• Philosophie.ch - Philosophische Lexika und Enzyklopädien
    https://www.philosophie.ch/philosophie/linktipps/philosophische-lexika-und-enzyklopaedien

    ONLINE Philosophische Lexika und Enzyklopädien

    Lexikon der Argumente – Analytische Philosophie
    Wikipedia-Philosophie-Portal (grosse Unterschiede in der Qualität der Einträge!)
    Stanford Encyclopedia of Philosophy
    A Dictionary of Philosophical Terms and Names
    Meta-Encyclopedia of Philosophy
    The Internet Encyclopedia of Philosophy
    Philosophenlexikon.de
    Routledge Encyclopedia of Philosophy (passwortgeschützt)
    Encyclopaedia Britannica (Anfänge der Artikel bzw. Inhaltsverzeichnis, Links zu ausgewählten Web-Seiten und zu Zeitschriftenartikeln)
    Encyclopedia Britannica (The 1911 Edition)

    ONLINE Wörterbücher, Abkürzungsverzeichnisse, Übersetzungsdienste

    LEO Wörterbuch (D, F, E, I, Chinesisch)
    Acronym Finder
    The American Heritage Dictionary Of English Language
    Das Deutsche Wörterbuch von Jacob und Wilhelm Grimm
    A Dictionary of Philosophical Terms and Names

    ONLINE Bibliotheken

    Globethics.net
    Online Research in Philosophy: Philpapers
    Linkliste elektronische Fachzeitschriften der Universität Konstanz

    ONLINE Textsammlungen

    Projekt Gutenberg
    Sammelpunkt. Elektronisch archivierte Theorie.
    Textlog.de
    Philosophietexte im Internet
    BIBLIOTHECA AUGUSTANA
    „Weltzentrum“

    Philosophische Lexika und Enzyklopädien

    Hügli/Lübcke, Philosophielexikon
    Metzler Philosophielexikon
    Routledge Encyclopedia of Philosophy

    hwph - Das Historische Wörterbuch der Philosophie — online
    https://hwph.ch

    Im digitalen Volltext recherchieren

    Philosophisches Wörterbuch (Klaus-Buhr) – Wikipedia
    https://de.wikipedia.org/wiki/Philosophisches_W%C3%B6rterbuch_(Klaus-Buhr)

    Das Philosophische Wörterbuch ist der Name des von Georg Klaus und Manfred Buhr 1964 bis 1987 herausgegebenen, zunächst einbändigen, ab 1969 stark erweiterten zweibändigen Wörterbuchs, das im Verlag des Bibliographischen Instituts, Leipzig erschien und zu einem der bedeutendsten Wörterbücher der marxistischen Philosophie zählt. Das Wörterbuch hatte bis 1976 eine Auflage von über 530.000 Exemplaren. In der Bundesrepublik Deutschland erschien es im Rowohlt Verlag, hier in drei Bänden und unter dem Titel: Marxistisch-Leninistisches Wörterbuch der Philosophie.

    Metzler Lexikon Philosophie
    https://www.spektrum.de/lexikon/philosophie

    Philolex – Ein Online-Lexikon zur Philosophie
    http://www.philolex.de/philolex.htm

    Grundsätzliches zum philolex

    Das philolex hat drei Bestandteile:

    Eine lexikalische Darstellung von Philosophen und ihren Auffassungen, von philosophischen Richtungen, ausgewählten philosophischen Begriffen sowie an die Philosophie angrenzende Bereiche wie Religionen, naturwissenschaftliche Theorien etc. soweit sie für die Philosophie, für bestimmte Strömungen oder Systeme von Bedeutung sind.
    In eckige Klammern [ ] gesetzte und/oder am Ende der Beiträge vorhandene Kritiken, Kommentare, weiterführende Gedanken von mir.
    Essays, in denen ein philosophisches oder an die Philosophie angrenzendes Thema aus Sicht meiner philosophischen oder sonstigen Überzeugungen behandelt wird. Diese haben im Kopf die Graphik: »philolex essay«. Im Sachregister sind diese Beiträge mit einem E gekennzeichnet. (Die Grenze zwischen einem »Lexikalischen Eintrag« und einem »Essay« ist fließend.)

    Ein weiterer wichtiger Aspekt des philolex sind die Querverweise auf andere philolex-Artikel. Bei Benutzung dieser Querverweisen sollte man aber beachten, dass man sich schnell verzetteln kann. Es ist lediglich eine Möglichkeit ohne langes Suchen zu einem Text, zu einer genaueren Erörterung eines Begriffs, einer philosophischen Richtung, eines Philosophen, eines Gedankens etc. zu gelangen.

    #philosohie #encyclopédie

  • Lambiek est le premier magasin de #BD en Europe et probablement le plus ancien magasin de bandes dessinées existant dans le monde. Il a été une marque de fabrique dans le monde de la #bande_dessinée depuis son ouverture en 1968.

    Notre site présente la Comiclopedia , une #encyclopédie en ligne de milliers d’artistes du monde entier.

    https://www.lambiek.net
    https://www.lambiek.net/comiclopedia/artist-compendium.html


    #reiser #mandryka

  • [Wikipédia] L’Affaire Philip Cross, par Craig Murray soverain.fr - Craig Murray - Flavien Rehaut
    https://www.soverain.fr/laffaire-philip-cross/?cn-reloaded=1&cn-reloaded=1
    Repris par : https://www.les-crises.fr/wikipedia-laffaire-philip-cross-par-craig-murray

    Note Soverain : Cet article de Craig Murray https://www.craigmurray.org.uk met en évidence les liens entre Wikipédia, généralement réputée pour être une encyclopédie libre et participative (et donc une référence dans le domaine de l’information), et la manière dont elle est utilisée à des fins (géo)politiques avec la complicité supposée de son fondateur et de certains rédacteurs. Cet article traite de l’affaire « Philip Cross », un utilisateur de Wikipédia qui a un grand nombre de révisions à son actif, toutes en faveur des médias néo-conservateurs britanniques et en défaveur des médias indépendants et alternatifs. Cet article apporte des éléments de réponse pour juger de la neutralité de Wikipédia, et permet d’avoir un aperçu des difficultés rencontrées par d’autres personnes physiques ou morales (partis politiques, associations), même en France, pour disposer d’une page objective.

