• VIDEO. Emmanuel Macron hué et insulté à sa sortie de la préfecture du Puy-en-Velay
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/15336-video-emmanuel-macron-hue-et-insulte-a-sa-sortie-de-la-prefecture-d

    Qui sème le vent...

    Emmanuel Macron a été conspué et hué à sa sortie de la préfecture du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, mardi 4 décembre. Le chef de l’État était venu constater les dégâts, alors que le bâtiment a été partiellement incendié samedi lors de la mobilisation des "gilets jaunes".

    Apprenant la venue d’Emmanuel Macron, une vingtaine de manifestants s’étaient réunis devant les grilles de la préfecture. En sortant, le président de la République a voulu ouvrir la vitre pour saluer les gens autour de lui, mais il a été rapidement hué, certains criant "Tous pourris" et "Macron démission". Le cortège présidentiel a été poursuivi, et la garde rapprochée du président a dû sortir d’un véhicule pour protéger le cortège.

    Le chef de l’État est arrivé vers 16 heures (...)

    • ÉNERGIES RENOUVELABLES, LE CASSE DU SIÈCLE - GILLES BALBASTRE (1/2)
      https://www.youtube.com/watch?v=hPy4qWJwUkA

      Co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde en 2012 (plus de 200 000 entrées au cinéma), Gilles Balbastre vient de réaliser Main basse sur l’énergie (www.mainbassesurlenergie.com), un documentaire sur le mode narratif de la série télévisée

      Les Incorruptibles. Dans ce film en six épisodes, Balbastre enquête sur les énergies renouvelables et fait le lien avec le démantèlement du service public de l’énergie. Dans ce premier épisode d’un entretien en deux parties, le réalisateur démontre comment l’industrie des éoliennes est devenue une véritable rente pour hommes d’affaires peu scrupuleux à la fois de l’environnement et des conditions de travail des salariés. Il poursuit sa réflexion sur la privatisation des barrages hydroélectriques, reconduite par l’ex-ministre Nicolas Hulot et sur la manière dont elle prive les citoyens d’une énergie peu chère et effectivement renouvelable, au profit de grandes entreprises comme Total, de fonds de pension ou de divers détenteurs de capitaux ravis de ce cadeau inespéré : la cession des barrages.

       #électricité #énergie #nucléaire #privatisation #france #edf #electricité #économie #linky #écologie #eau #climat #environnement #spoliation #profitation #argent #europe #confiscation #Gilles_Balbastre


  • Travailler, une arnaque ?
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/travailler-une-arnaque

    Travailler, une arnaque ?

    Khedidja a suivi une formation de cuisinière proposée par Pôle emploi. Laurent a été embauché comme poseur de compteurs électriques intelligents. Les deux ont été formés dans des conditions déplorables et ont déposé une plainte. Ils racontent.

    https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=3a5297f3-e1a9-421b-8791-3a0d4ab84dbf

    D’un côté, la #bullshit_formation par excellence,
    de l’autre, la réalité des mercenaires précaires du #Linky.


    • Dans l’immeuble où j’étais, ils ont installé le #linky sans me prévenir ni moi la locataire ni le propriétaire (qui était contre aussi). A partir de ce moment le compteur ne fonctionnait plus en jour/nuit comme avant. Je suis partie en vacances en coupant l’électricité et j’ai déménagé deux mois après. Sauf que ma facture trimestrielle a explosé (2 fois plus que quand j’étais sur place, 3 fois plus qu’avec ma consommation lissée). Malgré 5 appels à Enedis à chaque fois la conversation téléphonique était mystérieusement interrompue. Mes interlocuteurs faisaient des promesses de remboursement puis raccrochaient et la nouvelle personne qui décrochait n’était plus la même. J’ai ainsi passée deux après midi à tourner en rond pour tenter en vain de faire reconnaitre le préjudice. Puis ça a été le harcèlement par sms et lettres pour que je crache la somme complète demandée, à bout de force, j’ai fini par lâcher les 300 euros supplémentaires.


