#e

  • Normare gli spyware? In Ue non si garantisce neanche il minimo: la trasparenza
    https://irpimedia.irpi.eu/sorveglianze-mancanza-regolamento-trasparenza-spyware-europa

    Le elezioni del nuovo Parlamento europeo danno la maggioranza al PPE. Che si è accontentato sugli spyware di quanto fatto, nonostante le nuove regole siano rimaste solo su carta. E i Paesi non garantiscono trasparenza L’articolo Normare gli spyware? In Ue non si garantisce neanche il minimo: la trasparenza proviene da IrpiMedia.

    #Diritti #Europa #Politica #Sorveglianza

  • Faut-il une trêve des nouveautés pour faire la guerre à la surproduction ?
    https://actualitte.com/article/117652/librairie/faut-il-une-treve-des-nouveautes-pour-faire-la-guerre-a-la-surproduction

    Environ 300 nouveautés par jour. C’est le chiffre lâché par le Syndicat de la Librairie française, à l’occasion d’une conférence anticipant les principales thématiques des Rencontres nationales de la librairie. « Nous avons besoin d’une prise de conscience [des] effets non vertueux [de la surproduction] par les éditeurs, les distributeurs et les diffuseurs : une baisse drastique de la production, collective, serait très saine. Elle nous permettrait de faire notre métier d’une manière plus qualitative que quantitative », lançait Amanda Spiegel, vice-présidente du SLF et présidente de sa commission commerciale.

    Le malaise de la profession est réel, mais pas vraiment récent. Depuis plusieurs années, la question de la surproduction obsède la chaine du livre, qui ne trouve pas de réponse définitive à ce dilemme. La profusion des publications serait un signe de la bonne santé du secteur, de la diversité éditoriale et de la liberté d’expression, mais elle est en réalité le fait des grands groupes éditoriaux, qui inondent le marché pour garantir la profitabilité de leur entreprise.

    Les chiffres du Syndicat national de l’édition lui-même — pourtant piloté par les grands groupes — fournissent tout de même une indication : l’inflation de la production serait principalement imputable aux groupes éditoriaux avec le plus important chiffre d’affaires, de Hachette à Editis, en passant par Gallimard, Albin Michel et consorts, plus qu’aux créations d’une multitude de petites structures.

    Les données remontent à 2012 et 2013, révélées en 2015, mais elles restent sans doute pertinentes : « [E]ntre 2012 et 2013, le nombre de nouveautés produites par les cinq plus importantes maisons d’édition adhérentes au SNE a augmenté de 23,3 % contre 0,3 % en moyenne pour les autres. »

    #Librairie #Edition #Surproduction #Ecologie_livre

  • Contre l’extreme-droite dans la rue et dans les urnes (divers textes)
    Nouveau Front Populaire et Contrat de législature
    Le 23 juin prochain, nous sonnerons les alertes féministes
    Déclaration de la MMF France
    URGENCE, face à la montée de l’extrême-droite nous faisons le choix d’un espoir de construction sociale et politique libre, juste, solidaire, hors des dominations de l’argent et du masculin triomphant, machiste et misogyne
    Planning familial : Féministes solidaires et en colère : résistons !
    Fondation des Femmes : Message d’espoir pour une société de l’égalité et de la liberté
    Le collectif J’y suis J’y vote ! se mobilise contre l’extrême-droite et appelle à intégrer le Droit de Vote dans le programme du Nouveau Front Populaire
    Solidarité, écologie et justice : le Front populaire, notre espoir commun
    Sarah Durocher : Résistons contre l’extrême droite !
    Acrimed : Médias et extrême droite : de l’accélération au basculement
    Sophie Binet : « La dynamique populaire n’arrivera pas d’en haut »
    UFISC : Mobilisation contre l’extrême-droite, pour une alternative forte, solidaire et populaire !
    Pour un soulèvement antifasciste
    Caroline de Hass : 1. Battre le RN - 2. Changer la gauche
    Union syndicale Solidaires : Pour la démocratie et la justice sociale, faire front contre l’extrême-droite !
    « Nous, dissidents en exil, appelons le pays de Voltaire à faire barrage contre l’extrême droite »
    Le RES avec le Front populaire
    CAALAP : Contre l’école fasciste du RN
    Tribune : des sportives et sportifs appellent à voter contre l’extrême-droite

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2024/06/17/contre-lextreme-droite-dans-la-rue-et-dans-les

    #extremedroite #frontpopulaire

  • EU-Lieferkettenrichtlinie : Familienunternehmer begrüßen FDP-Nein
    https://www.familienunternehmer.eu/presse-news/pressemitteilungen/detail/article/eu-lieferkettenrichtlinie-familienunternehmer-begruessen-fdp-nei
    Les très riches familles allemandes défendent ses profis acquis par le travail des enfants.

    Ses membres profitent depuis toujour du travail des enfants.
    https://www.telepolis.de/features/Deutschland-profitiert-bis-heute-von-Kinderarbeit-und-schaut-weg-9762020.h

    Communiqué de presse de l’association Die Familienunternehmer

    01.02.2024

    Ostermann: Ein solch klares Nein wie das der FDP-Minister wünschen wir uns auch von Wirtschaftsminister Robert Habeck

    Finanzminister Christian Lindner und Justizminister Marco Buschmann erklärten in einem Brief zur EU-Lieferkettenrichtlinie, dass sie das Ergebnis der Beratungen zwischen EU-Kommission, Parlament und Mitgliedsländern nicht mittragen können. Folglich wird die Bundesregierung den EU-Plänen nicht zustimmen können. Das begrüßen DIE FAMILIENUNTERNEHMER.

