• Le Gvt relance sa réforme de l’assurance chômage pour économiser 1,3 milliard sur le dos des victimes de la crise sanitaire et sociale.

    Casser les droits sociaux, ce n’est pas de gauche, pas plus que ne l’est Emmanuel Macron. Quelle indignité ! #La_honte !

    #Elisabeth_Borne #femme_de_gauche #barrage_mal_barré

    https://seenthis.net/messages/904006

  • Le #Conseil_d’État rejette les #recours contre l’arrêté fixant les #frais_d’inscription dans l’enseignement supérieur

    Saisi pour se prononcer sur les frais d’inscription dans l’#enseignement_supérieur public, le Conseil d’État juge qu’ils ne s’opposent pas à « l’#exigence_constitutionnelle de #gratuité » qui vise à assurer l’égal accès à l’instruction. Il précise en outre que cette exigence ne s’applique que pour les formations préparant à des #diplômes_nationaux.

    Plusieurs associations, syndicats étudiants et requérants individuels ont demandé au Conseil d’État d’annuler l’arrêté interministériel du 19 avril 2019 qui fixe les droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur et prévoit pour les étudiants étrangers « en mobilité internationale » un montant différent de celui payé par les étudiants français, européens ou déjà résidents en France.

    Avant de se prononcer sur ce recours, le Conseil d’État a transmis une question prioritaire de constitutionnalité au #Conseil_constitutionnel.

    La Constitution exige la gratuité de l’#enseignement_supérieur_public, mais des #droits_d’inscription modiques peuvent être demandés

    Le 11 octobre 2019 , le Conseil constitutionnel a déduit une exigence constitutionnelle de gratuité de l’enseignement supérieur public du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, qui prévoit l’égal accès à l’instruction et l’organisation par l’État de l’enseignement public gratuit. Il a toutefois précisé que des droits d’inscription modiques pouvaient être perçus en tenant compte, le cas échéant, des capacités financières des étudiants. Enfin, le Conseil constitutionnel a laissé au Conseil d’État le soin de contrôler le #montant des frais d’inscription fixés par les ministres au regard de ces exigences.

    Le Conseil constitutionnel n’ayant, en revanche, pas précisé si cette exigence de gratuité pouvait bénéficier à tout étudiant étranger, y compris à ceux venus en France dans le seul but d’y faire leurs études, le Conseil d’État ne se prononce pas sur ce point dans sa décision de ce jour.

    Les frais d’inscription contestés ne font pas obstacle à l’#égal_accès_à_l’instruction, compte tenu notamment des aides et exonérations destinées aux étudiants

    Le Conseil d’État précise que l’exigence de gratuité s’applique à l’enseignement supérieur public pour les formations préparant aux diplômes nationaux (licence, master, doctorat…) mais pas aux diplômes propres délivrés par les établissements de façon autonome ni aux titres d’ingénieur diplômé délivrés par les écoles d’ingénieurs.

    Par ailleurs, il juge que le caractère #modique des droits d’inscription s’apprécie en tenant compte du coût des formations et de l’ensemble des dispositifs d’exonération et d’aides destinés aux étudiants, afin de garantir l’égal accès à l’instruction.

    S’agissant des étudiants « en mobilité internationale », le Conseil d’État estime que les droits d’inscription fixés par l’arrêté attaqué, qui peuvent représenter 30 % voire 40 % du coût de la formation, ne font pas obstacle à l’égal accès à l’instruction, compte tenu des exonérations et aides susceptibles de bénéficier à ces étudiants. Ces droits d’inscription respectent donc l’exigence rappelée par le Conseil constitutionnel, à supposer que ces étudiants puissent s’en prévaloir.

    Les #étudiants_étrangers « en #mobilité_internationale » ne sont pas dans la même situation que ceux destinés à s’établir en France

    Enfin, le Conseil d’État juge que des étudiants « en mobilité internationale », venus en France spécialement pour s’y former, ne sont pas dans la même situation que des étudiants ayant, quelle que soit leur origine géographique, vocation à être durablement établis sur le territoire national. Il valide donc la possibilité de prévoir pour ceux-ci des frais d’inscription différents.

    https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-conseil-d-etat-rejette-les-recours-contre-l-arrete-fixant-les-frais-
    #taxes_universitaires #France #ESR #Bienvenue_en_France

    La décision :
    https://www.conseil-etat.fr/ressources/decisions-contentieuses/dernieres-decisions-importantes/conseil-d-etat-1er-juillet-2020-arrete-fixant-les-frais-d-inscription-d

    Métaliste sur la question de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers :
    https://seenthis.net/messages/739889

    • L’Université à bout de souffle

      Après la loi ORE en 2018, le décret « Bienvenue en France » et l’augmentation des frais d’inscription pour une partie des étudiants étrangers hors-UE en 2019, l’année universitaire qui vient de s’achever a vu une nouvelle réforme menacer les principes fondateurs de l’Université française. Le projet de loi LPPR, ou Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, est un texte qui propose, en principe, une évolution du budget de la recherche jusqu’en 2030. Dans les faits, la LPPR s’accompagne également de plusieurs mesures vivement contestées par la communauté scientifique : des « CDI de mission » (contrats appelés à se terminer à la fin d’un projet de recherche), des tenures tracks (recrutement accru de professeurs assistants temporaires), ou encore le renforcement d’un système de financement de la recherche basé sur des appels à projets et des évaluations prospectives.

      Maître de conférence, chercheur en Études cinématographiques à l’Université Paris Sorbonne Nouvelle depuis 2006 et codirecteur du Master Cinéma et Audiovisuel depuis 2019, Antoine Gaudin est en première ligne face à cette nouvelle mesure qui menace le monde, déjà fragile, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nous avons voulu nous entretenir longuement avec lui pour faire le point sur les conséquences de la LPPR sur son travail, sur les dernières réformes du quinquennat Macron à l’encontre de l’Université, mais aussi sur les formes possibles de contestation.

      (...)

      À partir du moment où vous avez au pouvoir des gens qui nomment « Bienvenue en France » une mesure ouvertement xénophobe, une mesure qui multiplie par quinze (!) les frais d’inscription pour les étudiants étrangers hors Union Européenne, sans que cette hausse, délirante, ne soit assortie d’aucun avantage par rapport à leurs camarades étudiants français ou européens (ce qui constitue d’ailleurs un cas de discrimination de l’accès à un service public basée sur l’origine géographique), à partir du moment où vous avez au pouvoir des gens qui tordent le langage pour lui faire signifier tout simplement l’inverse ce qui est, vous n’êtes pas simplement face à la pratique de l’enrobage flatteur constituant le support traditionnel de la communication politique. À ce niveau-là, vous avez basculé dans un au-delà de la raison, que l’on appelle parfois post-vérité, que des responsables politiques de haut rang devraient s’interdire d’utiliser, et que des médias critiques et indépendants devraient dénoncer, étant donné le danger qu’il représente pour la démocratie.

      (...)

      Faisons ici un peu d’anticipation. La première évolution possible serait la diminution des effectifs étudiants, qui permettrait aux universités de fonctionner malgré la pénurie de personnels. On en a déjà un peu pris le chemin avec la loi ORE de 2018, aussi nommée Parcoursup, qui a instauré le principe de la sélection à l’entrée de l’Université. Avec la fin d’un accès de droit à l’Université pour tous les bacheliers, on laisse un certain nombre de jeunes gens sur le carreau, en les empêchant d’accéder à un niveau d’études dans lequel ils auraient pu éventuellement se révéler. L’autre solution, pour pouvoir continuer à accueillir l’essentiel d’une classe d’âge chaque année, ce serait l’augmentation du coût des études, c’est-à-dire des frais d’inscription, afin de permettre aux universités devenues « autonomes » d’opérer les recrutements indispensables à un fonctionnement à peu près normal. On sait d’ailleurs, grâce aux MacronLeaks, que c’est globalement cela, le projet à terme, et que la multiplication par quinze des frais d’inscription des étudiants étrangers n’est qu’une façon d’amener ce qui sera sans doute la prochaine grande réforme de l’Université, si jamais la LPPR passe, c’est-à-dire la même hausse des frais d’inscription pour l’ensemble des étudiants. La plupart devront donc souscrire des emprunts bancaires pour faire face au coût de leurs études, ce qui signifie qu’ils passeront plusieurs années, au début de leur vie professionnelle, à rembourser un crédit.

      Bref, l’enseignement supérieur va sans doute à terme se transformer complètement en marché, et les étudiants en entrepreneurs d’eux-mêmes, dans un univers concurrentiel qui les forcera à rationaliser leurs parcours (adieu l’idée de se réorienter, de chercher sa voie, de se cultiver avant tout), afin d’être immédiatement « employables » dans la grande machine économique, et donc de ne pas trop pâtir de leur dette à rembourser. L’idée de l’Université, non seulement comme espace d’apprentissage et d’insertion professionnelle, mais surtout comme espace pour former des citoyens conscients, critiques et émancipés, prendrait alors un nouveau plomb dans l’aile. Quand bien même ce très probable scénario-catastrophe serait finalement abandonné au profit d’une plus grande sélection à l’entrée des facs, ou bien au profit d’une dégradation continue des conditions d’accueil et d’accompagnement, la LPPR nous fait foncer tête baissée vers une nouvelle remise en cause de l’accès à tous à des études gratuites de qualité. Si j’étais étudiant, je m’en inquiéterais et je refuserais cette perspective qui, associée aux réformes des retraites et de l’assurance-chômage, notamment, prépare un avenir bien sombre, où l’autonomie vis-à-vis des mécanismes tout-puissants du marché sera fortement réduite. Ce monde que nos dirigeants politiques sont en train de mettre en place pour eux, il faut que les étudiants disent maintenant, nettement et massivement, s’ils l’acceptent ou le refusent. Après, ce sera trop tard, car hélas on ne revient quasiment jamais sur des réformes de régression sociale une fois qu’elles ont été adoptées.

      https://www.critikat.com/panorama/entretien/luniversite-a-bout-de-souffle

    • Le Conseil d’État permet au gouvernement de fermer l’université

      Ce mercredi 1er juillet, le Conseil d’État a rendu sa décision concernant les contestations portées contre l’arrêté du 19 avril 2019 relatif aux droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur relevant du ministère chargé de l’enseignement supérieur.

      Cette décision procède d’une véritable réécriture de la décision du Conseil constitutionnel du 11 octobre 2019 qui était venu consacrer, sur le fondement du treizième alinéa du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, l’exigence constitutionnelle de gratuité de l’accès à l’enseignement supérieur public, avec la perception de droits d’inscription modiques en tenant compte, le cas échéant, des capacités financières des étudiant·es.

      S’affranchissant des garde-fous érigés par les juges constitutionnel·les, le Conseil d’État a écarté toute possibilité de prise en compte de la capacité financière des étudiant·es, en estimant que le caractère modique des frais d’inscription exigés des usagèr·es suivant des formations dans l’enseignement supérieur public en vue de l’obtention de diplômes nationaux doit être apprécié au regard du coût de ces formations.

      Constatant que le « coût annuel moyen » de la formation suivie par un·e étudiant·e en vue de l’obtention d’un diplôme de licence, de master, de doctorat ou d’un titre d’ingénieur·e diplômé·e est évalué à la somme de 10 210 euros par la Cour des comptes, dans son rapport sur les droits d’inscription dans l’enseignement supérieur public de novembre 2018, et à la somme de 9 660 euros par le rapport d’information de l’Assemblée nationale sur l’accueil des étudiant·es extra-européen·nes en France du 13 mars 2019, le Conseil d’État va ainsi s’employer à vider entièrement de sa substance le principe de gratuité dégagé par le Conseil constitutionnel.

      Or, ce montant ne reflète pas la réalité des coûts de formations des différentes filières à l’université. Puisque que la Cour des comptes retient que le coût global d’une formation en santé (médecine, pharmacie, PACES) est de 3 307 euros et représente, en science humaines et sociales, 2 736 euros en licence et 3 882 en masters, les frais appliqués par Bienvenue en France (2 770 euros en Licence, 3 770 euros en Master) conduisent de facto à faire supporter aux étudiant·es étrangèr·es l’intégralité du coût global de leurs formations.

      Eu égard à la fois à la part du coût des formations susceptible d’être mise à la charge des étudiant·es étrangèr·es et aux dispositifs d’aides et d’exonération de ces frais dont peuvent bénéficier ces étudiant·es, le Conseil d’État, sans rechercher si les exigences de gratuité peuvent être utilement invoquées par les étudiant·es étrangèr·es, considère que les montants des droits d’inscription susceptibles d’être effectivement à leur charge ne font pas, par eux-mêmes, obstacle à un égal accès à l’instruction et ne contreviennent pas aux exigences découlant du treizième alinéa du Préambule de la Constitution de 1946.

      Cette approche scandaleuse du Conseil d’État revient donc à soutenir que 2 770 en licence et que 3 770 euros de frais d’inscription est une somme « modique » dès lors que les montants des frais d’inscription à la charge des étudiant·es extra-européen·nes représenteraient près de 30% du coût de la formation dispensée en ce qui concerne le diplôme national de la licence, près de 40% s’agissant du master seraient donc modiques.

      Pour justifier sa décision, le Conseil d’État retient également des dispositifs d’aides et d’exonération des frais d’inscription qui sont accessibles aux étudiant·es étrangèr·es. Or, le mécanisme d’exonération des frais d’inscription ne concerne que 10% des étudiant·es non-boursièr·es (étrangèr·es et français·es) de chaque établissement et, en l’absence de compensation par le ministère de l’enseignement supérieur et la recherche, les établissements vont progressivement restreindre, voire supprimer, l’accès à ce dispositif.

      Concernant les dispositifs d’aides, l’argument est d’autant plus pernicieux que le nombre de bourses du gouvernement français attribué aux étudiant·es étrangèr·es est extrêmement faible, rapporté au nombre d’étudiant·es concerné·es. De même, les bourses nationales des pays d’origine n’existent pas toujours, et lorsqu’elles existent les montants et les critères d’attribution sont très divers à tel point qu’il est presque impossible de calculer une moyenne réaliste des revenus des bourses et aides nationales que peuvent toucher ces étudiant·es extra-européen·nes.

