• N° 1378 - Proposition de loi de Mme Emmanuelle Anthoine relative au harcèlement scolaire
    http://www.assemblee-nationale.fr/15/propositions/pion1378.asp

    N° 1378

    ___

    ASSEMBLÉE NATIONALE

    CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

    QUINZIÈME LÉGISLATURE

    Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 7 novembre 2018.

    PROPOSITION DE LOI

    relative au harcèlement scolaire,

    (Renvoyée à la commission des affaires culturelles et de l’éducation,
    à défaut de constitution d’une commission spéciale
    dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

    présentée par

    Mme Emmanuelle ANTHOINE, M. Bernard PERRUT,
    Mme Isabelle VALENTIN,

    et Mesdames et Messieurs

    Jean-Yves BONY, Dino CINIERI, Marie-Christine DALLOZ, Geneviève LEVY, Jean-Pierre DOOR, Jean-Marie SERMIER, Frédérique MEUNIER, Emmanuel MAQUET, Éric PAUGET, Vincent ROLLAND, Pierre VATIN, Damien ABAD, Martial SADDIER, Michel VIALAY, Virginie DUBY-MULLER, Brigitte KUSTER, Fabrice BRUN, Marc LE FUR, Maxime MINOT, Ian BOUCARD, Mansour KAMARDINE, Jean-Luc REITZER, Pierre-Henri DUMONT, Thibault BAZIN, Éric CIOTTI, Michel HERBILLON, David LORION, Pierre CORDIER, Marianne DUBOIS, Jean-Carles GRELIER, Éric DIARD, Annie GENEVARD, Sébastien LECLERC, Arnaud VIALA, Jean-Jacques GAULTIER, Laurent FURST,

    députés.

    EXPOSÉ DES MOTIFS

    Mesdames, Messieurs,

    Le harcèlement scolaire touche plus d’un jeune français sur 10, soit 750 000 enfants chaque année.

    Nous devons réagir ! Trop de jeunes, chaque année, mettent fin à leurs jours à cause d’une situation de harcèlement scolaire.

    Celui-ci se définit par la violence, les agressions régulières, verbales, physiques ou psychologiques. Les enfants sont insultés, bousculés, menacés, battus ou injuriés. Cette réalité insoutenable ne doit pas avoir sa place au sein de l’école de la République.

    C’est pour cela que nous formulons cette proposition de loi.

    Celle-ci prévoit en son article unique d’inscrire dans la loi une définition du harcèlement scolaire. En effet, celle-ci ne fait l’objet d’aucune définition formelle en l’état du droit.

    Cette définition, volontairement, ne réduit pas le cadre du harcèlement scolaire au périmètre de l’établissement pour tenir compte du caractère protéiforme que revêtent les agressions. Celles-ci sont de plus en plus présentes en ligne par l’intermédiaire des réseaux sociaux notamment. Il s’agit donc de cibler les atteintes perpétrées à l’encontre d’un camarade issu du même établissement scolaire.

    Les auteurs étant essentiellement mineurs, les faits de harcèlement scolaire se retrouvant plus souvent au collège ou en fin d’école primaire, il convient de créer un droit souple. C’est pour cette raison que nous proposons l’obligation de suivre un stage de sensibilisation au harcèlement scolaire. Celui-ci serait aux frais du contrevenant si ce dernier est majeur ou de ses représentants légaux en cas de minorité.

    PROPOSITION DE LOI

    Article unique

    La section 3 bis du chapitre II du titre II du livre II du code pénal est complétée par un article 222-33-2-3 ainsi rédigé :

    « Art. 222-33-2-3. – Le fait de harceler un élève au sein d’un établissement scolaire par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie scolaire se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est sanctionné par l’obligation d’accomplir un stage de sensibilisation au harcèlement scolaire aux frais du contrevenant. »

    #Harcèlement #Education

    • emmanuelle.anthoine@assemblee-nationale.fr

      Déclaration d’intérêts et d’activités déposée le 23/01/2018

      – Activité professionnel d’avocate 24 363 € en 2016
      Vice présidente du conseil départemental de la drôme 28 825 € en 2016
      – Maire adjointe d’Hauterives 6 176 € en 2016
      – Conseillère départementale au conseil départemental de la - Drôme 25 089 € en 2014 , 4 181 € en 2017.


  • L’Université de Montréal se déchire au sujet des violences sexuelles | ICI.Radio-Canada.ca
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1133595/udem-professeurs-etudiants-faecum-negociations-comite-discipline-di

    Deux groupes s’opposent. D’un côté, les professeurs, et de l’autre, la direction de l’Université, alliée aux étudiants. En pleine négociation de convention collective, chacun s’accuse de faire de la politique sur le dos des victimes de violences sexuelles. Selon ce que Radio-Canada a appris, le syndicat des professeurs s’apprête à poursuivre en justice l’Université pour avoir soutenu une campagne des étudiants, jugée diffamatoire.

    Un texte de Thomas Gerbet

    Des professeurs en pleurs, certains n’osant plus se présenter en classe… Le président du Syndicat général des professeurs de l’Université de Montréal (SGPUM) Jean Portugais décrit une atmosphère « d’intimidation » dans la troisième université en importance du Canada.

    #viol #culture_du_viol #harcèlement_sexuel #droit_des femmes #université


  • Après Google, Facebook sévit aussi contre le harcèlement sexuel
    https://www.numerama.com/tech/438548-apres-google-facebook-sevit-aussi-contre-le-harcelement-sexuel.html

    Un jour après Google, Facebook a annoncé la fin de l’arbitrage obligatoire au sein de l’entreprise. Cette mesure était vivement contestée. Après Google, c’est au tour de Facebook d’annoncer une nouvelle mesure pour lutter contre le harcèlement et les abus sexuels au sein de l’entreprise. Facebook a indiqué dans un communiqué transmis au Wall Street Journal vendredi 9 novembre que l’arbitrage ne serait plus obligatoire en cas de harcèlement ou d’abus sexuels. Ce terme désigne le fait de négocier des (...)

