• Netherlands proposes radical plans to cut livestock numbers by almost a third
    https://onpk.net/index.php/2021/09/10/828-netherlands-proposes-radical-plans-to-cut-livestock-numbers-by-almost-a-th

    Ce n’est pas souvent que je vois passer un projet gouvernemental conséquent autour des questions climatiques : il y avait eu l’arrêt de la construction des routes au Pays de Galles, il y a désormais le plan néerlandais pour diminuer d’un tiers son cheptel.

    Dutch politicians are considering...

    #Notes

  • An example of successful innovation by distributed teams: academia
    https://onpk.net/index.php/2021/07/14/825-an-example-of-successful-innovation-by-distributed-teams-academia

    Matt Clancy explore en détail l’impact de la collaboration à distance sur les productions scientifiques. Et ses conclusions résonnent très fort avec mes propres intuitions : First, I suspect proximity might be quite important for forming working relationships, but less important for maintaining...

    #Notes

  • Will deep understanding still be valuable?
    https://onpk.net/index.php/2021/06/30/824-will-deep-understanding-still-be-valuable

    Chaque semaine, je fais un Gemba Code avec un membre de l’équipe. On prend une erreur qui est arrivée dans les logs et on tente d’aller au bout de sa compréhension et de sa correction. Et à chaque fois, je suis surpris de ce qu’on trouve, même derrière un bug trivial, même derrière un cas...

    #Notes

  • Sur « Une écologie décoloniale » de Malcom Ferdinand
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?1060-Sur-Une-ecologie-decoloniale-de-Malcom-Ferdinand

    Ci-dessous une recension du livre de Malcom Ferdinand « Une écologie décoloniale. Penser l’écologie depuis le monde caribéen » Seuil, collection « Anthropocène, 2019, initialement publiée par le site ami « Décroissance Île-de-France » expurgée ici de quelques lapsus calami. Une phrase entre crochets a été rajoutée avec l’accord de l’auteur. Il s’agit, à notre connaissance, de la seule critique existante de ce livre, salué et encensé partout lors de sortie, couronné du « Prix de la fondation de l’écologie (...) #Notes_de_lecture

    #Compte-rendu #Écologie #Écologie_(dé)coloniale #Écologisme #Géopolitique #Histoire #Immigration #Pasquinet J. - L. #Primitivisme #Pseudo-subversion

    http://ocparis.canalblog.com/archives/2021/06/01/38996549.html

  • « Introducing Observable Plot » par Mike Bostock, 04.05.2021
    https://observablehq.com/@observablehq/introducing-observable-plot

    « We are thrilled to announce Observable Plot, a new open-source JavaScript library for exploratory data visualization.

    […] Plot is informed by ten years of maintaining D3 but does not replace it. We continue to support and develop D3, and recommend its low-level approach for bespoke explanatory visualizations and as a foundation for higher-level exploratory visualization tools.

    In fact, Plot is built on D3! Observable Plot is more akin to Vega-Lite, another great tool for exploration.

    We designed Plot to pair beautifully with Observable: to leverage Observable dataflow for fluid exploration and interaction. However, Plot does not depend on Observable; use it wherever you like. […] »

    #observable #notebook #plot #visualization #notation

  • Des théories cyniques
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?1058-Des-theories-cyniques

    Cette page contient une erreur : - Un bloc bloc_gris2 a une balise de début [bloc_gris2] mais il lui manque une balise de fin [/bloc_gris2] #Compte-rendu du livre « Cynical Theories, how activist scholarship made everything about race, gender and identity, and why this harm everybody » de Helen Pluckrose et de James Lindsay (publié en 2020 chez l’éditeur Pitchstone). (Une traduction possible du titre serait : « Théories cyniques – Comment le militantisme universitaire réduit tout aux questions de (...) #Notes_de_lecture

    / #Histoire, Compte-rendu, #Philosophie, #Post-modernisme, #Progressisme, #Empire, #Insignifiance, #Totalitarisme, #Pseudo-subversion, Parti (...)