      Le Conseil d’État feint d’ignorer que nonobstant ces dispositifs d’aides, les étudiant·es étrangèr·es doivent également s’acquitter de frais supplémentaires en lien avec leur inscription (frais de visas, frais de transport pour venir en France) mais surtout sont tenus de justifier des ressources mensuelles d’un montant de 615€ par mois pour l’obtention et le renouvellement des visas.

      Enfin, reprenant sa jurisprudence classique, le Conseil d’État a ainsi écarté les argumentaires relatifs au principe d’égalité entre les usagèr·es du service public.

      Ainsi, le Conseil d’État a également considéré qu’il était loisible aux ministres de fixer les montants des frais d’inscription applicables aux étudiant·es inscrit·es dans les établissements publics d’enseignement supérieur en vue de la préparation d’un diplôme national ou d’un titre d’ingénieur·e diplômé·e en distinguant la situation, d’une part, des étudiant·es ayant, quelle que soit leur origine géographique, vocation à être durablement établi·es sur le territoire national, et d’autre part, des étudiant·es venu·es en France spécialement pour s’y former.

      Selon le Conseil d’État, la différence de traitement qui en résulte concernant les montants de frais d’inscription est en rapport avec cette différence de situation et n’est pas manifestement disproportionnée au regard de l’objectif poursuivi de formation de la population appelée à contribuer à la vie économique, sociale, scientifique et culturelle de la Nation et à son développement.

      La démarche du Conseil d’État permet ainsi de valider la position du gouvernement subordonnant le paiement de ces frais différenciés aux seuls étudiant·es étrangèr·es disposant d’une résidence fiscale inférieure à deux ans en France.

      Or, on peut difficilement soutenir par exemple qu’un·e étudiant·e étrangèr·e, qui après avoir obtenu son diplôme de master, entreprend sous couvert d’une autorisation provisoire de séjour d’un an de s’insérer professionnellement en France, n’a pas vocation à être durablement établi·e sur le territoire national ou soit considéré comme n’apportant aucune contribution à la vie économique, sociale, scientifique et culturelle de la Nation et à son développement.

      Le Conseil d’État laisse apparaître une pointe de nationalisme primaire dans cette décision et démontre une parfaite méconnaissance de l’apport des étudiant·es étrangèr·es pour l’économie française. Pour rappel, selon étude menée par l’institut BVA pour Campus France, publiée le mercredi 26 novembre 2014, les étudiant·es étrangèr·es coûtent 3 milliards d’euros et en rapportent 4,65 milliard d’euros à l’État français chaque année soit un bénéfice net de 1,6 milliard d’euros pour l’État français.

      Au-delà des seul·es étudiant·es extra-européen·nes, cette décision du Conseil d’État vient également s’attaquer aux principes fondateurs de l’enseignement supérieur public.

      Ainsi, il est surprenant de constater que le Conseil d’État a jugé utile d’exclure d’office les diplômes d’établissement délivrés en application de l’article L. 613-2 du code de l’éducation ou les titres d’ingénieur diplômé du bénéficie principe d’égal accès à l’instruction et l’exigence constitutionnelle de gratuité alors que le Conseil constitutionnel dans sa décision 11 octobre 2019 avait considéré l’exigence constitutionnelle de gratuité s’applique à l’enseignement supérieur public sans aucune exclusion.

      Le Conseil d’État épouse ici sans aucune justification juridique, la thèse soutenue par la Conférence des présidents d’université (CPU) qui encourage cette pratique tendant à favoriser la multiplication de ces diplômes d’établissement, dont les frais d’inscription échappent à tout contrôle législatif, réglementaire et désormais constitutionnel.

      Le point le plus contestable et dangereux de cette décision résulte de la volonté du Conseil d’État d’apprécier le caractère modique des frais d’inscription exigés des usagèr·es suivant des formations dans l’enseignement supérieur public en vue de l’obtention de diplômes nationaux au regard du coût de ces formations alors que le Conseil constitutionnel avait considéré que cette appréciation devait se faire le cas échéant sur les capacités financières des étudiant·es.

      Cette approche du Conseil d’État représente une grave entaille dans le principe de gratuité dégagé par le Conseil constitutionnel.

      Ainsi, si des frais d’inscription à la charge des étudiant·es étrangèr·es représentant près de 30% du coût de la formation dispensée en ce qui concerne le diplôme national de la licence, près de 40% s’agissant du master, alors qu’il s’agit d’un montant 2770€ et 3770€ respectivement, doivent être considéré comme modiques, les juges du Palais Royal ouvre ainsi la voie à une augmentation drastique et généralisée des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur pour l’ensemble des étudiant·es.

      Dans la mesure où cette hausse est jugée conforme à l’exigence constitutionnelle de gratuité, rien n’empêchera les prochains gouvernements d’envisager une telle hausse sans avoir à craindre une censure des juges, visiblement enfermé·es dans leur Palais Royal.

      Alors que le mécanisme d’exonération des frais d’inscription par les établissements ne concerne 10% des étudiant·es non-boursièr·es et que les bourses sur critères sociaux ne concerne que 24 à 27% des étudiant·es, ce choix de Conseil d’État accentuera à l’avenir une polarisation du public pouvant accéder à l’enseignement supérieur, entre d’un côté les boursièr·es bénéficiant des aides de l’État et de l’autre les étudiant·es issu·es de familles aisés. Entre les deux, les étudiant·es provenant de foyer appartenant à la classe dite moyenne devront s’acquitter de ces frais, le cas échéant par l’endettement, ce qui aggravera encore la précarité étudiante.

      Cet échec juridique ne doit toutefois pas signifier la fin du combat. L’inutilité et les méfaits de cette réforme inégalitaire et xénophobe ne sont plus à démontrer. Elle n’est hélas pas isolée. Elle s’insère dans une série de politiques iniques, qui s’attaquent au service public de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis des années, et dont le projet de LPPR est un prolongement morbide.

      Ensemble, continuons notre lutte pour une université publique, gratuite, émancipatrice et ouverte pour tou·tes !

      Illustration en une : photographie prise lors de la manifestation du 1er décembre 2018 contre « Bienvenue en France ».

      https://universiteouverte.org/2020/07/03/le-conseil-detat-permet-au-gouvernement-de-fermer-luniversite

    • Validation du plan “Bienvenue en France” : le Conseil d’Etat enterre l’#égalité entre étudiant·es

      Ce mercredi 1er juillet, le Conseil d’Etat a rendu sa décision en réécrivant totalement la décision du Conseil constitutionnel concernant le recours intenté par : UNEF, ASEPEF (Association des Étudiants Péruviens en France), FESSEF (Fédération des Étudiants Stagiaires et Sénégalais de France), AJGF (Association des Jeunes Guinéens de France), ADEEF (Association Des Etudiants Egyptiens en France), SNESUP-FSU, FERC CGT, FERC Sup, Solidaires Étudiant•e•s et FO ESR contre le plan “Bienvenue en France” et la multiplication par 15 des frais d’inscription pour les étudiant•e•s non-européen-ne-s.
      De 30% à 40% des coûts globaux de formations soit 4000 euros : une somme modique selon le Conseil d’Etat…

      Le Conseil d’Etat décide de considérer que 3 770 euros de frais d’inscription est une somme “modique” puisque cela ne concernerait qu’un tiers du coût de la formation par étudiant-e et par an. Pour estimer ce coût, il est établi un calcul généraliste visant à diviser le budget total de la formation (10 210 euros selon la cours des comptes, 9 660 euros selon un rapport de l’assemblée nationale) par le nombre d’étudiant•e•s, hors les formations ont des coûts très différents entre elles.Cette évaluation des coûts de formations n’est ni fine, ni précise puisqu’elle ne va pas dans le détail des formations et dans ce qui constitue ces coûts. De plus, par ce choix, le Conseil d’Etat réécrit le principe établit par le Conseil Constitutionnel qui préconis e de se baser sur l’étudiant•e et non pas sur le coût de la formation : le cout doit rester modique pour l’étuidant.es et non ramené au coût global de la formation.
      Des frais d’inscription qui peuvent être différenciés entre étranger•e•s et français•e•s …

      Le Conseil d’Etat entérine également dans sa décision le fait de pouvoir appliquer des frais différenciés entre étranger•e•s et français•e•s. Il met en avant que le système des bourses accordées par le pays d’origine et la possibilité d’exonération de 10% des étudiant•e•s non-boursier•ère•s par les établissements laisse la possibilité de prendre en considération la situation financière personnelle des étudiant•e•s. Cependant, cet argument est pernicieux. Les bourses nationales des pays d’origine n’existent pas toujours, et lorsqu’elles existent les montants et les critères d’attribution sont très divers à tel point qu’il est presque impossible de calculer une moyenne réaliste des revenus des bourses et aides nationales que peuvent toucher les étudiant•e•s étranger•ère•s.
      A l’absence d’aides s’ajoute aussi des frais supplémentaires, qui, s’ils ne concernent pas directement l’ESR, sont des frais connexes dont on ne peut se passer pour être étudiant•e : frais de visas, frais de transport pour venir en France, obligation de justifier de 615 euros de ressources mensuelles pour l’obtention et le renouvellement des visas ou encore restriction du travail salarié entre 50% et 60% du temps plein.
      … mais surtout une possibilité de sélection par l’argent pour tou•te•s entérinée !

      Enfin, cette décision participe à la dislocation de nos acquis sociaux que le Conseil d’Etat acte aujourd’hui . En effet, le recours ne concerne pas seulement les étudiant•e•s étranger•ère•s, mais tous les étudiant.es en la question du conditionnantement de l’accès à l’enseignement supérieur au paiement d’une somme d’argent importante.
      Ce sont tous les frais exorbitants mis en place dans certaines écoles, qui sont ainsi considérés comme ne faisant pas obstacle à l’accès à l’enseignement supérieur : à terme, tous tout le monde les étudiant.es peut pourrait avoir à payer environ 4000 euros car c’est modique !
      Enfin, de par sa décision, le Conseil d’Etat accepte de reconnaître que le service public et l’accès àl’enseignement supérieur national n’est plus ouvert à toutes et tous peut être conditionné au paiement de frais d’inscription élevés. A travers cette décision, c’est notre modèle social qui est remis en cause puisque le Conseil d’Etat prend acte du fait que l’accès à un service public aussi indispensable à l’individu qu’à la collectivité qu’est l’enseignement supérieur peut être conditionné au paiement de sommes d’argent importante ; il entérine ainsi la possibilité de sélection par l’argent dans l’accès à l’enseignement supérieur.

      https://academia.hypotheses.org/25156

      Lien vers la motion intersyndicale :
      https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/793/files/2020/07/FI-EE-CP-D%C3%A9faite-CE-vf.pdf

    • Bienvenue en France pour qui ? Le Conseil d’État, les #droits_constitutionnels et les #droits_étudiants

      La nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public
      gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat.
      Préambule de la #Constitution de 1946,
      intégré au préambule de la Constitution de 1958.

      Hier a été rendue une décision très attendue du Conseil d’État qui statuait sur les frais d’inscription dans l’enseignement supérieur public, tels que fixés par l’arrêté du 19 avril 2019 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038396885&categorieLien=id). Cet arrêt suscite une immense indignation, et elle est justifiée.

      Cet arrêt est le fruit d’une multitude de recours individuels et associatifs (Ligue des droits de l’homme, Unef, CGT FERC Sup, SNESUP, FO ESR, …), rappelée par l’avocat Juan Prosper.

      https://www.youtube.com/watch?v=lsfdzYkSgkc&feature=emb_logo

      Reprenons les choses dans l’ordre : il était très tentant, le 11 octobre 2019, de se réjouir de la décision du Conseil constitutionnel qui, saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité, rappelait que le 13e alinéa du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 – selon lequel « La Nation garantit l’égal accès […] de l’adulte à l’instruction [et] L’organisation de l’enseignement public gratuit […] à tous les degrés est un devoir de l’État » — s’appliquait aussi à l’enseignement supérieur public.

      "Dans sa décision de ce vendredi 11 octobre 2019 (https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2019/2019809QPC.htm), le Conseil constitutionnel confirme que la gratuité de l’enseignement supérieur est un principe constitutionnel, distinct du principe de l’égal accès, et qu’il implique que les droits d’inscription demeurent « modiques ». Dans son considérant n°6, le Conseil constitutionnel rappelle qu’« il résulte de la combinaison de ces dispositions que l’exigence constitutionnelle de gratuité s’applique à l’enseignement supérieur public. Cette exigence ne fait pas obstacle, pour ce degré d’enseignement, à ce que des droits d’inscription modiques soient perçus en tenant compte, le cas échéant, des capacités financières des étudiants. »" (Communiqué du collectif défendant la QPC, 11 octobre 2019 ((publié sur Université ouverte, 11 octobre 2019)) : https://universiteouverte.org/2019/10/11/le-conseil-constitutionnel-consacre-le-principe-de-gratuite-de-le)

      En réalité, il est vite apparu que cette décision n’est en rien une courageuse défense du principe de gratuité de l’enseignement supérieur public, mais une véritable démission (https://blogs.mediapart.fr/paul-cassia/blog/131019/frais-d-inscription-des-etudiants-une-gratuite-couteuse) : sous l’apparence du respect du préambule de 1946, le Conseil constitutionnel remet tout simplement au pouvoir réglementaire et à son juge attitré, le Conseil d’État, les clés de l’obligation constitutionnelle de gratuité de l’accès à l’enseignement supérieur public. Le Conseil constitutionnel évince, au passage, le Parlement d’un débat pourtant central, puisqu’il s’agit rien moins que du débat sur l’ouverture et la fermeture de l’accès à l’enseignement supérieur. Toute la discussion s’en trouve déplacée : on passe d’une gratuité solennellement proclamée par le Préambule constitutionnel, sans aucune ambiguïté, à un jeu ouvert d’interprétations, celui consistant à savoir ce qu’il faut entendre, exactement, par caractère « modique » des droits d’inscription.

      Dans sa décision rendue hier, le Conseil d’État a choisi de profiter pleinement de ce pouvoir d’interprétation complaisamment reconnu. Pourtant, le ministère ne lui avait pas facilité la tâche, poussant très loin le bouchon : avec l’arrêté du 19 avril 2019, Frédérique Vidal a non seulement décuplé une part des frais d’inscriptions, n’hésitant pas à les faire monter jusqu’à 2770 euros pour le diplôme national de la licence et 3770 euros pour le diplôme national de master ; mais elle a en outre choisi d’appuyer cette explosion des frais sur une discrimination, entre une catégorie d’étudiant.es désigné.es comme « en mobilité internationale », d’une part, et le reste des étudiant.es, d’autre part.

