• Non-vaccinés : « Le profil-type, c’est la personne âgée isolée » - Arrêt sur images
    https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/non-vaccines-le-profil-type-cest-la-personne-agee-isolee

    Emmanuel Macron a "très envie de les emmerder". Depuis la rentrée, les non-vaccinés sont au cœur des débats dans la lutte sanitaire contre le Covid-19 et son variant Omicron. Ils étaient ainsi, en décembre dernier, plus de cinq millions à ne pas avoir entamé leur parcours de vaccination. Les non-vaccinés sont pointés du doigt par le gouvernement, et le corps médical observe qu’ils occupent au moins la moitié, et parfois plus, des lits dans les services de réanimation, retardant certaines interventions chirurgicales nécessitant un accès à la réa. Le Monde et Libération ont décortiqué les différents chiffres à ce sujet ("[...] les non-vaccinés, bien qu’aujourd’hui neuf fois moins nombreux dans la population adulte que les [vaccinés], représentent une part équivalente ou plus importante, en valeur absolue, dans les admissions (ou dans les lits occupés) en réanimation, ou en soins critiques au sens large, écrit Libération). Ils sont par ailleurs souvent confondus, notamment par Emmanuel Macron dans son interview pour le Parisien, avec les « antivax », critiqués pour leur adhésion aux thèses complotistes ou les violences commises contre des élus. 

    Mais qui sont les non-vaccinés ? Quels sont leurs arguments ? Sont-ils les bouc-émissaires médiatiques de la crise du Covid ? nous allons en discuter aujourd’hui avec nos invités : Bruno Andreotti, physicien, professeur à l’université de Paris, qui a travaillé sur la physique des aérosols, au cœur des questionnements sur la circulation du Covid et signataire d’une tribune parue le 12 janvier dans Libération, qui appelle à la mise en place d’un arsenal sanitaire complet, dont la vaccination universelle, pour sortir de la crise https://rogueesr.fr/en_finir_et_prevenir ; Barbara Stiegler, professeur de philosophie à l’université Bordeaux Montaigne, vice-présidente du comité d’éthique du CHU de Bordeaux et membre du conseil de surveillance de l’agence régionale de santé de la région Nouvelle-Aquitaine ; et enfin François Alla, médecin, professeur de santé publique, et chef du service prévention du CHU de Bordeaux, qui a notamment travaillé avec Barbara Stiegler pour la rédaction de son tract paru chez Gallimard, De la démocratie en pandémie.

    #Bruno_Andreotti #non-vaccinés #Covid-19 #Omicron #vaccination_universelle #pharmaco-vigilance

    • Stiegler : il y a des effets secondaires, cardiaques, neurologiques, c’est documenté, et même les laboratoires le reconnaissent, hormonaux et plus généralement d’inflammation

      Andreotti : Epiphare montre que le tiers des hospitalisés n’ont pas de commorbidité ; le covid long aux dommages non pulmonaires doit être pris en compte et pas seulement les décès, les réas, et les hospitalisations.

      Stiegler : le vaccin dégrade les endométrioses (...) à la télé on voit des malades du covid mais pas les malades des effets secondaires du vaccin. il y a une sous déclaration, c’est infaisable de déclarer ces effets secondaires, je peux faire témoigner des soignants qui ont du y renoncer.
      je me réjouis de pouvoir parler sur une chose qui soit pas le mark-web [youtube ? ndc]

      Alla : on cache les effets secondaires réels ou supposés. c’est une stratégie.

      Stiegler se dit d’accord pour les masques la ventilation et la purification de l’air et passe à... l’oxygénation précoce, les traitements dont certains (?) vont bien, mais de tout ça ils n’en parlent pas car ils veulent de l’innovation, du solutionnisme technologique.

      Andreotti ne relève pas, à nouveau, et évoque des groupes d’arpenteurs de santé, mais évoqués nulle part. remettre de l’humain à la place des call center qui ne marchent pas.

