• Firefox removes core product support for RSS/Atom feeds (https://ww...
    https://diasp.eu/p/7846237

    Firefox removes core product support for RSS/Atom feeds

    TL;DR: from Firefox 64 onwards, RSS/Atom feed support will be handled via add-ons, rather than in-product. What is happening? After considering the maintenance, performance and security costs of the… Article word count: 559

    HN Discussion: https://news.ycombinator.com/item?id=18202028 Posted by arayh (karma: 405) Post stats: Points: 205 - Comments: 105 - 2018-10-12T15:23:00Z

    #HackerNews #atom #core #feeds #firefox #for #product #removes #rss #support

    Article content:

    TL;DR: from Firefox 64 onwards, RSS/Atom feed support will be handled via add-ons, rather than in-product.

    What is happening?

    After considering the maintenance, performance and security costs of the feed preview and subscription features in Firefox, we’ve (...)


  • #nouveauici mais ...
    https://framasphere.org/posts/635437

    #nouveauici mais pas ailleurs. Je me prépare à quitter un #pod privé pour en rejoindre un dont l’administration me semble plus en accord avec mon sens #politique.

    Comme je l’ai précisé dans cet article, suite à la propagande contre la loi dite du renseignement affichée sur diaspora-fr.org par le #podmin, que l’on soit pour ou contre, les opinions personnelles de l’administrateur d’un réseau social qui se veut #libre ne doivent aucunement s’afficher de manière intrusive dans l’espace de l’utilisateur (c’est-à-dire contre la volonté).

    Pour l’utilisateur, le logiciel #Diaspora ne tient nullement son intérêt du fait qu’il est un outil mais bien plutôt de ce qu’il permet de construire ou réaliser : un espace de rassemblement et d’échange, une sorte d’agora.

    Le problème posé par l’insertion d’un engagement politique, par un administrateur, dans l’interface du logiciel est bien celui de l’exercice d’une forme de #pouvoir sur l’opinion des utilisateurs.

    Ce qui revient à poser une question qui me paraît de premier ordre : Quel est le sens de Diaspora ? Être un logiciel installable sur une machine ou offrir un espace d’échanges entre humains ?

    — À cette question, le technicien/développeur/concepteur répond, (presque) invariablement, un #outil au développement duquel il participe.

    — À cette question, je réponds tout autrement. Pour moi, ce qui est en jeu est plus fondamental que le logiciel lui-même : la réalité commune et effective d’un espace de rencontre et d’échange à laquelle le logiciel donne accès. Celui-là ou un autre, qu’importe.

    La raison de ma migration résulte, à proprement parler, d’un problème #politique de premier ordre.

    Je veux dire, très simplement, qu’on ne doit surtout pas abandonner la responsabilité d’organiser la diversité humaine, dans cet espace de rencontre et d’échange qu’est #Diaspora, comme ailleurs, au seul technicien.

    #réseauxsociaux #neutralité

    • D’accord sur le constat, qui m’a fait me rebrancher sur framasphere, où j’ai tout de suite vu que j’étais encore tout seul… et de fil en aiguille… cette discussion

      Allow users to add rss/atom feeds to their streams - Diaspora Community - Feature Proposals | Loomio
      https://www.loomio.org/d/92z6efg1/allow-users-to-add-rss-atom-feeds-to-their-streams

      Adding support for adding #rss/#atom #feeds would help make diaspora more useful and less #lonely, and would be particularly helpful for encouraging use of diaspora while the network effect (not many of people’s friends are currently on diaspora) continues to work against it.

      (bon nous c’est un peu différent, on crée des « faux utilisateurs »)

    • Je suis au regret de t’informer que légalement, diaspora-fr est bien mon salon. C’est moi qui vais être appelé et assigné par la justice si tu dis des propos illégaux. Or, le projet de loi actuel veut outrepasser la justice pour pouvoir m’atteindre directement sans passer par un juge. J’ai choisi de mettre cette bannière justement en préventif. Si vous voulez agir, c’est maintenant. Dans 6 mois, quand cette loi sera actée et que je me retrouverai à supprimer sans avertissement des messages expliquant comment chiffrer des communications, il ne faudra pas râler à la censure en prônant la liberté d’expression.

