• Richard Florida : « La #crise urbaine, c’est la crise centrale du #capitalisme »
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/07/07/richard-florida-la-crise-urbaine-c-est-la-crise-centrale-du-capitalisme_5327


    Je n’arrête pas de m’en faire la réflexion : les métropoles sont connectées entre elles et tout le reste est de plus en plus exclu, éloigné et négligé.
    À la rentrée, ma fille va intégrer un lycée de la métropole régionale… ce qui a l’air d’être déjà une chance, tant les gosses de bouseux ont l’air assignés à résidence, dans des établissements aussi peu dotés que possible.
    Il y a 30 ans, quand j’ai fait le même chemin, je prenais le bus pour aller à la métropole régionale. Là, les lignes ont été supprimées, nous n’avons trouvé aucune correspondance possible pour le lundi matin, ce qui était impensable il y a 30 ans.
    Là, c’est devenu normal. La plupart des métropoles sont à présent plus proches les unes des autres que les gens de leurs périphéries le sont du centre-ville qui est devenu inatteignable de l’extérieur. Je mets plus de temps pour aller inscrire ma fille à son lycée (où ma présence physique est requise avec des tirages papiers de mes scans, à l’heure d’Internet !), que pour me rendre à Paris, qui est 5 fois plus éloignée !

    Le problème, c’est que quelques grandes ­#métropoles internationales concentrent la ­majorité des #richesses, et deviennent de plus en plus #inaccessibles. Dans ces villes superstars, l’explosion des prix de l’#immobilier chasse peu à peu les artistes, les professions intellectuelles, les créatifs des quartiers qu’ils avaient investis. Mais ce ne sont pas les moins bien lotis, car ceux-ci trouvent souvent d’autres quartiers ­populaires où ils peuvent s’installer. Ce qui est terrifiant, c’est que les policiers, les pompiers, les gens qui travaillent dans des boutiques ou des restaurants, les infirmiers, les artisans, les jardiniers doivent quitter ces grandes villes, devenues trop chères. Et vivre beaucoup plus loin, dans des zones mal desservies par les transports en commun. La nouvelle crise urbaine n’est pas une crise du déclin des villes, comme dans les années 1970. C’est une crise causée par leur succès. Et la conséquence, c’est qu’aux Etats-Unis nous avons d’un côté une petite vingtaine de métropoles superstars, entrées de plain-pied dans l’économie de la connaissance, et de plus en plus riches. Et tout le reste du pays qui plonge et s’appauvrit. La crise urbaine, c’est la crise centrale du capitalisme contemporain.

    • C’est un problème gravissime, mais j’ai l’impression que Richard Florida a beaucoup plus oeuvré pour l’aggraver que pour le résoudre. Pour un regard un peu plus critique sur lui, cf. cet article du Diplo :

      Richard Florida : une idée, un business, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, novembre 2017)
      https://www.monde-diplomatique.fr/2017/11/BREVILLE/58056

      Richard Florida a parfaitement su monnayer le succès de son livre The Rise of the Creative Class. Érigé au rang d’expert par les médias, il multiplie depuis quinze ans les apparitions à la télévision et les articles dans le New York Times, le Wall Street Journal, le Financial Times, USA Today, The Atlantic ou Time Magazine — un hebdomadaire qui considère le fil Twitter du professeur comme l’un des « cent quarante plus influents du monde ». Fort de cette notoriété, l’économiste a fondé sa société de conseil, le Creative Class Group, dont la liste de clients est impressionnante : on y trouve des villes (Memphis, San Diego, Tampa, Rochester, Des Moines, El Paso, Milwaukee, Austin, Baltimore, Detroit, Cleveland, Toronto, Montréal, Vancouver, Dublin, Pampelune, Brisbane, Le Cap, Jérusalem…), des musées, des fondations, des universités, mais aussi l’Organisation des Nations unies, le ministère du travail américain, le forum Global City d’Abou Dhabi, etc.

      L’universitaire travaille par ailleurs avec des entreprises privées désireuses de conquérir des clients branchés. Il a conseillé la société de spiritueux Bacardí, qui souhaitait mieux calibrer ses publicités au goût de la « classe créative » ; la compagnie aérienne Air Canada, qui se demandait comment vendre le Canada comme un pays dynamique ; la troupe du Cirque du Soleil, qui voulait connaître les villes nord-américaines taillées pour accueillir ses spectacles coûteux. Les voitures BMW, les chaussures Converse, les alcools Absolut Vodka, les hôtels Le Méridien, le moteur de recherche Google ou encore le géant de l’informatique Microsoft figurent également au tableau de chasse du Creative Class Group.

      Outre des rapports, Richard Florida vend ses conférences. Elles sont si demandées que l’économiste a dû s’adjoindre les services d’une assistante (son épouse) pour organiser ses tournées. L’une des prestations proposées s’adresse aux promoteurs immobiliers qui cherchent l’implantation idéale pour « maximiser leur retour sur investissement ».

      #Richard_Florida #urbanisme #cities #classe_créative #creative_class #sociologie #sociology


  • Vianney Mulliez : « J’ai la certitude qu’EuropaCity se fera » Grégoire Allix - 9 Juin 2018 - le monde
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/06/09/vianney-mulliez-j-ai-la-certitude-qu-europacity-se-fera_5312175_3244.html

    Dans un entretien au « Monde », l’actionnaire du mégaprojet du Triangle de Gonesse, qui souhaite y faire venir une annexe du Centre Pompidou, répond aux critiques de ses opposants.

    Un Centre Pompidou à EuropaCity ? Le mégacomplexe de culture, de loisirs et de commerces, qui prévoit de s’implanter sur 80 hectares dans le Triangle de Gonesse (Val-d’Oise), est candidat à l’accueil d’une annexe du musée parisien. Celui-ci cherche un point de chute pour installer ses futures réserves ouvertes au public. Porté à parité par Ceetrus – ex-Immochan, la branche immobilière du groupe Auchan – et le groupe chinois Wanda, le mastodonte EuropaCity, un investissement à 3,1 milliards d’euros, pourrait offrir cet écrin.


