• Conservatism, progressive and regressive change – framing in #OpenStreetMap politics
    http://blog.imagico.de/conservatism-progressive-and-regressive-change-framing-in-openstreetmap

    A bit more than half a year ago i analyzed the political structure of the OpenStreetMap Foundation in the aftermath of the previous board elections. I identified two main factions within the OSMF membership – the craft mapping supporters and the corporate and professional interest faction. In terms of power balance these dominate the OSMF membership about 2:1. That is not representative for the OSM community obviously and as i pointed out back in the election analysis there are likely distinct other factions within the overall OSM community that are not adequately represented in the OSMF membership. Still, these two large factions are also present in the OSM community overall and their diverging views manifest frequently in policy related and other discussions.

    I also pointed out that the craft mapping supporters are largely defined by a common set of values while the corporate and professional interest faction is defined through common interests. That is something to keep in mind in the following.

    The reason why i revisit this topic now is that a new narrative has come up and is being communicated in the past months in OSMF politics – that is the need for change for OpenStreetMap and of conservative opposition from craft mappers against it. This narrative is largely coming out of the corporate interest faction and is framing the craft mapping supporters as conservative and opposed to any kind of change in principle and themselves as being the advocates of urgently necessary change. An OSMF board member has in public communication recently indicated to being inclined to adopt this narrative. I will get to that in more detail later.

    What i did not discuss in my election analysis was how the factions i identified came into being historically. To get a realistic impression on the nature and the motivation of the different political movements in OpenStreetMap understanding the history of the project is paramount.

    TL;DR: The framing of craft mapping supporters in OpenStreetMap as conservatives opposed to change is inappropriate given the historic context and present day work of craft mappers all over the world towards progressive change. It has been created by regressive, revisionist interests that would like to roll back the ongoing democratization of geographic knowledge and its collection OpenStreetMap stands for in pursuit of short sighted economic goals.

    #grosse_fatigue

  • Ce que cache le masque – Hervé Kempf (Reporterre)
    https://reporterre.net/Ce-que-cache-le-masque

    Donc, le masque, d’accord. Mais à condition qu’il ne nous cache pas la réalité des autres menaces tout aussi importantes que celle que pose le Covid. Et que l’on agisse aussi sérieusement à leur propos qu’à celui du coronavirus.

    Alors soit le texte de Kempf est dangereusement borderline (sa série de « Loin de moi… » par exemple) et va chasser sur les terres de Jean-Dominique Michel, soit c’est écrit avec les pieds. Parce que si ce n’est pas écrit avec les pieds, la tournure finale « le masque, d’accord, mais à condition que… », par exemple, c’est très niais.

    Vraiment, c’est #grosse_fatigue une fois de plus…

    • Ça ressemble à une énième variation sur le thème de l’ennemi principal... ce thème qui fait dire aux vrais révolutionnaires, par exemple, que le féminisme, c’est une diversion pour faire oublier la lutte contre le capitalisme. Etc.

      Je constate surtout que Kempf n’a pas su exprimer combien cette focalisation sur le masque est tout à fait significative du fait que nos gouvernants ne savent pas quoi en foutre, de cette pandémie, et qu’ils ne mettront en œuvre une politique cohérente qu’au pied du mur, quand ils se rendront que ça ne peut être « business as usual », et que leurs stratégies de démantèlements sociaux et de mise en coupe des communs sont inefficientes voire contre-productives et donc tout à fait médiocres, relativement aux temps que nous vivons. Kempf parle des problèmes climatiques, et ils sont essentiels, oui, mais qui parle de l’effondrement actuel des USA et de ce qu’il signifie à moyen terme, pour nous occidentaux, et de ce qu’on décidera dans ce délai sera déterminant pour la suite à plus long terme ?

  • Covid-19 : à Marseille, Raoult, Rubirola et Vassal fustigent les mesures prises « depuis Paris »
    https://www.leparisien.fr/politique/covid-19-a-marseille-raoult-rubirola-et-vassal-fustigent-les-mesures-pris

    La maire écologiste de Marseille Michèle Rubirola et la présidente LR de la métropole (et du département des Bouches-du-Rhône) Martine Vassal, sa rivale aux dernières municipales, ont fait front commun ce jeudi contre « un gouvernement qui décide depuis Paris ». Une union sacrée sous les auspices du professeur Didier Raoult qui accueillait les deux élus pour une conférence de presse commune dans l’Institut hospitalo-universitaire (IHU Méditerranée Infection) qu’il dirige.

