• #Georges_Ibrahim_Abdallah, une perpétuité politique

    Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste libanais, est le plus vieux prisonnier politique d’Europe incarcéré en #France. Il a été condamné en 1987 pour complicité d’assassinat de deux diplomates américain et israélien. Mais Georges Ibrahim Abdallah a purgé sa peine, alors pourquoi est-il encore en #prison ? Quel est son combat et que représente Abdallah dans l’histoire de la lutte des Palestiniens ? Autant de questions délicates posées par l’incarcération de Georges Abdallah dans un pays, la France, où il est libérable depuis 1999.

    Après huit demandes de libération conditionnelle, dont certaines ont été acceptées par le Tribunal d’application des peines en 2013, le gouvernement français maintient son refus de signer un arrêté d’expulsion qui conditionne sa libération et son retour vers le Liban.

    https://www.rfi.fr/fr/podcasts/la-marche-du-monde/20221021-georges-ibrahim-abdallah-une-perp%C3%A9tuit%C3%A9-politique

    #podcast #Palestine #prisonnier_politique #emprisonnement #Georges_Abdallah #lutte #révolution #lutte_armée

  • 🎬 Voici les prochaines projections de Fedayin, le combat de Georges Abdallah du Collectif Vacarmes Films au mois de juin :
    ➡️ Milan (Italie) le 10 juin
    ➡️ Vienne (Autriche) le 10 juin
    ➡️ Vancouver (Canada) le 18 juin
    ➡️ Burdignes (42) le 24 juin
    ➡️ Toulouse (31) le 25 juin
    ➡️ Gémenos (13) le 25 juin
    ➡️ Boston (EU) le 26 juin
    ➡️ Bordeaux (33) le 30 juin


    Toutes les infos sur https://bit.ly/3xj3IdU
    #Georges_Abdallah

  • Georges Abdallah : l’examen de la requête déposée au Tribunal administratif de Paris
    Publié 28 janvier 2022 ·
    https://charleroi-pourlapalestine.be/index.php/2022/01/28/georges-abdallah-lexamen-de-la-requete-deposee-au-tribunal

    Jeudi 27 janvier s’est tenue la séance qui devait examiner à 14 h la requête déposée en novembre 2021 par l’avocat de Georges Abdallah, Jean-Louis Chalancet, auprès du tribunal administratif de Paris, pour que le Ministre de l’Intérieur signe “l’arrêté d’expulsion” conditionnant la libération de notre camarade. Le tribunal rendra sa décision le 10 février.

    A sa sortie de l’audience, voici les informations transmises par Jean-Louis Chalancet :

    1- le tribunal composé de trois magistrats et d’une magistrate indépendante – rapporteur public – a examiné la demande dans un climat serein.
    2- Le ministère n’a envoyé aucun avocat pour le représenter : il a seulement rédigé son “mémoire” pour tenter de faire obstacle aux différents points de la requête déposée : toutes ces oppositions ont été rejetées par les magistrats.
    3- La magistrate indépendante a souligné l’incohérence de voir Georges Abdallah détenu après 37 ans ; elle a aussi souligné tout particulièrement l’importance que revêt l’évocation de notre camarade au Liban. Positionnement rare pour une telle instance et qui mérite d’être retenu. (...)

    #Georges_Abdallah

  • Georges Ibrahim Abdallah : « Je ne négocierai pas mon innocence. Je ne renoncerai pas à ma position »
    René Naba — 1 avril 2021 — Madaniya
    https://www.madaniya.info/2021/04/01/georges-ibrahim-abdallah-je-ne-negocierai-pas-mon-innocence-je-ne-renonce

    La France a posé une nouvelle condition à sa libération

    Cette information parue dans le journal libanais « Al Akhbar », le 1 er avril 2021, ne constitue pas un poisson d’avril. Elle serait même risible si elle n’était pas tragiquement révélatrice des turpitudes françaises et de la dépendance de la France à l’égard tant d’Israël que des États Unis.

