#monarchie_républicaine

  • La République censitaire du chef #Emmanuel_Macron
    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/140218/la-republique-censitaire-du-chef-emmanuel-macron

    Le trône de Louis-Philippe brûlé place de la Bastille (24 février 1848). Désigné par une minorité des classes moyennes et supérieures redevables de l’impôt, le chef de l’Etat pousse l’érosion des principes républicains jusqu’aux limites de notre monarchie élective. Et si nous approchions de 1848 ; et si #Charles_Maurras se révélait être un proto-Macron ?

    #Culture-Idées #cens #François_Guizot #monarchie_républicaine

  • Démocratie d’apparat : la #startup-nation du Jupiter photoshopé
    https://reflets.info/democratie-dapparat-la-startup-nation-du-jupiter-photoshope

    En l’espace de deux mois, le nouveau président français a déjà largement démontré l’orientation qu’il compte imprimer à l’exercice du pouvoir. Ce ne sont pas les réformes réelles en cours, annoncées ou promises, ni les « […]

    #Politique #image #LREM #macron #marketing_politique #monarchie_républicaine

  • Un mec qui se fout de la gueule des gens dans leur dos, qui trompe sa compagne, qui lui ment, qui humilie, qui méprise les plus faibles et n’a pas les convictions qu’il affiche pour se faire élire..
    Je ne vois pas pourquoi on s’indigne subitement à la lecture d’un bouquin à sensation. Il nous avait prévenu qu’il serait un président « normal ».

    #monarchie_républicaine
    #sixieme_république

    • #racisme_social : le coup des #sans-dents va lui rester dans la gueule. C’est grâce aux décisions des connards de son genre qu’il est extrêmement couteux de se faire soigner la dentition dans ce pays et il est souvent très douloureux de devoir renoncer à des soins dont l’absence cause de multiples préjudices dont l’un des plus importants est d’être... un marqueur social visible comme le nez au milieu de la figure.

      J’ai des potes qui, à cause des minima sociaux de misère et des plans nutritionnels de temps d’occupation des associations caritatives qui pallient ces déficiences, se sont retrouvés sans dentition avant 40 ans. Mais le pire, c’est que ça peut provoquer des maladies graves comme des cardiopathies, qui rendent ces gens encore plus fragiles.

      Bref, dégueulasse, ce pauvre type, aussi con que son prédécesseur !
      #santé

    • Oui, ce gars est un cynique, sa bonhomie est juste un trait de sa personnalité qu’il a développé pour séduire et arriver là où il est arrivé. Cela fait des années qu’il carbure à la liqueur du pouvoir et dans la culture des dominants, la bienveillance ne fait plus partie de son monde pour peu qu’elle en ait fait partie un jour..

      En tous cas les dentistes vont se frotter les mains : si les dents deviennent un marqueur social aussi important que les bagnoles, on va peut être dépenser plus pour nos dents à l’avenir !

      Sinon parmi les trucs les moins glauques que j’ai lues sur ce sujet (parce que bon, y a quand même bcp de linge sale inutile dans le tas..) y a ce truc là, qui si c’est avéré, en dit long sur la mentalité (non conscientisée) de ces gens...

      http://www.francetvinfo.fr/politique/valerie-trierweiler/merci-pour-ce-moment-sept-passages-encore-meconnus-a-ne-pas-rater_68529

      « Je me contente de suggérer un nom [de ministre] qui ne sera pas retenu. Il s’agit de Valérie Toranian, directrice du magazine ’Elle’ pour le ministère des Droits des femmes. Je la connais peu, mais je trouve que cela aurait eu du sens et de l’allure, une nouvelle Françoise Giroud. François me répond : ’Je ne peux pas faire ça à Giesbert.’

      Franz-Olivier Giesbert, alors directeur du ’Point’, est le compagnon de Valérie Toranian. Dans l’esprit de François, qui connaît le problème pour l’avoir vécu, FOG aurait forcément vécu la promotion de sa compagne comme un camouflet personnel. Solidarité de machos. »

    • Me fait penser qu’il faudrait que je (re)consulte. Depuis un an, il me manque deux molaires dont une couronnée (extraction de la couronnée qui présentait un kyste sous la racine et de l’autre cassée en deux à cause d’un plombage limite). En ai parlé au dentiste (extracteur) qui m’a proposé des implants à 2 000 € l’unité ... Argl ! Quand il a vu ma tête, il est passé au modèle en dessous : un appareil dentaire avec les deux ratiches manquantes ... à 800 boules. Faudra que j’y passe car j’ai de plus en plus de mal à mâcher correctement ... Tout ça, remboursé des queues de cerises par ma mutuelle bien sûr.

