• Middle East Eye sur Twitter : « WATCH : France24 correspondent Laila Odeh was heckled and verbally assaulted by Israelis in Jerusalem for speaking Arabic. https://t.co/TVl25XlNvG » / Twitter
    https://twitter.com/home

    Je ne sais pas comment mettre la vidéo sur Seenthis, mais elle donne une assez claire image de ce qui se passe dans la tête des jeunes Israéliens...

    #israel #racisme

    • La version que tu références :
      https://twitter.com/MiddleEastEye/status/1595855092086890498
      https://video.twimg.com/ext_tw_video/1595854911736090626/pu/vid/720x1280/jTVoLLAEaEeSYGNh.mp4

      La version sur France 24 AR :
      https://twitter.com/France24_ar/status/1595412642226921472
      https://video.twimg.com/ext_tw_video/1595411437454856196/pu/vid/1280x720/WE-L-OFSz8xWVg4C.mp4

      Et en cas de disparition de l’oiseau bleu, une version sur Youtube :
      https://www.youtube.com/watch?v=YSwXXCpeYi0

      La force de cette femme est impressionnante.

      Deux jours après, je ne trouve rigoureusement aucune mention de Laila Odeh dans Google News. Apparemment pas de couverture par les médias français, et pas de réaction officielle du gouvernement français. C’est donc un non-événement.

    • « ce qui se passe dans la tête des jeunes Israéliens... »

      Attention aux raccourcis, je connais des jeunes israeliens pour qui strictement le contraire passe dans la tête...

    • Je pense qu’on a très bien compris ce que veut dire @gonzo, sur ces vidéos ces « jeunes israéliens » gueulent « mort aux arabes, mort aux arabes » autour d’une journaliste palestinienne, quelques mois à peine après l’assassinat de Shireen Abu Akleh par l’armée israélienne, alors même que cette journaliste, Laila Odeh, a elle-même été blessée par l’armée israélienne d’une balle dans la cuisse en 2001… et que tout le monde dans les médias et les politiques français s’en fout royalement.

      Donc oui, on sait qu’il y a une petite minorité de jeunes israéliens avec autre chose que de la merde dans la tête (une bonne partie a même quitté le pays pour… je ne sais plus trop… il me semble qu’à une époque Berlin était devenu la destination privilégiée des jeunes israéliens progressistes).

      Mais je ne vois pas l’intérêt de faire remarquer #not_all_israelis à chaque fois qu’on est devant une telle marque de ce qui est tout de même, pour le coup, une politique d’État (je crois qu’on est à plus de 180 Palestiniens tués cette année - en 2021 la version officielle de la politique « morts aux arabes » a permis de tuer 310 Palestiniens, dont 71 mineurs).

      Ça ne sert pas à grand chose ici de jouer le rôle de celui qui vient taguer #not_all_men à chaque fois qu’on parles des violences faites aux femmes, ou #not_all_cops à chaque fois qu’on rappelle que la police tue, et encore moins #white_lives_matter parce que la police tue les noirs. :-))

    • Et bien moi je trouve ça très utile et même une sorte d’hyghiène intellectuelle, les israeliens ne sont pas les juifs comme j’entends dans les rues arabes, les algeriens, les tunisiens etc... ne sont pas les arabes comme j’entends dans les rues de mon village etc...

      Parce que partout il y a des esprits simples et binaires prêts à tous les raccourcis et volontiers au mépris et à la haine y compris sur seenthis j’ai pu le constater encore récemment...

      Pour ce qui est du désintérêt total de la mort d’autrui je peux te renvoyer au Tigré où là aussi c’est une horreur absolue qui n’existe qu’à peine...

    • Pourquoi pas. Mais @gonzo publie sur ce sujet sur Seenthis depuis janvier 2013. Il anime son blog académique https://cpa.hypotheses.org depuis 2006. C’est un universitaire, auteur et traducteur reconnu sur le sujet.

      Donc tenir à apporter « une sorte d’hygiène intellectuelle » sous un de ses posts ici, parce que certes #not_all_israelis, je suis désolé mais non, je ne trouve pas ça utile, mais au contraire assez irrespectueux.

      Et comme tu as dû remarquer : on est un petit club ici, on est souvent amis dans la vraie vie (c’est mon cas avec Yves que je tiens pour un copain). C’est plutôt mieux d’éviter les imputations d’antisémitisme entre nous.

    • On m’a passé cela, que je n’ai pas réussi à trouver sur Internet... @arno @O.A ; pas la peine de s’énerver... "De" aurait été mieux que "des", c’est vrai... J’imagine que ce ne doit pas être facile de ne pas hurler avec les loups quand on est Israélien. Même si je n’ai guère d’illusions sur l’état d’esprit qui règne aujourd’hui en cet endroit.

      À : Grp_Redaction <Grp_Redaction@france24.com> ; Grp_Correspondants <Grp_Correspondants@france24.com> ; Grp_Internet <Grp_Internet@france24.com>
      Objet : Communiqué : une équipe de France 24 agressée à Jérusalem
       

      (Des versions anglophones et arabophones suivent

      COMMUNIQUÉ DE LA SDJ DE FRANCE 24

      La société des journalistes de France 24 condamne très fermement le harcèlement et l’agression dont ont été victimes Leila Odeh, notre correspondante arabophone à Jérusalem, et son caméraman Nader Baybers. 

      Alors qu’ils étaient sur les lieux de l’une des attaques de ce mercredi matin à Jérusalem pour couvrir l’évènement, ils ont été encerclés par un certain nombre de jeunes religieux extrémistes en plein direct. Ces personnes ont fait des gestes offensants devant la caméra et ont prononcé des propos inacceptables : « Mort aux Arabes ! », « On ne veut pas d’Arabes, on ne veut pas de terroristes, dégage d’ici ». 

      Une fois le direct terminé, le nombre d’extrémistes encerclant notre équipe a encore augmenté. Les insultes et gestes offensants se sont eux aussi multipliés. « Pars à Gaza », ont-ils lancé à notre correspondante. Nader a été poussé et frappé. Le trépied de la caméra de l’équipe a été cassé.

      Alerté par Leila, qui lui demandait aide et protection, le policier situé à proximité a refusé d’intervenir malgré les demandes répétées et leur a intimé l’ordre de quitter les lieux. Face à cette violence et le refus de protection de la part de police israélienne, notre équipe a dû cesser son travail et prendre la fuite. 

      Au moins une autre journaliste a été harcelée par ces groupes sur les lieux des attaques. 

       

      Cette violence est inacceptable. Aucune démocratie, dont la liberté de la presse est un des piliers fondamentaux, ne peut la tolérer. Nous sommes également indignés de l’inaction de la police qui porte une grave responsabilité. Nous appelons les autorités sécuritaires et politiques israéliennes à assurer la protection des journalistes pour qu’ils puissent faire leur travail dans des conditions normales, sans craindre pour leur intégrité physique ou leur vie. 