    Au delà du déni de droit constitué par l’incarcération prolongée de Georges Ibrahim Abdallah, la France a posé une nouvelle condition à sa libération. Qu’il fasse acte de contrition…Une repentance en somme, elle qui traîne tant à se repentir de ses crimes coloniaux ; Une condition supplémentaire qui s’ajoute à celle, saugrenue, que son retour au Liban ne donne pas lieu à un accueil populaire, qu’il retourne dans son pays, honteux, et qu’il ne soit pas accueilli en héros.

    En 37 ans de captivité, les Français- tous gouvernement confondus- n’ont toujours pas pris l’exacte mesure du personnage : Fier comme un chêne, dur comme un roc, limpide d’une clarté cristalline, incorruptible.

    Sa réponse, rapportée par le journal Al Akhbar, a été à son image :

    « Je ne négocierai pas mon innocence. Je ne renoncerai pas à ma position »,

    a déclaré Georges Ibrahim Abdallah au terme de son entretien avec la ministre libanaise de la justice, Marie Claude Najm, à sa prison de Lannemezan, département des Hautes Pyrénées dans la région Occitanie, dans le sud ouest de la France. (...)

    #Georges_Abdallah

    • La Ministre de la Justice libanaise rencontre Georges Abdallah
      Mar 20, 2021 | Georges Abdallah
      https://palestinevaincra.com/2021/03/la-ministre-de-la-justice-libanaise-rencontre-georges-abdallah

      Vendredi 19 mars, Georges Abdallah a reçu, pour la troisième fois, la visite de M. Rami Adwan, ambassadeur du Liban en France, cette fois accompagné de Mme Marie-Claude Najm, ministre de la Justice du gouvernement libanais démissionnaire.

      Ils lui rapportèrent entre autres les salutations du gouvernement libanais et de son président.

      La visite de la ministre de la Justice libanaise était conditionnée à ce qu’il n’y ait aucune déclaration ni antérieure ni ultérieure…

      Rappelons-nous qu’en d’autres temps, au cours des nombreuses demandes de libération posées par notre camarade, le parquet avait craint que le retour de Georges Abdallah dans son pays ne soit fêté et donc salué à la hauteur de sa popularité.

      #Georges_Abdallah

    • Une délégation libanaise auprès de Georges Abdallah
      21 mars 2021
      https://ujfp.org/une-delegation-libanaise-aupres-de-georges-abdallah

      (...) En d’autres termes, si Manuel Valls avait daigné signer l’avis d’expulsion qui conditionnait la libération de Georges Abdallah prononcée par le tribunal d’application des peines le 21 novembre 2012, il eut fallu que celui-ci atterrisse dans son propre pays, selon la volonté du gouvernement français, en toute discrétion !..

      Georges Abdallah, communiste révolutionnaire, détenu depuis 37 ans dans les geôles françaises sans jamais renier son engagement politique anti-impérialiste, anticapitaliste et pour une Palestine libre, est certainement un modèle de résistance, de courage et de détermination à saluer comme il se doit, notamment en ces temps où la lutte contre le sionisme et la colonisation de la terre palestinienne est de nouveau menacée et/ou jugée par des tribunaux français.

      Nous saluons la démarche de Mme Najm et de M. Adwan qui, dans un contexte politique libanais des plus délicats, ont eu le courage de rencontrer leur compatriote qui subit depuis de si nombreuses années l’acharnement de la justice française.

      #Georges_Abdallah

  • Le 24 octobre, la campagne unitaire de soutien à Georges Abdallah appelle à manifester, pour exiger sa libération comme elle le fait depuis dix ans, devant la prison de Lannemezan...
    https://journal.lutte-ouvriere.org/2020/10/14/liberez-georges-abdallah_152221.html

    L’arbitraire de l’État français égale ainsi celui des États-Unis qui laissent pourrir en prison Mumia #Abu-Jamal et Léonard Peltier pour leur fidélité à leurs convictions.