    Le président de Ceetrus, Vianney Mulliez, a défendu son dossier, jeudi 7 juin à Beaubourg, aux côtés de la star danoise de l’architecture Bjarke Ingels, maître d’œuvre du projet. Les incertitudes qui pèsent sur l’opération restent le principal handicap de cette candidature, alors que le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé en mars la création de la zone d’aménagement concerté (ZAC) du Triangle de Gonesse et qu’EuropaCity continue de faire face à une vive opposition. Dans un entretien au Monde, M. Mulliez assure que le projet se fera.

    Quels sont les atouts d’EuropaCity pour attirer le Centre Pompidou ?
    L’architecture de Bjarke Ingels est un élément important pour l’emporter, mais surtout nous répondons à leurs besoins. Les réserves ouvertes du Centre Pompidou seraient situées dans la grande halle d’exposition d’EuropaCity, conçue comme une porte d’entrée de l’ensemble du site. Tous les visiteurs qui arriveront par la gare de métro du Grand Paris Express la traverseront. Cela représente 15 millions de personnes par an ! Nous avons une ambition pour les espaces d’exposition qui va au-delà du cahier des charges du Centre Pompidou et qui correspond à leur envie d’attirer de nouveaux publics.

    Etes-vous optimiste quant à votre capacité à faire venir de grands opérateurs ?
    Nous avons beaucoup de discussions et des protocoles d’accord . . . . . . .

    Le reste de l’article payant, mais après tout on en a pas besoin.

    #europacity #auchan #grand_paris #france #centre_pompidou #agriculture #urbanisme #triangle_de_gonesse #terres #gonesse #ecologie #des_grands_projets..._inutiles_ #climat #centre_commercial #mulliez #Ceetrus #immobilier


  • Immobilier commercial : Immochan devient Ceetrus et diversifie ses activités - 5 Juin 2018 - Le Moniteur _
    https://www.lemoniteur.fr/article/immobilier-commercial-immochan-devient-ceetrus-et-diversifie-ses-activite

    En changeant de nom, la branche immobilière du Groupe Auchan entend incarner sa transformation de filiale commerciale en « développeur immobilier mixte ». Elle compte ainsi investir d’autres activités telles que la production de logements ou encore de bureaux.


    Nouveau nom pour une nouvelle vie ? Le fameux adage pourrait s’appliquer pour Immochan, qui devient Ceetrus. « Ce nouveau nom combine à la fois le mot « city » (ville), mais aussi le mot « see » (je vois). Enfin la deuxième partie du nom fait référence à « trust » (confiance) et « us », le nous », présente Benoît Lheureux, directeur général de Ceetrus. Un changement, dévoilé ce 5 mai 2018, qui se veut le signe d’une transformation opérée en 2016 par la filiale du Groupe Auchan spécialisée dans l’immobilier.

    La foncière commerciale compte ainsi devenir un « développeur immobilier mixte ». « Il s’agit d’intervenir en réponse aux besoins des habitants et des territoires », décrypte Benoît Lheureux. « Nous voulons faire évoluer notre patrimoine, composé de 400 centres commerciaux [dont 93 en France et d’une valeur totale de 8 milliards d’euros – NDLR], en ajoutant éventuellement d’autres activités telles que le logement, le bureau, le coworking, ou encore des espaces de santé ou de culture. »

    Pour Ceetrus, le changement de nom témoigne d’une vision à horizon 2030. « Nous nous proposons d’être des acteurs pour des villes qui souhaitent remettre en cause ou questionner des anciens quartiers industriels », continue le directeur général de Ceetrus. La filiale d’Auchan, qui avec ce changement de nom a voulu prendre son indépendance vis-à-vis de la société mère, compte travailler avec d’ « autres partenaires qui sont des sachants sur les domaines du logement ou des bureaux », complète Benoît Lheureux. Sa société a pour objectif de doubler la valeur de son patrimoine d’ici 12 ans.
     

    750 millions d’euros d’investissements par an  
    Ceetrus fait ainsi partie des finalistes, avec Altarea-Cogedim et Apsys, de l’appel à projet sur la rénovation de la gare du Nord à Paris. Le lauréat de ce partenariat public privé sera connu en juillet. La filiale participe également à des appels à projets tels que Réinventer Paris, mais également Reinventing cities. « Nous nous positionnons notamment sur les « Passerelles » [un appel à projets qui comprend trois sites dans Paris et dont le but est d’améliorer le lien entre les berges de la capitale – NDLR] », complète Benoît Lheureux.

    Au total, Ceetrus prévoit 750 millions d’euros d’investissement par an sur les 4 prochaines années, soit le double d’aujourd’hui. La société travaille aussi sur l’aménagement d’un quartier de logements et de bureaux (80 000 m²) à Saint-André-Lez-Lille, dans le Nord. Elle pilote également le projet très controversé d’Europacity, au nord de Paris, qui doit accueillir un gigantesque complexe en 2024. Entre autres opérations, l’ex-Immochan prévoit, en outre, l’extension du centre commercial Auchan de Lyon Saint-Priest, pour en faire un lieu de commerce, de culture et de loisirs, complété d’un projet de ferme urbaine.

    #europacity #auchan #grand_paris #france #agriculture #urbanisme #triangle_de_gonesse #terres #gonesse #ecologie #des_grands_projets..._inutiles_ #climat #centre_commercial #mulliez #Ceetrus #gare #Saint-Priest #immobilier


  • Comme dans les journaux de Monsieur Serge Dassault : Chanson
    Le lien direct vers le mp3 fonctionne.
    http://sons-audioblogs.arte.tv/audioblogs/sons/3047789/3088251_Serge_Dassault.mp3

    La famille Dassault et les animateurs de C’est l’heure de l’mettre ont la douleur de faire part du décès de Monsieur Serge Dassault, ce 28 mai 2018 dans l’après-midi, à son bureau du Rond-Point des Champs-Élysées Marcel-Dassault, par suite d’une défaillance cardiaque, à l’âge de 93 ans. Hommage et pensées émues pour Monsieur Serge Dassault !
    Souvenir de l’époque sarkozy.