  • Linky : et maintenant, le coup du « débat participatif »
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=1080

    A ceux qui s’interrogent sur l’opposition à Linky, Gazpar et autres capteurs communicants, Enedis vient d’en confirmer l’ampleur en lançant le 1er octobre un pseudo « débat participatif Linky ». Débattre du mouchard électronique trois ans après le début de son déploiement et alors que des millions de foyers se le sont déjà vu imposer, cela vous rappelle quelque chose ? Oui, la campagne de pseudo-débats sur les nanotechnologies organisée en 2009-2010 par le gouvernement (via la Commission nationale du débat public - CNDP), trois ans après l’inauguration de Minatec, premier pôle européen de nanotechnologies, à Grenoble. Ou les pseudo-débats sur l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, avec cette même CNDP, en 2005 puis en 2013, vingt à trente ans après la décision d’enfouir les déchets nucléaires dans (...)

    #Nécrotechnologies
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/pseudo-de_bat.pdf


  • Linky, un ancien installateur raconte : « On nous demandait de mentir au client »
    https://reporterre.net/Linky-un-ancien-installateur-raconte-On-nous-demandait-de-mentir-au-clie

    Thierry est électricien. Il a posé des compteurs #Linky pour un prestataire de service d’#Enedis pendant un an. Entre formation sommaire, prime au rendement et contrôle strict des techniciens, il raconte à Reporterre les coulisses du déploiement du #compteur_communicant.

    #mensonge


    • Le samedi 6 octobre sera une journée nationale anti-Linky. Il faut en
      faire une journée nationale anti compteurs communicants

      Dans plusieurs villes du bassin minier, il sera organisé des
      rassemblements devant les mairies.

      L’un des objectifs sera d’ouvrir des cahiers de doléances pour les
      personnes ayant accepté ou refusé l’installation du compteur communicant
      d’Enedis

      Les griefs des anti-Linky contre Enedis et ses « partenaires Enedis »
      sont nombreux. Ils touchent divers domaines : poses forcées, menaces,
      vandalisme, informations réduites ou erronées au moment de la pose,
      utilisation des données, pannes ou dysfonctionnements d’appareils
      électriques, incendie suite à l’installation, augmentation de factures,
      problèmes de santé, dysfonctionnements …

      Il est important que les personnes qui se sont vu imposer les
      compteurs-capteurs communicants et « intelligents » sans avoir eu la
      connaissance du produit et qui veulent se rétracter viennent et
      témoignent lors de ces rassemblements.
      Il est aussi important de témoigner contre les compteurs communicants
      Gazpar et « eau » que l’on veut aussi nous imposer dans la foulée.

      Il faudra venir en nombre pour apporter des témoignages écrits et oraux.
      Cela permettra de montrer la force des actions que l’on mettra en place
      collectivement.

      Rassemblement devant des mairies à 10 h 30  ; prises de paroles à
      partir de témoignages (écrits et oraux)

      Les points de rassemblement sont les suivants :

      Angres

      Grenay

      Harnes

      Lauwin-Planque

      Leforest

      Loos-en-Gohelle

      Bien entendu, d’autres communes peuvent servir de lieu de rassemblement
      si des personnes le désirent.

      Rassemblement final de tous les participants

      devant la mairie de Lens à 12 h.

      Prises de paroles ; perspectives à envisager. Pique-nique sur place
      –chacun ramène ce qui le concerne.

      Il doit y en avoir ailleurs, @ninachani, mais la résistance au Linky continue malgré l’équipement qui avance.


    • Face à l’ampleur du phénomène, - 5 % de la population française est électrosensible, soit 3,3 millions de personnes - certains cherchent aussi des solutions. Près de Bordeaux, la société Biovoltsprotect développe Zen Protect, du matériel de protection pour les électrosensibles. Comptez tout de même 600 € (TTC), et ce, sans le coût d’installation par un électricien.

    • Pas pour faire de la pub, mais pour mémoire

      Solution anti-linky avec Biovolts protect
      http://www.biovolts-protect.com

      Les filtres anti CPL Zen Protect sont les meilleurs filtres anti CPL Linky et électricité sale (Dirty Electricity). Ils sont les plus efficaces du marché domestique car ils filtrent la bande de fréquences la plus large, de 10 kHz à 2 MHz avec une efficacité optimale quelle que soit la puissance consommée. La filtration inclut les fréquences Linky CPL en G1 mais aussi en G3 et bien au-delà sur toutes les bandes CENELEC A, B , C et D et plus encore pour des usages encore inconnus et non utilisés à ce jour.