    #Georges_Abdallah #prisonnier_politique

  • Déclaration de Georges Abdallah lue lors de la manifestation du 27 juin 2020 à Paris, contre l’annexion de la Cisjordanie, contre l’occupation sioniste et en soutien à la résistance du peuple palestinien
    lundi 29 juin 2020 par Georges Abdallah - [UJFP]
    http://www.ujfp.org/spip.php?article7949

    Cher·e·s ami·e·s, Cher·e·s Camarades,

    Dans des conditions particulièrement difficiles, les masses populaires palestiniennes et leurs avant-gardes révolutionnaires se battent sans relâche, depuis la fin des années soixante. L’émergence et l’affirmation de la révolution palestinienne contemporaine, suite à la défaite de la bourgeoisie arabe et ses divers régimes en 1967, ont certes suscité l’enthousiasme des masses populaires et des forces vives dans le monde arabe, surtout dans le Machrek...

    Cependant les réactionnaires de tous bords n’ont jamais voulu, et ne peuvent pas vouloir, cohabiter avec ce foyer révolutionnaire dans cette région et cautionner en quelque sorte une réelle Résistance à l’entité sioniste qui, soi dit en passant, n’est pas simplement un instrument parmi tant d’autres au service de l’impérialisme pour le pillage et la domination de la région. Il est en fait un prolongement organique de l’impérialisme occidental. C’est bien pourquoi la lutte du peuple palestinien assume dans la région une tâche bien plus compliquée que toute autre lutte de libération nationale contre le colonialisme traditionnel. (...)

    #Georges_Abdallah

  • Fedayin – Le combat de Georges Abdallah
    https://fedayin-lefilm.com

    https://youtu.be/ELsplqKFAqc

    Fedayin, le combat de #Georges_Abdallah retrace le parcours d’un infatigable communiste arabe et combattant pour la Palestine. Des camps de réfugié·e·s palestinien·ne·s qui ont forgé sa conscience, à la mobilisation internationale pour sa libération, nous allons à la découverte de celui qui est devenu l’un des plus anciens prisonniers politiques d’Europe.

  • 3 novembre 2019
    Bientôt un film pour briser la loi du silence des médias
    Pour Georges Ibrahim Abdallah -
    https://www.legrandsoir.info/pour-georges-ibrahim-abdallah-35347.html

    A cet instant (6 novembre 2019, à 8h00), vous avez versé
    14 593 € au pot pour aider à la réalisation du film de Pierre Carles. Voir : https://www.legrandsoir.info/ce-film-indispensable-va-sortir-en-salle-...

    Nous espérons arriver aux 20 000 €, somme nécessaire pour que l’équipe se déplace au Liban.

    Ici, le lien pour la courte bande-annonce dans laquelle Gilles Perrault explique pourquoi Georges Ibrahim Abdallah doit être libéré. https://vimeo.com/368034559


    Et ici, le geste simple que vous pouvez faire en faveur du plus vieux prisonnier politique d’Europe.
    https://www.lepotcommun.fr/pot/q49nxyby
    Il reste quelques jours avant la clôture. (...)

    #Georges_Abdallah

  • Palestine. Liberté pour Georges Abdallah, il y a urgence !
    Lundi, 9 Septembre, 2019 | Alain Raynal | L’Humanité
    https://www.humanite.fr/palestine-liberte-pour-georges-abdallah-il-y-urgence-676771

    (...) Et d’inciter les communistes français à voir ce qui se passe ailleurs, bien au-delà de l’Hexagone. Sans vouloir critiquer les militants et leur parti, Georges Abdallah les invite à militer pour le désarmement, à prendre beaucoup en compte les questions internationales, à aller plus loin que les seuls enjeux humanitaires en soutenant beaucoup plus les mouvements en lutte de par le monde. « Je ne critique pas car je reste convaincu de la nécessité historique des partis communistes. Le rejet de la barbarie et l’avenir du monde passeront par le communisme. »

