• Pour accroître l’efficacité de ses missions de #paix, l’#ONU recrute davantage de #femmes officiers de #police | ONU Info
    https://news.un.org/fr/story/2018/11/1028551

    Pour être plus efficaces, les missions de #maintien_de_la_paix des Nations Unies ont besoin de recruter davantage de femmes au sein de leurs effectifs de police, a insisté mardi devant le Conseil de sécurité un haut responsable de l’ONU.


  • #Soudan_du_Sud : Ban Ki-moon affligé par les conclusions de l’enquête sur la réaction de la #MINUSS aux violences à #Juba en juillet

    Le Secrétaire général de l’#ONU, Ban Ki-moon, s’est déclaré profondément affligé mardi par les conclusions de l’enquête sur les violences qui ont eu lieu à Juba, au Soudan du Sud, en juillet 2016, et sur la réponse de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

    « Le Secrétaire général a reçu le rapport du général à la retraite Patrick Cammaert concernant l’enquête spéciale indépendante sur les violences à Juba en juillet 2016 et sur les actions de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, y compris sa réponse aux actes de violence sexuelle dans et autour des sites de protection de civils à la Maison des Nations Unies et à l’attaque contre le camp Terrain », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

    L’enquête spéciale révèle que la MINUSS n’a pas réagi efficacement aux violences en raison « d’un manque général de leadership, de préparation et d’intégration parmi les différentes composantes de la mission ». L’enquête spéciale révèle également que « les dispositions en matière de commandement et de contrôle étaient inadéquates, alors que les soldats de la paix maintenaient une attitude hostile au risque ».

    Selon l’enquête, ces facteurs ont contribué à l’incapacité de la MINUSS à répondre à l’attaque des soldats du gouvernement sur le camp Terrain le 11 juillet et à protéger les civils menacés. L’enquête spéciale n’a pas été en mesure de vérifier les allégations selon lesquelles les forces de maintien de la paix n’ont pas réagi aux actes de violence sexuelle commis directement devant eux les 17 et 18 juillet.

    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=38413

    Synthèse du rapport (en) : http://www.un.org/News/dh/infocus/sudan/Public_Executive_Summary_on_the_Special_Investigation_Report_1_Nov_2016.pdf

    #domp #dpko #maintien_de_la_paix

    • L’ONU fait son autocritique au Soudan du Sud

      http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/11/02/l-onu-fait-son-autocritique-au-soudan-du-sud_5024038_3212.html

      Ses conclusions « accablantes » pour l’organisation ont fait une première victime : le commandant de la force des Nations unies au Soudan du Sud, qui compte 13 500 casques bleus sous ses ordres, le lieutenant-général kényan Johnson Mogoa Kimani Odienki, dont le secrétaire général a demandé la tête dans un geste très rare et symbolique pour l’ONU. La représentante spéciale du secrétaire général Ellen Margrethe Loj avait déjà pris les devants en annonçant sa démission dès la semaine dernière
      [...]
      Alexandra Novosseloff, chercheuse invitée au centre de la coopération internationale à l’université de New York, estime que « ces défaillances sont aujourd’hui la réalité du maintien de la paix ». Pour elle, la situation s’explique entre autres par « un Conseil de sécurité qui donne des mandats trop ambitieux au regard des moyens alloués, des Etats membres qui envoient des soldats qui n’ont souvent pas pris la mesure des situations dans lesquelles ils se retrouvent, et un secrétariat qui fait ce qu’il peut dans ces circonstances. »

    • http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/sangaris-c-est-fini-l-armee-francaise-reste-a-bangui-113329

      350 militaires français resteront présents dans le pays, répartis en trois composantes. Une partie d’entre eux servira au sein des casques bleus de la Minusma, notamment pour y mettre en oeuvre des drones tactiques SDTI qui ne sont pas sortis depuis le retour d’Afghanistan en juin 2012. Environ 80 militaires serviront au sein de l’EUTM-RCA, l’opération européenne de formation de l’armée locale. Enfin, un élément de soutien national restera présent. En cas de dégradation de la situation, des forces prépositionnées à Abidjan (43ème Bima) pourront intervenir.


