• Yep Roc Records Andre Williams & The Sadies’ NIGHT & DAY -
    https://www.yeproc.com/andre-williams-the-sadies-night-day-out-today-stream-the-entire-record-now-a

    Night and Day is the result of sessions that began in 2008 at Key Club Studio in #Detroit and captures Andre, then 70 years old and still using at the time, at his most raw, honest, and immediate. No filter. Andre is aided by a stellar cast of musical friends, dirty bluesers who have earned the trust of the ancient hustler, including Jon Spencer (who directed these sessions) and Matt Verta-Ray of Heavy Trash, Danny Kroha of Detroit’s own gutter-blues superheroes, The Gories , the unsinkable Mekon, Jon Langford , and of course, behind it all, The Sadies’ long-time line-up of Dallas Good on guitars and keys, his brother Travis Good on guitars and fiddle, Mike Belitsky on drums, and the mighty Sean Dean on the bass. The result is a raw, gritty slice of raunch rock that has attitude in spades and the hooks and playing to back it up.

    The story starts at Key Club Studio, an old school jungle of analogue gear an hour outside of Detroit. Andre had just been sprung from a few days in the county cooler where he was being held until his manager came to bail him out, a charge he would eventually beat, but his most recent stop in stir is well reflected on this record in tracks like “I Gotta Get Shorty Out of Jail,” featuring fabulously retro cool back-up vocals by Sallie Timms and Kelly Hogan, and “Your Old Lady,” a song about sending a lover back to her man after he gets out of prison.

    Zephire Andre Williams (1936 - 2019)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andre_Williams
    https://thesadies.bandcamp.com
    http://www.thesadies.net

  • États-Unis - #Détroit : une « #Shrinking_city », entre #crise_automobile, #ségrégation et #évitement

    Ville de 670 000 habitants dans une grande région métropolitaine de 6,3 millions d’habitants, Détroit fut le berceau de l’industrie automobile. Cette Motor City des Grands Lacs dominée par les Big Three - Ford, General Motors et Chrysler - traverse depuis les années 1970 une crise systémique, à la fois économique, industrielle, sociale et urbaine. Les processus de hiérarchisation, de ségrégation fonctionnelle et raciale et d’évitement ont débouché sur un effondrement de sa population, de son tissu productif et de son cadre urbain, la transformant en une icône des « Shrinking Cities ». Face à l’abandon de dizaines de milliers de pavillons sur 65 % de son territoire communal, les destructions massives ont créé un espace-mosaïque singulier alors que l’initiative privée réinvestit quelques sites privilégiés (CBD, Midtown, rives fluviales). Pour autant, la crise de la ville-centre alimente des dynamiques centrifuges bénéficiant largement à son espace régional, de plus en plus multipolaire. Replacer Détroit par emboitements d’échelles dans sa grande région permet alors d’éclairer les dynamiques urbaines, dont l’urban sprawl, d’une large partie des territoires métropolitains des États-Unis.


    https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/etats-unis-detroit-une-shrinking-city-entre-crise-automobile-segregati
    #USA #Etats-Unis #images_satellitaires #visualisation

  • The Unheralded Music of Detroit’s Strata Records | #Bandcamp_Daily
    https://daily.bandcamp.com/features/strata-records-interview

    In the late 1960s, Detroit was a simmering cauldron of frustration and righteous outrage. As Detroit’s famed auto industry hemorrhaged jobs, threatening the economic lifeblood of the Black working class, the response to police brutality and racism grew increasingly militant. On the morning of Sunday, July 23, 1967, #Detroit police raided an after-hours party for returning Vietnam veterans and arrested over eighty party attendees. A crowd gathered around the disturbance, a bottle was thrown, and the violent uprising now known as the Detroit Rebellion began. One year later, in the spring of 1968, more riots would erupt in Detroit in the wake of Dr. Martin Luther King’s assassination. These uprisings, coupled with the growing surge of radicalism sweeping the nation as the Civil Rights movement gave way to the Black Power movement, ensured that Black life in Detroit would never be the same.

    https://www.britannica.com/event/Detroit-Riot-of-1967

    Detroit Riot of 1967, series of violent confrontations between residents of predominantly African American neighbourhoods of Detroit and the city’s police department that began on July 23, 1967, and lasted five days. The riot resulted in the deaths of 43 people, including 33 African Americans and 10 whites. Many other people were injured, more than 7,000 people were arrested, and more than 1,000 buildings were burned in the uprising. The riot is considered one of the catalysts of the militant #Black_Power_movement.

    People rioting in Detroit, 1967.

    https://www.blackpast.org

    #BlackPast is dedicated to providing a global audience with reliable and accurate information on the history of African America and of people of African ancestry around the world. We aim to promote greater understanding through this knowledge to generate constructive change in our society.

  • La Malédiction du #pétrole

    Le pétrole est devenu indispensable à l’économie mondiale, c’est sa plus grande richesse, mais aussi sa plus grande malédiction. Retraçant l’histoire de ce paradoxe les auteurs se penchent avec acuité sur le sujet.
    Depuis près d’un siècle et demi, l’or noir a été le moteur de la croissance et la source des plus grands malheurs. Combien de temps cet état va-t-il durer alors que même la catastrophe écologique du réchauffement climatique ne semble pas peser dans la décision de s’en passer ? Mais à quand remonte cette course à l’abîme ? C’est ce que les auteurs entreprennent de raconter.

    https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-la-malediction-du-petrole/album-malediction-du-petrole

    #BD #bande_dessinée #livre

    #Caucase #Russie #Frères_Nobel #raffinerie #Branobel #Bakou #pipeline #steam-tanker #marée_noire #Rotschild #puits_de_pétrole #mer_Noire #Batoumi #Bnito #puits_de_Bibi-Heybat #histoire #compagnie_pétrolière #Mer_Caspienne #industrie_pétrolière #Pennsylvanie #Edwin_Drake #potion_Drake #Oil_Creek #Pithole #Devil_Bill #John_Davison_Rockfeller #Rockfeller #Standard_Oil_Company #7_soeurs #John_Rockfeller #Cleveland #raffinage #Massacre_de_Cleveland #Sumatra #Staline #Koba #grèves #Royal_Dutch_Shell #industrie_automobile #OPEP #moteur_à_explosion #Jamais_contente #Henry_Ford #Ford #Ford_Motor_Company #moteur_électrique #General_Motors #Ford_T #Detroit #USA #Etats-Unis #Indonésie #colonialisme #essence #énergie #progrès #Esso #Stocony #Socal #Gulf_oil #Texaco #Anglo-persian_oil #William_Knox_d'Arey #Perse #Plaine_du_Naphte #guerre #comité_des_vaisseaux_terrestres #tank #Irak #Compagnie_française_des_pétroles (#CFP) #Total #accords_Sykes-Picot #Moyen-Orient #simple_ligne_de_sable #désert_arabique #Rub_al-khali #Standard_oil_of_California #Ras_Tanura #Harry_St_John_Bridger_Philby #Sheikh_Abdullah #Quart_vide #Kim_Philby #Philby #Arabie_Saoudite #Saoud #WWI #WWII #première_guerre_mondiale #seconde_guerre_mondiale #Canal_de_Suez #Red_Bell_Express #Pacte_de_Quincy #Algérie #Sahara_algérien #extractivisme #CIA #Saddam_Hussein #Arabian_American_oil_company (#ARAMCO) #Ghawar #combine_en_or #Venezuela #optimisation_fiscale #Iran #ENI #Libye #Italie #Pier_Paolo_Pasolini #Enrico_Mattei #guerre_du_Kippour #choc_pétrolier #Conférence_de_Bagdad (1960) #Juan_Pablo_Pérez_Alfonzo #Abdullah_al-Tariki #King_Hubbert #Trente_Glorieuses #premier_choc_pétrolier #Exxon_Mobile #BP-Amoco #pétrole_de_schiste #plateformes_offshore #groupe_Carlyle #Carlyle #schiste #fisc

    #pétrole #BD #malédiction

  • Un nombre choquant de morts, mais aussi des luttes grandissantes sur place
    https://alarmphone.org/wp-content/uploads/sites/25/2021/01/Pic-Title.jpeg

    2020 a été une année difficile pour des populations du monde entier. Les voyageur.euses des routes de #Méditerranée_occidentale et de l’Atlantique n’y ont pas fait exception. Iels ont fait face à de nombreux nouveaux défis cette année, et nous avons été témoins de faits sans précédents. Au Maroc et en #Espagne, non seulement la crise du coronavirus a servi d’énième prétexte au harcèlement, à l’intimidation et à la maltraitance de migrant.es, mais les itinéraires de voyage ont aussi beaucoup changé. Un grand nombre de personnes partent à présent d’Algérie pour atteindre l’Espagne continentale (ou même la #Sardaigne). C’est pourquoi nous avons commencé à inclure une section Algérie (voir 2.6) dans ces rapports. Deuxièmement, le nombre de traversées vers les #Canaries a explosé, particulièrement ces trois derniers mois. Tout comme en 2006 – lors de la dénommée « #crise_des_cayucos », lorsque plus de 30 000 personnes sont arrivées aux Canaries – des bateaux partent du Sahara occidental, mais aussi du Sénégal et de Mauritanie. Pour cette raison, nous avons renommé notre section sur les îles Canaries « route de l’Atlantique » (voir 2.1).

