• Deux patrons lancent un appel pour développer la philanthropie à la française Bertille Bayart - 3 Décembre 2018 - Le figaro
    http://www.lefigaro.fr/societes/2018/12/03/20005-20181203ARTFIG00282-deux-patrons-lancent-un-appel-pour-developper-la-

    Denis Duverne et Serge Weinberg, lancent l’initiative « Changer par le don ». Ils ont déjà réuni une quarantaine de signatures des mondes économique et culturel, afin de développer la culture du don en France.


    . . . . . .
    Denis Duverne, président du conseil d’administration d’Axa, et Serge Weinberg, son homologue chez Sanofi, ont lancé lundi l’initiative « Changer par le don », sur laquelle ils ont déjà réuni une quarantaine de signatures du monde économique et du monde culturel. Les deux philanthropes, respectivement engagés auprès de la Fondation pour la recherche médicale et de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, ont à l’esprit le « Giving Pledge » de Bill Gates et Warren Buffett.
    . . . . . .
    Les deux milliardaires américains encouragent leurs pairs à donner, avant ou après leur mort, la moitié de leur fortune à des œuvres. « Changer par le don » s’adapte à l’échelle française : l’appel vise les millionnaires, . . . .

    #obscénité #mécénat #philanthropie #foutage_de_gueule #foutage_de_geule #don #ONG #sanofi #AXA

  • Piratage : Google et l’audiovisuel français veulent nettoyer YouTube
    http://www.01net.com/actualites/piratage-google-et-l-audiovisuel-francais-veulent-nettoyer-youtube-1259886.ht

    Le géant du Web va faciliter aux ayants-droit la procédure d’identification et de suppression des vidéos piratées. Un soutien financier est également prévu.

    Nous sommes évidemment dans une « alternative infernale ». Ne rien faire, c’est tuer lentement mais surement le marché de la culture, mais censurer, c’est tuer lentement mais sûrement le foisonnement de ce qu’on peut trouver sur YouTube. Qui osera mettre ses extraits de films, numériser ses vieux vinyls... bref qui continuera à transformer la plateforme en une immense bibliothèque vidéo... ; ce que malheureusement les bibliothèques (et le service public donc) n’ont jamais su construire ?

    Ensuite, quand on voit la manière dont Google met directement en accès les sites pourris qui captent les données et injectent des virus dans ses réponses, on doit forcément douter de l’algorithme qui sera utilisé. C’est toujours le benef de Google qui sera l critère dominant.

    YouTube mettra à la disposition de l’ALPA son outil d’identification et de gestion des droits, « Content ID », pour centraliser les demandes de propriétaires lésés par des vidéos piratées et les bloquer. « Nous ne souhaitons pas que les fraudeurs utilisent nos plateformes au détriment des créateurs », a souligné pour Google Carlo D’Asaro Biondo, président du géant américain en charge des partenariats pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

    L’accord prévoit également un soutien financier de Google à l’ALPA et un accompagnement des ayants droit via des formations. Cet accord fait partie d’un « plan d’action contre le piratage », a annoncé la ministre de la Culture Françoise Nyssen : il devra permettre de lutter contre les sites « contrefaisants », de mieux promouvoir l’offre légale et « d’inculquer le respect du droit d’auteur » aux enfants dès le plus jeune âge. « La lutte contre le piratage est le grand défi de ce début de siècle dans la sphère culturelle », a souligné la ministre. « J’espère que ce n’est que le début d’un processus. Il faudra d’autres accords avec les ayants droit et les autres plateformes », ainsi qu’au niveau européen, a-t-elle relevé.

