• #David_Dufresne, le journaliste qui traque les violences policières : « La surdité du gouvernement est incompréhensible » - #LCI
    https://www.lci.fr/social/david-dufresne-le-maintien-de-l-ordre-en-france-plus-qu-ailleurs-est-affaire-de-

    Chose rare depuis novembre 2018... C’est au ministère de l’#Intérieur qu’il incombe de faire la vérité : ces deux moments concomitants sont-ils le fruit du hasard ? Pour le reste, ne nous y trompons pas : le maintien de l’ordre, en France plus qu’ailleurs, est affaire de politique. Les fluctuations de la tension se régleront par la politique, la #police n’étant que son #bras_armé.

    Toute l’histoire du maintien de l’ordre, depuis #Gustave_Le_Bon et la gestion des foules, est traversée par cette question. Foule pacifique qui devient hostile, foule calme qui se retourne, les brutalités policières pouvant générer ce ciment dont vous parlez. Il est évident que si des milliers de gens manifestent chaque samedi, en sachant qu’ils peuvent perdre un œil, parce que la police française s’obstine à utiliser des armes proscrites chez nos voisins, on saisit la détermination des #Gilets_jaunes. La surdité du #gouvernement est en ce sens proprement incompréhensible.


  • David Dufresne, le journaliste qui traque les violences policières : « La surdité du gouvernement est incompréhensible » - LCI
    https://www.lci.fr/social/david-dufresne-le-maintien-de-l-ordre-en-france-plus-qu-ailleurs-est-affaire-de-

    Depuis les premières manifestations de Gilets jaunes, il y a près de trois mois, David Dufresne tient sur son compte Twitter le compte des violences policières suspectées et avérées. Avec toujours cette même formule, à l’adresse du ministère de l’Intérieur : « Allô place Beauvau - c’est pour un signalement ». Au 27 janvier, ce journaliste, qui se présente désormais comme un « écrivain-documentariste » en était à son 364e signalement. Entre temps, la question des violences policières a fait irruption dans le débat public en étant reprise par de nombreux médias.

    David Dufresne a répondu par mail aux questions de LCI, évoquant à la fois son travail, le traitement des violences policières par les médias, et la manière dont ces violences peuvent modifier le mouvement. Il revient enfin sur le cas de Jérôme Rodrigues, une figure des Gilets jaunes blessée gravement à l’œil lors de la dernière manifestation des Gilets jaunes, samedi 26 janvier à Paris.

    #maintien_de_l'ordre


  • Les gilets sont jaunes, la colère est noire et les journalistes en voient de toutes les couleurs Fabrice Valéry - 19 Novembre 2018 - France 3 Régions
    https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/medias-midi-pyrenees/2018/11/19/le-gilets-sont-jaunes-la-colere-est-noire-et-les-j

    Avec le mouvement des gilets jaunes c’est un nouvel épisode de dénigrement, voire de #haine, qui s’est développé contre les #médias et les #journalistes.

    Quand tu te fais aboyer dessus par 200 personnes autour de toi, cracher dessus, te faire traiter de « menteur », de « vendu », de « macroniste », mes nerfs ont failli lâcher mais certains étaient heureusement quand même ouverts au dialogue. Certains, mais trop peu. Les gars, nous aussi on est en galère parfois, sachez le. Je ne suis qu’une simple pigiste en région qui essaie de faire son taf du mieux qu’elle peut pour pouvoir payer mon loyer et manger à la fin du mois comme tout le monde »

    Ce témoignage d’une journaliste, verbalement agressée sur un barrage monté par les gilets jaunes ce week-end en dit long sur ce qu’ont vécu ceux qui, par leur métier, devaient rendre compte du mouvement de protestation depuis samedi 17 novembre. 

    « Bâtards de journalistes »
    Insultes, menaces, agressions physiques… Sur les comptes des réseaux sociaux des médias ou sur le terrain, de nombreux confrères ont vécu des épisodes douloureux. Comme cette consoeur qui travaille dans la région des Hauts-de-France :
    Samedi, un homme a failli me frapper sur un barrage et sur un autre blocage, un manifestant a hurlé à une dame qui me servait un café : « Vous êtes trop gentille avec ces #bâtards de journalistes ».

    Un journaliste de #BFM TV a également été agressé lors d’un passage en direct sur la chaîne d’info en continu. Alors qu’il s’exprimait, il a vu un manifestant foncer sur lui et lui écraser un oeuf sur la tête. Rien de grave sur le plan physique mais une grosse frayeur pour le journaliste.

    Enfin, pour terminer cette longue liste il y a les accusations d’être « des #vendus », des malhonnêtes dans le traitement de l’info. « #Collabo » s’est entendu dire un caméraman.