      Alors le Conseil d’Etat a fait ce qui, depuis son origine, justifie son existence : il a produit un discours juridique un tant soit peu cohérent afin de faire passer un monstre réglementaire pour une bête mesure d’application des textes auxquels le gouvernement est soumis. Cela supposait tout de même du Conseil d’État un vrai tour de force : il a d’abord fallu oser soutenir que des frais d’inscription de plusieurs milliers d’euros ne méconnaissent en rien le « devoir de l’État » de proposer un « enseignement public gratuit » ; il a ensuite fallu oser expliquer en quoi l’application de ces frais aux seul.es étudiant.es dit.es en « mobilité internationale » ne représente pas une atteinte au principe d’égalité entre les usager·es du service public.

      La magie du droit est, précisément, de rendre possible un tel tour de force, pourtant parfaitement contre-intuitif. Ce sont les deux temps de la démonstration du Conseil d’État : dans les paragraphes 13 à 19 pour ce qui concerne l’atteinte au principe de gratuité, et dans les paragraphes 20 à 25 pour ce qui concerne la méconnaissance du principe d’égalité.

      La #gratuité_payante

      C’est sur le premier de ces deux temps que le Conseil d’État était le plus attendu. Dans le monde parallèle du droit, le Conseil constitutionnel avait exécuté le premier pas : ce qui est d’un coût modique est « gratuit »1. Restait au Conseil d’État à faire le second : trois mois de SMIC pour douze mois d’étude en M1, c’est « modique » ; 16 000 euros pour cinq ans d’études, c’est « modique » . Ou, plus précisément, c’est « modique » , et donc c’est « gratuit » .

      Pour en arriver à ce qui n’est rien d’autre qu’un retournement des mots, le Conseil d’État n’a pas exactement fait dans la subtilité : la modicité, explique-t-il, doit s’apprécier de manière relative, à la fois au regard du « coût des formations » et « compte tenu de l’ensemble des dispositions en vertus desquelles les usagers peuvent être exonérés du paiement de ces droits et percevoir des aides ». Reste alors simplement à tricher sur cette double mise en relation, et le tour est joué :

      – s’agissant du coût des formations, le Conseil d’État fait une moyenne générale du coût des formations dans toutes les disciplines, ce qui lui permet de soutenir que les nouveaux frais d’inscription ne correspondent qu’à 30 % du « coût annuel moyen » d’une formation de Licence et à 40 % du « coût annuel moyen » d’une formation de Master. Évidemment, cela n’a aucun sens si l’on veut bien se souvenir des fortes disparités de coût entre les disciplines : un étudiant extra-européen s’inscrivant en licence en SHS s’acquitte désormais de droits d’inscription qui sont supérieurs au coût moyen de sa formation.
      – s’agissant des aides et exonérations, le Conseil d’État fait plus simple encore : il rappelle que ces aides et exonérations sont possibles. Qu’elles soient distribuées ou non, qu’importe : dans les nuages de l’argumentation juridique, le réel n’a aucun intérêt.

      Il est un point, cependant, qui a moins été remarqué, et qui nous semble très important. Au détour d’une phrase de l’arrêt (§19) ainsi que dans le communiqué de presse, le Conseil d’État fait quelque chose de tout à fait inhabituel : un appel du pied au ministère, pour l’avenir. Pour le Conseil d’État, en effet, rien ne permet de dire que l’exigence constitutionnelle de « gratuité » doive bénéficier aux étudiant.es « mobilité internationale » : il n’est pas sûr, explique-t-il, que

      « les exigences découlant du treizième alinéa du Préambule de la Constitution de 1946 [puissent] être utilement invoquées au bénéfice de ces étudiants ».

      Ou comment dire au ministère qu’augmenter encore bien davantage les frais d’inscriptions de ces étudiant·es, ça se tente.

      L’#égalité_discriminatoire

      S’agissant de la seconde question juridique à trancher – l’atteinte au prinicpe d’égalité du fait de la discrimination entre une catégorie d’étudiant·es désigné.es comme « en mobilité internationale », d’une part, et le reste des étudiant·es, d’autre part –, le Conseil d’État ne s’embarrasse pas de nuances : seuls les seconds ont « vocation à être durablement établis sur le territoire national », car les premiers sont seulement « venus en France pour s’y former », sans être « appelés à contribuer à la vie économique, sociale, scientifique et culturelle de la Nation et à son développement ». Voici donc que chaque individu se voit attribuer par l’État une « vocation », à laquelle il se trouve « appelé » : ce déterminisme d’État, fondé sur l’incorporation d’individus dans telle ou telle catégorie juridique, est proprement effrayant. N’y a-t-il donc plus personne au Conseil d’État pour sonner l’alerte quant à la charge de certains mots et de certaines argumentations ? Ironie de l’histoire, la Constitution de 1946 visait justement à combattre un certain régime honni : elle semble définitivement enterrée sous les immondices qu’elle visait à déjouer.

      *

      Une chose est sûre, pour finir : avec cette décision, la boîte de Pandore est désormais ouverte, et presque tous les garde-fous sont tombés. Demain, il suffira donc d’un simple arrêté pour que les frais que l’on impose aujourd’hui aux étudiants « en mobilité internationale » soient étendus à tou.tes. Et il suffira d’une simple loi – une loi modifiant les articles L. 132-1 et L. 132-2 du code de l’éducation – pour que l’on institue des frais du même ordre aux élèves de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire.

      Bref, le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État, dans un impressionnant pas de deux, ont tué l’alinéa 13 du préambule de 1946. Et ils l’ont tué par un simple jeu d’interprétations.

      https://academia.hypotheses.org/25122

  • Suisse : Migros fâche des consommateurs avec des « soupes genrées »
    https://www.rts.ch/info/suisse/10014699-migros-fache-des-consommateurs-avec-des-soupes-genrees-.html

    Migros lance une soupe pour enfants à l’emballage rose pour les filles et bleu pour les garçons. Une différenciation qui choque sur les réseaux sociaux et au-delà. Le distributeur n’en est pas à sa première polémique cet automne.

    Les clients de Migros ont pu découvrir mardi dans l’assortiment du géant orange une soupe « pour les reines du glamour » et une autre « pour les champions ». Deux produits visant les enfants selon leur genre, avec du rose et des légumes pour les filles, et du bleu avec une base de viande pour les garçons.


    Sur le site de Migros et sur les réseaux sociaux, ce lancement a fait bondir de nombreux internautes. « Non vous ne rêvez pas, Migros a réussi à genrer des soupes », écrit par exemple l’administrateur du compte Twitter Pépite sexiste :

    "Je suis atterré par les stéréotypes idiots que vous arrivez à véhiculer sur une simple soupe en sachet. Bleu = garçon = sport & champion. Rose = fille = glamour et beauté. Pathétique. Et en plus la soupe « pour fille » est végan mais pas celle « pour garçon ». C’est minable", réagit un autre internaute.

    La démarche a également choqué plusieurs politiciens, dont l’ancien conseiller national Jean Christophe Schwaab (PS/VD) qui a écrit au distributeur pour demander le retrait des « soupes sexistes », sans succès.
    . . . . . .

    #genre #stéréotypes #bleu #rose #soupe #discrimination #sexisme #enfants #genre #Suisse #cynisme

  • Innovation : En Angleterre, on scanne les sans-abri - Société - lematin.ch
    https://www.lematin.ch/societe/angleterre-scanne-sansabri/story/26072939

    Mais l’application donne surtout accès aux objectifs du SDF. L’un voudra récolter telle somme pour un dépôt de garantie de loyer, un autre pour une formation professionnelle, un dernier pour pouvoir refaire des papiers d’identité. L’utilisateur est donc censé savoir précisément à qui il donne et pourquoi. Il est précisé qu’un travailleur social accompagne les sans-abri et s’assurent qu’ils utilisent l’argent versé comme ils l’ont promis.

    #guerre_aux_pauvres

  • J’aime pas la dépendance des administrations françaises à Google.

    EDIT Liste des sites qui utilisent des scripts externes des #gafa.

    Quand je remplis un formulaire de la CAF et que je dois valider un #captcha fourni par la société Google LLC (ci-après « Google »), sise au 1600 Amphitheatre Parkway, Mountain View, CA 94043, États-Unis et que mes informations leur sont de fait transmises.

    #boycott_google
    #indépendance_des_administrations_françaises
    #internet_pour_le_capitalisme

    (Apparté apprendre en sus que le captcha à images est pour l’apprentissage IA des drônes / #maven)

    cf https://www.lesechos.fr/2018/04/le-mysterieux-projet-maven-divise-google-988207

    • Utilisation de nos Services par une entreprise

      Si vous utilisez nos Services pour le compte d’une entreprise, cette dernière doit accepter les présentes Conditions d’Utilisation. Elle doit en outre dégager de toute responsabilité Google, ses sociétés affiliées, ses agents et ses salariés et les garantir contre toute réclamation, poursuite ou action en justice résultant de ou liée à son utilisation des Services ou faisant suite à une violation des présentes Conditions d’Utilisation, y compris toute responsabilité et charge financière résultant de réclamations, de pertes ou de dommages constatés, de poursuites engagées et de jugements prononcés, et des frais de justice et d’avocat afférents.

      À propos de ces Conditions d’Utilisation

      Nous sommes susceptibles de modifier ces Conditions d’Utilisation ou toute autre condition d’utilisation complémentaire s’appliquant à un Service, par exemple, pour refléter des modifications de la loi ou de nos Services. Nous vous recommandons de consulter régulièrement les Conditions d’Utilisation.

    • Je liste
      service des cartes grises et immatriculation en ligne
      https://ants.gouv.fr/monespace/s-inscrire
      gorgé de google analytics et accompagné d’un tissu de mensonge

      Politique de confidentialité - Utilisation de cookies

      Lors de la consultation de nos sites :

      ants.gouv.fr,
      passeport.ants.gouv.fr,
      immatriculation.ants.gouv.fr
      permisdeconduire.ants.gouv.fr,

      des cookies sont déposés sur votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette.
      Outil de mesure d’audience

      L’outil de mesure d’audience Google Analytics est déployé sur ces sites afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs.
      Dans le cadre de l’utilisation de cet outil, nos sites sont amenés à utiliser des témoins de connexion appelés « cookies » et à stocker des informations relatives au profil de ses visiteurs (équipement, navigateur utilisé,...), à leur navigation sur le site et la fréquence des visites.

      Ces informations collectées ne contiennent aucune donnée personnelle.

      Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements ;
      Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes ;
      Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

      rien que pour rigoler, livraison d’infos à Google America, mais défense de la langue française

      Un mél d’activation de votre compte vient de vous être envoyé.

      raa le #mél quelle bonne blague

    • Je liste, celui-là il est dodu : https://www.service-public.fr
      – 247realmedia.com
      – gstatic.com
      – google.com + google analytics

      et pompon, on cède aux obligations DU moteur de recherche

      <meta name="google-site-verification" content="EjfbmjAxVpCGzkyjF4wTemZfr0-HRfRr0Cltkv4VpUs"/>

      et pour ceux que 247realmedia intéresse …
      https://en.wikipedia.org/wiki/24/7_Media

      24/7 Media, formerly 24/7 Real Media is a technology company headquartered in New York City and 20 offices in 12 countries, specializing in Digital Marketing. It provides new type of digital technology marketing solutions for publishers, advertisers and agencies globally. It was formerly listed as “TFSM” on the NASDAQ stock exchange. The company was purchased by WPP plc in 2007 for $649 million.[1][2] David J. Moore is the Chairman, Founder & CEO. He also served as chairman of the Interactive Advertising Bureau. In December, 2013, 24/7 Media announced it would merge with GroupM subsidiary, Xaxis.[3]

      Il faudrait arrêter de taper sur les prisonniers de facebook pour s’en prendre à ceux qui se vantent d’être nos représentants politiques.

      https://www.service-public.fr/P10001

      La plateforme technique de service-public.fr a fait l’objet d’un travail préparatoire approfondi avec la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) en vue d’offrir aux usagers toutes les garanties en matière de sécurité et de confidentialité de leurs données.

      #publicité_mensongère

      @intempestive

    • https://www.franceculture.fr

      ads-twitter.com
      ajax.googleapis.com
      doubleclick.net
      facebook.net
      google-analytics.com
      googleadservices.com
      outbrain.com

      En poursuivant votre navigation, vous acceptez nos CGU et le dépôt de cookies qui permettront : la personnalisation des contenus, le partage sur les réseaux sociaux, la mesure d’audience et le ciblage des publicités.

      et ta sœur

      Conditions générales d’utilisation des sites de Radio France - Radio France
      http://www.radiofrance.fr/mentions-legales-radio-france/conditions-generales-d-utilisation-des-sites-de-radio-france

      Les données personnelles collectées sont destinées à Radio France et en particulier aux directions suivantes :

      – La direction du marketing relationnel ;
      – La direction du numérique ;
      – La direction de la musique et de la création culturelle.

      Les informations personnelles collectées par Radio France pour les finalités décrites à l’article 7.3 ne sont ni vendues, ni échangées.

      Bien s’assurer que les données collectées sont gratuites pour les #Gafas et après ça pleure pour que Total paye ses impôts, oups Google

    • Y aurait pas des contre exemples, des bons élèves je veux dire parmi les sites administratifs… en plus ça m’a totalement déprimée votre histoire de drones là.
      Franchement je vois pas comment on peut éviter ça individuellement vu qu’il y a des démarches administratives difficilement contournables. Je bloque énormément de choses sur le web par le javascript mais là c’est difficile de passer outre le captcha.
      Il y a des alternatives pour les sites au captcha de Google ?

    • Oui il y a des outils, mais qui servent peu au final si ils ne sont que pour certain·es expert·es averti·es .
      TOR modifie l’adresse IP et les bloqueurs de publicité sont déjà un petit pas franchi par plus de monde.