    Marie-Christine Ostermann, Präsidentin der Familienunternehmer: „Die Minister zeigen in ihrem Schreiben auf, dass durch die jüngsten Kompromisse des Trilogs weitere unabsehbare Risiken und Belastungen für die Unternehmen hinzugekommen sind. Eine so verkorkste Regulierung muss neu aufgesetzt werden. In dieser Form darf es zu Recht keine Zustimmung geben. Ein solch klares Nein der FDP-Minister wünschen wir uns auch von Wirtschaftsminister Robert Habeck, denn die EU-Lieferkettenrichtlinie wird bei drohenden Bürokratiebelastungen im Mittelstand als erstes genannt.

    Die politisch verursachte ökonomische Standortschwäche, die in ganz Europa zu beobachten ist, hat unser Land bereits in die Rezession getrieben. Daher ist es richtig, die extrem bürokratische und daher unnötig teure CSDDD (Corporate Sustainability Due Diligence Directive) zu stoppen, um sie an die aktuellen Bedingungen anzupassen.

    Natürlich ist ohne jedes Wenn und Aber der weltweite Schutz der Menschenrechte wichtig und richtig. Doch diesen ist überhaupt nicht geholfen, wenn sich verantwortungsvolle deutsche Unternehmen aufgrund eines schlecht gemachten Gesetzes aus den internationalen Lieferketten zurückziehen und das Feld Unternehmen aus Ländern überlassen müssen, die es weder mit den Menschenrechten noch mit dem Umweltschutz so genau nehmen. Damit wäre niemandem geholfen. Im Gegenteil.“

    Portrait | Die Familienunternehmer
    https://www.familienunternehmer.eu/ueber-uns/portrait.html

    Als politische Interessenvertretung der Familienunternehmer haben wir uns in den vergangenen sieben Jahrzehnten zu einem anerkannten und gefragten Ratgeber der Politik sowie zu einem bedeutenden Unternehmernetzwerk entwickelt.
    Unsere Mitglieder haben ein Unternehmen, das sich maßgeblich in Besitz ihrem und oder weiterer Familien bzw. in ihrem alleinigen Besitz befindet. Bei börsennotierten Unternehmen muss die Familie bzw. die Einzelperson mindestens über 25 Prozent der Stimmrechte verfügen.

    Weitere Voraussetzungen sind:

    die Vollendung des 40. Lebensjahres
    mindestens 1 Million Euro Jahresumsatz und 10 Mitarbeiter/Innen
    Eintrag ins Handelsregister oder in eine Handwerksrolle

    #Allemagne #exploitation #travail #enfants #capitalistes

  • L’historien de l’art Georges Didi-Huberman explique la fabrique de nos affects par les images - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=DUNo6xZkaCo&t=16s

    Comment qualifier nos émotions ? Que faisons-nous de notre peur, de notre colère ?
    Comment dresser une Histoire des émotions ? Se servant d’œuvres d’art, d’images et puisant dans différents épisodes de l’Histoire, le philosophe et historien de l’art Georges Didi-Huberman déplie la fabrique de nos affects. Il est l’invité de Géraldine Mosna-Savoye et Nicolas Herbeaux.

    Visuel de la vignette : photo de « Le Triomphe de la volonté », film de propagande nazie tourné par Leni Riefenstahl lors congrès de Nuremberg du NSDAP de 1934.

    #histoiredelart #photo #emotions

  • Kylian Mbappé espère être « encore fier de porter » le maillot de l’équipe de France le 7 juillet, après les élections législatives

    Sans mentionner explicitement le Rassemblement national, le capitaine des Bleus a appelé, dimanche, à « faire le bon choix » face aux « idées qui divisent » lors des prochaines échéances électorales.

    Par Alexis Delcambre (Düsseldorf, envoyé spécial)
    Publié le 16 juin 2024
    https://www.lemonde.fr/sport/article/2024/06/16/kylian-mbappe-espere-etre-encore-fier-de-porter-le-maillot-de-l-equipe-de-fr

    Après Marcus Thuram, la veille, c’est le capitaine de l’équipe de France, Kylian Mbappé, qui s’est engagé dans la bataille des élections législatives, dimanche 16 juin, lors d’une conférence de presse à Düsseldorf (Allemagne), à la veille du premier match de l’équipe de France dans l’Euro 2024, contre l’Autriche. (...)

    #électionsLégislatices2024

  • Mobilisation sociale et antifa - 16 juin - FGTB Bruxelles
    https://www.fgtbbruxelles.be/mobilisation-sociale-et-antifa-16-juin

    Appel unitaire à une manifestation antifasciste le 16 juin 2024 à #Bruxelles Le résultat des élections du dimanche 9 juin prochain, avec une montée de l’extrême droite dans notre pays et un peu partout en Europe, s’annonce douloureux pour le monde du travail, pour la jeunesse, les migrant.e.s, les précaires et tous.tes les opprimé.e.s. La #Belgique doit se préparer à un nouveau dimanche noir. S’il se profile clairement en Flandre, avec une #extrême_droite première dans les sondages, nous verrons ce qu’il en sera de la Belgique francophone. Restera-t-elle un îlot de résistance à la montée de l’extrême droite ? Nous n’en avons aujourd’hui aucune garantie. Bruxelles, qui accueille les institutions européennes, est quant à elle devenue un terrain de prédilection pour la stratégie de “normalisation” de l’extrême droite, symbole de sa volonté d’accéder au pouvoir.