    « Philip Cross » n’a pas eu un seul jour de répit https://wikipedia.fivefilters.org sur sa page Wikipedia depuis presque cinq ans. « Il » a édité tous les jours du 29 août 2013 au 14 mai 2018. Y compris cinq jours de Noël. Ça fait 1 721 jours consécutifs de révisions.

    133 612 modifications ont été apportées à Wikipédia au nom de « Philip Cross » sur une période de 14 ans. C’est plus de 30 éditions par jour, sept jours sur sept. Et je ne l’utilise pas au sens figuré : Les révisions Wikipedia sont enregistrées dans le temps, et si vous les tracez, la carte de temps pour l’activité Wikipedia de « Philip Cross » est étonnante si il s’agit d’un seul individu :


    L’activité se déroule comme une horloge, sept jours sur sept, toutes les heures de la journée, sans variation significative. Si « Philip Cross » est vraiment un individu, on ne peut nier qu’il soit maladivement obsédé. Je ne suis pas psychiatre, mais à mes yeux tout à fait inexpérimentés, cela ressemble au comportement d’un psychotique dérangé sans activités sociales en dehors de son domicile, sans travail (ou un patron incroyablement tolérant), vivant sa vie à travers un écran. Je dirige ce qui est sans doute le blog politique le plus lu au Royaume-Uni, et je ne passe pas autant de temps sur Internet que « Philip Cross ». Ma « timecard » montre les endroits où je regarde le football le samedi, je vais boire le vendredi, je vais au supermarché et me promener ou sortir en famille le dimanche, et en général, je me détends beaucoup plus et je lis des livres le soir. Cross n’a pas les schémas d’activité d’un être humain normal et parfaitement équilibré.

    Il y a trois options. « Philip Cross » est soit une personne très étrange en effet, soit une fausse personne déguisant une activité payante pour contrôler le contenu de wikipedia, soit une vraie personne de façade pour une telle opération en son nom.

    Pourquoi cette qualification d’obsessionnel compulsif sans amis – pour prendre l’explication officielle – est justifiée ?

    Parce que le but de l’opération « Philip Cross » est de systématiquement attaquer et de miner la réputation de ceux qui jouent un rôle de premier plan dans la remise en cause du discours dominant des entreprises et des médias d’Etat, en particulier dans les affaires étrangères. « Philip Cross » cherche aussi systématiquement à faire briller la réputation des journalistes des médias grand public et d’autres personnalités qui jouent un rôle de premier plan dans la promotion de la propagande néoconservatrice et dans la promotion des intérêts d’Israël.

    C’est important parce qu’un lecteur ordinaire qui tombe sur un article questionnant (disons le comme ça) le récit officiel sur les Skripals, est très susceptible de se tourner vers Wikipedia pour obtenir des informations sur l’auteur de l’article. En termes simples, le but de l’opération « Philip Cross » est de s’assurer que si ce lecteur recherche une personne antimilitariste comme John Pilger, ils concluront qu’ils ne sont pas du tout fiables et peu dignes de confiance, alors que s’ils recherchent un journaliste MSM de droite, ils concluront qu’ils sont un modèle de vertu et qu’il faut leur faire pleinement confiance.

    Le traitement « Philip Cross » est réservé non seulement aux partisans de l’aile gauche, mais à tous les sceptiques du néo-conservatisme et qui s’opposent aux « guerres d’intervention ». La liste des victimes de Cross comprend Alex Salmond, Peter Oborne, John Pilger, Owen Jones, Jeremy Corbyn, Tim Hayward, Diane Abbott, Neil Clark, Lindsey German, Vanessa Beeley et George Galloway. Comme on peut s’y attendre, « Philip Cross » est particulièrement actif dans la modification des articles de Wikipedia des médias alternatifs et des sites de critique MSM. « Philip Cross » a fait 36 révisions à la page Wikipedia de The Canary et, de façon stupéfiante, plus de 800 révisions sur Media Lens. George Galloway reste la cible favorite de l’opération « Philip Cross » avec un nombre incroyable de 1 800 révisions.

    Tout aussi révélateurs sont les gens que « Philip Cross » cherche à protéger et à promouvoir. Sarah Smith, l’uber-syndicaliste de la BBC Scotland, a demandé à « Philip Cross » de supprimer les références de son entrée sur Wikipedia aux liens familiaux qui (ahem) ont pu l’aider dans sa carrière. La députée Ruth Smeeth, de Labour Friends of Israel, a fait référence au câble diplomatique américain Wikileaks qui a montré qu’elle était une informatrice à l’ambassade des États-Unis https://search.wikileaks.org/plusd/cables/09LONDON956_a.html
    sur les secrets du Parti travailliste, supprimé par « Philip Cross ». La chroniqueuse de droite Melanie Phillips et son déni du changement climatique s’est fait exciser par Cross.

    « Philip Cross » ne se contente pas de veiller et protèger soigneusement la page Wikipedia de l’éditrice du Guardian Katherine Viner, qui a changé sa plume pour le camp néo-con, mais Philip Cross a aussi rédigé la page hagiographique (NDLT : écriture de la vie des saints) originale. Le contact MI6 du Guardian, Luke Harding, est particulièrement pris en charge par Cross, de même que leurs obsessifs anti-corbyn Nick Cohen et Jonathon Freedland. Il en va de même pour Murdoch, David Aaronovitch et Oliver Kamm.