      Là je souligne un système délibéré et globalisé de revente des données (en échange d’outils si « pratiques », terme lu dans un livre d’une intellectuelle française très prisée qui avoue être accroc à instagram… (misère)) par des abruti·es de webmaster qui ne sont encadrés par aucune formation politique ou éthique, ou même en dernier recours par le législateur. (rappelle toi que la cnil n’a aucun moyen c’est juste un leurre à montrer à ceux qui critiquent)

      En l’état actuel listé ici, on a définitivement la preuve que les représentants politiques sont incapables de défendre nos libertés et que l’hégémonie de Google et de FB ne les dérange absolument pas. Et encore moins dans l’exercice du pouvoir. Tous les petis cheffaillon·es des administrations qui décident des outils du web à utiliser sont persuadés devoir faire une course aux nouvelles tehcnologies avec en saint graal la récolte des données. Et pire, depuis que la france a vendu le traitement des données de renseignements aux américains, voir #palantir

      Il faudrait interdire tous dépôts de scripts externes sur les sites de services publics (d’autres préconisent de tuer les services publics pour aller plus vite) et les mensonges qui accompagnent « la protection de vos données » sur ces sites.

    • Sans vouloir dédouaner les administrations publiques ou para-publiques citées dans ce fil, si les GAFAM sont enkystés dans leurs sites Web, c’est aussi dû aux pratiques de leurs prestataires. Des cas de collusion manifeste existent, mais la plupart du temps, c’est la « culture » des équipes de développement de trouver bien pratique d’inclure des outils tiers gratuits par chers et de ne pas contester les demandes délirantes des MOA. Et aussi valorisant, dans tous les sens du terme. Quand on fait un projet pour l’agence de certification de la saucisse de Morteau, c’est quand même cool (et bankable) de pouvoir dire qu’on participe à la mise au point d’une intelligence artificielle... Au delà des têtes à claque qui s’affichent dans les média, c’est bien dans le caractère faussement anodin de cette force de travail qui a toujours les meilleures raisons du monde de ne pas exercer de droit de retrait, que se trouve le point d’appui de la « start-up nation »

      L’argument moral selon lequel une administration publique ne devrait pas alimenter la machine à ficher est certes à mobiliser, mais il y a aussi des facteurs socio-techniques à contester dont les ressorts sont bien plus puissants.

    • @ktche
      Quand on a la tête dans le cul du web, et un minimum de clairvoyance, on ne dit rien parce qu’on pense que tout le monde le sait.
      Les gafam qui s’incrustent dans les sites publics ou territoriaux soulèvent le manque de prise en compte du problème de l’espionnage industriel, et ce n’est donc pas que moral ou pour la défense des libertés et des données personnelles. Il serait peut-être temps de faire du bruit autour de ce scandale non ?

      Quant à l’argument des facteurs socio-techniques il est sous tendu par une culture capitaliste qui pose certaines priorités et que le législateur est censé encadrer. Et puis, je suis d’accord avec toi mais cela m’intéresse moins à questionner que les ressorts humains.

      Très énervée depuis longtemps d’avoir compris que l’important en informatique web (celle que je pratique et dont je peux parler en tout cas) n’est pas l’intelligence : douter et simplifier y sont 2 mots honnis. Il faut compliquer les choses et utiliser un langage de médecins de Molière pour garder son technorang.
      #presse-bouton

    • https://franceconnect.gouv.fr
      (impots, ameli CPAM, laposte)

      …franceconnect.gouv.fr
      …bootstrapcdn.com
      …cloudflare.com
      …google-analytics.com
      …jquery.com
      …livechatinc.com
      …prismic.io

      Ah wééé quand même france | connect | gouv | fr, et avec ça, ils ont pas honte ? je sais pas pourquoi les impots sont pas directement connectés avec la NSA, ce serait plus rapide quand même.
      Bon déjà ils nous forcent la main en accédant directement à nos comptes en banque pour prélever les impôts, alors installer des scripts de serveurs externes privés qui nous sifflent nos données, rien à foutre

    • Tiens, encore un qui se fout bien de refiler tes données Les Agessa, la sécurité sociale des auteurs, ah ben wéé bien sur s7.addthis.com

      Un petit récapitulatif ?
      addthis.com/privacy/terms-of-service/

      Thanks for choosing to use the AddThis Services. The AddThis Services are provided by Oracle America, Inc. ("Oracle") located at 500 Oracle Parkway, Redwood Shores, CA 94065. By using the AddThis Services, you are agreeing to the following Terms of Service (these “Terms”). These Terms confirm and clarify respective rights and obligations between Oracle and you in connection with your access to and use of the AddThis Services.

      You and Oracle agree as follows:

      ORACLE IS WILLING TO AUTHORIZE YOUR ACCESS TO THE ADDTHIS SERVICES ONLY UPON THE CONDITION THAT YOU ACCEPT THAT THESE TERMS GOVERN YOUR USE OF THE ADDTHIS SERVICES. BY SELECTING THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT” BUTTON OR BOX (OR THE EQUIVALENT) OR INSTALLING OR USING THE ADDTHIS SERVICES, YOU INDICATE YOUR ACCEPTANCE OF THESE TERMS AS AN AUTHORIZED REPRESENTATIVE OF YOUR COMPANY OR ORGANIZATION (IF BEING ACQUIRED FOR USE BY AN ENTITY) OR AS AN INDIVIDUAL, AND AGREE TO COMPLY WITH THE TERMS THAT APPLY TO YOUR ACCESS AND USE. IF YOU ARE NOT WILLING TO BE BOUND BY THESE TERMS, DO NOT SELECT THE “ACCEPT LICENSE AGREEMENT”

      Qu’on arrête de nous faire croire qu’il n’y a eu personne pour accepter ces licences de surveillance par un tiers. Et personne n’assume ces irresponsables ? même pas les députés avec la loi rideau de fumée de protection des données qui permet de nous spammer un peu plus.

      #finger_print #vie_privée #foutage_de_gueule

      https://fr.wikipedia.org/wiki/AddThis

      Atteinte à la vie privée

      Des chercheurs universitaires ont découvert que ce service utilisait la technique de ciblage appelée « canvas fingerprinting » afin de pouvoir dresser le profil des visiteurs de sites utilisant AddThis, en identifiant leur navigateur web et en agrégeant les données des différents sites visités. Ce service est le plus répandu parmi ceux qu’ils ont détecté1.

    • Reçu un mail de la part de la personne qui me suit à pôle emploi. Je la cite :

      Afin de faire le point sur votre accompagnement et la mise à jour de votre dossier, je vous invite à répondre aux deux questionnaires ci-dessous…

      S’ensuit deux liens vers un questionnaire à chaque fois. Le 1er chez webquest que j’ai rempli en traînant les pieds et le 2ème est évidemment un formulaire… GOOGLE ! Alors là ça m’a trop saoulé. En plus, rien d’anonyme évidemment avec le n° d’identifiant associé à mon nom, n° de téléphone, mail, adresse et j’en passe… remplissage OBLIGATOIRE sinon c’est pas drôle ! Mmmh ça va être la pêche aux données !
      Le problème c’est qu’il y a une menace derrière :

      Sans réponse de votre part avant le 30 juillet 2018, vous serez convoqué à un atelier de présentation de votre accompagnement et de l’offre de service.

      Noooooooon ! Pas l’atelier pitiéééééé !!!!!!!! J’ai essayé de contourner le problème en envoyant un mail où je disais que je refusais de laisser mes données sur des serveurs externes à pôle emploi juste pour lui simplifier la vie ou pour valider sa paresse (enfin ça j’ai pas écrit quand même !) Et j’ai répondu aux questions de façon plus ou moins sérieuse via ce mail.
      Bon, je pense que je vais quand même être condamnée à l’atelier, sniffff ! Et je risque d’être classée parmi les récalcitrant·e·s, ce qui est beaucoup plus problématique pour la suite.

    • @ninachani je suis sincérement désolée pour toi, courage. Il ne faut surtout pas rester seule, as-tu contact avec une asso de chomeuses et chomeurs qui pourrait agir et rédiger en son nom un courrier contre l’usage de Google ? cf http://www.actuchomage.org/Notre-selection-de-liens/Associations-de-Defense-des-Chomeurs-et-autres/index.php

      La surveillance et le contrôle ont pris pour territoire de conquête et d’expérimentation les plus faibles car ils n’ont pas les moyens de se défendre. Le pouvoir politique se sert ensuite de ces données récoltées comme autant d’accusations pour asseoir ses politiques répressives.

    • Soyez directement relié à facebook grâce à la télévision française.
      https://www.france.tv

      Pour France Télévisions, le respect de votre #vie_privée est notre priorité.
      En poursuivant votre navigation sur ce site de France Télévisions, vous acceptez l’utilisation de cookies servant à mesurer l’audience, à personnaliser votre expérience, à comprendre votre comportement et vous consentez à recevoir de la publicité et des offres adaptées à votre profil. Pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité ou paramétrez vos cookies et consentements.

      Texte incompréhensible :/ Mais qui a besoin de cookies pour comprendre son comportement ?!

      …akamaihd.net
      …aticdn.net
      …bluekai.com
      …bugsnag.com
      …cloudflare.com
      …estat.com
      …facebook.com
      …facebook.net
      …francetelevisions.fr
      …fwmrm.net
      …gigya.com
      …google-analytics.com
      …kameleoon.eu
      …newrelic.com
      …nice264.com
      …nr-data.net
      …polyfill.io
      …tiqcdn.com
      …youboranqs01.com

      + Demande de géolocalisation par canvas html5

      NoScript detected a potential Cross-Site Scripting attack
      from https://www.france.tv to https://stags.bluekai.com.

      Pour des raisons de droits concédés à France Télévisions, cette vidéo n’est pas disponible depuis votre position géographique.

      Vidéo bloquée dans les pays suivants : CH, US, NL, DK, LU, DE, MD, et … le must la #grande_bretagne elle-même GB … pas seulement l’angleterre hein, #censure pour ce documentaire
      https://www.france.tv/documentaires/societe/951473-les-enfants-voles-d-angleterre.html

    • https://www.ina.fr
      avec des requêtes XSS dedans

      …ina.fr
      …bing.com
      …consensu.org
      …doubleclick.net
      …facebook.com
      …facebook.net
      …google-analytics.com
      …google.com
      …googlesyndication.com
      …googletagmanager.com
      …googletagservices.com
      …hs-analytics.net
      …hs-banner.com
      …hs-scripts.com
      …hsadspixel.net
      …hubapi.com
      …ima3vpaid.appspot.com
      …jwpcdn.com
      …jwplayer.com
      …jwpsrv.com
      …quantcount.com
      …quantserve.com
      …twitter.com

    • Tu as quand même le droit à te faire espionner par…googletagmanager.com
      et certaines doivent passer par le site précédent pour charger leur #attestation_d'affiliation car effectivement il ne reste plus rien dans cette coquille web des Agessa !

    • https://infogreffe.fr

      clicktale.net
      cdnssl.clicktale.net
      google-analytics.com
      ssl.google-analytics.com

      et je vois que l’huissier qui devait me remettre de la paperasse à domiciel ne va pas sur infogreffe.fr pour me retrouver mais sur … societe.com, oui oui, c’est même noté sur son « procès verbal de recherches » qué blague !

    • juin 2022
      Le site officiel de la vignette #Crit'Air (certificat qualité de l’air) - Ministère de la Transition écologique addoooorrre refiler vos données à google et l’aide grace à notre participation au captcha à développer l’intelligence des drônes tueurs.

      Petit rappel, critair est obligatoire pour tout véhicule et l’amende pour non affichage de la vignette est d’environ 60€. Le seul moyen d’obtenir la vignette est de la demander sur le site du gouvernement français https://certificat-air.gouv.fr/certificat/demande/fr/vehicules

      – Google reCAPTCHA obligatoire

      developpement-durable #la_honte #maven

      NB j’ai laissé ma colère anti Google dans « relater votre expérience », j’attends une réponse du ministère.

    • Ils ne doivent pas être au courant de la loi au gvt macron …
      –--------
      Cookies : le reCAPTCHA de Google soumis au consentement

      par Céline Avignon · Mis à jour 2022-05-23

      https://www.alain-bensoussan.com/avocats/cookies-le-recaptcha-de-google-soumis-au-consentement/2022/05/02

      Dans le cadre de ses délibérations relatives à Stop Covid (1), la #Cnil avait déjà indiqué que l’utilisation de la solution ReCaptcha proposée par un tiers Google était susceptible d’entraîner :

      – la collecte de données personnelles,
      – des transferts de données hors de l’Union européenne, ainsi que
      – des opérations de lecture/écriture qui nécessitaient un consentement de l’utilisateur.

