait-un

      Un argument qui revient souvent, c’est l’impossibilité de travailler avec des gens en qui les équipes n’ont plus aucune confiance, parce que leur comportement n’a laissé aucun doute sur le fait que ce sont de gros tarés. Dans le communique de l’Académie de médecine, c’est cette phrase :

      La réintégration de professionnels de la santé non vaccinés au sein de l’équipe soignante compromettrait le climat de confiance et la cohésion qui doivent exister entre ses membres et avec les malades.

      Je me souviens qu’au moment des suspensions, nos amis soignants (en milieu hospitalier) avaient juste dit : « bon débarras, ceux-là on ne veut plus les voir ».

    • L’autre jour, c’est Flahaut que j’ai vu se faire l’avocat de ces gens.

      Ca a commencé comme ça...

      Antoine FLAHAULT sur Twitter
      https://twitter.com/FLAHAULT/status/1549756425928327168

      1/3 - Le maintien de la suspension des soignants non vaccinés n’est plus fondé sur le plan scientifique. Il n’y a en effet pas de raison d’exiger le vaccin chez les soignants car il n’évite pas ni ne réduit suffisamment les contaminations avec les nouveaux variants du #SARSCoV2

      2/3 - Sur le plan éthique, il n’y a pas davantage de raisons de ne pas réintégrer les personnels non vaccinés. Parce qu’ils penseraient différemment des vaccinés ? Mais était-ce une condition de leur embauche que d’avoir des raisonnements scientifiques validés par le gouvernement ?

      3/3 - Ne pas réintégrer des non vaccinés sans un minimum de fondement scientifique créerait un précédent questionnable en termes de gestion des fonctionnaires.
      Blâmer ces personnels de santé pour leur comportement passé irresponsable et illégal, oui.
      Ne pas les réintégrer, non !

      Puis il a enfoncé le clou comme ça :

      Antoine FLAHAULT sur Twitter
      https://twitter.com/FLAHAULT/status/1549854541474062337

      1/5 - Ce débat suscité par ma position“réintégratrice” est beaucoup plus riche et apaisé que ceux qui se sont opposés récemment à mes tweets prônant la vaccination des enfants. Mes opposants sont de culture fort différente. Je voudrais commencer à répondre à ceux d’aujourd’hui.

      2/5 - Les motifs des “suspenseurs” sont de plusieurs ordres, en vrac :
      – “Les soignants antivax sont anti science et vont ruiner l’ambiance dans les services” : mais depuis quand révoque-t-on des fonctionnaires juste parce qu’ils n’agissent pas comme la majorité bien pensante ?

      3/5 - “On est en guerre et les soignants non vaccinés sont des traîtres à la patrie qui doivent assumer” : ces propos sont-ils proportionnés ? Qu’ils aient été dans l’illégalité et donc suspendus tant qu’ils représentaient un risque pour leurs patients ok, mais aujourd’hui ?

      4/5 - “Le vaccin protège les soignants des formes graves et des Covid longs, les réintégrer aujourd’hui c’est s’en cogner” : mais n’y a-t-il pas d’autres risques que prennent les soignants vis-à-vis de leur santé (moto, plongée, tabac, alcool,…) dont tt le monde se cogne, non ?

      5/5 - “Ce serait la victoire de l’obscurantisme sur la science”, Soit on établit des critères à l’embauche de “bon raisonnement scientifique” en espérant écarter tous les homéopathes et autres médecines parallèles.
      Soit on s’y refuse et on assume une diversité inclusive.

      Et aussi :

      Antoine FLAHAULT sur Twitter
      https://twitter.com/FLAHAULT/status/1550225191594299393

      1/5 - “Par rapport au vaccin, le port du masque FFP2 par les soignants a beaucoup plus d’effet contre la propagation hospitalière du #COVID19, ainsi que la ventilation adéquate des espaces clos.”

      2/5 - “Réintégrer des soignants non vaccinés n’aurait donc qu’un très faible impact sur la circulation du #SARSCoV2 à l’intérieur des services de soins.”

      3/5 - “Désormais, #Omicron a changé la donne et les pouvoirs publics, tout comme les experts, y compris ceux de l’Académie de médecine (dont je suis membre correspondant), se devraient de reconsidérer leur position.”

      Etc...

    • Oui, j’avais vu. Il a tendance à choisir les arguments qui l’arragent (technique de l’homme de paille). Et dans la dernière série que tu cites, il termine par :

      5/5 - “Il faut restaurer un climat plus apaisé entre les soignants, mais aussi entre soignants et patients, et je pense que cela passera par la réintégration de ces personnels qui, à un certain moment de la pandémie, se sont égarés par leurs positions blâmables.”

      Qui est très exactement l’inverse de ce que dit l’Académie de médecine et bon nombre de médecins : au contraire ils affirment tous qu’être obligé de retravailler avec des gens en qui ils n’ont plus aucune confiance, ça ne va pas du tout « apaiser » les relations à l’hôpital.

      Sinon, ce point :

      4/5 - “Le vaccin protège les soignants des formes graves et des Covid longs, les réintégrer aujourd’hui c’est s’en cogner” : mais n’y a-t-il pas d’autres risques que prennent les soignants vis-à-vis de leur santé (moto, plongée, tabac, alcool,…) dont tt le monde se cogne, non ?