    #YouTube #Droit_auteur #Piratage #Censure

  • Législatives - Neuilly : le candidat REM a un compte non déclaré à Hong Kong
    Aziz Zemouri, Le Point, le 15 juin 2017
    http://www.lepoint.fr/legislatives/legislatives-neuilly-le-candidat-rem-a-un-compte-non-declare-a-hong-kong-15-

    “Bizarre” ce titre alors qu’on apprend surtout que:

    Pris dans la tourmente d’un divorce étalé sur la place publique, le néophyte fait l’objet de plusieurs mises en cause pour violences conjugales et mise en danger de la vie d’autrui sur l’actuel compagnon de sa future ex-épouse.

    #Laurent_Zameczkowski #violences_conjugales #violence #sexisme
    #Législatives #France #2017 #Emmanuel_Macron #Conflit_d'Intérêt #corruption #EnMarcheVersLeFN

    • BONUS en Marche
      Corinne Vignon

      Corinne Vignon est candidate LREM dans la 3e circonscription de Haute-Garonne. Selon Buzzfeed, une enquête pour travail dissimulé a été ouverte jeudi par le parquet de Toulouse. Corinne Vignon est accusée d’avoir caché au fisc une activité de cartomancienne. Des séances facturées 90 euros, payables par chèque. « Ce n’est pas mon métier. C’est très anecdotique. Je m’intéresse à l’astrologie comme je m’intéresse aux tortues marines. C’est très personnel », a-t-elle expliqué à France 3. Toujours selon la chaîne de télévision, elle n’aurait pas déclaré la somme perçue lors de sa rupture conventionnelle avec la société Labège.

      Corinne Vignon (39,61% au premier tour) affrontera dimanche la députée sortante LR-UDI, Laurence Arribagé (22,27%).

      Bruno Bonnell

      Déjà dans la tourmente depuis deux semaines, Bruno Bonnell, candidat LREM dans la 6e circonscription du Rhône s’est justifié jeudi après les révélations de Mediapart, selon lesquelles il chercherait à échapper à l’impôt en ayant domicilié ses deux sociétés au Delaware, un paradis fiscal américain. « La notion de paradis fiscal est relative et nouvelle. Qu’est-ce qui prouve que le Delaware en est un ? » , a-t-il expliqué. Ses opposants lui reprochent aussi d’avoir cherché à éviter de payer l’ISF en restructurant son patrimoine. « J’ai la justice et les contrôles fiscaux pour moi », a-t-il dit jeudi sur France inter, en précisant qu’il avait été contrôlé plusieurs fois. Il publiera son « patrimoine déclaré quand on aura fait la loi de moralisation politique », a-t-il dit.

      Bruno Bonnell (36,69% au premier tour) affrontera dimanche l’ancienne ministre PS Najat Vallaud-Belkacem (16,54%).

      Source : http://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/2017/06/15/38001-20170615ARTFIG00199-legislatives-trois-candidats-macronistes-dans-la-

      3 de plus.

      #cartomancienne (En Marche) #Delaware, mais de bonne foi #Paradis_fiscal #Foutage_de_geule #députés

  • COMPTEURS LINKY - De nombreux habitants victimes de désagréments en Flandre - La voix du Nord - Julien Dufurier - 23 Mars 2017 _

    http://www.lavoixdunord.fr/137203/article/2017-03-23/de-nombreux-habitants-victimes-de-desagrements-en-flandre

    Un boulanger qui voit son four à pain s’emballer, une habitante de Cassel dont les plombs n’arrêtent pas de sauter, des particuliers qui se plaignent de voir leur facture d’électricité augmenter… L’installation des compteurs intelligents Linky suscite de nombreux problèmes en Flandre.

    Tout est parti d’un article publié dans nos colonnes le 9 mars. La famille Bombart, à Hazebrouck, y racontait les mésaventures vécues depuis l’installation d’un compteur Linky, ces appareils nouvelle génération capables de faire les relevés de consommation à distance. Les Bombart s’y plaignaient d’une intervention bâclée http://www.lavoixdunord.fr/129824/article/2017-03-09/leur-compteur-linky-se-fait-desirer-la-vie-quotidienne-en-est-toute-cha , d’un courant qui sautait sans cesse et de la difficulté d’avoir un nouveau rendez-vous. Depuis la publication de l’article, la situation a été réglée mais d’autres témoignages nous sont parvenus, spontanément ou via un appel à témoin sur notre page Facebook.