      Ça fait 2 ans que je me suis fait éjecter de divers groupes entre autres parce que je parlais de filtres CPL et que je proposais d’en revendiquer la prise en charge par les distributeurs d’électricité voire, à terme, de les intégrer dans la conception du compteur ce qui en ferait très sensiblement baisser le coût.


  • Installation des compteurs #Linky : la justice donne raison à la Ville de Blagnac, une première en France – actu.fr
    https://actu.fr/occitanie/blagnac_31069/installation-compteurs-linky-justice-donne-raison-ville-blagnac-premiere-france

    Mardi 11 septembre 2018, le tribunal administratif de Toulouse a confirmé l’interdiction pour Enedis d’installer des compteurs Linky sans autorisation préalable des habitants

    Coup de tonnerre du côté de Blagnac (Haute-Garonne). Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé, mardi 11 septembre 2018, un arrêté d’une commune qui réglementait les installations de compteurs Linky par Enedis. Une décision qui pourrait bien faire jurisprudence.

    Cette décision risque de faire écho. Si Blagnac n’est pas la première commune de France a prendre un arrêté concernant ces compteurs si controversés, c’est la première fois dans le pays que la justice donne raison à l’un de ceux-ci. À Ramonville (Haute-Garonne), le maire Christophe Lubac avait également engagé un bras de fer avec la préfecture.

    Cette décision du tribunal administratif de Toulouse confirme l’arrêté de la ville de Blagnac du 16 mai 2018 qui encadrait la pose de compteurs Linky par les agents d’Enedis. Ainsi, les usagers ont la liberté « d’exercer leur choix à titre individuel et sans pression pour refuser ou accepter : l’accès à leur logement ou propriété, la transmission des données collectées à des tiers partenaires commerciaux de l’opérateur », selon un communiqué de la mairie de Blagnac. Toutefois, les deux articles pré-cités ont été « suspendus » de l’arrêté, selon la préfecture.

    Ces deux articles qui concernent le respect de la propriété privée et le respect de la vie privée (en rapport aux données) sont deux aspects qu’Enedis se défend de ne pas respecter, comme l’explique Gaétan Gueguen, directeur territorial en Haute-Garonne :

    Nos agents respectent la propriété privée de chacun, avant chaque installation il y a une prise de rendez-vous et un courrier est également adressé au foyer en question. Nous ne rentrons pas chez les gens comme ça. Pour ce qui est des données recueillies sur les compteurs, celles-ci n’appartiennent qu’à l’usager et à personne d’autre. Enedis n’a pas le droit de les communiquer à un tiers.

    Suite à cet arrêté, le Préfet de Haute-Garonne avait saisi le tribunal administratif en référé, avant que ce dernier ne donne raison mardi 11 septembre au premier magistrat de Blagnac, Joseph Carles. Contactée par Actu Toulouse, la préfecture a déclaré ne pas vouloir faire appel.

    Toujours est-il que cette décision pourrait avoir de grandes répercussions partout en France, où des associations anti-linky se sont mobilisées sur tout le territoire, et où plusieurs communes ont pris des arrêtés similaires face à l’installation de ce compteur polémique.



  • L’Amassada s’invite au Tour de France
    pour dire non au Linky, non au transfo

    https://lavoiedujaguar.net/L-Amassada-s-invite-au-Tour-de-France-pour-dire-non-au-Linky-non-au-

    C’est dans une ambiance survoltée par le passage de la caravane publicitaire, cette ode à la consommation absurde, que nous nous sommes invités sur le parcours du Tour de France à Saint-Affrique, dimanche 22 juillet. Un policier de la ville nous a gentiment (bien qu’involontairement) ouvert les grilles qui se dressaient dans toute la vilotte, la séparant littéralement en deux. Profitant de cette brèche, nous avons pénétré à la suite de la caravane, sous les regards éberlués des RG venus pourtant en nombre. L’accueil de la population fut chaleureux, sous les applaudissements et les bravos, seuls quelques touristes n’ont pas semblé y comprendre grand-chose. Nous avons parcouru plusieurs centaines de mètres, animés de nos chants et slogans, portant comme il se doit le maillot de l’Amassada, tout en distribuant des tracts, avant de rencontrer de nouveau une barrière nous faisant sortir. (...)