      Alors l’Académie de médecine, sur ce point, ne dit pas cela. L’Académie rappelle qu’elle a demandé et obtenu que le Covid soit reconnu comme une maladie professionnelle pour les soignants. C’est d’ailleurs là sur le site d’Ameli :
      https://www.ameli.fr/professionnel-de-la-lpp/actualites/reconnaissance-du-covid-19-en-maladie-professionnelle-ce-quil-faut-savoir
      Et dans cette logique, l’Académie rapelle qu’être vacciné réduit massivement les risques de faire une forme grave. C’est ce point de son communiqué :

      – que la vaccination restant très efficace vis-à-vis des différents variants et sous-variants pour protéger contre les formes sévères de Covid-19, elle permet de rendre exceptionnelle la reconnaissance de Covid-19 grave en maladie professionnelle chez les soignants vaccinés.

      À ma connaissance, faire de la moto, fumer ou boire ne sont pas reconnus comme des maladies professionnelles.

    • La Haute autorité de santé vient de rendre son avis : « Covid-19 : la HAS préconise le maintien de l’obligation vaccinale des personnels exerçant dans les établissements de santé et médico-sociaux »
      https://www.has-sante.fr/jcms/p_3356231/fr/covid-19-la-has-preconise-le-maintien-de-l-obligation-vaccinale-des-person

      Au vu du contexte épidémique dynamique, des incertitudes sur l’évolution de l’épidémie dans les prochains mois, et de l’efficacité d’un schéma vaccinal complet à réduire le risque d’être infecté et de transmettre la maladie, la HAS considère que les données ne sont pas de nature à remettre en cause l’obligation vaccinale des personnels des secteurs sanitaire et médico-social qui concourt à une meilleure protection des personnes soignées ou accompagnées, au premier rang desquelles les plus vulnérables.

    • "Sinon pour info :
      Qffwffq
      @qffwffq
      1/ scientifiquement c’est débile car c’est placer des personnes en refus des règles d’hygiène face à des patients fragiles

      2/ éthiquement c’est débile car la premier droit des patients est d’avoir la certitude que ceux qui les soignent s’en donnent les moyens

      3/... Et trois c’est mon préféré par rapport à la grande Imposture de Flahaut : LES SOIGNANTS ONT DES ORDRES PROFESSIONNELS ET UN CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE QUI EXIGENT QUE LEUR EXERCICE SOIT FONDÉ SUR LES DONNÉES ACQUISES DE LA SCIENCE. C’EST LA LOI.

  • « Et voilà à quoi sert une opposition. A s’opposer et à voter l’amendement #Garrido qui exempte les mineurs de #PassSanitaire. La majorité #Macron, abasourdie par ce 1er revers majeur qui en appelle d’autres, est en réunion de crise.
    Et bing ! »

    LCP :

    Contre l’avis du gouvernement, les députés exemptent tous les mineurs du cadre juridique du passe sanitaire aux frontières et pour les déplacements extra-hexagonaux, par 196 voix contre 183. Des vivats retentissent sur les bancs de l’opposition.
    #DirectAN #Covid19
    https://video.twimg.com/amplify_video/1546948660138844160/vid/1280x720/u7eQU-Q8nqdrCyr5.mp4?tag=14

    Un peu plus tard : l’article 2 du projet de loi a été rejeté par une majorité de députés, dans la nuit de mardi à mercredi. Ce rejet est un camouflet pour le gouvernement.

    https://www.lepoint.fr/politique/covid-l-assemblee-rejette-un-article-cle-du-projet-de-loi-sanitaire-13-07-20

    L’absence de majorité absolue à l’Assemblée nationale fait tomber le premier texte du gouvernement. Dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 juillet, l’Assemblée nationale a rejeté un article clé d’un projet de loi sur l’épidémie de Covid-19, prévoyant la possibilité de rétablir le pass sanitaire pour les voyages « extra-hexagonaux ». Cet article 2 du projet de loi de « veille et de sécurité sanitaire » a été rejeté par 219 voix contre 195.

    Il prévoit la possibilité de rétablir le pass sanitaire pour les voyages depuis ou vers l’étranger. Un peu plus tôt, les députés avaient supprimé cette exigence potentielle pour les enfants voyageant. Le projet de loi entérine l’expiration au 1er août du cadre « exorbitant du droit commun » de l’état d’urgence sanitaire et du régime de gestion de la crise mis en place fin mai 2021.

  • Sur le Covid, le gouvernement a ouvert un boulevard aux complotistes, Christian Lehman

    On était en droit d’attendre du ministère de la Santé une information honnête, respectueuse des données scientifiques, ne passant pas sous silence les failles, les erreurs d’une gestion forcément complexe.

    La nature a horreur du vide. Voilà des mois que la communication ministérielle sur le covid oscille entre le grotesque, l’inutile et le franchement mensonger. Je passerai rapidement sur le fiasco des masques, pour rappeler qu’il fallut près de dix-huit mois avant de voir reconnue du bout des lèvres la contamination aérienne par aérosolisation. L’an dernier à la même époque, les effets indésirables post-vaccination, souvent minimes mais réels (fièvre, fatigue, courbatures, maux de tête) étaient niés. Ainsi cette affiche officielle d’un sosie de Pierre Niney sur un pédalo, partagée sur son compte Twitter par Olivier Véran le 9 juillet 2021 : « Si vous ressentez des courbatures après le vaccin, pas d’inquiétude, c’est que vous avez trop pédalé. »