    Il ne fait aucun doute que Kamm, chef de file du Murdoch’s Times, est en lien avec l’opération « Philip Cross ». Beaucoup de gens croient que Kamm et Cross sont la même personne, ou que Kamm fait partie d’une personne multiple. Six fois j’ai eu personnellement des modifications hostiles à ma page Wikipedia par « Philip Cross » faites en liaison directe avec des attaques de Kamm, soit sur Twitter, dans un éditorial du Times ou dans le magazine Prospect. Au total, « Philip Cross » a effectué 275 modifications sur ma page Wikipedia. Il s’agit notamment d’appeler ma femme strip-teaseuse, de supprimer ma photo, de supprimer ma réponse aux attaques lancées contre moi par Kamm et Harding, entre autres, et de supprimer mon refus de tous les honneurs alors que j’étais diplomate britannique.

    Neil Clark et Peter Oborne sont unes des nombreuses victimes de Philip Cross sur Wikipedia en même temps que les attaques de Kamm sur d’autres médias. Clark poursuit Kamm en justice pour harcèlement criminel – et « Philip Cross » a supprimé toute référence à ce fait de la page Wikipedia de Kamm.

    Ce qui est clair, c’est que Kamm et Cross ont des opinions politiques extrêmement similaires, et que la ligne de démarcation entre ceux qu’ils attaquent et ceux qu’ils défendent est basée clairement sur les principes du Manifeste d’Euston (NDLT : une déclaration de principes d’un groupe de journalistes et activistes libéraux basés au Royaume-Uni). C’est peut-être un peu flou, mais il s’agit en fait d’une importante déclaration blairite de soutien à Israël et aux guerres néo-conservatrices d’intervention, et elle était liée à la fondation de la Henry Jackson Society. Qui est responsable de l’édition de la page Wikipedia du Manifeste d’Euston ? « Philip Cross ».

    Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que les positions de « Philip Cross » sont exactement les mêmes que celles de Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia. Jimmy Wales a été sur Twitter ces trois derniers jours extrêmement grossier et désagréable pour quiconque remettait en question les activités de Philip Cross. Son engagement en faveur de la liberté de Cross d’opérer sur Wikipedia serait bien plus impressionnant si l’opération Cross ne faisait pas la promotion des propres opinions de Wales. Jimmy Wales s’est activement prononcé contre Jeremy Corbyn, soutient le bombardement de la Syrie, soutient Israël, est tellement blairite qu’il a épousé la secrétaire de Blair, et siège au conseil d’administration de Guardian Media Group Ltd aux côtés de Katherine Viner.

    L’attitude extrêmement défensive et le caractère surnaturel des réponses twitter de Wales sur l’opération « Philip Cross » est très révélateur. Pourquoi pensez-vous qu’il réagit ainsi ? C’est assez intéressant. Le bras mendiant de Wikipedia UK, Wikimedia UK, les a rejoint avec des réponses hostiles identiques à tous ceux qui remettent en question Cross.

    En réponse, de nombreuses personnes ont envoyé des preuves à Jimmy Wales, qu’il a ignorées, tandis que sa » fondation » s’est fâchée contre ceux qui remettent en question les activités de Philip Cross.

    Wikimedia est arrivé sans y être invité dans un fil twitter discutant des activités « Philip Cross » et a immédiatement commencé à attaquer les gens qui remettent en question la légitimité de Cross. Quelqu’un voit-il quelque chose d’insultant dans mon tweet ?

    Je le répète, la coïncidence des opinions politiques de Philip Cross avec celles de Jimmy Wales, alliée à l’hostilité immédiate de Wales et de Wikimedia à l’égard de quiconque remet en question les activités de Cross – sans avoir besoin d’examiner des preuves – soulève un grand nombre de questions.

    Philip Cross ne cherche pas à cacher son mobile https://wikipedia.fivefilters.org ou sa haine de ceux dont il attaque les pages de Wikipedia. Il les raille ouvertement sur Twitter. La malhonnêteté évidente de ses révisions est évidente pour tout le monde.

    Dans le passé, j’ai échangé des messages avec « Philip Cross ». Il dit qu’il est une personne, et qu’il édite en lien avec les tweets d’Oliver Kamm parce qu’il suit Kamm et que ses tweets l’inspirent à éditer. Il dit qu’il a rencontré Kamm et admet être en contact électronique avec lui. Cet échange que j’ai eu avec Cross, c’était il y a quelques années. Communication plus récente avec Cross (qui a maintenant changé son ID Twitter en « Julian »).


    a été moins coopératif et il n’a pas répondu :
    George Galloway offre une récompense de £1,000 pour le nom et l’adresse de « Cross » afin qu’il puisse également intenter une action en justice.

    Je pense que Philip Cross est probablement une personne physique, mais qu’il fait la couverture d’un groupe agissant sous son nom. Il est incontestable, en fait le gouvernement s’en est vanté, que le MOD et le GCHQ ont tous deux des opérations de « cyberguerre » visant à défendre le récit « officiel » contre les médias alternatifs, et c’est précisément le but de l’opération « Philip Cross » sur Wikipedia. L’extrême régularité de la production plaide contre le fait que « Philip Cross » soit une opération à un seul homme ou bénévole. Je n’exclus cependant pas la possibilité qu’il ne soit vraiment qu’un seul fanatique extrêmement obsédé par la droite.

    Enfin, il convient de noter que sur Wikipedia, une campagne visant à renforcer la narration des médias grand public et à dénigrer les sources alternatives présente l’énorme avantage que seule l’information provenant des médias grand public est autorisée dans les articles politiques.