    #Tour_de_France #Aveyron #manifestation #Amassada #Linky #éoliennes_industrielles


  • Le compteur Linky menace-t-il le respect de la vie privée ?
    https://www.francetvinfo.fr/economie/video-le-compteur-linky-menace-t-il-le-respect-de-la-vie-privee_2799879

    Faut-il se méfier du compteur Linky ? Ce boîtier est-il capable de relever de façon continue des données personnelles, telles que heure du lever, du coucher, nombre de personnes présentes dans le foyer ? Cet extrait d’un reportage à voir le 14 juin 2018 dans « Envoyé spécial » fait le point. Depuis les débuts du nouveau « compteur intelligent », en 2014, la fronde anti-Linky ne cesse de s’intensifier. Parmi les interrogations que soulève ce dispositif, celle-ci est partagée par la Cnil, la Commission (...)

    #DirectÉnergie #EngieInéo #algorithme #domotique #Linky #consommation (...)

    ##surveillance


  • La Belgique s’apprête à généraliser les compteurs d’électricité communicants
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-belgique-s-apprete-a-generaliser-les-compteurs-d-electricite-communicants

    Ces prochaines semaines, les Parlements flamand, wallon et bruxellois vont se prononcer sur un cadre légal permettant de déployer des compteurs d’électricité dits intelligents dans les foyers, de manière progressive. Alors qu’il y a encore quelques années, les régulateurs de l’énergie estimaient négatif le rapport coûts-bénéfices de cette technologie, ils la considèrent actuellement comme un outil incontournable pour répondre au défi de la transition énergétique. Les compteurs intelligents, c’est-à-dire (...)

    #domotique #Linky #consommation #CPVP


  • Linky, le compteur qui observe la vie privée des gens
    https://reporterre.net/Linky-le-compteur-qui-observe-la-vie-privee-des-gens

    Parmi les craintes suscitées par Linky, celles liées à l’usage et à la protection des données personnelles tiennent une place de choix. Que fera Enedis des données collectées ? L’entreprise est-elle claire au sujet du respect de la vie privée des « usagers » ? Reporterre fait le point. « Pourquoi est-on là ? Pour comprendre à quoi sert ce fichu Linky et s’il est vraiment bon pour nous », lance Sophie, une habitante de Couzon-au-Mont-d’Or. Près de 70 personnes se sont réunies ce soir dans la salle des fêtes (...)

    #Linky #BigData #profiling #domotique #consommation


  • Un installateur violenté, Enedis court toujours - Refuser le compteur Linky.
    https://refuser-compteur-linky.fr/un-installateur-violente-enedis-court-toujours

    Le petit personnel dont il est ici question, ce sont justement les installateurs de #Linky, embauchés par des sous-traitants d’Enedis, souvent formés à la va-vite et payés au lance-pierre à travers des contrats précaires. En effet, les entreprises ayant obtenu des marchés de poses de Linky « expérimentent, grâce à #Enedis, les dernières innovations sociales du libéral Emmanuel Macron : elles ont fait signer à leurs recrues des « CDI de projet ». Ces contrats n’ont rien d’un CDI tel que nous l’entendons. En les signant, l’employeur sait déjà qu’il se séparera des salariés concernés une fois le chantier terminé et qu’il pourra le faire sans entrave. Il n’aura même pas à leur verser les 10 % d’indemnités de précarité ni les 10 % de congés payés comme il le ferait dans le cadre d’un CDD, ni à leur donner de date précise de fin de contrat. »(1) Cerise sur le gâteau : ces travailleurs doivent tenir une cadence infernale, d’environ 15 installations de compteurs par jour, s’ils veulent espérer gagner un peu plus que le Smic à la fin du mois.


  • Téléphonie mobile : guide et memento des relations entre opérateurs et communes. (AMF Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalité)