    Dans le même temps, aucune information officielle n’était donnée sur l’existence de très rares myocardites post-vaccinales survenant dans les cinq jours après la seconde dose chez les garçons adolescents. Plus récemment encore, le 5 juillet 2022, le ministère des Solidarités et de la Santé publiait le tweet suivant : « #COVID19 /Pour vous protéger et protéger vos proches, lavez-vous les mains régulièrement : Utilisez du savon ou une solution hydroalcoolique. Pendant 30 secondes. Ensemble, restons prudents. » Comme l’avait énoncé le 24 juin l’éphémère porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire : « Se laver les mains ça demeure une mesure d’hygiène indispensable pour tous les virus respiratoires. »

    Dans ce contexte ou l’incompétence le dispute au cynisme, un communiqué de presse en date du 24 juinhttps://twitter.com/Santegouv_alt/status/1540363905108779009 , d’allure officielle, annonçait la création du ministère Santé & Solidarités Déserté (un compte parodique sur Twitter https://twitter.com/Santegouv_alt) : « L’Etat, à défaut d’informer, désinforme. Il est urgent qu’une communication factuelle prenne le relais. c’est l’unique possibilité d’agir positivement sur l’adhésion de la population aux mesures de prévention, à la protection de la santé de tous les citoyens et citoyennes, sur la résilience communautaire et la cohésion sociale. » Avec un logo rappelant celui du ministère, le compte parodique @Santegouv_alt commençait à aligner…. des conseils de bon sens. « #COVID19 /Puisqu’il faut tout reprendre à zéro : Savez-vous qui est fragile dans cette foule ? Nous non plus. Pour que chacun et chacune soit protégé, en milieu clos, dans les foules, portons un masque. »

    Le 28 juin, alors qu’Elisabeth Borne réunissait préfets et directeurs d’Autorités régionales de la Santé (sans masque, mais avec de petits flacons de solutions hydroalcooliques) pour faire un point sur la situation sanitaire, le compte ironisait : « Bonjour Elisabeth Borne. Des erreurs se sont (encore) glissées dans votre com : le gel hydroalcoolique est inefficace contre #COVID19. Pour vous protéger contre le virus : préférez l’extérieur. Aérez les espaces clos. Portez un masque FFP2. Stoppez la désinformation. »

    Quand, le 1er juillet, le compte du gouvernement exhortait à nouveau à se laver les mains, la réponse cinglait : « Bonjour. Nous avons bien compris que vous vous laviez les mains de la situation. Demander à la population de faire de même en faisant croire à un geste barrière efficace est une honte. #COVIDisAirborne et vous le savez. Le matraquage de ce geste barrière quasiment inutile laisse penser à la population qu’elle se protège correctement. Qu’elle a un geste citoyen. Qu’elle participe à la lutte contre l’épidémie. C’est tout simplement de la désinformation. » La nature a horreur du vide, ai-je écrit en préambule. Ainsi, quand le compte parodique publia, le 3 juillet, sa première affiche sur les gestes barrière - « Le virus se propage et reste dans l’air. Ni le gel hydroalcoolique, ni les plexiglas n’empêchent de l’inhaler. Pour que chacun et chacune soit protégé, adoptons les bons gestes : masques, aération, mesure du CO2 »- de nombreux internautes crurent à une communication gouvernementale… et saluèrent le changement de ton, avant de réaliser, comme l’écrivit l’un d’entre eux, de constater : « Un site satirique 100 fois meilleur en prévention que l’original, comment on en arrive là ? »

    Seigneur du château

    Le constat était aussi glaçant que pathétique : « Dire qu’ils payent des bureaux de consultants des millions alors qu’un twittos anonyme en slip derrière son PC fait mieux qu’eux. » L’irruption de ce compte parodique torpillant sans effort le flot d’informations officielles tronquées m’a rappelé la fameuse diatribe de Roselyne Bachelot moquant les médecins envoyés au front sans moyens de protection : « On attend que le directeur de cabinet du préfet ou de l’ARS vienne avec une petite charrette porter des masques ? Qu’est-ce que c’est que ce pays infantilisé ? Il faut quand même se prendre un peu en main. C’est ça la leçon qu’il faut tirer. Tant qu’on attendra tout du seigneur du château, on est mal ! » A l’époque, j’avais prévu que nous arriverions un jour dans la situation actuelle, et pas seulement sur le plan sanitaire, avec une population lassée d’attendre du seigneur du château un minimum de considération et de protection.

    Devant l’absence de politique de santé publique, confrontés quotidiennement à des éléments de langage creux et criminels « Vivre avec le virus », « Masquer les fragiles », des citoyens en viennent à prendre les rênes d’une communication d’autodéfense sanitaire. Si ces initiatives sont utiles et salutaires, elles disent toute la faillite de la communication du gouvernement. Depuis mars 2020, les mensonges gouvernementaux ont permis à quelques gourous autoproclamés d’installer leur emprise sur des citoyens rétifs à un président qui les avait « traités » à coups de LBD et de lacrymogènes et soudain essayait le cosplay de protecteur du peuple.