    Félicitant les deux femmes d’avoir « transgressé les camps politiques », le médiatique professeur s’est voulu rassurant : il a rappelé chiffres à l’appui que cette épidémie « n’est pas un problème qui dépasse ce qui s’est passé dans le passé ». Il a mis en avant les bons résultats des Bouches-du-Rhône avec un taux de décès depuis le 15 juin de 8,1 % alors qu’il est, martèle le célèbre l’infectiologue, de 15,8 % à Paris.

    Difficile donc pour Rubirola et Vassal de comprendre les mesures sanitaires annoncées mardi par le gouvernement pour la cité phocéenne : le port du masque dans tout le département et surtout la fermeture des bars, restaurants et épiceries à 23 heures. Alors qu’un accord avait été trouvé avec le préfet de région pour un dernier accueil des clients à 23 heures, ce qui aurait permis un second service. Mais le gouvernement n’en a pas tenu compte, à la grande colère des élus locaux qui craignent des retombées sur l’économie et sur l’emploi.

    Et aïe donc… #grosse_fatigue (nan mais vraiment)

    Donc ça et l’homéopathie… on va tous crever de ces abruti·es :
    https://seenthis.net/messages/869650

  • Arrêtez les rotatives : les médias occidentaux ont enfin appris que cette fois ça y est c’est la bonne, les alaouites lâchent Assad, c’est un « mortal blow », un « turning point » (comme annoncé régulièrement depuis 2011…). #grosse_fatigue

    Reports : Syria′s Alawites distance themselves from Assad
    http://www.dw.com/en/reports-syrias-alawites-distance-themselves-from-assad/a-19161450

    Leon Goldsmith, an expert on the Alawite sect, told Britain’s “Daily Telegraph” newspaper that the document could mark a turning point.
    “I see this document as extremely significant,” he said. “It could well pose a mortal blow to Assad.”

  • Cette fois l’inversion orwellienne est totale : la guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, les Saoudiens luttent contre l’extrémisme et le terrorisme.

    Quand la France décore le prince saoudien... pour sa lutte contre l’extrémisme !
    https://fr.sputniknews.com/international/201603051023145735-legion-honneur-prince-hollande

    Reçu vendredi à l’Elysée, le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Nayef Al Saoud s’est vu remettre la plus haute distinction française pour ses efforts déployés au nom de la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme.

    Le président François Hollande a décerné la Légion d’honneur à Mohammed ben Nayef Al Saoud, prince héritier d’Arabie saoudite, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’Intérieur, écrit l’Agence de presse saoudienne (SPA).

  • Pourquoi les intellectuels ne croient pas en Dieu? | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/96361/pourquoi-intellectuels-croient-pas-dieu


    #bullshit

    La génétique et les comportements humains jouent un rôle considérable. L’attirance universelle qu’exercent les croyances religieuses a une origine biologique que confirme la science . Il y a un consensus scientifique pour considérer que la façon dont notre cerveau réagit est notamment le fruit de la sélection naturelle. Quel rôle dans la survie et la reproduction ont donc joué les pratiques et les croyances religieuses ?

    • J’avais lu quelques articles sur la #neurothéologie dans le courrier international autour de 2003-2004.
      J’en avais fait une page de carnets - ici a gauche


      Je vais voire si je retrouve les infos.

      voire ici aussi une occurence du mot « neurotheologie » sur seenthis via @baroug
      http://seenthis.net/messages/15025
      –—


      La religiosité n’est d’ailleurs pas strictement humaine, dans l’excellent « L’école des chimpanzés - Ce qu’ils nous apprennent sur l’homme » de Roger Fouts et Stephen Tukel Mills
      il y a le cas d’un chimpanzé mâle élevé dans une famille très pieuse et qui était devenu très rigoureux sur la prière et prennait manifestement beaucoup de plaisir dans la bigoterie.
      Bon il était très humanisé alors je dit ca pour l’anecdote mais on peu pas savoir si les non humains peuvent avoir des religions. Mais ils apprecient les drogues alors pourquoi pas « l’opium du peuple »

      En tout cas pour les religions les symptômes d’illumination mystique et les moyens pour y parvenir sont toujours grosso modo les mêmes.
      – jeûne
      – privation de sommeil
      – peine-ombre et lumiere vacillante de bougie
      – encens ou odeur entêtante
      – chants monotonneaux
      – psalmodication jusqu’a la trans
      – effet de grégarisme - truc de psychologie des foules
      et le résultat est aussi assez constant
      – sensation de fusion avec le grand tout de l’univers
      – sensation de disparition de soi
      – perte de notion de temps et d’espace
      – hallucinations divers

