• Enquête de #Reporterre sur l’#Hydrogène comme source d’#énergie :

    L’hydrogène, trop gourmand en énergie pour être écologique
    https://reporterre.net/L-hydrogene-trop-gourmand-en-energie-pour-etre-ecologique

    Thierry Lepercq, auteur de Hydrogène, le nouveau pétrole (Cherche Midi, 2019) et conseiller des grands #groupes_gaziers, envisage cette croissance fulgurante de la consommation d’#électricité avec une certaine désinvolture : « Pour remplacer les #combustibles_fossiles en Europe, il nous faudrait 15.000 TWh/an [soit cinq fois la consommation actuelle de l’UE, autour de 3.331 TWh/an en 2017-2018]. On peut le faire, à condition que ce soit “bankable”. » En clair, à condition que les pouvoirs publics subventionnent l’hydrogène « vert », dont le coût de production est aujourd’hui trois fois supérieur à l’hydrogène « gris » ou « noir », celui issu du gaz, du pétrole ou du charbon. Philippe Boucly, président de France Hydrogène [9] et ex-directeur de GRT Gaz, admet lui aussi le problème auprès de Reporterre, sans pour autant l’endosser : « Les politiques n’ont pas conscience des quantités d’électricité à produire pour remplacer les énergies fossiles. Je vous l’accorde, c’est monstrueux. » France Hydrogène, l’association de promotion de l’hydrogène qui regroupe notamment Total, Areva, Air Liquide, Engie, Arkema et les leaders du stockage de carburant Faurecia et Plastic Omnium, est pourtant largement à l’origine du plan gouvernemental. À l’image de l’ensemble des plans hydrogène actuellement déclinés sur la planète, dont l’impulsion découle du sommet Hydrogen Council, qui a réuni à Davos, en janvier 2017, treize PDG d’entreprises telles que Air Liquide, Alstom, Anglo American, BMW Group, Daimler, Engie, Honda, Hyundai, Kawasaki, Royal Dutch Shell, The Linde Group, Total et Toyota.

    Le #plan_hydrogène français entérine discrètement la relance du #nucléaire
    https://reporterre.net/Le-plan-hydrogene-francais-enterine-discretement-la-relance-du-nucleaire

    ENQUÊTE 2/3 — Produire toujours plus d’hydrogène « vert », comme le prévoient le « plan » français et la « stratégie » européenne, va nécessiter de grandes quantités d’électricité non fossile. L’#industrie_nucléaire est sur les rails.

    L’hydrogène, un rêve industriel mais pas écologique
    https://reporterre.net/L-hydrogene-un-reve-industriel-mais-pas-ecologique

    ENQUÊTE 3/3 — L’ambition d’un développement massif de la production hydrogène à grand renfort d’argent public fait peser de nombreux #risques sur l’#environnement, qu’il s’agisse de #transport, de délocalisation de la production dans des pays pauvres ou encore du fantasme du #stockage_du_carbone.

    • L’#hydrogène (sa molécule est notée H2), même obtenu par électrolyse de l’eau à partir d’électricité solaire, est un #gaz qui s’enflamme deux fois plus vite que le propane ou le méthane, qui fuit beaucoup plus facilement et explose au contact de l’air (précisément au contact de l’oxygène [O2]). Couvrir le territoire de pipelines et de stations de distribution d’hydrogène est donc une opération hasardeuse. Interrogé par Reporterre, Philippe Boucly, président de l’association France Hydrogène, l’admet : « C’est un vecteur énergétique #dangereux, même si les professionnels prennent toutes les précautions. On ne va pas se le cacher : il y aura des morts à cause de l’hydrogène. »

      Un argument rarement relevé. En tout état de cause, la gestion de l’explosivité du gaz augmentera sérieusement l’impact environnemental de sa gestion.

  • #LoiSecuriteGlobale : Apaisement ? Mon cul ...

