• Bennett and Macron agree to deal with NSO scandal ’discreetly’ at climate talks
    Lee Yaron | Nov. 1, 2021 | Haaretz.com
    https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-bennett-to-discuss-iran-nso-with-macron-at-climate-change-summit-1

    Earlier at the Glasgow climate summit, Bennett asked Australia’s Morrison to designate Hezbollah a terror organization and condemn Iran at the board meeting of the UN’s nuclear watchdog

    GLASGOW – Israeli Prime Minister Naftali Bennett and French President Emmanuel Macron agreed on Monday to deal “discreetly” with the alleged hacking by Israeli firm NSO’s spyware on French targets, including the president himself, an Israeli source said.

    The company’s Pegasus software was reportedly used to surveil French phones, with Macron on a Moroccan list of targets, according to Le Monde.

    “It was agreed between the leaders that the subject will continue to be handled discreetly and professionally, and with the spirit of transparency between the two sides,” the unnamed official said.

    The two leaders discussed global challenges, including Syria and Lebanon, while Bennett’s office said that Iran was a priority in the talks at the Glasgow climate summit.

    Earlier on Monday, Bennett met with Australian counterpart Scott Morrison at the UN and discussed the Iranian threat and the Iran-backed group Hezbollah.

    Bennett asked Morrison to officially designate Hezbollah a terror organization, and both leaders discussed the Iranian threat at length. He also requested Morrison to harshly condemn Iran at the International Atomic Energy Agency’s Board of Governors meeting slated for later this month.

    The prime minister told Morrison he expects to further strengthen the ties between Israel and Australia and thanked him for Australia’s steadfast support of Israel in the international arena.

    Touching on climate change, Bennett told Morrison that “Israel had pledged to reduce its net carbon emissions to zero by 2050,” adding that “this matter should be politicized. We are talking about our children’s future.”

    Bennett also invited Morrison and his wife for an official visit in Israel.

    Reuters contributed to this report .

    #Pegasus #IsraelFrance #NSO

    • Scandale Pegasus : une rencontre franco-israélienne pour apaiser les tensions diplomatiques
      Publié le : 23/10/2021 | Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul
      https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20211023-scandale-pegasus-une-rencontre-franco-isra%C3%A9lienne-pour-apaiser-les

      Des pourparlers secrets ont eu lieu récemment entre la France et Israël pour tenter de désamorcer la crise provoquée par l’utilisation présumée de Pegasus, le logiciel espion développé par le groupe israélien NSO pour pirater les téléphones du président français Emmanuel Macron et d’autres responsables français, a révélé, vendredi 22 octobre, un site d’information israélien.

      Selon le portail Walla News, le conseiller israélien à la sécurité nationale, Eyal Hulata, aurait rencontré récemment Emmanuel Bonne, le conseiller diplomatique du président français. Une information confirmée à l’AFP par le palais de l’Élysée.

      Toujours selon la même source, la France a décidé depuis juillet dernier de geler ses liens diplomatiques et sécuritaires avec Israël jusqu’à la clarification de l’affaire. Et cela comprend notamment l’arrêt des visites réciproques entre les deux pays. Une enquête publiée à partir du 18 juillet par un consortium de 17 médias internationaux avait révélé que le logiciel Pegasus aurait permis d’espionner les numéros d’au moins 180 journalistes, 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains ou encore 65 chefs d’entreprise de différents pays.

      Emmanuel Macron s’était entretenu par téléphone avec le Premier ministre israélien Naftali Bennett de cette affaire. Et ce dernier avait dépêché son ministre de la Défense Benny Gantz à Paris pour y présenter les premiers résultats de l’enquête.
      Intouchables

      Les téléphones mobiles d’au moins cinq ministres français et un diplomate rattaché à l’Élysée auraient été infectés par le logiciel espion, avaient expliqué à l’AFP plusieurs sources proches du dossier fin septembre. Les téléphones ont été compromis en 2019 et 2020 et ont présenté des marqueurs d’infection par le logiciel espion commercialisé par la société israélienne NSO lors de leur examen par les services de sécurité français. NSO commercialise le logiciel mais explique ne pas l’exploiter, ce qui est fait par ses clients.