    • aout 2022

      https://meteofrance.gp
      https://meteofrance.com
      ça ce sont les scripts exter,es

      …meteofrance.gp
      …cloudflare.com
      …doubleclick.net
      …googletagmanager.com
      …hubvisor.io
      …jsdelivr.net
      …meteofrance.com
      …privacy-center.org
      …unpkg.com

      et si tu regardes de plus près au niveau des cookies, c’est énorme. meteofrance appelle ça des partenaires :/

      All partners
      #
      +1000mercis (Numberly)
      IAB TCF
      +1020, Inc. dba Placecast and Ericsson Emodo
      IAB TCF
      +152 Media LLC
      IAB TCF
      +1Agency
      IAB TCF
      +1plusX AG
      IAB TCF
      +2KDirect, Inc. (dba iPromote)
      IAB TCF
      +33Across
      IAB TCF
      +3Q nexx GmbH
      IAB TCF
      +42 Ads GmbH
      IAB TCF
      +6Sense Insights, Inc.
      IAB TCF
      +7Hops.com Inc. (ZergNet)
      IAB TCF
      :
      +: Tappx
      IAB TCF
      A
      +A Million Ads
      IAB TCF
      +A.Mob
      IAB TCF
      +AA INTERNET-MEDIA Ltd
      IAB TCF
      +Aarki, Inc.
      IAB TCF
      +AAX LLC
      IAB TCF
      +Accorp Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Active Agent (Virtual Minds GmbH)
      IAB TCF
      +ACTV8, Inc.
      IAB TCF
      +AcuityAds Inc.
      IAB TCF
      +Acxiom
      IAB TCF
      +Ad Alliance GmbH
      IAB TCF
      +ad6media
      IAB TCF
      +Adacado Technologies Inc. (DBA Adacado)
      IAB TCF
      +adality GmbH
      IAB TCF
      +ADARA MEDIA UNLIMITED
      IAB TCF
      +adbalancer Werbeagentur GmbH
      IAB TCF
      +adbility media GmbH
      IAB TCF
      +AdClear GmbH
      IAB TCF
      +AdColony, Inc.
      IAB TCF
      +AddApptr GmbH
      IAB TCF
      +AdDefend GmbH
      IAB TCF
      +Addrelevance
      IAB TCF
      +Adelaide Metrics Inc
      IAB TCF
      +AdElement Media Solutions Pvt Ltd
      IAB TCF
      +Adevinta Spain S.L.U.
      IAB TCF
      +Adex (Virtual Minds GmbH)
      IAB TCF
      +ADFI MEDIA SL
      IAB TCF
      +Adform A/S
      IAB TCF
      +AdGear Technologies, Inc.
      IAB TCF
      +Adhese
      IAB TCF
      +adhood.com
      IAB TCF
      +Adikteev
      IAB TCF
      +ADITION (Virtual Minds GmbH)
      IAB TCF
      +Adjust GmbH
      IAB TCF
      +Adkernel LLC
      IAB TCF
      +Adlane LTD
      IAB TCF
      +Adloox SA
      IAB TCF
      +Adludio Ltd.
      IAB TCF
      +ADMAN - Phaistos Networks, S.A.
      IAB TCF
      +ADman Interactive SLU
      IAB TCF
      +adMarketplace, Inc.
      IAB TCF
      +ADMAX
      IAB TCF
      +AdMaxim Inc.
      IAB TCF
      +Admedo Technology Ltd
      IAB TCF
      +admetrics GmbH
      IAB TCF
      +Admixer EU GmbH
      IAB TCF
      +Admo.tv (Clickon)
      IAB TCF
      +Adnami Aps
      IAB TCF
      +adnanny.com SLU
      IAB TCF
      +Adnuntius AS
      IAB TCF
      +Adobe Advertising Cloud
      IAB TCF
      +Adobe Audience Manager, Adobe Experience Platform
      IAB TCF
      +Adomik
      IAB TCF
      +Adpone SL
      IAB TCF
      +adQuery
      IAB TCF
      +AdQuiver Media SL
      IAB TCF
      +ADRENALEAD
      IAB TCF
      +Adrino Mobile Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +adrule mobile GmbH
      IAB TCF
      +Adserve.zone / Artworx AS
      IAB TCF
      +ADSOCY
      IAB TCF
      +Adsolutions BV
      IAB TCF
      +Adsonica
      IAB TCF
      +AdSpirit GmbH
      IAB TCF
      +adsquare GmbH
      IAB TCF
      +ADSTOURS SAS
      IAB TCF
      +AdsWizz Inc.
      IAB TCF
      +Adtarget Medya A.S.
      IAB TCF
      +Adtelligent Inc.
      IAB TCF
      +AdTheorent, Inc
      IAB TCF
      +AdTiming Technology Company Limited
      IAB TCF
      +Adtriba GmbH
      IAB TCF
      +ADUX
      IAB TCF
      +advanced store GmbH
      IAB TCF
      +ADventori SAS
      IAB TCF
      +Adventure Media
      IAB TCF
      +Adverline
      IAB TCF
      +Adverticum cPlc.
      IAB TCF
      +Adverty AB (publ)
      IAB TCF
      +AdView
      IAB TCF
      +Advisible AB
      IAB TCF
      +ADWAYS SAS
      IAB TCF
      +adWMG
      IAB TCF
      +Adxperience SAS
      IAB TCF
      +ADYOULIKE SA
      IAB TCF
      +Adzymic Pte Ltd
      IAB TCF
      +Agate Systems Limited
      IAB TCF
      +agof - daily campaign facts
      IAB TCF
      +agof studies
      IAB TCF
      +AirGrid LTD
      IAB TCF
      +Airnow Media Ltd
      IAB TCF
      +Allegro.pl
      IAB TCF
      +Alliance Gravity Data Media
      IAB TCF
      +Amazon Advertising
      IAB TCF
      +Amnet GmbH
      IAB TCF
      +Amobee Inc.
      IAB TCF
      +ANINPRO-CREATIVE, S.L.
      IAB TCF
      +Aniview LTD
      IAB TCF
      +AntVoice
      IAB TCF
      +Anzu Virtual Reality LTD
      IAB TCF
      +Apester Ltd
      IAB TCF
      +Appier PTE Ltd
      IAB TCF
      +appTV Ltd.
      IAB TCF
      +Aptivio Inc
      IAB TCF
      +Arbeitsgemeinschaft Media-Analyse
      IAB TCF
      +Arcspire Limited
      IAB TCF
      +AREIA (ADLOOP)
      IAB TCF
      +Arkeero
      IAB TCF
      +ARKHEUS
      IAB TCF
      +ARMIS SAS
      IAB TCF
      +Arpeely Ltd.
      IAB TCF
      +Arrivalist Co
      IAB TCF
      +ArtChaos s.r.o.
      IAB TCF
      +Artefact Deutschland GmbH
      IAB TCF
      +Ask Locala
      IAB TCF
      +Audience Network
      IAB TCF
      +Audience Solutions S.A.
      IAB TCF
      +Audience Trading Platform Ltd.
      IAB TCF
      +AudienceProject Aps
      IAB TCF
      +Audiencerate LTD
      IAB TCF
      +AudienceRun corp
      IAB TCF
      +Audiencevalue Pte Ltd
      IAB TCF
      +Audiens S.r.l.
      IAB TCF
      +Audienzz AG
      IAB TCF
      +AuDigent
      IAB TCF
      +audio content & control GmbH
      IAB TCF
      +AUDIOMOB LTD
      IAB TCF
      +Automattic Ads
      IAB TCF
      +Avantis Video Ltd
      IAB TCF
      +Avocet Systems Limited
      IAB TCF
      +AWIN AG
      IAB TCF
      +Axel Springer Teaser Ad GmbH
      IAB TCF
      +Axiom Media Connect
      IAB TCF
      +Axonix LTD
      IAB TCF
      +Azerion Holding B.V.
      IAB TCF
      B
      +B2B Media Group GmbH
      IAB TCF
      +Bababam
      IAB TCF
      +Baidu USA
      IAB TCF
      +bam! interactive marketing GmbH
      IAB TCF
      +Bandsintown Amplified LLC
      IAB TCF
      +Bannerflow AB
      IAB TCF
      +Bannernow, Inc.
      IAB TCF
      +Basis Global Technologies, Inc.
      IAB TCF
      +BCOVERY SAS
      IAB TCF
      +Beachfront Media LLC
      IAB TCF
      +Beaconspark Ltd
      IAB TCF
      +BeeswaxIO Corporation
      IAB TCF
      +BEINTOO SPA
      IAB TCF
      +belboon GmbH
      IAB TCF
      +BeOp
      IAB TCF
      +Bertelsmann Data Service GmbH
      IAB TCF
      +Betgenius Ltd
      IAB TCF
      +Better Ads GmbH
      IAB TCF
      +Better Banners A/S
      IAB TCF
      +Between Exchange
      IAB TCF
      +BidBerry SRL
      IAB TCF
      +BidMachine Inc.
      IAB TCF
      +Bidmatic Inc
      IAB TCF
      +Bidstack Limited
      IAB TCF
      +BIDSWITCH GmbH
      IAB TCF
      +Bidtellect, Inc
      IAB TCF
      +BidTheatre AB
      IAB TCF
      +Bigabid Media ltd
      IAB TCF
      +BILENDI SA
      IAB TCF
      +Bit Q Holdings Limited
      IAB TCF
      +BLIINK SAS
      IAB TCF
      +Blingby LLC
      IAB TCF
      +Blis Global Limited
      IAB TCF
      +Blockthrough, Inc.
      IAB TCF
      +Blue
      IAB TCF
      +Blue Billywig BV
      IAB TCF
      +Blue Media Services LTDA
      IAB TCF
      +Bmind a Sales Maker Company, S.L.
      IAB TCF
      +Bombora Inc.
      IAB TCF
      +Botman Networks (P) Ltd
      IAB TCF
      +Bounce Commerce GmbH
      IAB TCF
      +Brand Advance Ltd
      IAB TCF
      +Brand Metrics Sweden AB
      IAB TCF
      +Brandcom.inc AS
      IAB TCF
      +Brandhouse/Subsero A/S
      IAB TCF
      +Brave People Ltd.
      IAB TCF
      +BRICKS
      IAB TCF
      +Brid Video DOO
      IAB TCF
      +Bring! Labs AG
      IAB TCF
      +BritePool Inc
      IAB TCF
      +Browsi
      IAB TCF
      +BSmartData GmbH
      IAB TCF
      +Bucksense Inc
      IAB TCF
      +BusinessClick
      IAB TCF
      +BYTEDANCE PTE. LTD.
      IAB TCF
      C
      +C WIRE AG
      IAB TCF
      +CAKE Software, Inc.
      IAB TCF
      +Captify Technologies Limited
      IAB TCF
      +Caroda s.r.o.
      IAB TCF
      +CASTOOLA D.O.O.
      IAB TCF
      +Cavai AS & UK
      IAB TCF
      +Cazamba Serviços de Internet Ltda
      IAB TCF
      +Cedato Technologies Ltd
      IAB TCF
      +Celtra, Inc.
      IAB TCF
      +CentralNic Poland sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Channel Pilot Solutions GmbH
      IAB TCF
      +ChannelSight
      IAB TCF
      +CHEQ AI TECHNOLOGIES
      IAB TCF
      +CIBLECLIC
      IAB TCF
      +Cint AB
      IAB TCF
      +CITISERVI EUROPE, S.L.
      IAB TCF
      +Clever Advertising, Lda.
      IAB TCF
      +CleverPush GmbH
      IAB TCF
      +Click Tech Limited
      IAB TCF
      +Clinch Labs LTD
      IAB TCF
      +Clipcentric, Inc.
      IAB TCF
      +Clipr
      IAB TCF
      +Cloud Technologies S.A.
      IAB TCF
      +Cluep LLC
      IAB TCF
      +CMI Marketing, Inc. d/b/a CafeMedia
      IAB TCF
      +Collective Europe Ltd.
      IAB TCF
      +Comcast International France SAS
      IAB TCF
      +Commanders Act
      IAB TCF
      +communicationAds GmbH & Co. KG
      IAB TCF
      +Comscore B.V.
      IAB TCF
      +Confiant Inc.
      IAB TCF
      +Connatix Native Exchange Inc.
      IAB TCF
      +ConnectAd Realtime GmbH
      IAB TCF
      +Consumable, Inc.
      IAB TCF
      +Contact Impact GmbH/Axel Springer Teaser Ad GmbH
      IAB TCF
      +Content Ignite
      IAB TCF
      +Converge-Digital
      IAB TCF
      +Converto AG
      IAB TCF
      +Convo Ink
      IAB TCF
      +Cookie Market LTD
      IAB TCF
      +Covatic Ltd
      IAB TCF
      +Crimtan Holdings Limited
      IAB TCF
      +Criteo SA
      IAB TCF
      +crossvertise GmbH
      IAB TCF
      +Crowdy News Ltd
      IAB TCF
      +Cuebiq
      IAB TCF
      +Cydersoft
      IAB TCF
      +cynapsis interactive GmbH
      IAB TCF
      +Czech Publisher Exchange z.s.p.o.
      IAB TCF
      D
      +Dable Inc.
      IAB TCF
      +Dailymotion SA
      IAB TCF
      +Dataseat Ltd
      IAB TCF
      +dataXtrade GmbH
      IAB TCF
      +DeepIntent, Inc.
      IAB TCF
      +DEFINE MEDIA GMBH
      IAB TCF
      +Delidatax SL
      IAB TCF
      +Delta Projects AB
      IAB TCF
      +Demandbase, Inc.
      IAB TCF
      +Dentsu Denmark A/S
      IAB TCF
      +Dentsu Italia SpA
      IAB TCF
      +Dentsu London Limited
      IAB TCF
      +Deutsche Post AG
      IAB TCF
      +Dianomi PLC
      IAB TCF
      +digidip GmbH
      IAB TCF
      +Digiseg ApS
      IAB TCF
      +Digital East GmbH
      IAB TCF
      +Digital Squad
      IAB TCF
      +digitalAudience
      IAB TCF
      +DIGITEKA Technologies
      IAB TCF
      +Discover-Tech ltd
      IAB TCF
      +Disqus
      IAB TCF
      +district m inc.
      IAB TCF
      +DistroScale, Inc.
      IAB TCF
      +diva-e products
      IAB TCF
      +DNA-I.COM
      IAB TCF
      +Doceree UK Limited
      IAB TCF
      +DoubleVerify Inc.​
      IAB TCF
      +dpa-infocom GmbH
      IAB TCF
      +Duration Media, LLC.
      IAB TCF
      +DynAdmic
      IAB TCF
      +Dynamic 1001 GmbH
      IAB TCF
      +Dynata LLC
      IAB TCF
      E
      +EASY Marketing GmbH
      IAB TCF
      +EASYmedia GmbH
      IAB TCF
      +eBay Inc
      IAB TCF
      +EDGE NPD Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Effiliation / Effinity
      IAB TCF
      +Ein Rad AB
      IAB TCF
      +eMarketingSolutions, Online Marketing S.L.
      IAB TCF
      +Emerse Sverige AB
      IAB TCF
      +emetriq GmbH
      IAB TCF