    • Andreotti est l’un des initiateurs de l’appel « rogue » et il a une bonne maîtrise des connaissances sur la pandémie, pas seulement sur l’aérosolisation. mais effectivement le plateau est déséquilibré en faveur d’un Geta Barrington aux dehors humanistes (hallucinant la magouille de Stiegler qui dit que cela sera possible de signer un apple à Andreotti, alors qu’elle a signé avec Fouché ailleurs), et du fait d’un journaliste qui touche pas trop sa bille, en plus de rarement donner la parole à Andreotti, trop poli pour la prendre (comme dans le talk show lundi soir, les minoritaires qui sont là pour attester du pluralisme du dispositif s’autocensurent).

      Stiegler éthique, déontologie and so on. c’est pas à cause du covid que l’hôpital s’effondre, regardez, on peut même pas affronter une épidémie de bronchiolite.

      edit Contre l’imposture et le pseudo-rationalisme
      Renouer avec l’éthique de la disputatio et le savoir comme horizon commun, Bruno Andreotti, Camille Noûs
      https://www.cairn.info/revue-zilsel-2020-2-page-15.htm

      Dans cet entretien, il me semble qu’assistée de son collaborateur, Stiegler, cherche un accord avec Andreotti sur l’essentiel : le vaccin n’est pas la panacée, le non pharmaceutique compte, le « social » compte pas pour des prunes (aller vers ≠ visio, doctolib, relation de soin sans relation), ce qui permet de glisser des trucs pas clairs, qui ne sont pas mis en cause. On dira que je suis parano, mais selon moi, ça sent la magouille.

      #Barbara_Stiegler

    • Alla : on cache les effets secondaires réels ou supposés. c’est une stratégie.

      « La suppression du site (blog) du CTIAP entraîne, de façon mécanique, l’arrêt de l’étude sur les effets indésirables (concernant les vaccins c/ la Covid-19) lancée dans la région des Pays-de-la Loire à la demande de professionnels de santé, juristes, citoyens, etc.
      Avec regret. »
      https://twitter.com/ctiap_cholet/status/1484875424526123011?cxt=HHwWhoCy6ZqVq5spAAAA
      Quelques rappels de cette étude sur les effets indésirables (concernant les vaccins c/ la Covid-19) qui est mécaniquement arrêtée suite à la suppression du site (blog) du CTIAP.
      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/cholet-covid-19-une-initiative-pour-renforcer-la-surveillance-des-effet

      Des professionnels de santé veulent encourager les personnes confrontées à des effets indésirables survenus après le vaccin contre la Covid-19, à les signaler. La démarche est coordonnée par le responsable de la pharmacovigilance de l’hôpital de Cholet. Sans le soutien de l’établissement.

      Les effets indésirables des vaccins contre la Covid-19 sont-ils sous-évalués ? Alors que se multiplient les recommandations en faveur du rappel et de l’élargissement de la vaccination face à la reprise épidémique, certains continuent de le penser.

      Problèmes hépathiques, cardiaques, urinaires, immunitaires, respiratoires, vasculaires... Au 25 novembre, dernier relevé officiel public en date de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), 116397 cas d’effets indésirables dont 24% qualifiés de graves avaient été enregistrés pour un total de 104 009 500 injections. ( tous vaccins confondus ) soit un taux de 0.11%.

      Un chiffre qui interroge certains médecins je n’ai pas la suite...

