#démagogie

  • Quand les députés se font un cadeau - Le Moment Meurice - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=MA20QyPX1QA

    Guillaume Meurice est allé demander aux députés ce qu’ils pensaient de l’abaissement du délai de prescription pour les délits financiers à 12 ans. Avec les députés : Alain Marsaud (LR), Georges Fenech (LR), François Loncle (Parti Socialiste), ...

    Je pense avoir laissé passer ce vote qui semble dater de l’année dernière. Les réactions des députés sont affligeantes !
    #assemblée_nationale #corruption #prescription #impunité

    • Un amendement proposé par Georges Fenech, quelle surprise !
      Pour sûr, en bon démagogue celui-ci ne risque pas l’étouffement. Y’a quelque chose qu’a du lui rester en travers de la gorge à Georges. Qu’à cela ne tienne mes amis a t’il dû se dire, je vais vous pondre un amendement à ma façon pour rincer tout ça ! et ses nombreux amis de lui taper dans le dos et de lui serrer la louche !
      #Démagogie ( gr. dêmagôgia ) plus drôle : Démagogue ( gr. dêmagôgos, qui conduit le peuple ), Qui fait preuve de démagogie, particulièrement en politique.
      Yala ! Georges, fait péter une roteuse !



  • L’école et la fausse querelle du pédagogisme (Telos)
    https://www.telos-eu.com/fr/societe/lecole-et-la-fausse-querelle-du-pedagogisme.html

    Comme souvent en France, cette querelle est purement idéologique et incroyablement détachée de la réalité du fonctionnement de l’Ecole. Car le pédagogisme est très loin de régner en maître dans les salles de classe. Les travaux de comparaison internationale (voir par exemple les recherches de Nathalie Mons et Marie Duru-Bellat) montrent au contraire que le système éducatif français reste un modèle « académique » dans lequel l’enseignement disciplinaire est ultradominant, avec un curriculum hiérarchique qui ouvre peu l’école sur le monde extérieur et dans lequel l’enseignement individualisé est peu développé. Ces méthodes « verticales » d’enseignement, qui prédominent dans notre pays, ne sont effectivement pas favorables à l’épanouissement des élèves comme l’a montré une étude menée en 2011 auprès d’un large échantillon d’élèves et d’enseignants dans 23 pays. Elles sont aussi associées à une plus grande défiance à l’égard de la société et des institutions.

    Mais surtout, la méthode globale est totalement délaissée aujourd’hui comme le montre une passionnante étude menée par Roland Goigoux qui a observé pendant trois ans les pratiques effectives de 130 enseignants encadrant près de 2800 élèves de CP. Cette vaste enquête enterre définitivement la guerre des méthodes car elle montre que « dans toutes les classes les élèves reçoivent un enseignement explicite et précoce des correspondances entre les graphèmes et les phonèmes ». L’utilisation de la méthode globale est donc tout simplement un mythe !

    Fin connaisseur du système éducatif, Jean-Michel Blanquer ne peut ignorer les quelques faits qui viennent d’être rappelés. Que cherche-t-il donc en réactivant cette vieille polémique ? Sans doute à donner des gages à l’aile la plus conservatrice du monde éducatif […]

    #école #éducation #pédagogisme #démagogie #élitisme #apprentissage_de_la_lecture #lecture-compréhension #méthode_de_lecture #idéologies #conservatisme



  • Le piège de la « lutte contre l’#islamophobie » | Le mensuel
    http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html


    #débat

    Depuis les attentats de 2015 et 2016, cette question a pris de l’ampleur. Par exemple, le lamentable épisode de l’affaire du burkini a remis en lumière, l’été dernier, la façon dont les politiciens de droite comme de gauche sont prêts à faire feu de tout bois pour détourner l’attention de l’opinion des problèmes essentiels du moment, par #démagogie électorale.

    Cette #récupération de la question du voile, de la burqa ou du burkini par des politiciens qui se moquent de l’#oppression des femmes et ne sont laïcs que lorsqu’ils parlent de l’islam, est choquante. C’est une campagne raciste.

    Pour autant, en tant que militants communistes, nous sommes aussi des adversaires résolus de toutes les religions et de toute oppression, et l’actuelle campagne ne doit pas faire perdre aux révolutionnaires toute boussole.

    #racisme


  • Juppé veut imposer des attouchements non consentis aux femmes - Sous les jupes des filles
    http://sous-les-jupes-des-filles.tumblr.com/post/152706080364/jupp%C3%A9-veut-imposer-des-attouchements-non-cons

    Dans votre beau programme pour 2017, vous prévoyez de créer un « délit d’entrave à la laïcité » pour toute patiente refusant de se faire examiner par un médecin du sexe opposé.

    Cher Alain Juppé, je fais parti de ces femmes qui refusent d’être examinées par des médecins du sexe opposé.

    Laissez moi vous expliquer. J’ai eu deux enfants, un cancer du col de l’utérus, et j’ai du subir autant de toucher vaginaux que vous avez pris de café en moins de 5 ans.
    Et comme la majorité des femmes, j’ai subi des violences médicales, des examens brutaux, des touchers vaginaux non consentis, des remarques stigmatisantes sur ma sexualité, des remarques paternalistes, des « oh arrêtez de gémir, voyons, vous avez l’habitude maintenant », ou encore « vous avez mal ? changez de savon… » ou bien « le cancer est revenu, bon, j’imagine que c’est parce que vous avez eu beaucoup de rapports non protégés hein ? » dis le médecin qui n’y connait absolument rien en cancer du col de l’utérus mais qui manifestement a bien du fantasmer sur ma vie sexuelle….