      –---
      il y a une fiche #wikipédia sur la neurotheologie que j’ai pas lu mais je met le lien quant meme
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuroth%C3%A9ologie

    • Une aspect usant de l’interwebz, c’est que les Ricains continuent encore à se débattre avec la question de la foi et de l’athéisme, avec des caisses de bouquins et d’articles, et qu’ils continuent à chercher de « nouveaux » arguments pour défendre l’athéisme. Chaque mois la liste des meilleures ventes de livres non-romanesques aux États-Unis est remplie d’archi-bondieuseries pour débiles profonds (« j’ai rencontré mon ange gardien », « je suis mort j’ai vu le Paradis et je suis revenu », « la vraie vie véritable de l’authentique Djizousse », etc) et de bouquins perdant tout autant de temps à expliquer que l’athéisme c’est chébran.

      Pour le coup, hein : #grosse_fatigue.

  • Conservateurs les conservatoires ? La Ville de Paris veut réformer (LeMonde.fr)
    http://www.lemonde.fr/musiques/article/2014/11/17/conservateurs-les-conservatoires-la-ville-de-paris-veut-reformer_4524938_165

    Le mode de fonctionnement des conservatoires municipaux ne satisfait pas la Ville de Paris. En cause, selon l’équipe d’Anne Hidalgo : un manque de « mixité sociale », une sélection jugée « trop précoce » et une formation qualifiée de « trop académique ».

    #éducation #conservatoire_de_musique #Paris #réforme #musique #éducation_musicale

  • Ce n’est pas une pensée, ça s’appelle la rationalisation de la haine
    http://www.dailymotion.com/video/x29ffn6_vif-accrochage-entre-mazarine-pingeot-et-eric-zemmour_tv

    – M. Pingeot : C’est normal que ça travaille un homme la question de la virilité
    – E. Zemmour : Rassurez-vous, je n’ai aucun problème
    – M.P., citant un passage du livre de Zemmour : ’ces hommes étaient encore des symboles de la virilité, qui consiste à prendre les femmes sans les comprendre plutôt que les comprendre sans les prendre’... Vous faites donc l’apologie du viol ou je m’abuse...?
    – E.Z. : Vous êtes formidable, j’ai l’impression d’être dans « Les Femmes savantes ».
    – M.P. : Et bien voilà ! Le cliché, justement ! On en parlait. Formidable, je suis contente
    – E.Z. : Vous avez raison, à vous écouter, c’est plutôt « Les Précieuses ridicules ».
    – M.P. : Oui, car une femme ne doit pas travailler, ne doit pas penser, ne doit pas avorter.
    – E.Z. : Mais non...
    – M.P. : Mais excusez moi, c’est exactement ce que vous écrivez dans votre livre.
    – E.Z. : Mais pas du tout, excusez-moi, vous ne savez pas lire !
    – M.P. : Mais arrêtez de raconter n’importe quoi, excusez-moi, je me suis tapé vos 400 pages avec la nausée au ventre ! J’ai dû le lire ligne par ligne, excusez-moi. Parce qu’en plus c’est assez indigeste et mal écrit.
    – E.Z. : Vous avez raison, il vaut mieux écrire vos petits romans ridicules et illisibles. Moi, les gens me lisent, contrairement à vous, c’est dommage ! Ça vous fait mal !
    – M.P. : Votre légitimité vous la devez aux plateaux télé.

    « vive la #culture_du_viol »
    – tu dis un peu de la merde là quand même
    – c’est même pas vrai d’abord, et pis en plus je vends plus de bouquins que toi, nananère

    Plus loin

    – E.Z. : J’écris ce que je pense
    – M.P. : Mais ce n’est pas une pensée, ça s’appelle la rationalisation de la haine. Vous savez ce que c’est ? C’est un procédé psychanalytique qui consiste à essayer de mettre une forme rationnelle sur un affect. Et je pense que vous êtes travaillé par des affects dont le ressentiment, qui est votre moteur principal, et que vous êtes extraordinairement doué effectivement pour mettre une enveloppe rationnelle, mais je n’appelle pas ça de la pensée.

    Sur le même sujet, Philippe Fragione du groupe IAM disait en mars 2010 http://groupe-iam.blogspot.fr/2010_03_01_archive.html

    Depuis deux jours, j’enchaîne les entrevues dans de nombreux médias et je n’entends qu’un nom : Eric Zemmour. Ce qui m’attriste dans cette histoire, c’est de voir un homme si cultivé prononcer des propos aussi stupides.