    • des interprétations centrifuges qui rejettent non seulement les (demi-)mesures du gouvernement, mais aussi la pandémie elle-même. A leurs yeux, si les Etats se servent de la pandémie comme prétexte pour renforcer leur emprise autoritaire sur la société, cela prouve que la pandémie n’existe pas[14]. Ou bien, si cette pandémie existe bel et bien, elle n’est dangereuse que pour un faible pourcentage de la population déjà vulnérable. Le plus souvent, cette catégorie désignait systématiquement (et à tort) un groupe d’âge spécifique[15]. De ce point de vue, il n’y avait apparemment d’autre raison que l’autoritarisme pour imposer quelque mesure horizontale que ce soit. La forte contagiosité du nouveau virus, ses risques et sa considérable létalité se sont ainsi transformés sur le plan conceptuel en un problème simple, gérable et facile à résoudre pourvu qu’on « protège » les personnes âgées vulnérables (déjà structurellement délaissées), c’est-à-dire qu’on les retire de notre champ de vision. Toute autre mesure, selon les négationnistes, ne saurait avoir d’autre but que d’élargir le périmètre de contrôle et de discipline de l’Etat.

      https://antithesi.gr/?page_id=977

  • Obligation vaccinale contre la Covid-19 : osons franchir le pas - L’Académie nationale de médecine
    https://www.academie-medecine.fr/obligation-vaccinale-contre-la-covid-19-osons-franchir-le-pas

    L’Académie nationale de médecine tient toutefois à préciser :

    – que la doctrine du passe vaccinal doit être clairement exposée et sincèrement défendue comme une obligation vaccinale, non déguisée, au même titre que les autres obligations vaccinales actuellement en vigueur ;

    – que, face à une épidémie mortifère non contrôlable par tout autre moyen, la vaccination obligatoire est un devoir civique et non une menace de punition : annoncée comme une mobilisation générale contre un ennemi commun, le SARS-CoV-2, elle devrait entraîner l’adhésion d’une très large majorité des Français ;

    – que l’exigibilité du passe vaccinal doit être élargie à tous les lieux de rassemblement (travail, loisirs, commerces, transports en commun), sans oublier les personnes intervenant à domicile auprès de personnes âgées et/ou vulnérables (femmes de ménage, aides familiales…), toute dérogation au principe d’universalité limitant sa portée et réduisant son efficacité ;

    – que les rares contre-indications médicales, définitives ou temporaires, à la vaccination contre la COVID-19 doivent se référer à l’avis fourni par le Collège de la HAS [2].

    • La mention explicite du refus de « toute dérogation », hum, outre le coup de pelle au gouvernement, ça donne une raison du refus de Macron de l’obligation vaccinale : elle s’appliquerait forcément aux policiers…

    • je connais au moins un endroit où si l’obligation de contrôler un pass était imposée la question se poserait d’en fabriquer des faux pour les distribuer gratuitement afin de pouvoir faire semblant de contrôler car il est hors de question de se faire les relais d’un État dont il faut sans cesse pallier les carences (litote) en matière de politique sanitaire et de réduction des risques, comme dans bien d’autres domaines.

      imposer la vaccination aux adultes c’est se préparer à une opposition résolue. l’armée de l’An II c’est à dire une levée en masse populaire a gagné contre les royautés et les empires, à la stupéfaction de tous les professionnels de la guerre, puis l’instauration de la conscription obligatoire a pour un temps déchiré la république qui l’instituait (la chouannerie ne se résume pas à la défense de la royauté, ni même de la féodalité sur le plan local)

      je vois pas quels cadres collectifs autres que le suivi médical des enfants, la scolarité, ou, chez les adultes, le franchissement d’une frontière, pourraient imposer la vaccination. au Portugal, il y a 90 % de vaccinés, sans obligation. l’obligation ne ferait pas mieux. aucune des conditions d’un consentement de masse à la vaccination ne sont ici réunies parmi les adultes. je dois manquer d’imagination pour ce qui est de la gestion des populations mais arriver à 90 ou 95% de vaccinés, dans les conditions actuelles, ne peut passer que par la création d’un bantoustan diffus, comme le propose une académie « de médecine », qui n’a pas brillé par sa contribution à la réduction des risques face à la pandémie que je sache.