    Canaux parallèles

    On était en droit d’attendre du ministère de la Santé une information honnête, respectueuse des données scientifiques, ne passant pas sous silence les failles, les erreurs d’une gestion forcément complexe. En son absence, un boulevard a été ouvert aux complotistes. Et ceux qui prônent la protection de la population sont aujourd’hui à leur tour amenés à inventer des canaux parallèles de diffusion d’information sur les mesures de protection. Le 4 juillet, jour de sa nomination, François Braun, le nouveau ministre de la Santé, annonçait : « Le message c’est la responsabilité. La responsabilité des Français. Ça fait deux ans et demi qu’on a le Covid, je pense que les gens ont compris les messages, ils savent, nos concitoyens, que quand ils sont dans les lieux clos, dans des moyens de transport, et bien c’est plus prudent de mettre le masque, c’est prudent pour soi, c’est surtout prudent pour les autres, donc c’est ça le message principal. » Cette prise de parole avait le mérite de rappeler une mesure de prévention efficace, qui nous changeait agréablement du lavage de mains, mais semblait encore empreinte du déni gouvernemental face à la tâche qui restait encore à accomplir.

    Non, les gens n’ont pas compris les messages, parce que les messages n’ont cessé de se contredire et n’ont souvent servi qu’à entériner et légitimer des décisions politiques dont le rapport à la réalité scientifique est bien souvent à géométrie variable. Non, les Français ne savent pas qu’il est prudent de porter un masque dans les lieux clos puisque depuis six mois le ministre de la Santé précédent et le gouvernement n’ont eu de cesse de rappeler que le port du masque en lieu clos ne se justifiait plus. Tout reste à faire.

    https://www.liberation.fr/societe/sante/sur-le-covid-le-gouvernement-a-ouvert-un-boulevard-aux-complotistes-20220

    #autodéfense_sanitaire #prévention #aérosol #masques #aération

  • Météo : Gare à cette publication annonçant des températures jusqu’à 46 °C la semaine prochaine
    https://www.20minutes.fr/planete/3320375-20220704-meteo-gare-publication-annoncant-temperatures-jusqu-46-se

    FAKE OFF Le résultat présenté dans la publication est notamment beaucoup trop anticipé pour être fiable

    1) ils te disent « FAKE OFF », et tu comprends donc que c’est une fake news, et que eux, ils t’aident à y voir clair. Je trouve cette expression affreuse, et repoussante. C’est fait exprès ? Et c’est faire preuve d’une totale absence d’humilité. Ils n’en font pas autant quand il s’agit de nommer un fasciste pour ce qu’il est.

    2) Tu regardes ensuite les prévisions du WE du 14 juillet, et tu découvres qu’ils t’y annoncent du 39° en pointe, qu’il y a deux jours, c’était seulement 36° qu’ils t’annonçaient, et que surtout, pendant une semaine, les températures dans mon coin ne vont pas descendre en dessous de 20/21°. En gros, c’est une nouvelle phase de canicule.

    Ils sont chouettes à 20 minutes, ils te « FAKE OFF », mais n’empêche que la troisième canicule de l’année, elle sera bien présente.

    #déni_partout_information_nulle_part

    • 20 minutes fait dans le #rassurisme climatique :

      Pour les 10 prochains jours, les modèles sont assez clairs sur le sujet ! Chaleur et temps sec sur une grande partie du Pays. En effet, reste à déterminer l’intensité de la chaleur voire la date d’arrivée de températures caniculaires au moins sur la moitié sud. Ce qui est assez impressionnant c’est qu’en consultant le diagramme de Bordeaux par exemple, autour du 12-14 juillet la moyenne des scénarios est proche des 35°… très peu de dispersion à cette échéance puisque 80% des scénarios sont très proche de cette valeur. D’autres s’approchent des 40° pour la fin de semaine sur cette même ville.
      A voir si tout est aussi limpide au fur et à mesure des sorties mais la probabilité que survienne une nouvelle canicule me paraît bien élevée pour cette mi-juillet (voire un peu avant) et plus particulièrement pour la moitié sud…
      Si ce nouvel épisode caniculaire se confirme, il aura été précédé d’un temps très sec et déjà chaud. Le bénéfice de nos séquences orageuses régulières n’aura donc plus sa place pour cette semaine (afin d’amoindrir l’envolée des températures). On a de quoi pouvoir être inquiet à mon humble avis… (on pense aux personnes fragiles, on pense à la nature qui est sur sa réserve, on pense aux risques d’incendies). Canicule ou pas, c’est déjà compliqué mais si elle se confirme ça ne fera qu’accélérer tous ces risques

      Source : https://forums.infoclimat.fr/f/topic/57511-du-11-juillet-au-17-juillet-2022-pr%C3%A9visions-semaine-28/?page=2

    • Gasp ! Ça s’annonce brulant tout ça…

      Sur ce forum, Greg13 résume ainsi (à 8h27 aujourd’hui)


      Résumé à ce stade de la période du 11 juillet au 17 juillet : SEC A PERTE DE VUE, SOLEIL, CHALEUR... ET ABSENCE D’ORAGES...

      – Temps pleinement estival, qui s’accompagnerait d’un temps sec sur toute l’échéance.
      – Quelques orages possibles le long des frontières italiennes et espagnoles, suivant les jours.
      – Fournaise probable au Sud de la Loire, même si l’intensité est encore à définir : entre 36°c et 44°c de Tx à Bordeaux par exemple.
      – Remake de mi-juin 2022 possible, même si nous y verrons plus clair dans quelques jours.

    • 24 heures plus tard, les prévisions de Météo France t’indiquent qu’en fait, ça va être 41 degrés qu’on va sans doute se bouffer dans la vallée du Rhône. Et ça a jugé important et utile de faire un « FAKE OFF ».

