• Leroy Merlin : au bout de deux semaines la grève finit par payer
    https://rapportsdeforce.fr/breves/leroy-merlin-au-bout-de-deux-semaines-la-greve-finit-par-payer-12011

    La grève des salariés de Leroy Merlin a fini par payer. Combien ? 65€/mois pour les premiers niveaux de salaire, soit une augmentation salariale mensuelle de 4%. C’est 25€ de plus que ce que la direction de cette enseigne de bricolage avait proposé lors des négociations annuelles obligatoires (NAO) du 9 novembre. A l’époque, celle-ci ne souhaitait rehausser les salaires que de 2% soit (+40€), un niveau inférieur au taux d’inflation de 2,6% mesuré fin octobre par l’Insee.


    Inconcevable pour l’intersyndicale (CFDT-CFTC-CGT-FO) et pour les salariés qui ont entamé une grève de haute intensité le 17 novembre. Au plus fort de la lutte, 37 magasins se sont mobilisés sur les 142 présents sur le territoire, indique la direction. Trois entrepôts de l’entreprise, en région parisienne et à Dourges dans le Nord, ont été durement touchés par le mouvement de grève chez Leroy Merlin, allant parfois jusqu’au blocage des sites, comme à Valence. Sur le piquet de cet entrepôt, un magasinier a même tenté par deux fois de s’immoler, raconte Médiapart.

    Le 30 novembre un accord a finalement été trouvé avec la direction. Fort de leur victoire, les 23 000 salariés bénéficieront de leur augmentation de salaire dès le 1er janvier 2022. L’enseigne (propriété de la famille Mulliez, qui possède aussi Decathlon, Auchan, Boulanger et Flunch) s’engage également à doubler la prime de 100 euros versée par l’Etat et destinée aux Français touchant moins de 2 000 euros nets mensuels. Enfin, la lutte pour les salaires continue : « un rendez-vous intermédiaire aura lieu mi-avril entre les syndicats et la direction si l’inflation dépasse 3% » , a déclaré l’intersyndicale dans un communiqué de fin de conflit.

     #leroy_merlin #grève #Salaires #mulliez #auchan #boulanger #flunch #Decathlon, #france #travail #travail_dominical #leroy-merlin #gilets_jaunes #centre_commercial

  • EuropaCity : « C’est le projet tout entier qui débloque » | Marie Desplechin
    https://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20180730.OBS0332/europacity-c-est-le-projet-tout-entier-qui-debloque-par-marie-de

    En ces temps de feu, le « Grand Paris » n’a rien de plus pressé que de donner son feu vert à la bétonisation de 300 hectares de terres agricoles, situées au nord de l’agglomération, à proximité de l’aéroport de Roissy, pour y faire du commerce des choses, du commerce des loisirs, et du commerce de la culture. Du commerce, quoi. Il est vrai que nous manquions cruellement de magasins où nous procurer des vêtements, des objets, des entrecôtes saignantes. Et d’une piste de ski artificielle. Investisseurs et pouvoirs publics, merci ! Source : BibliObs

  • Leroy Merlin : en Russie, la « grogne citoyenne » fait sa première victime Victor Marakhovski - 6 Juin 2018 - Sputniknews

    Le scandale autour la directrice de communication de Leroy Merlin en Russie semble clos. Mercredi, l’enseigne a annoncé la démission de la principale protagoniste de l’affaire.

    Rappel des faits : la haute responsable de Leroy Merlin Russie avait écrit sur Facebook que des supporters de l’équipe de Russie auraient brûlé vive une jeune femme pour célébrer la victoire contre l’Espagne. Et quand les supporters stupéfaits lui ont reproché de propager un fake, cette dernière les a traités de « vata » (une insulte contre les Russes utilisée en Ukraine).

    La surprise était de taille : comment, dans une aussi grande entreprise, pouvait travailler un responsable de la communication capable de s’exprimer autant avec de « classe » devant le public ?

    Comment une employée de Leroy Merlin Russie a « brûlé vive » une femme et a perdu son emploi
    Mais les événements qui ont suivi ont été encore plus étranges. Pendant que l’employée de Leroy Merlin s’affolait (elle a supprimé la publication, l’a republiée, a menacé ses antagonistes en parlant de ses relations et de la police, a tenté de présenter la situation comme sa propre persécution et a même annoncé que ses nobles ancêtres avaient « écrit la première Constitution » de l’Empire russe — même s’il n’y avait pas de Constitution à l’époque), sa direction a visiblement réussi à « faire mariner » la situation jusqu’au scandale national.

    D’abord, elle n’a pas réagi à l’indignation des citoyens. Puis la direction a laissé entendre qu’elle « respectait l’espace personnel » de son employée et ne s’y ingérait pas. Avant d’annoncer la décision d’« écarter provisoirement » la directrice de communication de ses fonctions, et enfin qu’elle avait « démissionné de son propre gré ».