      À ce stade, Israël propose que les téléphones français soient à l’avenir déclarés intouchables dans les négociations du groupe NSO avec des clients potentiels, comme c’est déjà le cas pour les téléphones américains et britanniques. On ne sait pas si la France a accepté cette proposition de sortie de crise.

    • Les États-Unis placent NSO, le groupe israélien concepteur de Pegasus, sur sa liste noire
      RFI - Publié le : 03/11/2021
      https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20211103-nso-sur-la-liste-noire-am%C3%A9ricaine-le-concepteur-isra%C3%A9lien-du-

      La société informatique israélienne NSO est ajoutée à la liste noire américaine des sociétés interdites. C’est le département américain du Commerce qui l’annonce pour des raisons de sécurité nationale. La société est à l’origine du logiciel espion Pegasus qui s’est retrouvé au cœur de révélations, l’été dernier.
      Des journalistes, des militants, des chefs d’entreprise et des hommes politiques dont le président français Emmanuel Macron, la liste des personnalités espionnées via le logiciel installé dans leur téléphone est fournie.
      Ces programmes informatiques « ont permis à des gouvernements étrangers de faire de la répression au-delà de leurs frontières pour réduire au silence toute voix dissonante », indiquent les autorités américaines dans un communiqué.
      Concrètement, la société NSO n’a plus le droit de vendre ses produits aux États-Unis, d’importer certains produits américains ou de recevoir des transferts de technologies de sociétés américaines, explique notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin,(...)

  • ELNET France
    @ElnetFr - 5:51 PM · 19 juil. 2021
    https://twitter.com/ElnetFr/status/1417150047540682759

    Une délégation de 40 parlementaires français est en Israël. Pour la 1ère fois depuis 18 mois, ils échangent avec d’éminentes personnalités sur des enjeux clés. Une occasion exceptionnelle de rencontrer des membres du nouveau gouvernement et de renforcer les liens entre nos 2 pays

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    ELNET
    @elnetwork_eu - 7:56 PM · 19 juil. 2021
    https://twitter.com/elnetwork_eu/status/1417181486701170702

    Delegation of French MPs visited Israel’s south, which only 2 months ago suffered from 4,000+ rockets fired by Gaza terror groups. MPs inspected one of @Tsahal_IDF
    Iron Dome batteries protecting southern communities from the rockets, and talked to mayor of Sderot @AlonDavidi

    Tsahal
    @Tsahal_IDF - https://twitter.com/Tsahal_IDF/status/1417182007386427406

    Une trentaine de députés français ont visité le Dôme de Fer dans le sud d’Israël et ont échangé sur les enjeux sécuritaires auxquels font face nos soldats. Merci à eux et @elnetwork_eu pour cette visite fructueuse.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Sandra Boëlle
    @SBoelle - 9:13 PM · 19 juil. 2021
    https://twitter.com/SBoelle/status/1417200845842751488

    Mission parlementaire en Israël @AssembleeNat
    @ElnetFr : rencontre avec l’Ambassadeur de France en en Israël @EricDanon
    #situationpolitique #affairesetrangeres [Drapeau de la FranceDrapeau d’Israël–

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Arié Bensemhoun
    @ariebens - 10:56 AM · 20 juil. 2021
    https://twitter.com/ariebens/status/1417408034540769280

    Énième visite du mémorial de la Shoah, @yadvashem à #Jérusalem, avec la délégation des #ParlementairesFrançaisDrapeau de la France en mission en #IsraëlDrapeau d’Israël. C’est toujours la même émotion et la même révolte. Le combat contre la haine des Juifs et d’Israël est le combat de tous les démocrates.