    http://www.amf.asso.fr/document/index.asp?DOC_N_ID=8308

    Mesures de champs #électromagnétiques
    Toute personne s’interrogeant sur le niveau des champs électromagnétiques à son domicile, à son travail, à l’école de ses enfants ou plus généralement en tout lieu de vie doit pouvoir obtenir une réponse concrète exprimée en V/m (volts par mètre) et en pourcentage de la valeur limite réglementaire. Cette réponse concrète peut être une estimation ou une mesure in situ de(s) champ(s) électromagnétique(s).
    Les mesures de champs électromagnétiques sont d’autant plus efficaces qu’elles sont effectuées avant que le manque d’information ne se transforme en inquiétude.
    4.2.1. Organisation des mesures et des estimations
    I Mesures in situ
    Toute personne (maire, préfet, citoyen, bailleur...) peut faire réaliser une mesure
    de champs électromagnétiques. Elle peut pour cela :
    • soit commander et payer directement une mesure de champs électromagnétiques
    (environ 1 500 € HT, la mesure),
    • soit adresser une demande écrite aux opérateurs. Ceux-ci prennent en charge
    le coût des mesures qui leur sont demandées.
    Lorsque le maire est à l’origine de la demande, il peut décider seul du lieu, de la date et de l’heure de la mesure (voir modalités en annexe 3).
    Les mesures de champs électromagnétiques doivent être réalisées par des labora- toires respectant les exigences de qualité précisées dans le décret n°2006-61 du 18 janvier 2006 et, en particulier, être accrédités COFRAC (Comité Français d’Accréditation).

    Annexe 5 COORDONNÉES RÉGIONALES DES OPÉRATEURS
    #électrosensibilité
    #ondes
    #électromagnétisme

    Ce serait bien qu’il y ait la même obligation pour #Linky


  • Les opposants au compteur Linky saisissent la justice
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/26/les-opposants-au-compteur-linky-saisissent-la-justice_5291175_3234.html

    Les « anti-Linky » souhaitent la suspension des installations de ces compteurs, voire leur retrait, au nom du « principe de précaution » et du « respect de la vie privée ». Un collectif d’opposants au compteur Linky, dont 200 en Gironde, a annoncé jeudi 26 avril avoir saisi en référé une vingtaine de tribunaux de grande instance dans toute la France pour demander à la justice de « surseoir à l’installation » de ces appareils, voire de les retirer. Ces nouveaux compteurs, qui suscitent la défiance de (...)

    #algorithme #Linky #BigData #procès


  • Compteur Linky : pourquoi la Cnil met en demeure Direct Énergie
    https://www.numerama.com/politique/338871-compteur-communicant-linky-pourquoi-la-cnil-met-en-demeure-direct-e

    Alors que Linky est déployé en France, la Cnil est intervenue pour mettre en demeure le fournisseur Direct Énergie. Celui-ci est accusé de miser sur la confusion du public pour obtenir un prétendu consentement afin de récupérer des données très fines sur la consommation d’énergie. Le compteur communicant Linky suscite une relative réticence dans la population. Il existe en effet des craintes sur une nuisance supposée que ce matériel aurait sur la santé — ce qui n’est pas démontré en l’état actuel de la (...)

    #Linky #terms #profiling #CNIL


  • DIRECT ENERGIE : mise en demeure pour une absence de consentement concernant les données issues du compteur communicant LINKY | CNIL
    https://www.cnil.fr/fr/direct-energie-mise-en-demeure-pour-une-absence-de-consentement-concernant-les-

    27 mars 2018

    La Présidente de la CNIL met en demeure la société DIRECT ENERGIE en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant LINKY. Elle lui demande de se conformer à la loi dans un délai de trois mois.

    La société DIRECT ENERGIE est un fournisseur d’électricité. Dans le cadre de cette mission et afin de rendre possible la facturation, la société dispose des données mensuelles de consommation.

    A l’occasion de l’installation du compteur communicant LINKY, la société a demandé au gestionnaire du réseau de distribution, la société #ENEDIS, de lui transmettre les données de ses clients correspondant à leur consommation journalière d’électricité ainsi que les données de consommation à la demi-heure. Ces données ne peuvent cependant être recueillies qu’après avoir obtenu le consentement des personnes concernées.

    La Présidente de la CNIL a décidé en octobre 2016 et février 2018 de diligenter des contrôles afin de s’assurer de la conformité de ce dispositif à la loi Informatique et Libertés.

    Ces contrôles ont révélé que le consentement des clients n’était pas recueilli dans des conditions conformes à l’article 7 de la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, le consentement au traitement de données personnelles n’étant pas libre, éclairé et spécifique.

    Ce manquement a d’abord été constaté pour les données de consommation à la demi-heure.

