#ferroutage

  • Putains de camions - Les poids lourds en question | ARTE
    https://www.arte.tv/fr/videos/081593-000-A/putains-de-camions

    En Europe, 80 % des marchandises sont transportées par voie routière. Mais à quel prix ? Enquête sur la folie des #poids_lourds.

    Cela n’aura pas échappé aux automobilistes : les #autoroutes européennes sont encombrées par des files de poids lourds toujours plus interminables. Alors que près de 80 % des marchandises transitent par #voie_routière, le nombre de camions en circulation devrait augmenter de 40 % dans cinq ans. Pourquoi ce choix de la route au détriment du #rail ou du #transport_maritime, qui présentent pourtant de nombreux avantages, notamment écologiques ? Pour quelle raison les camions sont-ils aussi nombreux – un tiers d’entre eux, selon les estimations – à rouler à vide ? #Diesel bon marché, dumping sur les salaires des chauffeurs, explosion des commandes sur Internet, production et livraison à flux tendu : cette folie des poids lourds, qui résulte d’une série de décisions politiques, notamment un investissement massif dans les autoroutes, sert des intérêts économiques. Si les entreprises privées profitent de ce système, les citoyens en subissent les conséquences : embouteillages, pollution, risques sanitaires et usure précoce des infrastructures publiques. À l’échelle du continent, la #Suisse offre pourtant un modèle plus vertueux : le pays a su s’affranchir du #lobby_automobile pour miser sur le #transport_ferroviaire.

    #transport #transport_routier

    • C’est la transition écologique selon Macron. Pour moi, cette question du rail, c’est l’évidence d’un gouvernement qui se branle avec les problèmes climatiques et qui, s’il s’inquiète de la fin du monde, c’est pas pour l’éviter, c’est pour l’aménager. On appelle ça du survivalisme, pas de l’écologie.

    • Petite synthèse du reportage.
      1. Le #budget d’entretien des autoroutes et routes nationales allemandes est de 3,9 milliards. Ce coût s’explique en particulier par l’impact des poids lourds : 1 camion de 40 tonnes a un impact équivalent à celui de 60 000 véhicules légers.

      2. Le fonctionnement en #flux_tendu de l’ensemble du système #logistique transforme de facto le #réseau_routier en espace de #stockage grâce à un coût particulièrement intéressant ne prenant pas en compte les #externalités_négatives et reposant largement sur l’#exploitation des travailleurs de l’est de l’#union_européenne, que ce soit les chauffeurs ou les employés des #centres_logistiques. Le reportage cite notamment l’exemple d’Amazon — mais cela doit être valable pour l’ensemble des acteurs du #e-commerce
      qui installe ses centres en Pologne pour ses livraisons en Allemagne. Ce coût extrêmement faible se reflète également dans le fait que 36 % des camions roulant en Allemagne roulent à vide !

      3. Pour en revenir à l’exploitation, les patrons des sociétés de transport mettent une pression terrible sur leurs chauffeurs au détriment de la #sécurité_routière tout en profitant d’un nombre de contrôle très insuffisant et des sanctions trop légères (en #Allemagne) en cas d’irrespect de la législation européenne sur les temps de repos. Ainsi, il est estimé qu’un chauffeur routier pourra faire 100 000 kilomètres sans être contrôlé alors que 50 % de ces contrôles amènent à constater une infraction (cas allemand toujours) ! La faiblesse des sanctions amène d’ailleurs les transporteurs à prévoir leur coût lorsqu’ils ne fraudent pas directement en manipulant les instruments de contrôle.

      4. Bien entendu, le reportage aborde également la question du diesel (subventionné) et des émissions de #particules_fines avec leur impact sur la #santé : maladies cardio-vasculaires, décès prématurés.

      5. L’#électromobilité ne concernera le fret longue distance qu’à long terme, les constructeurs allemands ne s’y investissant pas pour la plupart. Il y a un début de développement de solutions pour le #fret_urbain. Pour le transport de passagers, le reportage cite l’exemple d’un #bus_électrique développé par l’entreprise Build your dreams, d’origine chinoise comme l’indique son nom, et exploité par #Flixbus pour sa liaison Paris – Amiens.