    + concert à l’issue de cette manif antifa avec les binamé entre autre...
    la suite du programme sur l’agenda d’Aredge https://www.aredje.net/agenda


    2 mois plus tard ils seront pas loin de chez moi pour un festival déparaillé
    #musique #concert

  • Le pouvoir d’achat en Algérie, sujet évité par les officiels.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4628

    La citoyenneté aplatie, un tissu humain désorganisé et une société civile auxiliaire ainsi que servile aux bureaucrates qui tiennent le pouvoir, l’Algérie recèle les vieilles disparités sociales. Le pouvoir d’achat érodé par une galopante inflation, la crise induit les pires injustices alors que les syndicats ne s’impliquent guère. Cependant, les partis composés d’opportunistes et d’aventuriers courent derrière les postes et le chapardage de la rente... #Contact

    / Maghreb, Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Africa, population, société , Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, économie , chômeurs, emploi, social, syndicat, revendication, jeunesse, travailleurs, (...)

    #Maghreb,Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #économie_ #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage

  • Marine Le Pen salue le choix de Serge Klarsfeld, qui préfère le RN à la France insoumise

    Marine Le Pen salue dimanche le choix de l’historien et avocat Serge Klarsfeld, grand défenseur de la cause des déportés juifs de France, qui a annoncé la veille qu’en cas de duel avec La France insoumise lors des législatives, il voterait pour le Rassemblement national (RN), qui a « fait sa mue » et qui « soutient les juifs ».

    https://www.lemonde.fr/politique/live/2024/06/16/en-direct-elections-legislatives-2024-dernier-jour-pour-les-depots-de-candid

    #électionsLégislatices2024

  • Pollution et mise en danger de la vie d’autrui, comment l’industriel Arkema « prépare sa défense » depuis des années

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/enquete-pfas-depuis-des-annees-arkema-prepare-sa-defens

    Cet article, écrit dans le contexte de la vallée de la chimie à Lyon, révèle que l’industriel savait depuis plus de 10 ans :
    – que les PFAS était problématiques
    – qu’ils étaient rejetés dans l’environnement
    – comment les filtrer

    Mais a attendu que le scandale arrive.

    “Les sociétés cotées en bourse sont obligées de donner la priorité aux bénéfices à court terme, ce qui les empêche de prendre des mesures coûteuses qui ne sont pas absolument requises par la réglementation ou la législation, même si ces mesures sont nécessaires pour protéger la santé des travailleurs ou la santé publique”, décode encore Alissa Cordner [sociologue]

    Conclusion ? On continue de confier la décision de produire à l’économie marchande ?

    “Lorsqu’une entreprise dispose d’une technologie dont elle sait qu’elle peut contribuer à éviter des effets nocifs sur la santé humaine, ses responsabilités en matière de droits de l’homme l’obligent à appliquer cette technologie afin d’assurer cette protection” [Marcos Orellana, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et les produits toxiques, ]

    Oui mais comme le but de tout entreprise est de gagner plus d’argent, cette responsabilité ne vient même pas à l’idée des gens qui y travaillent (lire l’article pour le comprendre).
    Beaucoup de révélations dans cet article qui vient de paraître :

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/enquete-pfas-depuis-des-annees-arkema-prepare-sa-defens

    On y apprend qu’en interne l’industriel savait depuis plus de 10 ans que :
    – que les PFAS était problématiques
    – qu’ils étaient rejetés dans l’environnement
    – comment les filtrer

    Mais a attendu que le scandale arrive.

    “Les sociétés cotées en bourse sont obligées de donner la priorité aux bénéfices à court terme, ce qui les empêche de prendre des mesures coûteuses qui ne sont pas absolument requises par la réglementation ou la législation, même si ces mesures sont nécessaires pour protéger la santé des travailleurs ou la santé publique”, décode encore Alissa Cordner [sociologue]

    Conclusion ? On continue de confier la décision de produire à l’économie marchande ?

    “Lorsqu’une entreprise dispose d’une technologie dont elle sait qu’elle peut contribuer à éviter des effets nocifs sur la santé humaine, ses responsabilités en matière de droits de l’homme l’obligent à appliquer cette technologie afin d’assurer cette protection” [Marcos Orellana, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et les produits toxiques, ]

    Oui mais comme le but de tout entreprise est de gagner plus d’argent, cette responsabilité ne vient même pas à l’idée des gens qui y travaillent (lire l’article pour le comprendre).

    Si responsabilité il y a, elle se loge dans la banalité de l’organisation de toute production marchande.

    Et non, contrairement à ce que disait Nicolas Thierry (1) lors de l’élaboration de la loi contre le PFAS, il n’est pas normal de confier la fabrication des objets de notre quotidien à l’absurde contrainte de gagner plus d’argent.