    Donc oui, j’en suis arrivée à un point où je refuse qu’un homme me touche, et si l’on me force à subir un examen gynécologique sans mon consentement… vous savez ce que cela signifie ? cela signifie que vous voulez m’obliger à être violée.

    Mais expliquez une chose :

    C’est quoi le rapport avec la laïcité ? La laïcité, cher Mr Juppé, c’est le principe de neutralité de l’Etat face au religieux. L’Etat ne doit avoir aucun lien avec la religion, mais il doit garantir la liberté de culte. Ce principe s’impose donc à l’Etat, et non à ses citoyens.

    « La laïcité qui garantit à tous les citoyens quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble dans la liberté de conscience, la liberté de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune. » (observatoire de la laïcité)

    Et cela ne me parait guère être inconciliable avec le principe de libre disposition de son corps, du libre choix de son médecin qui est la condition d’une bonne prise en charge : comment voulez vous soigner correctement une patiente, si la prise en charge est basée sur la coercition ?

    Ceci étant rappelé, je ne vois toujours pas rapport entre laïcité et liberté de choisir son médecin.

    Vous semblez penser que les femmes refusent d’être soignées par un médecin nécessairement pour des raisons religieuses…. sauf que non.

    Elles peuvent juste se sentir plus en confiance et plus à l’aise pour parler de leur intimité avec une personne de leur sexe.
    Elles peuvent ne pas encore avoir eu de rapports sexuels, et ne pas vouloir être touchée par un homme.
    Elles peuvent refuser de se faire examiner par un homme car elles ont déjà eu de très mauvaises expériences avec un homme.
    Elles peuvent avoir été violé (comme une femme sur six) ou avoir été victime de harcèlement, de violence sexuelle (comme lac majorité des femmes), et ne pas vouloir être examinée par un homme.

    Elles peuvent ne pas vouloir être examinée par un homme car c’est contraire à leur croyance, à leur morale, et c’est leur droit le plus absolu.

    C’est ce que rappelle la charte pour la personne hospitalisée : “L’établissement de santé doit respecter les croyances et convictions des personnes accueillies. »

    Je vais vous laisser le bénéfice du doute Monsieur Juppé et me dire que vous vous êtes peut être laissé influencé par le très populaire Mr Trump qui déclarait avoir le droit de “grab the pussy” des femmes en s’affranchissant de leur consentement… revenez à la raison….

    Si vous voulez lutter en faveur des droits des femmes, Cher Monsieur Juppé, je vous suggère de militer ardemment contre le viol, contre les maltraitantes médicales, contre les violences faites aux femmes au lieu de militer pour leur institutionnalisation.

    ” Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment “ Code de la santé publique - Article L1111-4

    Lysandra, association de lutte contre le viol

    #laïcité #viol #culture_du_viol #domination_masculine


  • Arrêté anti-chicha : à quand un arrêté anti-spaghettis ?
    http://www.liberation.fr/france/2016/09/09/arrete-anti-chicha-a-quand-un-arrete-anti-spaghettis_1491390

    La course à l’arrêté municipal le plus démagogique est ouverte. Dans ce concours, quelques élus des Alpes-Maritimes ont pris une longueur d’avance. Parmi eux, Loïc Dombreval, le maire de Vence (Alpes-Maritimes), élu sous les couleurs du Modem, qui a dégainé un arrêté anti-chicha « le 17 juin », rapporte Nice-Matin, qui indique qu’il « ne serait réellement entré en application que ce mois-ci ». Avant lui, les élus de trois autres communes du département - Carros, Villeneuve-Loubet, et Antibes - avaient aussi signé des textes pour interdire le narguilé.

    Pour motiver son arrêté, Charles Scibetta, l’édile LR de Carros, qualifie la chicha de « fléau sanitaire et social ». Soit. Mais alors pourquoi ne pas commencer par interdire l’alcool, un vrai « fléau » qui détruit tant de familles, le tabac, qui fait tant de morts, mais aussi le sucre qui donne le diabète, la viande le cholestérol ou le sel qui est mauvais pour les artères ? Après l’arrêté anti-chicha, à quand un arrêté anti-spaghettis qui tachent les chemises ? Dans ses motivations, Loïc Dombreval donne sans le vouloir la clé de ces drôles de textes signés par les élus de la côte. Rien à voir avec le soleil qui taperait un peu trop fort sur les têtes.

    #démagogie #racisme_primaire


  • IVG : Le gouvernement lutte sur le Net contre les sites anti-avortement
    http://www.20minutes.fr/sante/1763623-20160111-ivg-gouvernement-lutte-net-contre-sites-anti-avortement

    Le site anti-avortement ivg.net, géré par l’association « SOS détresse », est dans le viseur du gouvernement. Pourquoi ? Tout simplement parce que le site arrive toujours en bonne place sur Google, coiffant au poteau celui du gouvernement ivg.gouv.fr.
    Le gouvernement vient donc de passer un nouveau cap dans sa guerre sur le Net contre les anti-IVG (interruption volontaire de grossesse) en demandant le soutien des internautes. Et la ministre de la Santé Marisol Tourraine de lancer, elle-même via Twitter, la campagne « cliquer sur ivg.gouv.fr ».

    L’afflux de clics ne suffit pas toujours à réveiller Google
    L’idée ? Plus les internautes cliqueront sur ivg.gouv.fr, plus Google fera monter le site gouvernemental en première position. Ce qui devrait renvoyer dans les tréfonds du Web ivg.net, déjà pointé du doigt dans une enquête de l’AFP « Plongée dans les nouvelles méthodes des anti-avortement » publiée en 2012.