    #Parti_médiatique
    https://fr.m.wikisource.org/wiki/Critique_de_la_raison_pure_(trad._Barni)/Tome_II/Appendice/A./S2/2

  • Interroger les récits téléologiques et réducteurs

    « le rapport occidental à la « menace chinoise » est loin d’être universel. Et les représentations d’une Chine conquérante, homogène et univoque, souvent exagérées. ». Dans son éditorial, introduction-au-livre-dattac-quebec-vingt-ans-daltermondialisme-au-quebec/, publié avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Cédric Leterme discute de performances économiques, de retour du « péril jaune », d’atelier du monde, de brevets déposés, de planification et de coordination étatique (je ne pense cependant pas que cela représente un « modèle alternatif »), de concentration de pouvoir, de « virage autoritaire, nationaliste, conservateur », de la place des différents pays au sein des institutions internationales, de système financier, « le cœur du pouvoir hégémonique américain réside toujours dans le « privilège exorbitant » que leur confère le statut de monnaie de réserve internationale du dollar », de « monde libre » et d’interventions militaires et de néocolonialisme…

    #note sur : Alternatives sud : Chine : l’autre superpuissance

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2021/05/20/interroger-les-recits-teleologiques-et-reducteurs

    #chine

  • Superhistory, Not Superintelligence
    https://onpk.net/index.php/2021/05/12/823-superhistory-not-superintelligence

    Venkatesh Rao est un de ces penseurs qui nous gratifie de temps en temps d’une fulgurance : une de ces idées qui fait basculer notre perception de la réalité, en tout cas la mienne. Après avoir réfléchi sur le temps à l’heure numérique, il explore comment l’Intelligence Artificielle bouscule...

    #Notes

  • Ces dernières années, les grèves enseignantes se sont emmurées dans l’inefficacité et n’ont réussi à obtenir que des miettes. C’est parce qu’un certain nombre d’impensés politiques subsistent encore autour de l’école. Il faut la voir non pas comme une institution qui produit du savoir mais comme une gigantesque chaîne de production de notes, qui sert à assigner aux enfants une place dans le règne marchand. Que se passerait-il si les professeurs renonçaient à noter ?

    « Et pendant les grèves, nous partons sans couper la machine, nous continuons de faire tourner la chaîne de production. Moi le premier, j’ai accumulé une quinzaine de jour de grève pendant la mobilisation contre la réforme des retraites et en même temps, je remplissais doctement Pronote, le logiciel de tri social. Incontestablement, il aurait fallu débrancher la machine et laisser les managers d’âmes gérer le vide, le néant sur lequel est bâti l’institution. »

    Si jamais vous aimez bien notre blog, abonnez vous comme dirait l’autre :)

    #école #grèves #notes #évaluation #profs

    https://lespetitssoirs.fr/2021/03/17/de-la-fronde-symbolique-a-laction-revolutionnaire-blanquer-lagonie-du

  • Un cadre théorique d’analyse de la dénomination des lieux à l’épreuve de la littérature
    https://neotopo.hypotheses.org/3554

    « The Black Dalhia » de James Elroy (1987) et « La fête de l’insignifiance » de Milan Kundera (2014) ont la toponymie au cœur, respectivement, de l’intrigue et de la démonstration. Ces deux romans, ainsi que...

    #ExploreNeotopo #Notes_de_recherche #TheorizeNeotopo #Toponomo-Litterature

  • All the parenting manuals I’d read were jokey and superficial. Then I turned to Rachel Cusk and Deborah Levy
    http://onpk.net/index.php/2020/11/30/799-all-the-parenting-manuals-id-read-were-jokey-and-superficial-then-i-turned

    Un professeur d’université découvre - suite à son divorce - la voix profonde des femmes, une voix intime avec laquelle il explore une nouvelle relation avec ses propres enfants et avec la littérature. It was not just that these motherhood memoirs spoke about parenting in a way that was closer...

    #Notes

  • Le BUT de l’entreprise n’est pas de gagner de l’argent - l’argent est le RÉSULTAT
    http://onpk.net/index.php/2020/09/15/797-le-but-de-l-entreprise-n-est-pas-de-gagner-de-l-argent-l-argent-est-le-rsu

    A enfoncer des portes ouvertes, on découvre parfois des terrains vierges à reconquérir. Celui de l’entreprise se fera avec des concepts : c’est des mains des financiers qu’il faut la reprendre... Le BUT de l’entreprise n’est pas de gagner de l’argent - l’argent est le RÉSULTAT. Le BUT de...