      6. En matière de lobbying, #Volkswagen entretient en particulier un groupe de pression de 40 personnes auprès des instances de l’Union.

      7. Alors qu’un train de marchandise de 740 mètres de long permet de remplacer 52 poids lourds, les #infrastructures_ferroviaires souffrent d’un manque d’investissement, de voies d’évitement trop réduites, d’une #électrification des lignes insuffisante, de gros problèmes de jonctions entre les différents réseaux nationaux.

      8. Le reportage se termine en citant le cas #suisse qui a développé une politique ambitieuse de #ferroutage. Le ferroviaire représente 37 % du fret, dont 70 % pour le transit, soit 2 fois plus qu’en Allemagne et 4 fois plus que la France. Cela s’explique notamment par la question des redevances versées pour l’usage des voies ferrées et routières qui permet de redonner sa chance au ferroviaire alors qu’il est estimé que le fret routier va augmenter en Allemagne de 40 % d’ici 2030 par rapport à 2010.

      J’en profite pour renvoyer vers ce message, de 2016, citant un article de Jean Gadrey signalant le documentaire de Gilles Balbastre, Transport de marchandises : changeons d’ère ! réalisé à l’initiative du comité d’entreprise de SCNF-fret : https://seenthis.net/messages/548855

    • merci @af_sobocinski pour ce résumé. J’ai arrêté à la publicité pour flixbus avec les interviews convenues des voyageurs émerveillé·es par les bus « non polluants », mais rien sur la pollution nucléaire, ce n’est pas sérieux.
      Déçue qu’il n’y est apparemment rien non plus sur les militants écologistes #anti-fret-routier, comme ceux certes des années 1990 de la Vallée du Somport.

      Il y a un passage sur les conducteurs de Pologne ou de Roumanie sous payés mais qui naviguent dans l’espace européen (surtout l’Allemagne) avec des camions qui font des trajets Allemagne=>Pologne=>Allemagne pour justifier ces aberrations socios-économiques-polluantes, Amazon en bonne position des pires entreprises implante ses plateformes dans les pays européens les plus pauvres.

      Et je renote ici le chiffre donné impressionnant : un poids-lourd représente le passage de 60.000 voitures . Donc, il faut inclure dans le coût global du #fret_routier la construction et l’entretien des routes, autoroutes et aires de stationnement tous saturé·es par les poids-lourds. En plus des cadeaux fiscaux, diesel moins cher, #subventions aux entreprises etc. #croissance #folie_humaine #inside_the_wall

      @aude_v j’appellerai pas ça du survivalisme mais du #déni_opportuniste
      #fin_du_monde #macronerie

    • Des cars électriques ? C’est un progrès ! Peut-être qu’un jour on va réussir à éviter le frottement et à en mettre dix les uns derrière les autres et ça ressemblera à un bête train Paris-Amiens qu’on sait faire depuis longtemps. Le car n’a aucun avantage comparé sur le rail ni même la voiture individuelle, quand on a le choix, c’est du sous-transport... Grrrr !

    • Je n’ai pas encore pété de télé @touti mais il n’est pas trop tard pour que je m’y mette. Ce n’est pas les boîtes à conneries et les raisons qui manque. J’ai beaucoup cassé et dès l’adolescence, tout seul où en groupe. Puis on s’est calmé quand on a eu affaire aux flics. Plus tard avec un pote, on pointe à pôle-emploi (anpe à l’époque) depuis une antique cabine téléphonique. Tapez 1, tapez 2… tatati tatata, patins,couffins… au tour de mon compère, avant de finaliser par je ne sais quelle touche, il arrache le combiné et s’en sert telle une masse d’arme pour détruire la cabine. J’ai rien fait pour le retenir, je crois bien même que j’ai dû l’aider. J’ai encore, dans la tête, l’image de cette cabine toute destroy alors qu’on étaient partis faire du stop un peu plus loin.

    • Bon, je n’ai pas imaginé que ça allait déclencher de telles réactions. Je me retire de cette discussion et j’emmène avec moi la façon dont je pense que la télévision fonctionne avec une conclusion qui semble avoir activé moralisme et souvenirs de vandalisme à mon grand désarroi.