  • Une évolution dangereuse en Allemagne
    http://www.wsws.org/fr/articles/2015/oct2015/pers-o30.shtml

    Pour la première fois depuis la chute en 1945 du Troisième Reich, le recours à un discours raciste et fascisant est devenu partie intégrante de la rhétorique politique quotidienne. Pas un jour ne se passe sans que les médias invitent des représentants des partis d’extrême droite comme l’Alternative pour l’Allemagne (Alternative für Deutschland, AfD) et le mouvement férocement anti-immigrés Pegida pour qu’ils déversent leur #démagogie fascisante devant tout le pays.

    La semaine dernière, le dirigeant de l’AfD, Björn Höcke, était apparu à la télévision avec un drapeau allemand pour raviver le mythe national-chauvin d’une Allemagne de mille ans. Les sous-entendus de ses vitupérations – à savoir que l’Allemagne devrait préserver sa pureté raciale par rapport aux influences étrangères – ne pouvaient passer inaperçus.

    #fascisme #racisme


  • Quand la barbarie du monde nous rattrape | Le dernier #éditorial de Lutte Ouvrière. Un texte à lire.
    http://www.lutte-ouvriere.org/editoriaux/quand-la-barbarie-du-monde-nous-rattrape-62400.html

    #Bombardements, quartiers dévastés, #attentats, #assassinats, #tortures, populations terrorisées par des régimes sanguinaires, #réfugiés survivant dans des conditions infâmes : chaque jour la télévision et la presse amènent leur lot d’images barbares.

    Cela se passe en #Syrie, en #Turquie, en Israël, dans les territoires palestiniens occupés. C’est en #Irak, en #Libye, au #Yemen, au #Nigeria ou en #Afghanistan. C’est à des milliers de kilomètres d’ici. Mais même ceux qui veulent ne pas voir ne peuvent pas faire comme si cela n’existait pas.

    Parce que les victimes de ces guerres sont jetées sur les routes par centaines de milliers et frappent aujourd’hui à nos portes. Parce qu’avec la menace du #terrorisme, nous payons les contrecoups de ces #oppressions et de ces #guerres.

    Et ce n’est pas un hasard : notre gouvernement est coresponsable de cet enfer. Parce qu’il bombarde en #Irak et en Syrie. Parce qu’il apporte son soutien à l’État d’Israël, au gouvernement turc et aux #dictatures du Golfe. Parce qu’il manœuvre en #Afrique pour que la bourgeoisie française continue d’exploiter les richesses de ce continent. Cette barbarie ne peut pas ne pas rejaillir sur nous.

    Elle aggrave d’ores et déjà le cours réactionnaire dans lequel l’Europe est engagée depuis quelques années. De partout en Europe, la crise, le chômage de masse et les politiques anti-ouvrières menées par tous les gouvernements, de gauche ou de droite, ont affaibli les partis gouvernementaux au profit de partis souverainistes anti-immigrés.

    Ces partis d’#extrême_droite, pour différents qu’ils soient, ont en commun de s’appuyer sur des peurs et des préjugés et de les attiser. Ils sont partout profondément réactionnaires et anti-ouvriers.

    Mais si l’extrême droite est championne du repli sur soi, elle n’est pas la seule force politique à pousser dans ce sens. La volonté affichée par tous les dirigeants européens de renforcer les frontières européennes, d’expulser ceux qui ne sont pas considérés comme de « vrais réfugiés » et même de rétablir des frontières au sein de l’#espace_Schengen, en témoigne.

    Ici en #France, sans même parler du Front national qui joue sur les #préjugés les plus crasses, comment la droite et les socialistes présentent-ils les migrants ? Non pas comme des victimes, mais comme des indésirables ! Non pas comme des femmes et des hommes qui nous ressemblent, mais comme des « fardeaux » ! Qu’un élan de solidarité s’exprime, et la propagande mensongère et honteuse se met en marche pour marteler qu’il ne faut pas créer d’appel d’air.

    Tout est fait pour que nous taisions nos sentiments de #fraternité. Tout est fait pour nous convaincre que les migrants représentent une menace pour nous et nos enfants. Tout cela pour accréditer, ouvertement ou hypocritement, l’idée que le salut viendra du #protectionnisme, de la #méfiance à l’égard de l’étranger, des frontières voire des barbelés.

    La France et la Grande-Bretagne - deux pays riches pour lesquels absorber quelques dizaines de milliers de migrants n’est pas un vrai problème - en sont à s’accuser mutuellement pour ce qui se passe à #Calais. En #Allemagne et en Suède, des minorités d’extrême droite s’organisent pour incendier des foyers de réfugiés. Combien d’autres racistes, portés par le climat actuel, se sentiront autorisés à s’attaquer aux #immigrés ?

    Dans les années 1990, en #Yougoslavie, la #démagogie xénophobe a débouché sur la constitution de milices puis sur la #guerre_civile. Il y a deux ans, dans l’est de l’Ukraine, on a vu comment ces mêmes réflexes ont dégénéré en escalade guerrière.

    Si on n’y prend garde, la #barbarie du monde, la #xénophobie, les guerres nous rattraperont. Le #nationalisme, la méfiance généralisée nous ont déjà rattrapés. Il faut que les travailleurs conscients prennent le contrepied de cette évolution délétère.

