• Les #faux_documents et vrais #mensonges de l’affaire #Benalla - Page 2 | #Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/190319/les-faux-documents-et-vrais-mensonges-de-laffaire-benalla?page_article=2

    Le contrat a notamment été présenté par Alexandre Benalla pour justifier deux virements d’un montant total de 15 000 euros versés par Philippe Hababou Solomon en octobre et novembre 2018.

    Problème, et de taille : ce document est un faux et n’a jamais été signé par Philippe Hababou Solomon. Sollicité par Mediapart, l’homme d’affaires dit découvrir ce contrat, qu’il qualifie de « faux grossier », rempli de « fausses informations » : « Je ne suis pas né à Paris le 18/05/1955, je ne suis pas français mais israélien, le numéro de sécurité sociale est faux, mon adresse est fausse, ce n’est pas ma signature. »

    [...]

    « On est confronté à un monsieur qui visiblement utilise régulièrement des faux pour obtenir un certain nombre de #titres_officiels. » Cette confidence de Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, devant la commission d’enquête sénatoriale, le 16 janvier dernier, ne cesse d’intriguer. Pourquoi certaines personnes, à l’Élysée, ont-elles protégé pendant des mois un collaborateur qui aurait, selon leurs dires, multiplié les faux documents ?

    Patrick Strzoda a détaillé un exemple de possible « faux », pour permettre aux sénateurs « de cerner [sa] personnalité », a-t-il dit : une note dactylographiée, « non signée », « manuscrite », « à en-tête du chef de cabinet », qu’Alexandre Benalla avait adressée au ministère de l’intérieur pour obtenir un deuxième passeport de service, qui lui sera délivré le 28 juin 2018.

    « Quand on a vu ce document, bien évidemment, on a demandé au chef de cabinet si c’est lui qui avait adressé ce document au ministère de l’intérieur, et il n’est pas l’auteur de cette note. Donc, soupçonnant une falsification faite par M. Benalla, nous avons signalé ce fait au procureur de la République par un article 40 [le 16 janvier 2019 – ndlr] », a déclaré, sous serment, le directeur de cabinet de l’#Élysée.

    [...]

    Dans la presse, il affirme avoir été licencié parce qu’il s’était opposé au ministre Montebourg, qui avait voulu circuler à Vélib sur le périphérique…

    Cette version est rapportée et confirmée par Closer en juillet, puis par Valeurs actuelles en octobre, mais fermement démentie par Arnaud Montebourg et son ex-collaborateur. « Ce type est fou. Je n’ai jamais fait de vélo sur le périphérique, vous imaginez qu’un ministre a mieux à faire… », soupire l’ancien ministre du redressement productif. « Imaginez Montebourg en Vélib sur le périph’… À l’heure des smartphones, il y aurait eu au moins une photo. Ça, c’est un vrai #mensonge », estime son ancien collaborateur.

    [...]

    Un phénomène inquiétant, selon lui : « Il était blacklisté à Bercy mais il est arrivé à l’Élysée. Macron est victime de son entourage qui ne l’a pas suffisamment protégé. »

  • Réfugiés : la route par la Grèce a repris et se réduit depuis la Libye

    Les arrivées de migrants en Europe par la Grèce ont légèrement augmenté ces derniers mois. Celles de Libye vers l’Italie de juillet à septembre a atteint son niveau le plus bas en quatre ans, a dit jeudi l’ONU à Genève.

    Depuis quelques mois, « nous avons vu des réfugiés et des migrants utiliser davantage de chemins diversifiés pour rejoindre l’Europe », a dit la directrice régionale du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) Pascale Moreau. En septembre, 4800 personnes sont arrivées en Grèce par la mer, le chiffre le plus élevé sur un mois depuis l’accord conclu entre l’UE et la Turquie en mars 2016.

    https://www.swissinfo.ch/fre/r%C3%A9fugi%C3%A9s--la-route-par-la-gr%C3%A8ce-a-repris-et-se-r%C3%A9duit-depuis-la-libye/43700464
    #Grèce #asile #migrations #réfugiés #route_des_balkans #chiffres #statistiques #arrivées

    Et plus loin :

    En #Allemagne, des policiers grecs vont être déployés pour renforcer les contrôles aéroportuaires après l’interception dans des aéroports allemands de centaines de migrants venant de Grèce avec de faux papiers, selon la police. Dès la semaine prochaine, des officiers de liaison grecs seront déployés dans les aéroports de Francfort et de Munich pour faciliter les contrôles des passeports.

    Cette décision fait suite à une plainte du ministre allemand de l’Intérieur, selon lequel environ 1000 personnes voyageant depuis la Grèce avec des documents falsifiés ont été interceptées entre janvier et octobre dans les aéroports allemands.