    • Je t’ai dit que je comprenais, @touti. Je ne voulais pas laisser passer ton message sans une réaction, je ne savais pas quoi dire et j’ai finalement trouvé que ce serait sympa de te dire que ta colère fait plaisir à entendre. Et j’ai rajouté que c’était sûrement mieux que de casser des télés parce que moi, quand je casse des trucs parce que je suis en rogne, c’est beaucoup de souffrance au départ et je m’en prends plein la gueule à l’arrivée, alors je préfère largement arriver à bien exprimer cette colère par écrit comme tu fais ici.


  • Voyage au-dessus du plus long tunnel du monde

    Quelle est la montagne la plus célèbre de Suisse ? Le Cervin, répondra la majorité des gens. Et quelle est celle qui incarne le mieux le pays ? La question est peut-être difficile pour les lecteurs étrangers, mais la majorité des Suisses répondra probablement sans hésitation : le #Gothard. Centre des #Alpes, berceau de la Confédération, symbole de la volonté d’indépendance et de l’unité helvétique, emblème de la capacité d’innovation et de courage de toute une nation… Aucun autre lieu n’a eu - et en partie n’a encore - la valeur symbolique de ce massif. Massif et non montagne, puisqu’il n’existe en réalité pas de sommet portant le nom de Gothard.


    http://www.swissinfo.ch/fre/longform/gothard?srg_sm_source=hoot&srg_sm_medium=soc&srg_sm_campaign=general&hootP
    #Suisse
    cc @albertocampiphoto

    • Doubler le tunnel du Gothard, une question à sens unique ?

      http://lacite.website/2016/02/05/doubler-le-tunnel-du-gothard-une-question-a-sens-unique

      Le 28 février, le peuple suisse est appelé à voter pour ou contre la construction d’un second #tube_routier au Gothard. Soutenu par la Confédération, ce projet a déjà fait couler beaucoup d’encre. Dans un souci de clarté, La Cité a mis en perspective les positions de chacun.

      [...] Le Gothard est un lieu symbolique dans l’Histoire suisse ; il se révèle d’une importance primordiale pour le transport nord-sud de marchandises à destination de l’Europe centrale et de l’Italie. Environ 70% de tous les véhicules franchissent les Alpes par cette voie. Or, tel que présenté, l’assainissement nécessitera la fermeture prolongée du tunnel routier. La Confédération, qui en est propriétaire, a donc jugé indispensable de trouver une solution de rechange permettant aux véhicules de continuer à emprunter cet axe pendant les rénovations (devant durer un peu plus de trois ans). C’est à cette fin qu’elle a opté pour la construction préalable, entre 2020 et 2030, d’un second tunnel routier parallèle à l’ancien. Une fois les réfections terminées, vers 2035, une seule voie de circulation unidirectionnelle serait ouverte dans chaque tube. La deuxième voie devant être utilisée uniquement comme bande d’arrêt d’urgence.

      [...]La loi, une fois modifiée, stipulerait : « La capacité du tunnel ne peut être augmentée. Il n’est possible d’exploiter qu’une seule voie de circulation par tube ; si un seul tube est ouvert au trafic, il est possible de mettre en service deux voies dans le tube concerné, soit une voie pour chaque sens de circulation. » Pour Vincent Martenet, professeur de droit constitutionnel à l’Université de Lausanne, « tant que seules deux voies sont utilisées, on peut donc considérer que la disposition constitutionnelle est respectée. » Des propos confirmés par Markus Kern, maître assistant à l’Institut de droit européen de l’Université de Fribourg. « Même si le Oui l’emporte le 28 février, pour ouvrir quatre voies et utiliser tout le potentiel des deux tunnels, il faudrait au préalable modifier à nouveau la loi et la constitution. Modifications qui seraient soumises à référendum. » En 2004, l’initiative populaire Avanti proposait déjà d’ouvrir quatre voies à la circulation au Gothard. Elle fut alors largement rejetée par le peuple et les cantons.

      [...] Dans la jungle des arguments contradictoires avancés par les uns et les autres, une chose est sûre : la variante par le rail est techniquement réalisable. La question est de savoir si elle est plus avantageuse qu’un deuxième tube. Dans un rapport datant de 2010, l’Office fédéral des routes (OFROU) précise qu’un système de train-autos passant par l’ancien tunnel ferroviaire de faîte du Gothard (entre Göschenen-Airolo) permettrait d’absorber « sans entraves majeures » le trafic des voitures de tourisme en dehors de la haute saison. Avant la construction du tunnel routier, en 1980, une part de ce trafic empruntait cette voie.