      +EMX Digital LLC
      IAB TCF
      +Ensighten
      IAB TCF
      +Epom Ltd.
      IAB TCF
      +Epsilon
      IAB TCF
      +Ermes
      IAB TCF
      +Eskimi
      IAB TCF
      +ETARGET SE
      IAB TCF
      +Eulerian Technologies
      IAB TCF
      +Euvic 360e-com Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Evolution Technologies Inc.
      IAB TCF
      +Evorra Ltd
      IAB TCF
      +Exactag GmbH
      IAB TCF
      +EXADS
      IAB TCF
      +Exit Bee Limited
      IAB TCF
      +EXOCLICK, S.L.
      IAB TCF
      +Experian Limited
      IAB TCF
      +Exponential Interactive, Inc d/b/a VDX.tv
      IAB TCF
      +Extreme Reach, Inc
      IAB TCF
      +Eyeota Pte Ltd
      IAB TCF
      +Ezoic Inc.
      IAB TCF
      F
      +Factor Eleven GmbH
      IAB TCF
      +Fandom, Inc.
      IAB TCF
      +FeedAd GmbH
      IAB TCF
      +Fidelity Media
      IAB TCF
      +Fido S.r.l
      IAB TCF
      +Fifty Technology Limited
      IAB TCF
      +Firstlead GmbH (ADCELL)
      IAB TCF
      +Flashtalking, Inc.
      IAB TCF
      +Flexoffers.com, LLC
      IAB TCF
      +Footballco Media Limited
      IAB TCF
      +Frameplay Corporation
      IAB TCF
      +FRVR Limited
      IAB TCF
      +FUNKE Digital GmbH
      IAB TCF
      +Fyber
      IAB TCF
      G
      +G+J Electronic Media Sales GmbH
      IAB TCF
      +GADSME
      IAB TCF
      +Gamesight Inc
      IAB TCF
      +Gamned
      IAB TCF
      +Gamoshi Ltd
      IAB TCF
      +GDMServices, Inc. d/b/a FiksuDSP
      IAB TCF
      +GeistM Technologies LTD
      IAB TCF
      +Gemius SA
      IAB TCF
      +GeoEdge
      IAB TCF
      +GeoProve Limited
      IAB TCF
      +GfK SE
      IAB TCF
      +giosg.com Oy
      IAB TCF
      +Glimpse Protocol Limited
      IAB TCF
      +Global Media Group Services Limited
      IAB TCF
      +GlobalWebIndex
      IAB TCF
      +glomex GmbH
      IAB TCF
      +Go.pl sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Goldbach Group AG
      IAB TCF
      +Golden Bees
      IAB TCF
      +Good-Loop Ltd
      IAB TCF
      +Goodeed
      IAB TCF
      +Goodway Group, Inc.
      IAB TCF
      +Google Advertising Products
      IAB TCF
      +GP One GmbH
      IAB TCF
      +Grabit Interactive Media Inc dba KERV Interctive
      IAB TCF
      +GRAPHINIUM
      IAB TCF
      +GroupM UK Limited
      IAB TCF
      +GumGum, Inc.
      IAB TCF
      H
      +Habu
      IAB TCF
      +Haensel AMS GmbH
      IAB TCF
      +Happydemics
      IAB TCF
      +Hashtag Labs Inc.
      IAB TCF
      +Havas Media (Artemis Alliance S.L.U.)
      IAB TCF
      +Hearts and Science München GmbH
      IAB TCF
      +HEIMSPIEL Medien GmbH & Co KG
      IAB TCF
      +Hillside (Sports) GP Limited
      IAB TCF
      +Hindsight Technology Solutions, Inc.
      IAB TCF
      +Hivestack Inc.
      IAB TCF
      +HUAWEI Ads
      IAB TCF
      +Hubvisor
      IAB TCF
      +HUMAN
      IAB TCF
      +Hurra Communications GmbH
      IAB TCF
      +Hybrid Adtech GmbH
      IAB TCF
      +Hybrid Theory Global Ltd
      IAB TCF
      +Hyper LLC
      IAB TCF
      +HyperTV Inc.
      IAB TCF
      I
      +I.R.V. D.O.O.
      IAB TCF
      +ID Ward Ltd
      IAB TCF
      +ID5 Technology Ltd
      IAB TCF
      +Imonomy
      IAB TCF
      +Impact Tech Inc.
      IAB TCF
      +Impactify
      IAB TCF
      +Improve Digital
      IAB TCF
      +INBEV BELGIUM SRL
      IAB TCF
      +Index Exchange, Inc.
      IAB TCF
      +INFINIA MOBILE S.L.
      IAB TCF
      +Infolinks Media, LLC
      IAB TCF
      +INFOnline GmbH
      IAB TCF
      +Ingenious Technologies AG
      IAB TCF
      +INIS sp. zo.o.
      IAB TCF
      +InMobi Pte Ltd
      IAB TCF
      +INNITY
      IAB TCF
      +Innovid LLC
      IAB TCF
      +Inskin Media LTD
      IAB TCF
      +Insticator, Inc.
      IAB TCF
      +Instinctive, Inc.
      IAB TCF
      +Instreamatic inc.
      IAB TCF
      +InsurAds Technologies SA.
      IAB TCF
      +Integral Ad Science, Inc.
      IAB TCF
      +Intercept Interactive Inc. dba Undertone
      IAB TCF
      +Internet BillBoard a.s.
      IAB TCF
      +INVIBES GROUP
      IAB TCF
      +INVIDI technologies AB
      IAB TCF
      +IP Deutschland GmbH
      IAB TCF
      +IPONWEB GmbH
      IAB TCF
      +iPROM
      IAB TCF
      +iProspect GmbH
      IAB TCF
      +IPSOS MORI UK LTD
      IAB TCF
      +IQM CORPORATION
      IAB TCF
      +Italiaonline S.p.A.
      IAB TCF
      +IVO Media Ltd
      IAB TCF
      J
      +Jaduda GmbH
      IAB TCF
      +Jampp LTD
      IAB TCF
      +Jellyfish France
      IAB TCF
      +Jetpack Digital LLC
      IAB TCF
      +Jivox Corporation
      IAB TCF
      +JS Web Production
      IAB TCF
      +jsdelivr.com
      IAB TCF
      +Justpremium BV
      IAB TCF
      +Justtag Sp. z o.o.
      IAB TCF
      K
      +Kairion GmbH
      IAB TCF
      +Kairos Fire
      IAB TCF
      +Kameleoon SAS
      IAB TCF
      +Kargo Global Inc.
      IAB TCF
      +Kayzen
      IAB TCF
      +Kertil Iberia SL
      IAB TCF
      +Ketchup Adv Spa
      IAB TCF
      +Keymantics
      IAB TCF
      +Kiosked Ltd
      IAB TCF
      +Knorex
      IAB TCF
      +Kochava Inc.
      IAB TCF
      +Konodrac S.L.
      IAB TCF
      +Kubient Inc.
      IAB TCF
      +KUPONA GmbH
      IAB TCF
      +Kwanko
      IAB TCF
      +KÖNIGSTEINER digital GmbH
      IAB TCF
      L
      +lead alliance GmbH
      IAB TCF
      +Leadoo Marketing Technologies Ltd
      IAB TCF
      +LeadsRx, Inc.
      IAB TCF
      +LEESTEN INC
      IAB TCF
      +Lifesight Pte. Ltd.
      IAB TCF
      +LifeStreet Corporation
      IAB TCF
      +Liftoff Mobile, Inc.
      IAB TCF
      +LinkedIn Ireland Unlimited Company
      IAB TCF
      +LiquidM Technology GmbH
      IAB TCF
      +Listonic Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Little Big Data sp. z o.o.
      IAB TCF
      +LiveIntent Inc.
      IAB TCF
      +LiveRamp
      IAB TCF
      +Livewrapped AB
      IAB TCF
      +Localsensor B.V.
      IAB TCF
      +Location Sciences AI Ltd.
      IAB TCF
      +Longtail Ad Solutions, Inc dba JW Player
      IAB TCF
      +LoopMe Limited
      IAB TCF
      +Lotame Solutions, inc
      IAB TCF
      +Lucid Holdings, LLC
      IAB TCF
      +Lucidity
      IAB TCF
      +Luna Media Group LLC
      IAB TCF
      +Lupon Media
      IAB TCF
      M
      +M32 Connect Inc
      IAB TCF
      +Madington
      IAB TCF
      +MADVERTISE MEDIA
      IAB TCF
      +Magnite CTV, Inc.
      IAB TCF
      +Magnite, Inc.
      IAB TCF
      +Magnite, Inc. (Carbon AI Limited)
      IAB TCF
      +Magnite, Inc. (Outstream)
      IAB TCF
      +Maiden Marketing Pte Ltd
      IAB TCF
      +mainADV Srl
      IAB TCF
      +MairDumont Netletix GmbH&CoKG
      IAB TCF
      +Marfeel Solutions, SL
      IAB TCF
      +Marfeel Solutions, SL (Compass)
      IAB TCF
      +Market Resource Partners LLC
      IAB TCF
      +MARKETPERF CORP
      IAB TCF
      +Mars Inc.
      IAB TCF
      +Mars Media Group
      IAB TCF
      +Maximus Live LLC
      IAB TCF
      +McCann Discipline LTD
      IAB TCF
      +MEDIA FORCE COMMUNICATIONS (2007) LTD
      IAB TCF
      +Media Square
      IAB TCF
      +Media.net Advertising FZ-LLC
      IAB TCF
      +Media16 ltd
      IAB TCF
      +Mediakeys Platform
      IAB TCF
      +MediaMath, Inc.
      IAB TCF
      +MEDIAMETRIE
      IAB TCF
      +mediarithmics SAS
      IAB TCF
      +Mediascore mbH
      IAB TCF
      +Mediasmart Mobile S.L.
      IAB TCF
      +Mediavine, Inc.
      IAB TCF
      +Meetrics GmbH
      IAB TCF
      +Meson Mediation LLC
      IAB TCF
      +MGID Inc.
      IAB TCF
      +Miaozhen Information Technology Co. Ltd
      IAB TCF
      +Microsoft Advertising
      IAB TCF
      +Mindlytix SAS
      IAB TCF
      +MindTake Research GmbH
      IAB TCF
      +Mintegral international limited
      IAB TCF
      +MiQ Digital Ltd
      IAB TCF
      +Mirando GmbH & Co KG
      IAB TCF
      +MISSENA
      IAB TCF
      +MNTN
      IAB TCF
      +mobalo GmbH
      IAB TCF
      +Mobfox US LLC
      IAB TCF
      +Mobile Professionals BV / Sage&Archer BV
      IAB TCF
      +MobileFuse LLC
      IAB TCF
      +Mobilewalla, Inc.
      IAB TCF
      +Mobility-Ads GmbH
      IAB TCF
      +Mobkoi Ltd
      IAB TCF
      +Mobsuccess
      IAB TCF
      +Moloco, Inc.
      IAB TCF
      +Monet Engine Inc
      IAB TCF
      +MOVIads Sp. z o.o. Sp. k.
      IAB TCF
      +MPX GmbH
      IAB TCF
      +MUSO TNT LIMITED
      IAB TCF
      +MyTraffic
      IAB TCF
      N
      +N.Rich Technologies Inc.
      IAB TCF
      +Nano Interactive Group Ltd.
      IAB TCF
      +Natexo Spain
      IAB TCF
      +Nativery Srl
      IAB TCF
      +Nativo, Inc.
      IAB TCF
      +Natív Hirdetés Korlátolt Felelősségű Társaság
      IAB TCF
      +NC Audience Exchange, LLC (NewsIQ)
      IAB TCF
      +Near Intelligence
      IAB TCF
      +Near Intelligence Pte. Ltd.
      IAB TCF
      +Neodata Group srl
      IAB TCF
      +NEORY GmbH
      IAB TCF
      +NETILUM (AFFILAE)
      IAB TCF
      +Netpoint Media GmbH
      IAB TCF
      +NetSuccess, s.r.o.
      IAB TCF
      +netzeffekt GmbH
      IAB TCF
      +NEURAL.ONE
      IAB TCF
      +Neustar, Inc., a TransUnion company
      IAB TCF
      +Newsroom AI Ltd
      IAB TCF
      +NEXD
      IAB TCF
      +Next Media
      IAB TCF
      +Next Media SRL
      IAB TCF
      +Next Millennium Media INC
      IAB TCF
      +NextRoll, Inc.
      IAB TCF
      +Nexx360
      IAB TCF
      +Nielsen International SA
      IAB TCF
      +Nielsen Marketing Cloud
      IAB TCF
      +Njuice AB
      IAB TCF
      +NoBid, Inc.
      IAB TCF
      +Norstat AS
      IAB TCF
      +Noster Finance S.L.
      IAB TCF
      +Notify
      IAB TCF
      +Novatiq limited
      IAB TCF
      +NOW GmbH
      IAB TCF
      +Nubo LTD
      IAB TCF
      +NumberEight Technologies Ltd
      IAB TCF
      O
      +Objective Partners BV
      IAB TCF
      +Octave IP Limited
      IAB TCF
      +Offerista Group GmbH
      IAB TCF
      +Ogury Ltd.
      IAB TCF
      +On Device Research Limited
      IAB TCF
      +OnAudience Ltd
      IAB TCF
      +One Planet Only
      IAB TCF
      +One Tech Group GmbH
      IAB TCF
      +ONEcount
      IAB TCF
      +OneFootball GmbH
      IAB TCF
      +Onesoon Limited t/a Adalyser
      IAB TCF
      +OneTag Limited
      IAB TCF
      +Onfocus (Adagio)
      IAB TCF
      +Online Advertising Network Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Online Media Solutions LTD (BDA: Brightcom)
      IAB TCF
      +Online Solution
      IAB TCF
      +onlineumfragen.com GmbH
      IAB TCF
      +Onnetwork Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +OnProspects Ltd
      IAB TCF
      +Open Web Technologies Ltd
      IAB TCF
      +OpenX
      IAB TCF
      +Opera Software Ireland Limited
      IAB TCF
      +Opinary GmbH
      IAB TCF
      +Opt Out Advertising B.V.
      IAB TCF
      +Opti Digital SAS
      IAB TCF
      +optimise-it GmbH
      IAB TCF
      +Optomaton UG
      IAB TCF
      +Oracle Data Cloud
      IAB TCF
      +Oracle Data Cloud - Moat
      IAB TCF
      +Orion Semantics
      IAB TCF
      +Otto (GmbH & Co KG)
      IAB TCF
      +Outbrain UK Ltd
      IAB TCF
      P
      +PaperG, Inc. dba Thunder Industries
      IAB TCF
      +Parrable, Inc.
      IAB TCF
      +Passendo Aps
      IAB TCF
      +Paypersale.ru
      IAB TCF
      +Pelmorex Corp.
      IAB TCF
      +Performax.cz, s.r.o.
      IAB TCF
      +Permodo GmbH
      IAB TCF
      +Permutive Limited
      IAB TCF
      +Permutive Technologies, Inc.
      IAB TCF
      +Persona.ly
      IAB TCF
      +Pexi B.V.
      IAB TCF
      +PIA Advertising GmbH
      IAB TCF
