#paul_joseph_goebbels

  • Et si le système démocratique français avait à apprendre de l’Europe ?
    http://www.uef.fr/et-si-le-systeme-democratique-francais-avait-a-apprendre-de-l-europe

    Twitter : Assistants parlementaires : le #Parlement_européen pourrait influencer un changement en France https://www.uef.fr/498 via @UEF_France Alors que la polémique française s’enflamme depuis quelques jours sur le recrutement des assistants parlementaires et se cristallise surtout autour du maintien possible de la candidature de François Fillon, elle donne aussi l’occasion de s’interroger sur la nécessité de réformer le statut de ces collaborateurs. Si les institutions européennes sont souvent (...)

    #Tribunes

    / Parlement européen

    • Les Elus français ont des leçons à prendre.

      La prime de présence de 306 euros par jour, au parlement européen les laisse rêveur, comme tout salarié.
      Entre traitement mensuel et indemnité pour frais généraux, il y a déjà plus de 12 000 euros mensuels.
      + le reste.
      Effectivement, nos députés et sénateurs ont des leçons à recevoir afin de mieux connaitre ceux au nom desquels ils valident les décisions des lobbyistes, le plus anti démocratiquement possible.

      L’union européenne va plus faire de vieux os, en Belgique on s’y prépare.
      => Académie Royale de Belgique :
      http://www.academieroyale.be/mailingDetail/UM333frzNqnbT2429zfO5fh3177983zHpt5u3178060zIRjJ52120zsqs5E

      La grave crise migratoire, le Brexit, l’insécurité politique et terroriste internationale, l’instabilité financière, le coup d’arrêt du développement commercial mondial, les fortes tendances protectionnistes, nationalistes et populistes de plus en plus répandues dans les pays européens et non européens posent deux grandes questions centrales : est-ce que le monde est en train de connaître un changement historique majeur ? La place de l’Europe, dans ce cadre instable et bouleversé, va-t-elle profondément changer ?

      Ces questions doivent être posées dans le contexte de deux nouveaux facteurs, interprétés de façon parfois contradictoire, qui interpellent les citoyens et imposent une réflexion multidisciplinaire et interdisciplinaire : d’un côté, l’émergence d’un monde multipolaire avec le déclin du poids relatif de l’Ouest dans son ensemble et de l’Europe en particulier ; de l’autre, la crise financière et économique commencée en 2007, pas encore surmontée, qui n’a fait qu’accélérer le changement non seulement des rapports de force économiques mais aussi géopolitiques.

      Un historien britannique, le professeur Donald Sassoon et deux membres de l’Académie royale de Belgique, les professeurs André Sapir (économiste) et Mario Telò (politologue), tous deux émérites de l’Université libre de Bruxelles, partageront leurs réflexions pour tenter de saisir la portée du changement en cours et ses conséquences pour l’Union européenne et ses citoyens.