    Tous ces livres dévorés pour nous livrer une théorie digne des grands soiffards coincés à l’apéro d’un sombre bar, c’est triste. Aussi triste que si l’on affirmait comprendre que les policiers contrôlent les Blancs au faciès, puisque presque tous les pédophiles, les mafieux et les délinquants financiers sont blancs.

    Ce pays est déjà très divisé, les personnes comme Zemmour finissent le travail. Il a peut être pris l’habitude de « mordre » les invités inoffensifs et peu habitués à l’arène médiatique qui se rendent sur le plateau de Ruquier, en se disant que cette fois-ci, il peut aller encore plus loin.

    Je pense qu’il est déjà allé beaucoup trop loin et je ne comprends pas que le Figaro et France 2 ne prennent pas des mesures à son encontre. C’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose à attendre du service public qui avait gardé Pascal Sevran à l’antenne après qu’il a dit : « La bite des noirs est responsable du sida en Afrique. » Il ne faut pas que la carte de presse devienne un bouclier derrière lequel se cachent les propos les plus infâmes et les pensées les plus discutables.

    Eric, vous me faites penser à un petit élève timide et dispensé de sport qui cherche à se venger car il s’est fait voler son pain au chocolat par un camarade. Sûrement un Noir ou un Arabe…

    #autodéfense_intellectuelle #extrême-droite #sexisme #rationalisation_de_la_haine

    • De fait, il me semble qu’il ne faudrait pas en conclure, au prétexte qu’un Zemmour s’y livre très spectaculairement, que la rationalisation serait un phénomène exceptionnel, ou réservé à la seule haine.
      Au contraire, c’est une défense psychologique très commune. Nous y versons tous plus ou moins (de manière plus banale, et moins apparente : si tout le monde n’éprouve pas nécessairement des haines viscérales, qu’il se sente tenu de rationaliser, nous ne sommes pas exempts d’impensés considérables et de dénis navrants dont nous tâchons de nous accommoder par ce moyen là, sans même en avoir conscience).

      Il est donc bien certain que Mazarine Pingeot ou Philippe Fragione, pas moins que quiconque, pataugent dans la rationalisation plus souvent qu’à leur tour.

      C’est plutôt la pensée, avec le courage, l’exigence, l’inconfort et le risque qui l’accompagnent, la tension qu’elle manifeste, l’aiguillon qui la sous-tend, qui me paraît l’exception.

      #rationalisation

  • Orwell Facebook™ - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article64

    Si Orwell savait.

    Les caméras, Staline et la RDA, ça n’était rien. Un interlude. L’asservissement, le meilleur, le plus sûr, c’est le volontaire : l’enthousiaste. Que l’on se connecte les uns les autres, upload photographies et rendez-vous pour ne rien dire. Nos utopies ne servaient à rien. L’horizon, demain ? La promesse d’une bande passante.

    Putain mais une médaille pour #grosse_fatigue ! Là, tout de suite ! Il écrit brillamment, et en plus il met toujours le doigt où ça fait mal (sauf à Delphine).

  • Un bon bouquin - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article62

    J’en oublie tout et dès que le train démarre, même l’adolescent hirsute connecté à son Iphone™ pour jouer au casse-briques me semble aussi invisible que je ne le suis face à la libido chaleureuse de mes étudiantes de première année.

    #Grosse_fatigue — il n’y a que moi ou bien ?

    Tu vois, quand tu veux écrire, dès que tu tentes de faire de jolies phrases, et que tu tombes dans le pathos et tu inquiètes tes copains ? Lui, non.

    Il réussit à cacher le désespoir de l’homme qui se sait mortel sous une élégance subtilement rigolarde, comme Desproges (ouais, même pas peur des références).

  • Tout ce veau - Les civilisations - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article56

    C’est qu’elle en a du boulot, la gauche, à sauter sur le moindre rot d’un roquet ridicule. Au lieu d’en rire, on en rajoute. Nazisme. Ah tu parles. Ça en ferait rigoler pas mal de morts au front ce genre de rapprochement. Le nazisme, c’était autre chose, non ? A force d’en voir partout, on en oublie la saloperie profonde. Le nazisme, ça n’était pas que des mots. Galvauder, voilà l’erreur.

    Un jour, une radio publique va se rendre compte qu’elle veut #Grosse_fatigue comme chroniqueur. Si si.