    #Facebook #harcèlement

    //c0.lestechnophiles.com/www.numerama.com/content/uploads/2018/04/mark-zuckerberg-slider.jpg


  • Après un débrayage, Google revoit son traitement du harcèlement sexuel
    https://www.nextinpact.com/brief/apres-un-debrayage--google-revoit-son-traitement-du-harcelement-sexuel-6

    Dans une lettre aux employés, publiée sur son blog, Google promet plus de transparence dans le traitement des affaires de harcèlement et agressions sexuels. Le règlement confidentiel de ces cas, jusqu’ici la règle, deviendra optionnel. La société promet plus de détails sur les enquêtes, dans le cadre d’un rapport dédié. Les canaux de signalements seront unifiés, les personnes faisant les signalements pourront être officiellement accompagnées d’un collègue et des ressources dédiées leurs seront offertes (...)

    #Google #viol #harcèlement

    • Et le harcèlement des utilisateurs du Web ?
      Et youtube qui nous harcèle afin de visionner les vidéo d’éric zemour ou celles des fachos ?
      A ça, les salariées de google ne voient aucun inconvénients.

      Tiens, it’s a colored people on the photography.
      Normally, in US, colored people are killed in the withe people’s street.

    • @bce_106_6 Hein ? Ces remarques sont complètement hors-sujet, c’est une réponse automatique dès que Google est mentionné ?

      Et puis le coup du « ha ! Un racisé sur une photo officielle, on me l’a fait pas à moi ! », c’est complètement à côté de la plaque : il s’agit de Sundar Pichai, le patron de Google.

    • @koantig Je ne comprends pas ce que tu veux dire par réponse automatique.

      Les salarié.e.s de google, facebook et autres microsoft font un trés sale boulot.
      Je me refuse à m’apitoyer sur leur sort, pour quelque motif que ce soit.
      Est cela que tu appelles une réponse automatique ?

      La mode aux USA (et ailleurs), chez les grands délinquants c’est d’embaucher de hauts profils pouvant faire oublier le sale  " travail "  qu’ils font.
      C’est un constat.

      hillary clinton, margaret thatcher des femmes, barack Hussein obama un racisé, comme tu dis.
      Combien de guerres ? Combien de cadavres ?
      cadavres de femmes ?
      cadavres d’enfants ?


  • Pour lutter contre le harcèlement sexuel, Google va (entre autres) limiter l’alcool dans ses locaux
    https://www.numerama.com/tech/437923-pour-lutter-contre-le-harcelement-sexuel-google-va-entre-autres-lim

    Sundar Pichai, le CEO de Google, a annoncé une série de mesures destinées à lutter contre le harcèlement sexuel dans l’entreprise. Parmi elles, l’interdiction de l’alcool. Sundar Pichai affirme prendre ses responsabilités « très au sérieux » en matière de harcèlement et d’abus sexuels. Le CEO de Google a annoncé, dans une note interne le 8 novembre, une série de mesures destinées à les combattre.

    Des manifestations pour dénoncer la « culture du viol » chez Google Cette annonce fait suite à la publication (...)

    #Google #travail #harcèlement #viol

    //c1.lestechnophiles.com/www.numerama.com/content/uploads/2018/09/google-1.jpg


  • Femmes et automobiles
    –----

    Ces professions qui n’aiment pas les femmes - L’Express L’Entreprise
    https://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/recrutement/ces-professions-qui-n-aiment-pas-les-femmes_2046734.html ?

    Alors que, depuis le 6 novembre 15h35, les femmes travaillent « gratuitement » jusqu’à la fin de l’année, si on tient compte des écarts de salaires avec les hommes, ce testing ajoute une pierre à l’édifice des injustices qu’elles subissent.

    Réalisé par la Fondation des femmes, en collaboration avec l’Observatoire des discriminations de la Sorbonne, il examine le traitement des candidatures pour des postes à dominante masculine - chauffeur-livreur, mécanicien, jardinier. Les résultats sont éloquents : une candidate a 22 % de chances de moins qu’un candidat d’être rappelée, chiffre obtenu en élimant tous les biais. Thomas et Julie, les faux candidats, avaient tous deux le même âge, étaient tous deux célibataires, habitaient non loin l’un de l’autre, avaient mené les mêmes études et connu des expériences professionnelles similaires.

    Une femme a presque 20% de chance en moins de voir son CV sélectionné pour un poste de mécanicien.

    Getty Images/Westend61
    Chauffeur-livreur, jardinier, mécanicien... les employeurs préfèrent les hommes, selon un testing révélateur.

    Alors que, depuis le 6 novembre 15h35, les femmes travaillent « gratuitement » jusqu’à la fin de l’année, si on tient compte des écarts de salaires avec les hommes, ce testing ajoute une pierre à l’édifice des injustices qu’elles subissent.

    Réalisé par la Fondation des femmes, en collaboration avec l’Observatoire des discriminations de la Sorbonne, il examine le traitement des candidatures pour des postes à dominante masculine - chauffeur-livreur, mécanicien, jardinier. Les résultats sont éloquents : une candidate a 22 % de chances de moins qu’un candidat d’être rappelée, chiffre obtenu en élimant tous les biais. Thomas et Julie, les faux candidats, avaient tous deux le même âge, étaient tous deux célibataires, habitaient non loin l’un de l’autre, avaient mené les mêmes études et connu des expériences professionnelles similaires.
    « Personne plutôt qu’une femme »

    Thomas et Julie ont envoyé chacun 173 CV pour des offres de chauffeur-livreur. Il a reçu 38 réponses positives (demande de rappel ou proposition d’entretien), elle 25. Les chances de la candidate sont réduites de 35%. Le tableau est moins caricatural pour les postes de mécanicien automobile (18,5% de chances en moins) et de jardinier (17,5%).

    Ces différences sont d’autant plus troublantes qu’elles interviennent dans des métiers en tension. En atteste le taux de réponses positives (33%), tous sexes confondus, à comparer à celui qui est généralement observé dans les testings.