      Tout doit être fait, y compris par la direction de France 24, pour s’assurer que Leila puisse continuer de faire son travail normalement et se rendre sur le terrain. 

       

      C’est la troisième fois en un peu plus d’un an qu’elle est ainsi ciblée par des extrémistes israéliens. Cette impunité doit cesser immédiatement. 

       

      FRANCE 24 EDITORIAL COMMITTEE STATEMENT

       

      France 24’s Editorial Committe strongly condemns the harassment and aggression against our Arabic-speaking Jerusalem team, correspondent Leila Odeh and her cameraman Nader Baybers.

       

      Covering the event on site after one of the bomb blasts on Wednesday morning in Jerusalem, they were surrounded by a group of young extremists. During their live broadcast these people made offensive gestures in front to the camera and aggressed our France 24 colleagues verbally, pronouncing insults such as :

      “Death to Arabs ! »,

      « We don’t want Arabs, we don’t want terrorists, get out of here ».

      Once off air, the number of extremists surrounding our team grew. Insults and offensive gestures also multiplied. “Go to Gaza”, they said to our correspondent. Nader, the cameraman, was pushed and punched, breaking his camera tripod.

      Leila, alerted a nearby police officer, requesting help and protection. The officer, however, refused to intervene, despite repeated requests, and ordered France 24’s crew to leave the premises. Amid this violence and the Israeli police’s refusal to intervene, our team was forced to stop their work and flee.

       

      At least one other journalist, from a different TV network, was harassed by groups at the scene of the attacks early in the day.

      This violence is unacceptable. No democracy, of which freedom of the press is one of the fundamental pillars, can tolerate this.

       
      We are outraged by the inaction of the police force, who bear a grave responsibility. Therefore, we call on the Israeli security and political authorities to ensure the protection of journalists, in order to practice their work freely and fairly, without fearing for their lives.

      Everything must be done, including by France 24 management, to ensure Leila can continue to pursue her work, on and off the field.

      It is the third time in just over a year Leila Odeh has been targeted by Israeli extremists. 

       

      This impunity must end immediately.

      بيان صادر عن جمعية صحافيي وصحافيات فرانس 24

      تدين جمعية صحافيي وصحافيات فرانس 24 بأشد العبارات الاعتداء الذي تعرضت له الزميلة ليلى عودة، مراسلة قناتنا الناطقة بالعربية في القدس، والزميل المصور نادر بيبرس.

      بينما كان الزميلان عودة وبيبرس يقومان بتغطية إخبارية في مكان وقوع إحدى الهجمات في القدس، صباح الأربعاء 23 تشرين الثاني/نوفمبر 2022، تمت محاصرتهما من قبل عدد من الشبان المتدينين المتطرفين، خلال البث المباشر. قام المعتدون بحركات غير لائقة، وهتفوا بعبارات مسيئة منها : "الموت للعرب !" و"لا نريد العرب، لا نريد الإرهابيين، ارحلوا من هنا".

      وعند نهاية البث، ازداد عدد المتطرفين المحاصرين لزميلينا، وازدادت كذلك الشتائم والإشارات غير اللائقة. فصرخوا بوجه مراسلتنا : "اذهبي إلى غزة". تم دفع الزميل بيبرس وضربه، فضلاً عن تحطيم مسند الكاميرا.

      عند قيام الزميلة ليلى بطلب المساعدة من شرطي في المحيط، رفض الشرطي التدخل رغم تكرار المناشدات، وأمرها بمغادرة المكان. في وجه هذا العنف ورفض تقديم الحماية من قبل الشرطة الإسرائيلية، غادر فريقنا المكان للحفاظ على سلامته.

       

      صحافية أخرى على الأقل تعرضت لمضايقات من قبل هذه المجموعات في نفس المكان.

       

      تؤكد جمعية صحافيي وصحافيات فرانس 24 أن هذا العنف غير مقبول. لا تقبل به أي ديمقراطية، تكون حرية الصحافة عمودا من أعمدتها. وتؤكد الجمعية على غضبها إزاء عدم التحرك من قبل الشرطة، التي تتحمل مسؤولية كبيرة. وتطالبُ السلطاتِ الأمنية والسياسية الإسرائيلية بضمان حماية الصحافيين، كي يتمكنوا من القيام بعملهم في ظروف طبيعية، دون أن يخشوا على سلامتهم أو حياتهم.

       

      يجب القيام بكل ما يمكن القيام به من قبل جميع الأطراف المعنية، بمن فيها إدارة قناة فرانس 24، لضمان أن تستمر ليلى عودة ونادر بيبرس بالقيام بعملهما في الميدان بشكل طبيعي.

       

      نذكّر أنه الاعتداء الثالث الذي تتعرض له ليلى عودة، خلال عامٍ ونيف، من قبل متطرفين إسرائيليين أثناء القيام بعملها. الإفلات من العقاب يجب أن يتوقف فوراً.

       

    • @arno @gonzo

      Hello,

      Il y a ceux qui écrivent avec des raccourcis qu’on peut comprendre et ceux qui lisent avec pas toujours le même « background » c’est à dire la même « culture » du milieu et parfois/souvent une lecture très « littérale » c’est là un des problème majeur des réseaux socios...

      il y a ceux qui écrivent et ceux qui lisent...

      Je lis seenthis depuis plus longtemps que je n’y participe (je n’en suis pas fier) et pour avoir lu les billets de Gonzo et lu son blog, pas un instant ne m’est venu l’idée de le suspecter de quoi que ce soit et pas davantage d’antisémitisme que d’autre chose. Si mon message a pu paraitre irrespectueux, je le déplore mais ce n’était pas son objet.

      Mon post que je veux bien considérer comme maladroit est une alerte, dans l’entre-soi de seenthis il y a aussi des gens qui font une lecture littérale de ce qui s’écrie et alimente la petite haine qui organise leur monde. Hors partout et tout le temps il me parait salutaire de glisser de la nuance qui empêche le monde de se diviser entre eux et nous... A plus forte raison quand on peut lire sans être inscrit...

      Donc moi ce que je vois sur la vidéo c’est des petits cons qui font de la provo, à première vue des lycéens d’une école religieuse (voir les tenues) et même des petits sépharades...
      (le plus vieux est certainement le vigile-bénévole)

      On a les mêmes en Loden et Weston à Neuilly prêts à crier « mort aux arabes et aux pauvres » et les mêmes à Aubervilliers en survet et casquette prêts à crier « mort à Israel et au juifs ».

      Des petits cons qui affirment une appartenance le cas échéant en appelant à faire disparaitre ceux d’en face...