    Ce n’est pas en se barricadant derrière des frontières qu’on se protégera du fléau du #chômage, de la concurrence et de la misère du monde. Ces méfaits ne viennent pas de l’extérieur, mais de l’intérieur de notre société. Ils sont propres au capitalisme, et on ne s’en débarrassera qu’en renversant ce système.

    Tout se tient : les bombes là-bas, l’exploitation et le chômage ici. Car elles ont une source commune, la course au profit et la domination d’une minorité sur toute la société.

    La seule force capable de renverser cette domination est la classe ouvrière consciente de ses intérêts et organisée à l’échelle internationale. Cela commence par comprendre que toutes les victimes du #capitalisme ont le même intérêt fondamental de mettre fin à ce système aussi injuste qu’inhumain.


  • Bonne conclusion Cyrille, oui plutôt que de prétendre hacker la France, la démocratie, faire du crowdfunding politique, et ainsi ajouter de la démagogie à la dérision, pourquoi ne pas s’essayer plutôt à la politique locale, se confronter aux problèmes de tous les jours de madame et monsieur tout le monde ? pas certain que bloguer et faire du chaise clavier à longueur de journée prépare vraiment à la commune, bien différente du common bite

    *Le crowdfunding la réponse à tous les maux *

    http://cyrille-borne.com/article410/le-crowfunding-la-reponse-a-tous-les-maux

    Être présent sur les réseaux sociaux, suivre les évolutions des algorithmes Google, être le premier sur l’info sont autant de pistes qui peuvent vous propulser dans les sommets. Il faut bien comprendre que le ton employé par certains blogueurs qui vous feraient croire que vous êtes leur meilleur ami, c’est un artifice au même titre que certains candidats qui vont cacher leur calvitie ou se faire limer les dents.

    Et c’est un peu ça le problème, on reproche le discours politique, la langue de bois, mais ici on passera simplement de manipulateurs bien présents dans la real life à des manipulateurs dans le monde virtuel. Même si on peut imaginer que les gens qui vont participer à ce qu’ils considèrent comme un véritable élan démocratique, la récupération d’un tel mouvement nous pend largement au nez par ceux qui savent.

    S’engager en politique, vouloir changer le monde c’est bien, jouer à Sim City ou à Tropico c’est autre chose. Avant de penser directement à la présidentielle, avant de viser haut, il n’y a pas de honte à viser un engagement local, si on manque de maire dans les petites communes aujourd’hui c’est qu’il n’y a pas grand chose à gagner à part les emmerdements, les responsabilités et peut être un véritablement engagement citoyen plus complexe que quatre clics de souris.

    #démagogie #démocratie #éléctions #crowdfunding #hacker_la-France


  • À rebours du discours « social », l’austérité municipale version FN | L’Humanité
    http://www.humanite.fr/rebours-du-discours-social-lausterite-municipale-version-fn-558828?IdTis=XT

    Le Front national a beau tenter, sous l’impulsion de Marine Le Pen, de détourner à son profit le malaise social en se proclamant contre l’austérité, l’analyse des décisions budgétaires locales de ses élus prouve le peu de cas qu’ils font des «  oubliés  » placés malgré eux sous leur administration.

    (En principe, pas de paywall.)

    #Front_national #populisme #anti-social #démagogie
    et pis tiens, #fascisme !!! (pendant qu’on y est)

    • Bon, on va le faire plus simple :

      Ce week-end, le Front national tiendra son congrès à Lyon sur fond d’opération de «  banalisation  » du parti, largement relayée dans les grands médias. Marine Le Pen, qui a désormais pour objectif de transformer le FN en machine électorale, sera reconduite sans difficulté. Marion Maréchal-Le Pen pourrait quant à elle intégrer la direction, verouillant pour des années la mainmise de la « marque » Le Pen sur l’entreprise familiale, et préparant la succession. Et on peut parier sans s’avancer que la stratégie nationale du parti d’extrême droite impulsée par sa présidente, mélange d’exaltation de l’autorité, d’une France réinscrite dans un roman national fantasmé et de détournement d’un vocabulaire de gauche à fin de brouillage idéologique, sera à nouveau validée par les militants.

      La reprise, hier matin sur France Culture, de l’expression marxiste « armée de réserve du capitalisme » par le vice-président du parti, Florian Philippot, en est une preuve, notamment parce qu’il l’employait à propos… de l’immigration, ce « projet du grand patronat », dénonce-t-il, qui « tire vers le bas les salaires ». Pour draguer les classes populaires qui subissent la crise de plein fouet, le Front national organise la concurrence entre pauvres et moins pauvres, entre travailleurs français et immigrés, sans remettre en cause la domination du capital sur la vie quotidienne des « oubliés » qu’il prétend défendre.

      La promotion des «  nouveaux visages  » du FN, élus lors des dernières municipales, est devenue un élément incontournable de la communication du parti. Il a d’abord fallu faire oublier la gestion calamiteuse des années 1995-2001, sur laquelle les journalistes n’interrogent plus que rarement les lepénistes, puis minimiser ou ignorer les erreurs grossières dont sont coutumiers les élus locaux. Car rien ne doit venir entraver la marche au pouvoir de Marine Le Pen, « seul candidat (sic) susceptible de gagner la prochaine élection présidentielle », selon son conseiller Bertrand Dutheil de La Rochère. Sans attendre la campagne présidentielle de 2017, l’Humanité s’est penchée sur les politiques frontistes menées sur le terrain local. Qu’ils ne soient « pas prêts à gouverner », comme le dénoncent leurs adversaires, ou que leur gestion politique les amène à renier une grande partie de leurs promesses électorales, au premier rang desquelles la lutte contre l’austérité, les cadres du FN contredisent au quotidien l’affichage «  social  » du parti. Derrière les vitrines qui servent la communication du parti, du Nord au Sud, à Fréjus, Beaucaire, Cogolin, Mantes-la-Ville, Villers-Cotterêts, etc., se lisent d’autres orientations, antisociales et austéritaires.