    #Notes

  • Quand la DGSI traque l’ultragauche dans la communauté scientifique française
    https://www.lepoint.fr/societe/quand-la-dgsi-traque-l-ultragauche-dans-la-communaute-scientifique-francaise

    Sur la seule base de contacts avec l’ultragauche, qu’il nie, un ingénieur du Centre national d’études spatiales (Cnes) a été licencié. Il est question de la protection du potentiel scientifique et technique de la nation. Du risque d’affaiblir les moyens de défense de l’État ; de les détourner « à des fins de terrorisme, de prolifération d’armes, de destruction massive ou de contribution à l’accroissement d’arsenaux militaires ». C’est du moins ce qu’affirment notre Code pénal et notre Code de la sécurité (...)

    #activisme #licenciement #surveillance #DGSI

    • Il est question de la protection du potentiel scientifique et technique de la nation. Du risque d’affaiblir les moyens de défense de l’État ; de les détourner « à des fins de terrorisme, de prolifération d’armes, de destruction massive ou de contribution à l’accroissement d’arsenaux militaires ». C’est du moins ce qu’affirment notre Code pénal et notre Code de la sécurité intérieure, et qui justifie, selon le ministère de l’Enseignement supérieur, d’avoir détruit la vie professionnelle de Mathieu*.

      Docteur en informatique, spécialiste en traduction et en gestion de ressources « termino-ontologiques » (sic), cet ingénieur du Centre national d’études spatiales (Cnes) s’est en effet vu reprocher par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) d’avoir eu des contacts en 2010 et 2017 avec l’ultragauche. Des accusations très vagues, mais suffisantes pour que le quadragénaire se voie refuser l’accès à la zone à régime restrictif (ZRR) du #Cnes et, donc, par la suite des choses, à être licencié en octobre 2019.

      Une enquête administrative aux résultats contestés

      L’histoire n’est pas banale. On la connaît pourtant dans un autre contexte, quand des personnes soupçonnées d’accointances djihadistes ou islamistes ont été assignées à résidence pendant l’état d’urgence, sur la base des fameuses notes blanches de la DGSI, des notes non signées, non datées, rarement sourcées, qui mettaient en avant leur dangerosité. Des militants écologistes avaient connu le même sort en novembre 2015, se voyant interdire de manifester par peur qu’ils créent des troubles publics pendant la COP21, dans un contexte élevé de menace terroriste.

      Mais le cas de Mathieu est différent : les autorités, sans fournir la moindre #preuve de sa dangerosité, lui interdisent tout avenir professionnel dans l’#aérospatiale, au nom d’opinions politiques ou d’amitiés à l’ultragauche qu’il est supposément censé avoir. Et qu’il nie. Tout commence en décembre 2017. Mathieu signe un CDD avec un sous-traitant du Cnes et obtient l’autorisation d’accéder à la #zone_à_régime_restrictif (#ZRR), où sont traitées des #données_sensibles.

      L’ingénieur décroche un CDI

      Mathieu travaille bien, ses collègues saluent son implication. Il obtient un CDI en avril 2019. À cette occasion, une nouvelle #enquête_administrative est menée, comme la loi le prévoit, pour vérifier que son « comportement [...] n’est pas incompatible avec l’exercice des fonctions ou des missions envisagées ». Cette enquête est obligatoire pour tout personnel qui souhaite accéder à une ZRR.

      Sans que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche le justifie, et à la surprise générale, un #avis_défavorable va cependant être rendu. Mathieu n’ayant plus accès à la ZRR du Cnes, il ne peut plus exercer ses missions. Il est licencié.

      Une #note_blanche totalement vide

      Le quadragénaire et son avocat, Me Raphaël Kempf, saisissent alors la justice pour tenter d’obtenir l’annulation de cet avis défavorable rendu par le ministère, lequel se cache derrière le « secret de la #défense_nationale » et le « #confidentiel_défense » pour refuser de se justifier. Avant, quelques semaines plus tard, de finalement accepter de livrer la note blanche de la DGSI sur laquelle est appuyée sa décision.