  • Le #Canada contribue aux Nations unies avec 600 #casques_bleus supplémentaires
    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/08/27/le-canada-contribue-aux-nations-unis-avec-600-casques-bleus-supplementaires_

    En campagne pour un siège au Conseil de sécurité de l’ONU, le Canada a confirmé vendredi 26 août son retour sur la scène internationale en mettant 600 soldats à disposition des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Ottawa va consacrer en outre 450 millions de dollars (310 millions d’euros) sur trois ans pour la prévention et la résolution des conflits.

    #domp #ONU #maintien_de_la_paix


  • Les #Nations_Unies devraient-elles renoncer au #maintien_de_la_paix ?

    L’#échec de la #MINUSS au #Soudan_du_Sud est un coup dur pour la #paix internationale.
    Les critiques amères essuyées ce mois-ci par les soldats de maintien de la paix des Nations Unies au Soudan du Sud pour n’avoir pas su protéger les civils et les humanitaires n’ont malheureusement rien de nouveau. Elles soulèvent cependant une question urgente : le système de maintien de la paix des Nations Unies est-il adapté ?


    https://www.irinnews.org/fr/analyses/2016/08/22/les-nations-unies-devraient-elles-renoncer-au-maintien-de-la-paix%C2%A0
    #ONU #casques_bleus


  • The number of United Nations peacekeeping forces...

    http://pewresearch.tumblr.com/post/140333239045/the-number-of-united-nations-peacekeeping-forces

    The number of United Nations peacekeeping forces around the world has peaked in recent months, after falling off in the late 1990s. Today, more than 100,000 uniformed peacekeepers are deployed under 16 different missions – with the highest numbers in the Democratic Republic of the Congo, Sudan and South Sudan.
    UN peacekeeping at new highs after post-Cold War surge and decline

    #onu #maintien_de_la_paix #guerre #conflits #Paix visualisation


  • « Nette augmentation » des cas d’abus sexuels commis par des #casques_bleus
    http://www.lemonde.fr/international/article/2016/03/04/soixante-neuf-cas-d-abus-sexuels-commis-par-des-casques-bleus-recenses-par-l

    Les Nations unies ont recensé en 2015 69 cas d’#abus_sexuels qui auraient été commis par ses casques bleus dans 10 missions de #maintien_de_la_paix. Selon un rapport annuel de l’Organisation de Nations unies (#ONU), ce chiffre édifiant montre « une nette augmentation » par rapport à 2014, où 52 cas avaient été recensés, et davantage aussi qu’en 2013 (66 cas).

    #domp


  • La #France et l’ONU : une relation en perte de vitesse
    https://www.mediapart.fr/journal/international/270216/la-france-et-l-onu-une-relation-en-perte-de-vitesse

    © UN Photos La France a longtemps représenté une voie médiane aux #Nations_unies, ce qui lui permettait d’avoir beaucoup d’influence. Aujourd’hui, en raison d’une politique étrangère atlantiste et d’un désintérêt pour le lobbying, elle voit la plupart des postes importants lui échapper. Elle risque de peser fort peu sur le choix du prochain secrétaire général et de perdre un poste crucial.

    #International #Ban_Ki-moon #diplomatie #DPKO #Hervé_Ladsous #maintien_de_la_paix #ONU #Quai_d'Orsay


  • Davos, cannabis, cocaïne, armée Suisse, armée danoise, coup de feu - La Tribune de Genéve du 22 Janvier 2016

    Parmi les 4500 militaires chargés d’assurer la sécurité au forum économique mondial (WEF) de Davos (GR), certains semblent assumer leur tâche à la légère. La police militaire a surpris douze soldats alors qu’ils consommaient cannabis et cocaïne.