    Facteur aggravant, « ce que ne montrent pas les résultats mais qui ressort de nos observations, c’est que Julie était contactée souvent deux ou trois semaines après Thomas, alors que son CV avait été envoyé plus tôt, ajoute Maïlys Vignoud, de la Fondation des femmes. Et quand Thomas était relancé plusieurs fois par l’employeur, Julie ne recevait qu’un appel. Certains employeurs préfèrent n’avoir personne plutôt qu’une femme. »
    Des voies de recours diverses

    Comment agir lorsqu’on s’estime victime ? En se rapprochant de la Fondation des femmes, qui entend multiplier les procédures judiciaires aux côtés des discriminées. Léonore Bocquillon est avocate, au service de l’organisation. Elle rappelle la nécessité de conserver des éléments de preuve : « Imprimez les e-mails et les textos échangés avec l’entreprise, en attendant le lendemain de leur envoi pour que s’affiche une date et qu’il ne soit pas seulement inscrit ’aujourd’hui’ en haut du SMS. Et si vous recevez des messages vocaux, faites les transcrire par un huissier, cela coûte entre 80 et 100 euros. »

    Au civil, l’aménagement de la charge de la preuve fait qu’il est possible de gagner contre un employeur s’il ne parvient pas à démontrer sa bonne foi contre des éléments de preuve laissant supposer l’existence d’une discrimination. Au pénal, en revanche, ces preuves doivent être irréfutables.

    Il est également possible de faire appel au Défenseur des droits. Il dispose de pouvoirs d’enquête et s’il juge qu’il y a eu discrimination, il peut recommander à l’entreprise de réparer le préjudice subi. C’est ce qu’a fait une femme refusée à un poste de conducteur de travaux et dont le cas est en passe d’être résolu. L’employeur, « dans un sentiment d’impunité remarquable », note Léonore Bocquillon, lui avait laissé un message téléphonique dans lequel il lui disait expressément qu’il n’y a « pas de femmes à ces postes dans l’entreprise ».
    Marlène Schiappa contre le CV anonyme

    Comment venir à bout, de manière préventive, de ces discriminations ? « D’autres testings ont prouvé qu’une femme de 32 ans avec enfants a 40% de chances d’embauche en moins qu’un homme du même âge, ou encore qu’une femme sans enfants entre 24 et 30 ans a 58% de chances en moins de survivre au tri de CV », indique Jean-François Amadieu, professeur à Paris I, qui dirige l’Observatoire des discriminations.

    Alors que Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, a indiqué en début de semaine qu’elle s’opposait au CV anonyme, Jean-François Amadieu plaide pour que soit abandonné le « CV à la française », avec photo et mention de la situation matrimoniale. Pour avoir une chance de passer le premier barrage.

    Ici une vidéo montre comment les professionnels dans les domaines masculins traitent leurs clientes.
    https://www.youtube.com/watch?v=SEirg5WbP5s

    –—
    Vers mes 18 ans, je me souviens d’une amie qui ne pouvait pas allé seule faire réparer sa voiture et me demandait toujours de l’accompagnée là bas. Le garagiste pratiquait systématiquement du harcelement sexuel contre elle et elle avait très peur qu’il l’agresse sexuellement un jour. C’était le seul garagiste de la région à posséder les pièces de son modèle de voiture. C’était une forme de chantage, viol contre liberté de se déplacé.
    –-----

    + « des hommes et des bagnoles » des couilles sur la table
    https://www.binge.audio/des-hommes-et-des-bagnoles

    –-----
    Étude sur les clichés sexistes autour de la voiture en France financé par une marque de pneu
    https://www.tiregom.fr/guide/data/etude-cliches-femmes-automobile

    –-----
    Témoignage d’une garagiste
    https://lamecaniquepourlesfilles.com/interview-dune-mecanicienne-professionnelle-fiere-de-letre

    Mon apprentissage dans l’automobile a été très rude. J’avais déjà une vie personnelle sinistre et déchue. J’étais insulté par l’autre apprentie de l’entreprise et il n’y avait aucune organisation. J’étais sans cesse en train de me faire critiquer, je finissais mes journées en pleur car ma passion était devenue mon pire cauchemar. Il m’a fallu un an pour m’en remettre, je ne pouvais plus rentrer dans un garage. J’étais laissé dans le tas de m**** sans formation, juste bonne à nettoyer des voitures à longueur de journée. Ma vie n’était pas facile, je vivais seule et mon patron bien sûr au courant de ma situation familiale particulière en avait rien à faire et me laissait échouer sans maître d’apprentissage. Si je dois donner un conseil : ne pas lâcher, j’étais destinée au casse-pipe, aujourd’hui je suis une passionnée qui vit son rêve.

    –----
    Sur le permis de conduire et le sexe :

    Le taux d’échec des femmes à l’épreuve de conduite de l’examen du permis de conduire est plus élevé de 10 % que celui des hommes. Cet écart persiste depuis des décennies, alors que les femmes sont toujours plus nombreuses à décrocher le permis : de 22 % en 1967, elles sont passées à 76 % en 2007, contre 91 % des hommes.

    ...

    Fait intéressant, la situation peut être renversée : « Lorsqu’on évalue les performances au test du Code de la route avec des hommes et des femmes dans la même pièce, en expliquant que l’on souhaite comprendre les différences liées au sexe dans la conduite, ce sont les performances des hommes qui diminuent, comme s’il existait un effet de » menace du stéréotype « sur les hommes. »

    https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/stereotypes-femmes-et-automobile-entretiennent-la-precarite-et-les-inegal

    Pourtant :

    Les femmes sont plus dépendantes de la voiture que les hommes

    Plus inattendu dans ce rapport Jouanno-Hummel est le rappel que les femmes sont les premières touchées par la précarité qui naît de l’absence de mobilité. Partant de l’idée que l’auto est indispensable à bien des femmes pour assumer leur rôle de mère, elles en sont plus dépendantes que les hommes. Ces derniers sont pourtant moins nombreux que les femmes à utiliser les transports en commun.

    –------
    Sur les femmes et l’automobile : un enjeu de lutte contre la précarité, d’orientation professionnelle et de déconstruction des stéréotypes

    Rapport d’information n° 835 (2015-2016) de Mmes Chantal JOUANNO et Christiane HUMMEL, fait au nom de la délégation aux droits des femmes, déposé le 20 septembre 2016

    http://www.senat.fr/rap/r15-835/r15-835_mono.html
    –------
    #femmes #mobilité #voiture #auto #sexisme #discrimination #harcelement_de_rue


  • #MeToo : peu de moyens de lutte contre le harcèlement sexuel à l’#université

    http://www.madmoizelle.com/harcelement-sexuel-universite-cellule-ecoute-965195

    Le #harcèlement_sexuel n’est pas l’apanage du milieu feutré d’Hollywood. Dans les salles de cours aussi, il sévit parfois – mais les moyens pour lutter demeurent souvent insuffisants.

