• #Suisse : Des riverains excédés par les Ferrari à Gstaad
    http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/des-riverains-excedes-par-les-ferrari-a-gstaad-13732125

    Depuis plusieurs jours, des propriétaires de bolides se rassemblent sur l’aérodrome de Gstaad, en Suisse, pour tester leur voiture. Les habitants n’en peuvent plus.

    Le week-end prolongé de l’Ascension n’a pas été synonyme de repos et de détente pour tout le monde. Les habitants de Saanen bei Gstaad, en Suisse, ont dû supporter des nuisances sonores causées par des Ferrari à l’aérodrome voisin. Depuis la semaine passée, plusieurs propriétaires de bolides se donnent en effet rendez-vous tous les jours pour tester la puissance de leur voiture. Et le rugissement des moteurs est perceptible loin à la ronde.

    Selon divers habitants de la région, les essais débutent aux alentours de 9h et se terminent vers 18h. « Les Ferrari roulent chaque 15 à 30 minutes et essaient d’atteindre les 300 km/h », s’énerve un riverain domicilié non-loin de l’aérodrome : « Le bruit est juste insupportable ».

    « Là, ça dure depuis près d’une semaine »
    Ce qui énerve aussi les habitants, c’est de ne pas avoir été averti du rassemblement par la commune : « Si l’événement n’avait eu lieu qu’un seul jour, j’aurais encore pu le comprendre. Mais là, ça dure depuis près d’une semaine. » L’autorité communale confie que l’événement a été sous-estimé. À la base, il devait s’agir de simples essais de Ferrari et non d’un rassemblement de personnes aisées venues pour rouler à vive allure avec leurs bolides.

    Les organisateurs, eux, n’ont, pour l’heure, pas officiellement réagi. On ignore jusqu’à quand la manifestation durera.

    #nuisances les #émigrés_fiscaux, #milliardaires, s’emmerdent à #Gstaad (là ou était domicilié fiscalement Johnny Hallyday) #Société #élite #élites

  • La vie Auchan c’est jusqu’à ce que mort s’en suive !
    SAINT-MARTIN-BOULOGNE - Un employé d’Auchan victime d’un arrêt cardiaque et réanimé par des collègues
    http://www.lavoixdunord.fr/99205/article/2017-01-06/un-employe-d-auchan-victime-d-un-arret-cardiaque-et-reanime-par-des-col

    Ce vendredi matin, un homme de 50 ans a fait un arrêt cardiaque sur son lieu de travail, le supermarché Auchan de Saint-Martin-Boulogne.
    http://lvdnena.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2016/11/03/node_99205/21492792/public/2016/11/03/B9710137971Z.1_20161103212238_000%2BG6R7U13TT.2-0.jpg?itok=gm0Zzo

    Vers 10 h 45, ce vendredi, un employé du supermarché Auchan de la zone de l’Inquétrie, à Saint-Martin-Boulogne, a fait un arrêt cardiaque au niveau des rayons self discount.

    . . . . . .
    #Auchan #Mulliez #esclavage #guerre_aux_pauvres #émigrés_fiscaux

    • A part ça le silence des syndicats est étouridissant, ça fait partie de leur boulot non ? Franchement depuis que les syndicats se sont regroupés a la CES pro-europe on les voit plus agir comme de vrais syndicats. résultat la jeune femme fera appel à la justice mais la Justice sociale que dalle ?

    • Les Syndicats, ce sont les salariés de l’entreprise, et personne d’autre.
      Les Syndicats ne sont pas un service que l’on se paye au coup le coup.
      A part cela, Elihanah, tu as entièrement raison de dire que le CES pro-europe est acheté par l’union_européenne, tout comme notre personnel politique (petit personnel politique)

      Pour ce qui est des affaires d’auchan city Tourcoing, cela fait des mois que l’UL CGT Tourcoing est sur la brèche.
      C’est ce Syndicat qui a tout mis sur la place publique.
      http://ulcgt-tourcoing.fr

      Tiens, en copie, leur dernière lettre ouverte.