    Stefan Hofer, porte-parole de l’état-major de l’armée, a confirmé vendredi l’information publiée par le Corriere del Ticino . Sur les douze soldats interpellés, tous l’ont été pour consommation de cannabis et parmi eux, cinq ont aussi pris de la cocaïne.
    Les contrôles ont été effectués mardi dans le bataillon d’infanterie de montagne 30. Celui-ci est composé essentiellement de soldats et de gradés en provenance du Tessin et du sud des Grisons. L’alerte a été donnée par des membres de la troupe concernée.

    La police militaire est tout de suite intervenue et a demandé aux soldats concernés de s’expliquer. Quelques-uns ont immédiatement avoué. La police militaire a aussi recouru aux chiens pour rechercher la drogue. Sur un soldat, plus de trois grammes de cocaïne ont été découverts.

    Cet homme a été immédiatement renvoyé à la maison et devra répondre devant les tribunaux civils, a expliqué le porte-parole. Les autres soldats, qui ont consommé de la cocaïne, ont aussi été renvoyés chez eux. Ils seront punis disciplinairement après le WEF.
    . . . . . .
    La justice militaire a également confirmé qu’un coup de feu involontaire est parti dans le cadre de l’engagement de l’armée au WEF. « Le coup est parti au moment du retrait des cartouches de l’arme », a dit Tobias Kühne à l’ats. Personne n’a vraiment été mis en danger. Le porte-parole n’a pas été en mesure d’en dire davantage. Une enquête devra éclaircir les circonstances exactes de l’incident. (ats/nxp)

    http://www.tdg.ch/suisse/police-surprend-douze-soldats-drogues/story/24030450
    + Quelque 200 personnes qui répondaient à un appel à manifester de l’Alliance anti-WEF ont été encerclées par la police samedi après-midi à Zoug. Le rassemblement n’avait pas été autorisé.

    Bonus : Grosse commande de l’armée danoise

    Mowag a décroché une belle commande des forces armées danoises. Le fabricant thurgovien de véhicules militaires, filiale du géant américain General Dynamics, leur livrera pas moins de 309 blindés à roues du type Piranha 5, pour 600 millions de francs.

    L’armée danoise entend utiliser ces véhicules de combat essentiellement dans le cadre de missions de maintien de la paix. La commande permet d’assurer du travail sur le site de Kreuzlingen jusqu’en 2023, a précisé vendredi Oliver Dürr, le patron de Mowag, confirmant une information du journal St-Galler Tagblatt.


    Il s’agit d’une des plus importantes commandes de matériel militaire en Europe à l’heure actuelle. A titre de comparaison, les exportations helvétiques en la matière se sont chiffrées en 2014 à 563,5 millions de francs.
    http://www.tdg.ch/economie/grosse-commande-armee-danoise-mowag/story/15566330

    #Davos #armée_Suisse #cannabis #cocaïne #WEF #Mowag #Suisse #véhicules_militaires #General_Dynamics #maintien_de_la_paix


  • Centre d’actualités de l’ONU - Le chef de l’#ONU appelle à réformer les opérations de #maintien_de_la_paix
    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=35545

    S’appuyant sur les recommandations de ce groupe d’experts, Ban Ki-moon a détaillé son projet pour adapter les opérations de maintien de la paix et souligné que trois changements fondamentaux étaient nécessaires.

    « Premièrement, nous devons faire de la prévention et de la médiation une priorité si nous voulons éviter de répondre trop tard et que cela coûte trop cher », a-t-il dit. « Deuxièmement, nous devons changer la façon dont nous planifions et menons les opérations de paix de l’ONU pour les rendre plus rapides, plus réactives et plus responsables envers les pays et les peuples en conflit ».

    « Troisièmement, nous devons mettre en place un cadre mondial-régional pour gérer les défis de paix et de sécurité d’aujourd’hui. Je crois que cela doit commencer par un partenariat renforcé entre l’ONU et l’#Union_africaine. J’ai établi un plan d’action détaillé pour mettre en mouvement ces changements », a-t-il ajouté.