    Source : Arte Radio http://audioblog.arteradio.com/blog/3047789/l_heure_de_l_mettre

    Sur le site du Figaro :
    La mort de Serge Dassault, un homme de convictions
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/05/28/01016-20180528ARTFIG00246-l-industriel-serge-dassault-est-decede.php

    Serge Dassault, l’épopée industrielle d’un héritier bâtisseur
    http://www.lefigaro.fr/societes/2018/05/28/20005-20180528ARTFIG00341-serge-dassault-l-epopee-industrielle-d-un-heritie

    Serge Dassault, un chef de famille très attentif
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/05/28/01016-20180528ARTFIG00335-serge-dassault-un-chef-de-famille-tres-attentif.p

    Éditorial : « Serge Dassault, un homme libre »
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/05/28/31001-20180528ARTFIG00337-editorial-serge-dassault-un-homme-libre.php

     #chanson #audio #france #dassault #serge_dassault #rafale #médias #presse #groupe_dassault #fraude_fiscale #en_vedette #journalisme #politique #influence #défense_et_sécurité #corbeil-essonnes #achats_de_votes #immobilier #spéculation #guerre_aux_pauvres


  • So ist das Leben eines deutschen Millionärs - Ungleichland Reichtum | WDR Doku
    https://www.youtube.com/watch?v=2Y2WxM2Srlc

    Deutschland ist ein reiches und mächtiges Land. Aber auch ein geteiltes. Die Vermögen hier sind so ungleich verteilt wie in wenigen Industriestaaten. Der Wirtschaft geht es gut. Aber trotzdem ist es der unteren Mittelschicht in den letzten Jahren nicht gelungen, Wohlstand aufzubauen. Lange hat Christoph Gröner mit sich gerungen, dann hat er zugestimmt, sich sieben Monate mit der Kamera begleiten zu lassen - in Vorstandssitzungen, auf Baustellen, privat. Was bedeutet es für ein Land, wenn die einen so viel mehr haben als die anderen? Die erste Folge Ungleichland - Reichtum.

    #Allemagne #nantis #immobilier Berlin #Steglitz


  • Europacity : l’Etat fait appel du jugement annulant la zone d’aménagement Figaro - 9 Mais 2018

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/05/09/97002-20180509FILWWW00242-europacity-l-etat-fait-appel-du-jugement-annulant

    L’État a fait appel d’une décision de justice qui avait annulé début mars la création de la zone d’aménagement devant accueillir le méga-complexe contesté Europacity au nord de Paris, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. L’État a fait appel vendredi du jugement du tribunal administratif de Cergy-Pontoise, a indiqué une source judiciaire, confirmant une information de la radio France Bleu.

    Parallèlement, Grand Paris Aménagement a aussi fait appel, selon le directeur général d’Europacity, Benoît Chang, sur Twitter. « Cet aménagement du Triangle de Gonesse est une chance pour ce territoire et c’est le sens de l’appel de l’État et de GPA », déclare-t-il dans un communiqué.


    Le 6 mars, la justice avait donné raison aux détracteurs de ce projet, un méga-complexe de commerces et de loisirs au nord de Paris, décrié pour son « gigantisme » et « l’artificialisation » de terres agricoles.

    Dans un communiqué, le collectif d’opposants « Europas du tout » a dénoncé « le double jeu de l’Etat », estimant que « la procédure d’appel est en totale contradiction avec sa politique de redynamisation des centres-villes ».

    Immochan, filiale du groupe Auchan, et le conglomérat chinois Wanda pilotent ce projet de 80 hectares à 3,1 milliards d’euros qui, s’il se concrétisait, serait le plus grand investissement privé en France depuis la construction de Disneyland Paris en 1992.

    Dans son jugement, le tribunal avait annulé l’arrêté préfectoral du 21 septembre 2016 créant la zone d’aménagement concerté (ZAC) du triangle de Gonesse, portée par l’établissement public Grand Paris Aménagement. Dans sa décision, il estimait que la population et les autorités auraient dû être mieux informées « eu égard à l’impact potentiel sur l’environnement » de cette ZAC « qui se traduit notamment par la suppression de 280 hectares de terres agricoles ».

    Les promoteurs avaient déjà intégré depuis fin février qu’Europacity ne pourrait pas ouvrir comme espéré en 2024, quand Paris accueillera les jeux Olympiques. Alors qu’ils ont toujours lié le projet à la présence d’une gare du Grand Paris Express desservant le triangle de Gonesse - gage d’un accès au site respectueux de l’environnement - le gouvernement a décidé d’en reporter la construction de trois ans, à 2027.

    #terres #agriculture #grand_Paris #paris #France #béton #bétonisation #EuropaCity #centre_commercial #Triangle_De_Gonesse #des_grands_projets..._inutiles_ #Europacity #gpii #mulliez #auchan #immochan #immobilier #spéculation #Villes


  • Privé d’extension, Auchan Aubagne réclame 300 millions à la métropole Julien Vinzent - 5 Avr 2018

    https://marsactu.fr/gargues-aubagne-auchan-300-millions-metropole

    Chargé d’aménager une zone de 42 hectares en bordure de son hypermarché phare à Aubagne, Auchan a vu son projet gelé par la nouvelle municipalité (LR). Après une première victoire en justice, le géant de la distribution réclame 300 millions d’euros à la métropole.

    Quand une promesse de campagne municipale vire à la bataille rangée. La société aubagnaise pour l’aménagement des Gargues (SAPAG) a remporté le 15 mars une victoire au tribunal administratif face à la mairie d’Aubagne, comme l’a annoncé La Marseillaise. Filiale d’Immochan, bras immobilier d’Auchan, elle contestait le gel de l’urbanisation de 42 hectares par le . . . . (La suite payante)

    #Aubagne : un autre projet qui tombe à l’eau pour la ZAC des Gargues La Marseillaise - Mustapha Chtioui - mercredi 2 décembre 2015
    http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/politique/44091-un-autre-projet-qui-tombe-a-l-eau
    . . . . . . . .

    La présidente de l’Agglo, Sylvia Barthélémy, a affirmé vouloir respecter, selon la règle au sein de la collectivité, le vote des conseils municipaux de chaque commune à ce sujet. Il se trouve que le 29 septembre, le conseil municipal d’Aubagne a voté justement contre ce projet. Se basant sur ce vote, la présidente de l’Agglo a demandé au conseil « de ne pas approuver le dossier de réalisation de la ZAC des Gargues », sous le motif qu’il faut « respecter le choix de l’avis défavorable de la commune d’Aubagne ».