    En conclusion, quelques images des pages de révision des articles de Wikipedia pour donner un petit aperçu de ce dont je parle :


    Je m’inquiète un peu, de peur de devenir moi-même obsédé. Trouvez-vous cela aussi fascinant que moi ?

    #Philip_Cross #Wikipédia #propagande #censure #entreprises #médias #Jimmy_Wales #cyberguerre #information_alternative #Wikimedia #encyclopédie #cyberguerre #décodex

  • ENQUIRE WITHIN UPON EVERYTHING
    http://www.colourcountry.net/enquire/index.html

    IN AN EDITION ESPECIALLY PREPARED FOR THE WORLD-WIDE WEB, By A GENTLEMAN.

    “Whether you wish to model a flower in wax; to study the rules of etiquette; to serve relish for breakfast or supper; to plan a dinner for a large party or a small one; to cure a headache; to make a will; to get married; to bury a relative; whatever you may wish to do, make, or to enjoy, provided your desire has relation to the necessities of domestic life, I hope you will not fail to ’Enquire Within.’” —Editor.

    This is an online version of the famed Victorian self-help guide (1884 edition). Currently about 1/3 of the book is available for browsing. Search facilities may appear once the whole book is online.

    –----

    1. Choice of Articles of Food.
    27. Names and Situations of the Various Joints.
    28. Meats.
    29. Relative Economy of the Joints.
    30. Food in Season.
    31. In Season in January.
    32. In Season in February.
    33. In Season in March.
    34. In Season in April.
    35. In Season in May.
    36. In Season in June.
    37. In Season in July.
    38. In Season in August.
    39. In Season in September.
    40. In Season in October.
    41. In Season in November.
    42. In Season in December.
    43. Drying Herbs.
    44. Dr. Kitchiner’s Rules for Marketing.
    45. The Family Circle
    46. Evening Pastimes.
    47. Acrostics.
    48. Acrostics (Double).
    49. Acrostics (Triple)
    50. Anagrams
    51. Arithmorems.
    52. Charades
    53. Charades (Acted).
    54. Words
    55. Chronograms or Chronographs
    56. Conundrums.
    57. Cryptography
    58. Decapitations and Curtailments
    59. Enigmas
    60. Hidden Words.
    61. Lipogram.
    62. Logogriph.
    63. Metagram
    64. Palindrome
    65. Puzzles
    68. Diamond Puzzle.
    69. Rebuses
    70. Square Words.
    71. Chess, Laws of.
    72. Draughts, Rules of the Game.
    73. Whist.
    80. Cribbage.
    91. All Fours
    95. Loo.
    101. Put.
    105. Speculation
    106. Connexions.
    108. Matrimony.
    109. Pope Joan.
    110. Cassino.
    113. Vingt-un.
    117. Quadrille.
    118. Ecarte.
    120. Euchre
    122. Bezique.
    123. Mode of Playing.
    130. Napoleon.
    131. Picquet.
    132. Poker, or Draw Poker
    133. Lansquenet.
    134. Quinze
    135. Solitaire.
    136. Backgammon.
    137. Dominoes.
    139. Quadrilles.
    159. Terms used to Describe the Movements of Dances.
    160. Scandal—Live it down.
    161. Errors in Speaking.
    181. Rules and Hints for Correct Speaking.
    182. Pronunciation.
    196. Rules of Pronunciation.
    197. Proper Pronunciations of Words often Wrongly Pronounced.
    198. Punctuation.
    216. Conversation.
    223. Composition.
    236. Addresses of Letters.
    237. Addresses of Persons of Rank and Distinction:-
    246. Addresses of Petitions, &c.
    247. To those who Write for the Press.
    248.—Hints to those who have Pianofortes.
    249. Gardening Operations for the Year.
    275. Artificial Mushroom Beds.
    276. Dwarf Plants.
    277. To clear Rose Trees from Blight.
    278. To prevent Mildew on all sorts of Trees.
    279. Toads
    280. Slugs and Snails
    281. Traps for Snails.
    282. Grubs
    283. Caterpillars and Aphids.
    284. Butterflies and Moths,
    285. To prevent Destruction of Fruit Buds by Birds.
    286. Wasps
    287. Cure for Sting of Wasp or Bee.
    288. To protect Dahlias from Earwigs.
    289. To free Plants from Leaf-Lice.
    290. A Moral.
    291. Taking a House.
    296. If you are about to Furnish a House,
    297. Carpets.
    306. In Choosing Paper for a Room,
    307. The best Covering for a Kitchen Floor
    308. Family Tool Chests.
    329. Beds for the Poor.
    330. To Preserve Tables.
    331. Gilt Frames
    332. Damp Walls.
    334. Bedrooms
    335. To get rid of a Bad Smell in a Room newly painted.
    336. Smell of Paint.
    337. If a Larder, by its Position,
    338. To keep a Door open,
    339. To Ascertain whether a Bed be Aired.
    340. To prevent the Smoking of a Lamp.
    341. Water
    342. To Soften Hard Water,
    343. Cabbage Water
    344. A little Charcoal
    345. Where a Chimney smokes
    346. Ground Glass.
    347. Family Clocks
    348. Neat Mode of Soldering.
    349. Maps and Charts.
    350. Furniture
    351. Paper Fire Screens
    352. Pastilles for Burning.
    353. Easy Method of Breaking Glass to any required Figure.
    354. Bottling and Fining.
    355. To Sweeten Casks.
    356. Oil Paintings
    357. To Loosen Glass Stoppers of Bottles.
    358. The Best Oil for Lamps,
    359. China Teapots
    360. Care of Linen.
    363. Cleansing of Furniture.
    374. Carpets.
    375. Cleaning Carpets.
    376. Beat a Carpet
    377. Sweeping Carpets.
    378. A Half-worn Carpet
    379. A Stair Carpet
    380. Oilcloth
    381. Straw Matting
    382. Method of Cleaning Paper-Hangings.
    383. Rosewood Furniture
    384. Ottomans and Sofas,
    385. Dining Tables
    386. Mahogany Frames
    387. To Clean Cane-bottom Chairs.
    388. Alabaster.
    389. To Clean Marble.
    390. Glass
