• Préface de l’ouvrage Freedom Fallacy | Entre les lignes entre les mots
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2018/05/05/preface-de-louvrage-freedom-fallacy

    Avec l’intérêt croissant que suscite tout ce qui a trait au féminisme, il s’est produit une course pour promouvoir une marque populaire de « féminisme-light » ou de « féminisme-fun » qui n’offense pas ou ne menace pas ouvertement les structures de pouvoir existantes. L’institutionnalisation de la marque féministe a réduit le mot « féministe » à un dérisoire autocollant que tout le monde peut maintenant arborer, principalement parce qu’il a perdu toute rigueur intellectuelle ou force de contestation politique. Cette version du féminisme populiste priorise par-dessus tout les notions d’autonomisation, de choix personnel et d’individualité. Elle a surtout été façonnée par le féminisme libéral, que les contributrices à cet ouvrage désignent également comme féminisme de la troisième vague, féminisme populaire ou féminisme du choix personnel.

    L’individualisme est au cœur du féminisme libéral, glorifiant les avantages du « choix » et l’hypothèse que la liberté est à portée de main, ou parfois, qu’elle existe déjà si les femmes choisissent de la revendiquer. Cet individualisme va jusqu’à prétendre – tantôt ouvertement et tantôt furtivement – qu’une égalité substantielle est déjà-là et qu’il ne tient qu’aux femmes d’en réaliser les possibilités. Le féminisme libéral a contribué à recadrer notre libération comme un effort individuel et privé plutôt qu’une lutte qui prend acte des lacunes structurelles des systèmes de pouvoir et de privilège existants, ceux qui continuent à maintenir les femmes opprimées, en tant que classe. Notre libération a ainsi été réduite à une série de déclarations personnelles quant à l’appréciation ou non par les femmes de tels ou tels aspects particuliers de leur personnalité ou de leur vie.

    Ce problème n’est pas nouveau. En 1990, les contributrices à l’ouvrage The Sexual Liberals and the Attacks on Feminism déploraient essentiellement le même problème : que le « féminisme » était passé d’une critique de l’oppression patriarcale – et d’une résistance collective à cet égard – à un modèle libéral individualisé de « libre choix ». Ainsi, Catharine MacKinnon, dans son chapitre intitulé « Liberalism and the Death of Feminism » [Le libéralisme et la mort du féminisme], postulait que le libéralisme est l’antithèse même d’un mouvement de libération des femmes. Comme elle l’indique :

    Là où le #féminisme était collectif, le #libéralisme est #individualiste… Là où le féminisme est ancré socialement et critique, le libéralisme est naturaliste, attribuant l’oppression des femmes à la sexualité naturelle des femmes, la faisant « nôtre ». Là où le féminisme critique les façons dont les femmes ont été socialement déterminées, dans l’espoir de changer cette contrainte, le libéralisme est volontariste, en ce sens qu’il agit comme si nous disposions de choix que nous n’avons pas. Là où le féminisme se base sur la réalité concrète, le libéralisme se base sur un univers idéal, présent seulement dans la tête. Et là où le féminisme est rigoureusement politique, parlant du pouvoir et de son absence, le meilleur qui puisse être tiré de ce nouveau1 mouvement est une forme diluée de moralisme : ceci est bon, ceci est mauvais, mais sans la moindre analyse du pouvoir et de l’absence de pouvoir2.

  • BOUQUINS#1[les en-dehors/le sexe apprivoisé]
    https://coutoentrelesdents.noblogs.org/post/2016/09/06/bouquins1les-en-dehorsle-sexe-apprivoise

    Dans la lignée de la section bouquins du blog qui recensent et “résument” des ouvrages qui peuvent aider à mieux comprendre cet existant que nous habitons ensemble, nous publierons les nouveaux ajouts de cette section dans le fil d’article. On … Continue reading →

    #LIVRES #anarchie #anarchistes #anne_steiner #contraception #controle_des_naissances #en_dehors #francis_ronsin #illégalistes #individualistes #jeanne_humbert #jules_bonnot #le_sexe_apprivoisé #libertad #neo_malthusianisme #planning_familial #roger-henri_guerrand #victor_serge