    . . . . . .
    Un projet qui avait suscité, dès le départ, l’hostilité des élus de droite : Gérard Gazay (LR) et de Sylvia Barthélémy, alors dans l’opposition. Tous deux mettaient en avant leur crainte de voircet aménagement, qui devait s’étaler sur une vingtaine d’hectares, prévoyait 80 000m² de commerces, concurrençant ceux du centre-ville.

    Une fois élue, Sylvia Barthélémy avait re-négocier un nouveau projet avec l’aménageur, Immochan pour arriver à un protocole d’accord non transactionnel. Projet finalement abandonné par la décision du conseil du 1er décembre.

    La délibération a été adoptée par la majorité. Les élus de l’opposition du groupe « à gauche pour un territoire solidaire » n’ont pas pris part au vote estimant qu’il s’agissait là de « bricolage » et qu’ils n’avaient pas eu le dossier en main pour pouvoir se prononcer en connaissance de cause. à noter que 4 maires (La Destrousse, La Penne-sur-Huveaune, Roquevaire et Cadolive) se sont abstenus, soulignant, les risques financiers importants qui pèseraient désormais sur les communes compte tenu des recours possibles d’Immochan. « Si l’aménageur se retourne contre la collectivité et demande réparation pour non-tenue d’engagement, cela risque de se chiffrer par millions d’euros et nous coûter cher », déplore un élu.

    Une décision qui pourrait également avoir des conséquences sur une série de projets dits d’intérêt communautaire, adoptés. Aménagement d’un plateau sportif, construction d’une piscine, parcours de santé... qui risquent d’être remis en cause par la métropole. « Demain la métropole risque de leur dire, nous payons d’abord les indemnités de votre désengagement avec Immochan et on verra ensuite pour vos projets. »

    #auchan #immochan #immobilier idem #europacity #spéculation #Villes


  • Fight Google Campus & Co
    http://googlecampusverhindern.blogsport.de

    KIEZSPAZIERGANG 3.3.2018 AT 3 PM, SCHLESISCHES TOR

    take a look under stuff to find the layouted flyer… and spread the word

    [german version below / deutsche Version unten]

    Demonstration: Fight Google Campus & Co

    This year in spring or summer, Google plans to open its „Berlin Campus“ in the premises of the former Umspannwerk on Ohlauerstraße / Paul-Linke-Ufer. According to Google, this campus will be a place for start-ups to network and exchange. Google’s basic idea for establishing the Campus is to be the first one to spot those concepts that are promising to be the most profitable ones and to win the attracted founders for their company on the long run.

    There already exist six other “Google Startup Campus”, e.g. in Sao Paulo and in Seoul. The neighborhoods close to them soon experienced their impacts. In London for example commercial rents doubled within the first two years. However, we do not just critisize that gentrification is boosted by tech-companies like Google. As one of the biggest companies in the world, it also plays an important role for the technological attack. Its main task is collecting and selling data. Data may be the most valuable resource in today’s capitalist economy. The huge amounts of digital data are stored indefinitely – even after e.g a Gmail account.The majority of them are created by using one of the many Google products like the Google search engine (market share 90% in Europe), Google Maps, YouTube, Google Chrome, Google Books or the Android smartphone operating system. With the help of (self-learning) algorithms, mass data that appears to be irrelevant at the first sight will sooner or later be processed e. g. be used for well placed personalised (electoral) advertisement. Furthermore, the company works together with the military, secret services and other state institutions. With „big data“ it has become theoretically possible to analyse social developments. With this possibilty social movements could be fought even before they even exist.
    With the development of artificial intelligence and the ideology of transhumanism, tech-companies want to adjust humans to machines up to there fusion.

    Everyone can easily imagine what all this means: The systems power structures will be stabilized and strengthened and exploitation will be optimised.

    We think that our resistance against the technological attack symbolized by the Google Campus is important to fight for a better life for
    everybody – in Kreuzberg and worldwide. In Kreuzberg there is not only Google but many other tech-companies that push
    gentrification and technologistion of work forward.

    Our demonstration will pass by at view of the masses of premises of tech-companies that are already existing in Kreuzberg 36 and you will learn more about them. But resisting places and initiatives, e. g. DeliverUnion, should become a part of the demonstration. Opposition against companies like Google is possible – as, among others, the resistance against „Google Glass“, which led to its failed market
    launch, has shown.

    Let`s show together that Google, but also other actors like Zalando, Deliveroo, RocketInternet etc. are not welcome – neither in Kreuzberg nor everywhere!

    A nice life for everybody!

    _________________________________________________________________________________________

    Deutscher Aufruf

    Kiezspaziergang am 03.03.2018 um 15 Uhr am Schlesischen Tor

    unter Stuff findet ihr Mobimaterial dazu…

    Im Frühling oder Sommer diesen Jahres plant Google die Eröffnung des “Campus Berlin” im alten Umspannwerk in der Ohlauerstraße/ Ecke Paul-Linke-Ufer. Dieser Campus soll laut Google ein Ort der Vernetzung und des Austausch für Startups sein. Grundgedanke
    ist, dass Google so die profitversprechendsten Konzepte als erstes erkennt und so die mit kostenlosen Weiterbildungsangeboten angelockten Gründer ans eigene Unternehmen bindet.