    Regarde bien comment fait la CNIL, elle n’attaque pas Linky parce que ce système a été conçu pour transmettre des données personnelles toutes les demies-heures, ben non, puisqu’en soit le principe du compteur communicant ne la froisse pas. Ce qu’il lui faut pour être en règle c’est juste qu’on ait signé un accord de transmission clair, peu importe qu’on y comprenne rien à ce que cela implique.

    Tiens, passée à la sécu hier, les agents de la CPAM ont des blouses imprimées DMP, et dans le hall des affiches de 3m vantent les mérites de la transmission des données personnelles.

    #donne_tes_données
    #linky
    #cnil
    #données_personnelles
    #surveillance
    #fusible_politique

    • La Présidente de la CNIL a décidé en octobre 2016 et février 2018 de diligenter des contrôles afin de s’assurer de la conformité de ce dispositif à la loi Informatique et Libertés.

      … et avec leurs propres préconisations…

      résultat :

      27 mars 2018
      La Présidente de la CNIL met en demeure la société DIRECT ENERGIE

      À l’été 2016, j’avais écrit à la CNIL en leur joignant (au cas où elle n’en aurait pas disposé…) le formulaire diffusé par DE. Sans même connaitre aucun texte (ni loi de 78, ni recommandations CNIL), le regarder (2 cases à cocher sans aucune explication en particulier sans expliciter (mais ça c’était pareil dans le document EdF)) ce qui se passerait si on ne cochait pas lesdites cases.

      résultat : ni réponse, ni même accusé de réception…

    • Ben moi je n’ai pas eu droit à signer quoique ce soit, étant locataire, mais j’ai appris que mon propriétaire n’avait pas non plus signé. Par contre la facture a bien augmenté de 200% et je n’ai pas réussi à me faire entendre même à passer la journée au téléphone.


  • Compteurs Linky : la Cnil épingle Direct Energie - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2018/03/27/compteurs-linky-la-cnil-epingle-direct-energie_1639237

    Le gendarme des données personnelles a rendu publique une mise en demeure à l’encontre du fournisseur d’électricité. En cause, le recueil de la consommation détaillée de ses clients sans leur consentement « libre, éclairé et spécifique » .

    Tour de vis contre Direct Energie, beaucoup trop gourmande en données issues des compteurs électriques connectés Linky. Ce mardi, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a rendu publique une mise en demeure adressée le 5 mars au fournisseur d’électricité. En cause : la collecte des données de consommation quotidienne de ses clients sans leur accord préalable, et l’absence de consentement « libre, éclairé et spécifique » au relevé de leur consommation à la demi-heure près.

    Risque pour la vie privée

    Déployés depuis 2015 par Enedis (ex-ERDF), les compteurs d’électricité dits « intelligents » équipent aujourd’hui plus de 8 millions de foyers – ils devraient être 35 millions d’ici 2021. La généralisation des compteurs connectés, prévue par une directive européenne, est d’ailleurs tout sauf consensuelle : plusieurs centaines de communes ont déjà tenté de s’opposer à l’installation de Linky sur leur territoire. Les opposants font notamment valoir les risques sanitaires liés aux ondes électromagnétiques – non avérés à ce jour – et les enjeux de protection de la vie privée : Linky relève en effet la consommation électrique journalière, mais aussi, potentiellement, la consommation heure par heure, et même par demi-heure. Des données « fines » qui, estime la Cnil, peuvent en dire long sur ce qui se passe dans les foyers : « heures de lever et de coucher, périodes d’absence ou nombre d’occupants du logement », par exemple.

    En 2012, la Cnil avait donc publié une recommandation pour encadrer la collecte de ces données. Par défaut, seule la consommation journalière est transmise en continu au gestionnaire du réseau d’électricité, Enedis. Le relevé horaire ou à la demi-heure, lui, nécessite l’accord préalable de l’usager. Et dans tous les cas, le consentement de ce dernier est nécessaire pour toute transmission de ces informations à un autre acteur qu’Enedis, qu’il s’agisse du fournisseur d’électricité – qui ne disposait avant Linky que de la consommation mensuelle des foyers, nécessaire à la facturation – ou d’un acteur commercial.