      Donc on regarde ça on est atterré et on espère qu’ils vont saisir les associations de journalistes locaux et porter plainte et en même temps on comprends très bien au vu des résultats des élections et des postes ministériels etc...

      Donc Arno, dont j’ai bien compris que tu étais le « tôlier », la passion ne doit pas nous égarer même d’une voyelle ou d’une virgule car l’entre-soi de Seenthis est accessible à tous sur internet, les plus et les moins éclairés ...

      A suivre

    • Encore un mot quand même et je m’en excuse c’est un peu pathos...

      Je me méfies des raccourcis, des voyelles, des virgules, des guillemets parce que j’ai connus des « amharas » avec qui je buvais des bières qui ont finis coupés en morceau par leurs voisins.

      Des « tigréens » enfermés dans des camps avec un repas par jour et aucune certitude qu’ils ne seraient pas executés le lendemain ou le soir même et ça pendant des mois…

      C’était juste l’année dernière donc quand on me dis « amharas », « tigréens », « oromos », « juifs », « arabes », « noirs », je tends l’oreille pour essayer de repérer le moment de bascule où l’autre est assez déshumanisé, assez un autre, un étranger pour qu’on puisse le tuer sans que ça ait d’importance …

      voilà…

      il y a des endroits où je ne vais plus parce que tous les gens qui j’y connaissais sont morts et par soucis des lecteurs je ne raconterai pas comment on les a tués...

  • Monira Moon ❤️🇵🇸🔻 sur Twitter : « Bravo à [Franceska Albanese, rapporteuse spéciale de l’ONU] qui expose les graves violations des droits humains imposés par @IsraelStatePR à Salah Hamouri et aux autres prisonniers politiques palestiniens. A lire dans l’@humanite_fr #IsraeliApartheid #LiberezSalah #FreePalestine 🇵🇸 https://t.co/2dUbdk8PUL » / Twitter
    https://twitter.com/MoonMonira/status/1595484737778466841

  • NewMed Energy CEO : Morocco will become the next energy hub - The Jerusalem Post
    https://www.jpost.com/business-and-innovation/article-722899
    https://images.jpost.com/image/upload/f_auto,fl_lossy/t_JD_ArticleMainImageFaceDetect/519627

    NewMed Energy is investing in Morocco, said Abu, in three areas – natural gas, renewable energy, and hydrogen. “We believe that Morocco has a vast potential for natural gas discoveries, primarily in the Moroccan Sahara,” he said.

    NewMed has recently signed an agreement with Enline, Israel’s leading renewable energy company, and will be working with them in MENA countries, including Morocco. The company is also involved in the extensive development of green and blue hydrogen in the region. “We are supplying an enormous amount of energy to our region, we want to be an important player in Morocco, and we are coming to invest,” he said.

    Le #pétrole, et plus largement l’#énergie, derrière le raprochememnt entre #Israël et le #Maroc comme le dit le titre de cet article en arabe ?
    https://www.raialyoum.com/%d8%a3%d8%b7%d9%85%d8%a7%d8%b9-%d8%a5%d8%b3%d8%b1%d8%a7%d8%a6%d9%8a%d9%84

  • Grâce à Poutine, le monde s’intéresse soudain à l’occupation israélienne
    17 novembre | Victor Kattan pour Haaretz | Traduction J.Ch. pour l’AURDIP
    https://www.aurdip.org/grace-a-poutine-le-monde-s.html

    Le monde a finalement reconnu le besoin d’interroger l’occupation israélienne vieille de 55 ans du territoire palestinien. Et l’avis rendu par la CIJ à l’Assemblée Générale de l’ONU aura des répercussions non seulement sur le conflit israélo-palestinien, mais sur la guerre de la Russie sur l’Ukraine.

    Le vote de la semaine dernière aux Nations Unies a marqué un tournant décisif. Pour la première fois, on demandait au principal organe judiciaire de l’ONU de donner un avis sur la légalité de l’occupation israélienne de 55 ans du territoire palestinien – à savoir Jérusalem Est, la Cisjordanie et la Bande de Gaza.

    La Commission des Questions Politiques Spéciales et de la Décolonisation des Nations Unies a approuvé un projet de résolution de neuf pages sur les pratiques et les activités coloniales d’Israël qui affectent les droits du peuple palestinien pour demander un deuxième avis consultatif – composé de deux questions – à la Cour Internationale de Justice. (...)

    #IsraelONU

    • Diplomatie. À l’ONU, le torchon brûle entre Israël et l’Ukraine
      Courrier International – 17 novembre 2022
      https://www.courrierinternational.com/article/diplomatie-a-l-onu-le-torchon-brule-entre-israel-et-l-ukraine

      Depuis le début de l’invasion russe, les relations entre les deux pays se sont fortement détériorées. Les autorités ukrainiennes reprochent à l’État hébreu de ne pas fournir d’aide militaire à Kiev, tandis qu’Israël accuse l’Ukraine de soutenir aveuglément les Palestiniens.

      (...) Dans le journal israélien Yediot Aharonot, le chroniqueur Itamar Eichner relève que “de toute évidence, l’Ukraine entend ainsi faire payer à Israël sa neutralité dans le conflit russo-ukrainien et son refus d’offrir un appui logistique et militaire à Kiev face à Moscou ”.

      Le vote de l’Ukraine à l’ONU a suscité la colère de Gilad Erdan, ambassadeur israélien à l’ONU, ce dernier accusant Kiev de s’aligner ainsi sur la position russe, “un comble”.

      Vengeance ou prévoyance ?

      Trois jours plus tard, le 14 novembre, l’Assemblée générale confirmait un autre vote exigeant de la Russie le paiement de réparations à l’Ukraine pour les pertes et les dommages infligés durant le conflit. Lors de ce vote, Gilad Erdan s’est abstenu.

      S’agit-il d’un acte de vengeance puéril de la part d’Israël, comme le qualifient certaines sources anonymes israéliennes ? ” se demande Itamar Eichner. Ce n’est pas impossible, “ mais d’autres sources estiment que s’il y avait eu une volonté de vengeance Israël ne se serait pas abstenu, mais aurait tout simplement voté contre la résolution relative aux réparations russes ”.

      En fait, explique le chroniqueur, l’État hébreu craindrait par-dessus tout que la question des réparations russes à l’Ukraine constitue “un précédent sur la question israélo-palestinienne et débouche à terme sur une exigence de réparations à payer par Israël aux Palestiniens ”.

  • Abu Akleh : les soldats israéliens ne seront « pas interrogés » par le FBI, dit Lapid
    Par AFP et Carrie Keller-Lynn 15 novembre 2022 - The Times of Israël
    https://fr.timesofisrael.com/abu-akleh-les-soldats-israeliens-ne-seront-pas-interroges-par-le-f

    Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid a déclaré mardi que son pays ne laisserait pas le FBI interroger ses soldats dans le cadre d’une enquête ouverte aux Etats-Unis sur la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh lors d’une opération de l’armée.

