#note-de-l'union-européenne

  • L’affaire du AA+ : une nouvelle occasion d’être atterré | Marc Morin
    http://www.huffingtonpost.fr/marc-morin/laffaire-du-aa-une-nouvel_b_4478461.html

    La France s’est fait retirer son AA+ par l’agence de notation Standard and Poor’s, qui lui décerne désormais un AA. La bourse a accusé la nouvelle, certains médias y voient une sanction justifiée de l’économie française, et ladite agence pense « que le niveau actuel du chômage amoindrit le soutien populaire en faveur de nouvelles réformes structurelles et sectorielles et affecte les perspectives de croissance à plus long terme ». Atterrant ! On peut en effet se demander sur quels fondements, par le biais de quel travail analytique exceptionnel, et sur la base de quelle légitimité, une agence privée de ce type peut juger ainsi des affaires d’un État. Le problème n’est rien moins tout d’abord que celui consistant à analyser objectivement les capacités de remboursement, donc d’investissements, de production, de productivité, de créations d’emplois, de croissance..., dans un environnement changeant, mondialisé, traversé par les mutations des NTIC..., de l’État de la 5ème puissance mondiale ! Ladite agence ne possède en tout état de cause, comme le montre récemment P. Krugman, ni les informations nécessaires et a fortiori suffisantes pour un travail de cette ampleur, ni des capacités d’analyse à la hauteur de la tâche. Mais l’on est tenté d’ajouter, en dépassant le strict plan de l’économie, et l’éthique publique dans tout cela ? Celle de la Cité dans laquelle, à l’intérieur de sociétés républicaines et démocratiques, l’État est l’expression collective des citoyens qui en financent le fonctionnement et qui, mandaté par eux, trace normalement dans le monde marchand et son propre monde les limites entre « ce qui se fait » et « ce qui ne se fait pas ».... ;

    #Économie
    #Aaa
    #Agence-De-Notation
    #Notation
    #Note-De-l'Union-Européenne
    #Note-De-La-France,
    #Union-européenne