    Le nombre d’arrivées sur les #îles_Canaries est presqu’aussi élevé qu’en 2006. Avec plus de 40 000 arrivées en 2020, le trajet en bateau vers l’Espagne est devenu l’itinéraire le plus fréquenté des voyages vers l’Europe. Il inclut, en même temps, l’itinéraire le plus mortel : la route de l’Atlantique, en direction des îles Canaries.

    Ces faits sont terrifiants. A lui seul, le nombre de personnes mortes et de personnes disparues nous laisse sans voix. Nous dressons, tous les trois mois, une liste des mort.es et des disparu.es (voir section 4). Pour ce rapport, cette liste est devenue terriblement longue. Nous sommes solidaires des proches des défunt.es ainsi que des survivant.es de ce calvaire. A travers ce rapport, nous souhaitons mettre en avant leurs luttes. Nous éprouvons un profond respect et une profonde gratitude à l’égard de celles et ceux qui continuent de se battre, sur place, pour la dignité humaine et la liberté de circulation pour tous.tes.

    Beaucoup d’exemples de ces luttes sont inspirants : à terre, aux frontières, en mer et dans les centres de rétention.

    En Espagne, le gouvernement fait tout son possible pour freiner la migration (voir section 3). Ne pouvant empêcher la mobilité des personnes, la seule chose que ce gouvernement ait accompli c’est son échec spectaculaire à fournir des logements décents aux personnes nouvellement arrivées. Néanmoins, beaucoup d’Espagnol.es luttent pour les droits et la dignité des migrant.es. Nous avons été très inspiré.es par la #CommemorAction organisée par des habitant.es d’Órzola, après la mort de 8 voyageur.euses sur les plages rocheuses du nord de #Lanzarote. Ce ne sont pas les seul.es. : les citoyen.nes de Lanzarote ont publié un manifeste réclamant un traitement décent pour quiconque arriverait sur l’île, qu’il s’agisse de touristes ou de voyageur.euses en bateaux. Nous relayons leur affirmation : il est important de ne pas se laisser contaminer par le « virus de la haine ».

    Nous saluons également les réseaux de #solidarité qui soutiennent les personnes arrivées sur les autres îles : par exemple le réseau à l’initiative de la marche du 18 décembre en #Grande_Canarie, « #Papeles_para_todas » (papiers pour tous.tes).

    Des #résistances apparaissent également dans les centres de rétention (#CIE : centros de internamiento de extranjeros, centres de détention pour étrangers, équivalents des CRA, centres de rétention administrative en France). En octobre, une #manifestation a eu lieu sur le toit du bâtiment du CIE d’#Aluche (Madrid), ainsi qu’une #grève_de_la_faim organisée par les personnes qui y étaient détenues, après que le centre de #rétention a rouvert ses portes en septembre.

    Enfin, nous souhaitons mettre en lumière la lutte courageuse de la CGT, le syndicat des travailleur.euses de la #Salvamento_Maritimo, dont les membres se battent depuis longtemps pour plus d’effectif et de meilleures conditions de travail pour les gardes-côtes, à travers leur campagne « #MásManosMásVidas » (« Plus de mains, plus de vies »). La CGT a fait la critique répétée de ce gouvernement qui injecte des fonds dans le contrôle migratoire sans pour autant subvenir aux besoins financiers des gardes-côtes, ce qui éviterait l’épuisement de leurs équipes et leur permettrait de faire leur travail comme il se doit.

    Au Maroc, plusieurs militant.es ont dénoncé les violations de droits humains du gouvernement marocain, critiquant des pratiques discriminatoires d’#expulsions et de #déportations, mais dénonçant aussi la #stigmatisation que de nombreuses personnes noires doivent endurer au sein du Royaume. Lors du sit-in organisé par l’AMDH Nador le 10 décembre dernier, des militant.es rassemblé.es sur la place « Tahrir » de Nador ont exigé plus de liberté d’expression, la libération des prisonnier.es politiques et le respect des droits humains. Ils y ont également exprimé le harcèlement infligé actuellement à des personnes migrant.es.

    De la même manière, dans un communiqué conjoint, doublé d’une lettre au Ministère de l’Intérieur, plusieurs associations (Euromed Droits, l’AMDH, Caminando Fronteras, Alarm Phone, le Conseil des Migrants) se sont prononcées contre la négligence des autorités marocaines en matière de #sauvetage_maritime.

    Les voyageur.euses marocain.es ont également élevé la voix contre l’état déplorable des droits humains dans leur pays (voir le témoignage section 2.1) mais aussi contre les conditions désastreuses auxquelles iels font face à leur arrivée en Espagne, dont le manque de services de première nécessité dans le #camp portuaire d’#Arguineguín est un bon exemple.

    Au #Sénégal, les gens se sont organisées après les #naufrages horrifiants qui ont eu lieu en très grand nombre dans la seconde moitié du mois d’octobre. Le gouvernement sénégalais a refusé de reconnaître le nombre élevé de morts (#Alarm_Phone estime jusqu’à 400 le nombre de personnes mortes ou disparues entre le 24 et le 31 octobre, voir section 4). Lorsque des militant.es et des jeunes ont cherché à organiser une manifestation, les autorités ont interdit une telle action. Pourtant, trois semaines plus tard, un #rassemblement placé sous le slogan « #Dafa_doy » (Y en a assez !) a été organisé à Dakar. Des militant.es et des proches se sont réuni.es en #mémoire des mort.es. Durant cette période, au Sénégal, de nombreuses personnes ont été actives sur Twitter, ont tenté d’organiser des #hommages et se sont exprimées sur la mauvaise gestion du gouvernement sénégalais ainsi que sur les morts inqualifiables et inutiles.

    https://alarmphone.org/wp-content/uploads/sites/25/2021/01/Pic-Intro2-call-out-rally.jpeg

    https://alarmphone.org/fr/2021/01/29/un-nombre-choquant-de-morts-mais-aussi-des-luttes-grandissantes-sur-plac
    #décès #morts #mourir_aux_frontières #asile #migrations #réfugiés #Méditerranée #mourir_en_mer #route_Atlantique #Atlantique #Ceuta #Melilla #Gibraltar #détroit_de_Gibraltar #Nador #Oujda #Algérie #Maroc #marche_silencieuse

    ping @karine4 @_kg_
    #résistance #luttes #Sénégal

    • Liste naufrages et disparus (septembre 2020-décembre 2020) (partie 4 du même rapport)

      Le 30 septembre, un mineur marocain a été retrouvé mort dans un bateau dérivant devant la côte de la péninsule espagnole, près d’Alcaidesa. Apparemment, il est mort d’hypothermie.

      Le 1er octobre, un cadavre a été récupéré en mer dans le détroit de Gibraltar.

      Le 2 octobre, 53 voyageur.euse.s, dont 23 femmes et 6 enfants, ont été porté.e.s disparu.e.s en mer. Le bateau était parti de Dakhla en direction des îles Canaries. L’AP n’a pas pu trouver d’informations sur leur localisation. (Source : AP).

      Le 2 octobre, un corps a été retrouvé sur un bateau transportant 33 voyageur.euse.s au sud de Gran Canaria. Cinq autres passager.e.s étaient dans un état critique.

      Le 2 octobre, comme l’a rapporté la militante des droits de l’homme Helena Maleno, d’un autre bateau avec 49 voyageur.euse.s sur la route de l’Atlantique, 7 ont dû être transférés à l’hôpital dans un état critique. Deux personnes sont mortes plus tard à l’hôpital.

      Le 6 octobre, un corps a été récupéré au large d’Es Caragol, à Majorque, en Espagne.

      Le 6 octobre, un corps a été rejeté sur la plage de Guédiawaye, au Sénégal.