      Cette dernière ne comprend qu’une phrase : « Mathieu X. est connu de la Direction générale de la sécurité intérieure pour être apparu en 2010 et 2017 en relation avec la mouvance de l’#ultragauche_radicale. » De quel mouvement s’agit-il ? Dans quel cadre ? A-t-il bu une bière avec Julien Coupat ou participé à une manifestation violente aux côtés d’Antonin Bernanos ? Les #services_de_renseignements ne disent rien d’autre.

      « Extension du domaine du #soupçon »

      La jurisprudence est claire : pour que ces notes blanches soient prises en considération par le tribunal administratif, elles doivent pourtant apporter des éléments factuels, « précis et circonstanciés », qui puissent être, le cas échéant, contestés. « Or, mon client est ici dans l’incapacité de se défendre, s’insurge Me Kempf. Pour paraphraser Michel Houellebecq, nous sommes dans l’extension la plus totale du domaine du soupçon, soupçon qui n’est absolument pas étayé. »

      L’avocat poursuit : « Qu’est-ce que l’ultragauche ici ? De quoi parle-t-on ? Aucune indication n’est donnée quant aux personnes qui seraient membres de cette mouvance avec lesquelles Mathieu X. aurait été en relation. Il n’est pas plus précisé quelle est la nature de ces relations, si elles étaient voulues, ou seulement fortuites et occasionnelles. »

      Pas de menace

      Dans un jugement du 9 janvier 2020, le tribunal administratif de Toulouse a donné raison à l’ingénieur. « L’accès à une zone à régime restrictif est soumis à l’impératif qui s’attache à protéger les accès aux #savoirs, #savoir-faire et #technologies les plus "sensibles" des établissements publics et privés, dont le détournement et la captation pourraient porter atteinte aux intérêts économiques de la nation, renforcer des arsenaux militaires étrangers ou affaiblir les capacités de défense de la nation, contribuer à la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs, et être utilisés à des fins terroristes sur le territoire national et à l’étranger », peut-on lire dans la décision.

      Et les juges de conclure : « Il résulte de l’instruction et notamment des documents versés au dossier par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans le cadre du débat contradictoire devant le tribunal de céans que les seuls faits reprochés à Mathieu X. ne relèvent pas du secret-défense et se limitent pour Mathieu X. à "être apparu en relation en 2010 et 2017 avec la mouvance de l’ultragauche radicale". Ces éléments peu précis et circonstanciés ne constituent pas des motifs de nature à faire obstacle à ce que le requérant ne puisse pénétrer dans la zone à régime restrictif du Cnes et n’établissent pas en quoi Mathieu X. constituerait une menace pour le potentiel scientifique ou technique de la nation. »

      Le ministère de l’Enseignement supérieur a fait appel. Une audience aura lieu dans les prochains mois. Contacté, le Cnes explique ne pas avoir de marge de manoeuvre dans cette affaire et être « lié à l’avis de son ministère de tutelle ». Mathieu n’a pour le moment pas retrouvé de travail.

      https://www.lepoint.fr/societe/quand-la-dgsi-traque-l-ultragauche-dans-la-communaute-scientifique-francaise
      #DGSI #France #licenciement #extrême_gauche #ultragauche #chercheurs #liberté_académique #recherche #science #nationalisme #sécurité #MESRI

  • James Lovelock: ’The biosphere and I are both in the last 1% of our lives’
    http://onpk.net/index.php/2020/07/18/793-james-lovelock-the-biosphere-and-i-are-both-in-the-last-1-of-our-lives-

    Pendant que notre planète (avec ses changements climatiques) nous demande un effort équivalent à la Seconde Guerre Mondiale, James Lovelock (inventeur d’un système pour de détection de molécule dans des gaz) partage son expérience de centenaire en grand écart. I always find it fascinating...

    #Notes

  • Travailler autrement, perspectives philosophiques
    http://onpk.net/index.php/2020/07/16/792-travailler-autrement-perspectives-philosophiques

    Au sein de l’équipe No Parking, on a lancé début 2020 une grosse réflexion sur l’intégration du télé-travail dans Opentime. La période de confinement a tout accéléré bien sûr. Il devenait donc d’autant plus intéressant de réfléchir à ces notions. Et c’est Peggy Avez qui nous...