    « Les soldats israéliens ne seront pas interrogés par le FBI ni par aucun pays ou entité, aussi amicaux soient-ils », a déclaré M. Lapid après la cérémonie d’investiture au Parlement des députés israéliens élus le 1er novembre.

    « Nous n’abandonnerons pas nos soldats aux enquêtes étrangères », a-t-il ajouté indiquant qu’Israël avait transmis une « forte protestation » aux Américains.
    « L’armée israélienne est armée morale et fondée sur des valeurs. Les soldats et les commandants de Tsahal défendent l’État d’Israël, enquêtent de manière approfondie sur chaque incident anormal et sont attachés aux valeurs de la démocratie et à ses lois », a ajouté Lapid. (...)

    #IsraelUSA

    • Israël/TPO. L’armée israélienne ne peut pas continuer de tuer des Palestinien·ne·s comme Shireen Abu Akleh en toute impunité
      Amnesty International | Novembre 15, 2022
      https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2022/11/israel-opt-israeli-military-cannot-keep-killing-palestinians-like-shireen-a

      Commentant la décision du ministère de la Justice des États-Unis d’ouvrir une enquête du FBI sur le tir meurtrier qui a coûté la vie à la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh en mai 2022, Heba Morayef, directrice régionale pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

      « Shireen Abu Akleh était une icône du journalisme qui relatait depuis des décennies la vie des Palestinien·ne·s. Si nous saluons ce nouveau pas en avant vers la justice, nous appuyons l’appel de sa famille qui demande que l’enquête du FBI soit réellement indépendante et approfondie, et que l’obligation de rendre des comptes remonte jusqu’au sommet de la chaîne de commandement de l’armée israélienne. Les forces israéliennes ne peuvent pas continuer de tuer des civil·e·s palestiniens en toute impunité.

      Nous continuerons de réclamer justice pour Shireen Abu Akleh – et pour tous les Palestinien·ne·s illégalement tués par les forces israéliennes – aussi longtemps qu’il le faudra
      Heba Morayef, directrice régionale pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient à Amnesty International

  • Du choléra détecté dans le nord d’israël suite à une épidémie en Syrie Michael Horovitz - Time of Israel
    https://fr.timesofisrael.com/du-cholera-detecte-dans-le-nord-disrael-suite-a-une-epidemie-en-sy

    Le choléra a été détecté dans l’eau de la rivière Yarmouk, dans le nord d’Israël, pour la première fois depuis une récente épidémie de cette maladie mortelle au Liban et en Syrie, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

    Après la détection de la contamination, le ministère de la Santé a chloré l’eau et coupé son débit vers le lac de Tibériade, le plus grand lac d’eau douce d’Israël. Des moyens d’analyse ont également été mis en place pour un suivi régulier de la situation.


    Illustration : Une vue de la rivière Yarmouk dans le nord d’Israël, le 11 février 2021. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

    Le Yarmouk n’est pas utilisé comme source d’eau potable et est rarement utilisé pour la baignade, mais il sert de source d’irrigation. Selon une première évaluation du ministère, la bactérie serait probablement arrivée de Syrie.

    « À ce stade, nous n’avons identifié aucun danger pour la santé publique en Israël en raison de la détection précoce et des mesures importantes et rapides prises pour faire face à cette menace en amont, et en raison de l’état des infrastructures d’assainissement, d’eau, d’égouts et de santé en Israël », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué.

    « Le ministère assure le suivi de la contamination éventuelle des sources d’eau du Liban (dans la rivière Hasbani), qui, à ce stade, ont été testées négatives pour la toxine », a déclaré le communiqué, ajoutant que les homologues jordaniens et palestiniens du ministère avaient été informés de la situation.

    Le choléra a été largement éradiqué en Israël au cours du siècle dernier.

    Le choléra s’est répandu au Liban et en Syrie au cours des derniers mois, ces pays étant confrontés à des infrastructures dévastées, à des conflits et à l’hébergement d’importantes populations déplacées. Le mois dernier, le Liban a signalé le premier cas de choléra depuis près de 30 ans.


    Des agents de santé de l’UNICEF mélangeant du chlore et de l’eau fraîche pour désinfecter les tentes et les sanitaires dans un camp de réfugiés syriens en réponse à une épidémie de choléra dans le village de Bhanine, dans le nord de la province du Akkar, au Liban, le 18 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Bilal Hussein)

    La Syrie a enregistré 92 décès et plus de 35 569 cas suspects de cette maladie extrêmement virulente depuis septembre, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), résultant de la première épidémie du pays depuis plus de dix ans, tandis qu’au Liban, 18 décès et 2 700 cas ont été enregistrés.

    Le choléra est généralement contracté à partir d’aliments ou d’eau contaminés et se propage dans les zones résidentielles dépourvues de réseaux d’égouts ou d’eau potable. Si la plupart des cas sont légers ou modérés, le choléra peut entraîner la mort s’il n’est pas traité correctement.

    #israël #Syrie #Liban #Jordanie #Palestine #choléra #épidémie #contagion #santé #guerre

  • Le H.R 2590 de Betty McCollum pourrait enfin tenir Israël pour responsable
    9 novembre | Victoria Sahouri-Azer pour Mondoweiss | Traduction J.Ch. pour l’AURDIP |
    https://www.aurdip.org/le-h-r-2590-de-betty-mccollum.html

    (...) Un projet de loi qui cherche à aller dans ce sens, c’est le projet de loi H.R. 2590 de la députée Betty McCollum. H.R. 2590, connu sous l’appellation « Défendre les Droits Fondamentaux des Enfants et des Familles Palestiniennes qui Vivent Sous la Loi de l’Occupation Militaire Israélienne », sert à protéger et à promouvoir les droits fondamentaux du peuple palestinien ; et à s’assurer que les financements américains soient alignés sur nos valeurs américaines de justice et de liberté. Il est important de mentionner tout d’abord que H.R. 2590 ne cherche pas à couper ou à réduire le montant total de l’assistance sécuritaire offerte tous les ans par les États-Unis à Israël. H.R. 2590 fournit plutôt la certification indispensable, les restrictions sur l’utilisation finale et la surveillance de la façon dont le gouvernement israélien utilise les milliards du financement américain qu’il reçoit tous les ans, l’énorme montant annuel de 3.800.000.000 de dollars, pour s’assurer que l’aide américaine n’est pas utilisée par le gouvernement israélien en violation des droits de l’homme et du droit humanitaire international.
    (...)
    Le projet de loi de Betty McCollum est historique. C’est le premier projet de loi présenté au Congrès qui tiendrait Israël pour responsable de violations des droits fondamentaux des Palestiniens en Cisjordanie. Les conditions qui seraient établies par ce projet de loi, qui exigerait des restrictions sur l’utilisation finale, la surveillance et le suivi de la façon dont Israël dépense finalement l’aide étrangère américaine, détermineraient si le gouvernement israélien et son armée ont utilisé les financements pour soutenir la détention, les interrogatoires, les abus et mauvais traitements sur les enfants palestiniens ; et, si cela était confirmé, Israël serait tenu pour responsable des abus et mauvais traitements sur les enfants palestiniens, tandis que les États-Unis seraient requis de limiter l’aide militaire étrangère à Israël.