    « Plusieurs centaines de milliers » de clients concernés

    Or en la matière, Direct Energie a pris plus que ses aises. L’entreprise informe certes ses clients qu’elle recueille via Enedis leur consommation journalière… mais sans leur demander leur accord. Et si elle le fait pour le recueil des données de consommation « détaillées » – sans d’ailleurs préciser que c’est par demi-heure – c’est d’une manière telle que, pour la Cnil, le consentement obtenu « ne peut être considéré comme libre, éclairé et spécifique ». Les clients donnent en effet, via le même formulaire, leur accord à la pose du compteur Linky par Enedis et à la transmission de leur consommation détaillée à Direct Energie : la collecte de données « fines », juge la commission, est ainsi présentée par le fournisseur d’électricité « comme le corollaire de l’activation du compteur », alors qu’il n’en est rien – elle est facultative, quand la pose de Linky est, elle, obligatoire, et ne dépend pas du même acteur. En prime, Direct Energie présente ce recueil de données comme nécessaire pour « assurer une facturation au plus juste ». Sauf que l’entreprise « ne propose pas d’offres basées sur la consommation horaire », relève le gendarme des données personnelles… Autrement dit, la collecte est à la fois clairement hors des clous de la loi informatique et libertés, et injustifiée.

    Au vu du nombre de clients concernés – « plusieurs centaines de milliers » en février – la Cnil a décidé de rendre publique sa mise en demeure pour « sensibiliser les personnes quant à leurs droits et leur capacité de maîtrise sur leurs données de consommation énergétique ». Le fournisseur d’électricité a trois mois pour corriger le tir, mais en tout état de cause, l’épisode a de quoi donner du grain à moudre aux contempteurs des très bavards compteurs « intelligents ».
    Amaelle Guiton

    Allez ! Ça commence déjà ! Ils se servent, c’est trop alléchant tant de données à proximité de clic. Dans un an tout le monde fera pareil et la clic aura beau faire des recommandations et leur tirer les oreilles, ça changera rien. Trop d’intérêt en jeu.
    Résistez au changement de votre compteur, c’est possible. S’il est chez vous il suffit de refuser l’entrée au technicien.
    #linky #big_data #cnil #enedis #compteur_électrique #direct_énergie


  • Linky : des copropriétaires de Villeneuve-sur-Lot font plier Enedis - Capital.fr
    https://www.capital.fr/economie-politique/linky-des-coproprietaires-de-villeneuve-sur-lot-font-plier-enedis-1274624

    Un compteur #Linky a été installé dans une copropriété du Sud-Ouest de la France sans l’accord des habitants. Ces derniers ont réussi à le faire enlever après s’être plaint auprès d’#Enedis.

    Je rêve où bien il y a capital.fr qui est à la pointe du combat contre Linky lol
    https://www.capital.fr/economie-politique/peut-on-refuser-la-pose-dun-compteur-linky-1272309
    #edf


  • Compteur Linky : pourquoi il va vous coûter cher - Capital.fr
    https://www.capital.fr/economie-politique/compteur-linky-pourquoi-il-nest-pas-vraiment-gratuit-1270581

    Dans un rapport publié mercredi, la Cour des comptes épingle le montage destiné à financer le déploiement des compteurs d’électricité #Linky, particulièrement généreux pour le distributeur #Enedis, au détriment des consommateurs.

    #cour_des_comptes


  • [O-S] Le compteur électrique Linky : pourquoi et comment le refuser

    Emission du 3 mars 2018, [Reprise de l’émission Question Sociale (FPP)] La contestation du programme de remplacement des anciens compteurs électriques par des compteurs communicants baptisés « Linky » ne cesse de prendre de l’ampleur en France. Des membres actifs de collectifs anti-Linky franciliens et de l’association Priartem exposent les principales raisons de ce mouvement de refus, à la fois sanitaires, financières et de protection de la vie privée, puis font le point sur les initiatives déjà prises et celles que chacun devrait prendre de son côté pour réussir collectivement à faire échec à ce programme ruineux, polluant et dangereux, imposé au mépris du principe de précaution.

    https://offensivesonore.blogspot.fr/2018/03/le-compteur-electrique-linky-pourquoi.html

    #audio #radio #offensive_sonore #contrôle #edf #linky


  • L’enfer de la maison intelligente
    http://www.internetactu.net/a-lire-ailleurs/lenfer-de-la-maison-intelligente

    Sur Gizmodo, la journaliste Kashmir Hill (@kashhill) raconte comment elle a décidé de transformer son petit appartement de San Francisco en maison connectée. Elle s’est équipée d’un assistant vocal Echo d’Amazon, de lumières connectées, d’une cafetière connectée, d’un roomba, a branché sa brosse à dents, sa télé, son lit, un (...)