    #Notes

  • Nairobi’s street names reveal what those in power want to remember, or forget
    https://neotopo.hypotheses.org/3231

    By: Melissa Wanjiru-Mwita: Post-doctoral Fellow, Université de Genève This article was first published on The Conversation The recent global events of civil and political unrest that started in the US have brought to...

    #African_Neotoponymy_Observatory_in_Network #Catégories #ExploreNeotopo #Notes_de_recherche

  • Soutenez Railcoop, pionnier du ferroviaire citoyen français !
    http://onpk.net/index.php/2020/06/30/790-soutenez-railcoop-pionnier-du-ferroviaire-citoyen-francais

    Ce n’est pas souvent que je tombe sur un projet aussi enthousiasmant : une nouvelle ligne de chemin de fer entre Bordeaux et Lyon à l’horizon 2022, portée par une coopérative. Il manque juste le détour par Toulouse (qui pourrait en avoir besoin plus vite encore) et par Lille pour être parfait....

    #Notes

  • BigBlueBotton (http://docs.bigbluebutton.org)
    https://diasp.eu/p/10726317

    BigBlueBotton

    #BigBlueBotton is an #OpenSource web conferencing system for online #learning.

    A valid alternative to ms #teams, google #hangouts, ms #skype, #zoom, ...

    #BigBlueButton is an #HTML5 based #web #application

    We stated above that #BigBlueButton extends many of its core features to focus on enabling the instructor to engage students. There are four main use cases for engagement: 1. #Tutoring/ virtual #office hours 1. Flipped #classroom 1. Group #collaboration 1. Full online classes

    If you are an instructor, BigBlueButton helps you engage students with: 1. Multi-user #whiteboard 1. Break out #rooms 1. #Chat (public and private) 1. #Polling 1. Shared #notes 1. #Emojis

    Tutorial Videos: https://bigbluebutton.org/html5 Server installation: (...)

  • Apprendre et enseigner par temps de crise sanitaire : regards croisés villes-campagnes | Fondation Jean-Jaurès
    https://jean-jaures.org/nos-productions/apprendre-et-enseigner-par-temps-de-crise-sanitaire-regards-croises-vil

    De la « continuité pédagogique » au retour en classe

    Le ministère de l’Éducation nationale, quant à lui, réagit promptement, avec un changement de braquet indéniable, mettant en avant la nécessaire « continuité pédagogique » et précisant par la voix de Jean-Michel Blanquer lors d’une conférence de presse que les semaines à venir ne seraient en aucun cas « une période de vacances »

    [...] Moins d’un tiers des Français souhaitent que les cours reprennent à partir du 11 mai prochain, tandis que 68 % préconisent un retour en classe en septembre 2020

    Les organisations syndicales multiplient ainsi les mises en garde, allant pour certaines jusqu’à taxer le gouvernement de mentir au peuple et de cacher son « objectif primordial » : que les Français « puissent rejoindre leur poste de travail, afin d’entraver le moins possible le fonctionnement de l’activité économique et les profits qui vont avec ».

    Personne ne niera par ailleurs que la situation économique dans laquelle se trouve le pays puisse représenter une priorité, si le gouvernement veut éviter que la France ne plonge encore davantage dans une récession qui s’annonce brutale, et dont nous ignorons les conséquences sociales à moyen et long termes

    Car, malgré toute l’implication des personnels de l’Éducation nationale, la « continuité pédagogique » a montré ses limites. Et si Jean-Michel Blanquer évoquait le 31 mars dernier une proportion de « 5 à 8 % des élèves injoignables »[9], ces statistiques masquent indéniablement des disparités sociales et spatiales de très grande ampleur.

    Continuité pédagogique : les enseignants se dépassent

    Passé le choc de l’annonce, la priorité est de mettre en place les premières réponses pour assurer la continuité pédagogique. En quelques jours, les enseignants et les parents doivent apprendre à transmettre de façon inédite et les élèves à étudier d’une façon nouvelle.

    « J’ai été bluffée par mes enseignants », témoigne la cheffe d’établissement d’un lycée de huit cents élèves à Saint-Amand-Montrond, dans le département du Cher. « Leur métier est fait d’humanité et de relations individuelles. En vingt-quatre heures, ils ont dû s’adapter à l’éloignement de leurs élèves, à leur éclatement, et, souvent, réinventer leurs cours de toutes pièces. Et ils l’ont fait ! » La conscience professionnelle des enseignants ne fait pas de doute, en effet, quand on voit l’ingéniosité de certains pour atteindre leurs élèves les plus réticents ou transmettre des cours aux plus éloignés d’entre eux.