    Cette démission a eu lieu le troisième jour du scandale, quand tout « brûlait » déjà autour, quand avait commencé la campagne de boycott, quand les journalistes critiquaient l’enseigne dans des dizaines de médias et que des tonnes de plaintes avaient déjà été envoyées au bureau central en France.

    … Et cela semble être le moment le plus instructif de toute cette histoire.

    Ce n’est pas que le public a reçu une nouvelle confirmation de la présence, au sein de l’élite, d’individus qui haïssent ouvertement le public — ce n’est pas un scoop.

    Mais le fait est que dans l’élite du secteur de la communication des entreprises se trouvent des gens qui sont tellement habitués à haïr les citoyens quand ils sont entre eux qu’ils ont même oublié que c’était indécent. Des gens qui ont eu besoin de quelques jours pour comprendre simplement que leur représentante était tout à coup devenue toxique, parce que « après tout, elle n’a rien écrit de mal ». . . . . .
    La suite : https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201807061037088920-leroy-merlin-scandale-directrice-communication

    #Leroy_Merlin #Russie #Mulliez #auchan #leroy-merlin fake_news #médias #racisme #haine #guerre_aux_pauvres #Russes #riches #réseaux_sociaux #Facebook #boycott

  • La famille Mulliez : 1300 hypocrites règnent sur le secteur de la grande distribution

    Votre père est patron d’#Auchan, votre frère dirige #Decathlon, votre beau-frère possède #Cultura, et votre petit-cousin vient d’arriver à la tête de #Norauto. Lors de vos repas de famille, vous tenez une assemblée générale d’actionnaires qui commence par une messe et se termine par des attributions d’enseignes de la distribution française aux nouveaux entrants. Si votre vie de famille ressemble à ça, c’est que vous faites partie de la famille #Mulliez, qui représente la troisième fortune française et possède une grande partie des enseignes de distribution et de commerce de détail du pays. Si ce n’est pas le cas, alors vous faites probablement partie de leurs salariés et/ou de leurs clients, parce que vous avez sans doute fréquenté leurs rayons frais (à Auchan), leurs garages (Norauto), leurs magasins de vêtements (#Jules, #Kiabi ou #Pimkie), leurs magasins d’ameublement et de bricolage (#Leroy-Merlin, #Saint-Maclou), leurs enseignes culture et multimédia ( #Cultura ). Réputés pour leur discrétion, les membres de la famille jouissent d’une bonne image médiatique. Sans doute parce que les #Mulliez représentent l’incarnation du #capitalisme bien de chez nous, et que le patriarche, Gérard Mulliez, est réputé pour ses positions modérées par rapport au reste du patronat français. Originaire de Roubaix, la famille Mulliez est connue comme fervente catholique, défenseuse de la production française et respectueuse de ses salariés comme de ses clients. Pourtant, la saga Mulliez comporte de l’évasion fiscale, la bétonisation de nos campagnes et l’exploitation mortelle de travailleurs bangladais. Enquête sur une famille pas si parfaite.


    Quand vous faites vos courses à Auchan, que vous achetez des baskets à Decathlon, un jean à Jules, un DVD à Cultura ou que vous faites réviser votre voiture à Norauto, vous pénétrez dans des entreprises qui appartiennent toutes à la même famille : les Mulliez. Ils sont 1 300 à faire partie de l’Association Familiale Mulliez, une structure juridique qui gère collectivement les actifs d’une immense famille dont on fait partie par naissance ou par mariage (après entretien préalable du conseil d’administration). Les Mulliez ne font pas semblant de croire dans le self-made-man : tout membre de la famille est associé aux affaires, au sein d’une sorte de communisme familiale où les actifs appartiennent à tous les membres de l’association. En gros, vous avez statistiquement plus de chance de devenir riche en épousant un ou une Mulliez qu’en grattant un Astro. D’ailleurs, le jackpot de la famille augmente plus vite que les gains des tirages successifs de l’Euromillion : Entre 2015 et 2016, la fortune de l’AFM a crû de 13,04 %, passant de 23 à 26 milliards d’euros. Ses membres doivent cette bonne santé familiale à un très vieil héritage.

    Une famille vieille comme le capitalisme
    La suite :
    http://www.frustrationlarevue.fr/famille-mulliez-1300-hypocrites-regnent-secteur-de-grande-distrib

  • Perquisition ce mardi chez les Mulliez - la Vidéo mardi 10 mai 2016 à 17h00

    POUR VOIR LA VIDEO : http://www.vivreici.be/videos/detail_exclusif-perquisition-ce-mardi-chez-les-mulliez?videoId=43971

    C’est No télé , la télévision locale de Wallonie Picarde qui l’annonce, une perquisition a eu lieu ce matin au domicile de Patrick Mulliez, à Néchin près de Tournai.