      De la gestion frontiste dans les villes conquises en mars dernier, on n’a retenu que l’écume  : «  rétablissement du porc dans les cantines  », d’où il n’avait pas disparu, à Camaret-sur-Aigues (Vaucluse), interdiction de danses orientales à Hayange (Moselle), baptême d’un parking au nom de l’antisémite Maurice Barrès à Cogolin (Var), embauche de cadres «  identitaires  » à Béziers (Hérault) ou Beaucaire (Gard), refus de commémorer l’abolition de l’esclavage à Villers-Cotterêts (Aisne). Mais c’est dans les domaines du social et des finances locales que se lit la cohérence programmatique du FN, à rebours de l’image pseudo-sociale cultivée publiquement.

      Les centres sociaux 
et les associations au pain sec

      Premières victimes des mairies frontistes ou du Rassemblement bleu Marine  : les centres sociaux. Maire du 7e secteur de Marseille, le frontiste Stéphane Ravier a fait voter dès juin l’arrêt des subventions au centre social. Tout comme à Fréjus (Var), où le sénateur maire David Rachline a coupé celles du «  centre socialiste  » du quartier populaire de la Villeneuve, qu’il accusait sur Twitter de «  détournement d’argent public  ». Celui de la Gabelle, seul accès public à l’informatique pour les démarches administratives, la recherche d’emploi, etc., a vu la sienne gravement amputée. Même politique à l’œuvre à Béziers, où le maire, Robert Ménard, revendique le soutien du FN. Le parti l’a inclus dans son document «  Communes Front national, promesses tenues… Ce que les médias ne vous diront pas  ». Ici, la réduction du budget des centres sociaux atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé à forte population d’origine immigrée de la Devèze. Mais ces décisions, catastrophiques pour le lien social et la solidarité, ne sont pas les seuls champs d’expérimentation ouverts par l’extrême droite municipale. La gestion locale du tissu associatif participe d’une vision utilitariste développée par l’extrême droite. À la rubrique «  lutter contre les gaspillages et les privilèges  » (sic), le document «  Promesses tenues  » du RBM préconise des «  réévaluations (des subventions aux associations – NDLR) en fonction du mérite  ».

      À Beaucaire, le maire, Julien Sanchez, traduisait, en début de mandat  : «  On ne va pas couper dans les subventions des associations cette année, mais on évaluera pour donner à celles qui méritent l’an prochain.  » En attendant, il a voté 2 000 euros d’augmentation à deux associations «  méritantes  », donc, qui luttent «  pour la cause animale  », et nommé un «  conseiller municipal délégué aux animaux de compagnie  »… Une manière de caresser son électorat dans le sens du poil.

      Sur le fond, une logique similaire 
à celle des gouvernements libéraux

      D’autres administrés ont moins de chance d’être soutenus par leurs édiles. La mairie frontiste du Pontet (Vaucluse), en quête d’«  économies  », rogne sur l’aide sociale apportée aux familles qui peinent à payer l’inscription des enfants à la cantine. Depuis septembre, fini les repas subventionnés pour les plus démunis  : il faut «  responsabiliser les parents d’élèves pour leur montrer que tout n’est pas gratuit  ». Une mesure qui ne fera économiser que 30 000 euros à la commune, sur un budget de 50 millions d’euros. Même punition à l’autre bout de la France, à Villers-Cotterêts (Aisne). Franck Briffaut a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs  : «  Une personne au RSA peut venir chercher son enfant à l’école car elle ne travaille pas  », plaide-t-il… à moins de payer 152 euros de plus par an. Là aussi, la décision ne produira que peu de résultats, avoue le maire, mais il s’agit avant tout de lutter contre «  l’assistanat  ». Dans son programme présidentiel, Marine Le Pen estimait que les logements sociaux devaient être réservés aux Français, et à la limite, sous conditions, à certains étrangers en situation régulière. Application à la lettre dans le «  secteur bleu Marine de Marseille  » (dixit le document «  Promesses tenues  »). Si Stéphane Ravier vote systématiquement, comme la plupart des élus frontistes de France, contre tous les projets de logements sociaux et de rénovation urbaine, c’est qu’il ne veut pas que «  l’on déverse des millions d’euros vers ces quartiers en nous faisant croire que cela va changer la nature de celles et ceux qui y habitent  ». Voyez-vous, il n’y a «  pas beaucoup de Scandinaves dans nos quartiers  ».

      À l’entendre, Marine Le Pen aurait converti le FN à la lutte contre l’austérité. À y regarder de plus près, le parti s’inscrit dans une logique similaire à celle des gouvernements libéraux ou sociolibéraux. Ainsi, à Beaucaire, le maire a-t-il mis fin à la «  surcharge salariale  » de 40 000 euros que représentaient… les contractuels de l’été. Et tant pis pour les centres de loisirs. À Mantes-la-Ville, ce sont les contrats jeunes qui ne sont pas reconduits. À Villers-Cotterêts, la municipalité applique le non-remplacement des employés partis à la retraite, et vend des «  biens communaux  » pour équilibrer son budget. Dans le même temps, les maires de Cogolin et du Luc (Var) ont augmenté leurs indemnités de 15 %. Et si celui du Pontet figure dans le document «  Promesses tenues  » comme ayant «  réduit ses avantages  », c’est que le tribunal administratif a refusé l’augmentation de 44 % qu’il s’était octroyée. Au Front national, de «  préférence  », l’austérité, c’est pour les autres.