    #pfas #capitalisme-en-roue-libre

    (1) https://youtu.be/EzVmzDVfDPQ?t=103

  • La justice sociale au Maroc, l’accès aux droits est aux riches.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4627

    Quatre Marocains sur dix (39 %) déclarent que l’écart de richesse s’est creusé par rapport à l’année dernière. Ce niveau représente une diminution de 5 points par rapport à 2022, où 44 % des répondants disaient la même chose. Ceux qui peuvent couvrir leurs dépenses sont deux fois plus susceptibles d’exprimer leur confiance que leurs homologues qui ont du mal à couvrir leurs dépenses (46 % contre 22 %). #nationale,_fait_politique,_une_et_première_page,_médias,_actualité,_pays,_france,_afrique,_maghreb

    / Maghreb, Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Africa, population, société , Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, économie , fait divers, société, fléau, délinquance, religion , Journalisme, presse, (...)

    #Maghreb,Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société #Afrique,Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #économie_ #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion #Journalisme,_presse,_médias

  • France culture et le FN

    L’invité du jour de Sens politique (la nouvelle émission de cirage de pompes hebdomadaire évoquée ce matin) était Fabrice Legerri, 56 ans, énarque, ex-chairman de Frontex, tout nouveau député européen et directeur de campagne de Bardella pour les législatives.

    Notre harpie de présentatrice sera odieuse durant 45 minutes, lui coupe la parole toutes les 30 secondes, limite l’insulte... On l’entend déjà rouler sa caisse ensuite « Vous avez entendu comme je l’ai ruiné... »

    L’énarque matois reste de marbre, toujours courtois, seul dérapage quand il qualifie le Front pop de complice des assassins du Hamas.

    Pour le reste il l’emporte aux points haut la main.

    Les arrogantes simagrées de la « gauche morale » sont un désastre, ce qui confirme le bien fondé de la tribune de la créatrice du Théâtre du soleil.

    https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/sens-politique/fabrice-leggeri-rn-nous-traiterons-les-retraites-dans-un-second-temps-32

  • Migration pour le développement : Le ministre Ndeye Khady D. Gaye salue les opportunités offertes aux jeunes
    https://www.dakaractu.com/Migration-pour-le-developpement-Le-ministre-Ndeye-Khady-D-Gaye-salue-les-

    Migration pour le développement : Le ministre Ndeye Khady D. Gaye salue les opportunités offertes aux jeunes
    La clôture du Programme Migration pour le Développement a enregistré un bilan positif pour l’Emploi des Jeunes au Sénégal. Organisée par l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ), la cérémonie a vu la participation de nombreuses personnalités, notamment Mme Khady Diene Gaye, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, qui a présidé l’événement ainsi que l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Sénégal M. Sonke Siemon et des partenaires.
    Lancé en 2017, le Programme Migration pour le Développement a marqué une étape cruciale dans la gestion des questions migratoires au Sénégal. L’une des réalisations majeures du programme est la mise en place du Centre Sénégalo-Allemand d’information sur l’emploi, la Migration et la Réintégration (CSAEM). Ce centre a permis à l’ANPEJ d’adopter une approche proactive face aux défis migratoires, en offrant des sessions de sensibilisation, de formation et des dispositifs d’aide à l’emploi.
    Lors de son allocution, Mme Khady Diene Gaye a souligné l’importance de telles initiatives pour le développement économique et social du pays. « Le CSAEM a joué un rôle déterminant en fournissant aux jeunes et aux migrants de retour des opportunités concrètes pour leur réintégration et leur insertion professionnelle », a-t-elle déclaré. Elle a également salué la coopération allemande pour son soutien continu et son engagement en faveur de l’emploi des jeunes.
    Le Programme a notamment permis la mise en place de bourses de stage et l’appui matériel pour les migrants de retour, des initiatives qui ont contribué à améliorer les perspectives professionnelles de nombreux jeunes Sénégalais. Plusieurs bénéficiaires présents à la cérémonie ont témoigné de l’impact positif du programme sur leur parcours professionnel. « Grâce à la bourse de stage obtenue par le biais du CSAEM, j’ai pu acquérir des compétences précieuses qui m’ont aidé à trouver un emploi stable », a confié Mamadou Diop, l’un des bénéficiaires.
    La clôture du programme marque la fin d’une phase, mais Mme Khady Diene Gaye a insisté sur la nécessité de continuer sur cette lancée. « Nous devons capitaliser sur les acquis de ce programme et redoubler d’efforts pour offrir à nos jeunes des perspectives d’avenir prometteuses », a-t-elle conclu.