    #IsraelUSA

  • Coupe du monde 2022 : des vols directs assureront la liaison entre Tel-Aviv et Doha
    RFI - Publié le : 11/11/2022 - Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa
    https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20221111-coupe-du-monde-2022-des-vols-directs-assureront-la-liaison-entre-tel-av

    Les supporters israéliens sont les bienvenus au Qatar pour assister à la Coupe du monde de football, qui débutera dans dix jours. Un accord, tout juste signé par l’État hébreu, la FIFA et Doha, permettra de voyager directement entre Tel-Aviv et le petit émirat du Golfe. L’accord prévoit également une assistance aux voyageurs israéliens qui feront le déplacement, alors qu’officiellement, Israël et le Qatar n’entretiennent aucune relation diplomatique. (...)

    #IsraelQatar

  • Jordan Is Running Out of Water, a Grim Glimpse of the Future - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2022/11/09/world/middleeast/jordan-water-cop-27.html

    Desalination is a promising lifeline for Jordan, but it will not happen quickly. A large-scale desalination project in the port city of Aqaba on the Red Sea is in the works, but it will take years.

    There is one potential quick fix: buying more water from Israel, a pioneer in desalination techniques. Cooperation on water was an important element of the 1994 peace treaty between the two countries, and they signed a water-for-energy agreement at the United Nations climate conference in the Egyptian Red Sea resort of Sharm el Sheikh on Tuesday.

    Protests broke out in Amman last year when the plan, which was brokered by the United Arab Emirates and would involve Jordan sending solar energy to Israel in exchange for water, was first announced. An overreliance on Israel water is unpalatable to many Jordanians, who oppose the occupation of the Palestinian territories.

    But water is a critical national security issue in Jordan, and shortages threaten to destabilize a stalwart U.S. Arab ally that has been an oasis of calm in a turbulent neighborhood. Iyad Dahiyat, a former water ministry official, said the water portfolio is as important as the military given the threats to Jordan posed by climate change.

    One recent study predicted that severe and potentially destabilizing water shortages will become common in Jordan by 2100 unless the country makes significant changes.

    “The government needs to increase supply to communities to limit discontent,” said Sandra Ruckstuhl, an American researcher based in Amman and a senior adviser at the International Water Management.

    Ms. Ruckstuhl and other experts say the government needs to raise water prices based on household income to account for the soaring cost of delivering it to homes and businesses. But many Jordanians are already struggling with unemployment and high prices and that would be an added, and unpopular, burden.

    Choosing crops wisely and managing water are crucial for Jordanian agriculture as climate change accelerates. The sector once used about 70 percent of the country’s water supply, though it contributes relatively little to the gross domestic product.

    Use has decreased to around 50 percent, which Mr. Salameh, the government spokesman, cited as a promising indicator. But many farmers still focus on water-intensive crops that are becoming more difficult to grow.

    Khaireddin Shukri, 68, is a retired farm owner and a consultant who has long pushed for crops that require less water and bring in more money. He said the water issue revolves around planning and pointed to inefficient practices and waste.

    “It’s a country with huge potential but lack of management,” he said of Jordan.

    #eau #changement_climatique #agriculture #irrigation

    • commentaire du journaliste Taylor Luck
      https://twitter.com/Taylor_Luck/status/1590603807545004032 et suivants

      Great article, but quick note, the #Jordan-#Israel 200mcm #water deal is not a “quick fix.” Even with water from Israel and 200mcm desalination from Aqaba (when?), the country faces 1.6 billion cubic meters demand amid dwindling groundwater and rainfall
      #Jordan-#Israel #water deal will ease the immediate emergancy, no doubt (when it happens). But it, along with the Red Sea Conveyance Project will barely keep up pace with increased water demand due to population growth and decline in rainfall/groundwater resources.
      Also, deal is dependent on construction of the solar plant and an #Israel-i prime Minister who won’t withhold water to strong-arm #Jordan. #Netanyahu has mused withholding water from Jordan in the past and has criticized this solar-water deal.

    • Je ne vois pas en quoi ???

      Israel est un pays constitué de Yemenites, d’Ethiopiens, de Russes, de Grecs, d’Iraniens etc... il est donc normal que cette mosaïque culturelle constitue une mosaïque culinaire...

    • Mme Caroline « Les bonnes choses » Broué, animatrice de l’émission (qui lui a permis de faire le Tour de France des chefs à 200 balles l’assiette), qu’elle a piqué à son inventeur, comme c’est la norme à France cul, est en campagne électorale pour prendre la place de Mme Treinert, comme déjà signalé hier...

    • En tout cas son émission est pénible, au bout de 5 minutes je coupe le robinet...

      ça me fais penser aux suppléments « pièges à pub et art de vivre » de la presse...

    • @o.a Ce sont des plats caractéristiques de la cuisine levantine (Syrie, Liban, Palestine, Joradnie, Irak, un peu aussi Égypte et Turquie). La qualifier exclusivement (comme c’est fréquent) de « cuisine israélienne », c’est un choix politique.

      Selon ta remarque, on pourrait tout aussi bien faire une liste contenant exclusivement des plats traditionnels éthiopiens, et la titrer « les saveurs israéliennes » ; ça semblerait tout de même saugrenu. À la différence cependant qu’Israël est un projet colonial installé en Palestine, ce qui rend comme tu le sais l’appropriation du houmous, du labneh et du zaatar particulièrement douloureuse.

    • Une mosaïque culinaire euuuh la blague. Tu sais qu’en France ou en Angleterre ya aussi je sais pas moi « des indiens », et pourtant on dit pas « le curry est une saveur française »… Ou que le couscous c’est un plat français parce que la France a colonisé l’Algérie…

      Tout le monde a le droit de cuisiner tout ce qu’on veut, ça n’a rien à voir bien sûr. Mais chaque culture culinaire (car la cuisine est toujours lié à des cultures) bah ça vient de telle ou telle population. Et TOUS les plats listés ci-dessus sont des plats des populations colonisées, qui existaient déjà avant Israël, des plats libanais, palestiniens, syriens, etc. Donc dire ensuite que ce sont des saveurs « israeliennes », c’est bien de l’appropriation culturelle dans un but clairement de soft power politique.

    • @arno @rastapopoulos

      Yes.......