    Toujours avec cette confiance inébranlable. « La cause palestinienne ne peut que gagner. À continuer comme aujourd’hui, l’entité sioniste va droit dans le mur. » Chaque matin, à 8 h 30, moment intime, Georges Abdallah peut téléphoner aux membres de sa famille au Liban et en Palestine. Les yeux rougis par l’émotion, il se dit heureux de la récente visite de ses neveux. « Ils n’étaient pas nés alors que j’étais déjà depuis longtemps en prison. » Se rassembler pour obtenir le plus vite possible la libération de Georges Abdallah est non seulement une urgence humanitaire, c’est devenu une question politique majeure au moment où les politiques revanchardes et les lois liberticides gagnent les pays européens.

    #Georges_Abdallah

  • Georges Ibrahim Abdallah toujours debout. -
    mercredi 31 juillet 2019 par Pierre Stambul [UJFP]
    http://www.ujfp.org/spip.php?article7316

    25 juillet. Je ne suis pas seul à venir à la prison de Lannemezan visiter un prisonnier politique. Plusieurs Basques sont venus en famille (avec les enfants) pour voir leurs proches. Il y a 13 prisonniers politiques basques espagnols dans cette prison, souvent condamnés à de très lourdes peines.

    Georges me tombe dans les bras. Il sera quasiment impossible pendant ces trois heures de discussion intensive de le faire parler de sa situation de prisonnier. Quand je lui demande comment il va, il me demande des nouvelles de Ma santé. Et quand j’évoque l’État libanais qui a demandé sa libération et son extradition par la voix du président Aoun, il me dit doucement : « tu sais, le Liban est un tout petit pays, une sorte de confetti, et les choses importantes ne se décident pas là-bas ». De fait, la visite de l’ambassadeur du Liban en France à Lannemezan aurait dû être, (couplée à une visite de Macron au Liban prévue en mars 2019) le moment de sa libération. Le voyage de Macron a été annulé la veille et reporté sine die.

    Quand je le quitte, aucune tristesse de sa part. Il insiste pour que je prenne sa bouteille d’eau, canicule oblige, et file vers sa cellule.

    35 ans de prison, un scandale absolu.

    Georges ne m’a pas parlé de lui, mais je tiens à faire ce rappel.
    (...)
    Georges est arrêté en 1984 en France pour détention de faux papiers. On lui « collera » sur le dos les deux assassinats et il est condamné à la prison à perpétuité pour « complicité » (!!) en 1987.
    Le directeur de la DST (Direction de la Surveillance du Territoire) de l’époque, Yves Bonnet (qui sera plus tard député de Cherbourg), a reconnu publiquement depuis avoir « fabriqué les preuves » contre Georges.
    Georges est libérable depuis 1999. En 2003, la Cour régionale de Pau autorise sa libération, mais le ministre de la Justice Perben s’y oppose. Georges est accusé d’être un djihadiste alors que c’est un marxiste qui est toujours resté fidèle à ses idéaux. La demande de libération de 2013 échouera sur pression conjointe venue des Etats-Unis (Hillary Clinton) et d’Israël. (...)

    #Georges_Abdallah

    • Lannemezan. Yves Bonnet raconte les dessous de l’affaire Abdallah
      Publié le 07/01/2012
      https://www.ladepeche.fr/article/2012/01/07/1255561-yves-bonnet-raconte-les-dessous-de-l-affaire-abdallah.html