    Article 24 : la commission de réécriture met la majorité en ébullition - Libération
    https://www.liberation.fr/politiques/2020/11/27/article-24-une-commission-de-reecriture-qui-enerve-la-majorite_1806897

    Jean Castex pensait éteindre un feu, il en a allumé un nouveau. En annonçant jeudi soir la mise en place d’une commission indépendante « chargée de proposer une nouvelle écriture de l’article 24 » de la proposition de loi très controversée de « sécurité globale », le Premier ministre s’est attiré les foudres d’une partie du Parlement, notamment de sa majorité qui se sent au mieux contournée, au pire piétinée (!!!) . (Pauvres dépités piétinés de la "majorité")

    Du goudron et des plumes pour tous ces #connards malfaisants

    Voir aussi :

    https://seenthis.net/messages/888530
    https://seenthis.net/messages/888449

  • « On a chopé la puberté », le bouquin sur les pré-ados qui donne des boutons (20 minutes)
    https://www.20minutes.fr/culture/2230879-20180302-chope-puberte-bouquin-pre-ados-donne-boutons

    Après la sortie d’un livre destiné aux pré-ados aux éditions Milan, de nombreuses critiques ont déferlé sur les réseaux sociaux pour dénoncer son « discours sexiste »…

    Le post sur Facebook de “The Nasty Uterus - La rage de l’utérus”
    https://www.facebook.com/LaRageDeLUterus/posts/1972115923001337

    Aujourd’hui, le collectif en colère découvre la publication des éditions Milan. Un ouvrage imprégné de la culture du viol alors même qu’il est écrit par des femmes. Et la colère est là, proche de la sidération tant certains conseils donnés aux jeunes filles sont consternants.
    D’abord on notera la diversité des personnages choisis. *Spoiler * non. Que des filles blanches, minces, cis genres, valides et bien entendu hétérosexuelles. Faut croire que les personnes en situation de handicap, noires, grosses, bisexuelles, homosexuelles ou trans ne sont pas concernées par la puberté.*Spoiler** si ! Mais pas dans ce livre moisi de stéréotypes.
    Porter du maquillage, des chaussures à talons et attirer les regards concupiscents à grands coups de décolletés, c’est donc à ça que sont censées aspirer nos enfants ? C’est bien connu c’est hyper épanouissant le maquillage, les chaussures et les décolletés pour des enfants de 9 ans. Notre but à toutes dans la vie c’est d’être belle, d’avoir des Louboutins et des gros seins pour plaire aux garcons. *spoiler* non. Les filles n’existent pas pour plaire aux garçons, ce sont *spoiler* des personnes, si, si ! Et alors quoi, on pourrait plaire seulement aux garçons et que si on a des gros seins ?
    C’est un festival de slutshaming où on enseigne aux enfants que c’est ’la honte’ d’avoir les tétons qui pointent, que ce n’est ’pas très gracieux’ (sic) et qu’on doit se cacher en empilant des tee-shirts (re sic). Et je vous parle même pas de la grossophobie quand on explique que tu peux avoir l’impression de grossir et que ouf ce n’est pas le cas, c’est juste l’élargissement de tes hanches. Manquerait plus qu’on soit grosse, le comble de la honte surement. Et puis on pourrait profiter de ce bouquin pour dénoncer le harcèlement et donner des outils pour se défendre ? Non, disons leur de se cacher, c’est mieux. Histoire qu’elles comprennent bien,dès 9 ans, qu’elles ont responsables quand elles sont harcelées...
    Et dites donc Milan, puisque vous parlez règles douloureuses, ça vaudrait peut-être le coup, plutôt que de ’sécher le sport’, de conseiller de consulter ? On rappelle qu’une femme sur 7 est atteinte d’endométriose et que les diagnostics se font parfois après des années de souffrance. Donc parfois, quand on a mal on va pas juste ’faire avec’, souffrir en silence contre sa bouillotte. D’ailleurs, on observe que le message en 2018 c’est toujours que les règles c’est sale, on préconise de se cacher pour attraper une protection ? Pourquoi ?
    Sérieusement Milan, vous vous rendez compte que vous sexualisez des ENFANTS quand vous éditez des trucs pareils ? Comment s’étonner après que des gamines suivent des inconnus qui les séduisent ? Comment s’étonner du sentiment de culpabilité chez les femmes agressées quand on invite des gamines de 9 ans à sortir les seins pour se faire remarquer ?