    À Hazebrouck, le boulanger David Déprès montre une plaque entière de pains aux chocolats complètement cramés. Depuis l’installation d’un compteur Linky, l’artisan voit ses appareils de cuissons s’emballer sans raison. « Le compteur a été installé le 18 décembre. Le 26, mon premier four à baguette lâchait, raconte-il. Je n’en ai plus qu’un et il monte à 300 degrés sans raison. Je suis sans cesse obligé de surveiller, sinon tout brûle. Le compteur Linky, c’est peut-être un bel outil mais il a été installé n’importe comment. L’expert doit passer à la fin du mois mais si je dois changer toutes mes machines, j’en ai pour au moins 60 000 €. »

    À Cassel, c’est une mère de famille qui détaille comment le quotidien du foyer a été perturbé pendant plus d’un mois après l’arrivée du nouveau compteur. « Les plombs sautaient sans arrêt, dès le soir de l’installation, explique Anne Demeleumester. J’ai dû changer toute mon installation électrique, à mes frais bien sûr, pour mettre du monophasé et mettre fin aux problèmes. »

    D’autres encore disent avoir vu leurs factures augmenter depuis que le boîtier vert fluo a été installé chez eux. «  Tous ces désagréments, c’est du stress sans parler des demi-journées à attendre le passage d’un technicien et où personne ne vient, poursuit Anne Demeleumester. Si j’avais su, je n’aurais rien changé. »
    En filigrane des témoignages récoltés, ressortent aussi des interrogations sur la formation reçue par les agents chargés d’installer les compteurs Linky. «  Ils ne sont pas assez formés, rumine David Déprès. Mon compteur a été changé en 20 minutes au lieu d’1 h 30, c’est du travail bâclé. »

    #enedis #linky #Nord(59) #Dysfonctionnements #Foutage_de_geule

  • Leur compteur Linky se fait désirer, la vie quotidienne en est toute chamboulée La voix du Nord - Julien Dufurier - 9 Mars 2017
    http://www.lavoixdunord.fr/129824/article/2017-03-09/leur-compteur-linky-se-fait-desirer-la-vie-quotidienne-en-est-toute-cha

    La famille Bombart devait avoir un nouveau compteur Linky début mars. Sauf que l’intervention d’Enedis a tourné court. Résultat : le courant saute tout le temps et le chauffe-eau a bien du mal à fonctionner normalement.

    En arrivant chez les Bombart, on voit assez vite qu’il y a quelque chose qui cloche. Sur la façade de la maison, un grand câble électrique pend presque jusqu’au sol. Le genre de liane sur laquelle on n’a surtout pas envie de mettre les mains. « Les intervenants ont débranché le câble venant du réseau général, explique Willy, qui habite là avec sa femme, Émilie et leurs quatre enfants. Ils ont aussi démonté mon tableau électrique. Puis ils m’ont installé un disjoncteur provisoire. » À l’origine, on devait pourtant simplement poser un compteur Linky, ces appareils nouvelle génération capables de faire les relevés à distance. « Mais les techniciens ont dû partir sur une intervention en urgence, poursuit Willy Bombart. C’était le 1er mars.

    Depuis, rien n’a bougé. » Cette solution provisoire – en plus d’être inesthétique – perturbe la vie quotidienne des Bombart. Le disjoncteur n’est pas assez puissant pour supporter les dépenses électriques de la famille. « On ne peut pas utiliser le chauffe-eau, ça fait sauter les plombs sans arrêt, ajoute Willy. Le courant s’arrête aussi plusieurs fois en pleine nuit alors que mes enfants dorment avec des chauffages électriques. Les compteurs Linky sont censés être plus écolos que les anciens mais avec tout ça, on fait tourner le poêle à bois à fond. »

    Les Bombart s’agacent aussi du délai nécessaire pour régler le problème. «  Quelqu’un devait venir mercredi, j’ai pris une journée de congé exprès et personne n’est venu », peste le père de famille.