    « Merci pour ce que vous faites pour les élèves, merci pour la prise en charge à distance, merci pour le travail donné, sans compter vos heures. » Tout se passe comme si le confinement avait soudainement mis en lumière le dévouement dont font preuve quotidiennement les enseignants dans leur métier, réalité que certains parents d’élèves avaient peut-être eu tendance à oublier.

    « Les professeurs ont parfois mobilisé leurs propres ressources, c’est vrai, plutôt que d’utiliser systématiquement les ressources officielles. Mais ils s’y sont mis, ils ont écouté les besoins de leurs élèves et, très souvent, ont foncé vers cette nouvelle voie. C’est une force qui, je pense, restera. »

    Pour appuyer le travail des enseignants, le ministère établit des partenariats comme celui noué avec La Poste, qui concerne à ce jour 21 000 établissements : les enseignants peuvent ainsi préparer les documents, les déposer sur une plateforme conçue par La Poste, qui les imprime et les envoie au domicile de l’élève.

    Masse de travail pour certains profs... et élèves

    Et la masse de travail est considérable, en effet, dans le collège de Rayane, à Saint-Denis, à tel point que le chef d’établissement insiste, dans des mails envoyés aux professeurs, pour que ces derniers « donnent du travail dans une proportion raisonnable » et portent « un regard bienveillant sur le rendu des élèves ».

    « C’est rare que je dise à mes professeurs de lever le pied », sourit la proviseure du lycée de Saint-Amand-Montrond. « Mais là, il le fallait, sinon les élèves allaient s’épuiser sur la longueur… et eux aussi ! ».

    Le temps passant, des élèves et des parents ont fait état du fait que le travail fourni par des professeurs ne leur semblait pas toujours aussi louable que le dit l’unanimisme ambiant et que si beaucoup d’entre eux font preuve d’un engagement remarquable, d’autres sont très peu présents pour leurs élèves.

    Le confinement semble avoir un effet loupe indéniable sur la manière dont est perçu le travail de chaque enseignant et sur la conduite des équipes pédagogiques auprès des élèves.

    Du côté des parents :

    37 % d’entre eux admettent ainsi se disputer davantage qu’avant le confinement à propos de leurs enfants – et notamment du temps passé par ces derniers devant les écrans et de la manière de les éduquer.

    La position vis-à-vis de la réouverture des écoles le 11 mai prochain varie d’ailleurs très fortement chez les parents en fonction de l’âge de leurs enfants. Ainsi, le souhait d’une réouverture atteint 40 % parmi les parents d’enfants scolarisés à l’école primaire, contre 27 % des parents de lycéens. Sans surprise, les parents dont les enfants sont relativement autonomes s’accommodent beaucoup plus facilement de l’école à la maison

    Les fractures sociales et territoriales renforcées

    Le confinement renforce ces fractures, l’apprentissage reposant désormais davantage sur les parents, avec des maîtrises des codes scolaires et des ressources culturelles compensatoires parfois profondément différentes d’une famille à l’autre.

    L’obligation scolaire montre ici tout son sens : en son absence, le délitement du lien à l’école pour les élèves issus de familles fragiles ou de territoires en souffrance saute aux yeux

    Nous notions, en effet, à la fin de l’année dernière que 32 % des jeunes des zones rurales n’avaient pratiqué aucune activité extra-scolaire pendant leur scolarité, contre seulement 20 % des jeunes en agglomération parisienne.

    L’absence d’école peut évidemment entraîner l’absence d’enseignement. Mais elle représente aussi bien plus dans les quartiers où l’école est un pilier de la société.

    [...]L’école de la République, comme elle l’a toujours été, joue quotidiennement un rôle dépassant très largement sa fonction première : celle d’étudier, d’apprendre et de passer des diplômes. Le présentiel reste en ce sens la condition essentielle pour que l’école puisse jouer pleinement tous ses rôles, comme celui de « lanceur d’alerte » dans les cas de violences familiales par exemple, pour reprendre les propos de l’éducatrice citée précédemment.