    391. Glass Vessels,
    392. Bottles.
    393. Cleaning Japanned Waiters, Urns, &c.
    394. Papier Maché
    395. Brunswick Black for Varnishing Grates.
    396. Blacking for Stoves
    397. To Clean Knives and Forks.
    398. For Cleaning Painted Wainscot
    399. To Scour Boards.
    400. Charcoal.
    401. To take Stains out of Mahogany Furniture.
    402. To take Ink-Stains out of Mahogany.
    403. To remove Ink-Stains from Silver.
    404. To take Ink-Stains out of a Coloured Table-Cover.
    405. Ink Stains.
    406. To take Ink out of Boards.
    407. Oil or Grease
    408. Marble may be Cleaned
    409. Silver and Plated Wire
    410. Bronzed Chandeliers, Lamps, &c.,
    411. To Clean Brass Ornaments.
    412. For Cleaning Brasses
    413. Brasses, Britannia Metal, Tins, Coppers, &c.,
    414. To preserve Steel Goods from Rust.
    415. To keep Iron and Steel Goods from Rust.
    416. Iron Wipers.
    417. To Clean Looking-Glasses.
    418. To Clean Mirrors, &c.
    419. China and Glass.
    425. To take Marking-Ink out of Linen.
    426. To take Stains of Wine out of Linen.
    427. Fruit Stains in Linen.
    428. Mildewed Linen
    429. To keep Moths, Beetles, &c., from Clothes.
    430. Clothes Closets
    431. To remove Stains from Floors.
    432. Scouring Drops for removing Grease.
    433. To take Grease out of Velvet or Cloth.
    434. Medicine Stains
    435. To Extract Grease Spots from Books or Paper.
    437. To take Writing Ink out of Paper.
    438. A Hint on Household Management.
    439. Domestic Rules.
    440. An Ever-dirty Hearth,
    441. Economy.
    471. Blacking for Leather Seats, &c.
    472. Black Reviver for Black Cloth.
    473. A Green Paint for Garden Stands, &c.,
    474. Hints for Home Comfort.
    475. Domestic Pharmacopœia.
    476. Collyria, or Eye Washes.
    485. Confections and Electuaries.
    498. Decoctions.
    502. Embrocations and Liniments.
    510. Enemas.
    519. Gargles.
    527. Lotions.
    541. Ointments and Cerates.
    548. Pills.
    555. Mixtures.
    565. Drinks.
    568. Powders.
    578. Miscellaneous.
    589. Diseases.
    650. Prescriptions.
    652. Medicines (Aperient).
    659. Medicines.
    666. Process of Making Medicine.
    676. Precautions to be Observed in Giving Medicines.
    689. Drugs, with their Properties and Doses.
    691. General Stimulants.
    692. Narcotics.
    701. Antispasmodics.
    714. Tonics.
    720. Astringents.
    728. Local Stimulants.
    729. Emetics.
    732. Cathartics.
    750. Diuretics.
    756. Diaphoretics.
    761. Expectorants.
    764. Sialogogues.
    766. Epispastics and Rubefacients.
    769. Chemical Remedies.
    770. Refrigerants.
    773. Antacids.
    775. Antalkalies
    778. Escharotics.
    782. Medical Remedies.
    783. Anthelmintics.
    787. Demulcents.
    794. Diluents.
    795. Emollients.
    796. Domestic Surgery.
    797. Dressings.
    811. Bandages.
    835. Apparatus.
    838. Minor Operations.
    851.—Terms used to express the Properties of Medicines.
    908. Special Rules for the Prevention of Cholera.
    909. Rules for the Preservation of Health.
    925. Homœopathy.
    930. Treatment of Ailments by Homœopathy.
    962. Signs of the Weather.
    969. The Chemical Barometer.
    970. Signification of Names.
    973. Hints on the Barometer.
    984. Cheap Fuel.
    985. Economy of Fuel.
    997. The “Parson’s” or Front Fire Grate.
    998. Whenever Oil,
    999. Candles
    1000. In Lighting Candles
    1001. Night Lights.
    1002. Revolving Ovens.
    1003. Yeast.
    1004. Yeast.
    1005. Economical Yeast.
    1007. Home-made Bread.
    1008. Indian Corn Flour and Wheaten Bread.
    1009. To make Bread with German Yeast.
    1010. Unfermented Bread.
    1011. Baking Powders and Egg Powders.
    1012. How to Use Baking Powder, &c.
    1013. Bread (Cheap and Excellent).
    1014. Economical and Nourishing Bread.
    1015. A great increase on Home-made Bread,
    1016. Rye and Wheat Flour,
    1017. Potatoes in Bread.
    1018. Use of Lime Water in making Bread.
    1019. Rice Bread.
    1020. Apple Bread.
    1021. Pulled Bread.
    1022. French Bread and Rolls.
    1023. Rolls.
    1024. Sally Lunn Tea Cakes.
    1025. Cooking Instruments.
    1032. Various Processes of Cooking.
    1035. Roasting.
    1048. Fillet of Veal
    1064. Poultry, Game, &c.
    1068. Boiling.
    1080. Economy of Fat.

    cf.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Enquire_Within_Upon_Everything
    https://archive.org/search.php?query=Enquire%20Within%20Upon%20Everything

    #www #encyclopédie #1884 #1856

  • Traite des negres
    http://enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie/article/v16-1600-5

    On dira peut-être qu’elles seroient bientôt ruinées ces colonies, si l’on y abolissoit l’#esclavage des negres. Mais quand cela seroit, faut-il conclure de-là que le genre humain doit être horriblement lésé, pour nous enrichir ou fournir à notre luxe ? Il est vrai que les bourses des voleurs de grand chemin seroient vuides, si le vol étoit absolument supprimé : mais les hommes ont-ils le droit de s’enrichir par des voies cruelles & criminelles ? Quel droit a un brigand de dévaliser les passans ? A qui est-il permis de devenir opulent, en rendant malheureux ses semblables ? Peut-il être légitime de dépouiller l’espece humaine de ses droits les plus sacres, uniquement pour satisfaire son avarice, sa vanité, ou ses passions particulieres ? Non.... Que les colonies européennes soient donc plutôt détruites, que de faire tant de malheureux !