      J’ai pigé après « cuisine israelienne » et « cuisine en Israel » c’est la façon de présenter et revendiquer la chose qui en fait une appropriation...

    • C’est surtout que c’est un sujet récurrent (comme dit rasta : un outil de soft power). Je vois qu’ici même en 2018 @nidal signalait encore un article de (ohh) France Inter expliquant qu’il faut prononcer « houmous » _ROU_mous (« J’ai voyagé en Israël, où on en consomme beaucoup »), alors que pas du tout :
      https://seenthis.net/messages/718124

      Avec, dans la discussion qui suit, plein de liens du même tonneau grâce à la vigilance de @sinehebdo, qui avait aussi fait une recension en 2019 :
      https://seenthis.net/messages/767469

  • « Après plus de 50 ans de soutien à l’occupation, qu’imaginait la gauche israélienne sur ce qui allait se passer ? »

    Les lendemains d’élections ont montré que la société israélienne est devenue en partie religieuse et en grande partie raciste [1], la haine des Arabes étant son principal carburant, sans personne pour s’y opposer
    Que pensiez-vous qu’il allait se passer ? Que pensait la gauche sioniste, qui a sombré dans le coma après les Accords d’Oslo [de 1994] ? Qu’il était possible de revenir au pouvoir en sortant du coma ? Les mains vides ? Sans alternative et sans leadership ? Sur la seule base de la haine de Netanyahou ? En dehors de cela, cette gauche sioniste n’avait rien à offrir.

    Personne ne devrait être surpris par ce qui s’est passé [l’obtention d’une majorité de sièges à la Knesset de la coalition menée par Benyamin Netanyahou du Likoud et Itamar Ben-Gvir du Otzma Yehudit : les dernières indications donnent une majorité de 64 à 65 sièges sur les 120 de la Knesset]. Il ne pouvait en être autrement. Cela a commencé avec l’occupation [en 1967] – pardonnez cette mention ennuyeuse et clichée [2] – mais c’est alors que cela a vraiment commencé. Il fallait que cela débouche sur un gouvernement ouvertement raciste et de « transfert » des Palestiniens. Cinquante ans de propagande contre les Palestiniens et de manœuvres de terreur à leur égard ne pouvaient pas aboutir à « un gouvernement de paix ». Cinquante ans de soutien presque total à l’occupation, de la part de la gauche et de la droite sionistes, ne pouvaient se terminer autrement qu’avec Ben-Gvir comme héros populaire [3]. Une occupation sans fin ne pouvait que conduire au gouvernement Benyamin Netanyahou-Itamar Ben-Gvir. Car si vous devez avoir une occupation, alors vous devez embrasser sa version authentique, celle qui ne s’en gêne le moins du monde, c’est-à-dire la version Ben-Gvir.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/11/04/apres-plus-de-50-ans-de-soutien-a-loccupation-

    #international #israel

  • « Haaretz », dernier bastion de l’opposition juive en Israël
    Orient XXI > Sylvain Cypel > 3 novembre 2022
    https://orientxxi.info/magazine/haaretz-dernier-bastion-de-l-opposition-juive-en-israel,5971

    « Israël est à la veille d’une révolution de droite, religieuse et autoritaire », titre le quotidien Haaretz au lendemain des élections législatives israéliennes du 1er novembre 2022, qui ont confirmé l’ancrage d’une extrême droite fascisante et le déni de l’oppression en Palestine. Si les forces traditionnelles de gauche ont fait faillite, Haaretz, journal libéral, maintient une ligne d’opposition conséquente aux politiques officielles. Enquête sur un quotidien à nul autre pareil. (...)

  • Ce n’est pas une « vibrante démocratie ». C’est de l’Apartheid.

    Le droit de vote et d’éligibilité est essentiel à la démocratie. Sans lui, il n’y a pas de démocratie digne de ce nom. Ce droit est consacré dans la Déclaration des Droits de l’Homme, qui énonce que « tout le monde a le droit de prendre part au gouvernement de son pays, directement ou par l’intermédiaire de représentants librement choisis ».

    Cependant, tenir des élections ne suffit pas. Les régimes totalitaires s’engagent eux aussi dans un processus auquel ils font référence comme à des « élections », mais ceci n’en fait pas des démocraties. Des élections démocratiques doivent refléter des principes essentiels tels que l’égalité, la liberté et la liberté d’expression. Celles-ci permettent non seulement l’acte même de voter, mais aussi la liberté des échanges d’idées et une participation significative à l’élaboration de l’avenir. Des élections démocratiques doivent également assurer à tous les citoyens un vote qui soit exactement égal à tous les autres et permettre à tous les citoyens de se présenter aux élections, de présenter leur plate-forme et de travailler à la réalisation de leur programme. Les restrictions juridiques sur le droit de vote et d’éligibilité doivent être extrêmement limitées, si même autorisées.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/11/01/ce-nest-pas-une-vibrante-democratie-cest-de-la

    #international #israel #palestine

  • Appel à l’action : #stoptradewithstolenland
    En tant que travailleurs syndiqués, nous croyons en l’égalité et l’équité. Ces valeurs sont violées par l’Union européenne car elle autorise l’entrée sur nos marchés de produits illégaux provenant de terres volées, suite à des crimes de guerre, alors que des travailleurs palestiniens sont maltraités.
    En ce moment-même, des bulldozers démolissent des maisons d’enfants à Masafer Yatta pour faire place à des colons, et des agriculteurs palestiniens sont amenés à travailler pour des entreprises israéliennes sur les terres qui leur ont été volées.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/10/30/appel-a-laction-stoptradewithstolenland

    #international #palestine #israel

  • Tout à coup, tout le monde craint pour la démocratie israélienne (+ autre texte)

    Une vague de réveil démocratique a frappé Israël avant les élections – tout le monde craint pour la démocratie.

    Le danger ne guette que la droite, bien sûr. Le centre-gauche s’agite et s’agite. Le pathos fait des heures supplémentaires, tout comme les exagérations dramatiques. Nehemia Shtrasler met en garde contre l’assassinat de la démocratie (Haaretz, 21 octobre) ; l’ancien chef du service de sécurité Shin Bet, Yuval Diskin, met en garde contre la guerre civile. Le journaliste Ben Caspit s’écrie : « Un cheveu sépare l’Israël libéral et démocratique d’un gouvernement de Ben-Gvir et Smotrich ». Certaines personnes parlent déjà de quitter le pays après l’élection. Soudain, tout le monde craint pour la démocratie.