      Le 9 octobre, Alarm Phone a continué à rechercher en vain un bateau transportant 20 voyageur.euse.s en provenance de Laayoune. Iels sont toujours porté.e.s disparu.e.s. (Source : AP).

      Le 10 octobre, un corps a été retrouvé par les forces algériennes sur un bateau qui avait initialement transporté 8 voyageur.euse.s en provenance d’Oran, en Algérie. Deux autres sont toujours portés disparus, 5 des voyageur.euse.s ont été sauvé.e.s.

      Le 12 octobre, 2 corps de ressortissant.e.s marocain.e.s ont été récupérés en mer au large de Carthagène.

      Le 16 octobre, 5 survivant.e.s d’une odyssée de 10 jours en mer ont signalé que 12 de leurs compagnons de voyage étaient porté.e.s disparu.e.s en mer. Le bateau a finalement été secouru au large de la province de Chlef, en Algérie.

      Le 20 octobre, un voyageur est mort sur un bateau avec 11 passager.e.s qui avait débarqué de Mauritanie en direction des îles Canaries. (Source : Helena Maleno).

      Le 21 octobre, la Guardia Civil a ramassé le corps d’un jeune ressortissant marocain en combinaison de plongée sur une plage centrale de Ceuta.

      Le 21 octobre, Salvamento Maritimo a secouru 10 voyageur ;.euse.s dans une embarcation en route vers les îles Canaries, l’un d’entre eux est mort avant le sauvetage.

      Le 23 octobre, le moteur d’un bateau de Mbour/Sénégal a explosé. Il y avait environ 200 passager.e.s à bord. Seul.e.s 51 d’entre elleux ont pu être sauvé.e.s.

      Le 23 octobre, un corps a été rejeté par la mer dans la municipalité de Sidi Lakhdar, à 72 km à l’est de l’État de Mostaganem, en Algérie.

      Le 24 octobre, un jeune homme en combinaison de plongée a été retrouvé mort sur la plage de La Peña.

      Le 25 octobre, un bateau parti de Soumbédioun/Sénégal avec environ 80 personnes à bord est entré en collision avec un patrouilleur sénégalais. Seul.e.s 39 voyageur.euse.s ont été sauvé.e.s.

      Le 25 octobre, un bateau avec 57 passager.e.s a chaviré au large de Dakhla/ Sahara occidental. Une personne s’est noyée. Les secours sont arrivés assez rapidement pour sauver les autres voyageur.euse.s.

      Le 25 octobre, Salvamento Marítimo a sauvé trois personnes et a récupéré un corps dans un kayak dans le détroit de Gibraltar.

      Le 26 octobre, 12 ressortissant.e.s marocain.e.s se sont noyé.e.s au cours de leur périlleux voyage vers les îles Canaries.

      Le 29 octobre, nous avons appris une tragédie dans laquelle probablement plus de 50 personnes ont été portées disparues en mer. Le bateau avait quitté le Sénégal deux semaines auparavant. 27 survivant.e.s ont été sauvé.e.s au large du nord de la Mauritanie.

      Le 30 octobre, un autre grand naufrage s’est produit au large du Sénégal. Un bateau transportant 300 passager.e.s qui se dirigeait vers les Canaries a fait naufrage au large de Saint-Louis. Seules 150 personnes ont survécu. Environ 150 personnes se sont noyées, mais l’information n’est pas confirmée.

      Le 31 octobre, une personne est morte sur un bateau en provenance du Sénégal et à destination de Tenerifa. Le bateau avait pris le départ avec 81 passager.e.s.

      Le 2 novembre, 68 personnes ont atteint les îles Canaries en toute sécurité, tandis qu’un de leurs camarades a perdu la vie en mer.

      Le 3 novembre, Helena Maleno a signalé qu’un bateau qui avait quitté le Sénégal avait chaviré. Seul.e.s 27 voyageur.euse.s ont été sauvé.e.s sur la plage de Mame Khaar. 92 se seraient noyé.e.s.

      Début novembre, quatre Marocain.e.s qui tentaient d’accéder au port de Nador afin de traverser vers Melilla par un canal d’égout se sont noyé.e.s.

      Le 4 novembre, un groupe de 71 voyageur.euse.s en provenance du Sénégal a atteint Tenerifa. Un de leurs camarades est mort pendant le voyage.

      Le 7 novembre, 159 personnes atteignent El Hierro. Une personne est morte parmi eux.

      Le 11 novembre, un corps est retrouvé au large de Soumbédioune, au Sénégal.

      Le 13 novembre, 13 voyageur.euse.s de Boumerdes/Algérie se sont noyé.e.s alors qu’iels tentaient de rejoindre l’Espagne à bord d’une embarcation pneumatique.

      Le 14 novembre, après 10 jours de mer, un bateau de Nouakchott est arrivé à Boujdour. Douze personnes sont décédées au cours du voyage. Les 51 autres passager.e.s ont été emmené.e.s dans un centre de détention. (Source : AP Maroc)

      Le 16 novembre, le moteur d’un bateau a explosé au large du Cap-Vert. Le bateau était parti avec 150 passager.e.s du Sénégal et se dirigeait vers les îles Canaries. 60 à 80 personnes ont été portées disparues lors de la tragédie.

      Le 19 novembre, 10 personnes ont été secourues alors qu’elles se rendaient aux îles Canaries, l’une d’entre elles étant décédée avant son arrivée.

      Le 22 novembre, trois corps de jeunes ressortissant.e.s marocain.e.s ont été récupérés au large de Dakhla.

      Le 24 novembre, huit voyageur.euse.s sont mort.e.s et 28 ont survécu, alors qu’iels tentaient de rejoindre la côte de Lanzarote.

      Le 24 novembre, un homme mort a été retrouvé sur un bateau qui a été secouru par Salvamento Maritimo au sud de Gran Canaria. Le bateau avait initialement transporté 52 personnes.

      Le 25 novembre, 27 personnes sont portées disparues en mer. Elles étaient parties de Dakhla, parmi lesquelles 8 femmes et un enfant. Alarm Phone n’a pas pu trouver d’informations sur leur sort (Source : AP).

      Le 26 novembre, deux femmes et deux bébés ont été retrouvés mort.e.s dans un bateau avec 50 personnes originaires de pays subsahariens. Iels ont été emmenés par la Marine Royale au port de Nador.

      Le 27 novembre, un jeune ressortissant marocain est mort dans un canal d’eau de pluie en tentant de traverser le port de Nador pour se rendre à Mellila .

      Le 28 novembre, un.e ressortissant.e marocain.e a été retrouvé.e mort.e dans un bateau transportant 31 passager.e.s en provenance de Sidi Ifni (Maroc), qui a été intercepté par la Marine royale marocaine.

      Le 2 décembre, deux corps ont été retrouvés sur une plage au nord de Melilla.

      Le 6 décembre, 13 personnes se sont retrouvées au large de Tan-Tan/Maroc. Deux corps ont été retrouvés et deux personnes ont survécu. Les 9 autres personnes sont toujours portées disparues.

      Le 11 décembre, quatre corps de “Harraga” algérien.ne.s d’Oran ont été repêchés dans la mer, tandis que sept autres sont toujours porté.e.s disparu.e.s.

      Le 15 décembre, deux corps ont été retrouvés par la marine marocaine au large de Boujdour.

      Le 18 décembre, sept personnes se sont probablement noyées, bien que leurs camarades aient réussi à atteindre la côte d’Almería par leurs propres moyens.

      Le 23 décembre, 62 personnes ont fait naufrage au large de Laayoune. Seules 43 à 45 personnes ont survécu, 17 ou 18 sont portées disparues. Une personne est morte à l’hôpital. (Source : AP)

      Le 24 décembre, 39 voyageur.euse.s ont été secouru.e.s au large de Grenade. Un des trois passagers qui ont dû être hospitalisés est décédé le lendemain à l’hôpital.

      https://alarmphone.org/fr/2021/01/29/un-nombre-choquant-de-morts-mais-aussi-des-luttes-grandissantes-sur-place/#naufrages

  • Zeke Miller on Twitter :
    https://twitter.com/ZekeJMiller/status/1324084828426350595

    Trump camp says it’s suing to stop Pa. vote count over lack of ’transparency,’ seeks to intervene in Supreme Court case.

    Trump team says it’s suing to stop Pennsylvania vote count
    https://whyy.org/articles/trump-team-says-its-suing-to-stop-pennsylvania-vote-count

    President Donald Trump’s campaign said Wednesday that it is suing to temporarily stop the vote count in Pennsylvania, claiming lack of “transparency.”