    Weltweit gibt es bereits sechs “Google Startup Campus”, unter anderem in Sao Paulo und in Seoul. Deren Auswirkungen sind in der Nachbarschaft meist schnell zu spüren. So verdoppelten sich beispielsweise in London die Gewerbemieten um den Standort innerhalb der ersten zwei Jahre.
    Doch unsere Kritik bezieht sich nicht nur auf die Gentrifizierung, die durch Tech-Firmen wie Google angekurbelt wird. Im technologischen Angriff spielt Google als einer der größten Konzerne der Welt eine wichtige Rolle. Er hat als Hauptinteresse das Sammeln und Verkaufen von Daten. Denn Daten sind in der Ökonomie des heutigen Kapitalismus vielleicht das wertvollste Gut.
    Die enormen Massen an digitalen Daten, die zum Großteil auch durch das Benutzen der vielen Google Produkte wie der Google Suchmaschine (Marktanteil in Europa von 90%), Google Maps, YouTube, Google Chrome, Google Books oder Android als Smartphone-Betriebssystem entstehen, werden auf unbestimmte Zeit gespeichert – auch weiterhin nach dem Löschen eines Gmail-Kontos beispielsweise. Mit Hilfe von (selbstlernenden) Algorithmen werden früher oder später auch die auf den ersten Blick unwichtig erscheinenden Massendaten verarbeitet und z.B. für gut platzierte personalisierte (Wahl-) Werbung genutzt. Zudem arbeitet der Konzern mit Militär, Geheimdiensten sowie anderen staatlichen Institutionen zusammen. Es ist durch „Big-Data“ theoretisch möglich geworden gesellschaftliche Entwicklungen zu analysieren. So könnten soziale Bewegungen bekämpft werden noch bevor sie überhaupt
    entstehen. Mit Entwicklung von künstlicher Intelligenz und der Ideologie des Transhumanismus forcieren Tech-Konzerne die Anpassung des Menschen an die Maschine, bis hin zu deren Verschmelzung.
    Was das Alles bedeutet kann mensch sich leicht vorstellen: Herschafftsverhältnisse werden verschärft und stabilisiert und Ausbeutung wird optimert.

    Wir halten den Widerstand gegen den technologischen Angriff am Beispiel des Google-Campus für wichtig um für ein besseres Leben für alle zu kämpfen – in Kreuzberg und weltweit. In Kreuzberg gibt es aber nicht nur Google sondern auch viele andere Tech-Unternehmen, die die Gentrifizierung und oder auch die Technologisierung der Arbeitswelt vorantreiben.

    Beim Kiezspaziergang werden wir bei einige Tech-Unternehmen vorbeigehen, die es in Kreuzberg 36 bereits massenhaft gibt und ihr werdet mehr über diese Firmen erfahren. Doch auch widerständige Orte und Initiativen, wie z.B. DeliverUnion, sollen Teil des Spaziergangs werden. Denn Widerstand gegen Firmen wie Google ist möglich – wie unter anderem die Verhinderung der Einführung von “Google Glasses” gezeigt hat.

    Lasst uns gemeinsam zeigen, dass Google, aber auch andere Akteure wie Zalando, Deliveroo, RocketInternet etc. nicht willkommen sind – in Kreuzberg und überall!

    Ein schönes Leben für Alle!

    #Berlin #disruption #immobilier #loyers #résistance #événement


  • J’ignorais que l’armée libanaise et ses branches avaient des investissements dans l’hôtellerie au Liban (même s’il y a bien sûr déjà le Bain Militaire...)
    La présidence et Hariri démentent être à l’origine de l’interdiction du congrès de l’Initiative nationale - Acil TABBARA - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1101655/linitiative-nationale-accuse-la-presidence-de-la-republique-et-du-con

    « La réunion a été annulée à la demande des services de renseignement de l’armée » –à laquelle appartient l’hôtel Monroe, l’établissement étant géré par une société privée-, mais la décision a été prise au niveau politique par « des parties médiatiques de la présidence et de la présidence du Conseil », a dit M. Sayed au cours de la conférence de presse.

    #immobilier #armée #liban


  • Neugebaute Eigentumswohnungen : In diesen Berliner Stadtteilen steigen Kaufpreise für Immobilien | Berliner Zeitung
    https://www.berliner-zeitung.de/berlin/eigentum-in-diesen-berliner-stadtteilen-schnellen-die-kaufpreise-in


    Acheter un appartment à Berlin est toujours moins cher qu’à Paris et dans la plupart des métropoles. Le niveau des prix augmente sans cesse et rend déjà immpossibe l’acquisition d’un appartement pour les employés qui ne déménagent plus depuis des années.

    Der angespannte Wohnungsmarkt in Berlin macht sich nicht nur bei den Mieten bemerkbar. Auch die Kaufpreise für Immobilien steigen rasant – und das vor allem bei Neubauten. Wer 2017 eine Eigentumswohnung in einem neu errichteten Haus in der Hauptstadt erwerben wollte, musste dafür bis zu 20 Prozent mehr ausgeben als noch im Jahr zuvor.

    #Allemagne #Berlin #immobilier


  • Hochhäuser ohne Aufzug : Zwei Mieter brechen beim Treppensteigen tot zusammen | Berliner Zeitung
    https://www.berliner-zeitung.de/berlin/hochhaeuser-ohne-aufzug-zwei-mieter-brechen-beim-treppensteigen-tot
    A Berlin les ascenseurs dans plusieurs tours d’habitation sont en panne depuis des moins. Depuis plusieurs habitants sont morts d’épuisement.

    In zwei Berliner Hochhäusern, in denen seit mehreren Monaten die Aufzüge ausgefallen sind, ist es zu Todesfällen gekommen. Ein herzkranker 63-Jähriger trug seine Einkäufe in den neunten Stock eines Mietshauses im Neuköllner Agnes-Straub-Weg und brach dort tot zusammen.

    Das Treppensteigen hatte ihn nach Auskunft seiner Familie überfordert. Ein ähnlicher Fall trug sich vor wenigen Tagen in Spandau zu. Dort sind in drei Sechsgeschossern in der Steigerwaldstraße bereits seit Juli alle Aufzüge defekt.

    #Allemagne #Berlin #immobilier #santé #logement


  • Argent russe et mégablanchiment sur la Côte d’Azur
    https://www.mediapart.fr/journal/france/170118/argent-russe-et-megablanchiment-sur-la-cote-d-azur

    L’oligarque russe #Suleyman_Kerimov est mis en examen pour avoir blanchi plus de 500 millions d’euros dans l’immobilier de luxe sur la Côte d’Azur. L’enquête met en cause une dizaine de notables de la région et révèle des pratiques couvertes par l’omerta.