    #Covid-19#migration#migrant#senegal#developement#retour#jeunesse#CSAEM#emploi#allemagne#sante

  • Tunisie : pourquoi l’Europe ferme les yeux sur les dérives autoritaires du président Kaïs Saïed
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2024/06/14/tunisie-pourquoi-l-europe-ferme-les-yeux-sur-les-derives-autoritaires-du-pre

    Tunisie : pourquoi l’Europe ferme les yeux sur les dérives autoritaires du président Kaïs Saïed
    Par Monia Ben Hamadi (Tunis, correspondance)
    Il a finalement décliné l’invitation. Convié au sommet du G7, qui se tient du jeudi 13 au samedi 15 juin dans le sud de l’Italie, le président tunisien, Kaïs Saïed, sera représenté par le chef du gouvernement, Ahmed Hachani. Aucune explication n’a été avancée alors que les relations entre Rome et Tunis sont au beau fixe. Georgia Meloni, la présidente du Conseil italien, s’est rendue en Tunisie à quatre reprises en moins d’un an. Et Kaïs Saïed, malgré sa dérive autoritaire, reste un interlocuteur à ménager pour les Occidentaux.
    Leur relative indulgence tient à la priorité donnée par l’Union européenne (UE) au contrôle des flux migratoires, particulièrement en provenance de la rive sud de la Méditerranée, dans le cadre du mémorandum d’entente signé le 16 juillet 2023 avec la Tunisie. Les récentes crispations liées aux inquiétudes exprimées par l’UE, la France et les Etats-Unis à la suite de la vague d’arrestations de journalistes, d’avocats et de responsables d’ONG, en mai, n’ont pas fondamentalement altéré cette relation.
    Certes, les critiques de Bruxelles, Paris et Washington ont suscité la colère de Kaïs Saïed, qui a convoqué les ambassadeurs concernés et réaffirmé le refus de toute ingérence étrangère. Mais côté européen, on a préféré temporiser et laisser passer l’orage. Et pour cause : la coopération entre la Tunisie et l’UE en matière de contrôle des flux migratoires montre des résultats. Depuis le début de l’année, moins de 23 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, contre près de 60 000 durant la même période en 2023.
    En mai, le ministre tunisien de l’intérieur, Kamel Feki (limogé depuis), avait confié aux parlementaires, lors d’une audition à huis clos, que les frontières étaient étroitement surveillées en réponse aux demandes de certains dirigeants européens à l’approche des élections européennes, selon des révélations du journal Acharaa El Magharibi confirmées par le député Yassine Mami.
    « L’Italie a toujours plaidé pour garder des liens avec Kaïs Saïed et continue de miser sur lui pour assurer la stabilité du pays, analyse Hamza Meddeb, chercheur au cercle de réflexion Carnegie Middle East Center. Dans l’ensemble, les capitales européennes privilégient aujourd’hui une approche transactionnelle, avec comme priorités la migration, la sécurité ou l’énergie. Si le prix à payer est de fermer les yeux sur l’absence de calendrier électoral ou de droits humains, elles le feront. »
    Professeur de droit constitutionnel qualifié à l’époque de « radical-conservateur », Kaïs Saïed est arrivé au pouvoir en octobre 2019 après une nette victoire à l’élection présidentielle. Sa campagne, axée sur la lutte contre la corruption, le rejet des élites politiques traditionnelles et un système de démocratie participative décentralisé, a trouvé un écho favorable parmi les Tunisiens, particulièrement les jeunes, désillusionnés par dix ans de crises politiques post-révolution et un processus de transition démocratique jugé insatisfaisant.
    Le 25 juillet 2021, en pleine crise du Covid-19 et avec l’aggravation des blocages politiques et de la crise économique, Kaïs Saïed a renversé la table en suspendant le Parlement et en s’octroyant les pleins pouvoirs, une action qualifiée de « coup d’Etat » par ses détracteurs mais acceptée globalement par la communauté internationale. Un an plus tard, il a entériné son virage hyperprésidentialiste en faisant adopter une nouvelle Constitution qui lui confère des pouvoirs étendus.
    Depuis son coup de force, l’homme fort de Carthage a entrepris un démantèlement méthodique des corps intermédiaires et des institutions mises en place après le renversement de Zine El-Abidine Ben Ali en 2011, une période post-révolutionnaire que ses partisans appellent « la décennie noire ». Gouvernant par décret, il a pris la décision unilatérale de dissoudre définitivement le Parlement en mars 2022, après avoir suspendu l’application de la Constitution et dissous le Conseil de la magistrature.
    La même année, il a accru sa mainmise sur le pouvoir judiciaire par la révocation d’une cinquantaine de juges, avant de s’attaquer à la liberté d’expression avec la publication du décret-loi 54, promulgué en septembre 2022 pour lutter contre les « fausses nouvelles ». Dès 2023, des dizaines d’opposants de différents partis politiques, en majorité des cadres du parti islamiste Ennahda – dont son leader, Rached Ghannouchi –, ont été emprisonnés et accusés de complot contre la sûreté de l’Etat ou d’intelligence avec des puissances étrangères. Plusieurs journalistes, syndicalistes, hommes d’affaires, avocats ou responsables d’ONG ont été incarcérés et poursuivis pour les mêmes charges.
    Parallèlement, la répression contre les migrants subsahariens s’est intensifiée. Accusés par le chef de l’Etat de participer à un complot visant à modifier la « composition démographique » du pays, ces derniers ont fait l’objet de véritables chasses à l’homme à partir de juillet 2023. Plusieurs milliers d’entre eux ont été expulsés de leurs domiciles, licenciés ou déplacés aux frontières, en plein désert, au moment de la signature du mémorandum d’entente avec l’UE.
    Dans ses discours, le président joue volontiers le bras de fer avec les Occidentaux, rejetant toute critique – même timide – venue de l’étranger comme une atteinte à la souveraineté du pays. Mais s’il plaide pour un rapprochement avec la Russie ou la Chine, où il a été reçu fin mai lors d’une visite d’Etat, il peut difficilement se permettre de rompre avec les Occidentaux. L’Europe est le premier partenaire commercial de la Tunisie et les Etats-Unis apportent un soutien financier non négligeable à son armée. La volte-face de Kaïs Saïed, qui a rejeté l’adoption d’une loi criminalisant les relations avec Israël en novembre 2023, illustrerait les leviers de pression dont dispose encore Washington, selon plusieurs députés tunisiens.
    Le 19 mai, un article du quotidien italien La Repubblica faisant état d’avions « militaires russes » ayant atterri sur l’île de Djerba a suscité une certaine fébrilité. Bien que cette information ait été démentie par Moscou et Tunis, la crainte d’une évolution prorusse de la Tunisie, traditionnellement affiliée au camp occidental, marquerait une rupture, bien que le changement de trajectoire diplomatique revendiqué par le président et son discours « anti-impérialiste » ne se soient que très peu concrétisés dans les faits. « Je pense que personne ne le prend au sérieux, commente Hamza Meddeb. Toutes ses gesticulations diplomatiques ne sont pas suivies d’actions concrètes, c’est juste un discours et des slogans. »