    Il est le fondateur des magasins Kiabi et PDG de la galaxie Mulliez, avec ses enseignes Auchan, Décathlon ou encore Leroy-Merlin... Sa fortune personnelle est estimée à un milliard et demi d’euros. C’est la justice française qui enquête sur la famille la plus riche de l’Hexagone dont une quinzaine de membres vivent à Néchin.

    A sa demande, le parquet de Tournai a nommé un juge d’instruction chargé de mener une perquisition. Lors de cette descente, la police judiciaire fédérale a saisi différents objets. A ce stade, on ignore précisément l’objet de cette enquête.
    Pour rappel : 2 euros d’impôts pour 372.818.395 euros de revenus (plus de 372 millions d’euros), payés par Monsieur Patrick Mulliez (SECPPI) pour 2014.
    Source : http://www.campuslille.com/index.php/entry/belgiqueleaks-l-autre-logiciel-truque-de-l-union-europeenne

    Un qu’est pas mal non plus : On travaille ni dans la drogue, ni dans la femme, dixit in extenso, Régis Mulliez !
    http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/stories/EulBCE/1412aGrande_surface.jpeg
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/on-travaille-ni-dans-la-drogue-ni-dans-la-femme-dixit-in-extenso-regis-

    #mulliez #Kiabi #guerre_sociale #Auchan #Décathlon #Leroy-Merlin #Fraude-fiscale_ ? #Paradis-fiscaux #criminalité-économique-mondiale #caste-politico-médiatique

    • Les requins (mulliez) se bouffent entre eux.

      Des perquisitions ont eu lieu mardi dans différentes propriétés du groupe de distribution Mulliez (Auchan) en France, en Belgique et au Luxembourg dans le cadre d’une enquête pour soupçons de fraude fiscale, selon une source judiciaire. Cette enquête est  « ouverte depuis 8 mois » à la suite d’une "plainte d’un membre de la famille Mulliez" , a indiqué cette source, ajoutant : "Cela ressemble à un règlement de compte".

      La famille Mulliez, connue pour sa grande discrétion, contrôle un empire, présent pour l’essentiel dans le domaine de la distribution. Ses principales enseignes sont Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin ou encore Kiabi ou Norauto.

      Selon le magazine français Challenge, Gérard Mulliez, fondateur d’Auchan, et sa famille étaient à la tête de la quatrième fortune de France en 2015, avec 23 milliards d’euros.

      Selon cette source judiciaire,  « énormément de documentation » a été saisie mardi, ce qui "va nécessiter plusieurs semaines de travail".

      Le procureur du roi de Mons-Tournai, Christian Henry, a confirmé qu’une perquisition avait été menée mardi matin au domicile de Patrick Mulliez, à Néchin (Estaimpuis) "dans le cadre d’une commission rogatoire internationale demandée par les autorités françaises. Lors de cette descente, la police judiciaire fédérale a saisi différents objets.

      D’autres perquisitions ont eu lieu à Roubaix, dans le nord de la France, où se trouve le siège social du groupe Mulliez, et au Luxembourg.

      Contacté par l’AFP, le service de communication du groupe Auchan, principal actif du groupe Mulliez, n’était pas en mesure de répondre mardi soir.

      Source : www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_nechin-le-domicile-du-pdg-patrick-mulliez-aurait-ete-perquisitionne ?id=9294514

  • Travail du dimanche : Leroy-Merlin le désenchanteur | Christophe Najdovski
    http://www.huffingtonpost.fr/christophe-najdovski/travail-dimanche-leroy-merlin_b_4028268.html

    Branle-bas de combat ! Les grandes enseignes du bricolage, Leroy-Merlin et Castorama, sonnent la charge contre l’interdiction du travail dominical et défient la loi pour, disent-elles, « ne pas pénaliser nos équipes et nos clients ». Ce serait donc par pur altruisme que les chevaliers de la table de bricolage auraient levé leurs armées de salariés et de citoyens bricoleurs. Sus au code du travail archaïque et sus à une loi dite incompréhensible alors qu’elle leur interdit clairement d’ouvrir le dimanche ! Pourtant, pour ne pas pénaliser équipes et clients, n’y aurait-il d’autres moyens que de défier la justice ? Pourquoi en effet contraindre les employés à solliciter un jour de travail supplémentaire pour arrondir leurs fins de mois ? Quant aux clients, sont-ils tant pénalisés si on les prive, un jour par semaine, de la tentation de faire des dépenses ?

    La quête de Leroy-Merlin et de Castorama manque ainsi singulièrement de sincérité et il paraît évident qu’ils n’ont d’autre graal que de vendre leur marchandise et d’augmenter leur chiffre d’affaire.

    #travail_dominical
    #altruisme
    #Leroy-Merlin
    #Castorama
    #contraintes ( implicites )
    #arguments