    • « Bref, dégueulasse, ce pauvre type, aussi con que son prédécesseur ! »
      Certainement. Un cynisme propre aux petits esprits. Un « humour » de mariole exténué. Une merdapied.
      Et l’on voit surgir les nuls habituels : Frantz Olivier Giesbert : repousant... Et cette oie revancharde qui évoque F. Giroux, une directrice de Elle... On n’en sort pas : crétinerie petite-parisienne. Mais pour le coup, ce minable aura perdu ses ratiches. Sûr.

    • Paradoxalement, cette histoire n’a que peu d’impact sur l’estime que j’ai de ce personnage.
      On savait que Hollande n’a pas un sens moral très développé, que c’est un faux cul de première (rappelez vous l’interview aux anglais pendant sa campagne, qui disait en substance aux anglais : « rassurez-vous je ne suis pas de gauche, c’est juste un mensonge de campagne », on savait bien qu’ils disait la vérité à la City et qu’il mentait aux français...), et qu’il a mal vécu d’être dépassé par Ségolène.. Ce n’est pas un monstre, c’est juste un mec opportuniste, menteur et manipulateur comme la plupart de ses congénères, toutes classes sociales confondues..
      Mais peut-on espérer mieux que ce genre de mec (ou nana) à ce poste ?
      Ce serait comme espérer qu’un jour une carpe prenne le commandement d’un banc de piranhas et les fassent devenir végétariens. La démocratie représentative a atteint ses limites, elle a été dévoyée partout, et la Vème République est un archaïsme à dégager...

    • Décidément chaque quinquennat est désormais marqué par ses expressions ou petites phrases assassines. Nous avons eu le « kärcher » et le « cass’toi pov’kon » sous la présidence Sarkozy. Maintenant, après le « mon ennemi, c’est la finance » nous avons les « sans-dents » ... A quand un bêtisier de la Vème république ? Bien d’accord avec toi @petit_ecran_de_fumee, ça sent la fin de règne.

    • Ah ben alors là je suis assez éberluée @sombre, moi je pense que c’est complètement incomparable, voir opposé. À mon avis il n’y a là pour le moins aucune insulte dans le « mon ennemi, c’est la finance » et l’histoire des « sans-dents » . D’un côté il me semble plutôt franc avec cette première citation puisqu’il dit que c’est la finance qui gouverne, n’est ce pas ce qu’il se passe ? et entre autre il a rajouté "Les banques sauvées par nos états mangent désormais la main qui les a nourries". Et pour l’autre alors là je comprend pas le tollé, c’est l’auteur du livre qui dit que c’est une remarque méprisante, moi j’en sais rien, ça dépend comment on l’interprète, enfin je vois pas là de quoi en faire un plat, par contre il semblerait que l’intéressée se soit déjà fait pas mal de pognon en peu de temps avec ces histoires ;-) .
      Enfin je trouve tout ça en réalité bien glauque et inintéressant, mais en attendant ce genre d’idioties provoque un trouble qui occulte ...
      ça me fait l’effet d’une instrumentalisation.

    • @faone qui dit que

      Ah ben alors là je suis assez éberluée @sombre, moi je pense que c’est complètement incomparable, voir opposé. À mon avis il n’y a là pour le moins aucune insulte dans le « mon ennemi, c’est la finance » et l’histoire des « sans-dents » .

      Incomparable, je veux bien en convenir mais opposé, je ne crois pas : l’un agit sous l’empire de ses hormones d’une façon « borderline », l’autre d’une façon « normale » pour un politicien bien « formaté », c’est à dire en maniant sans vergogne le mensonge et le mépris de classe, tout comme le premier d’ailleurs.
      Quand vous dites que Hollande semble plutôt franc, reconsidérons la citation : « mon ennemi, c’est la finance ». Quand il dit cela, il nous porte à croire qu’il va lutter contre cette finance puisque c’est son « ennemi ». Au vu de ses décisions ultérieures, tout nous porte à croire qu’il mentait. ce n’est donc pas un simple constat (c’est la finance qui gouverne) qu’il énonce, mais un mensonge.

      Dire que tout ce remue-ménage est glauque, je veux bien l’admettre. Instrumentalisation, je veux bien le croire mais qui est « l’instrumentiste » ?

      L’intéressée s’est fait du pognon ? Qui pourrait lui en vouloir puisque même son ex aime ça ?