      On serait parano, on penserait qu’il y a des gens en coulisse pour veiller à ce qu’on ne fasse pas peur au grand nombre, et qu’il ne faut pas leur faire renoncer à leurs vacances.

    • Ce qui me faisait tiquer, c’est que toutes les dénonciations de cette annonce, c’était de dire « ah mais c’est juste un modèle, faut pas se baser dessus ». Mais sans préciser si c’est habituel pour ce modèle d’annoncer des températures record.

      Si un des modèles t’annonce toutes les semaines qu’il va pleuvoir des grenouilles et que l’océan va se remplir de sang, OK clairement faut pas trop se baser dessus. Mais si un modèle est utilisé avec d’autres modèles pendant des années parce qu’il ne passe pas son temps à t’annoncer des âneries, et que tout d’un coup il t’annonce qu’il va pleuvoir des grenouilles, faut ptet creuser un peu.

      Ou alors on passe des points de rupture qui rendent des modèles inopérants, et les points d’équilibre passent à des valeurs extrêmes et potentiellement loufoques. Mais là encore, faudrait creuser plutôt que de dire « c’est juste un modèle ».

    • Gare à ces modèles GFS qui ont des biais effectivement que l’on découvre, et qui peuvent se laisser surprendre par des événements imprévus… Il n’empêche… Pas une goutte de pluie n’est attendue avant fin juillet en France… peut être au delà ?

      Toujours dans le forum https://forums.infoclimat.fr/f/topic/57511-du-11-juillet-au-17-juillet-2022-pr%C3%A9visions-semaine-28/?page=13#comment-3564883 un certain Lucky indique des prévisions à plus de 40°C pour lundi 18, tout en rappelant que le code du travail ne prévoit rien pour les travailleurs :

      Alors ça c’est clair... Ces modélisations font peur... Par leur intensité, leur fréquence, leur durée. J’ai aussi l’impression que ça fait deux mois qu’on voit du rouge cramoisie sur les cartes. Cette année ça a commencé dès le mois de mai.

      Là le risque de canicule extrême est réelle et problématique. Je rappelle que dans notre pays il n’existe toujours aucune législation concernant le temps de travail en période caniculaire. La pénibilité des fortes chaleurs n’est pas du tout prise en compte dans le code du travail, ce qui expose les travailleurs, surtout les métiers physiques à de réels dangers.

      En Allemagne, même si c’est pas parfait, des recommandations et même des lois existent pour réguler ou adapter le temps de travail en période de canicule. En dehors du travail, ces valeurs sont suffisantes pour exposer des adultes en bonne santé à des coups de chaleur, donc j’en parle même pas pour les personnes à risque. Les Tn risquent d’être problématiques si le scénario où la canicule est longue se maintient. Notamment en ville comme d’habitude.

      Bref, pas d’eau, Tx supérieures aux « normales » tout juillet… Nuits chaudes… Ça va amener une belle sécheresse partout en plus, et de jolis feux à combattre par 35° dehors en habits ignifuges (je me demande comment vont se survivre les pompiers)…

      Et possiblement des températures pas si loin que ce que disait le modèle GFS incriminé, même si c’est décalé de quelques jours…

    • Un modèle, ça sert à connaître la tendance. La tendance, on la connaît, mais quand un modèle te la montre, t’as des crétins dans les rédactions, ils te disent que ce sont des fake news. Ces crétins n’ont pas encore compris que les fake news sont produites par les luttes de pouvoir entre groupes politiques, par les idéologues. Et ces idéologues ont compris que pour reprendre la main sur les narrations, on pouvait utiliser les rédactions en leur demandant de chasser les fakenewskonaledroit.
      Bref, le modèle il ne fait pas de politique et on va se manger une méchante période de chaleur comme en juin, et sans doute pire.

    • Dans ces coups de chaleur, (heat plume en anglais ce qui pourrait se traduire par « panache de chaleur » et non « plume de chaleur »), le phénomène est généré par la présence d’une goutte froide, dépression isolée de la circulation générale de la haute troposphère (courant jet ou jet stream). L’air ayant une rotation anti-horaire, comme dans toute dépression de l’hémisphère nord, cela permet l’advection des masses d’air brulantes du Sahara vers la péninsule ibérique (sauf le Portugal qui lui bénéficie de l’air plus frais de la goutte froide justement, si celle-ci se situe à proximité du littoral atlantique) puis vers la France (sud-ouest et centre). Maintenant, sur le littoral méditerranéen, le phénomène est plutôt liée à un dôme de chaleur dû au blocage anticyclonique.

      Illustrations :
      panache de chaleur : https://www.youtube.com/watch?v=OHE69oASpL0

      Dôme de chaleur : https://www.youtube.com/watch?v=QNRXNJkIkfg

    • La conclusion rude de Christophe Cassou donc :

      Cette canicule 2022 intervient en plein pic #COVID19, avec un système hospitalier au bord du précipice, en période de vulnérabilité due à des fortes tensions sociales, mais aussi sur la ressource en eau (↘️ rendement agricole), sur l’énergie.
      Sommes-nous prêts, résilients ?

      J’avoue, ce soir, ressentir une forme de colère car les faits scientifiques sont clairs. Nous savons où nous allons et nous savons où nous devrions aller et quoi faire pour limiter les risques croissants & menaçants pour sociétés humaines & écosystèmes. Et pourtant...