    #A_lire_ailleurs #Usages


  • pour archivage…

    Enedis. Le déploiement des compteurs #Linky achevé en 2020 en Morbihan
    https://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/enedis-le-deploiement-des-compteurs-linky-acheve-en-2020-en-morbihan-55

    Enedis. Le déploiement des compteurs Linky achevé en 2020 en Morbihan
    Modifié le 10/02/2018 à 07:06 | Publié le 10/02/2018 à 07:06

    Recueilli par Pierre Wadoux.

    Enedis poursuit la pose des compteurs au rythme de 500 par jour. En 2020, près de 500 000 foyers morbihannais en seront équipés. Entretien Marc Posnic, directeur territorial d’Enedis Morbihan.

    L’installation des compteurs Linky se poursuit. Où en êtes-vous aujourd’hui ?
    Leur installation, partout en France, suit la trajectoire établie dès 2015. Huit millions de compteurs sont posés, dont 750 000 en Bretagne et 180 000 en Morbihan. Au rythme de 500 par jour dans le département, l’ensemble de notre clientèle sera équipée en 2020. Ce déploiement s’effectue en « taches de léopard », dans toutes les communes, après discussions avec les élus et information auprès des habitants.

    Quels sont les avantages majeurs de ces compteurs dits communicants ?
    Le réseau doit absolument être modernisé afin d’intégrer la transition énergétique. Les compteurs Linky sont au coeur de cette mutation et des nouveaux usages de consommation. Ils vont permettre d’insuffler dans le réseau de l’énergie produite par des particuliers ou de petits producteurs. À ce sujet, des expérimentations d’autoconsommation collective (une sorte d’Amap de l’énergie) sont en cours à l’est du département. Ce développement de productions en circuits courts est d’autant plus important en Bretagne, où la sécurisation de l’approvisionnement et la gestion de la maîtrise de l’énergie sont plus complexes. Les Linky, pilotables à distance, autorisent des interventions techniques plus rapides en cas de problèmes. Ils disposent de protections supplémentaires en cas de surtension par exemple. Pour nos clients, c’est aussi l’assurance de factures en phase avec leur consommation réelle. Toutes les données collectées sont protégées. Rien n’est utilisé sans l’accord du client lui-même.

    La pose de ces compteurs est parfois critiquée. Des collectifs citoyens émettent des réserves sur leur innocuité. Qu’en dites-vous ?
    Le compteur communicant respecte l’ensemble des normes en vigueur concernant l’exposition aux champs électromagnétiques. L’Agence nationale des fréquences l’a confirmé. L’Ances, (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a réaffirmé en décembre que les niveaux d’exposition étaient bien inférieurs à bon nombre d’appareillages domestiques. Le ministre lui-même s’est interrogé. Il a été rassuré. Il est, lui aussi, équipé d’un compteur Linky. Nous essuyons parfois des refus, c’est vrai. Cela ne représente que 0,4 % des usagers. Nous sommes à leur écoute pour dissiper leurs doutes.

    • D’un côté une apathie dégoulinante digne de la collaboration en temps de guerre et encore plus incompréhensible car ce seront pourtant bien eux les victimes qui paieront cher leur lâcheté face au système mis en place mais aussi forcent les résistants survivants à baisser l’échine.
      Colère sourde et réelle de ceux qui tiennent les barricades à mains nues et se font crever pour rien.
      Et de l’autre, ah, toujours la même propagande pour faire avaler du pâté de rengaine aux oies stupides.
      Ça ne change pas beaucoup tout ça, toujours les mêmes rapports à l’œuvre, toujours les mêmes aux manettes.
      #dégout


  • Un opposant au compteur #Linky en #procès

    Audience reporté au 4 avril 2018
    https://www.youtube.com/watch?v=Vzi_7nbLOco

    je mets l’article de FR3 en lien, cependant il sent fort la propagande.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/aerigeois-oppose-au-compteur-linky-poursuivi-justice-en

    Un citoyen Ariégeois est poursuivi pour avoir empêché la mise en place de compteurs Linky. Il a placé une plaque d’acier sur les vieux compteurs et devra répondre devant le tribunal de Foix de destruction de biens.