    #IsraelFrance #Elnet

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    ELNET
    @elnetwork_eu - 1:23 PM · 20 juil. 2021·
    https://twitter.com/elnetwork_eu/status/1417445045196763137

    The ELNET delegation of about 40 French parliament members met with the Prime Minister of Israel @naftalibennett
    to discuss the importance of France-Israel relations, shared values, challenges and opportunties.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    ELNET
    @elnetwork_eu - 2:36 PM · 20 juil. 2021·
    https://twitter.com/elnetwork_eu/status/1417463306160328709

    President @Isaac_Herzog met today with the @ElnetFr
    delegation of French lawmakers.
    On the shared challenge of antisemitism, the President stressed “#Durban is a conference of hate. I call on #France to join other countries and announce it will boycott the Durban conference.”

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““

    L’édito hebdomadaire du 19 juillet 2021
    Retour en Israël après un an et demi d’attente
    http://elnetwork.fr/edito-19-juillet-2021

    Comprendre les enjeux de la région tout en renforçant les liens qui unissent nos deux pays, c’est l’objectif de la délégation d’une quarantaine de parlementaires de tous horizons politiques, en déplacement pour trois jours en Israël. Pour la majorité d’entre eux, il s’agit de leur premier déplacement dans le pays.

    Trois jours intenses en rencontres et en discussions sur des sujets variés, quelques semaines seulement après l’entrée en fonction du nouveau gouvernement.

    Dès leur arrivée, les membres de cette « mission d’information et d’amitié » ont pu échanger avec le Dr. Emmanuel Navon, Professeur de Relations internationales à l’Université de Tel Aviv ainsi qu’avec S.E.M. Eric Danon, ambassadeur de France en Israël depuis deux ans. (...)
    (...)
    Enfin pour leur dernier jour sur place, les députés et sénateurs auront l’opportunité de discuter avec un journaliste arabe israélien. (...)

    • Elnet. Découvrez Israël, ses colonies, ses technologies de surveillance...
      Orient XXI > Jean Stern > 26 janvier 2021
      https://orientxxi.info/magazine/elnet-decouvrez-israel-ses-colonies-ses-technologies-de-surveillance,445

      Enquête · Réseau européen installé à Paris, Bruxelles, Londres, Berlin, Madrid et Varsovie, Elnet (European Leadership Network) œuvre à renforcer les liens entre la France et Israël en ciblant les leaders, patrons et élus. Structure discrète et bien dotée, son activité consiste à vendre le produit Israël, ses start-up comme ses colonies, sur la scène française, en créant et en entretenant un maillage de décideurs pro-israéliens. (...)
      (...)

  • « Risque d’apartheid » : l’ambassadeur de France en Israël convoqué après les propos de Jean-Yves Le Drian
    Par Le Parisien avec AFP - Le 27 mai 2021 à 14h24
    https://www.leparisien.fr/international/risque-dapartheid-lambassadeur-de-france-en-israel-convoque-apres-les-pro
    https://www.leparisien.fr/resizer/Mvgbls27DAzh4fFoinLWvKdAoHs=/1200x675/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/UH47BQUGJZANXBJ6PGJ5I6IDYY.jpg

    Le ministère israélien des Affaires étrangères a convoqué ce jeudi l’ambassadeur de France en Israël après des propos tenus par le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, qui a évoqué un « risque d’apartheid » dans l’Etat hébreu, selon un porte-parole du ministère.

    Le ministre français des Affaires étrangères a mis en garde dimanche contre un « risque d’apartheid » si aucun Etat palestinien ne voyait le jour aux côtés d’Israël.

    Le chef de la diplomatie israélienne, Gabi Ashkenazy, a indiqué à l’ambassadeur de France en Israël, Eric Danon, que les propos de Jean-Yves Le Drian étaient « inacceptables, sans fondement et déconnectés de la réalité », au cours d’un entretien ce jeudi matin au ministère israélien des Affaires étrangères, situé à Jérusalem. Une rencontre confirmée à l’Agence France Presse par une source diplomatique française.