    #viol #machisme #culture_du_viol #sexisme

    • Et parfois ça commence malheureusement bien plus tôt, sans que personne n’ose le dire ni ne fasse rien pour que ça change.

      La petite fille de cinq ans d’une amie a été agressée par 3 garçons un peu plus âgés qu’elle en cour de maternelle à Clichy (92). Après l’avoir entrainé derrière un cabanon l’un a tenté de lui retirer sa culotte tandis que les autres la tenaient. Elle a réussi à se dégager avec l’aide d’un ami venu à la rescousse, elle a expliqué qu’heureusement elle avait un collant sous sa jupe. Oui, 5 ans, avec des agresseurs de 7 ans tout au plus.
      Mais les services de cette maternelle ont tout fait pour étouffer l’affaire, en ne prévenant pas les parents de la victime alors que ceux des agresseurs ont été convoqués puis en renommant cette agression sexuelle en « #touche-pipi ». Ils ont ensuite accusé la mère d’avoir manipulé sa fillette et l’ont prévenu qu’ils feraient suivre le dossier toute la scolarité de la gamine. Sans soutien de la #FCPE, qui s’est rangé du côté des agresseurs, arguant de leur milieu modeste, la copine et sa fille ont décidé de déménager.

      #france_machiste #patriarcat

    • Et quand l’enfant sexuellement agressé est handicapé mental (âgé de 7 ans, les assaillants, eux, âges de dix ans), la directrice de l’établissement tente d’expliquer aux parents qu’elle les avait bien prévenu(e)s que l’école aurait du mal à accueillir l’enfant handicapé. Cet entretien ne s’est pas très bien passé (de mémoire).

      Un jour, peut-être, j’arriverais à écrire ce livre auquel je pense depuis des années, les Salauds. L’épisode que je mentionne en commentaire ici n’étant pas, tant s’en faut, le pire.

    • Oui @aude_v, d’autant que je viens de faire une recherche sur duckduck, et le peu de résultats semblent montrer que soit c’est un sujet sans intérêt soit c’est un sujet de dérision. Parler de harcèlement sexuel en Maternelle semble faire ricaner tout le monde, et pire, la plupart des articles que je vois défendent les agresseurs.
      Le figaro titre par exemple

      Par crainte des procès intentés par les parents, les autorités scolaires appellent la police au moindre attouchement dans la cour de récréation.

      La violence des enfants est sous estimée, (un enfant c’est si innocent, si mignon) comme celle des femmes (une femmes c’est si beau, si frêle), mais c’est pourtant toujours la même violence sexuelle qui est véhiculée par la société patriarcale et la #culture_du_viol et du #porno. Je ne vois pas comment elle ne s’infiltrerait pas aussi à l’école.

      –--- et comme dans les universités les cellules d’écoute sont au compte-gouttes, alors, tu peux imaginer que pour les maternelles ou l’école primaire, on peut attendre longtemps avant qu’un programme soit mis en place ne serait-ce que pour réfléchir à comment éviter ces rapports de merde à l’autre …

      Harcèlement sexuel : 
dans l’enseignement supérieur, des cellules d’écoute au compte-gouttes
      https://www.liberation.fr/france/2018/11/04/harcelement-sexuel-dans-l-enseignement-superieur-des-cellules-d-ecoute-au

      @philippe_de_jonckheere je compatis et te souhaites de trouver la force de dénoncer ces #Salauds.

    • Ça me fait penser à mes parents rigolant d’un type du village qui était allé montrer sa bite à une dame âgée isolée. Comment passer l’agression au prisme de son regard sur la sexualité des autres, dont tu ne sais rien du tout (« ah ah, la vieille en a vu d’autres, au pire elle s’en fout et au mieux elle en profite », « ah ah, c’est gentil, c’est entre gosses »), et ne pas voir qu’il y a avant tout agression, un déni du droit de l’autre à son intégrité, qu’il s’agisse de sa jupe ou de son champ visuel. Et s’habituer à cette violence. J’ai dû vous raconter que quand l’exhibi a par la suite manqué de violer une petite fille parce qu’il en a serré deux d’un coup et que l’une a réussi à s’enfuir, mes parents trouvaient ça moins drôle et moi je me disais peu surprise qu’un type identifié comme un agresseur, devant l’impunité dont il bénéficiait, continue... ben, d’agresser. Avec tout le village en complices. Après, y’en a qui disent ne pas comprendre qu’il s’agit d’une culture, de représentations communes qui organisent l’impunité et légitiment les passages à l’acte. Soutien aux personnes qui vivent ça et à leurs proches...


  • Bruxelles Une haie d’honneur devant le Palais de Justice pour les hébergeurs de migrants RTBF - 7 Novembre 2018
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_une-haie-d-honneur-devant-le-palais-de-justice-pour-les-accuses-de-trafi

    Environ deux cents personnes étaient présentes devant le Palais de Justice de Bruxelles, place Poelaert, sous la bannière du mouvement ’#Solidarity is not a crime !’, en soutien des 11 personnes accusées de trafic d’être humain, dont le procès s’ouvrait ce mercredi matin.


    Les manifestants entendent dénoncer la « criminalisation des migrants et de la solidarité envers les migrant.e.s et les exilé.e.s ». Parmi les inculpés, Anouk van Gestel, rédactrice en chef de Marie Claire Belgique, ne cache pas son émotion : « Le soutien fait chaud au cœur, dit-elle. À mes yeux, cela donne l’impression que l’opinion est plutôt favorable à notre cause. Être là à 7h45 en pleine semaine, ce n’est pas très courant ! » 

    Accusée d’avoir participé à une association de malfaiteurs en hébergeant un jeune Soudanais qui voulait atteindre la Grande-Bretagne, Anouk van Gestel trouve « infâmant » ce qu’on lui reproche. « Ça ne rend pas la Belgique très grande », regrette-t-elle. Porte-parole « malgré elle », selon ses mots, d’une cause qu’elle « valide » pourtant, elle reste confiante sur l’issue du procès : « Il n’y a rien qui dit que j’ai fait quelque chose d’illégal ». Anouk van Gestel estime avoir agi sans être rémunérée, et donc ne pas tomber sous le coup de l’article 77 sur l’hébergement des migrants.