    • Ah.... plus simple c’est bien, merci.

      Manif offensive contre le FN et le racisme d’Etat
      http://rebellyon.info/Manif-offensive-contre-le-FN-et-le.html

      Appel à s’organiser contre la tenu du congrès du FN le 29 novembre à Lyon !
      Malgré ses opérations de lifting, le FN reste ce parti xénophobe de la France aux français. Dans les villes où il a été élu, le constat est clair : les frontistes ne luttent pas contre le chômage mais contre les chômeurs, ni contre la pauvreté mais contre les pauvres.
      Les idées sécuritaires, nationalistes et racistes du FN ont largement inspiré les gouvernements de droite comme de gauche ces dernières années.
      Sans-papiers, Rroms et étrangers sont présentés comme la source de tous les problèmes et régulièrement visés par de nouveaux dispositifs répressifs.

    • « Sans-papiers, Rroms et étrangers sont présentés comme la source de tous les problèmes et régulièrement visés par de nouveaux dispositifs répressifs. » à tout le - source de déni de problèmes , le reste est du même tabac pour enfumage passif !

    • attention aux visières , des bourreaux de la dialectique , de l’intelligence des moments . je ne suis pas dans l’enseignement cependant : « la source de tous les... » c’est toi qui le dis , non ? ce qui te permets de slalomer de jolicœur dans les problèmes posés cad :source de déni ; j’aimerais avoir le temps de casser tes convictions bon enfant cad le reste est du même tabac pour enfumage passif !
      ça me semblait assez clair , ça pouvait être choquant et se heurter à résistance ;

    • Convictions bon-enfant !... Excuse-moi, vieux, mais à quoi mène le cynisme s’il n’est que le résultat d’une connaissance encyclopédique et d’une instruction universitaire poussées à leur paroxysmes paranoïaques ?
      Si je pèche, ce n’est que par excès d’impatience à faire tomber ce vieux monde devenu fou et à le remplacer par « autre chose » dont je n’appréhende pas encore la teneur mais qui soit ouvert sur un autre avenir pour les générations futures. J’aimerais bien être acteur de cette révolution qui s’annonce avant de crever. J’ai déjà choisi mon camp. Et toi ?




  • PENSEE POLITIQUE, LE NAUFRAGE

    On n’a pas à exiger des acteurs politiques une production théorique considérable à l’égal des grands penseurs et philosophes du passé,… mais entre ça et le néant actuel on est en droit de se demander qui sont ces acteurs politiques et sur quelle conception du monde se fondent-ils quand ils agissent en notre nom.

    La nullité crasse des acteurs politiques, en matière d’originalité, de pertinence, de rigueur est matérialisée par le vide sidéral de leurs contributions à la pensée politique. Essayez de trouver, concernant les politiciens les plus en vue aujourd’hui, des exemples de contributions, de textes, de manifestes, d’analyses, de prospectives originales,… ! Rien, il n’y a strictement rien ! Même les discours prononcés, disons ânonnés, en public ou au sein de leurs différentes chapelles politiques, sont une production de gratte-papiers grassement payés pour donner l’impression que le politicien a quelque chose à dire et peut-être à pense. (Des noms ?).

    Nous avons à faire à des empiristes, des opportunistes qui gèrent un système dont les lois leur échappent, soit qu’ils les ont faites leurs, soit qu’ils s’en foutent… Soumis aux lobbys, ils pensent que les satisfaire va dans le sens de « ce qu’il faut faire »… Le discours politique, le vrai discours, qui se fonde sur un exposé des vraies questions, qui tient compte des réalités objectives, impératives, vitales,… n’existe pas. On nous sert un ersatz, un brouet insipide qui mélange couleurs chatoyantes et goûts de fosse sceptique. Tout thème abordé l’est, en prenant comme postulat de base, l’impossibilité de changer les fondements de l’organisation sociale et la nécessaire reproduction de ce qui existe déjà,… ce qui nous conduit à la catastrophe. L’accent n’est mis que sur l’ « emballage » qui, une fois sorti, dévoile la misère du contenu.

    L’homme ou la femme d’appareil n’a pas à faire la preuve de la profondeur de sa pensée, pas même de ses convictions, l’illusion qu’il ou elle donne suffit. Il ou elle doit seulement adhérer à la finalité du fonctionnement de son parti : se reproduire à l’identique pour pérenniser les situations et s’engager à prendre des mesures parfaitement compatibles et conformes avec les intérêts du système dominant.

    On n’a que l’embarras du choix pour citer des exemples d’individus dépourvus de pensées, voire de convictions, au passé, et même au présent, plus que louches et qui ne savent que faire allégeance au chef ou au parti qui leur procure la pitance. Il est vrai que le système médiatique permet au médiocre d’avoir une existence relativement autonome par rapport aux appareils… à lui de savoir déployer ses artifices pour donner au citoyen l’illusion de ce qu’il n’est pas, autrement dit, celle à laquelle celui-ci rêve.