      [...] Fait rare dans une votation, un groupe d’experts se présentant comme indépendant du politique et de l’économique, et composé majoritairement d’universitaires et d’anciens cadres des CFF, a pris position sur la constrution d’un deuxième tube routier au Gothard via le site www.gothard-a-moindre-cout.ch. Leur but ? « Faire connaître la solution du #ferroutage suivant les dernières connaissances techniques en vigueur, et permettre aux gens de voter sans arrières pensées en sachant qu’une solution praticable existe et peut être mise en œuvre rapidement et à moindre coût. » Ces spécialistes estiment entre autres qu’en utilisant au maximum les installations existantes, la solution du transfert au rail reviendrait à « un peu plus d’un milliard ». C’est-à-dire 400 à 600 millions de moins que ce qu’a calculé le Conseil fédéral dans ses études sur l’options du rail.

    • La ferrovia può gestire l’intero traffico merci che attraversa le Alpi

      In estate verrà aperto il tunnel di base del Gottardo. La ferrovia sarà in grado di gestire ogni anno 50 milioni di tonnellate di merci che attraversano le Alpi. Concretamente questo significa che grazie alla Alptransit potrà essere trasportata più merce attraverso il Gottardo di quanta oggi ne trasportino strada e ferrovia messe insieme. La capacità disponibile è ampiamente sufficiente per i prossimi decenni. Per l’Iniziativa delle Alpi è chiaro che si deve ambire con coerenza al trasferimento su rotaia. La costruzione di una seconda galleria è dunque assolutamente fuori luogo.


      http://www.iniziativa-delle-alpi.ch/iniziativa-delle-alpi/attualita/comunicati_stampa/2016/160208_pk.html

    • Il tunnel fa acqua

      Ammettiamo di essere una grossa impresa di trasporto pubblico e di dover risanare una stazione ferroviaria, ad esempio di Lugano. Spinti da un estremo zelo pianificatorio decidiamo di costruire una seconda stazione ferroviaria poco prima verso Massagno. Una volta costruito il nuovo stabile procediamo al risanamento dello stabile principale, per infine tenere in vita entrambi ma utilizzandoli solo per metà.

      https://massimomobiglia.wordpress.com/2016/01/28/il-tunnel-fa-acqua

    • « Doris Leuthard, vous savez que le 2e tube routier du Gothard n’est pas vital pour la Suisse ! »

      Rares sont les campagnes qui précèdent les votations fédérales qui suscitent de véritables surprises. Le plus souvent, chacun est dans son rôle ; chaque parti défend ou s’oppose à une proposition selon des lignes de clivages bien connues de la scène politique fédérale ; les acteurs les plus en vue de cette même scène se positionnent le plus souvent conformément à l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes votation après votation ; quant aux membres de l’exécutif, ils s’efforcent de tenir la ligne collectivement arrêtée, avec juste un peu de gêne, de retenue ou de maladresse quand cette ligne ne correspond pas à leurs convictions personnelles ou partisanes.

      https://www.letemps.ch/opinions/2016/02/22/doris-leuthard-savez-2e-tube-routier-gothard-vital-suisse

    • La votation sur le Gothard a été un vrai jeu de dupes

      René Knüsel se fait l’écho d’un comportement pour le moins discutable de la part de 90 conseillers nationaux.

      Les récents échos du travail parlementaire à Berne montrent que cette méfiance était fondée. Mercredi, la majorité du Conseil national a soutenu un postulat libéral-radical visant à déplafonner le nombre de passages de poids lourds, dont le nombre est pourtant inscrit dans la Constitution depuis l’acceptation de l’initiative des Alpes en 1994.

      http://www.24heures.ch/signatures/reflexions/votation-gothard-vrai-jeu-dupes/story/16161030


  • Ouf... drôle de coïncidence
    Pendant que je digressais à propos du #ferroutage sur seenthis avec @sombre
    http://seenthis.net/messages/121284 en parlant du tunnel de Fréjus et de la catastrophe du Mont Blanc, l’actualité nous fait un clin d’oeil douteux...