      +Piano Software Inc.
      IAB TCF
      +Pinpoll GmbH
      IAB TCF
      +Pixalate, Inc.
      IAB TCF
      +PixFuture Media Inc.
      IAB TCF
      +PIXIMEDIA
      IAB TCF
      +Placense Ltd
      IAB TCF
      +Platform161 B.V.
      IAB TCF
      +Playad Media Group AB
      IAB TCF
      +Playbuzz Ltd (aka EX.CO)
      IAB TCF
      +PLAYGROUND XYZ EMEA LTD
      IAB TCF
      +Playhill Limited
      IAB TCF
      +Playrcart Limited
      IAB TCF
      +Playwire LLC
      IAB TCF
      +plista GmbH
      IAB TCF
      +PML Innovative Media
      IAB TCF
      +Polar Mobile Group Inc.
      IAB TCF
      +PowerLinks Media Limited
      IAB TCF
      +Powerspace
      IAB TCF
      +Prebid.org
      IAB TCF
      +PRECISO SRL
      IAB TCF
      +Predicio
      IAB TCF
      +PREQUEL INTERNET TRADING LTD.
      IAB TCF
      +Pressboard Media Inc
      IAB TCF
      +Programatica de publicidad S.L.
      IAB TCF
      +Project Agora Ltd
      IAB TCF
      +ProSiebenSat.1 Digital Data GmbH
      IAB TCF
      +Protected Media LTD
      IAB TCF
      +Proxi.cloud sp. z o.o.
      IAB TCF
      +PROXISTORE
      IAB TCF
      +Pubfinity LLC
      IAB TCF
      +Publica LLC
      IAB TCF
      +Publicis Media GmbH
      IAB TCF
      +Publisher First, Inc.
      IAB TCF
      +PubMatic, Inc
      IAB TCF
      +PubWise, LLLP
      IAB TCF
      +Pulse Innovations Limited
      IAB TCF
      +PulsePoint, Inc.
      IAB TCF
      +Pure Local Media GmbH
      IAB TCF
      Q
      +Qriously Ltd
      IAB TCF
      +Quadrant Global Pte Ltd
      IAB TCF
      +Quality Media Network GmbH
      IAB TCF
      +Quantcast
      IAB TCF
      +QuantumCast digital GmbH
      IAB TCF
      +Quantyoo GmbH & Co. KG
      IAB TCF
      +QUARTER MEDIA GmbH
      IAB TCF
      +Query Click Limited
      IAB TCF
      +Questpass Sp. z o.o.
      IAB TCF
      R
      +Radio Net Media Limited
      IAB TCF
      +Rakuten Marketing LLC
      IAB TCF
      +Rapid Performance GmbH
      IAB TCF
      +RDandX Group DMCC
      IAB TCF
      +Reach Media GmbH
      IAB TCF
      +Readpeak Oy
      IAB TCF
      +Realeyes OU
      IAB TCF
      +Realytics
      IAB TCF
      +Rebold Marketing & Communication SLU
      IAB TCF
      +Redbranch, Inc dba Fraudlogix
      IAB TCF
      +Reignn Platform Ltd
      IAB TCF
      +Relay42 Netherlands B.V.
      IAB TCF
      +Relevant Digital Oy
      IAB TCF
      +REMAILME
      IAB TCF
      +remerge GmbH
      IAB TCF
      +Remixd Media, Inc.
      IAB TCF
      +Reppublika Data Analytics and Technologies GmbH
      IAB TCF
      +Research and Analysis of Media in Sweden AB
      IAB TCF
      +Resono B.V.
      IAB TCF
      +respondi AG
      IAB TCF
      +retailAds GmbH & Co. KG
      IAB TCF
      +Revcontent, LLC
      IAB TCF
      +Reveal Mobile Inc
      IAB TCF
      +RevJet
      IAB TCF
      +RevX
      IAB TCF
      +Rezonence Limited
      IAB TCF
      +Rich Audience Technologies SL
      IAB TCF
      +Ringier Axel Springer Polska sp. z o.o.
      IAB TCF
      +RMSi Radio Marketing Service interactive GmbH
      IAB TCF
      +Rockabox Media Ltd t/a Scoota
      IAB TCF
      +Rockerbox, Inc
      IAB TCF
      +Roku Advertising Services
      IAB TCF
      +Roq.ad Inc.
      IAB TCF
      +RTB House S.A.
      IAB TCF
      S
      +Salesforce.com, Inc.
      IAB TCF
      +Salestring ApS
      IAB TCF
      +Samba TV UK Limited
      IAB TCF
      +Samba TV, Inc.
      IAB TCF
      +Samoukale Enterprises Limited dba ADEX
      IAB TCF
      +Samsung Ads
      IAB TCF
      +Sayollo Media LTD
      IAB TCF
      +ScaleMonk Inc.
      IAB TCF
      +Scene Stealer Limited
      IAB TCF
      +Schober Information Group Deutschland GmbH
      IAB TCF
      +Score Media Group GmbH & Co. KG
      IAB TCF
      +Seeding Alliance GmbH
      IAB TCF
      +Seedtag Advertising S.L
      IAB TCF
      +Seenthis AB
      IAB TCF
      +SelectMedia International LTD
      IAB TCF
      +Semasio GmbH
      IAB TCF
      +Seven Technologies S.L.
      IAB TCF
      +Seznam.cz, a.s.
      IAB TCF
      +ShareThis, Inc
      IAB TCF
      +Sharethrough, Inc
      IAB TCF
      +SheMedia, LLC
      IAB TCF
      +ShinyStat S.p.a.
      IAB TCF
      +Shopalyst Inc
      IAB TCF
      +Showheroes SE
      IAB TCF
      +ShowHeroes SRL
      IAB TCF
      +Sift Media, Inc
      IAB TCF
      +Signal Digital Inc.
      IAB TCF
      +Simplifi Holdings Inc
      IAB TCF
      +SINGLESPOT SAS
      IAB TCF
      +Sirdata
      IAB TCF
      +Sirdata Cookieless
      IAB TCF
      +SITU8ED SA
      IAB TCF
      +Sizmek by Amazon
      IAB TCF
      +Skaze
      IAB TCF
      +Skimbit Ltd
      IAB TCF
      +Skoiy
      IAB TCF
      +Smaato, Inc.
      IAB TCF
      +SMADEX, S.L.U.
      IAB TCF
      +Smart Adserver
      IAB TCF
      +Smart Traffik
      IAB TCF
      +smartclip Europe GmbH
      IAB TCF
      +Smartclip Hispania S.L.
      IAB TCF
      +SmartFrame Technologies
      IAB TCF
      +SMARTLINE SYSTEMS
      IAB TCF
      +Smartme Analytics
      IAB TCF
      +Smartology Limited
      IAB TCF
      +SMARTSTREAM.TV GmbH
      IAB TCF
      +SmartyAds Inc.
      IAB TCF
      +Smile Wanted Group
      IAB TCF
      +Snapsort Inc., operating as Sortable
      IAB TCF
      +SNAPUPP TECHNOLOGIES SL
      IAB TCF
      +Snigel Web Services Limited
      IAB TCF
      +socoto gmbh & co. kg
      IAB TCF
      +SoD ScreenOnDemand GmbH
      IAB TCF
      +Sojern, Inc.
      IAB TCF
      +Solocal
      IAB TCF
      +Solution coupons
      IAB TCF
      +SOMQUERY SOMTAG - (SevenOne Media)
      IAB TCF
      +Sonic Odeeo ltd
      IAB TCF
      +Sonobi, Inc
      IAB TCF
      +SoundCast
      IAB TCF
      +Sourcepoint Technologies, Inc. (non-CMP)
      IAB TCF
      +Sovrn Holdings Inc
      IAB TCF
      +Sparklit Networks Inc
      IAB TCF
      +SPEAKOL DMCC
      IAB TCF
      +SpearAd GmbH
      IAB TCF
      +SPICY MOBILE Sp z o.o. Sp.k.
      IAB TCF
      +Spoods GmbH
      IAB TCF
      +SPORTORITY UK LTD
      IAB TCF
      +Sportradar AG
      IAB TCF
      +Spotad
      IAB TCF
      +Spotible
      IAB TCF
      +SpotX, Inc
      IAB TCF
      +SpringServe, LLC
      IAB TCF
      +Sqreem Technologies Private Limited
      IAB TCF
      +Squared SAS
      IAB TCF
      +StackAdapt
      IAB TCF
      +Stream Eye OOD
      IAB TCF
      +Strossle International AB
      IAB TCF
      +Ströer Digital Media GmbH
      IAB TCF
      +Ströer SSP GmbH (DSP)
      IAB TCF
      +Ströer SSP GmbH (SSP)
      IAB TCF
      +STUDIO GONG GmbH & Co. Studiobetriebs KG
      IAB TCF
      +Sub2 Technologies Ltd
      IAB TCF
      +Sublime
      IAB TCF
      +SublimeSkinz - Adledge
      IAB TCF
      +SunMedia
      IAB TCF
      +SYNC
      IAB TCF
      +Synkd Ltd.
      IAB TCF
      T
      +TabMo SAS
      IAB TCF
      +Taboola Europe Limited
      IAB TCF
      +TACTIC™ Real-Time Marketing AS
      IAB TCF
      +Tangoo S.R.L.
      IAB TCF
      +Tapad, Inc.
      IAB TCF
      +Tapjoy, Inc.
      IAB TCF
      +TAPTAP Digital SL
      IAB TCF
      +Targetspot Belgium SPRL
      IAB TCF
      +TargetVideo GmbH
      IAB TCF
      +Teads France SAS
      IAB TCF
      +Teavaro
      IAB TCF
      +Telecoming S.A.
      IAB TCF
      +Telefonica Audiovisual Digital S.L
      IAB TCF
      +Telefonica de España S.A.U
      IAB TCF
      +Telefonica Investigación y Desarrollo S.A.U
      IAB TCF
      +Telefonica Moviles España S.A.U
      IAB TCF
      +Terminus Software Inc.
      IAB TCF
      +Teroa S.A.
      IAB TCF
      +TF1 PUBLICITE
      IAB TCF
      +The Kantar Group Limited
      IAB TCF
      +THE LINEA 1 MKT SL
      IAB TCF
      +The MediaGrid Inc.
      IAB TCF
      +THE NEWCO S.R.L.
      IAB TCF
      +The Ozone Project Limited
      IAB TCF
      +The Procter & Gamble Company
      IAB TCF
      +The Reach Group GmbH
      IAB TCF
      +The Trade Desk
      IAB TCF
      +Threedium
      IAB TCF
      +Timehop, Inc.
      IAB TCF
      +TIMEONE PERFORMANCE
      IAB TCF
      +TMT Digital Inc
      IAB TCF
      +TOPBOX Inc.
      IAB TCF
      +Traffective GmbH
      IAB TCF
      +travel audience GmbH
      IAB TCF
      +Tredia Solutions SL
      IAB TCF
      +TreSensa Technologies, Inc.
      IAB TCF
      +Tri-table Sp. z o.o.
      IAB TCF
      +Triapodi Ltd.
      IAB TCF
      +Trinity Audio
      IAB TCF
      +Triple13 Ltd
      IAB TCF
      +TripleLift, Inc.
      IAB TCF
      +Triton Digital Canada Inc.
      IAB TCF
      +TrueData Solutions, Inc.
      IAB TCF
      +Truvid Inc.
      IAB TCF
      +Turk Telekom
      IAB TCF
      +TV Scientific Inc
      IAB TCF
      +TV SQUARED LIMITED
      IAB TCF
      +twiago GmbH
      IAB TCF
      +TX Group AG
      IAB TCF
      +TypeA Holdings Ltd
      IAB TCF
      U
      +UAB Meazy
      IAB TCF
      +UberMedia, Inc.
      IAB TCF
      +ucfunnel Co., Ltd.
      IAB TCF
      +umlaut communication gmbh
      IAB TCF
      +Unacast Inc.
      IAB TCF
      +Unblockia SL
      IAB TCF
      +Underdog Media LLC
      IAB TCF
      +UniCredit S.p.A.
      IAB TCF
      +Unilever Polska sp. z o.o.
      IAB TCF
      +United Internet Media GmbH
      IAB TCF
      +Unmatched Solutions Limited
      IAB TCF
      +Unruly Group LLC
      IAB TCF
      +Unruly Group Ltd
      IAB TCF
      +uppr GmbH
      IAB TCF
      +Upwave Inc.
      IAB TCF
      +usemax advertisement (Emego GmbH)
      IAB TCF
      V
      +Ve Global UK Limited
      IAB TCF
      +VECTAURY
      IAB TCF
      +Venatus Media Limited
      IAB TCF
      +Verasity Limited
      IAB TCF
      +Verve Group Europe GmbH
      IAB TCF
      +VEXPRO TECHNOLOGIES LTD
      IAB TCF
      +VGI CTV, Inc
      IAB TCF
      +VIADS ADVERTISING S.L.
      IAB TCF
      +Viafoura Inc.
      IAB TCF
      +Vibrant Media Limited
      IAB TCF
      +Vidazoo Ltd
      IAB TCF
      +video intelligence AG
      IAB TCF
      +Videobyte Inc
      IAB TCF
      +Vidoomy Media SL
      IAB TCF
      +Vidstart LTD
      IAB TCF
      +Viewdeos 2015 LTD
      IAB TCF
      +ViewPay
      IAB TCF
      +Visarity Technologies GmbH
      IAB TCF
      +vitrado GmbH
      IAB TCF
      +Viznet
      IAB TCF
      +VLYBY Digital GmbH
      IAB TCF
      +VOLPI IMMOBILIER
      IAB TCF
      +VRTCAL Markets Inc
      IAB TCF
      +VUUKLE DMCC
      IAB TCF
      +Vyde Ltd.
      IAB TCF
      W
      +Wagawin GmbH
      IAB TCF
      +WAM Group Ltd, t/a Admix
      IAB TCF
      +Watch Fantom Inc. AKA CatapultX
      IAB TCF
      +WebAds B.V
      IAB TCF
      +WebMedia
      IAB TCF
      +Weborama
      IAB TCF
      +Welect GmbH
      IAB TCF
      +WEMASS MEDIA AUDIENCE SAFE SOLUTIONS, S.L.
      IAB TCF
      +wetter.com GmbH
      IAB TCF
      +WhatRocks Inc.
      IAB TCF
      +Widespace AB
      IAB TCF
      +Wizaly
      IAB TCF
      +Wunderkind Corporation
      IAB TCF
      X
      +XAD spoteffects GmbH
      IAB TCF
      +xAd, Inc. dba GroundTruth
      IAB TCF
      +Xandr, Inc.
      IAB TCF
      +XChange by SFBX®
      IAB TCF
      +xpln.ai SAS
      IAB TCF
      Y
      +Yahoo EMEA Limited
      IAB TCF
      +Yandex
      IAB TCF
      +Yieldlab (Virtual Minds GmbH)
      IAB TCF
      +YieldLift LLC
      IAB TCF
      +Yieldlove GmbH
      IAB TCF
      +Yieldmo, Inc.
      IAB TCF
      +YOC AG
      IAB TCF
      +YouGov
      IAB TCF
      Z
      +ZAM Network LLC dba Fanbyte
      IAB TCF
      +ZBO Media
      IAB TCF
      +ZEDO Inc.
      IAB TCF
      +Zemanta Inc.
      IAB TCF
      +zeotap GmbH
      IAB TCF
      +Zeta Global
      IAB TCF
      +Ziff Davis LLC
      IAB TCF
      +zillian sa
      IAB TCF
      +Zoomd Ltd.
      IAB TCF