     
     #asile #réfugiés #migrations #migration #migrants #harcèlement #solidarité


  • Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours | Stéphane Ortega
    https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/suicide-dune-factrice-ses-collegues-exigent-le-depart-des-encadrants

    Depuis le 25 octobre, les factrices et facteurs du bureau de distribution de Sarlat en Dordogne ont cessé le travail. Ils exigent le départ de trois cadres dont le management est jugé responsable du passage à l’acte de leur collègue la veille. Au dixième jour de conflit, la direction de La Poste refuse toujours d’accéder à leur demande et réclame une reprise du travail. Source : Rapports de Force


  • #Harcèlement_sexuel : des manifestations de grande ampleur chez #Google

    “Les accusations de harcèlement chez Google déclenchent des manifestations”, écrit à sa une le Wall Street Journal ce vendredi 2 novembre. De Singapour à New York, en passant par Dublin et San Francisco, des milliers d’employés de la société californienne sont descendus dans la rue jeudi 1er novembre pour “protester contre une #culture_de_travail qui, d’après eux, permet la #promotion et le succès de personnes coupables de harcèlement sexuel”, explique le quotidien économique américain.


    https://www.courrierinternational.com/une/harcelement-sexuel-des-manifestations-de-grande-ampleur-chez-
    #violences_sexuelles #MeToo #manifestation #résistance #genre #travail


  • #harcèlement google : L’aspirateur, mine d’infos convoitées _
    http://www.lessentiel.lu/fr/hi_tech/story/l-aspirateur-mine-d-infos-convoitees-par-google-19407851

    Le géant du web a conclu un accord avec le fabricant d’aspirateurs iRobot, afin d’utiliser les données de ses appareils.

    Le partenariat signé entre Google et le fabricant américain iRobot, n°1 des aspirateurs robots #autonomes, est censé rendre la #maison_connectée non seulement plus intelligente, mais aussi plus « attentionnée », assure Michelle Turner, directrice de la division Smart Home de Google. L’accord va servir aux utilisateurs des appareils Roomba les plus récents, comme le dernier haut de gamme i7+, capables de cartographier leur environnement, pour lancer le nettoyage d’une pièce spécifique via une commande vocale avec l’assistant virtuel #Google Assistant intégré aux enceintes Google Home.

    Le partenariat entre iRobot et Google doit aussi être utile pour les autres objets connectés de la maison. La carte des pièces générée par le système de mapping des Roomba pourra, par exemple, être exploitée afin de localiser et paramétrer automatiquement d’autres appareils, comme des ampoules connectées, a expliqué Colin Angle, patron d’iRobot, au site The Verge. https://www.theverge.com/2018/10/31/18041876/google-irobot-smart-home-spatial-data-mapping-collaboration

    À noter que ce partage de données ne s’effectuera pas par défaut. Il faudra l’accord préalable de l’utilisateur. Google se veut d’ailleurs rassurant concernant l’utilisation qui sera faite de ces données domestiques : les informations ne seront pas utilisées pour le ciblage publicitaire, assure la société. Par ailleurs, seuls des plans 2D seront exploités.

    • Des salarié.e.s de google se plaignent d’être harcelé.e.s sexuellement.
      Cela ne les empêchent pas de collaborer à la mise en place de systèmes de viol de milliards d’êtres humains, avec ou sans consentement.

      A Berlin, a été proposé à google de s’installer dans les anciens locaux de la stasi, une initiative généreuse et justifiée.


  • Harcèlement sexuel : des salariés de Google se mobilisent
    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/11/01/harcelement-sexuel-des-salaries-de-google-se-mobilisent_5377588_4408996.html

    Plusieurs centaines d’employés ont prévu des rassemblements jeudi 1er novembre, après une enquête du « New York Times », accusant Google d’avoir dissimulé des cas de harcèlement sexuel. « Salut. Je ne suis pas à mon bureau parce que je vais participer, en solidarité avec d’autres employés de Google, à un rassemblement pour protester contre le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles, le manque de transparence et une culture d’entreprise qui ne marche pas pour tout le monde. Je reviendrai à mon poste (...)

    #Alphabet #Google #harcèlement


  • Un dirigeant de la maison-mère de Google accusé de harcèlement sexuel a démissionné
    https://www.numerama.com/tech/435996-un-dirigeant-de-la-maison-mere-de-google-accuse-de-harcelement-sexu

    Un cadre d’Alphabet, la maison-mère de Google, a décidé de quitter l’entreprise après une enquête du New York Times, où il était accusé d’« inconduite sexuelle ». Quelques jours après la publication d’une enquête du New York Times, Rich DeVaul a annoncé sa démission, a dévoilé le site Axios le 31 octobre. Ce cadre d’Alphabet, la maison-mère de Google, était accusé dans l’article d’« inconduite sexuelle » (sexual misconduct). Un terme, utilisé aux États-Unis pour décrire des abus sexuels subis par un ou une (...)

    #Alphabet #Google #harcèlement

    //c1.lestechnophiles.com/www.numerama.com/content/uploads/2018/10/employe-google.jpg


  • Executive accused of harassment at Alphabet ’X’ unit is out
    https://www.axios.com/executive-accused-of-harassment-at-alphabet-x-unit-is-out-6f583d1e-91e3-4a8b-

    Rich DeVaul, a director at X, the moonshot unit of Alphabet, Google’s parent company, has left the company following reports of sexual harassment. DeVaul left the company earlier today, according to a source familiar with the matter, and did not receive an exit package. Why it matters : Google has come under fire for paying large severance packages or continuing to employ those found to have engaged in improper conduct. According to a blockbuster New York Times story on Google and sexual (...)

    #Alphabet #Google #harcèlement


  • Clouez le bec à l’#anti-féminisme !

    Que ce soit l’affreux Tonton Jacques au repas de famille, un.e collègue de travail ou un.e « ami.e » sur les réseaux sociaux, les personnes qui véhiculent un discours anti-féministe sont malheureusement nombreuses et partout. Cette résistance contre les idées féministes peut finir par réduire les féministes au silence et par empêcher des personnes intéressées de se joindre à notre mouvement. Autant de raisons de réunir nos forces avec l’Université des femmes, qui a mené un groupe de pilotage pour recueillir des expériences, témoignages et besoins de féministes, pour rédiger Clouez le bec à l’anti-féminisme ! Guide de défense verbale pour féministes.

