• #Matières_premières : comment les #géants #français épuisent la #planète - Observatoire des ##multinationales
    http://multinationales.org/Matieres-premieres-comment-les-geants-francais-epuisent-la-planete
    #terres

    Soja : une prise de conscience insuffisante pour prévenir la déforestation et les abus
    Utilisé comme matière première dans l’industrie agroalimentaire et surtout pour l’alimentation animale, le soja est devenue une denrée clé pour l’industrie. Sa production a littéralement explosé en Amérique du Sud, associé à l’utilisation massive de pesticides et de semences génétiquement modifiées et à des violations des droits des communautés et des travailleurs. L’expansion du soja empiète non seulement sur la forêt amazonienne, mais également sur d’autres régions du continent comme le la savane du #Cerrado au Brésil ou la région du #Chaco (Brésil, Argentine, Paraguay).

    Les associations Mighty Earth, France nature #environnement et Sherpa se sont associés pour identifier les principaux acheteurs français de soja en provenance d’Amérique du Sud. Une liste dans laquelle on retrouve des groupes agroalimentaires (et notamment laitiers) comme Danone ou Lactalis, des acteurs de la restauration comme #Sodexo et Elior, des chaînes de grande distribution comme #Auchan, #Carrefour ou #Casino.

    Force est de constater que ces firmes ne semblent pas avoir pris la mesure des risques liés à leur approvisionnement en soja, ni de leur responsabilité (y compris juridique, dans le cadre de la loi sur le devoir de vigilance) dans la prévention des abus constatés sur le terrain. Seule une poignée d’entre eux (Avril, Danone et Bel) fournit des informations un peu poussées (mais très incomplètes) sur les volumes, l’origine et la part tracée du soja utilisé dans la chaîne d’approvisionnement. D’autres ont purement et simplement refusé de répondre aux ONG au nom du secret commercial. La plupart de celles qui identifient les risques liés au soja se contentent de promouvoir des systèmes de « soja certifié » notoirement insuffisants pour empêcher la déforestation.

    Huile de palme : une industrie destructrice qui continue à s’étendre
    De l’agroalimentaire aux cosmétiques en passant par les #agrocarburants, l’huile de palme est un ingrédient commode et bon marché apprécié de nombreuses industries. Problème : son exploitation à grande échelle a dévasté des millions d’hectares de forêt en Asie du Sud-est, déplaçant des populations entières et mettant en danger des espèces animales emblématiques comme l’orang-outang.

    Malgré la prise de conscience des consommateurs, l’exploitation de l’huile de palme ne ralentit pas. Davantage surveillées en Indonésie et en Malaisie, les multinationales du secteur tournent désormais leurs regards vers l’Afrique et l’Amérique du Sud, créant les mêmes problèmes.

    Une fuite en avant alimentée entre autres par la demande de multinationales françaises comme L’#Oréal ou #Danone (71 000 tonnes d’huile de palme et de dérivés achetées chacune en 2018) et bientôt de #Total, qui a choisi de reconvertir sa raffinerie de La Mède, dans le Sud de la France, pour produire des agrocarburants à base d’huile de palme. Initialement, le géant pétrolier voulait en importer pas moins de 550 000 tonnes par an, mais a revu ce chiffre à la baisse sous pression des écologistes. Les multinationales acheteuses se défendent souvent en arguant qu’elles n’achètent presque que de l’huile de palme certifiée « responsable », mais l’expérience prouve que ces certifications ne sont pas fiables (lire notre article).

    Le #caoutchouc, aussi nocif que l’#huile_de_palme ?
    Des géants français sont très impliqués dans la filière, à commencer par #Michelin, en tant que fabricant de pneumatiques, et la #Socfin, filiale du groupe #Bolloré. Greenpeace a mis en cause les agissements de l’entreprise singapourienne Halcyon au #Cameroun, qui fournit des groupes comme Michelin. Face à la montée des critiques, l’industrie du pneumatique a fini par lancer en 2018 une initiative « multi-partie prenantes » sur le caoutchouc soutenable, sur le modèle de celles qui existent déjà pour le soja ou l’huile de palme. Lorsque l’on voit à quel point ces initiatives sont contestées, il n’est pas sûr que cela suffise à enrayer les problèmes.