    #Covid-19#migrant#migration#UE#tunisie#afriquesubsaharienne#droit#italie#frontiere#expulsion#sante

  • Selon le Rwanda, « le HCR ment » au sujet de l’accord migratoire passé avec le Royaume-Uni
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2024/06/13/selon-le-rwanda-le-hcr-ment-au-sujet-de-l-accord-migratoire-passe-avec-le-ro

    Selon le Rwanda, « le HCR ment » au sujet de l’accord migratoire passé avec le Royaume-Uni
    Le Monde avec AFP
    Kigali a accusé le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de « mensonge », mercredi 12 juin, après que l’instance a affirmé que les demandeurs d’asile expulsés du Royaume-Uni vers le Rwanda pourraient être relocalisés ailleurs et subir des persécutions. Lundi, des avocats du HCR avaient affirmé devant un tribunal londonien que des personnes visées par le projet controversé d’expulsion vers le Rwanda risquaient d’être ensuite envoyées dans un autre pays où elles pourraient subir des violences ou des persécutions.
    « Le HCR ment », a commenté dans un communiqué le gouvernement rwandais, accusant l’agence d’« une série d’allégations totalement infondées » contre Kigali. « L’organisation semble vouloir présenter de fausses allégations aux tribunaux britanniques concernant la façon dont le Rwanda traite les demandeurs d’asile », a-t-il poursuivi. L’audience qui s’est tenue lundi est la dernière en date d’une série de recours juridiques visant à faire annuler cette initiative du gouvernement britannique, décriée par les défenseurs des demandeurs d’asile. L’ONU et le Conseil de l’Europe l’ont aussi appelé à abandonner son projet.
    « Le HCR a toujours clairement fait part de sa préoccupation concernant le risque sérieux que fait peser sur les réfugiés “l’externalisation” [des demandes d’asile], y compris le refoulement, et estime que le partenariat (…) entre le Royaume-Uni et le Rwanda transfère la responsabilité des décisions en matière d’asile et de protection des réfugiés », a réagi l’instance onusienne dans un communiqué, sans plus de détails. Selon la loi adoptée le 23 avril par le Parlement britannique, des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni peuvent être expulsés vers le Rwanda, où leur demande d’asile sera étudiée, sans possibilité pour eux de retourner au Royaume-Uni quel qu’en soit le résultat. Les premiers vols ont été annoncés pour le mois de juillet, et de premiers migrants ont été arrêtés au début de mai. Mais l’avenir de ce projet controversé est incertain depuis que le premier ministre conservateur, Rishi Sunak, a annoncé des élections législatives pour le 4 juillet. Des dizaines de migrants qui avaient été placés en détention par les autorités britanniques pour être expulsés vers le Rwanda ont été remis en liberté, a annoncé mercredi leur cabinet d’avocats.

    #Covid-19#migrant#migration#royaumeuni#rwanda#HCR#droit#asile#payssur#detention#expulsion#sante#refugie#protection

  • Is Slop A.I.’s Answer to Spam? A Phrase Emerges for Bad Search. - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2024/06/11/style/ai-search-slop.html

    You may not know exactly what “slop” means in relation to artificial intelligence. But on some level you probably do.

    Slop, at least in the fast-moving world of online message boards, is a broad term that has developed some traction in reference to shoddy or unwanted A.I. content in social media, art, books and, increasingly, in search results.

    Google suggesting that you could add nontoxic glue to make cheese stick to a pizza? That’s slop. So is a low-price digital book that seems like the one you were looking for, but not quite. And those posts in your Facebook feed that seemingly came from nowhere? They’re slop as well.

    The term became more prevalent last month when Google incorporated its Gemini A.I. model into its U.S.-based search results. Rather than pointing users toward links, the service attempts to solve a query directly with an “A.I. Overview” — a chunk of text at the top of a results page that uses Gemini to form its best guess at what the user is looking for.

    The change was a reaction to Microsoft having incorporated A.I. into its search results on Bing, and it had some immediate missteps, leading Google to declare it would roll back some of its A.I. features until problems can be ironed out.