    #faux_passeports #faux_documents #aéroports

    Mais ce qui est intéressant dans cet article, c’est aussi qu’on parle d’une « vaste opération interpol » :

    Par ailleurs, 40 personnes ont été arrêtées au cours d’une opération simultanée d’Interpol visant des trafiquants d’êtres humains au Tchad, au #Mali, en #Mauritanie, au #Niger et au #Sénégal, a-t-on appris jeudi auprès d’Interpol. Des poursuites vont être engagées contre elles pour trafic d’êtres humains, travail forcé et exploitation de mineurs, précise Interpol dans un communiqué.

    Au cours des opérations, plus de 500 victimes ont été secourues, parmi lesquelles se trouvaient 236 mineurs, dont certains ont été forcés à se prostituer. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et plusieurs ONG ont auditionné les victimes et ont veillé à ce qu’elles reçoivent le traitement nécessaire.

    Commentaire reçu via la mailing-list Migreurop :

    mais on n’y apprend rien, bien sûr, sur les conditions de cette opération, ni sur la manière dont les 40 personnes poursuivies ( sur les 500 interpellées/sauvées) ont été désignées comme telles, ni devant quel(s) tribunaux elles seront poursuivies... on apprend juste que les services allemands sont apparemment très impliqués dans ce qui s’appelle « l’#opération_épervier ».

  • Un fraudeur à la Caf devra rembourser plus de 16 000 euros, perçus avec une fausse carte de séjour | La Provence
    http://www.laprovence.com/article/actualites/3626773/aix-un-fraudeur-a-la-caf-condamne.html

    [La Caf fait état] pour 2014 dans les Bouches-du-Rhône, de 5,8 millions d’euros indus constatés

    La (seule) #Caf des BdR a enregistré une hausse de 10 % du montant des indus entre 2013 et 2014.

    Il avait rêvé de la France, Aram Khatchatryan. Il quitte l’Arménie à 22 ans et vient travailler. Il demande d’abord un statut de #réfugié en 2009 qui lui sera refusé. « Vous avez eu plusieurs fois l’ordre de quitter le territoire et vous ne pouviez plus travailler en France », poursuit la juge Chavarot qui préside l’audience correctionnelle où comparaît Aram Khatchatryan pour #escroquerie entre 2012 et 2015 et pour détention de #faux_documents.

    En 2010, il avait accepté la fausse #carte_de_séjour qu’un type, dit-il, lui avait proposée dans un bar et pour laquelle il avait déboursé 8 000 euros. Un faux document qui lui avait permis de travailler et ensuite de percevoir des allocations de logement puis familiales, étant devenu père de deux enfants. Une somme versée par la Caf, Caisse d’allocations familiales des Bouches-du-Rhône, pour un montant dépassant les 24 000 euros. « Sur la carte de séjour, vous avez apposé votre photo d’identité », ajoute la juge.

    « On était en galère »

    Le prévenu, qui ne conteste rien, est limpide : « Oui tu vois, j’ai fait une connerie, dit-il à la juge. Mais je te promets, je veux la réparer. Je vais travailler, j’ai des chantiers, c’est bon, faut juste que je travaille. » Impossible, reprend le tribunal. « Non mais c’est bon, là, je vais travailler. L’argent des allocations familiales, je l’ai pris pour les enfants, tu vois. Et puis j’ai aussi ma femme et ma mère à charge », persiste-t-il. Sur son casier figure une condamnation pour s’être soustrait à l’exécution d’une décision de reconduite à la frontière, en 2009.

    [À lire aussi : Bouches-du-Rhône - haro sur les fraudes aux allocations familiales (Ma Provence pretium) ( marronnier hebdo dans la PQR, ndc )]
    « Mais je te le dis, répète-t-il à la juge,je peux travailler et payer, j’ai un chantier à faire ! » En plus de l’argent versé par la Caf, il y avait aussi le #RSA versé par ce qui s’appelait avant le Conseil général, devenu Conseil départemental (une bonne manière de rendre plus illégitime encore car plus proche, l’argent perçu, sauf qu’il s’agit bien de la CAF, mais on est pas à ça près, ndc) . « On était en galère, tu vois », se défend-il. En expliquant naturellement comment il avait monté un dossier auprès de la Caf avec la fausse carte de séjour. Une carte portant un numéro correspondant à un tiers, mentionne Christel Estienne-Garcia, pour le ministère public. « Il a eu quatre obligations de quitter le territoire mais n’en a pas du tout l’intention. Son épouse se trouve aussi en situation irrégulière. » L’accusation souligne les revenus non déclarés de ce façadier, de l’ordre de 5 000 € au noir pour faire vivre sa famille.

    « Lui, ne voulait pas abuser du système »

    Elle requiert huit mois d’emprisonnement et 1 000 € d’amende. En défense, Me Merdjian décrit un jeune homme très volontaire : « Il veut faire sa vie en France et régulariser sa situation. Or, seuls 10 % des demandes d’asile aboutissement et on peut se retrouver en grande #précarité. »

    #OQTF #préférence_nationale #justice