    Le Secrétaire général de l’ONU a rappelé que les principes fondamentaux des opérations de paix onusiennes « ne changeront pas ». « Notre travail consiste à soutenir le règlement négocié des conflits, à protéger les civils et à faire progresser leur droit à la sécurité, à la justice et au développement », a-t-il dit.

    Ban Ki-moon a insisté sur le fait que l’ONU ne pouvait « pas être la source de souffrances supplémentaires » et a présenté dans son rapport plus d’une dizaine de nouvelles mesures pour débarrasser les Nations Unies de l’exploitation et des #abus_sexuels.

    #dpko #paix


  • Effort mondial pour la guerre -> budget militaire en 2015 : 1747 milliards de dollars. Effort mondial pour la paix -> budget des opérations de maintien de la paix en 2015 : 8,4 milliards de dollars.

    Chercher l’erreur.

    Financer les opérations - Opérations de maintien de la paix des Nations Unies

    http://www.un.org/fr/peacekeeping/operations/financing.shtml#gadocs

    Combien coûtent les opérations de maintien de la paix ?

    Le budget approuvé des opérations de maintien de la paix de l’ONU pour l’exercice allant du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 est d’environ 8,47 milliards de dollars [A/C.5/69/17 ] PDF. Cela représente de 0,5% du total des dépenses militaires mondiales estimées à 1 747 milliards de dollars en 2013.

    En 2014-2015, les principaux pays contributeurs au budget des opérations de maintien de la paix des Nations Unies [A/67/224/Add.1] PDF sont :

    États-Unis d’Amérique (28,38%)
    Japon (10,83%)
    France (7,22%)
    Allemagne (7,14%)
    Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord (6,68%)
    Chine (6,64%)
    Italie (4,45%)
    Fédération de Russie (3,14%)
    Canada (2,98%)
    Espagne (2,97%)

    #paix #guerre #maintien_de_la_paix #armement


  • #Ukraine : à l’Est, rien de nouveau
    http://www.lemonde.fr/international/article/2014/11/15/a-l-est-rien-de-nouveau_4524180_3210.html

    Un étrange manège, de ceux qui inspirent John le Carré, se joue sur la #frontière russo-ukrainienne. Seize observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (#OSCE), une institution de 57 Etats née en 1995 sur les ruines de la guerre froide, se partagent la surveillance de deux points de passage. Il y a beaucoup d’autres points de passage sur cette frontière de 1 576 km, mais ces deux-là, ceux de Goukovo et de Donetsk, sont les seuls sur lesquels la #Russie, elle-même membre de l’OSCE, accepte une inspection.

    #surveillance #maintien_de_la_paix


  • Centre d’actualités de l’ONU - La Norvégienne Kristin Lund devient la première femme à la tête d’une force des Nations Unies

    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=32564

    12 mai 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a nommé lundi le général de division Kristin Lund, de la Norvège, au poste de commandant de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP).

    Mme Lund est la première femme à occuper un poste de commandant de force dans une opération de maintien de la paix des Nations Unies. Elle succédera, à partir du 13 août 2014, au général chinois Chao Liu.

    #onu #chypre #maintien_de_la_paix #femmes
    « Le Secrétaire général rend hommage au général de division Liu pour son service à la tête de la Force des Nations Unies à Chypre, où son dévouement, son professionnalisme et son leadership ont grandement contribué aux efforts des Nations Unies à Chypre », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans un communiqué de presse.


  • Hommage à Mandela : quand la France et ses grandes entreprises investissaient dans l’apartheid
    http://www.bastamag.net/Hommage-a-Mandela-quand-la-France

    Une classe politique unanime, des médias focalisés sur la commémoration « planétaire » : les funérailles de Nelson Mandela suscitent l’union sacrée autour du combat que le militant de l’ANC a incarné. Pourtant, quand Nelson Mandela est jeté en prison à perpétuité, il n’en était rien. La France et ses grandes entreprises sont l’un des plus fidèles soutiens au régime raciste de Pretoria, lui vendant armements, centrales nucléaires et technologies industrielles, tout en contournant allègrement les sanctions des (...)