    LYON (Reuters) - Un incendie s’est déclenché mercredi dans le tunnel du Fréjus dans le sens France-Italie, dégageant d’importantes fumées toxiques, mais aucune victime n’est à déplorer.
    « Le feu provenait du turbo d’un poids lourd transportant des matières dangereuses, de l’acétate de butyle », a indiqué la préfecture de Savoie.
    Le poids lourd était escorté pour la traversée du tunnel par les services de la Société française du tunnel routier du Fréjus, comme c’est le cas pour tout transport de matières dangereuses et les secours ont pu être rapidement déclenchés.
    Les pompiers et les services de sécurité du tunnel ont atteint l’incendie en une quarantaine de minutes.
    Quarante-quatre personnes ont du être évacuées, 23 du côté français et 21 du côté italien. L’intervention des secours a également nécessité la fermeture du tunnel pendant deux heures.
    En mars 1999, l’embrasement d’un camion dans le tunnel du Mont-Blanc voisin avait provoqué un violent incendie provoquant la mort de 39 personnes et entraîné la fermeture du tunnel pendant trois ans.

    http://fr.news.yahoo.com/un-incendie-poids-lourd-circonscrit-dans-le-tunnel-154233952.html


    • Pour ma part, je crois qu’il faudrait étudier des solutions hybrides, comme pour le GPL. En ville on devrait interdire le diesel, un moteur diesel qui démarre est une abomination. Surtout en hiver.
      Je ne sais pas si les hybrides électriques marchent avec le diesel, je n’ai pas suivi où ils en sont.
      Ensuite sur autoroute, quand le moteur est chaud et que le pot catalytique devient efficace, pourquoi pas rouler au gasoil. Mais le mieux alors ça reste le train pour les longues distances. Voyageons légers. On ne devrait pas à avoir à emmener sa voiture avec soi partout on va...

      J’étais dans le Haut-Jura la semaine dernière, au milieu du troupeau des touristes du ski, et je peux te dire que la pollution, on la « sent » dès qu’on sort de la forêt. J’ai réalisé que je n’avais pas remarqué ça avant... ça pue la fumée de gasoil dès qu’on s’approche d’une route. Là on le sent que le parc français s’est diesellisé... Les abords de ces petites routes surfréquentées sont noircies par les pots d’échappement. ça fait peur d’imaginer que ça va finir dans le comté de ces hauts pâturage (un des fromages les plus savoureux pour moi !).

      Pour ma part je roule pour mes petits trajets urbains et péri-urbains avec une 205 essence/GPL qui approche des 200 000 km. Entretien réduit au minimum, on change les pièces plastiques qui lâchent en se fournissant à la casse. Faible consommation malgré les petits trajets. C’est donc très écolo. Pas autant que le vélo (mais le vélo je n’arrive pas forcément à le faire démarrer tous les matins :-)

    • @petit_ecran_de_fumee : ce que tu dis est vrai, l’air est devenu irrespirable un peu partout où il y a de la circulation. Et si en plus tu retrouves les mêmes nuisances quand tu vas à la montagne pour respirer soit disant l’air pur, il y a de quoi se mettre en rognes.
      Maintenant, dans les transports routiers, il y a aussi des bus (à la ville) et des camions (un peu partout). Si on veut être cohérent, quel carburant va-t-on choisir pour ces véhicules ? OK, un bus transporte en moyenne une trentaine de personnes (enfin je crois). Cela ferait donc au moins 25 voitures en moins qui en général, ne transportent qu’une personne ... le conducteur. C’est dommage qu’on ait supprimé les réseaux de trams dans les villes dès les années 50. De nombreuses villes reviennent d’ailleurs à ce mode de transport qui n’émet pas de CO2 sur son trajet (après, l’électricité qui alimente les motrices, c’est une autre histoire). Il faudrait développer davantage les réseaux trams dans les zones urbaines et aussi (surtout) avoir une véritable politique tarifaire pour ces transports. Il existe d’ailleurs une expérience de gratuité à Aubagne dans le 13. Je ne sais pas si cela a été pérennisé par contre.
      Pour ce qui est des camions, il y a une alternative, le ferroutage qui s’est développé en Suisse. Mais il existe malheureusement en France et ailleurs en Europe un puissant lobby du transport routier.
      La question du GPL, je me la pose depuis un petit moment : à la maison, nous avons deux vieux bousins de respectivement14 ans (Ford Mondeo break pour les trajets ville-campagnes et aussi les longues distances) et 21 ans (205 Diesel pour les petits trajets urbains et péri urbains) qui toutes deux tournent au GO et je me demande si ... En plus, belle niche fiscale en perspective (GPL = 0,83 €/l vs GO 1,35 €/l chez moi). Par contre, j’ai lu que le moteur GPL était plus gourmand que les autres en carburant. Donc davantage de CO2. D’accord, on n’a pas les produits dérivés tels que NOx, soufre et particules fines ... Ta solution hybride essence/GPL me paraît un bon compromis du fait que le GPL n’est pas encore disponible partout surtout en zones rurales.