    But with the dominant search engines having made A.I. a priority, it appears that vast quantities of information generated by machines, rather than largely curated by humans, will be served up as a daily part of life on the internet for the foreseeable future.

    Hence the term slop, which conjures images of heaps of unappetizing food being shoveled into troughs for livestock. Like that type of slop, A.I.-assisted search comes together quickly, but not necessarily in a way that critical thinkers can stomach.

    Kristian Hammond, the director of Northwestern University’s Center for Advancing Safety of Machine Intelligence, noted a problem in the current model: the information from A.I. Overview is being presented as a definitive answer, rather than as a place to start an internet user’s research into a given subject.

    “You search for something and you get back what you need in order to think — and it actually encourages you to think,” Mr. Hammond said. “What it’s becoming, in this integration with language models, is something that does not encourage you to think. It encourages you to accept. And that, I think, is dangerous.”
    Editors’ Picks
    The Sweet Rewards of Bitter Melon
    The Secret to Deepening Friendships Is Hiding in Your Phone
    The 1990s Were Weirder Than You Think. We’re Feeling the Effects.

    For a problem to be targeted, giving it a name can prove helpful. And while slop is one option, it is still an open question of whether it will catch on with a mainstream audience, or end up in the slang dustbin with cheugy, bae and skibidi.

    Adam Aleksic, a linguist and content creator who uses the handle etymologynerd on social media, believes that slop — which he said has yet to cross over to a broader audience — shows promise.

    “I think this is a great example of an unobtrusive word right now, because it is a word we’re all familiar with,” Mr. Aleksic said. “It’s a word that feels like it’s naturally applicable to this situation. Therefore, it’s less in your face.”

    @etymologynerd More great discussion of this in Alan Metcalf’s book “Predicting New Words” #etymology #linguistics #language #memehistory #rizz #skibidi ♬ original sound - etymologynerd

    The use of slop as a descriptor for low-grade A.I. material seemingly came about in reaction to the release of A.I. art generators in 2022. Some have identified Simon Willison, a developer, as an early adopter of the term — but Mr. Willison, who has pushed for the phrase’s adoption, said it was in use long before he found it.

    “I think I might actually have been quite late to the party!” he said in an email.

    The term has sprung up in 4chan, Hacker News and YouTube comments, where anonymous posters sometimes project their proficiency in complex subject matter by using in-group language.

    “What we always see with any slang is that it starts in a niche community and then spreads from there,” Mr. Aleksic said. “Usually, coolness is a factor that helps it spread, but not necessarily. Like, we’ve had a lot of words spread from a bunch of coding nerds, right? Look at the word ‘spam.’ Usually, the word is created because there is a particular group with shared interests, with a shared need to invent words.”

    In the short term, the effect of A.I. on search engines and the internet in general may be less extreme than some would fear.

    News organizations have worried about shrinking online audiences as people rely more on A.I.-generated answers and data from Chartbeat, a company that researches internet traffic, indicates that there was an immediate drop in referrals from Google Discover to websites in the first days of A.I. overviews. But that dip has since recovered, and in the first three weeks of the overviews, overall search traffic to more than 2,000 major websites in the U.S. actually went up, according to Chartbeat.

    But as people become accustomed to A.I.’s increasing role in how the internet works, Mr. Willison, who identified himself as an optimist for A.I. when it is used correctly, thought that slop could become the go-to term for the lesser forms of machine-generated content.

    “Society needs concise ways to talk about modern A.I. — both the positives and the negatives,” he said. “‘Ignore that email, it’s spam,’ and ‘Ignore that article, it’s slop,’ are both useful lessons.”

    Benjamin Hoffman is a senior editor who writes, assigns and edits stories primarily on the intersection between sports, lifestyle and culture. More about Benjamin Hoffman

    #Spam #Intelligence_artificielle #Slop #Néologisme

  • Action justice climat Paris

    Tu le sais : les résultats des élections européennes ont provoqué un véritable choc politique en France et chaque heure apporte son nouveau lot de rebondissements.

    Après la dissolution de l’Assemblée nationale, le RN est plus que jamais à nos portes. La perspective de l’accession au pouvoir de l’extrême droite, pas en 2027, mais d’ici moins de 3 semaines, doit provoquer un réveil de toustes celles et ceux qui se battent pour la justice climatique et sociale. Ensemble, nous devons lutter, nous mobiliser, non seulement pour combattre les idées nauséabondes de l’extrême droite qui se disséminent sans complexe dans les médias, notamment ceux détenus par le groupe Bolloré, mais aussi et surtout lutter pour une société juste, égalitaire, écologique, anti-raciste.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2024/06/14/ensemble-contre-lextreme-droite-et-autres-textes/#comment-61231

    #politique #extremedroite

    • Faut lire un journal financier pour avoir ce genre d’info.

      Diriez-vous que débute, à ce moment-là, la stratégie dite de « dédiabolisation » du RN ?