    #De_Jaucourt
    #Encyclopédie

  • Marie Leca-Tsiomis, « #Jean_Ehrard, Lumières et esclavage. L’esclavage colonial et l’opinion publique en France au XVIIIe siècle », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie [En ligne], 43 | octobre 2008, mis en ligne le 26 novembre 2008, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/rde/3812

    Que l’on puisse lire, dans le Guide vert de Bretagne , que #Voltaire a eu « une part de 5000 livres dans un négrier nantais », sans qu’aucune preuve soit fournie d’une telle allégation, pourrait simplement faire hausser les épaules. Mais que, dans une étude à ambition historique, comme celle de #Nelly_Schmidt, se trouve répété, sans davantage de preuve, que Voltaire « investit dans la traite nantaise » ; que #Christiane_Taubira proclame avec une assurance tout aussi peu fondée qu’il « détenait des actions dans des sociétés de commerce négrier » ; que L. #Sala-Molins, de son côté, après avoir naguère dénoncé en #Montesquieu « un négrier », avance désormais sans l’ombre d’une preuve que #Diderot et #Raynal, touchaient « les dividendes de la traite », il est devenu clair alors que cette série d’attaques – jointes à quelques autres dont l’ouvrage d’Ehrard donne le détail – procède d’un « révisionnisme multiforme » dont les #Lumières sont la cible et qui, comme toutes les calomnies, trouve un public crédule : faire passer l’#antiesclavagisme des philosophes pour mensonge ou cynisme, accuser d’indifférence ou de soutien à l’#esclavage ceux-là même qui, les premiers, le dénoncèrent, on voit bien ce qu’un tel discours semble offrir de séduisant par son iconoclastie même, et comment sa véhémence rusée peut paraître novatrice, voire roborative. Face à ce qui n’est pourtant qu’un tissu de contrevérités, souvent énoncées au conditionnel, mode idéal de la lâcheté, et relayées servilement par la grande presse – ici, un chroniqueur au Monde , là, au Nouvel Observateur – Jean Ehrard a enquêté : après avoir en vain demandé leurs preuves aux différents accusateurs, l’historien a entrepris de comprendre, et éventuellement de répondre : point d’indignation académique ici, le propos d’Ehrard n’est évidemment pas de rétorquer à la haine des Lumières par leur hagiographie : « Refuser symétriquement les procès en sorcellerie et la facilité d’une idéalisation conventionnelle implique un retour aux textes », écrit-il, et il use donc des seuls outils de l’historien : la précision, l’exactitude, l’analyse, la confrontation des documents. L’ouvrage passionnant qui en résulte est un tableau de l’évolution de ce siècle qui a eu « le mérite de poser le problème de l’esclavage, enfin, et de le mûrir » : à la fois réexamen de l’anthropologie des Lumières, de la réflexion juridique et philosophique sur l’esclavage, évocation des grands débats impliqués par le commerce, le luxe, analyse précise des textes – ces pages sur le sucre, devenu avec Montesquieu, Voltaire puis #Hélvetius, « une obsession de la littérature des Lumières. Par sa valeur antithétique : tant de douceur au prix de tant de barbarie ! » ­­La première vertu de cette enquête est de replacer d’abord la question dans son contexte social et historique, et dans « l’opinion publique en France au XVIIIe siècle ». La perception de l’esclavage, qui est alors, pour la plupart, une réalité « lointaine et à demi abstraite », doit être pensée à l’intérieur de la société d’Ancien régime, société « habituée aux pires violences » : supplices et exécutions publics, par exemple, mais aussi pratique légale du fouet auquel matelots et soldats sont exposés, « ni plus ni moins que les Noirs des Antilles ». Et pas plus que les Planches de l’#Encyclopédie, représentation d’une « idylle technologique », n’accordent de place à la peine des travailleurs en Europe, elles n’en réservent à l’humiliation et à la souffrance des esclaves aux colonies. Au milieu du XVIIIe siècle le #servage est loin d’être aboli en Europe, et il faut lire les réflexions sur « servage » et « esclavage » donnés pour synonymes dans la langue courante d’époque et que Boucher d’Argis sera un des premiers à distinguer dans l’Encyclopédie. « Toute la culture des contemporains de Voltaire était esclavagiste », souligne Ehrard. Et c’est bien dans ce contexte que la rencontre de Candide et du nègre de Surinam prend sa véritable force.

  • Christian Albertan, « #Jean_Ehrard, Lumières et esclavage. L’Esclavage colonial et l’opinion publique en France au xviiie siècle », Annales historiques de la Révolution française [En ligne], 359 | janvier-mars 2010, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 23 février 2018.
    URL : http://journals.openedition.org/ahrf/11508

    Pour le reste, l’auteur établit de manière irréfutable que les philosophes des #Lumières, dont la pensée reste naturellement entachée par certains préjugés d’époque, ont condamné sans appel le #racisme. Ils rejettent de manière tout aussi ferme l’#esclavage en martelant que les hommes sont égaux à la naissance et qu’aucun homme ne peut appartenir à un autre individu. Le commentaire précis de textes de #Montesquieu, de #Buffon, de #Voltaire, d’#Helvétius, de #Condorcet, l’analyse d’extraits tirés de l’#Encyclopédie et de l’Histoire des Deux-Indes ne laissent subsister aucun doute à cet égard.