    Au même titre que les 30 % de Français qui continuent leur activité en télétravail[21] indiquent ressentir depuis une « surcharge de travail » par rapport à leur quotidien habituel, suscitant des questionnements sur les effets de la période sur leur santé mentale et psychique (notamment les burn-out), qu’en est-il pour les élèves qui « jouent » sans réserve le jeu des devoirs et des cours suivis à distance ? L’absence de frontières maison-école rend-elle pour eux comme pour les adultes d’autant plus difficile la sanctuarisation de plages de repos ?

    Autre sujet majeur dans les territoires ruraux et les petites villes à l’heure du confinement : l’orientation, enjeu central en matière d’égalité des chances.

    « Le sujet récurrent et qui inquiète les chefs d’établissement c’est celui des élèves qui envisageaient la voie professionnelle ou ceux qui avaient un projet apprentissage qui ne pourra pas se conclure. » Elle reprend : « Un certain nombre de familles, par défaut, envisagent un redoublement. » Pour ces jeunes, deux mois de confinement auront été lourds de conséquences au point de déterminer toute l’année scolaire à venir.

    Les réflexions, propositions pour la suite

    La crise sanitaire, une fois l’émotion retombée, va nécessairement ouvrir des réflexions et des perspectives, et voir fleurir des initiatives dans le monde scolaire. Sans que ces évolutions soient prétextes à la remise en cause des cadres de travail des enseignants, des leçons seront à conserver de cette période de confinement, comme le souligne Jean-Michel Blanquer : « Ce mélange de temps en petit groupe, de temps d’étude, de temps à distance, de temps d’épanouissement par le sport, la santé, le civisme, peut suggérer des innovations sur les plans pédagogiques et éducatifs. »

    La question du numérique devra ainsi faire l’objet d’une attention particulière. Le manque de formation prodiguée aux personnels enseignants a notamment été souligné durant cette période.

    Une récente étude de l’OCDE place d’ailleurs les enseignants français parmi les mauvaises élèves du classement dans leur utilisation du numérique : « Seuls 56 % [d’entre eux] ont les compétences techniques et pédagogiques nécessaires pour intégrer le numérique dans l’enseignement ; bien moins que la moyenne de l’OCDE », résume Andreas Schleicher, père spirituel du classement Pisa.

    Le confinement et l’école à la maison ont fait prendre conscience de façon inédite à beaucoup de parents d’élèves de la reconnaissance nécessaire et souvent insuffisante qu’ils pouvaient exprimer aux professeurs pour leur travail essentiel et difficile.

    La directrice générale de l’Onisep résume en ce sens très bien l’enjeu des prochains mois : « Le vrai défi sera de ne pas oublier les leçons de ces dernières semaines, de bien garder en mémoire le fait que les enfants ne reçoivent pas tous de la même façon la voix de l’enseignant, comme ils n’ont pas tous reçu ses mails durant le confinement. On le sait, bien sûr. Mais l’enseignement à distance nous rappelle de façon criante cette réalité : les différences de milieux dans lesquels évoluent nos élèves. »

    #continuitepedagogique #etude #note #coronavirus #education

  • Jarvis Cocker & Chilly Gonzales présentent « Room 29 » au ARTE Concert Festival 2017
    http://onpk.net/index.php/2020/05/03/788-jarvis-cocker-chilly-gonzales-prsentent-room-29-au-arte-concert-festival-2

    Profiter d’une soirée à bidouiller sur du code (on reparlera de ce projet Podek plus tard) pour ré-écouter le Jarvis Cocker qui m’a fait tellement dansé à la fin des années 1990, dans le pub d’Imperial College. Et le découvrir en duo avec Chilly Gonzales pour plus de nostalgie encore....

    #Notes

  • Where Is All the Toilet Paper? Don’t Worry, It Is coming!
    http://onpk.net/index.php/2020/03/18/758-where-is-all-the-toilet-paper-dont-worry-it-is-coming

    Quand c’est une crise sanitaire, il faut écouter les médecins (surtout si on est président). Mais pour parler des produits courants, c’est surtout un logisticien qu’il faut lire (avant de se plaindre du Just-In-Time pour ceux-ci). Dans le lot, Christoph Roser fait un point sur la question...

    #Notes