      J’ai un problème de conscience avec cette affaire. La France a trahi la parole donnée et on a voulu faire croire qu’à l’époque, Bonnet avait négocié tout seul. Je trouve cela ignoble car cela revenait à me mettre directement dans le collimateur des FARL. Aujourd’hui, presque 30 ans après les faits, je trouve anormal et scandaleux de maintenir encore Georges Ibrahim Abdallah en prison. Je considère qu’il avait le droit de revendiquer les actes commis par les FARL comme des actes de résistance. Après on peut ne pas être d’accord, c’est un autre débat. Mais il faut se souvenir du contexte, aussi, des massacres de Sabra et Chatilah dont les coupables n’ont jamais été punis. Et aujourd’hui, la France garde cet homme derrière les barreaux alors qu’elle a libéré Maurice Papon ? J’aimerais rappeler aussi qu’on a remis en liberté l’assassin de Chapour Baktiar, qui lui, sur ordre de l’Iran, avait décapité l’ancien Premier ministre au couteau et lui avait coupé les mains. Ce type-là, qui a commis un crime atroce, a été libéré moins de 20 après les faits. Georges Ibrahim Abdallah, lui, est plus mal traité qu’un serial killer alors qu’il a commis des actes politiques.

      #Yves_Bonnet

  • Georges Abdallah appelle à la mobilisation pour la libération d’Ahmad Saadat
    15 Janvier 2019 – Publié par Coup Pour Coup 31
    http://www.couppourcoup31.com/2019/01/georges-abdallah-appelle-a-la-mobilisation-pour-la-liberation-d-ahma

    Nous reproduisons ci-dessous la déclaration de Georges Abdallah faite à l’occasion de la Semaine d’Action pour la libération d’Ahmad Saadat (disponible en arabe et en anglais sur Samidoun) .

    Amis, frères et sœurs, Camarades,

    Nous célébrons le dix-septième anniversaire de l’arrestation de notre dirigeant, le prisonnier Ahmad Saadat, dans des conditions politiques extrêmement complexes et dangereuses ; les plus importantes sont les répercussions de la crise structurelle qui affecte les fondements de l’ordre mondial et font du monde arabe un théâtre des contradictions entre les différents pays impérialistes et leurs atouts dans la région. C’est dans ce contexte que nous assistons à la propagation de l’initiative américaine connue aujourd’hui sous le nom de « deal du siècle » et à la volonté de liquider la cause palestinienne dans toutes ses dimensions.

    Ce « deal du siècle » n’est pas venu de nulle part et n’a pas établi ses paramètres et construit ses fondations du jour au lendemain. C’est plutôt le résultat d’un processus de trois décennies qui a débuté au début des années 90. Tout au long de cette période, le « chaos créatif » s’est poursuivi, comme aujourd’hui dans le monde arabe et en particulier en Palestine occupée. Cela est accentué par l’insistance d’un dirigeant corrompu pour qu’il poursuive l’illusion de solutions pacifiques. Ces illusions persistent depuis un certain temps, alors que ces dirigeants confondent leurs intérêts directs avec les droits historiques de notre peuple. Ce sont surtout ces derniers qui ont été sacrifiés sur l’autel des avantages immédiats pour ce petit secteur.

    Tout au long de ce processus de négociation, ils ont toujours scandé des slogans qui ne font que confirmer la voie de la reddition : « des négociations pour réaliser les aspirations de notre peuple », « l’État est à la portée de la main » et « l’État est immuable ».

    Où pouvons-nous maintenant trouver les « réalisations » de cette voie de négociation ?! Qu’est-ce que Oslo et ses accords et résultats inquiétants ont produit pour nos masses ? En bref, nous pouvons dire que la « coordination de la sécurité » est le résultat de cette voie… L’arrestation de notre camarade et dirigeant, le prisonnier Ahmad Saadat par l’Autorité Palestinienne, a été l’un des premiers succès de la « coordination de la sécurité » entre ce secteur contrôlant le processus décisionnel palestinien et les autorités de l’entité sioniste. Aujourd’hui, l’importance de la coordination en matière de sécurité, non seulement pour l’entité sioniste, mais également pour certains dirigeants de l’Autorité Palestinienne et de ses services de sécurité, n’est plus inconnue ni cachée. C’est pourquoi ce dernier estime qu’il fait tout ce qui est en son pouvoir pour confirmer et propager davantage cette approche perfide. Malgré toutes les déclarations publiques qui ont été faites, la coordination de la sécurité entre les organes de l’Autorité et les forces d’occupation n’a jamais cessé. (...)