  • Des gens plein d’enthousiasme - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article53

    Je l’avoue : je ne me suis jamais guéri des années soixante-dix. J’y baigne encore parfois et si l’on me disait tiens, on y retourne, je n’hésiterais pas une seconde. Je pourrais alors échafauder un plan pour que David Guetta, ma bête noire, soit privé de ses deux bras encore bébé, afin que l’avenir ressemble à autre chose, du moins à l’oreille. (Un accident en allant chercher du jambon chez un charcutier maladroit ?).

    Et, plus loin :

    Et puis j’ai vu Jack Lang. J’ai compris que c’était sans espoir. Je l’ai d’ailleurs revu depuis, un soir, dans un cocktail ou je voulais lui rire au nez. Il avait déblatéré pendant deux heures sur la jeunesse. Et puis il était seul, là, en province, au buffet, avec ses cacahuètes. J’avais devant moi la mitterrandie ratatinée, celle qui aurait bien aimé avoir l’air, mais qu’avait plus l’air du tout. Il m’a dit : « C’est toi GF ? » J’ai répondu oui. Il m’a dit : « Pas terrible ton petit site. T’es vraiment minuscule. »

    L’heure est aux bilans : finalement, je lis bien davantage de textes de #Grosse_Fatigue que de Jack Lang. Et pan dans ta postérité.

  • Autrefois le web - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article43

    Et je m’écris à moi. Je m’écrie en fait, seul. La reprise est un échec. Mais qu’est-ce que je croyais ? Tout le monde est sur Facebook™, des milliards de dollars d’informations personnelles inimaginables du temps d’Orwell. Et tout le monde est tout à fait ravi d’y être. Et Nadine Morano est sur Tweeter™. Que peut-on y faire ?

    Se taire ?

    Ah non surtout pas. #Grosse_fatigue si tu lis seenthis, on t’aime.

  • Les enfants sont partis - Cause toujours !
    http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article45

    Ça leur faisait les pieds à toutes ces connes (des autres), avec un « s » donc, qui refusaient mes avances d’autant plus que je n’en faisais pas.

    [...]

    J’ai vraiment beaucoup de clichés en tête, mon côté photographe.

    Le #sens_de_la_formule chez #Grosse_Fatigue, je suis fan. (et pour la peine j’inaugure le tag #Grosse_Fatigue tiens !)

    • « Il n’existe pas de donnée à ce jour » résume le rapport, et logiquement les mesures proposées sont de « prudence » et sans fondement rigoureux.

      @Stéphane je ne suis pas d’accord sur la question de « perfection physique ». Le rapport au corps de chaque individu est particulier à sa culture, à son évolution personnelle, à son environnement culturel. La perfection n’existe pas mais pour certains ou certaines, une intervention non pathologiquement justifiée (nez, oreilles, seins etc.) se justifie parfois pour le bien-être mental de la personne. La norme n’est pas la même pour tous.

  • Je préviens les candidats à l’élection présidentielle (enfin, ceux et celles qui veulent ma voix) : compte-tenu de la gravité des attaques menées au nom de la propriété intellectuelle, je voterai en 2012 sur ce critère.

    On constate une nette augmentation des lois répressives liées à la propriété intellectuelle, pour servir l’industrie du divertissement ou bien les titulaires de marques déposées. Ces lois, conçues à l’origine dans une optique purement commerciale, voire de protection du consommateur (les marques) sont souvent désormais utilisées directement contre la liberté d’expression (l’affaire « Je boycotte Danone » avait été un précurseur dans ce domaine).

    Ces questions ne sont donc plus des détails, des points techniques qui ne concernent que les adolescents boutonneux qui téléchargent du MP3. Elles touchent désormais tous les citoyens.

    Or, il semble que beaucoup de candidats à la prochaine élection, surtout ceux qui se présentent comme « crédibles » et « sérieux » sont paralysés de peur à l’idée d’affronter le lobby de la propriété intellectuelle et passent beaucoup de temps à lui envoyer des gages de bonne volonté (par exemple déclarer « L’Internet ne peut pas rester sans règles », bel exemple de novlangue pour dire « On fera ce qu’Universal et Sony nous demanderont »). Il semble bien y avoir un tabou ici : personne n’ose s’opposer à ce lobby.

    D’où ma décision : avant de choisir un candidat pour l’élection présidentielle de 2012, je regarderai en priorité leur politique sur les questions de propriété intellectuelle.

    PS : dans les réponses à ce message, vous avez le droit de glisser des URL pointant vers les prises de position (ou les actes, pour ceux qui ont déjà été au pouvoir) des différents candidats. À moins que vous ne préfériez utiliser http://candidats.fr

    #HADOPI #STOPA #ACTA