      UNION LOCALE DE TOURCOING ET ENVIRONS
      43 RUE DE LILLE 59200 TOURCOING
      03 20 24 48 34 / ulcgt-tourcoing@live.fr

       
      LETTRE OUVERTE A M. DARMANIN, MAIRE DE TOURCOING
       
      Monsieur le Maire,
       
      Notre ville, et son hypermarché de centre-ville, font encore une fois la une de l’actualité, à travers le drame vécu par une salariée de ce magasin.
      Faisant suite à une autre situation scandaleuse, et précédant d’autres révélations très graves, ce drame met en lumière des dysfonctionnements inacceptables, en plein centre de notre ville.
      D’aucuns, rares, et alors que très majoritairement la population est révoltée par ces évènements, prétendent que notre organisation « instrumentaliserait » des victimes. Ceci est insultant et grossier.
      Un examen, même succinct, des faits, et des éléments qui nourrissent les plaintes prochainement déposées, démontre qu’au contraire, notre organisation syndicale a joué un rôle d’alerte, hélas non entendu par les principaux responsables des faits sordides qui se sont déroulés dans notre ville. Nous avons alerté la direction du magasin, l’inspection du travail, puis les medias, démarche qui s’inscrit dans ce que la loi Sapin II prévoit pour qualifier les lanceurs d’alerte, statut que notre délégué syndical envisage de demander pour faire face aux pressions qu’il subit.

      Les medias, mais aussi de nombreux politiques, se sont émus de la fausse couche, sur son lieu de travail et dans l’indifférence de sa hiérarchie, de Fadila. Le licenciement injustifié de Stéphanie avait suscité le même type de réactions. Les témoignages récents de salariés de ce magasin sont propres à susciter des sentiments de scandale. Et face au déni et à l’inconséquence des dirigeants d’Auchan, nous pouvons nous inquiéter pour l’avenir.
      A travers les medias et les réseaux sociaux, c’est la population elle-même qui est touchée par la révélation de ces réalités – lesquelles sont de fait indéniables.
      Aussi, votre silence nous interpelle. Alors que Tourcoing est au centre de l’actualité, vous restez muet.
      Nous pouvons comprendre que vous ne vous exprimiez point sur des situations individuelles prises en charge par la principale organisation syndicale de notre ville.

      En revanche, face au scandale, les revendications de notre section syndicale CGT Auchan City, ne peuvent que vous concerner.
      Les promesses liées à l’installation de ce magasin n’ont pas été tenues. Malgré les facilités et les aides publiques, le résultat n’est pas au rendez-vous : au-delà de la situation des salariés, elle-même suffisante à dresser un bilan plus que négatif, les conditions de travail médiocres entraînent un sentiment de désenchantement et de déception pour l’ensemble des Tourquennois. Même pour le « groupe » Auchan, cette « expérience » est une catastrophe.
      Or, et alors que de nombreux Tourquennois observent ou pensent à observer un « boycott » de cette enseigne, notre organisation, à travers sa section syndicale dans l’établissement, persiste – pour l’instant sans résultat – à vouloir changer les choses, dans l’intérêt des salariés, du magasin, des Tourquennois.
      Quelles sont nos revendications (exprimées depuis fort longtemps) ?

      Fin d’un management malsain entraînant de multiples dangers pour les salariés, à travers un changement radical de l’encadrement. (Nous tenons à votre disposition des dizaines de courriers, relatant autant de situations personnelles difficiles, engendrées par ce « management ».)
       
      Reprise en main par le « groupe » Auchan France de ce magasin avec, de fait, un alignement des conditions salariales (et des primes) des salariés de ce magasin, sur celles des autres salariés d’Auchan.
       
      Embauche en CDI de nouveaux personnels, afin d’améliorer les conditions de travail, et par conséquent, le service aux clients.
       
      Ces revendications ont été à de multiples reprises adressées à la direction. Celle-ci ne les a jamais entendues, et se rend d’ailleurs coupable de délits d’entrave, en n’organisant plus depuis des mois de réunions de délégués du personnel. Ce que nous voyons aujourd’hui, c’est le résultat de cette absence de dialogue, motivée par des sentiments revanchards et des postures idéologiques. C’est grave.
      Ce ne serait pas votre problème. Après tout, il s’agit du « dialogue social » en entreprise. Mais, et vous devez en être conscient, ce qui est en jeu, c’est aussi l’avenir de l’emploi dans notre ville, ce à quoi nous sommes très attachés. Vous avez un rôle à jouer. Vous devez convaincre la direction de ce magasin, qui est redevable aux Tourquennois. Vous devez exiger davantage de respect pour les salariés et la population.
      Ce qui s’est produit ne pourra être effacé : Stéphanie restera marquée par l’injustice qu’elle a vécue, Fadila ne retrouvera pas son enfant perdu. Et il y a bien d’autres souffrances, dont vous prendrez prochainement connaissance.
      Notre organisation ne se contentera pas d’alerter et de médiatiser ce qui doit l’être. Forte de nombreux syndiqués dans le magasin, elle a le devoir de les défendre et de leur assurer un avenir dans la dignité. De notre point de vue, vous ne pouvez vous désintéresser de ces questions.
      Aussi, nous sollicitons auprès de vous un rendez-vous, rapide, afin d’évoquer l’avenir de ce magasin dans notre ville. La direction ne veut rien entendre et porte une écrasante responsabilité. La CGT ne fait que remplir son rôle.
      Parce que vous ne pouvez laisser perdurer cette situation, nous sommes sûrs que vous voudrez bien contribuer à trouver une issue positive à une situation qui n’a que trop duré, malgré nos efforts.
       