      ...

      Tant qu’on n’est pas propriétaire des moyens de production et de diffusion, on ne peut pas avoir de certitude quant à la maitrise qu’on a du bouzin, c’est comme ça, à moins de vivre dans l’illusion (ce qui peut être assez bonnard aussi). Fla illustre bien ce fait, ce qui en fait un bon propagandiste matérialiste, peut être meilleur que n’importe quelle campagne de com.

      Et donc oui, un hébergeur comme Fla peut imposer ses engagements politiques, la preuve il l’a fait. Et je ne pense pas que la fondation diaspora va lui envoyer la police fédérale (ou la troïka…) pour punir cet écart à la “neutralité” (dans ce contexte, le concept est hystérisé je trouve, un peu comme avec la laïcité en ce moment…). Si vous voulez un contrôle collectif plus poussé des pods particuliers, je pense que vous parlez d’un autre projet, où les règles de souveraineté seraient profondément différentes (et où il serait bien difficile de garder la décentralisation IMO)

      Rejoint aussi cette discussion là sur la « neutralité » d’un service communautaire :
      http://seenthis.net/messages/362040

      #neutralité_mon_cul #démocratie #gouvernance

    • Mais la différence avec le pod frama est parfaitement claire et va dans le sens de ce que je pense : la différence n’est pas entre neutre/pas neutre, et encore moins propre à l’outil précis (ici diaspora, autre part le système gratipay). La différence est entre service proposé et géré par une personne (ou quelques personnes peu importe), et service proposé et géré collectivement, avec des règles démocratiques.

      Un service dont la matérialité et la responsabilité appartiennent à une personne (ou 2 ou 3 etc) est dépendante de ces personnes là. On s’y engage alors en connaissance de cause, et c’est bien chez ces personnes là que l’on va, tout au moins dans leur jardin (on entend ce qui s’y dit depuis la rue publique). Tout comme un blog et les commentaires publics activés sur un blog (cc @aude_v).

      À l’inverse il y a des services gérés collectivement et démocratiquement, ou tendant au mieux vers. Par exemple par une association (mais ça peut être une coopérative ou tout autre groupement sans statut spécial). Dans ce cas on s’y engage en sachant qu’il est aussi possible de donner son avis et de participer aux choix techniques et politiques, y compris quand on n’est pas soi-même un technicien. Il est alors possible de discuter, et parfois de voter (lorsqu’il n’y a pas consensus), pour décider qu’on affichera pas ci ou ça.

      Le premier type de service n’est pas quelque chose de mal. Ça existe, et chacun a le droit de créer le sien et de proposer à d’autres d’y venir : mais en connaissance de cause.

      Et donc contrairement à ce qui s’est dit dans les discussions (notamment par Christophe Gallaire) : il ne s’agit pas du tout d’une alternative manichéenne « auto-hébergement » VS « service neutre ».

      Il s’agit au minimum d’un choix entre
      – « service privé énorme à but lucratif » VS
      – « auto-hébergement tout seul dans mon coin » VS
      – « hébergement personnel mais ouvert aux connaissances en acceptant les choix de celui qui gère » VS
      – « hébergement collectif et démocratique où il est possible de participer aux décisions »
      – et peut-être d’autres choix encore mais au moins ces quatre là.

      Au vu de ça, pousser des cris d’orfraie alors qu’on utilise pas un service collectif et démocratique… c’est quelque peu déplacé.

    • « hébergement personnel mais ouvert aux connaissances en acceptant les choix de celui qui gère »

      Les choix de celui qui gère auraient pu se borner à des choix techniques, cela pouvait être espéré du moins et cela existe par ailleurs. Mais dans l’ensemble je te rejoints assez. J’avais d’ailleurs attendu l’ouverture du pod Framasphère pour m’y inscrire.