    Justin Clark, Trump’s deputy campaign manager, said in a statement that the campaign is “suing to stop Democrat election officials from hiding the ballot counting and processing from our Republican poll observers.” He said the campaign wants “to temporarily halt counting until there is meaningful transparency and Republicans can ensure all counting is done above board and by the law.”

    D’autres messages signalent que des intimidations sur les bureaux de décompte des votes commencent. Le plan républicain se mettrait-il en branle ce soir ?

    • Steve Patterson on Twitter:
      https://twitter.com/PattersonNBC/status/1324086177885003778

      https://video.twimg.com/ext_tw_video/1324086105549975552/pu/vid/1280x720/laOHt-egX3UHknnW.mp4

      Large, animated crush of “stop the count” protestors trying to push their way into TCF hall in #Detroit where ballots are being counted.

      They’re being blocked by guards at the door.

      Pizza boxes are pushed against the window to obstruct view. It’s tense.

    • Elections américaines 2020 : quand les chaînes d’info coupent l’antenne à Trump, qui se déclare vainqueur sans aucune preuve
      https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/04/elections-americaines-2020-quand-les-chaines-d-info-censurent-donald-trump_6

      Mardi soir, MSNBC et NBC n’ont pas laissé le président américain terminer l’allocution au cours de laquelle il assurait avoir remporté l’élection.

      En France, un tel acte ressemblerait à un crime de lèse-majesté. Pas aux Etats-Unis, où Donald Trump est connu pour ses embardées, ses outrances et ses mensonges. Mercredi 4 novembre tôt, heure française, alors que le résultat de l’élection présidentielle n’était toujours pas connu, deux chaînes d’information se sont permis d’interrompre le président américain, qui tenait pourtant une allocution très attendue.

      « Nous écoutons le président qui parle depuis la Maison Blanche, mais nous devons nous arrêter car il y a plusieurs affirmations qui ne sont tout simplement pas vraies », a justifié l’animatrice de NBC News, Savannah Guthrie. Donald Trump venait d’affirmer avoir « gagné cette élection » , tout en certifiant que des « fraudes » avaient pu entacher le scrutin.
      Même décision sur MSNBC, où Brian Williams a repris la parole alors que le candidat républicain parlait encore. Se disant « réticent » à l’idée de le couper, l’animateur s’est justifié en affirmant que ses déclarations n’étaient « pas fondées du tout ».

      Cet acte de censure n’est pas une première depuis l’arrivée de l’homme d’affaires au pouvoir en 2016. CNN, qui a laissé mercredi le président aller jusqu’au bout, tout en précisant que « pratiquement tout ce qu’a dit le président Trump n’était pas vrai » , s’était rebellé un an plus tôt.

      C’était le 18 juin 2019, lors du premier meeting de campagne de Donald Trump. Deux minutes après avoir pris la parole, le président embraye sur son sujet favori, la critique des médias. Les militants se mettent alors à scander « CNN sucks ! » (« CNN pue ! »). Six minutes après le début de la réunion, la chaîne coupe le signal. Du jamais-vu pour un président américain.

      A l’époque, il s’agit d’une rupture pour la chaîne d’information, longtemps accusée, malgré sa couleur progressiste, d’avoir fait le jeu de Trump, « en le mettant plus à l’antenne que Fox News, sous prétexte qu’il faisait de l’audience » , analyse Alexis Pichard, auteur de Trump et les médias, l’illusion d’une guerre, paru le 6 octobre (VA Editions).

      Désobéissance libératrice

      La désobéissance de CNN s’avère libératrice. Le 13 avril, Donald Trump diffuse, lors d’un point presse, un clip de propagande de l’action gouvernementale sur le Covid-19. MSNBC et CNN interrompent la diffusion. L’attitude des chaînes fait ensuite tache d’huile sur les réseaux sociaux. Au printemps, « d’abord Twitter puis Facebook suppriment certains messages présidentiels » , poursuit le chercheur.

      Si les chaînes d’information se permettent une telle insolence, c’est également parce que la mandature de Donald Trump les a remodelées en profondeur. Elles sont devenues beaucoup plus radicales. « Avant l’hystérisation des débats n’existait que sur Fox News. Maintenant, on la voit également sur les chaînes progressistes » , complète Alexis Pichard, qui en veut pour preuve ces journalistes de CNN qui n’hésitent pas à pleurer à l’antenne lors de certaines annonces du président des Etats-Unis, s’affranchissant complètement de leur obligation d’impartialité. Progressivement, la chaîne a « procédé à une purge des républicains pro-Trump, les remplaçant par des républicains qui lui sont hostiles. Les voix discordantes ont en partie disparu de l’antenne » , conclut le chercheur.

      Conséquence, les chaînes progressistes n’attirent plus que des sympathisants démocrates. Que MSNBC ou CNN démentent Donald Trump n’a donc plus beaucoup d’influence sur le reste de l’opinion publique.

  • Ces voitures qui tuent
    http://carfree.fr/index.php/2020/08/31/ces-voitures-qui-tuent

    Ralph Nader, avocat et homme politique américain – il se présenta quatre fois consécutives à l’élection présidentielle américaine, en particulier avec le Parti Vert – a joué un rôle important Lire la suite...

    #Fin_de_l'automobile #Insécurité_routière #Livres #Ressources #accident #consommation #constructeurs #detroit #general_motors #histoire #industrie #lobby #sécurité_routière #usa #volkswagen

  • Map: Population Change in the #Detroit Region 1960-1968 |

    DETROITography

    https://detroitography.com/2020/07/22/map-population-change-in-the-detroit-region-1960-1968

    Map: Population Change in the Detroit Region 1960-1968

    Detroit Redlining Map 1939 | DETROITography
    https://detroitography.com/2014/12/10/detroit-redlining-map-1939

    Part of Detroit’s history of racial discrimination is comprised on housing discrimination, which in turn contributed to job discrimination, interpersonal racism, and continued racial inequity of opportunity. These areas of Detroit were targeted for “urban renewal” in the 1960s which displaced thousands of black residents to public housing complexes. Today these areas of Detroit have more vacancy (see map) than others either because the redlined properties were managed by slumlords whose properties deteriorated (see map) more quickly or from renewal efforts that didn’t consider the displacement of black residents.

    The racial divisions we see in our neighborhoods today are the result of deliberate actions taken in the past. (State of Opportunity)

    This segregation of housing, which was legal up until the 1980s, also furthered school segregation and the inadequate education of Detroit’s black children. More from State of Opportunity:

    One of the clearest visual representations of how racist policies shaped our neighborhoods comes from a mapping project launched in the 1930s by the federal Home Owners’ Loan Corporation. The HOLC was created in 1933 in response to the Great Depression as a way to help stabilize the housing market in the U.S. It did so by refinancing home mortgages and reshaping the entire residential lending industry. Along the way, HOLC commissioned so-called “Residential Security Maps” for more than 200 U.S. cities. These maps served as a guide for home lenders, including banks and the Federal Housing Administration.

    #cartographie #cartoexperiment

  • L’ouvrage « Fitzgerald » de William Bunge est téléchargeable au format numérique. Publié suite aux soulèvements de Détroit (1967), il combine géographie et cartographie pour traiter des questions de justice socio-spatiale dans les villes US

    Project MUSE - Fitzgerald
    https://muse.jhu.edu/book/11514
    /book/11514/og_image.jpg

    This on-the-ground study of one square mile in Detroit was written in collaboration with neighborhood residents, many of whom were involved with the famous Detroit Geographical Expedition and Institute. Fitzgerald, at its core, is dedicated to understanding global phenomena through the intensive study of a small, local place.

    Beginning with an 1816 encounter between the Ojibwa population and the neighborhood’s first surveyor, William Bunge examines the racialized imposition of local landscapes over the course of European American settlement. Historical events are firmly situated in space—a task Bunge accomplishes through liberal use of maps and frequent references to recognizable twentieth-century landmarks.

    More than a work of historical geography, Fitzgerald is a political intervention. By 1967 the neighborhood was mostly African American; Black Power was ascendant; and Detroit would experience a major riot. Immersed in the daily life of the area, Bunge encouraged residents to tell their stories and to think about local politics in spatial terms. His desire to undertake a different sort of geography led him to create a work that was nothing like a typical work of social science. The jumble of text, maps, and images makes it a particularly urgent book—a major theoretical contribution to urban geography that is also a startling evocation of street-level Detroit during a turbulent era."

