#l'état_de_droit

  • #l'état_de_droit, ça commence à bien faire !
    Préparation d’artillerie lourde lancée par Ch. Castaner, relayée par Le Figaro daté du 31/01/19 (récupéré en école d’ingé…) avec sa une barrée sur toute la largeur d’un pouvoir face au casse-tête du retour des djihadistes, suivie (en p. 2 et 4, on ne peut quand même pas se permettre de sacrifier les "belles pages", les impairs, plus rémunératrices, quand on a 2 annonceurs qui veulent se les offrir…) de deux pleines pages sur ce seul sujet.

    Extrait de…
    L’éditorial du Figaro : « Retour impensable »
    … dont la suite est sous #paywall
    avec dans la version papier un titre volant :

    La situation impose de sortir du cadre légal

    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2019/01/30/31002-20190130ARTFIG00339-l-editorial-du-figaro-retour-impensable.php

    Ils étaient français, mais ils sont devenus djihadistes. Ils voulaient, c’étaient leurs termes, « mettre la France à genoux ». Ils ont rejoint l’Irak ou la Syrie pour faire flotter sur le monde le drapeau noir du califat. Frères en crime de ceux qui, depuis 2015, ont fait, sur notre sol, plus de 250 victimes. « Soldats » de l’État islamique, ils ont perdu leur bataille, pas leur guerre. Le djihadisme est patient mais tenace, il sait s’adapter à des situations mouvantes. On voudrait pourtant que ces bourreaux ou leurs complices bénéficient d’un trésor qu’ils ont combattu de toutes leurs forces : l’État de droit. Ils ont joué de notre pusillanimité, ils brandiront demain les principes qu’ils voulaient réduire en cendres. Ces droits nous exposent autant qu’ils les protègent.

    • Combattants illégaux qui ne seraient pas des prisonniers de guerre protégés par les textes nationaux et internationaux… Comme absolument toujours, il suffisait d’attendre un peu pour que « la France » importe sans trop se casser le bonbon les « débats » débilitants et fascisants des États-Unis. Tout ça au nom de « nos valeurs » évidemment (et dans le journal gaulliste tant qu’à faire).

      Pour le thème connexe « Guantanamo », je rappelle que Dupont-Aignan avait déjà lancé le thème du bagne de Cayenne en 2014. Ça ne saurait traîner avant de (re-)devenir un thème de débat mainstream.