    #Décrypter

    / #A_la_une, #Discriminations, #Mémoires, #Multinationales, #Néo-colonialisme, #Afrique, (...)

    #Enquêtes

    • Autre hommage à Mandela, cette fois-ci par un géographe :
      La leçon ultime de Mandela

      #Apartheid : développement séparé des #races en #afrikaans. #Politique_ségrégative qui systématise les principes coloniaux d’affectation de l’#espace. En fait, l’apartheid sud-africain recouvre plusieurs réalités. Pour schématiser, elles sont au nombre de trois et ont été mises en place successivement. L’« #apartheid_mesquin » tout d’abord, le plus fameux et le plus proche des #pratiques_ségrégationnistes du Sud des Etats-Unis, régissait l’usage séparé des espaces publics et même des espaces domestiques ainsi que les relations sociales entre groupes hiérarchisés. Il était avant tout destiné à satisfaire l’ego des petits Blancs et à maintenir dans un état de #domination permanente la majorité de la population. L’« #apartheid_résidentiel » ou #apartheid_urbain ensuite, il cantonnait, cette fois à l’échelle des agglomérations, les différents groupes raciaux dans des zones bien délimitées, les #townships des Noirs, métis et Indiens étant même séparés de la véritable cité (au sens municipal), celle du centre-ville et des quartiers blancs, par une #zone_tampon. Le « #grand_apartheid » enfin, qui cette fois visait à établir une certaine décolonisation interne en accordant l’indépendance aux fameux #bantoustans formés de #terres_discontinues et totalement dépendants économiquement, et à se débarrasser ainsi du problème politique des #droits_civiques et politiques de la majorité de la population devenue pseudo-citoyenne de ces pseudo-Etats. On connaît l’échec de cette stratégie cynique.

      La force et la grandeur de Mandela furent de lutter contre ces trois formes d’apartheid et de les refuser toutes aussi radicalement. Pourtant, la troisième forme qui intervient à l’échelle régionale a pu lui être présentée, lorsqu’il était encore le détenu le plus fameux du monde, comme respectueuse des cultures africaines et comme un moyen de sortir de la crise, et accessoirement pour lui de prison. Cela en lui faisant miroiter dans des conditions de pression extrêmes l’accès à la souveraineté pour la majorité des Sud-Africains et l’accès au pouvoir pour lui dans le plus grand et le plus présentable de ces bantoustans : le #Transkei, pseudo-nation des #Xhosa et territoire fait d’un bloc principal avec accès au littoral et transfert de la totalité de sa capitale, partie blanche comprise. Plus tard, il se montra tout aussi opiniâtre à refuser une partition sur base communautaire et ethnique lorsque la #guerre_civile sévissait entre partisans de l’#ANC et ceux de l’#Inkhata_Freedom_Party, parti ethno-régionaliste #zoulou lié à la chefferie traditionnelle et armé en sous-main par les services nostalgiques de l’ancien régime. Il imposa alors, contre l’avis de nombreux groupes d’opinion, un #régime_unitaire et non fédéral, doté de larges provinces mixtes dans leurs compositions mais où l’expression culturelle de communautés pouvait s’exprimer comme dans le #KwaZulu-Natal.