    Dans un communiqué, le ministère israélien des Affaires étrangères dit attendre « de ses amis de ne pas s’exprimer de façon irresponsable, afin de ne pas renforcer les extrémistes et les activités anti-israéliennes et antisémites » à l’étranger, rapporte son porte-parole, Lior Halat. (...)

    #IsraelFrance

  • Nucléaire : l’Iran doit cesser de détériorer la situation (Macron)
    18 mars 2021 Par Agence France-Presse

    L’Iran doit cesser d’accroître la pression en multipliant les violations de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015, a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron.

    https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/180321/nucleaire-l-iran-doit-cesser-de-deteriorer-la-situation-macron?onglet=full

    L’Iran doit cesser d’accroître la pression en multipliant les violations de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015, a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron.

    « L’Iran doit cesser de détériorer une situation nucléaire des plus graves par l’accumulation des violations des accords de Vienne », a-t-il déclaré à la presse en compagnie de Reuven Rivlin, le président d’Israël.

    L’Iran « doit faire les gestes attendus et se comporter de manière responsable », a-t-il ajouté, plaidant pour une résurrection de l’accord de 2015 contrôlant les activités nucléaires iraniennes, mais en y ajoutant le contrôle de « l’activité balistique de l’Iran dans la région », ce à quoi Téhéran est catégoriquement opposé.

    #FranceDiplo #IsraelFrance

    • Reuven Rivlin : « Envers Israël, la Cour pénale internationale fait de la politique, pas du droit »
      Par Reuven Rivlin - Publié le 17/03/2021
      https://www.lefigaro.fr/vox/monde/reuven-rivlin-envers-israel-la-cour-penale-internationale-fait-de-la-politi

      TRIBUNE - Le président de l’État hébreu, en visite officielle à Paris, expose la position d’Israël sur la décision du procureur de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête sur des accusations de crimes de guerre imputés, notamment, à l’armée israélienne à Gaza en 2014.

      Ma rencontre avec Monsieur le président Macron ce jeudi ne sera pas seulement une rencontre entre deux amis, mais également une rencontre entre chefs de deux États qui entretiennent des relations bilatérales profondes et sincères. Nos pays coopèrent sur un large éventail de questions, notamment dans les domaines sécuritaires, de lutte contre le terrorisme, mais aussi scientifiques, technologiques, culturels et universitaires. La France et Israël partagent également des valeurs fondamentales qui guident nos deux pays ainsi que l’ensemble du monde démocratique : la liberté, l’égalité, la justice, le pluralisme et la tolérance.

      la suite :
      https://fr.timesofisrael.com/reuven-rivlin-denonce-la-politique-de-la-cpi-dans-une-tribune-pour

      C’est en ayant à l’esprit la force et la solidité des relations entre nos deux pays que je partagerai avec mon ami le président Emmanuel Macron un sujet qui préoccupe profondément Israël. Les amis peuvent parfois être en désaccord. Cependant je pense que les valeurs qui nous unissent sont suffisamment fortes pour que nous puissions écouter et comprendre nos positions, motivations et décisions respectives.

      La décision du procureur de la Cour pénale internationale d’enquêter sur Israël pour de possibles crimes de guerre représente une application tronquée du droit international. Un tribunal créé pour enquêter sur les crimes les plus graves est en effet aujourd’hui utilisé comme une arme politique. C’est une décision qui est moralement et légalement erronée.

      Comme il est déclaré par les prophètes, « Sion ne pourra être sauvé que par la justice » (Esaïe 1:27). Ainsi, le droit international et la justice ont toujours été au cœur de la vision du monde du peuple juif. Les Juifs prirent part à la création d’un système encadrant le droit international. Les Juifs et les Israéliens, motivés par les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, furent aussi à l’avant-garde de la création des différents organes juridiques internationaux, y compris la Cour pénale internationale. Nous sommes profondément attachés à l’idée fondamentale que les crimes de guerre, les génocides et les crimes contre l’humanité ne puissent jamais rester impunis à cause de systèmes juridiques nationaux qui refusent ou ne sont pas en mesure de poursuivre leurs auteurs.