    William Bunge, the DGEI, & Radical Cartography | Counter Map Collection
    http://countermapcollection.org/paratexts/commentaries/william-bunge-dgei-radical-cartography

    “Radical cartography” is the preferred term of many activist map-makers working today, including Bill Rankin, Hackitectura, the Institute for Applied Autonomy, The Counter Cartographies Collective, Alexis Bhagat, Lize Mogel and others. In their incisive introduction to An Atlas of Radical Cartography, Bhagat and Mogel explain: “[w]e define radical cartography as the practice of mapmaking that subverts conventional notions in order to actively promote social change. The object of critique . . . is not cartography per se (as is generally meant by the overlapping term critical cartography), but rather social relations” (6). Craig Dalton and Liz Mason-Deese of the Counter Cartographies Collective argue similarly for “mapping as militant research.” “As autonomous, militant research,” they argue, “this mapping aims to foster cooperation among researchers and participants to practically intervene in real problems without attempting to marshal state or administrative power” (439).

  • #Gwendolyn_Warren and #Cindi_Katz in Conversation on Vimeo

    https://vimeo.com/111159306

    https://www.centerforthehumanities.org/programming/participants/gwendolyn-c-warren

    A conversation about the #Detroit_Geographical_Expedition_and_Institute (1968-72), a radical project of community based collaborative scholarship-activism and liberatory education, with Gwendolyn Warren, the project’s co-director, and Professor Cindi Katz. Warren shaped many of the DGEI’s mapping projects and was a leader of its extraordinary educational component, which brought hundreds of young people from Detroit to Michigan State University, where they formed a sort of autonomous university—revolutionary in its implications and not surprisingly short-lived, but with powerful repercussions nonetheless. While the focus in the current political era is too often on ‘stakeholders,’ relies heavily on the ‘non-profit industrial complex,’ and depends on ‘big data’ for developing policies, the DGEI offers a compelling example of democratizing the intentions, practices, and uses of research.

    The event will also feature an activist gallery of community collaborators.

    Cosponsored by Public Science Project, Advanced Research Collaborative (ARC), Antipode Foundation, Critical Social and Environmental Psychology Program, the Doctoral Program in Earth and Environmental Sciences and the Center for Human Environments.

    Voir aussi l’article de catherine d’Ignazio traduit en français :
    https://visionscarto.net/visualisation-donnees-feministe

    #féminisme #communauté #cartographie_radicale #cartographie_critique

  • La partita marittima di Gibilterra

    La carta inedita a colori della settimana è sullo Stretto di Gibilterra, uno dei più importanti colli di bottiglia del sistema globale dei traffici via mare. Il suo valore geostrategico è fuori discussione.

    Compresso fra le propaggini rocciose di Europa e Africa, lo Stretto è l’unico punto d’accesso naturale al Mar Mediterraneo e nel 2018 è stato solcato da oltre 80 mila imbarcazioni di ogni tipo e varietà. Già palcoscenico del confronto navale fra le principali potenze europee in età moderna, la sua rilevanza è esplosa soprattutto dopo l’apertura del Canale di Suez nel 1869, che lo elevò al rango di snodo cruciale delle rotte marittime intercorrenti fra gli oceani Atlantico, Indiano e Pacifico.

    Lo Stretto di Gibilterra è oggi dominato dalle potenze anglosassoni. La posizione preminente spetta al Regno Unito, forte della sovranità che mantiene sull’omonima Rocca. Assieme a Dover, Alessandria d’Egitto, Capo di Buona Speranza e Singapore, questa iconica fortezza in terra iberica era un tempo una delle cinque chiavi che chiudevano i domini globali di Sua Maestà britannica. Oggigiorno Gibilterra àncora la Gran Bretagna al Mediterraneo e le conserva il controllo del suo punto d’accesso occidentale, con buona pace delle sempiterne rivendicazioni spagnole.

    Lo Stretto è inoltre uno dei gangli vitali su cui si fonda l’informale impero dei mari americano. Il passaggio consente alla Superpotenza di muovere uomini e mezzi dall’Atlantico al Mediterraneo e di lì volgersi verso i teatri di crisi nordafricani, levantini e mediorientali. Le forze aeronavali degli Stati Uniti accedono e operano da Gibilterra in virtù della relazione speciale con l’alleato britannico, mentre la loro residuale impronta militare nell’adiacente territorio spagnolo (base navale a Rota e base aerea a Morón) certifica l’area prioritaria su cui insistono gli interessi europei di Washington.

    Sul versante meridionale del collo di bottiglia si collocano le due principali variabili suscettibili d’incidere sugli equilibri marittimi del passaggio.

    Primo, la crescita tumultuosa della portualità del Marocco di re Maometto VI, capace di riscrivere i rapporti di forza fra gli scali di Africa e bacino mediterraneo grazie all’affermazione del superporto di Tanger Med.

    Secondo, la crescente presenza cinese, per il momento circoscritta a corposi investimenti in tecnologia, logistica e commerci. Ma che in futuro potrebbe evolvere verso tentativi di acquisire influenza all’interno di una regione che resta cruciale per il successo dell’ambizioso progetto geopolitico di controglobalizzazione lanciato da Pechino, noto come nuove vie della seta.

    http://www.limesonline.com/carta-gibilterra-stretto-importanza-strategica-tanger-med/114448
    #Gibraltar #cartographie #visualisation #Détroit_de_Gibraltar #route_de_la_Soie #Méditerranée
    ping @reka

  • Remembering refuge. Between Sanctuary and Solidarity

    Remembering Refuge: Between Sanctuary and Solidarity is an oral history archive highlighting the stories of people from Haiti, El Salvador, and Guatemala, who crossed the Canada-US border to seek refuge.

    The borders between #Detroit and #Ontario, #New_York and #Quebec sit on the lands of the #Mwami, the #Potawatomi, the #Anishnabek, the #Peoria, the #Haudnesonee, the #Huron-Wendat, the #Mohawk, the St. Lawrence #Iroquois, and the #Abenaki.

    You are hearing a conversation between elders Ateronhiata:kon (Francis Boots) and Kanasaraken (Loran Thompson) of the Kahniakehaka (Mohawk) Nation in Akwesasne. They are sharing stories about the Canada-US border that crosses through their territories.

    https://www.rememberingrefuge.com
    #Canada #frontières #mémoire #USA #migrations #réfugiés #histoire_orale #audio #peuples_autochtones #Québec
    ping @reka

  • Crise dans le #Golfe : les enjeux géostratégiques du #détroit_d’Ormuz
    https://www.france24.com/fr/20190514-crise-golfe-enjeux-geostrategiques-detroit-ormuz-iran-oman-emirat

    Le détroit d’#Ormuz, qui permet aux navires de quitter le Golfe, est un petit bras de mer large de 50 km environ, 40 km dans sa partie la plus étroite. Ses eaux étant peu profondes (pas plus de 60 m de profondeur), les navires en provenance de l’océan Indien doivent emprunter un premier chenal de navigation entre les îles omanaises de Quoin et Ras Dobbah, en face de la péninsule du Musandam, avant de s’engager dans un chenal parsemé de trois îles : la Grande Tomb, la Petite Tomb et Abou Moussa. Ces dernières sont contrôlées par l’Iran depuis 1971, et revendiquées depuis par les Émirats arabes unis.

    C’est par ces chenaux de navigation, qui mesurent près de 3 km de largeur chacun, qu’ont transité plus de 18 millions de barils de #pétrole (brut et condensat) par jour pendant le premier semestre de 2018, soit plus de 35 % du pétrole transitant par voie maritime dans le monde, selon l’Agence d’information sur l’énergie du gouvernement américain (AIE). Un chiffre auquel il faut ajouter, selon un rapport du Service de recherches du Congrès américain, 4 millions de barils de produits pétroliers par jour, et plus de 300 millions de mètres cubes de #gaz naturel liquéfié (GNL) par jour.

    En moyenne, plus d’une trentaine de pétroliers et méthaniers quittent le Golfe par le détroit chaque jour, majoritairement en direction des pays asiatiques, notamment la Chine, le Japon, l’Inde et la Corée du Sud. Les pays de l’Union européenne et les #États-Unis figurent également parmi les clients des #pétromonarchies du Golfe. Selon les experts, une fermeture du détroit équivaudrait à retirer une dizaine de millions de barils de pétrole par jour du marché international. Par ailleurs, le détroit est également une porte d’entrée commerciale vitale pour les pays de la région, très dépendants des importations, ce qui en fait un des principaux corridors du #commerce international.