    • aout 2022
      info-retraite.fr n’oublie pas de refiler tes données à google quand tu veux faire une synthèse de ta carrière en te connectant avec france connect sur le site de la CIA, oups, du gouvernement.
      https://simulateur.info-retraite.fr/synthese


      …info-retraite.fr
      …googletagmanager.com
      …gstatic.com
      …youtube-nocookie.com

      Et l’IRCEC (retraite complémentaire) te force non seulement la main en te ponctionnant 8% même quand ton RFR (revenu fiscal de référence) est inférieur à 8000€ par an, mais refile aussi tes données à google tout en te faisant bosser pour les drones de l’armée. « widget Google reCAPTCHA »
      https://adherent.ircec.net/se-connecter

  • #Femmes en #politique, un match contre les machos | on ne change pas une équipe qui gagne...
    http://www.liberation.fr/societe/2015/05/04/femmes-en-politique-un-match-contre-les-machos_1289649

    Le Canard enchaîné a récemment raconté que le député PS du Nord Bernard Roman avait demandé à la ministre de la Santé, Marisol Touraine : « « Qu’est ce qui dure le plus longtemps ? Une minute de fellation ou une minute de sodomie ? (...) Laisse-moi deux minutes et je t’explique ». La ministre lui a lancé son verre d’eau à la figure. « Tout le monde l’a félicitée. Mais peu après, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée, lorsqu’elle a pris la parole, on a entendu des "Marisol deux minutes", "Marisol deux minutes" et c’était de jeunes députés PS qui criaient », raconte, effaré, un de leurs collègues de la majorité.

    #sexisme #culture_du_viol #la_honte_doit_changer_de_camp

  • Annonce …

    Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (CNSR - EPHE) http://www.gsrl.cnrs.fr

    Le mercredi 19 novembre de 14h-16h, Salle 255
    59-61 rue Pouchet, 75017, Paris

    Conférence donnée par : Erdenchuluu Khohchahar
    The Hakubi Center for Advanced Research, Kyoto University

    Protecting the Holy Mountain:
    Conflicts between Mongols and Mining Companies in the North-Eastern Tibetan Plateau

    Et, ce jour, ANNULATION …

    Chers collègues,
    Malgré la convention d’accueil faite en bonne et due forme par l’université de Lyon et tamponnée par la préfecture de police, notre collègue Erdenchuluu n’a pas obtenu le visa #Shengen et nous devons malheureusement annuler la conférence prévue le 19 novembre.

    • GSRL Groupe Sociétés, Religions, Laïcités - Protecting the Holy Mountain
      http://www.gsrl.cnrs.fr/spip.php%3Farticle519&lang=fr.html

      Protecting the Holy Mountain :
      Conflicts between Mongols and Mining Companies in the North-Eastern Tibetan Plateau
      As a result of two campaigns to convert the Mongols to Buddhism in the later parts of the thirteenth- and sixteenth centuries, the Mongol rulers established a dual religious and secular governance system. This dual system existed across the Mongol territories until the start of the socialist reforms during the first half of the twentieth century. Although the Mongol rulers explicitly attempted to eliminate the native religion of the Mongols, #Shamanism, it has survived and its practices are being revived in present day Mongolian societies. Modern-day Mongols are influenced by a mixed form of Buddhism and Shamanism, and these beliefs are integral to their daily life, land use and community organisation. Through this belief system many geographical features are considered to be sacred places. This study describes conflicts between indigenous Mongols and two coal mining companies over a holy mountain located on the north-eastern Tibetan Plateau, in #Qinghai province in the People’s Republic of China, during 2005-2006. The study analyses the inner structure and community order of the Mongol groups involved in the conflicts and their religious beliefs and worship of the holy mountain.

  • Après les nombreux morts de #Gaza... notre président #François_Hollande :

    Le Président de la République a eu ce soir un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien, Benyamin NETANYAHOU. Il lui a exprimé la solidarité de la France face aux tirs de roquettes en provenance de Gaza. Il lui a rappelé que la France condamne fermement ces agressions. Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces.
    Le Président de la République rappelle la nécessité de prévenir l’escalade des violences.

    http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/entretien-avec-le-premier-ministre-israelien

    #Palestine, #Israel, #parti_socialiste, #diplomatie_française, #Et_vive_la_france_ !, #guignol_dangereux

  • Syria-krigen har rundet 1000 dager - Nyheter, tv og radio fra hele verden - NRK.no

    http://www.nrk.no/verden/syria-krigen-har-rundet-1000-dager-1.11404687

    –- 1000 jours de guerre

    –- Une des pires crises humanitaires depuis trois ou quatre décennies

    –- Au moins 100 000 morts

    –- 6,6 millions de personnes réfugiées ou déplacées dont 2 millions dans les pays voisins

    –- des milliers de réfugiés syriens empêchés de venir en Europe

    #syrie #la_honte

  • Salon de la Photo 2013 - Histoire d’une Affiche Ratée
    http://www.photo-tuto.fr/interlude-photographique/salon-de-la-photo-2013-pari

    Si j’étais moins stupide, je connaîtrais un peu mieux mes pairs photographes : j’admettrais qu’il est évident qu’ils et elles se rueront ventre à terre au Salon de la Photo lorsqu’ils et elles découvriront cette affiche (il faut l’admettre, elle donne envie).

    Si j’étais moins stupide, je me poserais moins de questions : je ne m’inquiéterais pas de l’image que les jeunes garçons et les jeunes filles, qui verront ces affiches placardées dans le métro et dans le tout Paris durant de nombreuses semaines, se feront des femmes en général et de la place des femmes dans le milieu de la photo en particulier (sûr qu’il y aura même des vocations féminines).

    Si j’étais moins stupide, j’aurais l’esprit moins lubrique : je ne verrais pas d’illusions à un film de série x (dont le remake devait être joué par Lindsay Lohan) là où il n’y en a pas.

    Si j’étais moins stupide, je serais plus objective : je ne dénoncerais pas un retour en arrière là où il n’y a que du progrès, je concéderais que le milieu de la photo n’a rien d’un milieu (un peu trop) masculin voire sexiste et je réaliserais à quel point les femmes photographes sont respectées en tant que photographes et leurs avis pris en considération (parce que ce n’est pas comme si le « Salon de la Photo » était la grand-messe annuelle de la photographie en France et que cette image avait une portée bien plus symbolique qu’on ne veut nous le faire croire)

    Si j’étais moins stupide, je serais plus perspicace : je comprendrais que parmi toutes les thématiques qui auraient pu être développées et parmi les milliers d’images qu’il aurait été possible de créer, c’est celle-ci qui devait être choisie.

    • En même temps, il n’est jamais trop tard pour nettoyer ses yeux chez photo-tuto.fr et dénoncer le sexisme. En 2012 l’affiche n’était pas bien mieux, et pourtant pas un mot dessus dans l’article dithyrambique ou l’on trouve des phrases de ce style :

      chéri, j’ai repéré quelque chose d’intéressant là-bas dans la gamme amateur…

      http://www.photo-tuto.fr/interlude-photographique/aller-au-salon-de-la-photo-paris

    • @mad meg : merci pour le relais, c’est bien de montrer que ce n’est pas juste un « avis isolé ».
      @ touti : vous avez sans doute pu lire dans l’article « Cette année, je n’écrirai donc pas d’articles pour vous encourager à aller au Salon de la Photo (et je vous avouerai que le fait d’avoir été aussi enthousiaste à ce sujet l’année dernière me reste en travers de la gorge). »

    • @ touti : je dis également en commentaires => "l’un des arguments souvent présenté : « regardez les années précédentes, c’était pareil, pourquoi n’avez-vous rien dit ? »
      C’était dans la même veine certes, ça ne veut pas dire pour autant que c’était bien.
      Cette année cependant, nous avons encore droit à une escalade niveau « hypersexualisation du modèle » : c’est encore pire que les années précédentes alors que (naïvement) les années passants, on aurait pu s’attendre à une proposition plus « fine ». Peut-être parce que les années précédentes, personne ne s’est plaint ? Je ne sais pas.
      Alors je ne dis pas que si j’exprime mon mécontentement, cela arrêtera la tendance mais si nous sommes plusieurs à le déplorer, peut-être le prendront-ils en compte ? (ou pas)"

      Mais oui j’étais enthousiaste par rapport au Salon l’an passé car tout photographe apprécie l’événement.
      Est-ce que j’avais tiqué sur l’affiche ? Oui, mais je l’avais gardé pour moi (sans n’aurais-je pas dû...)

    • @ touti : que trouvez-vous de gênant dans la phrase « chéri, j’ai repéré quelque chose d’intéressant là-bas dans la gamme amateur… » ?
      Il me semble que c’est le genre de choses qu’un garçon ou qu’une fille peut dire (indifféremment) lorsqu’il ou elle traîne l’autre dans le Salon d’une de ses passions et qu’il ou elle s’apprête à faire (de nouveau) une dépense conséquente pour nourrir cette passion ?
      Non pas parce qu’on est une fille ou un garçon dépendant-e financièrement, mais simplement parce qu’on est un couple et que nous avons pour certaines choses un budget en commun ?
      Ou alors peut-être que je me trompe et que vous voulez dire autre chose ?
      Maïeva Voyage

    • Bonjour @photo_tuto
      il n’est jamais trop tard pour dire le sexisme, que l’affiche en 2011 l’ait été également ne change rien. Donc je te soutiens ! Et en l’occurence sur seenthis, il y a eu une discussion sur victime/agresseur, la responsabilité de l’affiche ne t’incombe pas !
      Les arguments de mauvaise foi comme il semble que tu en aies eu le retour du style « on peut continuer à faire des affiches sexistes puisqu’avant vous ne le dénonciez pas » sont dommageables. Nous avons besoin de sortir du patriarcat, femmes et hommes. Celle qui voit, prend conscience et exprime son ressenti (et c’est un long chemin) en profite pour grandir et faire grandir.
      Depuis quelques années on assiste à un recul des valeurs que les féministes avaient réussies à mettre en place : une sorte d’éveil attentif à l’autre, aux femmes, à leur condition. Avec le mode survie dans lequel beaucoup se retrouvent, les femmes recommencent à subir (je n’ai pas fait les stats, mais j’ai des copines) les crispations des dominants qui leur intiment leur place, et très souvent de façon inconsciente. Au point que même les femmes peuvent ne pas se rendre compte du rôle qu’elles jouent ou qu’on leur fait jouer dans leur propre asservissement, les naïves comme tu dis…
      Le tréfonds machiste véhiculé est difficile à dénoncer à cause de cela, il faut donc se questionner sur les impairs qui nous choquent et les dire sans ambages.

      Concernant

      chéri, j’ai repéré quelque chose d’intéressant là-bas dans la gamme amateur…

      Je n’aurais rien dit évidemment si vous aviez mis un e à chérie, mais non, vous avez mis chéri. Et chéri est un petit sobriquet de bonbon à l’heure de l’amour, pas pour un achat, l’homme paye pour la femme, la femme dépend du monsieur, c’est une sacré institution en france et dans le monde, la prostitution maritale (ou pas maritale) et la dépendance des femmes aux finances/pouvoirs/bourses du Monsieur n’est pas si vieille… Non, non, vous ne pouvez pas dire cela et que ça passe comme une lettre à la poste !

    • @touti : Si j’avais été un garçon et que la majorité de mes lecteurs étaient des garçons j’aurais écrit « chérie » avec un « e ».
      Cependant, je suis une fille et la majorité de mes lectrices sont des filles d’où le mot « chéri » au masculin.

      Selon moi dans cette situation, dans les 2 cas, le signifié serait identique (et pas plus rétrograde / discriminant pour la version féminine que pour la version masculine).
      Et ma règle c’est que si le signifié est identique pour un même signifiant (conjugué au masculin ou au féminin) alors la phrase n’est pas sexiste.

      Après je comprends qu’effectivement, il faut faire attention à ne pas véhiculer une image des femmes qui ont besoin d’un homme pour subvenir à leurs besoins (mais ce n’est pas ce que je disais ici... peut-être de façon maladroite puisque ça ne semble pas évident).

      Sinon, pourriez-vous m’indiquer où se trouve la discussion à laquelle vous faites allusion ? (victime/agresseur)

  • UNESCO : le nombre d’enfants scolarisés dans le monde en recul pour la première fois depuis 15 ans
    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=28383&Cr=UNESCO&Cr1=

    C’est en Afrique sub-saharienne que le nombre d’enfants non scolarisés est le plus élevé, d’après l’étude réalisée par l’Institut de statistique de l’UNESCO et le Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous. Près d’un enfant sur quatre en âge de fréquenter l’école primaire (23%) n’a jamais été scolarisé ou a quitté l’école sans terminer le cursus primaire.

    De fait, la stagnation observée au niveau mondial est largement due à la situation en Afrique subsaharienne, où le nombre d’enfants exclus de l’école a augmenté, passant de 29 millions en 2008 à 31 millions en 2010. Le Nigeria a lui seul en compte 10,5 millions, l’Ethiopie 2,4 millions. Dans les autres régions, les chiffres atteignent cinq millions dans les États arabes, 2,7 millions en Amérique latine et dans les Caraïbes, 1,3 million en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest , 900.000 en Europe centrale et orientale 300.000 en Asie centrale.

    #éducation #la_honte