    #Georges_Abdallah

  • Georges Ibrahim Abdallah : “Ne quémandez pas ma liberté” - Madaniya
    By René Naba • décembre 23, 2018
    https://www.madaniya.info/2018/12/23/georges-ibrahim-abdallah-ne-quemandez-pas-ma-liberte

    La leçon de courage et de dignité de Georges Ibrahim Abdallah
    La liste d’attente des visiteurs du doyen des prisonniers dans le Monde s’élève à 76 visiteurs.

    « Ne quémandez pas ma liberté. Ne vous placez pas en position de faiblesse. Au Liban existe désormais un leadership combatif… La France ne dispose plus d’influence au Moyen orient, sauf en Irak et au Liban ».

    Telle est la recommandation de Georges Abdallah à l’ambassadeur du Liban en France, Rami Adwane.

    Ancien condisciple du président Macron à l’E.N.A., M. Ramy Adwane est le premier officiel libanais à rendre visite à Georges Abdallah en 34 ans de captivité.

    Le doyen des prisonniers politiques dans le Monde a mis l’accent sur « la centralité de la cause palestinienne » ainsi que sur la nécessité de préserver « le rôle militant du Liban », assurant que « les forces révolutionnaires arabes triompheront des adeptes de l’enseignement d’Ibn Taymima », dans une claire allusion aux groupements terroristes néo islamistes (Daech, Al Qaida, Jabhat An Nosra, Boko Haram) qui se réclament de ce penseur musulman en tant que leur référent idéologique.

    La conversation est rapportée samedi 22 décembre 2018 par le grand quotidien libanais « Al Akhbar » au lendemain de la visite du diplomate libanais à la prison de Lannemezan (Pyrénées). Pour les locuteurs arabophones, le récit d’al Akhbar sur ce lien.

    “Je veux bien évidemment sortir, mais j‘ai parfaitement conscience des obstacles dressés par les Américains et les Israéliens » à ma libération. Je vous demande de déployer tous les efforts pour atteindre cet objectif. Faites tout ce que jugez bon de faire en ce sens. Mais ne quémandez pas ma liberté ; Ne soyez pas en position de faiblesse. Il existe aujourd’hui au Liban un leadership combatif et La France ne dispose plus d’influence au Moyen orient, sauf en Irak et au Liban ”, a poursuivi Georges Abdallah au cours de cet entretien qui a duré près de trois heures.

    #Georges_Ibrahim_Abdallah
    #Georges_Abdallah
    https://seenthis.net/messages/746368

  • جورج عبدالله للسفير اللبناني: لا تتسوّلوا حريتي!
    أول لقاء بين سفير لبناني و«سجين البرينيه»

    سياسة قضية اليوم وفيق قانصوه السبت 22 كانون الأول 2018
    https://al-akhbar.com/Politics/263673


    وأبلغ السفير اللبناني المناضل الأسير الذي «بدا في كامل لياقته الجسدية والفكرية بـ«أني هنا اليوم بناء على توجيهات من وزارة الخارجية ومن أعلى المستويات في الدولة اللبنانية، للتأكيد لك أن أمر إطلاق سراحك قيد المتابعة الحثيثة لدى الدولة اللبنانية». وردّ عبدالله بأن «قدومك إلى هنا أمر كبير لأنك تمثل دولة تقف اليوم مع شخص تدين بقية الدول العربية من هم في مثل موقفه». وكرّر الطلب بأن المطلوب «أن أخرج بعد 35 عاماً بكرامة، وإلا أفضّل البقاء هنا. دخلت السجن وكان هناك اتحاد سوفياتي. لم أعش الانكسارات، والهزيمة لم تمرّ عليّ يوماً. وألمس ممن يزورونني أن عزيمة اليسار لم تلن، لذلك لست مستعداً للتنازل»، لافتاً إلى أن فرنسا اليوم «لم تعد في وضع جيد في المنطقة. وما تبقى لديها من قوة تستمدها من لبنان خصوصاً، ومن العراق». (...)

