• Les Narcisse - Mon blog sur l’écologie politique
    http://blog.ecologie-politique.eu/post/Les-Narcisse

    Les causes du narcissisme sont-elles à chercher dans la construction psychique précoce ou dans l’environnement ? Un peu des deux, explique Hirigoyen. Les personnalités narcissiques ont pu manquer d’amour enfants mais ce qui nous intéresse ici, c’est que certains environnements sociaux sont propices à la construction narcissique et à sa consolidation. Et encouragent les comportements narcissiques, en les gratifiant ou en les stimulant. Dans le jury d’un entretien d’embauche, au moment de mettre votre bulletin de vote dans l’urne ou d’élire le prochain président du conseil d’administration (si jamais vous avez eu un paquet d’actions pour Noël), une personnalité narcissique vous séduira plus et suscitera plus votre confiance qu’une personnalité plus timorée. Erreur ! Les Narcisse emmènent le monde à sa perte, nous montre l’autrice. Ils prennent des risques démesurés en entreprise et réussissent moins en moyenne que des personnalités plus équilibrées. Ils sont dangereux pour les autres et (heureusement) pour eux-mêmes. C’est parce qu’on a une meilleure mémoire des réussites que des échecs qu’on ne les évite pas comme la peste.

    #Marie-France_Hirogoyen #narcissisme #psychologie #psychanalyse #individualisme #pathologie_mentale #technocritique

  • Transformer le politique en personnel : comment la psychologie entrave le militantisme féministe

    (Edit : les références du texte ont été enlevées parce que je n’aime pas leurs procédés. Ben ouais !)

    Je ne suis pas la seule. En réponse aux difficultés de nos amies, les femmes sont promptes à suggérer une thérapie pour faire face à des problèmes comme le manque d’estime de soi, la détresse dans les situations sociales, les tendances à l’automutilation, les problèmes relationnels ou la difficulté à accepter leur corps féminin – qui sont tous des problèmes qui sont influencés par le fait de vivre sous le patriarcat, comme on peut le déduire des disparités sexuelles dans, par exemple, l’automutilation et l’anxiété. « Fais une thérapie » est devenu un conseil de base. L’expression « Tu as besoin d’aide » est admise comme étant bien intentionnée et sensée, que cela s’adresse à l’ami·e comme à l’adversaire. Ce que l’on entend par « aide » est compris par tou·tes, puisque qu’aucune alternative n’est généralement proposée.

    Nous ne questionnons pas l’utilité de la thérapie, alors même que les psychologues reconnaissent qu’il est impossible de prouver quel type de thérapie (si tant est qu’il en existe) est la plus efficace.