• Diable, je n’avais pas encore recensé cet article qui va directement dans le casier #urbanisme_sonore : « Ecoutez les sons du tram de Tours ! »
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2013/08/28/Ecoutez-les-sons-du-tram-de-Tours-!-1591816

    A Tours et Joué-lès-Tours, on connait déjà le gong, qui nous prévient de l’approche d’une rame du tram... Une « ambiance sonore » qui a été créée spécialement pour le tramway tourangeau. Lisez, et surtout écoutez.

    Dès ce samedi 31 août à 13 heures, vous pourrez monter à bord du #tramway. Vous découvrirez alors son #ambiance_sonore. Elle a été travaillée par #Louis_Dandrel, journaliste, musicien et designer sonore. Il est membre du collectif « Ensemble(s), la ligne » crée par RCP Design Global pour le projet du tramway de #Tours.

    Alexandre Gilet, concepteur-designer de l’agence tourangelle explique : « Le parcours est décomposé en cinq séquences distinctes du nord au sud. Dans le but de créer des points de repères pour le voyageur au fil du parcours, une signature musicale s’ajoute à l’annonce du nom de station pour caractériser chaque entrée de séquence. La station Palais des sports en est un exemple. »

    Ecoutez cette annonce :

    http://soundcloud.com/la-nouvelle-r-publique/trampalaisdessports-mp3

    Ces annonces ont été enregistrées en studio par Cécile Achille, soprano du conservatoire de Paris. « C’est en jouant avec l’#émotion du voyageur que Louis Dandrel fait murmurer et chanter la soprano au rythme des quartiers traversés et des stations approchées, décrit Alexandre Gillet. C’est une voix gaie, fraîche, enjouée comme on pourrait imaginer celle de la Loire. »

    « Le jingle jazzy d’annonce des stations, quant à lui, rend hommage au patrimoine musical de Tours, son conservatoire ou encore à l’une des plus prestigieuses salles de jazz de France, le Petit Faucheux. »

    L’annonce de la station L’Heure Tranquille :

    http://soundcloud.com/la-nouvelle-r-publique/tramheuretranquille-mp3

    Le gong, qui nous avertit de l’arrivée du tram :

    http://soundcloud.com/la-nouvelle-r-publique/tramlegong

    Ce son-là, les Tourangeaux et les Jocondiens le connaissent déjà bien. Le gong ne suscite d’ailleurs pas de commentaire... On y est déjà habitué ! Ce n’est pas le cas des annonces vocales des stations. Quelques personnes les ont entendues, notamment sur la page Facebook de la NR d’Indre-et-Loire. Et elles sont pour le moins dubitatives. Pour Natis : « On se croirait dans le monde de #Oui-Oui ». Fanny écrit pour sa part : « Très bizarre... Tout est moderne, et là, ça casse tout ! »

    Il faudra sans doute un peu de temps pour s’y faire !

    #design_sonore

    • Pareillement on ne peut pas (pas encore ?) éditer de code informatique, à cause des automatismes qui explosent guillemets et URLs.

    • Pour les enrichissements typographiques, d’autres raisons :

      – surtout pas de Wysiwyg ; pour différentes raisons, je pense impossible de faire efficacement ce pour quoi Seenthis est conçu avec du Wysiwyg ; à l’inverse, je ne veux pas réintroduire de raccourcis, façon SPIP ; donc pas de possibilité d’enrichissements typographiques ;

      – je crois surtout que 99% des enrichissements typographiques sur le Web sont fautifs ; je préfère ne pas avoir d’enrichissements, plutôt que des enrichissements erronés

      – du coup : les enrichissements typographiques sont généralement survalorisés : dans un (bon) journal papier ou dans un roman, il n’y a que très peu d’italique à l’intérieur du texte courant, et rigoureusement jamais de gras ; sur le Web, les gens veulent faire comme dans Word (du gras chaque fois qu’on veut dire un truc important, et des paragraphes entiers en italique). Mais c’est de la très mauvaise typographie.

      – même en utilisant à peu près correctement les enrichissements typographiques, il y a encore les problèmes de la présentation en flux de billets et de la cohérence globale de la typo. Les billets sont généralement courts, et se présentent sous forme de flux (même sur la page indépendante d’un billet, il y a les réponses) : si je colle des enrichissements typographiques à l’intérieur du texte, je casse visuellement l’architecture de la page et l’enchaînement « fluide » des messages (même sans prendre en compte le risque immédiat du neuneu qui met ses réponses en gras parce qu’il pense que ce qu’il a à dire est plus importants que les autres réponses). Et ensuite, la typographie repose presque autant sur la cohérence que sur des règles : exemple, classiquement on met les mots étrangers en italique, mais je peux décider de ne pas le faire, ça n’est pas grave ; ça ne devient réellement fautif que si une fois j’utilise l’italique, et une fois non, ce qui provoque un effet de « clignotement » qui détourne l’attention. Là, puisque sur Seenthis les billets de différents auteurs s’enchaînent, il serait impossible de maintenir la cohérence dans les choix typographiques.

      – après, il y a aussi un choix personnel : je préfère que les gens fassent l’effort d’écrire des vraies phrases, plutôt que de recourir à des artifices graphiques.

    • Sinon, noter tout de même que l’utilisation des #hashtags est généralement bien pratique pour faire ressortir graphiquement les éléments importants d’un texte ; et c’est drôlement bien, puisqu’on met graphiquement en avant ce qu’on considère comme un thème réellement important du billet.

      Au point que, comme sur Twitter, il est fréquent de créer des faux hashtags (c’est-à-dire pas de vrais thèmes), pour faire ressortir ce qui est en fait une opinion. Exemples : #wtf #n_importe_quoi_l_autre #oui-oui_au_pays_des_internautes #c_est_nul_ce_truc #chagrin...