    Bois et papier : une filière toujours opaque
    Le groupe Rougier et Guillemette & Cie se sont ainsi approvisionnées, selon l’ONG Amazon Watch, auprès du groupe brésilien Benevides Madeiras, condamné pour #déforestation illégale en #Amazonie. D’autres firmes ont commercialisé les produits de l’entreprise forestière de RDC Ifco, accusée par l’ONG Global Witness de couper des arbres en dehors des périmètres autorisés.

    Eau : la soif intarissable des grands groupes

  • Canada : l’appel des #100voix pour protéger la culture des géants du web
    https://www.actualitte.com/article/monde-edition/canada-l-appel-des-100voix-pour-proteger-la-culture-des-geants-du-web/86212?origin=newsletter

    un message qu’il serait bon de reproduire ici...

    Le message est résumé à l’essentiel, de sorte que l’on puisse le comprendre aisément : « On ne peut permettre aux géants étrangers d’échapper aux taxes que toutes les entreprises d’ici doivent prélever. Il faut corriger cette injustice qui pénalise nos entreprises, nos artistes, nos artisans et nos travailleurs. Tous ensemble, nous avons le devoir de protéger la culture du Québec et du Canada. »

    #Impôts #Géants_internet #Edition

  • A la recherche de l’utopie.
    http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2017/01/a-la-recherche-de-lutopie-.html

    Au lendemain du premier tour des primaires du PS, journaux, radios, télés, éditorialistes de tous poils et de tous bords, opposants de droite et de gauche au projet de Benoît Hamon ont tous ce même mots à la bouche : « utopie ». A tel point que même lui se sent dans l’obligation de nier l’utopie.

    [...]

    Même s’ils s’opposent fortement sur la question centrale du revenu universel (qui cristallise, pour ses détracteurs, l’utopie suscitée), l’autre caractéristique du projet de Benoît Hamon est d’être, avec celui de Jean-Luc Mélenchon, celui qui prend le plus en compte un basculement numérique à l’échelle - notamment - du monde du travail. Basculement qui pourrait, s’il est mal anticipé, précisément nous faire basculer dans une dystopie, soit le contraire d’une utopie.

    Puisque le numérique et la transformation du monde du travail (revenu universel) sont donc au coeur de ce projet, et puisque ce projet est presqu’unanimement stigmatisé comme « utopique », je voudrais ici rappeler quelques éléments.

    #Benoît_Hamon #France #Géants_du_Web #Numérique #Politique #Primaire_citoyenne_de_2017 #Revenu_de_base #Travail #Utopie #Économie

  • Au cœur de la Silicon Valley, un immense bidonville reflet des inégalités
    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/12/06/01007-20141206ARTFIG00018-au-coeur-de-la-silicon-valley-un-immense-bidonvil

    La mairie de San José a débuté la destruction de « la Jungle », un camp de fortune qui abritait 300 personnes sans domicile fixe. Les tensions s’accumulent entre les habitants de la région et les employés des entreprises de la Silicon Valley, accusées de faire grimper les loyers.

    [...]

    Pour endiguer le problème, les entreprises du Web et des nouvelles technologies multiplient les programmes d’aide aux plus nécessiteux. Twitter offre des cours de code gratuits, Airbnb finance des centres d’accueil pour les SDF et Google construit des bus équipés de douches pour ceux qui n’ont pas accès à une salle de bain. Une manière aussi de se racheter une bonne conscience.

    #Bidonville #Gentrification #Géants_du_Web #San_José_(Californie) #Sans_domicile_fixe #Silicon_Valley #Économie_numérique #États-Unis

  • Les #géants du #HighTech veulent la crème des #geeks
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1639

    Les #immigrants talentueux plus intéressants que jamais.

    L’ #immigration choisie devient finalement une filière de relance des #économies du #monde dit développé qui tablent à maintenir leur prépondérance par la Haute #Technologie . Plusieurs #pays du #monde renferment des #génies en matière de High-Tech, et pour les attirer les géants ont réussi à persuader les #décideurs #politiques à faciliter leurs #recrutements .

  • La “négation de la démocratie” du sénateur Marini | Claire Berthelemy
    http://owni.fr/2012/11/13/la-negation-de-la-democratie-du-senateur-marini

    Le président de la commission des finances, le sénateur UMP Philippe Marini, présentait hier soir son rapport pour une fiscalité du numérique neutre et équitable. En priant l’exécutif d’agir aux niveaux local, européen et international. Et en évitant de répondre aux questions un peu trop précises.

    #Economie #Pouvoirs #Récit #Apple #fiscalité_du_numérique #géants_du_net #Google #philippe_marini