    Si ses eaux sont partagées entre la République islamique d’Iran et le sultanat d’Oman, le détroit d’Ormuz est un couloir international, et en principe tous les navires, quel que soit leur pavillon, bénéficient du droit de passage en transit, conformément à la Convention des #Nations_unies sur le droit de la mer, adoptée en 1982, et au droit international coutumier de la mer. Le Golfe est l’une des régions les plus militarisées au monde, qui concentre une grande partie des importations mondiales d’armement. De leur côté, les États-Unis disposent dans la région d’une forte présence militaire, à travers plusieurs bases hautement stratégiques. Ainsi la Ve Flotte américaine est stationnée à Bahreïn, tandis que le Qatar accueille la plus grande base aérienne américaine au #Moyen-Orient. La France, quant à elle, compte une base militaire à Abu Dhabi, dans les Émirats arabes unis. Ces derniers jours, le #Pentagone a dépêché dans la région un porte-avions, un navire de #guerre, des bombardiers B-52 et une batterie de missiles Patriot, évoquant des menaces de l’Iran ou de ses alliés contre des ressortissants ou des intérêts américains au Moyen-Orient.

  • « Actes de sabotage » contre deux pétroliers saoudiens
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/05/13/actes-de-sabotage-contre-deux-petroliers-saoudiens_5461284_3210.html

    Quatre navires de commerce ont été visés par des « opérations de sabotage » à proximité des eaux territoriales des Emirats arabes unis, a annoncé dimanche 12 mai le ministère des affaires étrangères émirati, ajoutant qu’il n’y a pas eu de victimes.

    L’incident s’est produit près de l’émirat du Foujeyrah, situé à la sortie du détroit d’Ormuz, voie maritime vitale pour le commerce du pétrole.

    Le ministre de l’énergie saoudien a déploré lundi que deux navires pétroliers saoudiens aient été victimes de « sabotage » et menacé la sécurité des livraisons de pétrole mondiales.

    Dans un communiqué transmis par l’agence de presse officielle saoudienne SPA, Khalid Al-Falih a expliqué que cette attaque n’avait fait aucune victime ni provoqué de déversement de pétrole. Des dommages importants ont été causés à la structure de l’un des deux navires, a-t-il précisé.

    Les Emirats n’ont fourni aucun détail sur la nature de ces actes de sabotage ni sur le pavillon des bâtiments visés. On ne dispose à ce stade d’aucune information sur les auteurs des ces « sabotages ». Aucune précision n’a pu être obtenue auprès du commandement de la 5e flotte américaine, basée au Bahreïn. « Soumettre des navires de commerce à des opérations de sabotage et menacer les vies des équipages est un développement dangereux », déclarait le ministère émirati dans un communiqué repris dimanche par l’agence de presse officielle WAM.

    • la dépêche Reuters initiale (le texte du Monde), 12/05 17h49, MàJ, 13/05 7h18 :

      UAE says four vessels subjected to ’sabotage’ near Fujairah port - Reuters
      https://www.reuters.com/article/us-emirates-fujairah-port-shipping-idUSKCN1SI0EG

      Four commercial vessels were targeted by “sabotage operations” near the territorial waters of the United Arab Emirates without causing casualties, the foreign ministry said on Sunday, without giving details of the nature of the sabotage.

      The incident occurred near the UAE emirate of Fujairah, one of the world’s largest bunkering hubs which lies just outside the Strait of Hormuz, the ministry said in a statement.

      Trading and industry sources said operations at Fujairah port ran smoothly on Sunday.

      The strait, a vital global oil and gas shipping route, separates the Gulf states and Iran, which has been embroiled in an escalating war of words with the United States over U.S. sanctions and the U.S. military’s regional presence.

      Subjecting commercial vessels to sabotage operations and threatening the lives of their crew is considered a dangerous development,” according to the statement that was carried by state news agency WAM.

      The statement, which did not identify the vessels beyond saying they were of various nationalities, said the incident did not result in spills. The UAE did not blame any country or other party for the operation.

      Regional tensions have increased, with Washington saying it was sending a U.S. aircraft carrier and other forces to the Middle East due to what it said were Iranian threats, while Tehran has called the U.S. military presence “a target” rather than a threat.

      The U.S. Navy’s Bahrain-based Fifth Fleet told Reuters it was aware of the UAE report but referred queries to the UAE authorities.

    • Un état antérieur de la dépêche (cf. chronologie relative) disparu depuis indiquait :
      UPDATE 1-UAE emirate of Fujairah denies media reports about blasts at Fujairah port

      cf. l’url du 3ème des liens ci-dessus :
      https://www.reuters.com/article/emirates-fujairah-port-shipping/update-1-uae-emirate-of-fujairah-denies-media-reports-about-blasts-at-fujai

    • État actuel de la dépêche (7h09), complétée par :

      Saudi Arabia says two Saudi oil tankers attacked near UAE waters - Reuters
      https://www.reuters.com/article/us-saudi-oil-tankers-fujairah-idUSKCN1SJ088

      Saudi Energy Minister Khalid al-Falih said in a statement that one of the two Saudi vessels attacked was on its way to be loaded with Saudi crude from Ras Tanura port for delivery to state-owned Saudi Aramco’s customers in the United States.

      The attack did not lead to any casualties or an oil spill but caused significant damage to the structures of the two vessels, said the statement carried on state news agency SPA.

      Trading and shipping sources identified the Saudi vessels as Bahri-owned very large crude carrier (VLCC) tanker Amjad and crude tanker Al Marzoqah. National Shipping Company of Saudi Arabia (Bahri) did not respond to a request for comment.

      Falih said the attack aimed to undermine maritime freedom and “security of oil supplies to consumers all over the world”.

      The international community has a joint responsibility to protect the safety of maritime navigation and the security of oil tankers, to mitigate against the adverse consequences of such incidents on energy markets and the danger they pose to the global economy,” he said.

      The U.S. Maritime Administration said in an advisory on Sunday that the incidents off Fujairah, one of the seven emirates that make up the UAE, have not been confirmed and urged caution when transiting the area. It said “the precise means of attack or sabotage is unknown”.

      On est sûr de rien, mais faites gaffe !

    • Amjad, à l’ancre à lège depuis le 2 mai, après un voyage Tianjin (11/04) - Fujairah (02/05)
      (indiqué par l’infobulle)

      Al Marzoqah, à l’ancre à lège, un peu plus au sud, après un voyage Yanbu (25/04) - Fujairah (07/05)
      (à la latitude de Global Project, à côté du navire bleu faisant route au nord)

      On notera qu’il y a pas mal de monde à l’ancre, en attente de chargement (les navires représentés par des marques rondes, les rouges sont des pétroliers)

      copie d’écran MarineTraffic

    • Explosions dans le port ? qui «  fonctionne normalement  » ?

      What happened in Fujairah ? Were there explosions and fire ? – Maritime Bulletin
      https://maritimebulletin.net/2019/05/12/what-happened-in-fujairah-were-there-explosions-and-fire

      Contradictory and confusing news on a very major accident in Fujairah, UAE, Gulf of Oman, started to circulate since afternoon May 12, claiming that there were several explosions in Fujairah port area, and that as a result, at least seven tankers were set on fire. UAE officials condemned these rumors as “fake news”, insisting that nothing happened, and that the port is working without any accidents of any kind, let alone series of explosions and fires.

      Later though, UAE admits there were accidents, describing them as “acts of sabotage”. In the evening UAE media Emirates News Agency published official press-release:

      ABU DHABI, 12th May, 2019 (WAM) — Four commercial ships were subjected to sabotage operations today, 12th May, near UAE territorial waters in the Gulf of Oman, east of Fujairah, the Ministry of Foreign Affairs and International Cooperation, MOFAIC, has announced.
      The Ministry said that the concerned authorities have taken all necessary measures, and are investigating the incident in cooperation with local and international bodies.
      It said that there had been no injuries or fatalities on board the vessels and that there had been no spillage of harmful chemicals or fuel.

      http://wam.ae/en/details/1395302762084

      Iranian PRESS TV claimed it identified tankers hit by explosions:
      Despite the UAE government’s denial, witnesses have emphasized that the blasts have taken place and some media sources have even went further, identifying a number of oil tankers hit by the explosions by their hull numbers as follows:
      Crude oil tanker AMJAD, IMO 9779800, dwt 300000, built 2017, flag Saudi Arabia.
      Crude oil tanker AL MARZOQAH, IMO 9165762, dwt 105084, built 1999, flag Saudi Arabia.
      Product tanker MIRAJ, IMO 9394741, dwt 7414, built 2007, flag Dominica.
      Product tanker A MICHEL, IMO 9177674, dwt 6711, built 2007, flag UAE..
      Product tanker FNSA 10, IMO 9432074, dwt 6453, built 2007, flag UAE.
      https://www.presstv.com/Detail/2019/05/12/595783/UAE-fujairah-sabotage-vessel

      Among allegedly struck tankers are one VLCC, one Aframax and three small tankers, most probably bunkering tankers.