      Le déni de gravité et le déni de l’urgence sont tjrs là, comme l’atteste les appels aux ptits gestes ridicules, a la sobriété individuelle alors que les enjeux sont des enjeux de transformation de nos infrastructures collectives, de nos institutions, de nos modes de vie etc.

      Tous ceux qui pensent, sur un mode rassuriste/confusionniste, que l’on s’adaptera à des niveaux de réchauffement élevés sont irresponsables. Les limites dures de l’adaptation existent pour les sociétés humaines et la biodiv. comme évaluées dans Groupe2 #GIEC et @IPBES

      La semaine prochaine ns rapproche de ces limites un peu plus encore.
      Ns avons besoin de lucidité, honnêteté, courage, éthique & solidarité. Sans ces valeurs, ns ne relèverons pas le défi. Chaque ⅒ de degré est une vulnérabilité additionnelle, des souffrances additionnelles

    • Un peu de documentation pour s’y retrouver dans cette fournaise :

      https://www.meteocontact.fr/pour-aller-plus-loin/les-modeles-meteo

      Les modèles météorologiques - Cours météo

      La prévision du temps est aujourd’hui incontournable, mais pour prévoir la couleur du ciel de demain, les météorologues ont besoin des modèles de simulation de l’atmosphère.

      Il est bien connu que pour tenter de prédire les aspects comportementaux d’un système, il est nécessaire de créer son modèle approximatif mathématique. Aussi bien valable en économie qu’en météorologie, ce modèle doit être défini à partir de lois d’évolution. En le faisant « tourner » on simule alors le comportement du système à différentes échéances à partir d’un état initial préalablement définit.

      L’atmosphère étant un vaste espace et les lois qui la régissent étant complexes, les modèles numériques réalisent un nombre incommensurable d’opérations arithmétiques. Le traitement humain paraît donc impossible et il a fallu attendre le développement des ordinateurs dans les années 50 pour pouvoir espérer modéliser l’atmosphère. Aujourd’hui, il est quasiment impossible de se séparer de ces méthodes de calcul, car le modèle météorologique informatique est à la base de toute prévision du temps.

      De nombreux paramètres sont pris en compte dans les modèles : variables d’état de l’atmosphère et au niveau du sol (températures, humidité, vent, etc) ; processus physiques au niveau de l’atmosphère et du sol ou encore l’interaction entre le sol et l’atmosphère (et inversement). Grâce à toutes ces données, les supercalculateurs sont en mesure de créer des cartes de modélisations numériques.

    • Bien content d’avoir été prévenu par 20 minutes que ces prévisions étaient inutilement alarmistes. Encore un peu, et on aurait pu décider de ne pas aller à Arcachon ou dans les Monts d’Arrée si on les avait écouté. Sérieusement, comment peut-on être aussi inutilement alarmiste, alors que tout est sous contrôle ?

  • #Santé. « Mission flash » : aucun moyen et une nouvelle insulte pour les soignants
    http://www.revolutionpermanente.fr/Sante-Mission-flash-aucun-moyen-et-une-nouvelle-insulte-pour-le

    Ce vendredi 1er juillet, Le Monde a révélé les recommandations du docteur Braun à l’issue de la « mission flash » commanditée par Emmanuel Macron. Au programme : un nouvel enfumage et un affront de plus en direction des #soignants.

    #hôpital

  • Thread by DataDrivenMD sur les progrès de la lutte contre le #covid19  : l’aération (pas chez nous) et les vaccins nasaux (abandonné précocement par Pasteur il y a un an).
    https://threadreaderapp.com/thread/1528825593009041408.html

    It’s been a while since I’ve read a COVID19 preprint worth highlighting. I found one today that is fascinating

    The study compares Delta vs. Omicron in terms of symptoms + rapid test results. Data was collected at a walk-up community testing site in San Francisco

    Strap in. 1/n
    They collected data from a HUGE study population— 63,277 persons over the course of 1 year (Jan 2021 to Jan 2022)

    The other neat thing is that the testing site used the same eligibility criteria throughout and the same rapid test the entire time. 2/n Image
    Another neat thing: the community testing site was located in a part of San Francisco that is predominantly Hispanic.

    Yet another neat thing: they collected vaccination status.

    Here’s a link to the study for anyone who wants to follow along. 3/n
    COVID-19 symptoms and duration of direct antigen test positivity at a community testing and surveillance site, January 2021-2022
    Importance: Characterizing clinical symptoms and evolution of community- based SARS Co-V-2 infections can inform health practitioners and public health officials in a rapidly changing landscape of pop…
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2022.05.19.22274968v1.full.pdf+html
    They found that symptomatic COVID-19 cases due to Omicron tended to experience cough (67%) and/or a sore throat (43%) and/or congestion (39%).