    Les rares efforts faits par ces professionnels de la politique, professionnels au mauvais sens du terme, ne sont que les quelques citations d’auteurs célèbres qu’ils font l’effort de retenir. Tout le reste n’est qu’affaire de mise en scène… et il y a des spécialistes pour cela. »

    Patrick MIGNARD 14 juillet 2014

    http://endehors.net/news/pensee-politique-le-naufrage

    #Démagogie #Sophistique #Postmodernité


  • Le paradoxe de l’affaire Dieudonné

    http://www.marianne.net/Le-paradoxe-de-l-affaire-Dieudonne_a235127.html

    (...) un Etat tel que la France, historique patrie des droits de l’homme, peut-il se substituer ainsi à la Justice, sans contrevenir à la Constitution elle-même, puisque le tribunal administratif de Nantes, ville où devait avoir lieu le premier de ces spectacles controversés, avait donné, en la circonstance, son aval  ? Si oui, le paradoxe s’avère, on en conviendra, énorme  : voilà que la France se met maintenant à porter atteinte, au nom des droits de l’homme, à la liberté d’expression  !

    Car la menace d’un danger au maintien de l’ordre public, motif au départ invoqué pour procéder à pareille interdiction, ne saurait être ici, très honnêtement, recevable  : le spectacle de Dieudonné était censé se dérouler en une enceinte limitée et fermée, sous haute protection policière et quadrillée par quelques militaires.

    Quant au fait de lier le respect de la dignité humaine (précepte certes éminemment louable en soi) à celui de l’ordre public, c’est effectuer là un amalgame conceptuel pouvant conduire à une tout aussi inacceptable dérive totalitaire sur le plan politico-idéologique. Car, à ce compte là, c’est tout un pan de la culture française, malheureusement pour elle, qu’il faudrait alors logiquement, suivant le même raisonnement, occulter, sinon prohiber de manière tout aussi drastique. (...)

    #politique #constitution #dignité #ordre #démagogie #droits-de-l'homme #liberté_d'expression #justice


  • #Luca_Ghelfi (Ncd) : Chiusura #Cie fallimento della politica, a partire dalla legge Turco Napolitano. Idea del sindaco ? Pura demagogia
    –-> La fermeture des CIE (#centres_d'identification_et_d'expulsion) est une faillite politique, à partir de la loi Turco-Napolitano. L’idée du maire ? Une pure démagogie...

    “Facciamo una premessa : i Cie sono una creazione della legge Turco-Napolitano, e non della Bossi-Fini. E sono stati dettati dall’esigenza di indentificare chi giunge sul territorio italiano privo di documenti, e stabilire se possa rimanervi o debba essere espulso. – precisa Luca Ghelfi (Ncd) – e quindi arriva prima del reato di clandestinità. Perché l’esigenza di sapere chi entra sul territorio, se sia pericoloso, se sia un rifugiato, o un pregiudicato, è antecedente alla definizione del reato. Chiudere il Cie quindi priva di uno strumento, che forse è stato usato male, ma che TUTTI gli stati europei usano per poter fare quelle operazioni appena elencate. Se la sinistra ha altri strumenti, ci faccia sapere quali. Se qualcuno ha dubbi sull’esistenza in Europa di questi centri, visiti il rapporto http://www.migreurop.org, che non è certamente un pericoloso sito di estremisti di destra, per vedere come Nazioni come la Francia, ad esempio, uiano questo mezzo per riconoscere gli stranieri che arrivano sul loro territorio. La vera battaglia doveva essere nel richiedere procedure più veloci, accordi bilaterali con gli stati stranieri, e luoghi più civili dove ospitare le persone. Ma si preferisce chiudere. Chi ora, stranieri sul territorio, è fuori regola cosa farà ? O rimarrà in libertà, o aumenterà la popolazione carceraria. Quando alla demagogia dell’utilizzo degli spazi del Cie per le pene alternative, mi chiedo : se non c’erano risorse per fare un bando di gestione che desse qualità agli ospiti, e stipendi ai dipendenti, dove si troveranno le risorse per fare attività di quel genere ? Li trova il sindaco ? Oppure si fa campagna elettorale sulla pelle dei modenesi raccontando le favole ? Insomma, qui si plaude ad una soluzione che è un fallimento dello Stato, e della sicurezza che dovrebbe essere garantita ai cittadini italiani, e ai migranti in regola. Una giornata buia”.

    http://www.migreurop.org/article2443.html

    #Italie #migration #asile #réfugiés #démagogie #identification

    • v. anche:
      CIE #Bari verso la chiusura

      L’associazione Class Action Procedimentale comunica che oggi il Tribunale di Bari - Giudice Unico dott. Francesco Caso - ha ordinato al Ministero dell’Interno e alla Prefettura di Bari di eseguire, entro il termine perentorio di 90 giorni, i lavori necessari e indifferibili per garantire condizioni minime di rispetto dei diritti umani nel Centro di Identificazione ed Espulsione di Bari. Il Tribunale ha dunque accolto gran parte delle nostre richieste, formulate con lo strumento giuridico dell’azione popolare. Questo importante provvedimento per noi costituisce un’ulteriore tappa per la definitiva chiusura di una struttura carceraria extra ordinem che calpesta i valori fondamentali di tutela dei diritti umani su cui si basa l’ordinamento costituzionale della nostra Repubblica.

      http://www.classactionprocedimentale.it/index.php?option=com_content&view=article&id=274%3Acie-bar


  • Educons !... Le délire paranoïaque du système pédago-politico-médiatique continue : alors que le système éducatif est censé donner des repères, des limites et aussi des encouragements à l’esprit critique et à l’initiative des jeunes en formation, on vire des élèves pour un geste dérisoire, parce que quelques tarés fanatiques veulent y voir un geste d’intolérance et de sectarisme. Mais où sont l’intolérance, le sectarisme et l’exclusion ?...