    Une grosse infox
    Au premier rang de ce procès en « collaboration », cette « infox » (fake news en bon français) concernant le journal de France 3 Aquitaine de la mi-journée du 17 septembre. Sur les réseaux sociaux, la chaîne a été accusée d’avoir coupé la parole à sa journaliste en direct d’un blocage sur le pont d’Aquitaine à Bordeaux, au moment où elle évoquait l’attitude des policiers. En clair : France 3 aurait coupé volontairement la journaliste pour l’empêcher de parler des « menaces » des forces de l’ordre.

    Il s’agissait en fait de la fin du journal télévisé et la présentatrice n’avait plus le temps de laisser sa consoeur parler. Mais pour une partie des internautes, il s’agit d’une censure. La vidéo a été vue plusieurs millions de fois en quelques heures :

    Pas un réflexe corporatiste, juste un bien pour la démocratie
    S’en prendre aux journalistes, ce n’est jamais bon pour la démocratie. Alors bien-sûr, on peut comprendre la colère des manifestants, leur ras-le-bol. Il faut aussi reconnaître que la majorité des gilets jaunes n’a pas d’animosité envers les journalistes. Mais quelques exceptions salissent le mouvement.

    Les journalistes acceptent d’être critiqués sur leur travail, de débattre de la ligne éditoriale de leur médias respectifs.

    Mais si on est pas d’accord avec un organe de presse, la solution la plus simple c’est de ne pas regarder cette chaîne de télé, de ne pas écouter cette radio, de ne pas lire les articles de ce site internet, de ne pas acheter ce journal ou ce magazine… Jamais de s’en prendre verbalement ou physiquement aux journalistes.

    Défendre l’intégrité physique et morale des journalistes, ce n’est pas un réflexe corporatiste. C’est une question de démocratie.

    La colère d’un peuple ne doit pas s’exprimer par des coups portés aux journalistes. Quand les régimes autoritaires prennent le pouvoir dans un pays, on muselle la presse, on emprisonne les journalistes, on les juge devant des tribunaux d’exceptions… Croyez-vous alors que le peuple de ces pays jouit d’une plus grande liberté ?

    Un journaliste pigiste peut gagner moins que le SMIC
    Que les « gilets jaunes » ne se trompent pas. Les journalistes ont aussi des familles, payent des impôts, achètent de l’essence pour amener leurs enfants à l’école ou à leurs activités, et voient, eux aussi, leur niveau de vie changer. De plus, de nombreux journalistes sont #pigistes, c’est à dire qu’ils ne sont pas salariés à temps plein d’une entreprise. C’est vrai notamment en début de carrière.

    Dans ce cas, leurs revenus sont liés au nombre de piges réalisées dans le mois. Moins que le SMIC pour certains. Dans des barrages, des journalistes qui ont subi les foudres des « gilets jaunes » gagnaient peut-être moins que les manifestants.

    Des agents de sécurité pour protéger les journalistes
    Pour terminer, sans donner de leçon à personne, il faut réfléchir, tous, journalistes ou pas, à ce témoignage d’une correspondante de la chaîne d’infos #LCI (groupe #TF1), qui raconte avoir été soulagée que sa rédaction lui envoie des agents de sécurité…
    Insultés, menacés et agressés… Journée contrastée aussi pour les journalistes qui subissent trop fréquemment insultes et intimidations. Merci à ma rédaction d’avoir dépêché sur place des agents de sécurité sans qui nous n’aurions sûrement pas pu finir la journée. 

    Quand on en est arrivés là…


  • Donald Trump élu : après le Brexit, Bernard-Henri Lévy perd encore son pari 9 nov. 2016, 17:06 - RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ
    http://slisel.over-blog.com/2016/11/donald-trump-elu-apres-le-brexit-bernard-henri-levy-perd-encore-so

    Donald Trump élu : après le Brexit, Bernard-Henri Lévy perd encore son pari 9 nov. 2016, 17:06
    10 Novembre 2016, 09:06am | Publié par S. Sellami

    Photo ©Valery HACHE/AFP
     
     
    La boule de cristal de BHL semble ne pas bien fonctionner : depuis cet été et jusqu’à la dernière minute, il donnait Donald Trump battu. Aussi, devant le fait accompli, le philosophe se met-il lui-même en garde contre tout déni de réalité.

    Zut, c’est encore raté ! Après avoir parié à tort sur une défaite des tenants du Brexit en juin 2016, Bernard-Henri Lévy n’imaginait pas non plus une seule seconde que Donald Trump pût devenir le 45e président des Etats-Unis.

     Suivre
    Bernard-Henri Lévy ✔@BHL
    Défaite probable du Brexit. Déroute, donc, des souverainistes, des xénophobes, des racistes. Reste, maintenant, á refonder l’Europe.
    11:47 - 23 Juin 2016
     
     
     478478 Retweets
     
     193193 j’aime
    Dans une tribune publiée dans Le Point, Le bloc-notes de BHL, le riche philosophe expose ainsi les raisons pour lesquelles selon lui, Donald Trump n’a aucune chance d’être élu : « Je parie, contrairement à Michael Moore, sur sa défaite », écrit-il ainsi, sûr de son fait.