    Du coup, y’a une pétition sur internet…

    Retirer du marché le livre sexiste et dégradant « on a chopé la puberté » (Change.org)
    https://www.change.org/p/éditions-milan-retirer-du-marché-le-livre-sexiste-et-dégradant-on-a-chopé-la

    Mais les éditions Milan protestent que pas du tout…

    À propos du livre « On a chopé la puberté » (Blog éditions Milan)
    http://www.editionsmilan-leblog.com/2018/03/01/a-propos-livre-on-a-chope-puberte

    Le livre rejette tout ce qui empêche les filles de grandir sereinement, dans le respect de leur identité et de leur corps. Les auteurs expliquent simplement, et au second degré, ce qui se passe dans le corps et la tête des adolescentes durant cette période… et aborde également ce qui se passe chez les garçons. Parce que la puberté, ça n’arrive pas qu’aux filles.

    L’univers des Pipelettes a suscité depuis plusieurs années une vraie communauté de filles (et même de garçons) intelligentes, vives, drôles et qui se questionnent sur elles-mêmes et le monde qui les entoure.
    […]
    Milan est, depuis toujours, un éditeur engagé aux côtés des filles et des garçons, pour les accompagner dans leur découverte du monde, sans dogmes ni prédicats, à hauteur d’enfants et d’adolescents qui ont le droit de se poser toutes les questions qu’ils souhaitent.

    Et Madmoizelle est plutôt d’accord…

    « On a chopé la puberté », une polémique et une pétition, mais est-ce justifié ? (Madmoizelle)
    http://www.madmoizelle.com/on-a-chope-la-puberte-polemique-894247

    #éducation #édition_jeunesse #documentaire #puberté #sexisme

  • Les prévisions de @Causeur :

    « Et donc, dans 40 ans au plus tard, il est à peu près certain que la majorité de la population sera d’origine musulmane, en Autriche, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique, en Hollande. Encore une fois, il ne s’agit pas de prédictions mais de calculs et je ne fais même pas appel à l’arrivée de nouveaux immigrants. »

    En 1995 déjà, Le Figaro Magazine faisait sa Une avec une Marianne voilée en titrant que, en 2015, la France serait musulmane. Il faudra donc attendre encore 40 ans. #islam #islamophobie

  • USA : The worst place in the developed world to be a mother
    http://www.digitaljournal.com/life/health/usa-the-worst-place-in-the-developed-world-to-be-a-mother/article/432510

    Les #Etats-Unis restent « l’endroit le plus #dangereux parmi les pays développés pour devenir une mère », les #pauvres et les #noirs étant toujours les plus mal lotis,

    #santé maternelle : 61 ieme,
    Le plus riche des pays riches mais avec le plus grand taux de #mortalité_infantile (décès avant l’âge de 5 ans- parmi ces pays riches)

    The U.S. is the most dangerous place in the developed world to become a mother, says a Save the Children report. In the world’s richest country, the chance of dying in childbirth and levels of child mortality are not far removed from the third world.

    Statistics from the Save the Children’s report shames the U.S. in its care of women and babies during childbirth and early childhood. The findings show that the U.S. is 61st in the world in terms of maternal health.

    The under-fives mortality rate in the US is 6.9 per 1,000 live births, almost on a par with Bosnia and Herzegovina, Macedonia, Serbia and Slovakia, says RT.

    With regard to maternal deaths during childbirth, the U.S. figure was one in 1,800 lifetime risk compared to one in 19,800 in Poland and one in 45,000 in Belarus, says the Independent. An American mother is ten times more likely to die during childbirth than women in Belarus, Poland or Greece.

    The US is strikingly absent from the list of the top 25 countries in the Mother’s index, as well.
    1 Norway
    2 Finland
    3 Iceland
    4 Denmark
    5 Sweden
    6 Netherlands
    7 Spain
    8 Germany
    9 Australia
    10 Belgium
    11 Austria
    12 Italy
    13 Switzerland
    14 Singapore
    15 Slovenia
    16 Portugal
    17 New Zealand
    18 Israel
    19 Greece
    20 Canada
    21 Luxembourg
    22 Ireland
    23 France
    24 United Kingdom
    = 25 Belarus
    = 25 Czech Republic
    In that ranking, the U.S. came in at 33rd in the world.