      Qu’en est-il aujourd’hui de ces différentes formes d’apartheid dans le monde ? Le premier aspect, l’apartheid dit mesquin, recouvre des politiques qui ont été condamnées et déchues avec la victoire du combat pour les droits civiques dans les démocraties. L’apartheid urbain, quant à lui, dépourvu de son caractère légalement imposé, se porte plutôt bien en tant que résultat de #processus_ségrégatifs à l’œuvre dans la plupart des aires métropolitaines de la planète, il est en revanche rarement promu en tant qu’idéal. En effet, les idéologies qui prônent le #communautarisme ou l’#enclosement à des fins sécuritaires ou au nom du libre choix public ne se projettent que rarement à l’échelle de l’ensemble des agglomérations pour justifier l’#ordre_ségrégatif qu’elles promeuvent. Il n’en est pas de même avec le « grand apartheid », celui des #homelands et de l’idéologie des #entités_politiques_homogènes d’un point de vue culturel et identitaire. Les approches communautaristes, identitaires et essentialistes de l’ordre politique et de la #nation sont légion. Non seulement elles constituent le fonds de commerce d’une #extrême-droite dite identitaire, qui depuis la décolonisation a souvent dépouillé son #discours_ethniciste d’un contenu explicitement #raciste au sens d’établissement clair d’une hiérarchie entre les groupes humains, mais prône, au nom du respect de la #différence et du déclin que constitueraient les formes de #métissage, le maintien d’une certaine #pureté_communautaire, ethnique et de civilisation. On est là dans l’affirmation d’une incommensurabilité et d’une hétérogénéité radicale entre les groupes humains, dans la croyance de différences quasi génétiques et donc essentielles.

      Le recours à la partition de l’espace sur base identitaire n’est cependant pas l’apanage de la seule extrême droite, c’est ce que nous appelons la #pensée_apartheid qui a les honneurs de certains travaux scientifiques censés venir à l’appui du #maintien_de_la_paix (#peace_keeping) et surtout de nombreuses prises de position d’experts influents en relations internationales et en géopolitique. La fin de la Guerre froide et les problèmes rencontrés par la communauté internationale pour tenter de ramener la #paix et construire des Etats démocratiques en #ex-Yougoslavie et au #Moyen-Orient ont permis à cette pensée de dominer les débats et de s’imposer parfois dans les tentatives de règlement des conflits. Ce fut le cas avec les #accords_de_Dayton et la partition interne à la #Bosnie-Herzégovine, c’est aussi cette pensée qui est à la base de nombreux plans de redécoupage et de partition au Moyen Orient. Or on sait que les règlements sur base de partition spatiale en entités supposées homogènes d’un point de vue ethnique ne font généralement que pérenniser un clivage sur la base d’un critère culturel dominant (religion, langue, activité, mode de vie…) au risque d’en faire un critère de concurrence nationaliste renforcée et alors que d’autres critères pourront être activés dans un autre contexte. On sait aussi que les espaces urbains, cosmopolites par essence, sont rétifs aux règlements de cette nature qui débouchent souvent sur des déplacements forcés de population et sur des villes amputées et rivales.

      Le combat de Mandela en Afrique du Sud va ainsi bien au-delà d’un combat pour les droits civiques, pour la dignité humaine et contre les hiérarchies raciales imposées en Afrique du Sud. C’est un combat contre toute forme d’imposition d’un #ordre_identitaire qui définirait l’affectation des individus dans l’espace et imposerait sa partition selon les origines des individus. Sa portée est immense dans un monde trop souvent prêt à tomber dans la facilité identitaire et territoriale.

      http://app.letemps.ch/Page/Uuid/a42e2db0-627b-11e3-85d1-4a1da01ad8ae/La_le%C3%A7on_ultime_de_Mandela


  • Rethinking Force Generation : Filling Capability Gaps in UN Peacekeeping

    http://www.ipinst.org/publication/policy-papers/detail/397-rethinking-force-generation-filling-capability-gaps-in-un-peacekeeping.h

    Excellent rapport sur les opérations de maintien de la paix dans le monde, sur les atouts et les echecs de l’ONU. Pour une fois, pour moi, des vrais pistes de recherche, de travail et de réflexion.

    Food for thought dit-on dans les sénacles onusiens :)

    This report analyzes the limitation of the UN system for generating contributions of personnel and equipment for peace operations, otherwise known as force generation. United Nations peacekeeping operates the second largest global deployment of troops and yet must do so with no standing or reserve army. This means the UN must constantly mobilize and rotate voluntary contributions of nearly 100,000 uniformed personnel and related equipment from more than 100 different member states.

    Force generation efforts are therefore of critical importance yet remain relatively understudied. To seize potential opportunities in generating better capabilities to UN operations while also filling capability gaps, the UN must reform the way it thinks about and executes force generation.