    Trois principes étaient au centre de notre démarche : le self-care activiste ou comment prendre soin de soi pendant l’engagement dans un mouvement social, la déculpabilisation pour des situations anti-féministes vécues, le choix stratégique de notre réponse et le renforcement de nos capacités individuelles et collectives d’agir contre l’anti-féminisme. Vous y apprendrez plusieurs manières de clouer le bec aux PAF (personnes anti-féministes), de différentes formes d’argumentation, par la défense sémantique, la confrontation ou encore la fuite - en étant forte !

    Parsemé de témoignages, ce guide ne se veut ni une liste complète de toutes les situations qui pourraient arriver, ni un répertoire exhaustif de toutes les répliques possibles. C’est un point de départ, une mise en bouche, et nous espérons que vous vous en emparerez, que vous construirez des réponses qui vous conviennent... et que vous partagerez vos meilleurs réussites, par exemple via notre collection d’histoires de succès des Echappées belles.


    http://www.garance.be/spip.php?article1101
    #féminisme #guide #manuel #féminisme #défense_verbale #résistance

    • Vade-mecum à l’usage des établissements sur le #harcèlement_sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche

      Ce guide, rédigé par l’ANEF, la C.P.E.D. et le CLASCHES, a pour ambition d’accompagner les établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la mise en place d’actions contre le harcèlement sexuel. En complément du guide du CLASCHES paru en 2014, rédigé principalement à l’attention des victimes, ce vade-mecum s’adresse aux établissements, qui sont souvent en attente de conseils et de partage d’expériences. Il décrit des exemples de prise en charge institutionnelle des situations de harcèlement sexuel, de formations destinées à sensibiliser les différents acteurs et actrices des établissements, pour les aider à mettre en place leur propre politique, en fonction du contexte qui est le leur. Ce guide a été publié avec le soutien du M.E.N.E.S.R., de la C.D.E.F.I., la C.G.E. et la C.P.U.

      http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid113981/vade-mecum-a-l-usage-des-etablissements-sur-le-harcel

    • Votre antiféminisme, nos répliques !
      De l’humour à l’affrontement physique

      « Lors d’un dîner, d’une fête familiale ou d’une sortie amicale, des proches vous taquinent pour vous faire enrager, justifient devant vous les inégalités entre les sexes, lancent des blagues sexistes, lesbophobes ou transphobes, affirment que les féministes exagèrent et que les hommes souffrent d’une crise d’identité masculine. En somme, vous venez d’être la cible d’une attaque antiféministe dans votre vie privée. » L’antiféminisme se matérialise sous toute forme de gestes, de paroles et de comportements visant à freiner voire faire reculer les féministes dans leur lutte pour l’émancipation des femmes.

      L’R des centres de femmes du Québec et des chercheur.es de l’UQAM (Francis Dupuis-Déri, professeur au département de science politique, #Mélissa_Blais, docteure en sociologie, et Marie-Soleil Chrétien, étudiante à la maîtrise en science politique), dans le cadre du Service aux collectivités de l’UQAM, ont produit une étude visant à documenter les impacts de l’antiféminisme dans la vie des femmes, mais surtout, les stratégies qu’elles mettent en oeuvre afin d’y riposter. Les fruits de cette recherche ont été synthétisés et mis en page sous forme de guide pratique, de sorte que ces connaissances soient accessibles à toutes et puissent servir tant au niveau théorique que pratique.

      Ce projet a également été soutenu par l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM (IREF) ainsi que par le Réseau québécois en études féministes (RéQEF).

      Le guide est vendu au coût de 10$ + frais postaux.

      http://rcentres.qc.ca/2018/10/11/guide-autodefense
      (Seul le tout début du livre est disponible en libre accès)

      500 féministes au lancement du livre Votre antiféminisme, nos répliques ! (23 octobre 2018)
      http://rcentres.qc.ca/2018/10/23/300-feministes-lancement-livre-campagne

      Montréal, mercredi 24 octobre 2018 – Le lancement de l’ouvrage Votre antiféminisme, nos répliques : de l’humour à l’affrontement physique, a réuni hier, sur place (200) et en ligne (369), plus de 500 féministes, militantes et chercheuses, dans le foyer de la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, donnant le coup d’envoi de la Campagne Donne-toi de l’air !, destinée à faire connaître les centres de femmes du Québec.

      Voir la captation en Facebook Live (Début vers 7 min).
      https://www.facebook.com/LRdesCentresDeFemmesQc/videos/181349066109018

      #antiféminisme #Québec

    • J’ai la chance d’avoir une copie de la brochure de Garance, c’est pas mal. J’avais aussi participé à une brochure plus roots autour de l’auto-défense verbale. Plus que l’auto-défense physique, c’est l’auto-défense verbale qui est le plus souvent sollicitée. D’ailleurs souvent les formations en auto-défense articulent les deux (avec l’art de la fuite). Les mots font mal et on a du mal à réagir de manière à la fois satisfaisante ET safe, c’est un vrai travail que de se former aux agressions verbales, de la saleté anti-féministe à l’insulte ou à la menace...

    • J’ai vu hier ce court métrage colombien sur le harcèlement de rue. L’équipe du film est proche d’assos anti-harcèlement et considèrent que c’est toute forme de réification et sexualisation du corps des gens et montrent que cette violence peut aussi être pratiquée par des femmes (moqueries sur le corps ou l’apparence physique), au milieu d’un tas de remarques masculines désobligeantes. Le personnage, de couleur orange, est marqué par les taches de la couleur des personnages qui l’agressent tout au long de la journée. Le soir, elle crie sa colère et le lendemain les agressions ne la touchent plus, elle y est devenue imperméable. Se protéger, ce serait déjà devenir moins perméable.

      J’ai été traitée de « sale pute, va » mercredi par un monsieur bien mis sans accent dans une grosse voiture immatriculée dans les Pyrénées orientales, ça m’a aussi touchée que de me faire traiter de « caca boudin » par un gosse et je pense qu’il a plus honte que moi aujourd’hui mais quand même, ça contribue à une fatigue de la vie sociale...

      Naranja – Cortometrajes Colombianos
      http://www.cinecorto.co/naranja

      Naranja es una mujer que vive diariamente el acoso; la sexualización, calificación y objetualización de su cuerpo se ve reflejado en las manchas que estas violencias van dejando en ella. Naranja tendrá que reaccionar antes de que estas manchas la consuman.