    Lire aussi
    Michael Moore : Donald Trump est une « grenade » dégoupillée contre le système
    En effet, outre que Donald Trump représente pour le penseur l’incarnation de la grossièreté, de la xénophobie, du repli sur soi ainsi que le refus de l’Autre, sa collusion supposée avec la Russie enlève, selon lui, toute chance au candidat « populiste », faisant valoir que « jamais [l’Amérique] n’élira un homme qui, alors que toutes les chaînes de télévision soupçonnent la main de Poutine derrière le piratage des adresses électroniques du parti adverse, est capable de s’exclamer : "Eh, les Russes ! Si vous m’entendez, j’espère que vous serez capable de retrouver les 30 000 emails manquants" ».

     Suivre
    Charlotte d’Ornellas @ChdOrnellas
    Est-ce qu’on en profiterait pas pour se passer définitivement des brillantes analyses de @BHL ?#ElectionNight
    .
    10:16 - 9 Nov 2016
     
     
     590590 Retweets
     
     451451 j’aime
    Mais, le monde réel lui ayant donné tort, comme cela arrive parfois, Bernard-Henri Lévy ne se démonte pas pour autant et reste droit dans ses bottes. Invité sur LCI pour livrer son analyse de la victoire du candidat républicain, il est toutefois encore sous le choc : « Je me suis couché hier soir persuadé qu’elle [Hillary Clinton] allait gagner. C’est la défaite des minorités, c’est la défaite des femmes, c’est la défaite de ceux qui pensent que Poutine n’est pas l’ami des Etats-Unis, la revanche de ceux qui ne supportent pas d’avoir été gouvernés par un noir ou un métis pendant huit ans. »

     Suivre
    LCI ✔@LCI
    "#ElectionsAmericaines : c’est la défaite des minorités, c’est la défaite des femmes" @BHL #LCImatin
    08:19 - 9 Nov 2016
     
     
     2121 Retweets
     
     1111 j’aime
    Cependant, pour l’auxiliaire VIP de la diplomatie française, l’heure n’est pas aux regrets mais aux leçons : « Il faut arrêter avec le déni, il faut arrêter de faire comme si la catastrophe était impossible », a-t-il martelé l’air grave et le sourcil inquiet, redoutant une victoire du Front national en France en 2017.

    9 Nov
    LCI ✔ @LCI
    "Trump en Amérique, c’est comme si Marine Le Pen était élue en France" @BHL #LCImatin
     Suivre
    LCI ✔@LCI
    #ElectionsAmericaines : "C’est un avertissement pour ceux qui pensent que le pire n’arrive pas" @BHL #LCImatin
    08:33 - 9 Nov 2016
     
     
     3838 Retweets
     
     3333 j’aime
     

    « C’est un avertissement pour ceux qui pensent que le pire n’arrive pas », conclut-il. Bernard-Henri Lévy le parieur a-t-il entendu le Bernard-Henri Levy analyste ?

    https://francais.rt.com



  • Vincent Bolloré cherche à vendre iTélé
    https://www.mediapart.fr/journal/france/030516/vincent-bollore-cherche-vendre-itele

    Selon nos informations, Vincent Bolloré cherche à vendre iTélé, qui accumule les pertes. Le milliardaire Patrick Drahi est sur les rangs, mais il contrôle déjà #BFM-TV, ce qui pourrait poser un problème social majeur. Le trio Niel-Pigasse-Bergé a suggéré dans le passé qu’une chaîne d’info en continu l’intéresserait.

    #France #Canal+ #iTélé #LCI #Matthieu_Pigasse #télévision #Vincent_Bolloré #Xavier_Niel


  • ##OpMegaupload : Reflets.info a été hacké par #TF1 /me superpoke @lci | bluetouff
    http://reflets.info/opmegaupload-lci-tf1

    Quand Internet est en ébullition, il n’est pas rare que la presse déborde. C’est marrant d’ailleurs, c’est souvent les mêmes. Les gros winners du jours, c’est #LCI / TF1 qui affiche LE screenshot le plus risible de l’année et l’article avec un titre bien racoleur dont nous nous sommes largement inspiré pour le présent article... et des mots savants dedans qui vont bien pour que ce soit encore plus ridicule. Ca nous a tellement fait rire que nous en avons fait une capture car il est fort probable qu’après cet article, s’il ne sont pas trop crétins, ils retirent cet article du Net. Attention ça pique les yeux : TF1 au service de l’#Elysée, a du lire Reflets.info. Nos positions « d’absolutistes d’Internet » comme dirait Frédo, ont du titiller la très sérieuse rédaction de LCI, qui a semble t-il décidé de riposter en piratant Reflets.info. La preuve sur ce screenshot : Et comme on est des vrais cowboyz chez Reflets.info, nous avons répliqué à l’attaque de TF1 en allant nous aussi "modi

    #A_la_Une #Rainbow_Hat #Technos #Megaupload #p0wn3d