    They also found that fewer persons reported fever and/or loss of smell/taste as compared to the Delta wave.
    Another fascinating finding: fevers and body aches were less common among persons that had received boosters compared to those who received 0, 1, or 2 doses. 5/n Image
    OK, here’s one of the most interesting findings, that I haven’t seen reported anywhere else: the rate of “congestion” was highest among boosted persons. Yes, higher

    Now, that may seem bad and counter-intuitive but it’s great and makes perfect sense. Allow me to explain...
    6/n Image
    2 years in, we now know that SARS-CoV-2, the virus that causes COVID-19 invades our body by latching onto proteins on the surface of the cells that line our respiratory tract— these are known as ACE2 receptors and they’re found in our nose, all they way down into our lungs Image
    The key piece to note is that ACE2 receptors are not present in equal amounts throughout our respiratory tract— there are more of these proteins in our nose than our lungs

    There’s another thing to consider to understand how boosted persons might end up w/ more congestion

    8/n Image
    The other piece of the puzzle is Omicron’s much, much higher transmissibility. That’s due, in part, to Omicron’s ability to partially evade immunity from vaccination and/or prior infection. 9/n

    source: assets.publishing.service.gov.uk/government/upl… Image
    So, what seems to be going on, is that the immune system of persons who were boosted were able to respond more quickly to the first sign of an Omicron infection— in the nose. The congestion is the body’s way of slowing down the infection— it’s flooding the virus in sludge 10/n
    If that fails, the virus migrates down to your throat where it causes a sore throat, a cough, or croup in the case of young children.

    If that fails, then it makes it further, into the lungs, where it triggers a different kind of “congestion” that causes collateral damage 11/n
    Somewhere between a sore throat and a pneumonia, the body responds by raising your body temperature— a fever. And by mobilizing other parts of your immune system, a process that causes lymph nodes to swell...the swelling stretches surrounding tissue— those are body aches. 12/n Image
    So, putting it all together: although Omicron is able to partially evade our vaccines, the immune system of persons who were boosted responded earlier and more robustly. Sparing millions of persons from developing worse symptoms.
    13/n
    Another way to say it: many people had at least a little immunity after Delta. This explains, in part, why many (not all!) Omicron cases have been “mild” thus far. And, why boosted persons experienced even milder symptoms, like congestion. 14/n

    covid.cdc.gov/covid-data-tra… Image
    COVID Data Tracker
    CDC’s home for COVID-19 data. Visualizations, graphs, and data in one easy-to-use website.
    https://covid.cdc.gov/covid-data-tracker/#covidnet-hospitalizations-vaccination
    👀 Here’s the data that, IMO, really drives home the point that our vaccines helped to make Omicron “mild”— check out that massive jump in the % of persons that were boosted between the Delta vs. Omicron surges

    3% boosted during Delta ➡️ 25% boosted during Omicron 🔥🔥🔥

    15/n Image
    Here’s why I’m really excited by this study: it makes perfect sense in the context of the next big breakthrough. @VirusesImmunity is working on a nasal vaccine that could actually end this pandemic— by stopping the virus as soon as it enters the nose

    16/n
    Opinion | The Answer to Stopping the Coronavirus May Be Up Your Nose
    Why nasal vaccines for Covid could be so effective.
    https://www.nytimes.com/2022/05/16/opinion/covid-nasal-vaccine.html
    Another reason why I’m really excited: it underscores the fact that we have very powerful tools to bring the pandemic to a crawl right now— high-quality masks, ventilation, and air filtration.

    These, in combination with our vaccines, can extend the time between surges. 17/n
    This study also underscores why it is necessary to keep boosting using our current vaccines + masking up, while simultaneously developing the next generation of vaccines. These charts show that it takes up to 2 weeks to fully clear an Omicron infection

    18/n ImageImage
    And it doesn’t matter how you define it. It can take up to 2 weeks for a rapid test to go back to negative (-) and/or symptoms to resolve.

    The kicker: while boosters keep symptoms mild (great), they neither shorten the duration of symptoms nor test positivity (not great)

    19/n Image
    Anywho, there’s a lot more in this study that I’d like to discuss but this thread is long enough and I’ve other work to do right now. The upshot is: get boosted + mask up and there’s a glimmer of light at the end of the tunnel— nasal vaccines.

    20/20

  • Un de ces grands moments des interwebz : l’Établissement français du sang rappelle que les personnes non vaccinées peuvent parfaitement donner du sang :
    https://twitter.com/EFS_dondesang/status/1527595736514404352

    Attention #FakeNews : plusieurs tweets viraux circulent ces derniers jours, affirmant que les personnes non-vaccinées contre la #COVID19 seraient exclues du #DonDeSang. Ces propos sont faux, ne les relayez pas ! Nous acceptons tout le monde en collecte, avec ou sans #Vaccin

    et c’est illico la déferlante d’abrutis dans le fil qui suit. Oh là là j’ai déjà vu des flux touiteur remplis d’abrutis de mauvaise foi (« voué, hé ben moi je vais boycotter les musées comme ça ils seront bien punis par mon absence… »), mais là c’est un festival…

    • Je ne parle que pour moi : mon état vaccinale ne me permettait pas d’entrer dans un restaurant il n’y a pas si longtemps, et ça ne posait aucun problème à énormément de vaccinés ! Donc c’est fini pour moi le don.

      Et je n’ai toujours pas accès normalement à un hôpital🖕

    • Mon préféré :

      La vraie question c’est : est-ce que le sang des vaccinés est dangereux pour les non vaccinés ?

      (Tu te rends compte que si tu as un accident grave et qu’il faut te transfuser du sang, tu risques de te retrouver vacciné à l’insu de ton plein gré…)

      Alors que la vraie question, c’est : si je suis transfusé avec du sang de vacciné, est-ce que ça me donne droit au passe sanitaire ?