      Dans l’attente de cette médiation, que nous souhaitons, veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.
       
      Pour l’Union Locale,
      Son Secrétaire Général,
      Samuel MEEGENS
       
      Pour la section syndicale CGT Auchan City,
      Son délégué syndical,
      Habib HAMDOUD

    • oui merci et je pensais surtout à cette jeune femme qui a fait une fausse couche sur son siège dans un super marché elle a eu un blame en plus de sa cheffe qui n’avait pas voulu qu’elle s’éloigne de sa place au turbin.

  • L’Allemagne persiste et signe ! Le hareng de Bismark n’était qu’un début.

    Le discounter Aldi était visé par des critiques mardi en Allemagne pour avoir baptisé  « Paris" un modèle de fusées et pétards vendus pour le Nouvel An dans ses magasins, six semaines après les attaques meurtrières qui ont frappé la capitale française.

    Faute de marketing ou faute de goût ?

     » Faux pas marketing" pour le site spécialisé d’actualité des médias Meedia,  « faute de goût" pour le Huffington Post,  « Aldi se couvre de honte » pour Die Welt : les médias allemands n’étaient pas tendres dans leurs éditions en ligne avec Aldi Süd, qui commercialise depuis ce mardi une ligne de fusées et pétards appelée "Paris".

    La twittosphère s’est largement emparée de l’affaire, sur le mode critique  « je trouve cela très triste qu’ils l’aient laissé en vente » , se désolait ainsi Sabrina - ou ironique - « et ensuite ? la boîte de pétards ’Damas’ ? » , se moquait un autre utilisateur, Sven Westbrock.

    Aldi assume : les pétards étaient commandés depuis février
    Une porte-parole du discounter, interrogée par l’agence de presse allemande DPA, a fait part de sa "surprise" devant ces réactions, expliquant que les pétards et feux d’artifice dont les Allemands sont particulièrement friands à la Saint-Sylvestre étaient produits des mois à l’avance.

    La production de la série « Paris » a commencé en février dernier, a-t-elle précisé, soit bien avant les attaques du 13 novembre qui ont coûté la vie à 130 personnes à Paris, et bouleversé le monde entier.
    Les Allemands allument pétards et fusées lumineuses à foison le soir du 31 décembre. La vente de ces articles est strictement règlementée, et n’a lieu que pendant les trois jours précédant le réveillon.

    Elle a commencé mardi dans tout le pays, donnant lieu par endroits à la formation de files d’attente. L’an dernier les Allemands ont dépensé 129 millions d’euros pour leurs accessoires pyrotechniques de la Saint-Sylvestre, cette année le chiffre d’affaires du secteur est attendu stable selon la fédération des fabricants.

    Aldi est le pionnier du discount alimentaire, toujours très prisé par les Allemands. L’entreprise familiale et ultra-secrète s’est scindée en deux il y a des années : Aldi Süd a la main mise sur le sud et l’ouest du pays, Aldi Nord sur le nord et l’est. Les fusées « Paris » ne sont vendues que dans les magasins d’Aldi Süd.

    Source : http://www.rtbf.be/info/economie/detail_faute-de-com-chez-aldi-allemagne-qui-commercialise-des-petards-du-nouvel

    #Union_européenne #Solidarité_Européenne #Aldi #Emigres_fiscaux #Attentas_Paris

  • [Evasion fiscale] Le gouvernement bloque en pleine nuit un outil anti-paradis fiscaux
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/11064-evasion-fiscale-le-gouvernement-bloque-en-pleine-nuit-un-outil-anti

    Vive les “socialistes”… avec une mention particulière pour le secrétaire d’Etat Christian Eckert, qui s’est déjà distingué il y a quelques jours en se démenant pour que les contrats d’assurance-vie soient ouverts à la police : « la mise en place de ce fichier a suscité beaucoup de réticences de la part des assureurs et des banques. Il ne sera fonctionnel qu’au premier semestre 2016, et encore a-t-il fallu que je me fâche un peu… » (L’Agefi). OD

    Un article de Christian Chavagneux sur Alterecoplus :

    « Mais qu’est-ce qui leur a pris ? Ce fut une nuit de folie à l’Assemblée nationale. A minuit, la France était dotée d’une arme anti-paradis fiscaux très attendue et qui recevait son deuxième vote parlementaire positif en 10 jours. A une heure trente du matin, le vote était annulé par une manœuvre indigne du (...)