• Etonnant comme David a pu faire plein de choses différentes


    Parrain d’un jour, things change, David Mamet, 1988

    Mon début de critique du film Homicide était dans le juste ! En fait le film était là ! La vraie nature de David Mamet était dans ce ton de comédie subtile. Toute la fin mégasionniste n’était qu’erreur passagère.
    Ce film là est plutôt une comédie. Mais c’est dur de dire ça en regardant, à côté, tous les Ben Stiller. Parce que bon ce n’est pas du tout pareil hein ?!
    Au début, et d’ailleurs pendant tout le film, tous les codes du film de mafias sont là. Magnifique. Mais vraiment bien foutus hein ?!
    Il y a un petit vieux tout gentil qui se retrouve, on va pas trop demander comment parce que c’est pas super bien branlé, à faire croire à tous les gens d’un hôtel de grand luxe possédé par la mafia locale, qu’il est lui même le parrain d’une des famille de mafieux. Et lui, oh la la, qu’il est touchant, l’acteur joue incroyablement bien la naïveté de ma grand mère. Non vraiment tout mignon. En tout cas infiniment mieux que la merde qui s’appelait Mafia Blues...
    https://www.youtube.com/watch?v=jIXL5ilQZaY


    #mafia #film_de_mafia #critique_a_2_balles #parrain_d'un_Jour #things_change #David_mamet #1988 #comédie #cinema

  • Homicide, David Mamet, 1991

    Ouh bordel ! Je crois que j’ai trouvé le bon dosage. Le dosage parfait du genre 1/2 de vodka 1/4 de lait et 1/4 de crème de café. Je souhaite que vous puissiez imaginer le pied que j’ai pris devant ce film. Tout est une question de dosage... Pas trop de bons films, beaucoup de docs, et puis du genre et de l’histoire du cinéma, surtout de la plus crade. Celle qui tâche et qui fait tâche. Vous êtes prêt.e.s ?

    Je vous promet, ce n’est pas ce que j’appellerai un bon film hein ! Mais alors un sacré panard. Je ne sais pas si c’est les doublages ou les dialogues juste assez décalés mais ça commence comme un pur film de flic américain des années 90. J’ai presque envie de revoir l’Arme Fatale. C’est vous dire.
    Et puis évidemment, ça tombe comme un gâteau à la cannelle bien sucré : encore un coup de ces enfoirés de fédéraux alala, ces enfoirés de fédéraux. J’adore ça c’est trop bien. J’avais 8 ans.

    Et puis tout doucement, tout gentiment, sans prévenir, une intrigue : tiens tiens une grand-mère juive a été assassinée dans sa confiserie. Je me dis “Après tout les youpins aussi ont le droit d’être pris comme victime de mauvais films américains”. Je fais pas gaffe et je continue. Après tout je me marre bien.
    C’est vrai que le héros s’est fait traiter par des collègues de “sale youtre“ mais bon on rigole bien.
    Et puis je sais pas quoi, le héros trouve une liste de courses du genre Al Quaida chez la grand-mère morte et se rend à une adresse d’une maison abandonnée. Et là...
    Et là je comprends tout... Trois grands-pères sortent de la maison abandonnée du genre les plus grosses caricatures de pépés juifs que je n’ai jamais vus. Les moustaches, les chapeaux, le pardessus qui vient tout droit de Varsovie. Et ils annoncent au héros que cette maison est une sorte de QG de leur armée secrète de défense du peuple juif aux USA. Il s’ensuit un tête à tête entre le héros (vaguement d’origine juive je l’ai déjà dit) et le roi des papis juifs.
    “Ne vous êtes-vous jamais demandé si vous aviez une patrie ?
    Vous savez, cette impression de vide en vous... Un jour il faudra bien combler ce manque par une terre. La terre... celle de vos aïeux. Croyez-vous en votre peuple autant que votre peuple croit en vous ?”

    Un sacré nom de dieu de film radical sioniste intégriste. J’ai jamais vu ça moi, j’étais pas habitué. Et puis je repensais au film Spartan que j’ai #Critique_a_2_balles il y a deux semaines. Et je comprends de mieux en mieux.

    https://www.youtube.com/watch?v=YRrVHErtFo4

    #Cinéma #David_Mamet #Homicide #1991 #Film_de_flic #Enfoirés_de_fédéraux #Notre_peuple_vaincra #Russe_blanc #L'arme_fatale #sioniste_intégriste


  • Spartan, David Mamet, 2004
    Wouaw c’est fort !!! Il ne manque qu’une seule chose à ce film : Statham. Je ne sais pas, Léa pense qu’il n’était pas disponible. Je crois qu’elle a raison parce que je vous jure ce rôle était parfait pour lui.
    Et pareil, on se demande pourquoi ce n’est pas une production Besson, je veux dire une sorte d’ancêtre à Taken. Avec en plus un film, raciste, sexiste, homophobe et super catho et je crois que c’est tout mais il me reste encore 30min à voir. Et vous savez que je n’utilise pas ces adjectifs à tout bout de champ... D’ailleurs la plupart du temps quand y’a ces quatre là en même temps j’ai plutôt tendance à penser que c’est un intérêt pour le film. Mais là franchement pas du tout, je pourrais, si je n’étais pas fatigué et que je croyais que cette méga mondiale bouse en valait la peine, vous trouver les répliques qui attestent de mes dires.

    https://www.youtube.com/watch?v=4sNedp_27B0


    #spartan #david_mamet #2004 #Jason_Statham #méga_mondiale_bouse #critique_a_2_balles #Taken #Luc_Besson #super_méga_bouse_universelle_c'est_pas_assez_de_le_dire_une_fois