      #vaccination #non-vaccinés #obligation_vaccinale

    • les trois premiers points sont le contrepoint exact des choix tactiques du président, tactiques, en ce sens qu’ils découlent de sordides calculs électoralistes ; ils affirment la nécessité de l’affirmation d’une stratégie claire, argumentée et assumée

      l’opposition est on ne peut plus nette, même si elle s’exprime de façon plutôt feutrée

      même si le sincèrement défendue dit explicitement que la sincérité n’est pas présente ; je cherche les antonymes de sincère, je trouve hypocrite, menteur,…

    • si il s’agit de n’être « sincère » qu’à propos d’une obligation, que devant tout le reste (par exemple, masque, test, aérosols, aération, impératif d’un investissement social dans la santé pour l’ordinaire comme pour les événements extraordinaires), que devient tout ce qui fait que l’on peut admettre, accepter, défendre une obligation ?

    • Je ne vais pas redire pourquoi je suis favorable à l’obligation vaccinale, mais cela n’interdit pas pour autant le reste. En bagnole, le port de la ceinture est purement et simplement obligatoire. C’est pas obligatoire uniquement pour avoir le droit d’entrer sur l’autoroute, c’est juste obligatoire. Pour autant, il y a encore des limitations de vitesse, des feux, l’interdiction de rouler bourré, des campagnes de sensibilisation dans les médias, et des associations qui font tout un job de mobilisation contre la violence routière.

      Pour l’heure, on a déjà l’obligation vaccinale depuis l’instauration du passe sanitaire, et désormais du passe vaccinal, mais de manière déguisée et insincère, et tout ce que notre abruti en chef a trouvé pour le justifier, c’est que c’est fait pour emmerder les indésirables. Et pendant ce temps, il est assez clair qu’on sabote totalement la vaccination des enfants. Dans ce cadre, la logique – certes limitée – de l’académie, c’est qu’on a une obligation vaccinale sans dire qu’on a une obligation vaccinale, et que donc même le gouvernement qui l’a instaurée n’est capable de dire clairement pourquoi elle fait ça, et que dans ce cas, puisque la vaccination est vitale, faisons-le clairement, de manière assumée.

      Sinon on ne va pas commencer par désavouer toute organisation qui n’a pas brillé pour sa contribution à la réduction des risques, parce qu’il ne va rester rigoureusement personne. (Même les excellent·es médecins que nous suivons sur les réseaux sont, à peu près tous, avec des angles morts plus ou moins insupportables.)

    • moi aussi, j’y suis favorable (sachant qu’il y aurait un reste). la question du comment reste entière. et elle été compliquée à l’excès par le gouvernement, les média et tous celleux qui concourent à l’impuissance collective. l’histoire ne repasse pas les plats. reste à renverser la table ou à changer de cuisine et de salle à manger, comme il plaira.

    • L’obligation vaccinale pour moi consiste à ce que l’État s’oblige à vacciner toute la population et non attende qu’on prenne un rendez-vous sur Doctolib. On se focalise sur les opposants, je suis d’avis de les laisser tranquille pour le moment et d’y revenir plus tard, voir combien ils sont exactement (parce qu’on pourra se satisfaire de 3% de la population non vaccinée s’il le faut).

    • Et qui prendra la décision de franchir le pas ?

      Surtout après les paroles de Albert Bourla, CEO (= PDG) de Pfizer. (vidéo en anglais, sous-titrée) :

      Omicron : « Nous savons que 2 doses de vaccin offrent une protection limitée, voire aucune protection. »
      « Trois doses avec un booster offrent une protection raisonnable. »
      « Nous travaillons sur une nouvelle version de notre vaccin couvrant Omicron. »

      https://twitter.com/GabinJean3/status/1480884346261229569?cxt=HHwWgsCyxfCdlI0pAAAA

      « Nous allons proposer un abonnement pour les mises à jour »
      humour
       ! :)))

      Et celle de l’ Agence européenne des médicaments" :

      « Répéter les doses de rappel tous les quatre mois pourrait éventuellement affaiblir le système immunitaire et fatiguer les gens »
      https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-01-11/repeat-booster-shots-risk-overloading-immune-system-ema-says

      L’agence européenne du médicament alerte sur les risques d’une vaccination répétée tous les 4 mois et craint des conséquences néfastes pour les vaccinés, notamment une surcharge de leur système immunitaire entraînant une fatigue intense selon Reuters.