  • Andy Rubin accusé de harcèlement sexuel, Google aurait licencié 48 personnes pour ce motif
    https://www.nextinpact.com/brief/andy-rubin-accuse-de-harcelement-sexuel--google-aurait-licencie-48-perso

    Selon une enquête du New York Times, la société aurait protégé le créateur d’Android, Andy Rubin, qui a quitté la société en octobre 2014. En novembre 2017, il prenait congé de sa société Essential, après la révélation d’une « relation inappropriée » avec une employée, lorsqu’il y travaillait. La direction des ressources humaines aurait enquêté sur l’affaire. Une employée l’accuse de l’avoir contrainte à une fellation dans un hôtel en 2013. L’accusation, jugée crédible, aurait menée à la démission de Rubin, (...)

    #Google #Android #viol #harcèlement

    • – Vol de la vie privée des internautes, même celles et ceux qui n’utilisent pas google.
      – Harcèlement publicitaire.
      – Tricheries sur les impôts.
      – Collaboration active avec les fous de guerre américains.
      – . . . . . . .

      A quand des condamnations pour cela ?


  • How Google Protected Andy Rubin, the ‘Father of Android’
    https://www.nytimes.com/2018/10/25/technology/google-sexual-harassment-andy-rubin.html

    The internet giant paid Mr. Rubin $90 million and praised him, while keeping silent about a misconduct claim. Google gave Andy Rubin, the creator of Android mobile software, a hero’s farewell when he left the company in October 2014. “I want to wish Andy all the best with what’s next,” Larry Page, Google’s chief executive then, said in a public statement. “With Android he created something truly remarkable — with a billion-plus happy users.” What Google did not make public was that an employee (...)

    #Google #Android #harcèlement #viol


  • Macopharma Mouvaux, la galaxie Mulliez et son optimisation fiscale, et le sang
    https://www.youtube.com/watch?v=CpkGhPuDhUs

    Il y a quelques jours, nous diffusions, en vidéo le témoignage de Meryam qui travaille dans une société de la galaxie #Mulliez - #Macopharma Mouvaux : « Mulliez et la vente à l’envers de Macopharma Mouvaux ? »
    Des milliers de vues, pour cette première vidéo sur les réseaux sociaux. La presse s’est très vite emparée de l’information, tout comme une radio libre qui a diffusé le témoignage, suivie par l’analyse de BenoÎt BOUSSEMARD grand spécialiste de l’empire Mulliez. Benoît BOUSSEMARD nous explique de manière factuelle, comment les Mulliez travaillent scientifiquement à l’optimisation fiscale, leurs recherches vers des voies d’exploitation toujours plus efficace… Mais, le travailleur, la travailleuse, restent toujours très vulnérables ...

    #sang #violence #mulliez #macopharma #femmes #harcèlement #transfusion #licenciements #travail


  • Inside #Lehman_Brothers. Une enquête inédite sur la chute d’une banque au-dessus de tout soupçon

    Dix ans après la faillite de la banque Lehman Brothers, #Jennifer_Deschamps met en lumière les mécanismes de sa chute. Une enquête rigoureuse, étayée par le témoignage de lanceurs d’alerte.

    Le 15 septembre 2008, Lehman Brothers est officiellement déclarée en faillite. Lâchée par le gouvernement et sans repreneur, la vénérable banque d’investissement, fondée à New York en 1850, disparaît en laissant à ses créanciers une dette de plusieurs centaines de milliards de dollars. Lancée depuis plusieurs années dans une course folle au profit, cette grande institution financière, dirigée par Richard Fuld, a développé des prêts hypothécaires à risques, rapidement devenus emprunts toxiques. Accordés à des ménages modestes voire sans revenus, ces subprimes ont permis à des centaines de milliers d’Américains de devenir propriétaires de leur logement. Mais en 2007, lorsque la bulle immobilière éclate, la remontée de taux d’intérêts gonfle les traites que les emprunteurs ne peuvent plus rembourser. Une vague de saisies s’abat sur les États-Unis, et notamment sur la Californie…

    Autopsie méthodique
    Spécialisée dans les produits financiers, Lehman Brothers a voulu « faire de l’argent par tous les moyens ». Naviguant en « zone grise » – là où, au minimum, tout ce qui n’est pas illégal peut être considéré comme légal –, la banque et ses filiales ont maquillé les bilans, poussé les équipes commerciales à truquer leurs dossiers pour atteindre des objectifs de plus en plus exigeants, et engranger des dollars par milliards. Le tout grâce à la complicité, l’incompétence ou l’aveuglement des organismes de contrôle et des agences de notation. Pour raconter, dix ans plus tard, un cataclysme dont les répercussions ont ébranlé les places boursières et les économies du monde entier, Jennifer Deschamps se place à hauteur d’hommes. Enrichie d’archives, son enquête, documentée et rigoureuse, réunit les témoignages inédits d’anciens collaborateurs de Lehman, qui ont tous eu un accès privilégié aux mécanismes délirants ayant mené au désastre : trois ex-employées de la BNC, une filiale spécialisée dans les prêts immobiliers, et « lanceuses d’alerte » (Linda Weekes, Sylvia Vega-Sutfin et Cheryl McNeil), et leur avocat (Gary Gwilliam) ; un ancien vice-président de Lehman (Matthew Lee), licencié après avoir refusé de cautionner une manœuvre comptable frauduleuse ; un ancien juriste de la banque (Oliver Budde) ainsi que l’ancien procureur de l’Illinois (Anton Valukas), mandaté en 2008 par le gouvernement américain pour enquêter sur les causes de la faillite. Autopsie méthodique d’un système malade, Inside Lehman Brothers se fait aussi mise en garde contre une déflagration qui pourrait bien, dans un futur proche, se rééditer.


    https://www.arte.tv/fr/videos/080155-000-A/inside-lehman-brothers
    #banque #finance #économie #subprimes #marché_immobilier #cupidité #argent #fraude #effondrement #crise_financière #prêts_hypothécaires #film #documentaire #Wall_Street #bulle_immobilière #lanceurs_d'alerte #culture_du_silence #travail #burn-out #faillite #banques_d'investissement #limites_juridiques #légalité #illégalité #courtiers #Richard_Fuld #harcèlement_sexuel #intimidation #femmes #BNC #SDF #sans-abris #Repo_105 #prêts_alternatifs #prêts_non-conventionnels


  • #Jonction_48

    Dans la ville de Lod, banlieue de #Tel-Aviv, cohabitent Israéliens juifs et arabes. #Udi_Aloni s’est intéressé à cette population mélangée malgré toutes les vicissitudes historiques et politiques locales.