    Mais l’auteur, avec une grande honnêteté, ne s’en tient pas à ces positions de principe et pousse plus loin son enquête, en se penchant sur ce qui pourrait être qualifié de #double_discours des philosophes. L’audace théorique des philosophes ne débouche, en effet, sur aucune conséquence pratique. Montesquieu en « réformiste timoré » est incontestablement #antiesclavagiste, mais il ne propose nulle part l’#abolition de l’esclavage (p. 157). Les #Encyclopédistes admettent même par moments l’existence de l’ « #odieux_commerce » comme un moindre mal (p. 179). Quant à #Raynal, l’auteur de la célèbre Histoire des Deux-Indes , il finit par se rallier à Malouet et à juger l’esclavage conforme à la philosophie et aux lois l’humanité (p. 205). Seul Condorcet milite timidement en faveur de l’affranchissement.

  • L’Encyclopodie
    https://lesmoissonoresblog.wordpress.com/lencyclopodie

    Vous trouverez plus d’une centaine de podcasts indexés. Vous pouvez naviguer sur cette #Encyclopodie par catégorie, nom, ou durée de podcast, trouver un résumé pour chacun, et des recommandations liées aux #podcasts référencés.

    En cliquant sur le nom d’un podcast, vous faîtes apparaître sa fiche, facile à lire, contenant toutes les informations liées à ce podcast.
    Il est également possible de référencer de nouveaux podcasts pour que cette Encyclopodie soit aussi complète que possible !

    #encyclopédie #audio

  • L’Encyclopédie anarchiste


    https://paris-luttes.info/l-encyclopedie-anarchiste-9159

    Quatre tomes, plus de 1600 entrées, 2893 pages… Et ce n’était censé être que le début d’un projet encore plus vaste ! Mais pourtant qui connaît encore aujourd’hui l’existence d’une encyclopédie anarchiste ? Certainement pas assez de monde en tout cas, au regard de l’œuvre accomplie et de la richesse de cette ressource pour les militant-e-s, universitaires et chercheurs/ses en tout genre s’intéressant au mouvement libertaire.

    @rezo

  • Le genre : théorie et pratique

    L’#Encyclopédie critique du genre dirigée par Juliette Rennes est beaucoup plus qu’un panorama des études sur le #genre. Elle montre comment le genre réinvente les sciences sociales traditionnelles et fait naître de nouveaux questionnements. Dépassant largement les controverses, la notion de genre révèle l’étendue de sa force critique.


    http://www.laviedesidees.fr/Le-genre-theorie-et-pratique.html
    #théorie #livre #études_genre

    • Comme le disent clairement les différents contributeurs, le genre se réfère moins au produit final qu’au processus par lequel certaines entités (certains corps, certains comportements, par exemple) sont construits et sont perçus comme différents. En d’autres termes, il n’y a rien qui précède le genre, aucune nature pure, non corrompue, ou non affectée par le pouvoir. Comme indiqué en introduction, dans la section sur le corps : « Le genre n’est plus conçu comme une ‘signification sociale’ qui s’ajouterait à des différences naturelles toujours déjà là, mais comme le système même qui façonne notre perception du corps comme féminin ou masculin » (17). Le genre n’est donc pas un paradigme théorique abstrait surimposé sur une réalité sociale (comme le prétendent nombre de ses détracteurs) mais plutôt un concept qui émerge de façon organique de ces différentes études empiriques solidement ancrées dans les sciences sociales. Que ces notices soient basées sur un matériau ethnographique, des entretiens, des archives ou des analyses textuelles et visuelles, elles adhérent toutes à cette vision de la critique, de la remise en question et de l’historicisation de toute idée, surtout celles qui semblent les plus naturelles, inévitables, évidentes ou universelles.

      Ca a l’air passionnant ce livre !

    • L’Encyclopédie critique du genre a été magistralement coordonnée par la sociologue Juliette Rennes avec l’aide d’une équipe éditoriale comprenant deux politistes, Catherine Achin et Alexandre Jaunait ; un anthropologue, Gianfranco Rebucini ; une démographe, Armelle Andro ; un linguiste, Luca Greco, et deux autres sociologues, Laure Bereni et Rose-Marie Lagrave. Comme ils l’expliquent en introduction, les coordinateurs ont choisi d’organiser les différentes notices thématiques selon trois axes : le corps, la sexualité et les relations sociales. Ce sont des thèmes récurrents du livre, trois domaines traversés par le genre mais aussi trois vecteurs permettant d’étudier de plus près les opérations spécifiques du genre. En effet, une des contributions les plus intéressantes du livre est son invitation à constamment penser l’objet étudié et la méthode ensemble. C’est un des sens que je donne à l’adjectif « critique » du titre. Le genre, tout comme le corps, la sexualité et les relations sociales, n’est jamais une simple entité qu’on peut appréhender objectivement une fois pour toute, mais plutôt un mode d’analyse, une méthode, un angle évolutif permettant de lire la réalité sociale. Ainsi, le message général du livre n’est pas seulement que le genre est politique (ce que nous savons déjà) mais plutôt que toutes ces autres notices le sont. Dans certains cas, cette affirmation est évidente (par exemple pour les cas de « filiation », « hétéro/homo », « queer », « race » ou « trans ») ; moins pour d’autres cas (comme « poids », « sport », « taille », « voix », « danse », « animal »).

