#katie_bouman

  • La photo du trou noir M87 est passée en HD et c’est magnifique | Le HuffPost
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-photo-du-trou-noir-m87-est-passee-en-hd-et-cest-magnifique_fr_605b
    https://www.youtube.com/watch?v=ESjLYt5TOEs

    Les astronomes de l’Observatoire européen austral (ESO) ont publié une nouvelle image de M87, le premier trou noir jamais pris en photo.

    L’image est majestueuse, elle pourrait être tirée du film de science-fiction Interstellar. Les astronomes de l’Observatoire européen austral ont publié ce mercredi 24 mars une nouvelle photographie du trou noir super massif M87, surnommé Powehi. Elle présente un niveau de détails inédit, comme vous pouvez le constater dans la vidéo en tête de cet article.

    M87 avait été photographié une première fois en 2019 par le réseau de télescopes de l’Event Horizon Telescope (EHT). C’était la première preuve directe de l’existence de trous noirs. L’image obtenue était alors assez floue. Les astronomes ont alors cherché à obtenir de nouveaux détails en analysant des photographies sous lumière polarisée.

    À l’aide de cette technique, les astronomes ont pu matérialiser à l’image la présence des champs magnétiques de M87. Grâce à ces champs, expliquent les chercheurs de l’ESO, les trous noirs parviennent à expulser dans l’espace de gigantesques jets de matière malgré leur force de gravité extrême.

  • Katie Bouman: The woman behind the first black hole image - BBC News
    https://www.bbc.com/news/science-environment-47891902

    A 29-year-old computer scientist has earned plaudits worldwide for helping develop the algorithm that created the first-ever image of a black hole.

    Katie Bouman led development of a computer program that made the breakthrough image possible.

    The remarkable photo, showing a halo of dust and gas 500 million trillion km from Earth, was released on Wednesday.

    For Dr Bouman, its creation was the realisation of an endeavour previously thought impossible.

    Excitedly bracing herself for the groundbreaking moment, Dr Bouman was pictured loading the image on her laptop.

    “Watching in disbelief as the first image I ever made of a black hole was in the process of being reconstructed,” she wrote in the caption to the Facebook post.

    She started making the algorithm three years ago while she was a graduate student at the Massachusetts Institute of Technology (MIT).

    There, she led the project, assisted by a team from MIT’s Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory, the Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics and the MIT Haystack Observatory.
    Skip Facebook post by Katie
    Report

    End of Facebook post by Katie

    The black hole image, captured by the Event Horizon Telescope (EHT) - a network of eight linked telescopes - was rendered by Dr Bouman’s algorithm.

    But Dr Bouman, now an assistant professor of computing and mathematical sciences at the California Institute of Technology, insisted the team that helped her deserves equal credit.

    Taking the temperature of black holes
    Hawking: Black holes store information
    Dozen black holes at galactic centre

    The effort to capture the image, using telescopes in locations ranging from Antarctica to Chile, involved a team of more than 200 scientists.

    “No one of us could’ve done it alone,” she told CNN. “It came together because of lots of different people from many different backgrounds.”

    No single telescope is powerful enough to capture the black hole, so a network of eight was set up to so do using a technique called interferometry.

    The data they captured was stored on hundreds of hard drives that were flown to central processing centres in Boston, US, and Bonn, Germany.

    Dr Bouman’s method of processing this raw data was said to be instrumental in the creation of the striking image.

    She spearheaded a testing process whereby multiple algorithms with “different assumptions built into them” attempted to recover a photo from the data.

    The results of the algorithms were then analysed by four separate teams to build confidence in the veracity of their findings.

    “We’re a melting pot of astronomers, physicists, mathematicians and engineers, and that’s what it took to achieve something once thought impossible,” Dr Bouman says.

    #Trou_noir #Informatique #Femmes #Katie_Bouman

  • Katie Bouman - Insolite : la 1ère photo d’un trou noir s’est affichée sur un MacBook Pro
    https://www.mac4ever.com/actu/142719_insolite-la-1ere-photo-d-un-trou-noir-s-est-affichee-sur-un-macbook

    Hier, la première photographie d’un trou noir était dévoilée sur le net, créant le buzz très rapidement. En effet, le cliché est présenté comme une avancée scientifique majeure, dépassant le seul domaine de l’astronomie. Longtemps considérée comme impossible à réaliser, l’opération a demandé des années de préparations, huit radiotelescopes coordonnés à travers le monde et un soupçon de bonnes conditions.

    Au-delà du projet Event Horizon Telescope, des 200 chercheurs mobilisés et des moyens techniques mis en œuvre, c’est un simple MacBook Pro d’une jeune diplômée du MIT, qui a affiché en tout premier cette image du trou noir super massif, situé dans la galaxie M87, à 55 millions d’années lumière de la Terre.

