#huer

  • Le sénateur Ted Cruz se fait siffler pour affirmer qu’Israël est le refuge des chrétiens.
    http://m.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=258514

    Les chefs des Eglises chrétiennes d’Orient se sont réunis à Washington du 9 au 11 septembre pour un sommet consacré à la défense des chrétiens du Moyen-Orient. (...)

    (...)

    Lors de son adresse aux participants, le sénateur républicain texan Rafael Edward « Ted » Cruz, s’est fait #huer quand il a prétendu devant les chrétiens d’origine arabe que les « chrétiens n’avaient pas de meilleurs alliés que l’Etat juif ». Ce politicien, qui bénéficie du soutien des ultraconservateurs du #Tea_Party, a poursuivi sous les #sifflets, affirmant que « ceux qui haïssent #Israël haïssent les #Etats-Unis », et ceux qui haïssent les juifs ne suivent pas les enseignements du Christ. « Si vous ne voulez pas être aux côtés d’Israël et des juifs, a-t-il lancé avant de quitter le podium, alors je ne serai pas avec vous ».

    Plus de details dans le lien qui suit,

    U.S. Senator Disrupts Summit in Washington, Saying Christians are Israel’s Ally
    http://www.naharnet.com/stories/en/147039-u-s-senator-disrupts-summit-in-washington-saying-christians-are-isr

    The statement infuriated Lebanese Ambassador to the United States Antoine Chedid and #Melkite Greek Catholic Patriarch Gregorios III #Laham.

    Laham was determined to withdraw from the gala dinner until Cruz left the room.

    “Who kicked off Jews from Lebanon, Syria and Iraq ?” Laham wondered [#Israel l’a-t-on entendu répondre à lui-même en arabe dans la vidéo de l’incident retransmise par la chaîne libanaise Al-Jadeed] , refusing to hear such words.

    (...)

    Maronite Patriarch #Beshara_al-Rahi called on conferees not to “reply to the Senator as the work of the conference is far more important than individual statements.”

    For his part, the President of In Defense of Christians, Toufic Baaklini, lauded al-Rahi, quoting him as saying: “At every wedding, there are a few wedding crashers.”

    “In this case, a few politically motivated opportunists chose to divide a room that for more than 48 hours sought unity in opposing the shared threat of genocide, faced not only by our Christian brothers and sisters, but our Jewish brothers and sisters and people of other all other faiths and all people of good will,” he said in a statement.