    With regards to infant mortality rates in the 25 richest capital cities in the world, the survey showed that Washington DC had the highest rate, at 6.6 deaths per 1,000 live births in 2013. Other U.S. cities were even worse. Cleveland and Detroit reported infant mortality rates of 14.1 and 12.4 per 1,000 live births respectively in 2011.

    The statistics also highlighted the terrible inequalities between rich and poor in the US, which were particular high among African-Americans. CNN cites the reports findings on Washington, which stated

    Babies in Ward 8, where over half of all children live in poverty, are about 10 times as likely as babies in Ward 3, the richest part of the city, to die before their first birthday.

    RT says that, “In San Francisco.. an African-American mother is six times as likely as a white mother to lose her baby before her child’s first birthday.”

    These inequalities are also evident for women’s life expectancy in general. Asian American women, for example, outlive African American women by more than 14 years.

    #inégalité #sociale #raciale #mortalité #enfants

  • Loi Macron : la fin des illusions
    http://blogs.rue89.nouvelobs.com/chez-noel-mamere/2014/12/15/loi-macron-la-fin-des-illusions-233935

    Le deuxième renoncement réside dans le #détricotage continu du code du #travail : pas une semaine sans que, par la voix du Medef ou d’un ministre, cette volonté acharnée d’en finir avec des droits et des avancées sociales ne se traduise par un assaut répété.

    Ainsi des #prud’hommes, dont le rôle avait déjà été affaibli par la suppression des #élections permettant aux salariés de choisir leurs juges. Le prétexte invoqué est toujours le même : la compétence et la neutralité supposées de juges indépendants. Cette contre-réforme transformera les conseillers issus du monde du travail en simples auxiliaires de juges professionnels. Dans la même loi Macron, la remise en cause du rôle et des fonctions des inspecteurs du travail renforce cette tendance lourde.

    La #médecine du travail est également attaquée. La loi prévoit en effet de supprimer une partie des visites obligatoires, qui avaient déjà été espacées en 2012 et d’interdire aux médecins du travail de rendre des avis d’aptitude avec réserves, qui obligent les employeurs à adapter le poste de travail à l’état de santé du salarié.

    D’autres atteintes aux droits fondamentaux sont aussi annoncées dans cette loi comme, par exemple, l’extension des dérogations pour affecter des mineurs aux travaux #dangereux. Une simple déclaration suffira pour faire travailler les jeunes sur des presses ou des machines à bois .

    Il y en a qui se foutait de ma gueule ou me filaient un point #Godwin quand j’évoquais le travail des #enfants... comme quoi...

  • Chasse : en finir avec les balles perdues
    http://www.marianne.net/Chasse%C2%A0-en-finir-avec-les-balles-perdues_a238095.html

    « Savez-vous que de 2004 à 2012 la chasse a occasionné la mort de 193 victimes, soit près de 2,8 fois plus que le nombre de militaires français tombés au combat en Afghanistan pendant la même période ? » Jacques Painot, président de l’association Cessez le feu, ne cherche pas, dit-il, « à établir de comparaisons douteuses ». Il veut attirer l’attention pour que les pouvoirs publics encadrent « sérieusement l’usage des armes ».

    http://www.marianne.net/photo/art/default/981792-1163234.jpg?v=1397646875

    Bizarrement, les accidents de chasse ne font jamais la une de la presse écrite ou des médias audiovisuels. Pourtant, certaines statistiques devraient nous interpeller. L’insécurité n’est pas qu’une affaire de banlieues et de quartiers sensibles. Elle existe aussi au cœur de nos campagnes et de nos villages ! Savez-vous que de 2004 à 2012 la chasse a occasionné la mort de 193 victimes, soit près de 2,8 fois plus que le nombre de militaires français - 70 - tombés au combat en Afghanistan pendant la même période ? Par ce rapprochement, nous ne cherchons pas à établir de comparaisons douteuses mais à attirer l’attention sur la dangerosité de ce qui, pour beaucoup, est considéré comme un loisir, mais un loisir auquel on peut aujourd’hui se livrer avec des armes comparables à des armes de guerre.