  • L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert mérite mieux qu’un Copyfraud ! | SavoirsCom1
    http://www.savoirscom1.info/2017/10/lencyclopedie-de-diderot-et-dalembert-merite-mieux-quun-copyfraud

    Le collectif SavoirsCom1 regrette cependant que ce document emblématique de la philosophie des Lumières fasse l’objet d’un copyfraud (une revendication abusive de droits d’auteur) neutralisant les libertés de réutilisation offertes par le domaine public.
    Les conditions de réutilisation du site indiquent en effet que plusieurs licences Creative Commons ont été appliquées sur les différentes couches constitutives de ce projet, dont certaines sont valables et d’autres abusives

    #copyfraud #EncyclopédieDiderot

  • L’Encyclopédie pratique des mauvais genres constitue un #abécédaire illustré inédit qui réunit 26 récits nous immergeant dans l’univers d’artistes underground. Soit autant de portraits que de lettres de l’alphabet qui nous ouvrent les portes de mondes parallèles et étranges, intimes et fantasmatiques. Au fil des pages se dessine un paysage créatif de pratiques et de modes de vie à la marge auquel chaque artiste insuffle une dimension tantôt sombre tantôt décalée mais toujours viscéralement poétique.
    Fruit d’une #chronique_radiophonique tenue par Céline du Chéné sur France Culture, ce livre, richement illustré de photographies, paraîtra à l’occasion des 20 ans de l’émission culte Mauvais genres.

    #Céline_DU_CHÉNÉ #mauvais_genre #encyclopédie #nada_éditions
    http://www.nada-editions.fr/?product=encyclopedie-pratique-des-mauvais-genres
    https://www.franceculture.fr/personne-celine-du-chene.html
    https://www.franceculture.fr/emissions/mauvais-genres/saison-28-08-2017-08-07-2018
    https://www.franceculture.fr/emissions/pas-si-betes-la-chronique-du-monde-sonore-animal

  • The Stanford Encyclopedia of Philosophy has achieved what Wikipedia can only dream of — Quartz
    https://qz.com/480741/this-free-online-encyclopedia-has-achieved-what-wikipedia-can-only-dream-of

    The Stanford Encyclopedia of Philosophy may be the most interesting website on the #internet. Not because of the content—which includes fascinating entries on everything from ambiguity to zombies—but because of the site itself.

    Its creators have solved one of the internet’s fundamental problems: How to provide authoritative, rigorously accurate knowledge, at no cost to readers. It’s something the encyclopedia, or SEP, has managed to do for two decades.

    https://plato.stanford.edu

    #encyclopédie

  • Ecrire l’histoire des femmes et du genre aujourd’hui (4/4) : Une encyclopédie du genre
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/ecrire-lhistoire-des-femmes-et-du-genre-aujourdhui-44-une

    Dernier volet de notre semaine consacrée à l’histoire des femmes et du genre.

    Aujourd’hui quatre invitées autour de l’ouvrage « Encyclopédie critique du #genre » . Un ouvrage construite à partir de trois domaines : le #corps, la #sexualité et les #rapports_sociaux.

    #enseignement_supérieur #intersectionalité

  • L’Encyclopédie : longtemps avant Internet
    https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/lencyclopedie-longtemps-avant-internet

    Internet, cette immense mutation destinée à marquer puissamment l’évolution de l’humanité, modifie d’ores et déjà en profondeur, sous nos yeux, la mise à disposition sous forme encyclopédique des connaissances universelles. De clic en clic on peut aller chercher sur la toile des informations concernant toutes choses d’autrefois et d’aujourd’hui. La grande entreprise de Wikipedia, dont les couleurs bleues sont désormais familières en particulier à tous les écoliers et étudiants du monde, sert cette aspiration avec un éclat spécifique. Mais elle pose d’un coup les grandes questions de l’organisation et de la fiabilité du savoir, de sa validation aussi. Exactement les mêmes questions que se posèrent les architectes de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, en France au XVIIIe siècle. C’est donc sur celle-ci que nous allons braquer notre attention ce matin en quête, comme toujours, des permanences et des différences dans la définition des défis et la manière de les affronter.

    #encyclopédie #wikipédia #savoir #connaisance #transmision_du_savoir #sources_ouvertes

  • Le #CNED demande d’éviter de citer Wikipédia !
    http://www.dsfc.net/logiciel-libre/multimedia/le-cned-demande-d-eviter-de-citer-wikipedia

    Certains enseignants de l’ESPE semblent toujours n’avoir pas compris qu’avec Wikipédia, nous sommes entrés de plein pied dans une société du partage des savoirs et de la connaissance.

    #Multimédia #Concours_de_professeur_des_écoles #ESPE #Professeur_des_écoles #Wikimédia #Wikipedia

  • Wikipédia, objet scientifique non identifié - Wikipedia Arabe et la construction collective du savoir - Presses universitaires de Paris Ouest
    http://books.openedition.org/pupo/4125

    Même si le texte n’a pas bénéficié d’un processus optimal d’édition grammaticale , voilà qui devrait intéresser notre ami @gonzo, et les autres wikipédiens ou adeptes de l’internet participatif.

    Cette étude questionne la dynamique de production de contenu arabe en ligne et décrit le processus de construction du savoir dans le cadre de Wikipedia arabe. Considérant l’intérêt modeste des Arabophones à développer Wikipedia arabe, une encyclopédie numérique pourtant reconnue notable et facilement accessible à une audience globale, nous souhaitons étudier les barrières au développement de ce projet et les relations entre ses acteurs.

    3Cet article commence par un aperçu de la version arabe de Wikipedia, suivi du cadre conceptuel de cette recherche et de son approche méthodologique. L’analyse de données recueillies lors des entrevues de groupe et individuelles démontre que la participation dans Wikipedia arabe est limitée notamment à cause des politiques internes qui régissent les relations entre les membres et des facteurs culturels dont la langue.

    #wikipédia #encyclopédie