    • L’autre jour, en revenant de la boulangerie je vais pour donner mon sang où l’ Établissement français du sang organisait une collecte dans mon bled. Après un questionnaire très intrusif (mais c’est normal) j’ai dû cocher la case transfusé. Mais à vrai dire j’en étais plus sûr, incapable de me souvenir si oui ou non j’avais été transfusé après une opération chirurgicale il y a une vingtaine d’années. Bon ben tant pis, je le garde pour moi (mon sang). Mais depuis que j’ai donné mes coordonnées à l’EFS, une de mes boîtes mail est submergée quotidiennement de spams tous plus débile les uns que les autres.

  • Même les formes légères du COVID-19 peuvent endommager notre cerveau | National Geographic
    https://www.nationalgeographic.fr/sciences/meme-les-formes-legeres-du-covid-19-peuvent-endommager-notre-cerv

    Même les formes légères du COVID-19 peuvent endommager notre cerveau
    Des imageries cérébrales montrent que le COVID-19 peut entraîner des troubles cognitifs tels que des problèmes de mémoire ou des difficultés de concentration chez certains patients, même si leurs symptômes étaient légers durant la maladie.

    Un bon bilan du 20 avril 2022 du National Géographique sur l’état du cerveau après Covid19

    #covid19 #cerveau #brouillard_cérébral #maladie_infectieuse

  • Vous rappelez vous, samedi 19 mars dernier, je disais là https://seenthis.net/messages/953666 :

    Aparté, vers chez moi ce week-end à Angoulême, c’est le Festival de la BD « sans masque ni pass vaccinal » (lit on dans certains articles). Et la foule est plutôt démasquée obviously, voit-on sur les photos… Ça va faire un beau carton aussi. Pour celles et ceux qui connaissent, c’est selon les lieux une foule à touche touche…

    Et bien je vous le donne en mille :  Pas manqué !

    –---

    Une vague de Covid s’abat sur les auteurs de BD passés par le festival - Charente Libre.fr

    https://www.charentelibre.fr/sante/coronavirus/une-vague-de-covid-s-abat-sur-les-auteurs-de-bd-passes-par-le-festival

    Le festival de la BD d’Angoulême qui s’est achevée dimanche dernier s’est transformé en cluster. Vous y étiez ? Testez-vous !

    C’est un cadeau du festival de la BD dont ils se seraient bien passés. Plusieurs auteurs de bande dessinée et d’intervenants présents pendant l’événement se répandent sur les réseaux sociaux cette semaine pour annoncer qu’ils sont positifs au Covid. Ils étaient tous à Angoulême, sous les bulles, dans la rue, au théâtre, dans les expositions et les conférences entre jeudi et dimanche. Tous ont tweeté et posté pour avertir leurs contacts. Et les inciter à se tester.

    [...]

    James van Ottoprod, alias James, alias Lol, y a échappé et explique pourquoi sur les réseaux sociaux : « J’avais peut-être l’air con à Angoulême à me balader avec mon masque dans les lieux clos, mais au moins je n’ai pas ramené le Covid dans mes bagages, contrairement à nombre de collègues ».

    C’était gros comme une maison…

    #cluster #angoulême #covid19 #inculture #masque #inconscience

  • WHO says global rise in COVID cases is ’tip of the iceberg’ | Reuters
    https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/who-says-global-rise-covid-cases-is-tip-iceberg-2022-03-16

    “These increase are occurring despite reductions in testing in some countries, which means the cases we’re seeing are just the tip of the iceberg,” WHO’s head Tedros Adhanom Ghebreyesus told reporters.

    Au Canada par exemple…

    Peter Cowan sur Twitter : “NL is restricting who is able to get a PCR test for COVID If you have symptoms you’ll only get a COVID test if you’re: - Over 60 - Child <2 - Indigenous - Front line healthcare worker - Pregnant - Work in seniors home or shelter - Immunocompromised #covid19nfld” / Twitter
    https://twitter.com/PeterCBC/status/1504534809217060868

    … et ailleurs

    Dr. Deepti Gurdasani sur Twitter : “This is happening in many countries now - and it’s seriously concerning. UK headed this way too. And Ireland has already restricted testing.” / Twitter
    https://twitter.com/dgurdasani1/status/1504730998495404041

    #effarant

  • Covid-19 : la Chine enregistre son pire bilan de contaminations en deux ans et confine 17 millions d’habitants à Shenzhen
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/03/13/covid-19-avec-pres-de-3-400-cas-quotidiens-la-chine-enregistre-son-pire-bila

    Covid-19 : la Chine enregistre son pire bilan de contaminations en deux ans et confine 17 millions d’habitants à Shenzhen

    La Chine a fait état dimanche du triplement du nombre quotidien de contaminations par rapport à la veille. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le premier épisode de la pandémie, au début de 2020.

    C’est un revers pour la Chine. Les autorités de santé du pays ont recensé, dimanche 13 mars, près de 3 400 cas de coronavirus, son pire bilan en deux ans, et ont décidé de confiner les 17 millions d’habitants de la ville de Shenzhen.

    Dites Seenthis, si je comprends bien, le « pire bilan » et « revers » (dixit le monde) c’est 3400 cas pour 1,4 Milliards d’habitants ? (~ 1 / 400000 habitant)

    Tous Anti Covid me dit qu’hier on avait détecté 60 000 nouveaux cas en France, pour 0,07 Milliards d’habitants (~ 1 / 1160 habitant) ? Dans un climat ou a priori on teste moins qui plus est ?
    Et fiers de faire tomber les masques ?

    Du coup, il faudra quel qualificatif pour le bilan français ?

    #chine #france #covid19 #confinement