    Prenons l’exemple de la chasse au gros gibier. Au cours de la dernière saison de chasse, 599 749 sangliers et 544 960 chevreuils ont été abattus. On tire ces gibiers avec des balles, en utilisant aujourd’hui des armes dont la portée peut varier de 1 500 à 5 000 m. Un tel tableau suppose que, chaque année, plusieurs millions de balles sont tirées. Cette chasse se pratique non seulement au cœur des forêts mais également près de nos villages et de nos villes, près des chemins et des routes. Promeneur, ramasseur de champignons, amateur pacifique de la nature ou automobiliste, chacun peut être concerné par la probabilité, un jour ou l’autre, de « croiser » la trajectoire d’une balle qui aurait raté sa cible ou ricoché sur un obstacle. Il ne s’agit pas là d’élucubrations fantaisistes mais de simples constats. Donnons quelques exemples recueillis récemment :

    – le 9 janvier 2011, en Côte-d’Or, un automobiliste roulant sur l’autoroute A31 meurt au volant d’une balle en pleine tête ;

    – le 20 novembre 2011, en Lozère, un ramasseur de champignons est tué par un chasseur de sangliers ;

    – le 22 janvier 2012, en Seine-Maritime, un enfant de 12 ans qui, avec son père, circulait en quad sur un chemin, est tué par balle à la suite de l’imprudence d’un chasseur qui manipulait son arme ;

    – le 27 janvier 2013, dans l’Oise, un automobiliste roulant sur la D932 est tué d’une balle dans la tête par un chasseur de sangliers ;

    – le 20 novembre 2013, à Lisle-sur-Tarn (Tarn), un homme qui nettoyait sa barque sur les rives du fleuve, près de la ville, est tué par le tir d’un chasseur ;

    – le 30 novembre 2013, dans les Alpes-Maritimes, c’est un apiculteur amateur qui, près de ses ruches, subit le même sort.

    D’autres ont eu plus de chance, comme cet automobiliste qui, le 31 octobre 2013, circulait route de Genève, à Thonon-les-Bains. La balle qui a traversé son véhicule ne l’a que légèrement blessé à la tête. Par ailleurs, on ne compte plus les balles ayant fini leur course dans une maison d’habitation : dans le salon, dans une chambre... en des lieux où l’on doit pouvoir vivre en toute quiétude.

    Si la majorité des victimes de la chasse sont des chasseurs eux-mêmes, 10 % d’entre elles sont des non-chasseurs, et l’on pourrait multiplier les exemples terribles énumérés plus haut. Comment lutter contre ces drames ? Quelles sont les responsabilités des pouvoirs publics ?

    Tout d’abord il incombe au pouvoir politique de recouvrer le sens de l’intérêt général et d’encadrer sérieusement l’usage des armes. A ce jour, c’est sur une simple circulaire datant de 1982 que repose, en grande partie, notre sécurité. Ce texte la délègue en fait au porteur d’arme et à son appréciation : si celui-ci estime que les habitations ou les voies de circulation sont hors de portée de son arme, il peut faire feu ! Que se passe-t-il s’il se trompe ou si son projectile subit une modification de trajectoire ? Notre association, Cessez le feu, qui n’est pas antichasse, ne prend pas position pour ou contre les différents types de chasse et de chasseurs. Nous souhaitons simplement alerter les pouvoirs publics sur l’insuffisance du cadre légal de cette pratique dont la sécurité vis-à-vis des tiers repose sur cette circulaire inconséquente, insuffisante. Il faut l’abroger et établir, autour des lieux de vie et des voies de circulation, des périmètres de sécurité adaptés à la portée maximale des armes utilisées ; il faut qu’au niveau de chaque commune soient clairement identifiées les zones interdites à l’usage d’armes. Ces lacunes de la réglementation sont connues et ont fait l’objet, depuis 1984, de nombreuses questions à l’Assemblée nationale et au Sénat. Mais il est également bien connu que le lobby prochasse est très influent parmi nos élus et auprès d’eux...

    * Jacques Painot est président de Cessez le feu, une association qui a lancé une pétition adressée à Manuel Valls afin que soit « encadrée de façon rigoureuse la pratique de la chasse pour assurer la sécurité des citoyens ».

    #pan !
    #chasse
    #cessez-le-feu

    « Savez-vous que de 2004 à 2012 la chasse a occasionné la mort de 193 victimes, soit près de 2,8 fois plus que le nombre de militaires français tombés au combat en Afghanistan pendant la même période ? »