    Tout à coup, tout le monde craint pour la démocratie dans un pays dont environ la moitié des sujets vivent sous une tyrannie militaire qui compte parmi les plus cruelles du monde. Soudain, tout le monde s’inquiète de l’avenir du système judiciaire, dans un pays où ce système légitime presque tous les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité et défie ouvertement le droit international. Tout à coup, tout le monde s’inquiète de la possibilité de dépénaliser le délit de fraude et d’abus de confiance, dans un pays où le crime de meurtre a été presque entièrement éliminé lorsque le meurtrier est un soldat ou un colon et que la victime est palestinienne. Tout à coup, tout le monde est horrifié par l’extrémisme religieux, dans le pays le plus coercitif sur le plan religieux du monde occidental actuel. Et les gens sont choqués par la possibilité que le procès de Benjamin Netanyahou puisse être annulé, dans un pays où Avigdor Lieberman n’a même pas été jugé, alors que les soupçons qui pesaient sur lui étaient plus graves que ceux qui pesaient sur Netanyahou.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/10/26/tout-a-coup-tout-le-monde-craint-pour-la-democ

    #international #israel

  • Un nouveau rapport de l’ONU accuse Israël de « persécution » à l’encontre des Palestiniens

    Dans un rapport rendu public mardi 18 octobre 2022, Francesca Albanese, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés (TPO) a déclaré que les agissements d’Israël contre les Palestiniens de Cisjordanie occupée s’apparentent à de la « persécution ».

    « La concrétisation du droit inaliénable du peuple palestinien à l’autodétermination exige le démantèlement définitif de l’occupation coloniale menée par Israël ainsi que ses pratiques d’apartheid », écrit la rapporteuse spéciale des Nations unies, Francesca Albanese.

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/10/25/un-nouveau-rapport-de-lonu-accuse-israel-de-pe

    #international #palestine #israel

  • Tramway de Jérusalem : des entreprises françaises contribuent à la colonisation israélienne du territoire palestinien occupé

    Lettre ouverte à la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères dont la LDH est signataire, avec Al-Haq, AFP, CFDT, CGT, FIDH, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine et Solidaires : « Alors que la France participe, dans le cadre de l’Union européenne, aux nombreuses et légitimes sanctions prises contre la Russie pour s’opposer à son agression et sa tentative d’occupation et d’annexion d’une partie de l’Ukraine, nous considérons que la France doit être cohérente et intervenir sous des formes équivalentes auprès des entreprises françaises participant à l’aggravation de la situation d’occupation et de colonisation qu’Israël impose par la force en Palestine depuis des décennies ».

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2022/10/21/tramway-de-jerusalem-des-entreprises-francaise

    #international #palestine #israel

  • La police malaisienne libère un Palestinien enlevé par des agents du Mossad | Middle East Eye édition française
    https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/malaisie-israel-police-libere-palestinien-gaza-enlevement-mossad

    La police malaisienne a libéré un Palestinien qui aurait été enlevé à Kuala Lumpur et interrogé par des agents du Mossad, l’agence nationale de renseignement israélienne, selon des informations relayées par le New Straits Times et Al Jazeera Arabic.

    Selon le journal malaisien, ce programmeur informatique palestinien originaire de Gaza, dont le nom n’a pas été révélé, a été embarqué de force dans une voiture dans la capitale le 28 septembre par des Malaisiens formés par le Mossad.

    L’homme a ensuite été emmené dans un chalet à la périphérie de Kuala Lumpur, où il a été interrogé en visio sur des sujets liés au Hamas et à sa branche armée, les brigades al-Qassam, précise le journal. (...)

    #IsraelMalaisie

  • L’Australie renonce à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël
    Le Monde | 18 octobre 2022
    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/18/l-australie-renonce-a-reconnaitre-jerusalem-comme-capitale-d-israel_6146218_

    Israël a vivement critiqué cette décision de Canberra, qui revient ainsi sur la postition prise en 2018 par le précédent premier ministre, le conservateur Scott Morrison, dans les pas de Donald Trump et pour des considérations de politique intérieure. L’Autorité palestinienne a de son côté salué ce choix.
    (...)
    La ministre australienne des affaires étrangères, Penny Wong, a affirmé que la question du statut de Jérusalem devait être résolue dans le cadre de négociations de paix entre Israël et le peuple palestinien, et non dans le cadre de décisions unilatérales. « Nous ne soutiendrons pas une approche qui compromet cette perspective », a-t-elle déclaré, ajoutant que « l’ambassade d’Australie a toujours été, et reste, à Tel-Aviv. » Le pays s’est ainsi réaligné sur la position de l’ONU, pour qui le statut de Jérusalem doit faire l’objet d’un accord entre Israéliens et Palestiniens. En attendant, les pays ne doivent pas y établir leur représentation diplomatique auprès d’Israël.

    Le gouvernement conservateur de Scott Morrison avait été l’objet de vives critiques lorsque, en 2018, il avait annoncé reconnaître Jérusalem-Ouest comme capitale d’Israël. Il avait fait cette annonce dans la foulée d’une décision similaire du président américain, Donald Trump.
    (...)
    « Je sais que cela a causé des conflits et du désarroi au sein d’une partie de la communauté australienne, et aujourd’hui le gouvernement cherche à résoudre cela », a déclaré Mme Wong mardi. Elle a accusé le gouvernement de son prédécesseur d’avoir, à l’époque, pris cette décision « cynique » pour tenter de remporter, « sans succès », une élection partielle cruciale dans une banlieue de Sydney où vit une importante communauté juive.

    La décision de 2018 avait également provoqué la consternation dans l’Indonésie voisine – le pays qui compte le plus de musulmans au monde –, faisant temporairement dérailler un accord de libre-échange. (...)

    #IsraelAUstralie

  • La Malaisie aurait fait échouer une opération du Mossad - LPH INFO
    https://lphinfo.com/la-malaisie-aurait-fait-echouer-une-operation-du-mossad

    Aujourd’hui, le conditionnel n’est plus de rigueur (https://www.raialyoum.com/%d9%82%d9%86%d8%a7%d8%a9-%d8%b9%d8%a8%d8%b1%d9%8a%d8%a9-%d8%aa%d9%83%d8%b) mais la presse française n’en parle pas beaucoup...

    D’après Al Jazeera et des sources malaisiennes, le mossad aurait essuyé un sérieux revers de la part des autorités malaisiennes.

    Des agents malaisiens employés par le mossad aura enlevé un Palestinien, le 28 septembre dernier, à Kuala Lumpur, soupçonné de travailler pour la branche armée du Hamas. Ce dernier était en compagnie d’un deuxième palestinien qui, lui, n’a pas été enlevé. C’est ce dernier qui a donné l’alerte et porté plainte, quelques minutes après l’enlèvement de son camarade.

    Les ravisseurs malaisiens ont agi à visage découvert et n’ont pas pris soin de cacher la plaque d’immatriculation du véhicule à bord duquel ils sont emmené leur cible.

    Ils auraient ensuite conduit le Palestinien dans un appartement où ils l’auraient frappé pour obtenir des informations.