    Un autre rendez-vous est prévu lundi. « On verra bien, souffle Émilie, son épouse. On devrait peut-être arrêter de payer, je suis certaine qu’on aurait rapidement des nouvelles. 

    #enedis #linky #Nord(59) #Dysfonctionnements #Foutage_de_geule

  • Compteur Linky : les responsables d’Enedis apaisent La voix du Nord - Murielle Tison-Navez - 9 Février 2017
    http://www.lavoixdunord.fr/116325/article/2017-02-09/compteur-linky-les-responsables-d-enedis-apaisent

    Alors que le compteur Linky inquiète, que les craintes se sont matérialisées à Vieux-Condé par le vote d’une motion le 15 décembre 2016 contre leur installation dans la commune, les responsables Enedis expliquent pour rester connectés aux utilisateurs.

    Les réactions ne se sont pas fait attendre, suite à l’annonce de la création d’un collectif anti-Linky à Vieux-Condé. De futurs utilisateurs réticents bien sûr, d’un salarié – soit d’Enedis soit d’une entreprise mandatée pour monter les compteurs – plutôt rageur, et de la direction Enedis. Stéphane Ledez, directeur territorial Enedi et Pierre Bouvier, responsable du déploiement de Linky sur le Nord - Pas-de-Calais étaient soucieux de rectifier certaines affirmations et d’apporter des précisions. Leur retour, point par point.

    Leur nombre. « Trois millions de compteurs Linky sont désormais posés en France. 100 000 dans le Valenciennois et il en reste autant à faire. Avant, le compteur intelligent, Enedis changeait environ 1 million de compteurs trop anciens par an. Linky, répond aux exigences de la loi de transition énergétique. »

    L’intérêt. « Payer ce que l’on consomme. » À ceux qui craignent de se voir facturer la puissance réactive, les dirigeants rassurent : « Aujourd’hui, un ancien compteur enregistre la puissance active… C’est pareil avec Linky, rien ne change. »

    Factures. Avec Linky, « on doit payer exactement ce que l’on consomme au mois ». Pour ceux qui craignent une hausse, Enedis les invite à suivre leurs consommations grâce à un tableau de bord individuel sur internet.

    Économies. Ce boîtier vert est « conçu pour limiter le coût des interventions » . Pour un déménagement par exemple, « il n’y a plus de congés à prendre pour assurer le rendez-vous, et pas de techniciens » . Par ailleurs, un signal envoyé au compteur permettant de savoir s’il répond ou pas permettrait des dépannages plus rapides, sans que l’abonné ait à téléphoner à son fournisseur.

    Coupures. Beaucoup se plaignent de Linky qui disjoncte plus vite que leur ancien compteur. Pour les dirigeants, la tolérance du disjoncteur est identique à celle des compteurs de la génération précédente, soit entre 25 et 30 % de plus que la puissance souscrite dans leur abonnement. Quand ça disjoncte, c’est que « l’abonné bénéficiait d’une puissance bien supérieure à son abonnement » . Ces réajustements représenteraient 1 % : « C’est à la marge » . Pour les dirigeants, c’est une « question d’équité, puisque ce sont les autres consommateurs qui payaient pour ce 1 %  ». Quant aux réajustements, les pouvoirs publics ont demandé à Enedis que ce geste ne soit pas payant. Par contre l’abonnement lui devient plus cher.