    Image Katie Bouman

    Embauchée il y deux ans, Katie Bouman a mis au point un algorithme qui a permis de combiner tous les clichés pris -en avril 2017- en un seul. Finalement, la photo ci-dessus a pu être prise lorsque l’image définitive du trou noir est enfin apparue sur l’écran de son MacBook Pro.

    Pour la petite histoire, ce sont 5 pétaoctets de données enregistrées par les huit observatoires, qui ont été nécessaires pour dévoiler ce trou noir. Cette masse de données a été impossible à transférer numériquement vers le laboratoire où travaillait Katie Bouman et a du faire l’objet d’un transport spécial, pour acheminer les quelques 500Kg de disques durs.

    #Féminisme #Informatique #Trou_noir #Katie_Bouman

  • Katie Bouman -> Première image d’un trou noir : Une ex-étudiante du MIT héroïne du Web
    https://www.20minutes.fr/sciences/2494095-20190411-premiere-image-trou-noir-ex-etudiante-mit-heroine-web

    Euh, pas héroîne du web, de la science !!! Redonnons lui sa véritable place.

    ASTRONOMIE Katie Bouman était en master quand elle a conçu l’un des algorithmes qui a permis d’obtenir cette image historique

    Katie Bouman a joué un rôle central pour obtenir la première image d’un trou noir alors qu’elle était encore étudiante au MIT.
    Katie Bouman a joué un rôle central pour obtenir la première image d’un trou noir alors qu’elle était encore étudiante au MIT. — MIT

    L’oeil de Sauron ou un donut galactique, chacun y verra ce qu’il veut. Mais une chose est sûre : même si elle est floue, la première image d’un trou noir (ou plutôt de sa silhouette), dévoilée mercredi, marquera l’histoire de l’astronomie. Et si le projet international de l’Event Horizon Telescope (EHT) a mobilisé 200 chercheurs et huit télescopes dans le monde entier, un algorithme a joué un rôle central pour combiner les pièces du puzzle en une image. Il a été développé il y a trois ans par Katie Bouman, étudiante en master d’informatique au MIT à l’époque. Alors que le rôle des femmes dans les sciences n’a souvent pas été reconnu à sa juste valeur, la contribution de l’ancienne étudiante, qui doit avoir, selon nos calculs, 29 ou 30 ans, a été largement saluée sur Twitter.

    La jeune femme, qui a depuis terminé sa thèse, a publié sur sa page Facebook une photo du moment où elle a vu pour la première fois l’image reconstituée, et l’image a fait le tour du Web.

    Le MIT a également publié une photo de la chercheuse posant devant une cinquantaine de disques durs contenant un échantillon des données mesurées par les radiotélescopes pointés sur le trou noir géant au cœur de la galaxie M87. L’image évoque la photo de Margaret Hamilton à côté de la pile gigantesque du code informatique qu’elle avait écrit pour la mission Apollo.

    Pour l’anecdote, les données mesurées par les satellites du projet EHT étaient tellement volumineuses qu’elles ne pouvaient pas être transmises par Internet : une demi-tonne de disques durs contenant 5 petaoctets (5.000 To ou 5 millions de Go) a été envoyée à l’observatoire Haystack du MIT par avion.
    Deviner les portions manquantes de l’image
    Sur cette première image historique d’un trou noir, on peut observer le disque d’accrétion autour du trou noir au centre de la galaxie M87.
    Sur cette première image historique d’un trou noir, on peut observer le disque d’accrétion autour du trou noir au centre de la galaxie M87. - EHT

    « Comment photographier un trou noir ? » Katie Bouman a expliqué le fonctionnement de son approche lors d’une présentation TEDx en 2017. Les huit radiotélescopes (eux-mêmes constitués de plusieurs dizaines d’antennes) couvrent la surface entière du globe, du Chili à Hawaï, en passant par la France et l’Antarctique. En les synchronisant, les chercheurs disposent ainsi d’un télescope virtuel du diamètre de la Terre. Le problème, c’est qu’il n’y a pas assez d’antennes : en quatre jours, les astronomes n’ont donc pu observer que quelques pièces du puzzle. C’est là qu’intervient l’algorithme de l’ex-étudiante.

    A partir des fragments observés, l’algorithme, pour faire simple, fait le tri dans les parasites et extrapole les zones manquantes. En appliquant des techniques de « machine learning », il s’est entraîné à reconstituer des milliers d’images du quotidien puis a été appliqué à l’image parcellaire du trou noir, sans être influencé par les modèles physiques théoriques. La prouesse a permis de confirmer des prédictions faites par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale. Un petit pas pour l’informatique, mais un bond de géant pour l’astronomie et la physique.

    #Féminisme #Informatique #Trou_noir #Katie_Bouman