    #France #Alexander_Studhalter #blanchiment #Côte_d'Azur #Fraude_fiscale #Immobilier #Jacques_Borghetti #paradis_fiscaux #Philippe_Borghetti #Stéphane_Chiaverini


  • Online property auctions attract interest from Russians, Chinese

    The low prices and the prospect of future capital gains, as well as the timing of Greece’s expected exit from the bailout program, have boosted the appeal of the local property market, not only in the eyes of foreign investment funds but also individual foreign investors from Russia and China.

    http://www.ekathimerini.com/224475/article/ekathimerini/business/online-property-auctions-attract-interest-from-russians-chinese

    #immobilier #grèce #spéculation #investissements_étrangers #investisseurs_étrangers #Chine #Russie


  • Argent public : les coûteux mariages avec le privé
    https://www.francetvinfo.fr/economie/budget/argent-public-les-couteux-mariages-avec-le-prive_2515219.html

    Le nouveau Palais de justice de Paris, celui de Caen (Calvados), ou le centre pénitentiaire de Beauvais (Oise). Trois établissements financés par des PPP : des « partenariats public-privé ». La Cour des comptes dénonce ce système, mais quel est-il ? Le ministère de la Justice noue un partenariat avec une entreprise privée et des banques pour construire une prison ou un tribunal. Puis le ministère rembourse la construction et l’entretien des locaux sous forme de loyer chaque année. Exemple, le nouveau tribunal de Paris : 2,3 milliards d’euros, remboursement 85 millions d’euros par an jusqu’en 2044.

    Des taux d’intérêt qui explosent

    Une dérive, selon la Cour des comptes : « ce qu’on paye sur trente ans et beaucoup plus élevé que ce que l’État aurait payé en le faisant par lui-même » explique Jean-Philippe Vachia, de la Cour des comptes. Les taux d’intérêt explosent dans le privé, tout comme les frais d’entretien. Résultats, les deux palais de justice de Paris et de Caen représentent 30 % des frais immobiliers des 732 sites judiciaires en France. Au total, une quinzaine d’établissements viennent d’être construits avec ces partenariats, mais le ministère vient d’y mettre un terme.

    #immobilier #PPP #mafia


  • Vil bygge « skilsmisseboliger » : – Er for par som har kranglet ferdig - NRK Norge - Oversikt over nyheter fra ulike deler av landet

    A broken happy family ...

    En Norvège, un projet immobilier spécialement conçus pour les couples divorcés. En gros, ils vivent dans des appartements séparés mais qui communiquent, avec les chambres des enfants au milieux.
    Aucune idée si c’est bien ou pas, mais l’article est intéressant. Il décrit les modes opératoires possibles, si les parents ne veulent plus se voir, ou acceptent de communiquer, les portes peuvent se fermer ou s’ouvrir. Quelque soit le choix des parents, les enfants peuvent "changer" d’appartement sans bouger : c’est seulement un porte qui se ferme d’un côté et qui s’ouvre de l’autre !

    https://www.nrk.no/norge/vil-bygge-_skilsmisseboliger__-_-er-for-par-som-har-kranglet-ferdig-1.13823494

    – Dette fordrer selvsagt at foreldrene har kranglet ferdig, og er innstilt på å bo i nærheten av hverandre, sier Olav Birkenes i eiendomsutviklingsselskapet Birk & Co til Estate Nyheter, som omtalte saken først.
    Boligprosjektet på Bryn

    I utgangspunktet er kun fem av de 130 planlagte leilighetene beregnet på skilte par, men dersom interessen er stor er det enkelt å bygge flere, sier Birkenes.
    Foto : Birk og Co / Presse

    De nye leilighetene er en del av et planlagt byggeprosjekt på Bryn i Oslo. Foreløpig er planen at prosjektet totalt skal bestå av rundt 130 leiligheter. Utbyggerne venter nå på en anbefaling fra Plan- og bygningsetaten, og håpet er at det kan ferdigstilles « mot slutten av 2020 eller 2021 », sier Birkenes.

    – Det er viktig å understreke at vi fortsatt er i dialog med Plan – og bygningsetaten, og alle mulige etater, så det er ingenting som er sikkert her. Men ambisjonen er helt klar, både når det gjelder miljø og fremtidens boformer. Vi håper at vi får til dette prosjektet.

    #habitat #divorce #famille #trend #immobilier #société #adaptation


  • Quand l’argent public vole au secours de #Lillenium

    Le projet de centre commercial à Lille-Sud porte un nom de fiction à suspense : Lillenium. Et du suspense, il y en a eu depuis huit ans que l’aménagement est présenté comme imminent. Mais l’aventure ressemblait de plus en plus à ces séries télévisées qui tournent en rond. Les scénaristes de Lillenium n’avaient plus le choix : il fallait lui inventer une étrange résurrection dont Mediacités vous livre tous les détails.


    https://www.mediacites.fr/lille/enquete-lille/2017/02/02/quand-largent-public%EF%BB%BF-vole-au-secours-de-lillenium
    #centre_commercial #Lille #shopping_center #shopping


  • Les fauteurs de mort n’ont qu’à bien se tenir, leur fête commence. #enmarchefunebre

    Le 4 novembre 2017, le festival macabre « Des sourires et des morts » se terminait dans les urbaines abîmes d’un lieu mortel. Histoire de révéler à la métropole lilloise qui la peuple vraiment : à savoir, nous autres morts-vivants. Cette abîme ? 23 ha en plein centre-ville de Lille abandonnés depuis quinze ans. Lille Métropole, et son bras aménageur Euralille, souhaitent l’enlaidir de bureaux, piscine, logements et parkings, ajoutant par là du désastre au désastre, celui qui déjà pollue l’atmosphère, emmure nos poumons et bétonne nos imaginaires.

    Nous leur avons rendu l’hommage qu’il se doit, un hommage tout feu tout flammes.

    Voyez plutôt : https://vimeo.com/246336336

    Bon visionnage.