      Soyez assurés que ceux qui sacrifient les droits de l’homme à des fins politiques feront de même avec le droit international

      Mais ce n’est pas le cas d’Israël. Nous avons déjà prouvé que nous étions complètement disposés à enquêter sur nos propres forces militaires lorsqu’elles font l’objet d’accusations, et nous avons la capacité de le faire.

      Pour nous, il ne s’agit pas d’une question juridique abstraite. Les soldats et les civils sur lesquels la Cour pénale internationale menace d’enquêter sont nos enfants et petits-enfants, nos voisins et amis. Nous ferons tout notre possible pour les protéger, tout comme ils nous ont protégés lorsque nous le leur avons demandé. En parallèle, nous continuerons à fonctionner selon les normes les plus strictes du droit international, et ce, même lorsque cela exige de nous de prendre des décisions douloureuses.

      Si nous voulons que le droit international continue de jouer pleinement son rôle pour garantir la paix et la justice, nous devons le protéger face à deux défis.

      Le premier est la tentative de politiser le droit international, comme nous le constatons avec la Cour pénale internationale. Nous avons déjà observé les dommages causés à d’autres organes internationaux – comme le Conseil des droits de l’homme de l’ONU par exemple – par ceux qui cherchent à les exploiter à des fins politiques. Soyez assurés que ceux qui sacrifient les droits de l’homme à des fins politiques feront de même avec le droit international. Nous devons rester vigilants et unis afin de les en empêcher.

      La position de la Cour pénale internationale sur les conflits asymétriques pourrait limiter la capacité même des démocraties libérales à se défendre

      Par ailleurs, dans la réalité des conflits asymétriques modernes, des États comme Israël, qui respectent le droit international, sont mis en difficulté par des organisations terroristes cyniques qui cachent militants et armes au cœur des zones civiles. Le droit international doit non seulement se prononcer sur les actes que les belligérants ne sont pas autorisés à entreprendre, mais aussi sur ceux, qu’un État qui veut protéger la vie de ses civils, a le droit d’accomplir.

      Le droit international ne peut pas équivaloir à un pacte suicidaire. C’est un dilemme auquel d’autres États démocratiques, dont la France, seront confrontés dans leur lutte contre le terrorisme à travers le monde. La position de la Cour pénale internationale sur les conflits asymétriques pourrait ainsi limiter la capacité même des démocraties libérales à se défendre.

      L’une des conséquences les plus regrettables de la décision de la Cour pénale internationale est peut-être qu’il sera maintenant encore plus difficile pour Israéliens et Palestiniens de trouver un terrain d’entente. Tant que l’enquête de la Cour ne sera pas achevée, ce qui pourrait prendre plusieurs années, il est difficile d’imaginer les deux parties s’engager dans des négociations sérieuses. Alors que les récents accords entre Israël et les pays arabes rendaient la perspective de tels progrès enfin à portée de main, cette décision fait faire marche arrière au processus de paix. J’appelle les amis d’Israël et des Palestiniens, en France et à l’étranger, à déclarer clairement, une fois pour toutes, que la route pour la paix passe directement entre Jérusalem et Ramallah. Les détours par la Cour pénale internationale à La Haye et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève sont contre-productifs pour la paix et sapent les chances d’un accord.

  • L’indignation de Macron à Jérusalem révèle la complicité de la France dans l’oppression des Palestiniens
    Malia Bouattia - Lundi 10 février 2020 | Middle East Eye édition française
    https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/lindignation-de-macron-jerusalem-revele-la-complicite-de-la-france-da

    De la même manière, Macron, qui était en visite officielle – au cours de laquelle il a rappelé la relation étroite et spéciale de la France avec Israël –, a démontré qu’il était prêt à défendre ses droits et ceux de la France pour que cette église reste exempte de la présence des forces militaires israéliennes, tout en trahissant les droits des Palestiniens vis-à-vis de leur terre.