    Refus. « Les abonnés ne sont pas fondés à refuser, car le compteur est un élément du réseau qui est dans le domaine public la plupart du temps. Le compteur est en concession, signée avec les syndicats ou les communes. Nous avons le devoir de le remplacer quand la loi évolue. C’est vrai pour d’autres fluides comme l’eau ou le gaz. »
    Poses forcées ? Enedis répond par une enquête de satisfaction menée auprès des foyers équipés : c « C’est dans le Nord – Pas-de-Calais que l’on a les meilleurs résultats : plus de 90 % des gens qui répondent sont globalement satisfaits. »

    Santé. « Le rayonnement électromagnétique du Linky est très faible. Il respecte les normes, les mêmes que les compteurs bleus. On parle de « potentiellement cancérogène » de quelque chose dont on n’a pas pu prouver que ça ne l’est pas. »

    Vie privée. « Les données ne remontent qu’une à deux fois par jour. Les rumeurs sur l’atteinte à la vie privée sont donc infondées. On sait juste si vous avez consommé de l’électricité la veille. »
    Problèmes électriques. « On a eu quelques cas avec des lampes tactiles ayant une sensibilité importante. Quand il y a un problème avec la domotique, on analyse et on fait intervenir chez les gens des spécialistes si nécessaires. C’est en général lié aux matériels qui n’ont pas supporté la coupure d’alimentation. »

    #enedis #linky #Nord(59) #Dysfonctionnements #Foutage_de_geule #propagande

  • BANQUES : Bruxelles donne son feu vert pour recapitaliser la banque CGD Le figaro.fr avec AFP - 24/08/2016

     La Commission européenne a approuvé un plan de recapitalisation de la banque publique portugaise Caixa geral de depositos (CGD) pouvant dépasser 5 milliards d’euros, dont 2,7 milliards injectés directement par l’Etat, ont annoncé mercredi les autorités européennes et le gouvernement portugais.

    . . . . .

    Outre les 2,7 milliards injectés par l’Etat, la CGD pourra aussi convertir en capital une aide publique évaluée entre 900 et 960 millions d’euros qui lui a été versée en 2012.
    Dans le cadre de ce « plan de grande envergure » visant un retour à la rentabilité et qui devra impliquer « des réductions de coûts significatives », précise Bruxelles, un autre milliard d’euros doit être dégagé par l’émission de titres de dettes.

    . . . . .

    Le ministère des Finances portugais a ajouté dans un communiqué que le plan de recapitalisation pourrait aussi compter sur le transfert de 500 millions d’euros d’actions de la holding publique ParCaixa, ce qui porterait le montant maximum de la recapitalisation à plus de 5 milliards d’euros.
    L’opération n’est pas considérée comme une aide d’Etat par la Commission européenne, assure le gouvernement socialiste, ce qui signifie qu’elle ne pèsera pas sur le déficit portugais de 2016, que Lisbonne s’est engagé à ramener à 2,2% du Produit intérieur brut.
    L’injection de fonds publics va toutefois peser sur la dette et contraindre le Portugal à adopter un budget rectificatif pour 2016.
    Première banque portugaise en termes d’actifs, la CGD avait passé sans encombre, fin 2014, les tests de résistance de la Banque centrale européenne (BCE),

    . . . . .

    Les crédits à risque détenus par la CGD s’élevaient fin juin à plus de 8,5 milliards d’euros, soit 12,2% de son portefeuille total de crédit.

    . . . . .

    La CGD a subi une perte nette de 205,2 millions d’euros au premier semestre, contre un bénéfice de 47,1 millions d’euros à la même période de l’an dernier.
    Le Portugal était sorti en mai 2014 d’un plan d’aide internationale de 78 milliards d’euros, mais le secteur bancaire reste fragile.
    Les contribuables ont été sollicités en août 2014 pour sauver Banco Espirito Santo (BES) et en décembre 2015 la petite banque Banif. Ces opérations ont coûté respectivement 4,9 milliards et 2,5 milliards d’euros à l’Etat et aux autres banques.

    #union_européenne #foutage_de_geule #crise_financiére #banque #Portugal #commission_européenne #fausse_dettes