    Thanatos et Anubis.

    https://hors-sol.herbesfolles.org/2017/10/10/festival-macabre-des-sourires-et-des-morts

    #Lille #Friche-saint-sauveur #immobilier #euralille


  • le charme du #ladrillo. au cœur de la #crise espagnole

    La déroute du ladrillo, en Espagne, c’est la déroute d’un système industriel et financier fondé sur la spéculation immobilière et appuyé sur la #surproduction de la brique rouge. Résultat des courses : des #villes-fantômes mais aussi 400 000 foyers expulsés ou menacés d’#expropriation. Au-dessus de la brique, surnage le désir de se réapproprier ses stratégies d’investissement délirantes en déjouant collectivement les manipulations des banques.

    http://www.vacarme.org/article2245.html

    #spéculation_immobilière #Espagne #spéculation #immobilier #expulsions

    signalé sur FB par @isskein, pour archivage
    L’article date de 2013 et a été publié dans la revue Vacarme


  • Du collège aux filières d’excellence, la disparition des enfants d’ouvriers – Centre d’observation de la société
    http://www.observationsociete.fr/education/inegalites/du-college-aux-filieres-dexcellence-la-disparition-des-enfants-do

    Les enfants d’ouvriers sont sur-représentés dans les filières professionnelles et techniques. Ils regroupent 38 % des élèves de CAP, 36 % des bacs pros. En première et terminale technologique, leur part est équivalente à celle de la population des parents en sixième 26 %. Plus on s’élève dans le cursus, moins ils sont présents : ils ne forment que 16 % des filières générales des lycées, 12 % des étudiants à l’université, 7 % en classes préparatoires et moins de 3 % des élèves des écoles normales supérieures. Inversement, la part des enfants de cadres augmente : 29 % en filière générale du lycée, le double dans les écoles normales supérieures.

    #inégalités #scolarité

    Il y avait aussi un papier sur la rentrée dans le Gers où l’on se plaignait que les jeunes Gersois soient très bons au lycée puis ne partent pas en fac.
    Il y a 25 ans, les jeunes Gersois bacheliers partaient massivement à Toulouse pour poursuivre leurs études. Mais depuis, la pression #immobilière dans les #métropoles a dû sévèrement rabattre le caquet des bouseux désirant étudier. Il est de plus en plus clair que l’accès aux études supérieures est maintenant aussi une question de #ségrégation spatiales. D’ailleurs, beaucoup de formation sont interdites à ceux qui ne résident pas sur secteur.


  • Face à la flambée des loyers, de jeunes Londoniens s’improvisent gardiens de propriétés
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/230817/face-la-flambee-des-loyers-de-jeunes-londoniens-s-improvisent-gardiens-de-

    C’est une nouvelle technique pour éviter de payer des loyers colossaux : des gardiens occupent des propriétés vides. Ils renoncent à la sécurité du statut de locataire au risque de se faire expulser à tout moment. Ce mode de vie précaire s’est popularisé au #Royaume-Uni et pourrait bientôt être régulé.

    #Economie #bulle_immobilière #Grande-Bretagne #Immobilier #logement #londres


  • Aubry demande l’encadrement des #loyers pour les #commerces de# centre-ville | LCP Assemblée nationale
    http://www.lcp.fr/afp/aubry-demande-lencadrement-des-loyers-pour-les-commerces-de-centre-ville

    La maire de Lille (PS) Martine Aubry a demandé lundi une loi d’encadrement des loyers commerciaux afin de préserver la « diversité » des commerces de proximité en centre-ville, dans une lettre au Premier ministre Edouard Philippe.

    Dans ce courrier communiqué à la presse, l’édile estime nécessaire, pour éviter « la dégradation de la diversité commerciale des centres-villes », d’y « lutter contre l’implantation excessive, à but essentiellement spéculatif, (...) d’activités tertiaires comme la banque et l’assurance ».

    #aménagement_commercial #immobilier


  • Mais que devient l’#argent des #pauvres ? - Une heure de peine...
    http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2017/07/mais-que-devient-largent-des-pauvres.html

    Ce sur quoi insiste Matthew Desmond, et bien d’autres chercheurs, c’est que ces dépenses ne sont pas la cause de la pauvreté : tout au contraire, elles en sont la conséquence. C’est parce que l’on a si peu que tout utilisation vertueuse de son argent, toute tentative d’accumulation, d’épargne, de sauvegarde est vouée à l’échec. Ou plutôt demanderait des sacrifices si importants et si incertains qu’il est beaucoup plus rationnel de ne pas les faire : il vaut mieux se faire un festin de homard aujourd’hui, quitte à avoir faim tout le mois, plutôt d’avoir faim pendant plusieurs années pour pouvoir, peut-être, si la conjoncture et la providence le permettent, si l’on ne se fait pas voler ou tuer avant, si l’on ne tombe pas malade, et si l’on trouve comment faire, stabiliser un tout petit peu sa situation... C’est l’une des discussions centrales d’Evicted, même si elle est éparpillée entre les chapitres et les notes de fin : Matthew Desmond démonte sciemment les arguments autour de la « culture de la pauvreté », l’idée selon laquelle les pauvres seraient pauvres parce qu’ils auraient certains comportements particuliers. Il insiste sur le fait que « la pauvreté, c’est la pauvreté », autrement dit que la situation économique à elle seule permet de comprendre ce que font les individus, qu’elle est une cause avant d’être une conséquence, qu’on n’a pas besoin de la théoriser en lui adjoignant une « culture »... Et que, finalement, si chacun d’entre nous se retrouvait à vivre comme les plus pauvres, il ferait probablement pareil.

    #sociologie

    • Vraiment ? vous pouvez lire des recherches qui partent de ce prorata ?

      Il y a quelque chose de vrai là-dedans : si les pauvres sont pauvres, c’est bien, en partie au moins, parce que leurs revenus sont dépensés de façon excessive, d’une façon qui les enferme dans leur situation précaire.

    • Dans son ethnographie des expulsions à Milwaukke, Matthew Desmond refuse précisément de nier ces problèmes : “il y a deux façons de déshumaniser les gens”, note-t-il, “leur nier toute vertu, les absoudre de tout péché” (“There are two ways to dehumanize : the first is to strip people all virtue, the second is to cleanse them of all sin”, p. 378).