      Tiens, dans le genre d’idioties provoquant un trouble qui occulte, hier, les #merdias annoncent quasiment en fanfare que (d’après un sondage), Marine Le Pen est donnée tête d’affiche au premier tour et que, au second tour, elle battrait Hollande. Ah ! Les sondages ...

  • On va peut être organiser un concours Lépine : « aidons les politiciens à trouver un programme pour se faire élire »

    Un petit article sarkophile et édifiant du Figaro : le désarroi du candidat qui veut (ré)accéder au pouvoir et ne sait pas encore comment s’y prendre.

    Conclusion de Nicolas Sarkozy, pour résoudre cette quadruple crise économique, sociale, morale et politique : « Il faut tout changer ! » Devant ses visiteurs, il est très clair : « Il faut réinventer le modèle démocratique français. Notre façon de faire de la politique, l’organisation des formations et les idées. » Pour l’ancien président de la République, les clivages actuels ¬entre la droite et la gauche, entre le souverainisme et le fédéralisme, entre le libéralisme et le conservatisme n’ont plus lieu d’être et doivent être totalement repensés. Depuis ¬plusieurs mois, il cherche le « fil d’Ariane » d’une prochaine campagne présidentielle.

    J’ai trouvé son prochain slogan :
    « Le changement, c’est maintenant ! »

    http://www.lefigaro.fr/politique/2014/06/19/01002-20140619ARTFIG00027-nicolas-sarkozy-il-faut-tout-changer.php

    #inimagination_au_pouvoir
    #marketing_electoral
    #institutions
    #monarchie_republicaine
    #V_republique

  • Rubrique peopolitique...
    Le problème, c’est que l’on n’est pas dans la fiction...

    #monarchie_republicaine
    #femme_objet

    http://www.closermag.fr/people/politique/nicolas-sarkozy-l-ump-a-organise-un-casting-pour-remplacer-cecilia-173033

    Dans son nouveau livre intitulé « Les Amazones de la République », le rédacteur en chef de l’Express, Renaud Revel lève le voile sur les liaisons clandestines des présidents de la Ve République avec de jeunes et jolies journalistes recrutées autant pour leur talent de plume que de persuasion. Durant un an, le journaliste a mené l’enquête pour mieux comprendre les relations qui ont existé entre femmes journalistes et locataires de l’Elysée. Un récit fascinant qui ne plait pas forcément à tout le monde. Attaqué par Aymeric Caron pour « hypocrisie » dans « On n’est pas couché » sur France 2, Renaud Revel consacre une partie de son livre à l’après Cécilia de Nicolas Sarkozy. Après avoir accepté de rester à ses côtés jusqu’à son accession à l’Elysée, Cécilia Sarkozy devenue depuis Cécilia Attias avait claqué la porte quelques semaines plus tard et le couple divorçait dans la foulée.
    « On devait absolument caser Nicolas Sarkozy »

    « A l’époque, le cercle rapproché [de Nicolas Sarkozy ndlr] organisait, place Beauvau, des dîners impromptus où on invitait les plus jolies filles de Paris, journalistes ou non » déclare Renaud Revel avant d’annoncer : « On devait absolument caser Nicolas Sarkozy ». Dans ce chapitre consacré à ce « casting » organisé par l’UMP pour Nicolas Sarkozy, Renaud Revel lance : « Il ne supporte pas la solitude. Il a toujours été d’une grande fidélité avec ses épouses ou compagnes mais, dès qu’il est seul, c’est un type qui est traversé par des phases de dépression. Et son entourage s’efforçait de lui trouver la conjointe idéale ». Selon le journaliste, la personnalité de Nicolas Sarkozy n’était pas en cause mais plus la société française. « On ne peut pas briguer l’Elysée quand on est célibataire. C’est une tradition idiote, mais très française. C’est comme ça qu’on a vu défiler à sa table des chapelets de comédiennes journalistes, chanteuses… C’est la cour du roi Louis XIV. Mais c’était la même chose avec Mitterrand »

  • Ma copine a encore sévi...

    Les ambitieux est un document-choc qui croise les destins de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, à partir d’images d’archives et de témoignages inédits. C’est passionnant. Ça pourrait être le scénario de la plus belle saga au long cours que la télévision française puisse produire. Ce serait du niveau de West Wing en plus spectaculaire et en plus profond.

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/nathalie-rheims/hollande-sarkozy-la-croisee-des-chemins-29-05-2013-1674120_1452.php

    #lol #story-telling #monarchie_républicaine