  • « La cinquième vague arrive sur un hôpital qui est exsangue » : Laurent Zieleskiewicz, médecin anesthésiste-réanimateur
    https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2022/01/07/la-cinquieme-vague-arrive-sur-un-hopital-qui-est-exsangue-laurent-zieleskiew

    Le professeur, chef de service adjoint du département d’anesthésie-réanimation de l’#hôpital Nord de Marseille, dresse un constat d’échec sur l’état de l’hôpital face à l’augmentation des contaminations au #Covid-19 liées au variant Omicron.

    Un tableau synthétique, clair et en accès libre (et vu la publi, c’est étonnant pour toutes ces raisons).

    #APHM vent debout contre le sabotage local de la santé, donc.

    edit
    appel à la vaccination à destination des Marseillais (40% de non vaccinés) par plusieurs centaines de médecins ; témoignage d’un hospitalisé qui subit un report de soins

    « 85 % des patients sont des patients #non-vaccinés, des hospitalisations qui sont parfaitement évitables » - Professeur Lionel Velly, chef du service de réanimation de La Timone à Marseille #AFP #AFPTV

    https://seenthis.net/messages/943261

    #Marseille

  • Covid-19 : la majorité des patients en réanimation sont bien non vaccinés
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/01/04/covid-19-la-majorite-des-patients-en-reanimation-sont-bien-non-vaccines_6108

    Une « immense majorité » de non-vaccinés en réanimation ?

    […]

    Plusieurs enquêtes récentes menées sur des échantillons d’hôpitaux ont abouti à des chiffres situés entre 70 % et 90 % dans les services de réanimation.

    – Les non-vaccinés représentent 80 % des 896 patients recensés dans la récente enquête flash menée par la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR) dans 165 services de réanimation répartis sur toute la France.

    – Dans ceux des hôpitaux de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), leur proportion est estimée ces derniers jours à 70-75 %.

    – A Marseille, l’AP-HM recense près de 90 % de non-vaccinés, selon une tribune récente de 500 médecins publiée dans La Provence.

  • Quelle politique envers les #non-vaccinés ?

    Si l’Europe dispose désormais de suffisamment de doses de vaccins contre le Covid, de moins en moins de personnes sont désireuses de se faire vacciner. Ainsi, plusieurs Etats augmentent la #pression sur les non-vaccinés. Bien que les vaccinés peuvent eux aussi transmettre le virus, ils sont presque entièrement dispensés de #tests. Les non-vaccinés en revanche doivent débourser des sommes importantes dans certains pays pour se tester - ne serait-ce que pour faire le plein, comme en Slovénie par exemple.

    https://www.eurotopics.net/fr/267195

    #NoVax #vaccins #vaccination #coronavirus #covid-19 #pass_sanitaire

    #Dontatella_Di_Cesare :

    « Des slogans conspirationnistes, des insinuations négationnistes et, surtout, des propos ouvertement antisémites suffiraient à révéler la nature et la propension du mouvement contre le pass sanitaire. ... Il suffit d’un coup d’œil sur le Web pour tomber sur des étoiles jaunes, obscènement dévoyées comme un emblème de la discrimination de ceux qui ne veulent pas encore se faire vacciner, ou pour rencontrer le terme ’pass’ écrit avec les deux SS évoquant le nazisme. ... La bataille contre le pass sanitaire est une bataille réactionnaire, une bataille de droite (voire d’extrême droite). »

    #extrême_droite