    • Sur l’#immobilier, la #location et la #guerre_aux_pauvres

      Quand les immeubles ont commencé à apparaître à New York au milieu du XIXe siècle, les loyers dans le pire ghetto étaient 30% plus élevé que dans les beaux quartiers. Dans les années 1920 et 1930, les loyers pour les habitations vétustes des ghettos noirs de Milwaukee, de Philadelphie et d’autres villes du Nord était plus élevés que ceux pour de biens meilleurs logements dans les quartiers blancs. A la fin des années 1960, les loyers dans les plus grandes villes était plus élevés pour les Noirs que pour les Blancs pour des logements équivalents. Les pauvres ne se concentrent pas dans les quartiers en mauvais état parce que les loyers y sont moins élevés. Ils sont là - et c’est tout particulièrement le cas pour les Noirs pauvres - parce qu’ils y sont autorisés.
      Les propriétaires des logements du bas du marché ne baisse généralement pas les prix pour satisfaire la demande et éviter le coût des impayés et des expulsions. Il y a des coûts à éviter ces coûts. Pour beaucoup de propriétaires, il est moins cher de supporter le coût d’une expulsion que de remettre leur bien en état. Il est possible d’économiser des coûts de maintenance si les locataires ont continuellement des loyers de retard (were perpetually behind). Et beaucoup de locataires propres ont continuellement des loyers en retard parce que leur loyer est trop élevé (p. 75).

      +

      ’il y a bien là quelque chose qui explique la pauvreté des plus fragiles : une forme d’exploitation de leur précarité

      Le #marché_de_la_pauvreté est un nouvel eldorado, s’y engouffrent les formateurs de CV, l’anpe, toutes les administrations et contrôleurs de pauvres, les assistantes sociales, les propriétaires qui leur font payer leur maison en louant des studios, et en plus il faut dire merci

      le pauvre fait décidément vivre beaucoup de gens sur son dos pouilleux, respect !


  • Stratégies post-crash

    Les #crises financières et immobilières ne datent pas d’hier. Phénomène global et cyclique lié à l’évolution des économies capitalistes depuis le 18e siècle en Angleterre et le 19e siècle dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis, leur ampleur et leur fréquence se sont intensifiées depuis le début des années 1970. La dérégulation des marchés et le passage d’un capitalisme industriel à un capitalisme financier auraient inauguré, selon David Harvey dans The Condition of Postmodernity (1989), « une période de changement rapide, de flux et d’incertitude » qui a eu pour conséquence l’émergence d’un nouveau paradigme culturel, social, environnemental et architectural.
    Ce dossier propose d’analyser l’influence des crises sur la production architecturale. Après des périodes d’excès et l’illusion de ressources illimitées, les temps de crise induisent nécessairement des transformations. Dans le cadre d’une réflexion plus générale sur les causes de l’évolution disciplinaire, il est opportun de questionner l’influence des trois crises financières et immobilières les plus importantes depuis les années 1970 – celles de 1973, de la fin des années 1980 et de 2008 – dans des contextes fortement affectés par ces crises.
    Au-delà des conséquences physiques immédiates des krachs immobiliers – bâtiments inachevés, surplus de logements, homogénéisation de l’environnement bâti – et en parallèle aux dernières manifestations de modes de production issus des booms qui les précèdent, les périodes de crise sont des déclencheurs de nouvelles voies de réflexion et de stratégies d’action qui influencent l’évolution de la production architecturale pour les années à venir.
    De la même façon que l’abondance, l’excès et la confiance dans l’évolution du marché définissent le contexte de production durant les périodes de boom, le manque de ressources, l’instabilité et l’incertitude définissent celui des périodes de crise. Les stratégies développées alors s’insèrent dans une réflexion plus globale sur le rôle que l’architecture peut avoir en tant qu’outil de transformation et de #densification du contexte bâti plutôt que d’extension. Elles constituent en définitive une forme de #résilience face à la virulence des cycles immobiliers inhérents au capitalisme financier tel que nous le connaissons.


    https://www.espazium.ch/stratgies-postcrash

    #revue #architecture #urban_matter #villes #immobilier


  • Incendie de la tour Grenfell à Londres : dérégulation, #sous-traitance multiple et dilution des responsabilités
    http://multinationales.org/Incendie-de-la-tour-Grenfell-a-Londres-deregulation-sous-traitance-

    Survenu dans la nuit du 13 au 14 juin dernier, l’incendie de la tour Grenfell à Londres a fait au moins 79 victimes. Enquêteurs et journalistes ont rapidement mis en cause la mauvaise qualité des travaux de rénovation effectués récemment sur la tour, et l’inadaptation des matériaux utilisés. Plus largement, la recherche du moindre coût et la multiplication des prestataires et des sous-traitants ont rendu possible la catastrophe. Deux firmes françaises sont impliquées : #Saint-Gobain qui a fourni un des (...)

    Actualités

    / #Immobilier, #Royaume-Uni, Saint-Gobain, #normes_et_régulations, #privatisation, sous-traitance, #Artelia, The (...)

    #The_Guardian
    « https://www.theguardian.com/uk-news/2017/jun/15/long-builder-chain-for-grenfell-a-safety-and-accountability-issue »
    « https://www.thetimes.co.uk/edition/news/keep-costs-of-cladding-down-grenfell-tower-experts-told-6qrhmwzxv »
    « http://www.lemonde.fr/logement/article/2017/06/27/securite-incendie-des-batiments-la-reglementation-francaise-severe-en-questi »
    « https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-06-29/tower-blaze-delivers-blow-to-niche-of-the-green-energy-industry »

    • Plusieurs dizaines de tours d’habitation testées en Grande-Bretagne immédiatement après la catastrophe se sont révélés elles aussi vulnérables aux risques d’incendie, et certaines ont été évacuées. Pour beaucoup, c’est le résultat de la dérégulation progressive du secteur immobilier britannique et de la suppression de nombreuses règles de sécurité au motif qu’elles constituaient des « fardeaux administratifs ».

      #dérégulation #lobbying #fardeau_administratif


  • A Paris, les prix de l’#immobilier crèvent les plafonds
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/06/26/a-paris-les-prix-crevent-les-plafonds_5151108_3234.html

    Mais, à #Paris, c’est une autre histoire. Les prix crèvent tous les plafonds. Le mètre carré a dépassé les 9 000 euros au deuxième trimestre. Il atteint 8 942 euros en moyenne au premier semestre. Soit 7,7 % de plus en une seule année et plus du triple par rapport à 2000. « C’est énorme, commente M. Vimont. Paris, avec un montant moyen d’achat de 446 982 euros, devient une ville exclusive, réservée aux cadres supérieurs et professions libérales, qui représentent désormais 46 % des acquéreurs, soit 10 points de plus qu’en 2009. Dans le même temps, la part des ouvriers et employés a été divisée par deux, passant de 13,9 % à 6,8 %. »

    #paywall #logement