    La France reste un fier partenaire d’Israël dans le soutien à la colonisation de la Palestine

    Il a rappelé aux sceptiques que, comme tous les autres dirigeants occidentaux, il estime que le harcèlement et l’arrogance des soldats israéliens doivent être réservés exclusivement aux Palestiniens et leurs alliés. La position pro-Israël adoptée de longue date par l’Élysée confirme cela.

    La France reste un fier partenaire d’Israël dans le soutien à la colonisation de la Palestine. Elle a soutenu la création d’Israël, son annexion militaire de terres palestiniennes en plus de celles lui ayant déjà été transférées par l’ONU, et même le développement de son programme nucléaire.

    En échange, elle pouvait compter sur un allié fidèle dans la région. Bien que cette relation se soit distendue quelque peu depuis la fin des années 1950, Macron et ses prédécesseurs ont maintenu leur soutien à l’égard d’Israël, malgré le meurtre, le vol et l’exploitation continus du peuple palestinien.

    #IsraelFrance

  • Macron félicite Netanyahu pour sa victoire électorale
    Par Times of Israel Staff 19 avril 2019, 15:26
    https://fr.timesofisrael.com/macron-felicite-netanyahu-pour-sa-victoire-electorale

    Jeudi, le président français Emmanuel Macron a envoyé une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahu afin de le féliciter pour sa victoire électorale et de lui annoncer qu’il espérait que le prochain gouvernement israélien « rendrait possible une relance efficace du processus de paix au Moyen-Orient afin de parvenir à une solution à deux Etats ».

    « La France entretient une relation d’amitié exceptionnelle avec Israël. Elle poursuivra avec le nouveau gouvernement israélien l’approfondissement de sa coopération dans tous les domaines ainsi que son dialogue sur les questions régionales et de sécurité », pouvait-on lire dans la lettre, selon une copie fournie par le ministère des Affaires étrangères français.

    « La France souhaite également que la formation d’un nouveau gouvernement permette de relancer de manière décisive le processus de paix au Proche-Orient, pour aboutir à une solution à deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité, conformément aux paramètres internationalement agréés », a écrit le bureau présidentiel.

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Israël rejette une demande "immorale" de Paris appelant à rétablir le transfert des taxes aux Palestiniens
    i24NEWS - Dernière modification 21 avril 2019 à 21:59
    https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1555876785-israel-rejette-une-demande-immorale-de-paris-appelant-a-retablir-

    Israël aurait rejeté une demande officielle issue du gouvernement français appelant à rétablir le transfert des paiements de taxes dues à l’Autorité palestinienne (AP) et aurait fustigé Paris pour ce qu’il qualifie d’"immoral", a rapporté dimanche la chaîne israélienne « 12 ».

    Selon cette source, la France a envoyé une lettre officielle au gouvernement israélien la semaine dernière, l’appelant à « revenir sur sa décision concernant le gel du reversement des taxes dues aux Palestiniens ».

    En février dernier, le Premier ministre Benyamin Netanyahou avait annoncé sa décision de geler 138 millions de dollars (122 millions d’euros) sur le montant total qu’Israël reverse à l’AP au titre de la TVA et des droits de douane prélevés par l’Etat hébreu sur les produits importés par les Palestiniens.
    (...)
    Dimanche, rejetant l’appel du gouvernement français, l’Etat hébreu a répondu qu’il maintiendrait sa politique.

    « Votre demande n’est ni moralement ni diplomatiquement légitime, et va même à l’encontre des principes de la politique européenne en matière de lutte contre le terrorisme », aurait ajouté l’Etat hébreu.

    #IsraelFrance