    Selon les données rapportées par des responsables malaisiens, les hommes du main du Mossad auraient eu des problèmes de communication avec leurs employeurs et il s’avère que l’homme qu’ils ont laissé s’enfuir était la cible principale de l’opération.

    Au bout de 24 heures, les forces de l’ordre malaisiennes ont réussi à localiser le Palestinien et ont donné l’assaut, à la grande surprise des ravisseurs. L’otage a été libéré et lui et son camarade sont sortis du territoire malaisien.

    Ce n’est pas la première fois que le Mossad agit en Malaisie. En 2018, un des responsables du Hamas y avait été éliminé. Bien que le Mossad ne l’a jamais confirmé, la responsabilité de cette opération lui avait immédiatement été attribuée par le Hamas.

    Le Mossad n’a pas réagi à la publication de l’information concernant cet enlèvement manqué, il y a quelques semaines.

    #mossad #israël

  • UK’s Liz Truss: ‘I’m a huge Zionist and huge supporter of Israel’
    October 4, 2022 - Quds News Network
    https://qudsnen.co/uks-liz-truss-im-a-huge-zionist-and-huge-supporter-of-israel

    London (QNN)- Britain’s Prime Minister Liz Truss said on Sunday she is a “huge Zionist and huge supporter of Israel”,” pledging once again she would “take the UK-Israel relationship from strength to strength”.

    Speaking at Sunday evening’s Conservative Friends of Israel event in Birmingham, Truss told the audience that she is a “huge Zionist and huge supporter of Israel” and pledged that she would “take the UK-Israel relationship from strength to strength”.

    Addressing the reception, Truss echoed her previous comments on barring the Iranian regime from acquiring nuclear weapons, along with her support for the controversial Westminster Holocaust Memorial project.

    She added, “In this world – where we are facing threats from authoritarian regimes who don’t believe in freedom and democracy – two free democracies, the UK and Israel, need to stand shoulder to shoulder and we will be even closer in the future.” (...)

    #IsraelUK

  • Kippour : La ministre de l’Environnement prône la charité pour le rituel des Kapparot Sue Surkes - Time of Israel

    Le ministère de la Protection environnementale a émis, lundi, un nouvel appel en direction des Juifs religieux qui pratiquent le rituel des « Kapparot », leur demandant de donner plutôt de l’argent en amont de Yom Kippour, qui commence demain soir.

    Dans cette coutume, le fidèle récite des prières tout en faisant tourner un poulet vivant autour de sa tête à trois reprises, avec la croyance que les fautes seront ainsi transférées à l’animal avant Yom Kippour, journée du grand pardon et jour le plus saint du calendrier juif.


    Un juif ultra-orthodoxe participant au rituel de kapparot , pendant lequel un poulet est secoué au dessus de la tête, l’individu transférant par ce geste ses péchés au volatile. Illustration. (Crédit : Dima Vazinovich/Flash90)

    Le poulet est ensuite tué et offert aux pauvres. Traditionnellement, un don d’argent peut remplacer l’animal dans ce rite et de nombreux groupes juifs encouragent cette méthode.

    Selon le ministère, les volailles sont gardées dans des cages bondées et dans de mauvaises conditions avant la fête – ce qui, selon lui, ajoute encore à la violence du rituel.

    « Il est possible de respecter les coutumes et de maintenir en vie la tradition, mais en le faisant en offrant de l’argent par charité à ceux qui en ont besoin », a déclaré la ministre de la Protection environnementale Tamar Zandberg, qui se bat depuis longtemps en faveur des droits des animaux.

    En ne causant aucune souffrance, un don ne fait qu’augmenter la valeur de la bonne action, a-t-elle ajouté.

    Yossi Havilio, adjoint au maire de Jérusalem, a également appelé à remplacer les poulets vivants par un don en monnaie sonnante et trébuchante.

    « Je souhaite que nous puissions éviter la vision difficile, chaque année, des poulets des kapparot qui restent pendant de longues heures dans des conditions dures, sans ombre, sans eau et sans alimentation avant d’être tués. Il n’y a aucun honneur, aucune dignité dans une coutume impliquant des actes de cruauté à l’égard des animaux, et il est douteux qu’il puisse y avoir une quelconque expiation là-dedans », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

    Source : https://fr.timesofisrael.com/yom-kippour-la-ministre-de-lenvironnement-prone-la-charite-a-la-pl
    #religion #ultra_orthodoxes #israël #israel #animaux #expiation #péchés #poulet #souffrance_animale #tradition

  • Réunion du conseil d’association UE-Israël le 3 octobre à Bruxelles
    Agence France-Presse - 29 septembre 2022 à 17h53
    https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/290922/reunion-du-conseil-d-association-ue-israel-le-3-octobre-bruxelles

    Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell et le Premier ministre israélien Yaïr Lapid présideront une réunion du conseil d’association UE-Israël le 3 octobre à Bruxelles, a annoncé jeudi son porte-parole.

    L’instance ne s’est pas réunie depuis une décennie en raison de l’opposition de l’UE à l’expansion des colonies en Cisjordanie. Aucun consensus n’avait été trouvé jusqu’à présent entre les 27 pour reprendre les consultations avec l’Etat hébreu.

    La prise de position de Yaïr Lapid en faveur d’un accord de paix fondé sur deux États dans son discours devant les Nations Unis a permis de débloquer les oppositions.

    #IsraelUE

  • L’armée Israélienne Teste Une Arme Télécommandée De Dispersion Des Émeutes - I24NEWS
    https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1664207248-l-armee-israelienne-teste-une-arme-de-dispersion-des-emeutes-tele

    Le nouveau système fait partie d’un programme pilote utilise l’intelligence artificielle

    L’armée israélienne a installé un nouveau système capable de tirer à distance des engins antiémeutes lors de troubles dans la ville d’Hébron, en Cisjordanie.

    L’arme anti-émeute, qui a été installé à un poste de contrôle dans la rue Shuhada à Hébron, est testé dans le cadre d’un programme pilote et n’est actuellement utilisé que pour tirer des grenades, a déclaré l’armée au quotidien Haaretz.

    Le système est également capable de tirer des grenades assommantes et des projectiles contenant des gaz lacrymogènes.

    « On examine la possibilité d’utiliser un système télécommandé pour des moyens approuvés de dispersion des émeutes », a déclaré Tsahal.

    Un activiste palestinien s’est inquiété de toute « défaillance » potentielle du système anti-émeute, qui utilise l’intelligence artificielle pour traiter les images.

    « Je vois cela comme une partie de la transition du contrôle humain au contrôle technologique. Nous, les Palestiniens, sommes devenus un objet de formation pour l’industrie de haute technologie de l’armée israélienne, qui n’est pas tenue de rendre compte de ce qu’elle fait », a déclaré Issa Amro au journal.

    #israël #palestine