      Je n’ai pas l’impression qu’il y a alors une stratégie particulière du parti. Ce sont les journalistes, les sondeurs, les observateurs médiatiques de la vie politique qui voient et présentent Marine Le Pen comme quelque chose d’apparemment nouveau, et vont la cadrer de manière différente. Alors effectivement, Marine Le Pen va prendre ses distances avec l’affaire du « détail de l’histoire » [la manière dont son père avait qualifié les chambres à gaz de la seconde guerre mondiale, Ndlr] par exemple... Mais sa médiatisation change. C’est aussi le début des chaînes d’information en continu, ce qu’on appelle le « troisième marché médiatique ». A l’époque, I-Télé va notamment diffuser les meetings de Marine Le Pen, ses conférences de presse, ce qu’on ne voyait pas avant. Ces chaînes vont donner une forte visibilité au FN dans les années 2010. En 2014-2015, j’ai compté que Florian Philippot, alors premier vice-président du parti, était présent au moins tous les deux jours sur les chaînes d’info en continu.

    • Y a pas que les medias Bolloré.

      Sur France cul depuis un an tous les samedis à 14h00 une certaine Astrid de Vilaines (genre Figaro Madame) confesse tous les seconds couteaux de la politique française.

      Aujourd’hui à 14h00 l’invité est la canaille ex-responsable de Frontex désormais porte-parole de Bardella...

      Le lead de l’émission : « nous nous interrogerons sur leur parcours, leurs valeurs et leurs ambitions... »

      La relève des réacs et néo-cons, Finkie, Marc Weitzmann, Okrent et cie est assurée à France cu...

    • La création même du FN visait à dédiaboliser l’extrême droite. Ça fait 20 ans que ça fonctionne à plein rendement, même si il y a d’inévitables couacs, entre atavisme natio et appels du pied.

      Ce matin je me suis fait avoir. Bardella déclarait que la viande halal ou casher serait interdite en France. La bonne nouvelle n’en était pas une, c’était il y a deux ans...

      #RN #extrême_droite

    • @colporteur : « double-nationalité », « viande halal ou casher » : le FN essaie de mettre sous le tapis tout ce qui pourrait rappeler qu’ils sont autant antisémites qu’ils sont islamophobes.

      (Tiens, sinon on ne cause plus du touit de l’avocat qu’ils viennent d’investir qui, en 2013, dénonçait le fait que Vincent Peillon ait donné des prénoms juifs à ses enfants.)

    • Faut lire un journal financier pour avoir ce genre d’info.

      Y’a conflit d’intérêt, ah !

      Combien de recettes en face ? Plusieurs grosses pistes d’économies sont envisagées [par le RN]. La principale est explosive : il s’agit de la niche fiscale des armateurs, l’une des plus coûteuses pour l’Etat, qui bénéficie surtout au groupe CMA CGM et à son patron, Rodolphe Saadé, par ailleurs propriétaire de presse.

      https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/06/14/legislatives-2024-comment-le-rn-ecrit-le-recit-de-son-empechement-en-cas-de-

    • Hier, en une de lemonde papier « la purge de LFI ». Ceci dit, la gauche elle-même ne cesse de se tirer une balle dans le pied en utilisant ce terme.

  • France interL’hémorragie du rire
    https://www.off-investigation.fr/france-interlhemorragie-du-rire

    Le 11 juin, l’humoriste Guillaume Meurice est licencié par la direction de Radio France pour « faute grave » et « déloyauté ». Le 2 mai, il avait été mis à pied pour avoir réitéré une blague sur le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou . Dans la foulée, plusieurs humoristes de France Inter ont annoncé leur démission, en soutien à leurs collègues et à la liberté d’expression.Lire la suite : France interL’hémorragie du rire

    #Enquêtes

  • Pour un anarchisme révolutionnaire
    https://infokiosques.net/spip.php?article2106

    La publication du livre « Pour un anarchisme révolutionnaire » (Ed. L’Echappée, 2021) a été l’occasion de rencontrer beaucoup de camarades, et d’avoir de nombreuses discussions. Cette brochure s’inspire de ces échanges. Elle reprend les questions qui ont été posées le plus souvent et présente l’essentiel de ce qui s’est dit par la suite. Sommaire :- Pourquoi parler de « révolution anarchiste » et en quoi consiste-t-elle ?- Ces dernières années, nous assistons à un renforcement de l’appareil d’Etat. La perspective d’une révolution anarchiste ne s’éloigne-t-elle pas ?- En tant qu’exploités, prolétaires, nous sommes isolés, atomisés. Les organisations ouvrières sont mortes ou très faibles. Alors, d’où peut venir la force révolutionnaire ?- Les partis et syndicats étant de plus en plus discrédités, le « (...)

    #P #Infokiosque_fantôme_partout_ #Anarchismes,_anarchie #Anglais #Espagnol
    https://camaraderevolution.org
    https://asaprevolution.net
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/pour-un-anarchisme-revolutionnaire-cahier.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/pour-un-anarchisme-revolutionnaire-pageparpage.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/for-a-revolutionary-anarchism-booklet.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/for-a-revolutionary-anarchism-pageperpage.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/por-un-anarquismo-revolucionario-pageparpage.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/por-un-anarquismo-revolucionario-cuaderno.pdf

  • Au fur et à mesure que le temps passe, l’état sioniste entre dans un profond délire où il confond de plus en plus ses capacités génocidaires, certes gigantesques, avec sa capacité à écraser le Hezbollah et, tant qu’à faire, créer de nouvelles colonies au Liban, tout ceci pendant que le tourisme battrait son plein à Tel-Aviv et autres Haïfa.

    Le problème est aggravé par le fait que la clique de #Genocide_joe semble encourager la chose.