    • Sur le ferroutage, ça commence à (ré)apparaitre en France, mais uniquement pour le trafic qui « traverse » la France : de l’Espagne vers le Benelux (oui on ne se mouille pas, on ne va pas faire de l’ombre aux routiers français...).
      j’en parlais justement il y a quelques jours :
      http://seenthis.net/messages/120270

      C’est leur concept d’autoroutes ferroviaires, comme pour les TGV. C’est tout le contraire d’un réseau harmonieux et bien irrigué. Bref un truc qui ne risque absolument pas de faire de l’ombre à la route et au pétrole.
      De Pépy à Ayrault, le seul modèle qui les inspire c’est celui du transport aérien, moi j’appelle ça la pensée « charter ».
      En gros, si les mecs avaient raisonné comme ça, les stations de métro de Paris ne permettrait de faire aucune correspondance directe et il faudrait prendre le taxi entre deux stations pour changer de ligne...

      Pour revenir au ferroutage, sur une distance minuscule, depuis la catastrophe du tunnel du Mont Blanc, il y a aussi la traversée des Alpes (tunnel de Fréjus) pour l’Italie, qui ressemble plus à ce qui se passe sous le tunnel sous la Manche qu’à du réel ferroutage..

      Par contre, comme prévu, le transport combiné classique (containers ou remorques sur wagons) s’est complètement cassé la gueule depuis les années 80. Sernam et CNC sont out, les camions de Geodis et de la Poste sillonnent les autoroute, et Novatrans agonise...
      http://www.lesechos.fr/26/09/2012/lesechos.fr/0202290576342_transport-combine---sncf-geodis-cede-novatrans-a-charles-andr

      #transport #ferroutage #ferroviaire #routier

    • @petit_ecran_de_fumee : J’ai quelque espoir en notre capacité à s’opposer aux grands projets qui salopent tout. ZAD contre le nouvel aéroport de Nantes, ZAD contre le projet de scierie dans le Morvan, voilà des précédents qui vont essaimer en cas de passage en force de nos gouvernants pour l’exploitation des gaz de schistes.


  • Ah, enfin du ferroutage qui semble fonctionner..

    le principal opérateur logistique de cette ligne, a fêté le 26 février son 15.000e wagon, c’est à dire sa 15.000 remorque de camion, dans une prévision spectaculaire de 10.000 wagons, soit autant de remorques de camions libérant l’autoroute A9, pour la seule année 2013. Dans le secteur économique des transports et de la logistique, devenu majeur en Pays Catalan, cette avancée en précède une autre, car cette autoroute ferroviaire annonce un partenariat avec le port de Barcelone concernant des flux en provenance du Maroc. Cet axe grossit, en prévision de la concurrence exercée dès 2014 par un nouveau circuit du genre entre Bayonne et Lille. La façade méditerranéenne et la façade atlantique se mesureront, dans une bataille fondée sur l’absence de frais de péage, assortie d’une réduction du temps de transport, des dépenses énergétiques et des émissions de gaz, inférieures de 80 % entre le bitume et le rail.

    #ferroviaire #transport #routier #ferroutage #écologie

    http://www.la-clau.net/info/8009/succes-spectaculaire-de-lautoroute-ferroviaire-du-boulou-8009