    Le héros est un certain Kareem, figure locale du rap, filmé dans son quotidien entre concerts, amourettes, rapports aux parents et débrouille des quartiers populaires. Kareem est joué par Tamer Nafar, authentique rappeur de Lod, alors que beaucoup des seconds rôles sont tenus par ses amis de la scène rap.

    Un ancrage documentaire qui fait le prix de cette chronique nous instruisant que si les gouvernements de la région (singulièrement celui d’Israël) s’entêtent dans un statu quo inique, certains habitants n’attendent pas et vivent au quotidien la paix et la #mixité ethnique, religieuse ou culturelle. Une double #émancipation est ici à l’œuvre : celle de #Juifs et d’Arabes qui vivent ensemble malgré tout et celle d’une jeunesse qui s’affranchit des conservatismes de ses ascendants.

    Jonction 48 rappelle que le cinéma israélien est souvent israélo-palestinien et en première ligne de la contestation de l’ordre établi.


    https://www.lesinrocks.com/cinema/films-a-l-affiche/jonction-48

    #film #Israël #musique #rap #arabes #Palestiniens #Palestine #harcèlement #expulsion #absent_présent #humiliations #Lod #coexistence #démolition #patriarcat #conservatisme #present_absentees


  • Comment la Silicon Valley est devenue hostile aux femmes - Le Temps
    https://www.letemps.ch/economie/silicon-valley-devenue-hostile-aux-femmes

    « Quand vous écrivez une ligne de code, vous affectez beaucoup de gens », soulignait Sheryl Sandberg, directrice opérationnelle de Facebook, qui s’engage beaucoup pour l’égalité et a écrit En avant toutes. Les #femmes, le travail et le pouvoir en 2013. En réalité, le mal a déjà été fait, souligne encore Emily Chang, à travers les jeux vidéo violents et sexistes, le #harcèlement subi par les femmes sur les #réseaux_sociaux contre lequel (pratiquement) rien n’est fait, etc. Autre exemple ? Jusqu’en 2016, si vous disiez à Siri ou à un autre assistant numérique que vous étiez en train de faire une crise cardiaque, elle vous donnait des instructions ; si vous lui disiez que vous étiez en train de vous faire violer ou frapper par votre mari, elle vous disait : « Je ne comprends pas de quoi il s’agit. » Des robots à l’intelligence artificielle, la technologie, qui va déterminer notre avenir, risque d’être aussi inégalitaire que les entreprises qui les fabriquent. En outre, ajoute Alaina Percival, « toute l’économie est en train de devenir technologique, il ne s’agit plus d’un petit secteur ».

    #Silicon_Valley #informatique #code #sexisme


  • Kavanaugh, meilleur ami d’un dirigeant de Facebook : le mutisme de la direction agace les employés
    https://www.numerama.com/tech/425375-kavanaugh-meilleur-ami-dun-dirigeant-de-facebook-le-mutisme-de-la-d

    Le vice-président des politiques publiques chez Facebook s’est affiché en soutien du juge accusé d’agression sexuelle. Une prise de position très peu commentée par ses supérieurs, et qui commence à agacer les employés du réseau social. Il y a des amitiés qu’il vaudrait peut-être mieux garder discrètes. Joel Kaplan, le vice-président des politiques publiques mondiales de Facebook, s’est excusé dans une note interne vendredi 28 septembre, rapporte le New York Times, de s’être assis la veille derrière son ami (...)

    #Facebook #harcèlement #viol #lobbying


  • Rifts Break Open at Facebook Over Kavanaugh Hearing
    https://www.nytimes.com/2018/10/04/technology/facebook-kavanaugh-nomination-kaplan.html

    “I want to apologize,” the Facebook executive wrote last Friday in a note to staff. “I recognize this moment is a deeply painful one — internally and externally.” The apology came from Joel Kaplan, Facebook’s vice president for global public policy. A day earlier, Mr. Kaplan had sat behind his friend, Judge Brett M. Kavanaugh, President Trump’s nominee for the Supreme Court, when the judge testified in Congress about allegations he had sexually assaulted Christine Blasey Ford in high school. Mr. (...)

    #Facebook #viol #lobbying #harcèlement


  • Au procès de l’homme qui avait giflé Marie Laguerre à Paris : « Vous voulez me faire passer pour je sais pas quoi ! »
    https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/10/04/l-homme-qui-avait-gifle-une-femme-dans-la-rue-a-paris-condamne-a-six-mois-de

    Dans son réquisitoire, la procureure avait dit espérer voir le prévenu « engager une réflexion sur la place des femmes dans la société ». Ce n’est pas gagné, vu l’agacement permanent de l’interessé à l’audience, son absence de remords, et ses derniers mots : « J’en ai connu, des filles, allez leur demander si je suis sexiste, vous serez étonnés ! » Peut-être ce procès médiatique aura-t-il fait progresser de quelques centimètres la lutte contre les violences sexistes ? Mais d’évidence, la route est longue.

    #sexisme #harcèlement_de_rue


  • affordance.info : Le grain de la haine à moudre dans les plateformes. Et comment on lutte contre.
    http://www.affordance.info/mon_weblog/2018/10/lutter-contre-la-haine-sur-le-web.html
    http://www.affordance.info/.a/6a00d8341c622e53ef022ad3b4ef02200b-600wi

    intéressons-nous aux plateformes qui sont sur le web mais qui ne sont pas le web mais autant de « jardins fermés » comme se plaît à le rappeler depuis plus 10 ans l’inventeur ... du web. Et dans « plateformes », en plus des réseaux sociaux ou sites de vidéo (YouTube), j’inclus également les moteurs de recherche, en tout cas Google, qui même s’il se nourrit encore beaucoup d’externalités, fonctionne quand même de manière de plus en plus auto-centrée sur son propre écosystème de services.

    #plateforme #web #algorithme #EMI #harcèlement