    #Georges_Ibrahim_Abdallah
    #Georges_Abdallah

  • Hourra enfin, à propos de Georges Ibrahim Abdallah - [UJFP]
    Lundi 17 décembre 2018 par René Naba
    http://www.ujfp.org/spip.php?article6844

    Le grand journal libanais Al Akhbar annonce lundi 17 décembre 2018 en manchette que le président Michel Aoun a adopté le cas de Georges Ibrahim Abdallah en vue de réclamer sa libération à Emmanuel Macron à l’occasion de la visite du président français au Liban en février 2019

    M. Aoun agit en concertation avec le ministère libanais des Affaires étrangères dont le titulaire est son gendre Gebrane Bassil et les services de sécurité en vue de faire pression sur les français pour obtenir la remise en liberté du militant pro palestinien, détenu depuis 34 ans en France, au delà de la durée légale de sa peine.

    https://www.al-akhbar.com/Politics/263349/%D8%B9%D9%88%D9%86-%D9%8A%D8%AA%D8%A8%D9%86-%D9%89-%D9%85%D9%84%D9%81-%D8
    #Georges_Ibrahim_Abdallah
    #Georges_Abdallah

  • FREE #georges_abdallah
    https://coutoentrelesdents.noblogs.org/post/2016/07/05/free-georges-abdallah-2

    Participe à la campagne pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah ! >>>>> Partagez et invitez vos amis à liker la page Free Georges Abdallah >>>>> Utilisez le hashtag #FreeGeorgesAbdallah et envoyez nous vos photos solidaires >>>>> Ecrivez lui une … Continue reading →

    #ANTICAPITALISME #communiste #liban #militant #palestine #prison #prisonniers #solidarité

  • Protests Mount Against #France to Free #Georges_Abdallah
    http://english.al-akhbar.com/content/protests-mount-against-france-free-georges-abdallah

    Several hundred French solidarity activists held a protest outside Lannemezan Prison where Abdallah is being held, with signs calling for the Lebanese prisoner’s freedom. (Photo: Marwan Bou Haidar) Several hundred French solidarity activists held a protest outside Lannemezan Prison where Abdallah is being held, with signs calling for the Lebanese prisoner’s freedom. (Photo: Marwan Bou Haidar)

    As Lebanese political prisoner (...)

    #Lebanon #Articles

  • Au #Liban, les politiques s’emparent de l’affaire #Georges_Abdallah - Regards.fr
    http://www.regards.fr/monde/au-liban-les-politiques-s-emparent

    En prison depuis vingt-sept ans et libérable depuis douze ans, Georges Ibrahim Abdallah vient de déposer sa huitième demande de remise en liberté. Ce militant communiste, âgé aujourd’hui de 60 ans, est le plus ancien prisonnier politique détenu actuellement en France. Ignoré pendant trois décennies par les autorités politiques de son pays, son cas ressurgit dans les débats depuis quelques semaines. Pour la première fois depuis 1999, le Premier ministre Najib Mikati, en visite à Paris depuis jeudi, devrait demander sa libération. Depuis 1984, date de son arrestation, aucune autorité libanaise n’est entrée en contact avec le prisonnier. En 2006, l’Union de la jeunesse démocratique libanaise (UJDL) a constitué un collectif pour défendre le cas de Georges Abdallah. « Pendant très longtemps, sa situation n’a jamais été évoquée par les politiques, déplore Hassan Sabra, responsable du collectif. Ce n’est que depuis quelques semaines qu’il y a un regain d’intérêt. »

    voilà qui devrait intéresser notre ami #nidal, je n’ai pas vu passé d’info à ce sujet