    Les deux élèves auteurs d’une « quenelle » exclus de leur lycée - Libération

    http://www.liberation.fr/societe/2014/01/09/les-deux-eleves-auteurs-d-une-quenelle-exclus-de-leur-lycee_971811?xtor=r

    Les deux lycéens scolarisés dans l’Essonne avaient été placés brièvement en garde à vue lundi. Ils assurent n’avoir pas voulu faire un geste antisémite.(...)

    #intolérance #sectarisme #exclusion #racisme #totalitarisme #fanatisme #quenelle #1984 #politique #démagogie #éducons


  • La Bête Noire de l’establishment français

    http://www.voltairenet.org/article181662.html

    La Bête Noire de l’establishment français
    par Diana Johnstone

    Cet article, initialement publié aux États-Unis, entend expliquer aux étrangers la vindicte hystérique du gouvernement français contre l’humoriste le plus populaire du pays, Dieudonné. Pour Diana Johnstone, c’est l’occasion de montrer pourquoi et comment la classe dirigeante française abandonne toutes les valeurs républicaines dont elle se réclame. (...)

    #politique #socialiste #discrimination #Valls #démagogie #hypocrisie #arroseur-arrosé #humour #Dieudonné


  • Racisme: le bal des faux culs | Bakchich

    http://www.bakchich.info/societe/2013/11/15/racisme-le-bal-des-faux-culs-62897

    Soudain : les mêmes beaux esprits qui ont libéré dans l’espace public, sous le sceau du « parler vrai », des discours d’exclusion, découvrent, effarés, que la France est prise de racisme...

    Le racisme, nous dit le dictionnaire, est une « hostilité systématique contre un groupe social ». Depuis le début des années 2000, cette hostilité s’exerce principalement contre les musulman(e)s - mais elle vise également les Noir(e)s et les Roms (liste non exhaustive).

    Qui la nourrit, depuis tout ce temps, sous le très orwellien prétexte d’user d’une liberté d’expression que menacerait un prétendu « terrorisme » (appelé aussi « tyrannie ») de la « bien-pensance », d’analyses (et autres commentaires) « décomplexés », (presque) toujours présentés comme de courageux bris de « tabous » ? (...)

    #racisme #hypocrisie #démagogie #politique #faux-culs #double-langage #société


  • Le programme éco FN est une pâle copie de la gauche ?

    Elle part des anciennes bases poujadistes, encore occupées par son père attaché à la clientèle des artisans et petits commerçants, pour aller défendre tous ceux qu’on peut appeler « les petits » (les salariés sous le niveau de revenu médian, les patrons de PME) contre « les grands » (la grande distribution, le CAC40, les banques, les riches, les élites).

    Elle le fait par « triangulation », en prenant sans vergogne les thèses de la gauche et de l’extrême gauche. En matière économique, le Front national est franchement anti-libéral, il est, au sens propre, national-populiste ou national-socialiste, sans que ceci puisse être entendu en référence aux années 1930 comme fasciste.

    Les chapitres du « Projet » présidentiel de Marine Le Pen sont des copiés-collés de la gauche. Il faut « mettre au pas la finance et la spéculation », « rétablir des services publics dégradés par le désengagement de l’Etat », « réindustrialiser ».

    http://www.slate.fr/story/79955/marine-le-pen-fn-economie-retour-franc-euro
    #démagogie #FN #économie #gauche


  • « Ecotaxe : une affaire hallucinante »

    http://alternatives-economiques.fr/blogs/parienty/2013/11/01/ecotaxe-une-affaire-hallucinante

    L’affaire de l’ecotaxe révèle les profonds dysfonctionnements du processus législatif et, plus généralement, de la prise de décision publique en France. Les principaux points qui ont été mis en lumière ces derniers jours (notamment par une enquête très précise de Martine Orange dans Mediapart) sont les suivants :
    – La taxe n’est pas du tout fonction des rejets de carbone des camions dans l’atmosphère, mais des kilomètres parcourus sur la majorité des routes nationales et certaines routes départementales. Malgré son nom, elle vise à faire payer un droit d’usage des infrastructures plus que des dommages à l’environnement.
    – Des portiques enregistrent le passage des camions et permettent de calculer la taxe due. Ce travail de collecte est confié à une entreprise italienne, Ecomouv, pour une rémunération garantie de 250 millions d’euros par an, dans le cadre d’un partenariat public – privé (PPP). Si le gouvernement renonce à mettre en œuvre l’écotaxe, il devra à Ecomouv une somme de 800 millions d’euros

    (merci http://seenthis.net/people/tbn de m’avoir encouragé a poster le lien...)


  • Le #Dessin_de_la_semaine : Haro sur les #Roms
    http://fr.myeurop.info/2013/09/26/le-dessin-de-la-semaine-haro-sur-les-roms-12303

    « La majorité des Roms a vocation à être raccompagnée dans son pays d’origine » : François Hollande sonne à son tour l’hallali anti-Roms. Pour le chef de l’Etat « seule une minorité cherche à s’intégrer ».

    Le Président de la République s’aligne ainsi sur son ministre de l’intérieur, pour qui "c’est illusoire de penser qu’on réglera le problè lire la (...)

    #Société #Politique #Bulgarie #France #Roumanie #clivage #démagogie #élections #Pinel #populisme #Sécurité #ségrégation #segregation #stigmatisation_anti-Roms