      What happened exactly, how bad were explosions and fire, if there were any, and what definition “act of sabotage” means, how much true is indeed, the whole story, is so far anyone’s guess.

      At least three of abovementioned tankers, including VLCC and Aframax, are on the AIS, live, no interruptions. There are no auxiliary, or rescue, or fire, boats near them.

      Apparently, if there were “acts of sabotage” on or near at least three tankers listed above, first of all VLCC and Aframax, it didn’t happen in port, but on outer anchorage, so news on port being on fire, immersed in dense smoke, can be considered as fake news.

    • Plus tôt, Al Mayadeen, repris par Sputnik, annonçaient des explosions dans le port et la mention de survol d’avions français et états-uniens,…

      Des médias annoncent une série d’explosions dans un port émirati, les autorités démentent - Sputnik France
      https://fr.sputniknews.com/international/201905121041082126-port-emirati-fujairah-explosions-petroliers-feu

      Selon la chaîne de télévision al-Mayadeen, qui se réfère à des médias locaux, une série d’explosions a retenti ce dimanche 12 mai dans un port émirati de Fujaïrah. Le porte-parole des autorités locales a pourtant démenti ces informations, en affirmant que le port fonctionnait normalement.

      Plusieurs explosions puissantes ont retenti ce dimanche matin 12 mai dans le port de Fujairah, aux Émirats Arabes Unis, a annoncé la chaîne de télévision al-Mayadeen en se référant à des médias locaux. De sept à dix pétroliers seraient embrasés.

      Selon l’agence Mehr, des explosions se sont produites dans le port de Fujaïrah entre 4 et 7 heures du matin.

      Selon des témoins cités par le média, des avions de guerre américains et français survolaient le port au moment des explosions.

      Néanmoins, le porte-parole des autorités locales a démenti les informations diffusées par les médias qui faisaient état de plusieurs explosions.

      Puis Sputnik reprenait le communiqué des EAU

      Les Émirats informent que 4 bateaux ont été victimes de sabotage près de leurs côtes - Sputnik France
      https://fr.sputniknews.com/international/201905121041092056-emirats-arabes-unis-sabotage-bateaux

      Quatre navires de commerce ont été visés par des « opérations de sabotage » près des eaux territoriales des Émirats arabes unis, annonce la diplomatie du pays précisant qu’il n’y a pas eu de victimes.
      […]
      Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision al-Mayadeen a fait état de plusieurs explosions puissantes dans le port. Selon l’agence Mehr, des explosions se sont produites entre 4 et 7 heures du matin. Citant des témoins, le média a en outre affirmé que des avions de guerre américains et français survolaient le port au moment des explosions. Par la suite, le service de presse du gouvernement de l’émirat de Fujaïrah a démenti ces informations.

    • https://www.presstv.com/DetailFr/2019/05/13/595812/ptroliers-iran-golfe-persique-brut-bourse-mirats-arabes-unis-explosion

      La diplomatie iranienne a jugé inquiétant et regrettable l’incident survenu au port de Fujaïra aux EAU sur lequel elle demande l’ouverture d’une enquête.

      Le porte-parole de la diplomatie iranienne a demandé qu’on fasse toute la lumière sur les explosions qui se sont produites, dimanche 12 mai, à l’intérieur du port de Fujaïrah des Émirats arabes unis et qui ont détruit sept à dix pétroliers.

    • Actes de « sabotage » contre des navires de commerce au large des Emirats
      Reuters13 mai 2019 (Maher Chmaytelli et Alexander Cornwell, avec Rania El Gamal à Dubaï et Babak Dehghanpisheh à Genève ; Henri-Pierre André et Jean Terzian pour le service français)
      https://fr.news.yahoo.com/actes-sabotage-contre-des-navires-commerce-au-large-044507526.html

      (...) Dans un communiqué transmis par l’agence de presse officielle saoudienne SPA, Khalid al-Falih a indiqué que cette attaque n’avait fait aucune victime ni provoqué de déversement de pétrole. Des dommages importants ont été causés à la structure de l’un des deux navires, a-t-il précisé.

      Les Emirats n’ont fourni aucun détail sur la nature de ces actes de sabotage ni sur le pavillon des bâtiments visés. On ne dispose à ce stade d’aucune information sur les auteurs des ces « sabotages ». Aucune précision n’a pu être obtenue auprès du commandement de la Ve Flotte américaine, basée au Bahreïn.

      « Soumettre des navires de commerce à des opérations de sabotage et menacer les vies des équipages est un développement dangereux », déclarait le ministère émirati dans un communiqué repris dimanche par l’agence officielle de presse WAM.

      L’incident est survenu dans une phase d’escalade des tensions dans cette région du Golfe, où l’armée américaine a déployé des moyens militaires supplémentaires face à ce que Washington qualifie de menace iranienne.

      Sur Twitter, le député iranien Heshmatollah Falahatpisheh, qui préside la commission parlementaire de la Sécurité nationale, a estimé que ces explosions démontraient que la sécurité des Etats du Golfe est aussi fragile que « du verre ».

    • Bon, pas beaucoup de nouvelles précisions, mais quand même deux vidéos tournées sur place aujourd’hui dont il ressort clairement, surtout de la première, qu’il s’est bien produit quelque chose qui ressemble à des attaques. «  Sabotage  » ne semble pas du tout adapté. Ce sont des reportages de RT en arabe (à 18h aujourd’hui) et de Sky News en arabe.

      What happened in Fujairah ? Were there explosions and fire ? May 13 VIDEOS – Maritime Bulletin
      (version mise à jour par rapport à ce matin cf. supra)
      https://maritimebulletin.net/2019/05/12/what-happened-in-fujairah-were-there-explosions-and-fire

      Video showing damaged, listed tanker A MICHELL, and Norwegian tanker ANDREA VICTORY stern hull breach.

      https://www.youtube.com/watch?v=pxPjdMaRJP4

      On y parle de 4 navires (je ne comprends que quelques bribes)
      Le A Michell avec une légère gîte sur tribord et le Andrea Victory avec une nette perforation de son tableau arrière, le choc ayant provoqué le décrochement du O du nom du navire… À 2’00" on entrevoie la poupe d’un navire sous pavillon des ÉAU dont on ne peut distinguer le nom, masqué sous le bandeau et qui arbore à une drisse le pavillon Bravo (drapeau rouge) indiquant qu’il charge ou décharge des matières dangereuses, apparemment sur rade et non à quai à l’aide probablement du navire voisin qu’on entrevoit sur la droite

      Dans la 2ème vidéo, le reporter est filmé devant la proue du Al Marzoqah dont le flanc bâbord porte des traces de choc ou d’éraflure dont l’article suppose qu’elles peuvent résulter de l’attaque. On ne voit malheureusement aucun autre point de vue.
      https://www.youtube.com/watch?v=RHeijlXM3uI

      (note pour @gonzo, l’accent du reporter me paraît nettement plus compréhensible, en tous cas, j’en comprends un tout petit plus que dans la première)

    • Ici CBS News, reprenant les images du Al Marzoqah par Sky News, parle d’une explosion l’ayant endommagé sans traces apparentes et mentionne un autre navire attaqué par un objet flottant, ce qui correspond très exactement à ce que l’on peut voir du A Michell dans la vidéo de RT.

      CBS News parlent aussi de méchants ill wishers, sans autre précision…

      Iran news : « Sabotage attacks » on Saudi Arabia oil tankers near Fujairah port in UAE stoke fear of US-Iran conflict today - Live Updates - CBS News
      https://www.cbsnews.com/news/iran-news-saudi-arabia-sabotage-oil-tankers-fujairah-uae-fears-us-iran-conf

      (pas de lien externe vers la vidéo)

  • 30.2 Mixed by Snooba
    http://www.radiopanik.org/emissions/ftp/30-2-mixed-by-snooba

    Now dreams rise over like the wind and shine so easily But time falls quickly, and worries fall away so slowly. So let the rage of your fears dance around and under your legs. For the world is falling asleep, calling for the colors of their dreams.