    The report identifies key constraints to the current system in five areas: planning, communication, troop-and-police-contributing country (TCC/PCC) selection, knowledge management, and performance/incentives.

    The report also makes two types of recommendations. First, it proposes a set of technical and immediate proposals to improve the efficiency and effectiveness of UN force generation. Second, it sketches some more fundamental proposals aimed at strategic reforms to address the most critical force generation issues related to strategic planning and outreach, incentives and mechanisms for greater accountability, and developing capability-driven military planning.

    #onu #nations_unies #maintien_de_la_paix


  • Manifeste du Groupe Spinelli (The Spinelli Group)

    « It will be the moment of new action and it will be the moment for new men : the moment for a free and united Europe », #Altiero_Spinelli

    « Si je savois quelque chose utile à ma patrie, et qui fût préjudiciable à l’Europe,(…) je la regarderois comme un crime » Montesquieu

    Plus que jamais, les défis du XXIe siècles sont de nature planétaire : #changement_climatique, #épuisement_des_ressources, #destruction_de_ l’environnement, #régulation_financière et économique, #menace_nucléaire et #sécurité_collective, #maintien_de_la_paix,…

    Dans ce nouveau monde, chaque pays européen est un petit pays. Mais nous avons un atout : nous avons bâti ensemble une Union européenne. C’est une construction remarquable et inédite, dans laquelle les Etats-nations d’Europe, pour certains longtemps divisés par des conflits incessants, ont décidé d’être « unis dans la diversité » et de former ensemble une Communauté au sens le plus fort du terme.

    Tendus vers notre but commun de paix et prospérités partagées, nous avons réussi à coopérer et additionner nos forces, apportant une richesse sans précédent, la démocratie et la réconciliation à l’échelle du continent. Les Etats nations mirent en commun une partie de leur souveraineté nationale au sein d’institutions européennes afin de parvenir ensemble à leurs objectifs communs et une « union toujours plus étroite ».

    Malheureusement, alors que les défis gigantesques d’une crise multiple exigeraient des réponses communes, au moins conçues à l’échelle européenne, trop d’hommes et de femmes politiques cèdent à la tentation de croire en un salut seulement national. En ces temps d’interdépendance et de mondialisation, s’accrocher ainsi aux ombres de la souveraineté nationale n’est pas seulement renier l’esprit communautaire ; c’est surtout se condamner à l’impuissance politique.

    A présent, les choses semblent régresser, vers une union plus lâche qu’étroite, vers une Europe plus nationale que supranationale. Oubliant tout esprit communautaire, les Etats membres laissent la myopie des intérêts nationaux limités venir brouiller la vision commune. Ils privilégient les solutions intergouvernementales aux solutions européennes. Jusqu’au point de menacer la viabilité de l’euro, le symbole le plus concret de l’intégration européenne.

    Nous nous opposons à cette tendance régressive et réactionnaire. Europe a été enlevée à nouveau – et cette fois par une coalition de politiciens nationaux. Il est temps de la ramener. Nous croyons que ce n’est justement pas le moment de ralentir le rythme de l’intégration, mais au contraire de l’accélérer. L’histoire européenne nous l’a déjà montré, ce n’est pas avec moins mais avec plus d’Europe que se trouvent les réponses aux problèmes qui se posent à nous. Seules des solutions européennes et un esprit communautaire ressuscité nous permettront d’affronter les défis planétaires.

    Le nationalisme est une idéologie du passé. Notre objectif est celui d’une Europe fédérale et post-nationale, une Europe des citoyens. C’était le rêve que les pères fondateurs s’attachèrent à réaliser. C’était le projet d’Altiero Spinelli. C’est l’Europe que nous choisissons. Parce que c’est l’Europe de demain.

    Signez le manifeste du Groupe Spinelli :

    http://www.spinelligroup.eu/fr/manifesto/#signform

    http://www.liberation.fr/economie/01012366874-un-sursaut-federal-devient-urgent

    #The_Spinelli_Groupe