    Broadcasted on radio Panik (Brussels-Be)

    radio Grenouille (Marseille) Canal B (Rennes-Fr) C’rock (Vienne-Fr) Diversité FM (Dijon-Fr) LNFM (LLN-Be) You FM (Mons-Be) Woot (Marseille) Campus FM (Toulouse-FR)

    #detroit #techno #electro #house #religion #acid #deep #spiritualité #deep_techno #minimal #detroit,techno,electro,house,religion,acid,deep,spiritualité,deep_techno,minimal
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/ftp/30-2-mixed-by-snooba_06533__1.mp3

  • El Ejército desplegará en el Estrecho drones Predator comprados a EEUU para vigilar las pateras

    El Ejército del Aire pondrá a prueba sus nuevos drones ’Predator B’, que recibirá este verano, en el Estrecho de Gibraltar. La misión: vigilar la llegada de pateras y narcolanchas a la provincia de #Cádiz.

    España recibirá este verano los tres primeros drones ‘#Predator-B’ comprados a Estados Unidos. El Ejército del Aire, que se hará cargo de ellos, ya tiene una misión encomendada: la vigilancia de las aguas del Estrecho para suplir la falta de medios en la lucha contra el tráfico de personas y estupefacientes.

    El Ejército del Aire tiene previsto utilizar los drones ‘Predator-B’ que va a recibir en los próximos meses en misiones de vigilancia del Estrecho de Gibraltar. Los aparatos, que tendrán su base estable en Talavera la Real (Badajoz), operarán en el Golfo de Cádiz. Así lo admiten a OKDIARIO fuentes militares próximas a la gestión de estos sistemas.

    Una de las primeras tareas para las que se utilizarán estos aviones no tripulados será la lucha contra la inmigración ilegal en aguas del Estrecho. Los medios que tiene a su disposición ahora mismo la Guardia Civil son insuficientes y, a pocos meses de que comience la temporada de pateras, no se han registrado mejoras por parte del Ministerio del Interior. Se espera un verano ‘caliente’, “posiblemente más que el anterior” indican fuentes de la seguridad del Estado.

    El despliegue de estos drones en el Estrecho será la primera misión que se les encomiende a las tripulaciones del Ejército del Aire encargadas de los Predator. Llevan años acudiendo a formarse a bases militares en Estados Unidos.

    La vigilancia del Estrecho, explican fuentes militares a OKDIARIO, servirá “para poner en práctica todo lo aprendido” durante el proceso de formación de los operadores. Los aparatos serán operados desde puestos situados en la base de #Talavera_la_Real. “Además de familiarizarse con su uso, prestarán un servicio muy necesario”, explican. Se calcula que podrían estar operativos en el último tramo de 2019.

    Tecnología punta

    Los nuevos drones del Ejército del Aire, uno de los modelos más avanzados de cuantos hay en servicio en todo el mundo, han costado unos 216 millones de euros. En el paquete va incluido un sistema de cámaras para vigilancia y un potente radar de largo alcance. Tienen capacidad para ir armados con misiles, pero los que ha adquirido España aún no tienen esa capacidad.

    El preso de los ‘Predator B’ supera las dos toneladas –sin carga extra- y tienen una envergadura de punta a punta de 20 metros. Pueden volar a velocidades de alrededor de 400 kilómetros por hora durante unas 14 horas. Eso les permite cubrir distancias de cerca de 2.000 kilómetros. Suficiente para operar con flexibilidad en el Estrecho.

    Los Predator trabajarán en misiones de vigilancia junto con los aviones de patrulla marítima ‘#P.3_Orión’ que las Fuerzas Armadas llevan años utilizando en el Estrecho.

    Los ‘P.3 Orión’ son capaces de volar durante más de doce horas ininterrumpidas y disponen de una red de sensores capaces de localizar a una pequeña embarcación –como una patera- a kilómetros de distancia. Incluso de noche o con condiciones meteorológicas extremas.


    https://okdiario.com/espana/ejercito-desplegara-estrecho-drones-predator-comprados-eeuu-vigilar-patera
    #militarisation_des_frontières #Méditerranée #Espagne #drones #asile #migrations #réfugiés #fermeture_des_frontières #frontières #complexe_militaro-industriel #armée #surveillance #Détroit_de_Gibraltar

    ping @isskein @karine4

  • Une œuvre murale commandée par la Works Progress Administration’s Federal Art Project à l’artiste Marvin Berbohm alors qu’il avait 28 ans, et destinée à décorer un des murs de la section technologique de la bibliothèque publique de détroit.

    « Automotive Industrie », 1940 - Marvin Berbohm (1908-1981)
    National Portrait Gallery, Washington.

    #Art #Peinture #États-Unis

  • Border Patrol arrests on the rise in #Detroit sector of northern US border

    Arrests of undocumented immigrants have jumped over the last two years in the Detroit sector of the northern U.S. border.

    According to U.S. Border Patrol statistics, there were 1,930 arrests in FY 2018 (October 1st through September 30). That’s more than two and one half times the number from two years earlier and the three years before that. About two thirds of those arrested in FY 2018 were from Mexico.

    “The Detroit sector encompasses 863 miles of international border with Canada,” said Kristoffer Grogan, a spokesman for U.S. Customs and Border Protection in Michigan. “So our area of responsibility starts on the northern side of Lake Superior and goes all the way down to just outside of Cleveland.”

    According to Grogan, Detroit sector Border Patrol has arrested 633 undocumented immigrants so far in FY 2019, from October 1, 2018 through February 28, 2019.

    “Over the past few years we’ve enhanced our border security operations through better information-sharing, whether that be with our local law enforcement partners or even our Canadian partners to the North,” said Grogan.

    Grogan said other reasons for the more recent increase in arrests are more border patrol agents and technologies like remote surveillance cameras.

    Grogan said the number of arrests in the Detroit sector have fluctuated significantly over the last two decades, with arrests in the early 2000’s slightly higher than last year’s.

    Border patrol arrests of undocumented immigrants in the Detroit sector are a tiny fraction of such arrests nationwide. In FY 2018, there were almost 4 million arrests made at the Southwest border. That compares to 4,316 at the Northern border, of which 1,930 were from the Detroit sector.

    https://www.michiganradio.org/post/border-patrol-arrests-rise-detroit-sector-northern-us-border
    #Canada #frontières #USA #Etats-Unis #réfugiés #asile #migrations #statistiques #chiffres #Michigan

  • Fade to Pleasure 15.2
    http://www.radiopanik.org/emissions/ftp/fade-to-pleasure-15-2-

    Fragments of melody and memory orchestrated into densely layered tapestries; a deeply emotional study on a life characterised by a shifting relationship to electronics. hostex & Mixed by Snooba- From Brussels with Love !

    #mix #detroit #indie #letfield #deep_snooba #mix,detroit,indie,letfield,deep_snooba
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/ftp/fade-to-pleasure-15-2-_05952__1.mp3

  • Fade to Pleasure 14.2
    http://www.radiopanik.org/emissions/ftp/fade-to-pleasure-14-2-

    Even breaking atoms collapsing everything And lowering yourself back to earth Tonight inches equal aeons Here in this place Where no one ever goesI watch the universe crushIn my palm I witnessthe strength of megallactic clouds I am alive Because I snatched only the essence of the galaxies bleeding your skin is perfect

    DJ Dash Stories of my heart ache J Dilla Won’t Do (Instrumental) Takeleave Away From Here Edamame Where We Started Subjoi Paradise feat Adam Emil Subjoi Hold On Das Carma Die Vision (Original Mix) PQM The Flying Song (Ivan James Remix) Das Carma Right By Your Side (Original Mix) Ethiopian Chyld At Peace Will Saul By Your Side (Original Mix) Emilie Nana I Rise (Danny Krivit Extended Vocal Dub Edit) Flamingo Pier Find Your Way (Earthboogie Remix) Zaid 24 Hours

    David (...)

    #detroit #Snooba #deep #hop #downtempo #trip #ether #breakbeats #detroit,Snooba,deep,hop,downtempo,trip,ether,breakbeats
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/ftp/fade-to-pleasure-14-2-_05933__1.mp3

  • Chassé
    http://www.radiopanik.org/emissions/mix-delivery/chasse-

    Another great music year is ending and Good bumpin present a penultimate guest mix on the series for this year recorded by the DJ / producing duo Chassé based in Liège, Belgium with releases on the infamous Rose Records, Night Shift Records and Big Bait Records. Chassé music taste is a blend of genres with hypnotical groove, jazz and music may be on the way between #chicago and #detroit. For this episode, the boys take us for a one hour journey of #deep cuts mixed strictly on vinyl, enjoy the ride and stay tuned !

    #idm #detroit,idm,deep,chicago
    http://www.radiopanik.org/media/sounds/mix-delivery/chasse-_05825__1.mp3